Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 46
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou l'on doute de soi
Écrit par Izual Chapitre publié le : 20/10/2007 à 21:13
Œuvre lue 120531 fois Dernière édition le : 20/10/2007 à 21:13
Une heure après,...

Laurent : Bon, l'heure est passée. Je pense qu'on peut s'arrêter la pour aujourd'hui.
Sakuya : Allez-y, je reste encore un petit peu.
Yann : Ca va aller, Sakuya ?
Sakuya : Ce n'est que le premier jour, il est un peu tôt pour que tu commences a t'en faire pour moi, non ?
Yann : Tu as raison... Je t'attends en haut, alors ?
Sakuya : D'accord. A tout de suite !

A l'exception de Sakuya, tous sortirent de la salle, se dirigeant vers leurs chambres.

Sakuya : Pfff... Je dois tenir bon !

Elle continua a s'entrainer au tir, malgré la tenue qui lui semblait a chaque flèche plus lourde. Lentement mais sûrement, ses flèches s'éloignaient de la cible initiale, tandis que son souffle s'accélérait. Mais elle continuait, malgré la fatigue.

Sakuya : ...Je ne veux pas... Être un poids... Quoi qu'il arrive...

Puisant dans ses dernières forces, elle chargea une flèche, et banda son arc. Mais elle était allée bien au-delà de ses forces, et elle ne put contràler la forme de sa flèche, qui finit par disparaître, tandis qu'elle commencait tout doucement a sombrer dans l'inconscience. Elle eut juste l'impression de tomber sur quelque chose de doux, et d'entendre une voix inquiète l'appeler...

??? : Alors comme ca, tu es persuadée que tu ne sers a rien ?
Sakuya : ...Qui es-tu ?
??? : Une amie. Et qui s'inquiète pour toi.
Sakuya : Merci... Mais ca va aller. Faut juste que je tienne bon.
??? : Au rythme auquel tu vas, tu ne vas pas faire long feu. Et j'en connais un qui va s'en vouloir de ne pas pouvoir t'aider, si tel est le cas.
Sakuya : Tu penses a Yann ?
??? : Qui d'autre ? De plus, même si tu as une simple coupure, il va être du genre a se tracasser au point de t'interdire de bouger le membre concerné jusqu'a ce que tu sois guérie, alors imagine son inquiétude si tu prends trop sur toi-même.
Sakuya : ...Si je ne fais rien pour m'améliorer, je serai une gène pour lui. Et je ne veux pas que ca arrive.
??? : Que tu sois une gène pour lui, ca m'étonnerait que cela arrive. Tu es la première a être capable de m'utiliser a plus de 5 % de mes capacités totales, et cela est, en soi, un miracle suffisant pour que tu ne sois pas une gène pour lui.
Sakuya : T'utiliser ? ...Tu es... ?
??? : Virgs. L'esprit de la Vierge, symbolisé par l'arc que tu manies.
Sakuya : Ah bon. Je comprends mieux comment tu parviens a parler avec moi.
Virgs : Enfin soit. tu dois garder confiance en toi, Sakuya. En des siècles d'existence, tu es la personne qui sait le mieux utiliser mes capacités, et je sais que tu les utiliseras dans un but juste. Alors ne désespère pas, et garde confiance en toi. Je sais que tu es capable de faire des miracles.
Sakuya : Des miracles ?
Virgs : Je ne t'aurais pas choisi si tu n'en étais pas capable, je me trompe ?
Sakuya : ...Merci de me remonter le moral, madame Virgs.
Virgs : Mademoiselle, merci. Et pour toi, ce sera Virgs.
Sakuya : D'accord, Virgs.
Virgs : Allez, lève-toi, y en a un qui t'attend.
Sakuya : Qui m'attend ?
Virgs : Tu penses, il a senti que tu souffrais, et il est revenu en triple vitesse. Allez, je te laisse avec lui...

Sakuya ouvrit les yeux avec peine, pour constater qu'elle était dans les bras de Yann, qui la regardait avec soulagement, les larmes aux yeux.

Sakuya : Yann...
Yann : Qu'est-ce qu'il s'est passé, pour que tu finisses dans cet état ?
Sakuya : Désolée... Je...

Avant qu'elle ne puisse lui expliquer de quoi il s'agissait, elle se sentit soulevée de terre, pour finir dans les bras de Yann.

Yann : Tu m'expliqueras tout cela une fois que l'on sera arrivés dans notre chambre, d'accord ?
Sakuya : ...Désolée...

Elle enfouit son visage contre le torse de Yann, ou elle pleura a chaudes larmes.

Yann : ...Qu'est-ce qu'il y a ?
Sakuya : Pardon... J'ai voulu... M'améliorer... Pour ne pas... Être une gène...
Yann : Et tu en es tombée d'épuisement, je me trompe ?
Sakuya : Oui...
Yann : ...Tu sais, avant de te connaître, moi aussi, je me sentais inutile.
Sakuya : Pardon ?

Yann se mit en marche, Sakuya toujours dans ses bras.

Yann : J'avais beau être avec les autres de notre classe, j'étais le seul a ne rien avoir de particulier. Y en avait un pour faire rire l'ambiance, un pour nous faire stresser, un qui nous aidait pour les cours, quand c'était trop dur, y avait aussi le petit couple du groupe, une garçon manqué, et une fleur bleue. Et il y avait moi, qui ne servait a rien, qui n'avait pas d'utilité, mais qu'on laissait rester dans le groupe.
Sakuya : Tu ne servais pas a rien, tu sais. Au contraire, les autres de la classe disaient que tu étais celui qui liait le groupe.
Yann : Pourquoi ?
Sakuya : Ta gentilesse faisait que l'on avait envie de rester avec toi, et même s'il y avait des tensions dans le groupe, tu étais toujours celui qui avait la parole ou l'acte qui les faisait se rapprocher a nouveau.
Yann : C'est normal, ca, non ? Si je n'avais pas été la, un autre l'aurait fait.
Sakuya : Mais pas avec ta manière de faire. Et a long terme, le groupe aurait pu se dissoudre. D'ailleurs, c'est ce qui est arrivé, peu après ton départ. Et j'ai clairement entendu une des filles dire aux autres que c'était dommage que tu sois parti, parce que tu aurais aisément calmé le problème, qui ne se serait pas fini ainsi.
Yann : Alors j'étais si important... C'est comme toi, en fait.
Sakuya : Pardon ?
Yann : Bah oui. Si tu n'étais pas la, mon coeur ne serait pas en paix. Je n'aurais plus de raison suffisante de vivre, et encore moins de raison de tenir bon, alors que grâce a ta présence, je sais que j'ai des chances de parvenir a remporter la victoire.
Sakuya : C'est grâce a moi ?
Yann : Et grâce a personne d'autre. Même si la présence des autres me réconforte un peu, c'est surtout grâce a toi que je peux tenir bon, et aller de l'avant.

Sakuya sourit, et essuya ses larmes.

Sakuya : Désolée, je culpabilise pour des conneries.
Yann : L'important, c'est que tu l'aies réalisé. N'oublie jamais que j'aurai toujours besoin de ta présence, quoi qu'il arrive.
Sakuya : Merci. Je t'aime.
Yann : Moi aussi.

Et tous deux s'embrassèrent, avant que Yann ne reprenne sa marche jusque dans la chambre, ou il déposa Sakuya sur le lit.

Yann : Ca va aller ?
Sakuya : Désolée, mais je suis complètement vidée.
Yann : Laisse-moi faire, je m'occupe de tout.

Après un nouveau baiser, Yann entreprit d'aider Sakuya a se changer, avec les difficultés que cela incombe a tout homme d'aider une femme a se changer sans succomber a ses charmes. Néanmoins, malgré de nombreux rougissements, Yann parvint a remplir son objectif, et c'est soulagé qu'il se coucha à côté de Sakuya.

Sakuya : Dis, Yann...
Yann : Oui ?
Sakuya : Tu peux me promettre quelque chose ?
Yann : Dis toujours, je verrai si c'est en mon pouvoir.
Sakuya : Je veux que tu me promettes qu'on reviendra tous les deux du combat qui nous attend.
Yann : Pourquoi tu veux me le faire promettre ?
Sakuya : Je ne veux pas te perdre. Tu es plus important a mes yeux que tout ce que j'ai eu durant le reste de ma vie, et c'est a tes côtés que je veux rester, quoi qu'il arrive.
Yann : C'est pareil pour moi. Je veux vivre le restant de mes jours a tes côtés. Donc, je pense que ce ne sera pas une surprise pour toi si j'accepte sans conditions de te faire cette promesse.
Sakuya : T'es chou.
Yann : Non, je suis amoureux, nuance. Enfin bref, il est tard, vaudrait mieux qu'on dorme demain, surtout que la journée risque d'être longue.

Sakuya se blottit dans les bras de Yann, tandis qu'il éteignit la lumière, et tous deux ne tardèrent pas a tomber endormis.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]