Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 31
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou l'on amorce la rédemption (partie 2)
Écrit par Izual Chapitre publié le : 4/8/2007 à 17:35
Œuvre lue 120503 fois Dernière édition le : 4/8/2007 à 17:35
Huit heures plus tard,...

Laurent : Bon, on s'arrête !

Yann et Pierre se posèrent, essouflés, tandis que Sakuya fit disparaitre son arc.

Pierre : Pourquoi veux-tu t'arrêter ?
Laurent : Il est l'heure de manger. Vous partagez notre table ?
Pierre : ...Pourquoi pas...

Un quart d'heure plus tard, tous les cinq étaient a table, en train de manger.

Pierre : Yann, tiens toi correctement a table.
Yann : La ferme.
Pierre : Je suis ton père, tu dois m'obéir.
Yann : Bonjour l'éducation que tu m'as fournie.
Pierre : Ne critique pas alors que j'ai fait de mon mieux pour toi.
Yann : C'est clair que se saouler la gueule en permanence et me frapper tout le temps, c'était ce qu'il y avait de mieux.
Pierre : La ferme.
Yann : Pourquoi ? Parce que j'ai raison, peut-être ?
Pierre : Non. Juste parce que je te le demande.
Yann : Très drôle. Ou pas.
Pierre : Je t'ai demandé de te tenir correctement a table, Yann.
Yann : J'en parlerai a mon frigo.
Pierre : Parles-en a qui tu veux, tant que tu obéis.
Yann : Pourquoi devrais-je obéir a quelqu'un que je ne considère même pas comme mon père ?
Pierre : Parce que, que tu le veuille ou non, je le suis.
Yann : C'est bien ca le problème.
Pierre : En quoi ?
Yann : En tout. Rien que le fait de savoir que tu es mon père m'écoeure.
Pierre : Ca tombe bien, c'est réciproque.
Yann : Alors pourquoi tu me donnes des ordres si je t'écoeure ?
Pierre : Parce que tu me fais passer pour le dernier des imbéciles.
Yann : Pas de bol, vu que t'es le premier d'entre eux.
Pierre : Très drôle. Ou pas.
Laurent : Euh, excusez-moi...
Yann & Pierre : Oui ?
Laurent : Vous pourriez mettre vos querelles de côté le temps qu'on mange ?

Tous les deux se turent, sous le regard amusé de Rosa.

Pierre : Au fait... Je suis désolé pour ce qui est arrivé a votre amie... J'ai été mis au courant peu avant mon départ.
Yann : ...

Sans un mot, Yann se leva et quitta la pièce.

Laurent : Sans vouloir vous vexer, c'était la chose a ne pas dire.
Pierre : La mort a toujours été un sujet tabou avec lui. Que ce soit celle de sa première chérie, de sa mère ou encore celle-la, il s'est toujours voilé la face, en pensant qu'il n'y aurait plus jamais affaire. Mais quoi que l'on fasse, la mort frappe toujours, surtout quand on s'y attend le moins...
Sakuya : Faut le comprendre aussi... Quoi qu'on en dise, c'est jamais agréable de perdre un proche...
Pierre : Se lamenter sur son sort n'est pas la solution, non plus.
Sakuya : ...Je vais voir après Yann.

Sakuya se leva a son tour.

Laurent : ...J'applaudis.
Pierre : C'est bon... C'était voulu, pour elle, de toute manière.
Laurent : Pourquoi ?
Pierre : Elle peut faire oublier le reste a Yann de par sa présence. Alors vaut mieux qu'elle soit un maximum auprès de lui pendant leurs moments de détente.
Laurent : Yann a surtout besoin d'affection, en fait. Dommage que vous ne puissiez pas lui en donner.
Pierre : Devrais-je essayer ?
Laurent : Ce serait un bon début pour renouer des liens, vous ne croyez pas ?
Pierre : ...

A l'entrée,...

Sakuya : Yann, t'es la ?
Yann : Oui...
Sakuya : Ca va aller ?
Yann : J'aurais préféré qu'il ne remue pas le couteau dans la plaie...

Sakuya s'approcha de Yann et lui prit la main.

Sakuya : Quoi qu'il arrive, je suis la, moi. Et je ne te quitte pas. Promis.
Yann : Merci. Ca me soulage, tu sais.

Tenant toujours la main de Sakuya, Yann s'assit sur le pas de la porte.

Yann : Dis, je t'ai déjà parlé de ma mère ?
Sakuya : Non, vas-y, si tu en as besoin.
Yann : ...C'était vraiment une femme formidable, tu sais. Malgré le fait qu'elle aie une maladie incurable, elle faisait son maximum pour moi, pour ma soeur, et pour s'occuper de la maison.

Pierre, qui venait de quitter la salle a manger, se tenait de l'autre côté de la porte, et pouvait donc entendre les deux jeunes discuter.

Sakuya : C'était pas trop dur de la voir s'épuiser de jour en jour ?
Yann : Elle le cachait le plus souvent possible... Je doute que mon père l'ait remarqué, vu qu'il ne supportait pas que ma mère soit faible, et donc que c'était a lui qu'elle le cachait le plus. Mais il y avait des fois ou je ne pouvais pas fermer les yeux. Et finalement, elle me l'a avoué. Elle m'a avoué qu'elle souffrait depuis des années d'une maladie incurable, que d'ici quelques années, elle ne serait plus la pour m'en parler, et que d'ici la, elle tenait a m'enseigner un maximum de choses pour que je sois apte a vivre seul.
Sakuya : Et tu as fait quoi ?
Yann : J'ai retenu chacun de ses conseils, du début a la fin. J'ai appris et essayé un maximum de choses par moi-même, pour être capable de m'occuper de tout. Et je suis devenu ce que je suis.
Sakuya : Je vois...

Sans un mot, Pierre s'éloigna.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]