Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 11
Nom de l'œuvre : Cursed Princess Nom du chapitre : Three Stars VS Four Individuals (partie 1)
Écrit par Izual Chapitre publié le : 30/3/2009 à 02:56
Œuvre lue 35980 fois Dernière édition le : 1/1/1970 à 01:00
[ Retour - Bas de page ]
Lundi 24 mars 2008, 07h02

Le réveil de la chambre de Kain sonna. Réveil rapidement calmé par un plat du poing de ce dernier, qui émergea lentement de son sommeil.

Kain : ...Foutue sonnerie...

Il ouvrit péniblement les yeux, pour ensuite s'installer en position assise sur son lit. A côté de lui, Rachel dormait encore. Il l'attrapa par une épaule et la secoua doucement.

Kain : Rachel, réveille-toi. Il est l'heure.
Rachel : Mmmh... N'ai encore faim...

Lentement, elle attrapa le bras de Kain, avant de l'attirer a elle.

Kain : Rachel ?
Rachel : Miam...

Sans dire un mot de plus, elle porta la main de Kain a sa bouche, avant d'y mettre un bon coup de dent. Pris de surprise, Kain ne put réprimer un cri de douleur, qui résonna dans toute la chambre, et qui fit réveiller Rachel en sursaut.

Rachel : Hein ? Quoi ? Qu'est-ce qui se passe ?
Kain : ...Il se passe que tu viens de me mordre...
Rachel : Fais voir... Ouh la, j'y ai pas été de main morte...
Kain : De dent morte, si tu me permets le jeu de mots.

Le coup de dent avant percé la main de Kain, qui se mettait a saigner. Avant qu'il ne puisse réagir, Rachel prit la partie blessée en bouche, avec l'intention d'aider la blessure a se cicatriser plus vite. Kain dégagea sa main en vitesse, rouge comme une pivoine.

Kain (rouge) : Je peux savoir ce qui te prend ?
Rachel : Ca va ? Tu es tout rouge.
Kain (rouge) : Evidemment ! Ou tu as vu que l'on soignait la blessure de quelqu'un d'autre en la léchant ?
Rachel : Bah... Mon père avait du faire ca, quand j'étais petite.
Kain (rouge) : ....Enfin bref ! Je vais me préparer !

Il se leva et fila dans la salle de bains en quatrième vitesse, cachant autant que possible sa rougeur.

Kain (pense) : C'est pas croyable... Pourquoi elle a réagi ainsi ?
Leo : Euh, je dis ca, je dis rien, mais tu devrais peut-être frapper avant d'entrer.

Kain se tourna vers Leo, qui était tranquillement en train de lire un livre, assis sur les toilettes. Il détourna aussitôt le regard.

Kain : Tracasse, je regarde pas.
Leo : Tu viens de le faire. Et va falloir que tu m'expliques pourquoi tu as déboulé ici, rouge comme une fraise.
Kain : J'ai mes raisons.
Leo : Bah, je peux comprendre que dormir avec une jolie fille, ca laisse l'occasion de se rincer l'oeil, pas vrai ?
Kain (rouge) : Je... Je n'ai rien fait !
Leo : Ah bon ? Ton air empli de honte me fait penser le contraire... M'enfin, tu fais ce que tu veux, hein ?

Rachel frappa a la porte.

Rachel : Kain, tu es décent ?
Kain : Moi, oui...

Avant qu'il ne puisse continuer sa phrase, Rachel entra a son tour.

Rachel : Ca va, ta main ?
Kain : Oui, mais tu n'aurais pas du faire ça...
Rachel : J'essayerai d'éviter de prendre une partie de ton corps en bouche, a l'avenir.
Kain : Rachel...
Rachel : Oui ?
Kain : Je n'avais pas fini ma phrase, avant que tu n'entres... J'ai voulu dire "Moi, oui, mais Leo est là", et avec ce que tu viens de dire, il va sûrement partir sur un sous-entendu.

Rachel se tourna vers Leo, qui était paralysé par la surprise, son livre sur ses cuisses.

Leo : Vous... Tu... Tu as... Vous avez...

Avec une vitesse surprenante, il se rhabilla et sortit de la pièce.

Leo : J'espère que vous aurez un garçon !

Kain et Rachel se regardèrent, surpris.

Kain : Pourquoi un garçon ?
Rachel : Aucune idée... Mais je suis désolée s'il se fait des idées...
Kain : T'en fais pas, je dissiperai le malentendu. J'espère juste que...
Sarah : Kain ! Montre-toi !
Kain : Trop tard...
Rachel : Tu espérais que quoi ?
Kain : ...Qu'il n'ébruite pas ce qu'il a compris...

Deux heures plus tard,...

Sarah : Ah, donc c'était un malentendu, c'est bien ca ?
Kain : Oui...
Leo : Désolé, j'aurais pas dû griller un plomb.
Kain : Ca, tu peux bien l'être !
Igels : Exactement !
Leo : Tiens, vous êtes d'accord, pour une fois ?
Kain : Ca te pose un problème ?
Igels : Qu'il touche seulement ma soeur, et j'en fais de la chair a saucisses !
Kain : C'est rassurant...
Rachel : C'est moi qui l'ai touché ! Tu comptes me réserver le même sort ?
Igels : Kain... Tu vas souffrir...
Kain : ...Mais qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ca ?
Rein : Oh, du calme, tout le monde, on a plus urgent, là !

Tout le monde se tut, excepté Igels.

Igels : Qu'y-a-t-il, Rein ?
Rein : J'avais entendu du bruit sur le toit. J'ai jeté un coup d'oeil discret, et ce que j'ai vu me laisse a penser qu'on ferait mieux de décaler notre départ d'une ou deux heures.
Igels : Laisse-moi deviner... Du monde ?
Rein : Les Three Stars.
Igels : Et galère ! On va se marrer, je le sens !
Leo : Euh... Au risque de paraître inculte, c'est quoi, les Three Stars ? Un groupe de Rock ?
Kain : Des mercenaires, Leo. Et ils en ont après Rachel.
Igels : Tiens, le faible s'est cultivé, au moins.
Kain : Igels, si t'es pas content, c'est pareil. La, il va falloir se serrer les coudes si on veut protéger ta soeur.
Igels : Bien. Et vu que je tiens a remplir mon ràle, il va falloir que l'on forme deux équipes.
Kain : Déjà un plan ?
Igels : Contrairement a toi, je réfléchis vite. Une équipe de deux se chargera d'attaquer les Three Stars, tandis que les deux autres resteront pour protéger les dames ici présentes.
Kain : Bien, puisque tu as la langue si pendue, fais donc partie des deux pour l'attaque.
Igels : Je ne comptais pas laisser cette plaçe a quelqu'un d'autre. Et vu que les équipes doivent être équilibrées, tu viens avec moi.
Kain : ...Dois-je prendre ca comme un compliment ou pas ?
Igels : Leo et Rein savent se battre, mais ils ne sont pas de mon niveau. Donc, pour équilibrer, on les laisse ensemble, et je prends le plus faible avec moi, même si ce n'est pas de gaieté de coeur.
Kain : Au moins, on sera d'accord sur un point, c'est pas la joie que de devoir faire équipe avec toi. Mais si on a pas le choix, on y va.

Kain se tourna vers sa mère.

Kain : Maman, emmène Rachel a l'abri, dans la cave. Leo, Rein, je compte sur vous pour les protéger.
Igels : Bon, l'équipe de défense, vous sortez aussi, mais vous restez devant la porte. Elle ne devra être franchie sous aucun prétexte. Kain, on passe par les fenêtres pour arriver directement sur le toit, et ainsi tenter une attaque surprise.
Kain : L'idée est bonne. Ca me surprendra toujours, venant de toi.
Igels : Amène-toi, au lieu de faire de l'esprit.

Kain et Igels montèrent à l'étage, puis se dirigèrent vers la chambre de Kain.

Rachel : Vous pensez qu'ils arriveront a faire équipe efficacement ?
Rein : J'en doute, mais un miracle peut toujours arriver. Allez, foncez vers la cave, toutes les deux. On vous couvrira. Leo, tes gants.
Leo : Merci... Mais pourquoi il faut qu'ils s'en prennent a nous dès le matin ?
Rein : Ils comptent justement profiter de la fatigue que tu as et qui ne les gênera pas.
Leo : Ca va, je suis pas trop fatigué.
Rein : Tant mieux. Allez, on sort !

Sur le toit,...

??? : Alors, tu as repéré quelque chose, Vente ?
Vente : Non, Ashe, ils viennent de se réveiller, mais rien de spécial.
Ashe : Tant mieux. Nous allons bientôt pouvoir passer a l'action. Grey, tu es prêt ?
Grey : Comme toujours.
Ashe : Bon, je récapitule. La cible est une jeune fille dans la fleur de l'âge. Vous êtes libre de tuer tous ceux qui se mettront en travers de votre route, mais vous devez me ramener la fille vivante. Elle peut se monnayer pour une somme astronomique, tant qu'elle est en vie.
Vente : Tu deviens cupide, mon Ashounet ?
Ashe : Non, mais cet argent pourra renflouer toutes tes dettes de jeu.
Vente : ...Bon, on y va ?
Grey : Vente, tu n'es pas douée pour changer de sujet.
Vente : Je sais, Grey. Mais si je nous pressais, c'était uniquement parce que nous sommes espionnés en ce moment même.
??? : Je vois que j'ai été vite repéré.

Igels sortit par la fenêtre a ce moment, calmement.

Igels : Alors ainsi, c'est vous, les Three Stars ? Vous êtes moins impressionnants que je ne le pensais.
Grey : Et tu es ?
Igels : Je me nomme Igels, et je suis...
Vente : Igels Zidane di Alexandros, frère de Rachel Cole di Alexandros, notre cible. Egalement le chef de l'armée royale de Saidara, actuellement disparu.
Ashe : Pas vraiment disparu, puisqu'il se tient devant nous. Mais merci pour la lecture de sa fiche, Vente.
Vente : Je n'ai pas fini. Il est connu pour sa brutalité a mains nues ou au couteau, ainsi que pour son manque de respect envers les plus faibles que lui.

Vente eut un petit sourire qui déstabilisa Igels.

Vente : Dis-moi, mon petit Igels, tu crois que nous sommes faibles ?
Igels : Je ne vous ai jamais affronté, j'aurais donc du mal à le savoir.
Vente : Veux-tu le savoir, justement ?
Igels : Serait-ce un défi que tu me lances ?
Vente : Vois ca comme ca. Ashe, tu peux me laisser le combattre ?
Ashe : Fais attention à toi. S'il a été chef d'armée, il doit en connaître un rayon sur le combat.
Vente : Je sais. Mais j'ai des atouts que tu n'as pas pour ce combat.
Ashe : J'en suis conscient. Grey ?
Grey : Oui, chef ?
Ashe : Entre dans la maison par la porte, et retrouve-moi la fille.
Grey : Bien.

Grey descendit en bas en se laissant glisser par la gouttière, qui donnait sur l'arrière de la maison.

Igels : Très esthétique, pour un guerrier de sa trempe.
Vente : Je m'en ferais pour ta soeur, si j'étais toi.
Igels : Pas du tout. J'ai laissé des gens de confiance à la porte.
Vente : Les crois-tu capables de vaincre Grey ?
Igels : Je n'ai aucun doute en ceux qui m'accompagnent. Quoique, excepté un, mais lui, on peut vraiment pas compter sur lui. Bon, tu le veux, ton duel ?
Vente : C'est une invitation que je relève avec plaisir !

Pendant ce temps,...

Leo : Tiens, voilà quelqu'un.
Rein : Grey, des Three Stars.
Grey : Tiens, une personne qui me connaît. Puis-je avoir l'honneur de connaître ton nom ?
Rein : Rein. Rein Astros.
Grey : Enchanté, Rein. C'est moi qui vais rendre ta sentence, pour t'être trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment.
Rein : Je sais ou je suis, et pourquoi j'y suis, et je ne bougerai pas, quelque soit ma sentence.
Grey : Tu m'évites de devoir passer par des menaces préliminaires, donc. Ton châtiment sera...

Grey dégaina ses deux épées...

Grey : ...La mort. Par décapitation.

..., avant de se ruer sur Rein. Leo profita de l'occasion pour s'interposer et bloquer les attaques avec ses gantelets.

Leo : Eh là, mon gaillard, tu m'oublies ?
Grey : Qui donc es-tu, pour te jeter au combat et bloquer mes épées ainsi, mécréant ?
Leo : Mes amis m'appellent Leo, mais toi, appelle-moi "maître"
Grey : Non seulement tu es orgueilleux, mais en plus, tu veux te prendre pour la seule personne à m'être supérieure ? Pauvre fou ! Ton châtiment sera...
Leo : ...Attends, chut ! Laisse-moi deviner... Hmmm... La mort par décapitation, c'est ca ?
Grey : Pas du tout. Pour les fous, la première chose qu'on leur fait, c'est leur couper les bras et les jambes. Ensuite, on les décapite.
Leo : C'est rassurant. Mais encore faudrait-il que tu parviennes a m'atteindre !
Grey : On va voir ca !

Grey enchaina les coups d'épée, à une vitesse surprenante, si l'on prend en compte le poids des deux lames. Mais cette vitesse était plus que suffisante pour permettre à Leo de voir et de parer les coups. De plus, il permit à Rein de profiter de quelques ouvertures pour plaçer quelques coups, qui firent reculer l'épéiste de quelques pas.

Grey : Hum, vous comptez peut-être me battre, c'est ca ?
Leo : C'est bien, tu as bien deviné, tu as gagné un bon point.
Grey : Ne te moque pas de moi, mécréant !

Il mit ses épées en croix devant lui, et ferma les yeux.

Grey : Il est évident que je vous ai sous-estimé d'entrée de jeu. Mais...
Leo : Mais ?

Il ouvrit les yeux...

Grey : Je ne referai plus cette erreur ! Spiral Cut !

...Avant de se ruer sur Leo, faisant danser ses lames autour de lui, ne laissant aucun angle mort, et avec une vitesse surprenante. Néanmoins, Leo sourit.

Leo : Tu as fait une erreur !
Grey : Quoi ?

Leo fonça vers Grey, le bras droit en avant. Au dernier moment, et a la surprise de Grey, une lame sortit du gantelet de Leo, et coupa net l'oreille de son adversaire. Grey arrêta aussitôt son attaque, et fit un bond en arrière.

Grey : Grrr... Maudit sois-tu !
Leo : Hum, c'est vrai que ca peut devenir génant si tu dois porter des lunettes. Désolé.
Grey : Tes excuses ne pardonneront pas ton erreur ! Toi qui a osé me blesser, je jure de te tuer de mes mains !
Leo : Celui qui doit me tuer n'est pas encore né !

Leo fixa Grey du regard, paré à toute éventualité...

Leo (pense) : Bon. Il me reste largement de quoi faire...

...Avant de bailler furieusement, surprenant tout le monde.

Leo : Hummm, j'ai pas assez dormi, ce matin. Rein, tu veux t'amuser un peu contre lui ?
Rein : Pardon ?
Leo : T'as très bien compris.
Rein : Mais tu es fou ou quoi ? Tu te bats contre un adversaire super dangereux, et tu penses qu'a dormir ?
Leo : Je vois que t'es pas trop motivé. Bon, tant pis.

Le regard de Leo changea soudain, se teintant d'une agressivité contrastant radicalement avec le calme dont il faisait preuve auparavant. Leo pointa Grey du doigt.

Leo : Que dirais-tu si l'on en finissait, alors ?
Grey : Tu me défies ouvertement ? Même avec ton ami, tu n'as...
Leo : Silence ! Ce n'est pas a toi de juger si j'ai la volonté de t'affronter seul ou pas. Bats-toi !
Grey : Très bien. Puisque ta soudaine arrogance t'est montée a la tête, laisse-moi te faire revenir les pieds sur terre.
Leo : Je ne suis pas arrogant. Je vais même être clair avec toi.

De la main avec laquelle il pointait Grey du doigt, il marqua un "cinq" de ses doigts.

Leo : Il te reste cinq coups a encaisser avant ta mort.
Grey : Cinq ? Petit arrogant...

Grey reprit la pose qu'il avait prise avant de perdre l'oreille.

Grey : Je vais te remettre a ta plaçe ! Spiral Cut !

Leo tira une lame de son gantelet droit, lame qui fut déviée et atterrit à terre.

Grey : Tu ne m'auras pas deux fois !
Leo : Un !

Leo frappa de son gantelet droit une des lames, qui s'effrita subitement.

Grey : Ma lame !
Leo : Deux ! Et...

Le coup suivant, du même gantelet, acheva la lame effritée.

Leo : Trois !
Grey : C'est impossible !

Leo prit deux pas de recul avant de se ruer sur Grey, qui tenta de le taillader d'un coup d'épée plaçé a la verticale. Leo dévia la lame d'un coup du gantelet gauche...

Leo : Quatre...

...Avant de pointer Grey de l'index droit.

Leo : ...Et cinq !

Une lame de plus sortit du côté droit, transperçant le crane de Grey de part en part. Celui-ci s'écroula, sans un bruit, tandis que Rein poussa un soupir de soulagement, que Leo entendit.

Leo : Quoi, t'avais pas confiance en moi ?
Rein : Honnêtement, je ne m'attendais pas a un tel résultat. Chapeau.
Leo : Ah, juste une chose.

Leo désarma le cadavre de Grey de son arme encore intacte, la rangea dans son fourreau et la lança à Rein.

Leo : ...Si tu veux protéger la princesse, autant que tu sois bien armé, non ?
Rein : Hey ! Elle est lourde, je te rappelle !
Leo : Alors apprends a la manier comme lui le faisait. Je retourne auprès de la princesse.

Et Leo retourna vers l'intérieur de la maison, ramassant ses lames au passage. Rein le regarda passer, hébété.

Rein (pense) : Leo... Il est loin d'être ce que montre sa première impression, quoi qu'on en dise...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 | Retour | Haut de page ]