Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 1
Nom de l'œuvre : Amor (Recueil de one-shot) Nom du chapitre : Amor
Écrit par Orube Chapitre publié le : 2/8/2007 à 13:58
Œuvre lue 10839 fois Dernière édition le : 2/8/2007 à 13:58
[ Retour - Bas de page ]
Une silhouette…

Une lumière…

Un bruit renvoyé à l´infini par la roche…

Un cri strident qui déchire l´air…

Qui résonne dans l´obscurité…

La lumière a disparu…


« Non !! »
Le bras tendu devant elle, toute en sueur dans sa chemise de nuit, Aurore venait de se réveiller. Assise dans son lit, elle peinait à reprendre ses esprits. Derrière le bureau, quelque chose bougea.
« Tchii ?
-Ce n´est rien, Pachirisu. Encore le même rêve. »
Elle remarqua la lumière filtrer sous ses volets et les ouvrit. C´est en regardant le paysage de Bonaugure qu´elle se souvint pourquoi ce jour était si important. Vite, elle attacha ses cheveux, passa sa robe et coiffa son bonnet. Son écharpe à la main, Aurore sortit de chez elle sans que sa mère n´ait eu le temps de lui poser la moindre question, suivie de près par Pachirisu. Elle parcourut son chemin à toute vitesse et ne s´arrêta qu´en face du panneau indiquant le lac. A bout de souffle, elle prit la direction inverse. Le courage lui manquait pour faire ce détour.

Arrivée à Littorella, elle se rendit chez Louka. Devant la porte de la maison, elle hésita, puis frappa. Ce fut la mère de se dernier qui vint lui ouvrir. Bien sûr, elles s´étaient toutes deux déjà rencontrées auparavant, mais cela faisait plus d´un an qu´elle ne s´étaient pas revues, d´où l´hésitation dans la voix de la femme.
« Bonjour ! Vous êtes… ?
-Aurore !! » s´exclama Louka, surpris.
Elle lui fit face et il le fut encore plus en remarquant combien elle était différente de la jeune fille qu´il avait quittée un an plus tôt.
« Qu´est-ce qui t´amènes ? demanda-t-il.
-Ça fera un an dans une semaine. Un an qu´il est parti. »
Louka se mordit la lèvre ; il n´avait pas oublié, mais pendant toute l´année qui venait de s´écouler, il avait tellement espéré qu´elle, elle y parviendrait !
Il prit son sac et annonça à sa mère qu´ils allaient rendre visite à un ami.
« On sera de retour dans deux semaines, promit-il.
-Nous allons à Célestia, précisa Aurore. On passera par le Mont Couronné. »
Louka lui lança un drôle de regard mais n´osa rien dire.

Durant tout le trajet menant à Charbourg, Aurore refusa les matches qu´on lui proposa, soutenant les regards furieux que lui lançaient les dresseurs. Louka, un peu gêné, accepta deux combats qu´il s´efforça de rendre les plus courts possibles. La ville se profilait à l´horizon alors que la soirée débutait. Cela faisait déjà deux jours qu´ils marchaient. Aurore proposa donc à Louka de s´arrêter au centre pokémon.
« Tu es sûre que tu ne veux pas continuer cette nuit ? »
Ce n´était pas un sarcasme, mais une vraie question.
« A un moment ou à un autre, il faudra bien qu´on dorme, quitte à se réveiller hyper tôt. Et puis, je veux faire soigner Pachirisu avant d´aller au Mont Couronné. Vu tous les pokémons roche qu´il y a là-bas, il a intérêt à être en forme. Tu ferais bien de prendre Musteflott avec toi.
-Tu n´as pas de pokémon eau ? s´étonna Louka.
-Je n´ai plus que Pachirisu, maintenant, rappela Aurore.
-Tu veux dire… que tu n´en as pas rattrapé depuis tout ce temps ?
-Si je les ai tous relâchés, grinça-t-elle, ce n´est pas pour repartir à la chasse. Pachirisu n´a pas voulu partir. Même s´il n´a plus de poké-ball, il reste avec moi.
-Et l´œuf de Tortipouss ? Celui qu´Enzo t´avais donné ? »
Aurore détourna le regard avant de lui répondre :
« Quand Tortipouss est né, je le lui ai rendu. »
Louka ne comprit pas.

Le Mont Couronné était de loin le plus grand labyrinthe de tout Sinnoh. Il n´était pas dur de s´y perdre Cela était déjà arrivé à Aurore, qui ne s´en souvenait que trop bien. Au moins, dorénavant, elle connaissait le chemin par cœur. La traversé leur prit trois jours. Dès qu´ils furent sortis ils installèrent le campement au pied même du Mont, trop contents de pouvoir passer une nuit sur un tapis d´herbe et pas sur les cailloux, souvent très inconfortables, parfois tranchant. Célestia n´était plus qu´à une demi-journée de marche, ils en profitèrent pour refaire le plein d´énergie (ce qui veut surtout dire qu´ils firent la grasse-mtinée et qu´ils prirent leur temps pour flâner sur le chemin).

Une silhouette…

Eclairée par la lumière dorée du sommet…

Quelqu´un de si précieux…

Un cri strident qui déchire l´air…

D´une peur mêlée à la surprise, elle ferme les yeux…

Le cri résonne dans l´obscurité…

Pour toujours…


Aurore se retourna dans son lit. Elle était habituée à ce rêve, et rares étaient les fois où il parvenait tout de même à la tirer de son sommeil.

Elle finit par se réveiller quelques heures plus tard. Vérifiant d´abord si Louka dormait encore, puis, faisant signe à Pachirisu de ne pas la suivre, elle sortit du centre pokémon de Célestia et se rendit aux ruines.

Quand elle fut face aux plaques comportant les inscriptions sur les pokémons créateurs de Sinnoh, dieux du temps et de l´espace, elle s´agenouilla, attendit plusieurs minutes et dit :
« J´espérai que tu serais là. »
Si quelqu´un était passé par là et l´avait vue, il l´aurait prise pour une folle. Il n´y avait personne avec elle.
« J´ai passé plus de six mois à Kanto, continua-t-elle, juste pour trouver l´objet qui me permettrait de te voir. Mais maintenant, je me rends compte que ce n´est pas encore assez. C´est trop peu à côté de tout ce qu´on aurait pu faire ensemble. Je crois que si j´étais arrivée avant qu´Hélio n´invoque Dialga et Palkia, on n´en serait pas là. Même le fait de savoir qu´Hélio aussi a subit le pouvoir de ces monstres, ça ne me réconforte pas. »
Aurore sentit les larmes lui monter aux yeux ; elle plongea la main dans son sac et en sortit une étrange paire de lunettes. Le scope sylph.
« Enzo !! »
Il n´était pas le seul à être apparu devant ses yeux. Dans la vallée, à l´intérieur des ruines, il y avait des centaines et des centaines d´êtres translucides qui allaient, ça et là, ne sachant pas toujours pourquoi ils étaient arrivés ici. Aurore en eu le souffle coupé. Elle connaissait l´ampleur de la catastrophe qu´avait provoquée l´apparition des dieux, mais elle n´avait pas réalisé que tant de gens avaient péri.
« Je voudrais encore pouvoir te toucher. T´entendre. »
Enzo eut un sourire triste. Il tendit la main devant lui et regarda Aurore.
« Je… »
Elle comprit, tendit ma main à son tour. Leurs doigts semblèrent, pendant un tout petit instant, se toucher, et même si Aurore ne sentit aucun contact, c´était beaucoup plus que ce qu´elle n´aurait osé espérer. Elle lui adressa un sourire, et deux larmes roulèrent sur ses joues sans qu´elle s´en rende compte.
Un bruit de pas se fit entendre derrière elle. Surprise, elle fit un pas en avant, et leurs mains se traversèrent. Elle jeta un dernier regard, un dernier sourire complice à Enzo, et retira les lunettes.
« Aurore ! Qu´est-ce que tu fais là ? questionna Louka. Je t´ai cherchée partout !
-Ce que je fais là ? Pas important. Pachirisu n´est pas avec toi ?
-Il n´a pas voulu bouger du centre pokémon. Je ne sais pas pourquoi. Peut-être qu´il préférait attendre que tu reviennes. Aurore, tu as pleuré ?
-Hein ? Non, non, pas du tout ! Alors, on va chercher Pachirisu, oui ou non ?
-T´es bien impatiente ! Il s´est passé quelque chose ?
-Ici ? Il ne se passe jamais rien. Tu viens, à la fin ?! »
Louka sortit des ruines, poussé encore et encore par Aurore, qui avant de sortir, murmura, en se retournant :
« A bientôt. Enzo. »
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 | Retour | Haut de page ]