Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 12
Nom de l'œuvre : Cursed Princess Nom du chapitre : Three Stars VS Four Individuals (partie 2)
Écrit par Izual Chapitre publié le : 30/3/2009 à 02:56
Œuvre lue 34833 fois Dernière édition le : 1/1/1970 à 01:00
[ Retour - Bas de page ]
Lundi 24 mars 2008, 07h24

Vente : Prends ca !

Les aiguilles lancées par Vente furent esquivées par Igels, qui se rua vers elle avant de lui lançer un coup de pied bien placé. Ashe, pendant ce temps, regardait le combat. Ses bras étaient croisés, mais on pouvait voir dans ses poings serrés jusqu'au sang son envie de combattre et d'aider Vente, qui était selon lui en mauvaise posture.

Ashe : Vente...
Vente : Laisse-moi combattre, s'il te plait !
Ashe : ...Tu prends du temps.
Vente : Ne t'en fais pas. J'ai jaugé de ses forces et faiblesses. Et le terrain est déjà propice à ce que je puisse agir comme je l'entends.
Ashe : Je te laisse dix minutes. Si d'ici là, la situation n'a pas changé, je termine ton combat.
Vente : ...Tu as entendu, gamin ? On a dix minutes pour en finir.
Igels : Je ne suis pas un gamin !
Vente : On va voir ca... Tente d'éviter ca !

Vente lança une série d'aiguilles à Igels, qui les esquiva encore. Hélas, lors de son esquive, il trébucha sur une aiguille plantée dans le toit, et se planta le genou gauche sur une autre, plantée non loin. Igels hurla de douleur, tandis que Vente sourit.

Ashe : Je vois ce que tu voulais dire.
Vente : En effet. J'ai fait ce que l'on appelle communément "miner le terrain". Et tu n'as pas idée de la véracité de ce nom.
Igels : Espèce de...

Igels tenta une attaque, mais Vente l'esquiva aisément, avant de le faire tomber du toit d'un plat de la main frappé dans le coup du jeune homme. Dans sa chute du toit, Igels se planta trois autres aiguilles dans le corps, et une dans le bras droit. Il tenta de se relever, mais la douleur était trop forte pour lui, et c'est avec douleur qu'il se laissa retomber au sol. Vente s'installa au bord du toit, avant de sortir une petite télécommande.

Vente : Hey, gamin, tu vois ceci ?
Igels : Qu'est-ce que c'est ?
Vente : Dans le jargon, on appelle ca une télécommande, vu qu'y a autant de modulateurs que de chaînes. Mais en dehors, ca porte un autre nom...

Elle appuya sur trois boutons, et l'aiguille qui était plantée dans la jambe d'Igels explosa, le faisant hurler a nouveau.

Vente : ...Un détonateur.
Igels : Espèce de sale...!
Vente : N'épuise donc pas ta salive, mon garçon. Il te reste une solution si tu veux t'en sortir.
Igels : Pardon ?
Vente : C'est simple...

Elle eut un sourire sadique, avant de continuer.

Vente : Il te suffit de m'apporter la tête de la princesse !
Igels : Pardon ?

Ashe toussota.

Ashe : Toujours aussi sadique, à ce que je vois.
Vente : Surtout que cela pourrait les faire s'entretuer entre eux, vu que l'on ignore qui d'autre se trouve à l'intérieur.
Igels : J'étais le seul...
Vente : Pardon ?
Igels : Excepté les trois qui sont a la porte, je suis seul pour protéger ma soeur...
Vente : Ah, je vois ! Tu pensais sans doute que nous viendrions par l'entrée principale, n'est-ce pas ? Je comprends pourquoi tu as aussi mal protégé ta soeur jusqu'ici.
Igels : Tais-toi !

Pour toute réponse, Vente fit exploser l'aiguille se trouvant dans le bras d'Igels.

Vente : Ici, c'est moi qui donne les ordres, ok ?
Igels : ...
Vente : Bon, reprenons. La, tu as le choix. Ou tu décides de continuer à protéger ta soeur, tu continues a nous faire front et je t'abats en te faisant exploser les entrailles, ou tu la sacrifies pour protéger ton existence.
Igels : ...Qu'est-ce qui me garantit que tu respecteras ta part du marché ?
Vente : Oh oooh, c'est qu'il se méfie, le petit. Tu veux une garantie ?

Vente ouvrit le boitier du détonateur.

Vente : Il y a deux fils qui alimentent le signal de la télécommande. En échange de la princesse, je coupe ces fils.
Igels : Je vois... Puisque c'est ainsi, il ne me reste plus qu'a refuser cette offre.
Vente : Pardon ? Je n'ai pas bien compris...
Igels : J'ai dit que je refusais ! Tu ne crois quand même pas que je vais sacrifier ma soeur, vieille sorcière ?
Vente : Toi... Tu viens de signer ton arrêt de mort !
Ashe : Vente ! Derrière toi !
Vente : Quoi ?

Vente se retourna... Pour se prendre un coup de dague de Kain dans le coeur. Petrifiée par le choc, elle ne put répliquer, et serait tombée du toit si Ashe ne l'avait pas rattrapée, complètement paniqué.

Ashe : Vente ! Vente ! Tu m'entends ?
Vente : Ashe... C'est toi ? Ah ah... Il m'a eue, sur ce coup...
Ashe : ...Ne parle pas, économise tes forces.
Vente : Ashe... Merci pour tout... J'étais... Très heureuse... Avec toi... Toi... Que j'ai... Ai... Aim...
Ashe : ...Vente ? Vente ? Réponds-moi, Vente ! Vente ! VENTE !

Kain se recula de deux pas en arrière, tandis qu'Ashe commença a pleurer des larmes de tristesse. Igels observait la scène, tout en luttant pour ne pas s'évanouir des suites de ses blessures.

Igels : Kain... Je te confie ma soeur et la suite !
Kain : D'accord. Repose-toi, et laisse le minable prendre la relève.
Igels : Génial...

Il ne put en dire plus, la douleur prenant le pas sur sa conscience. Ashe, quant a lui, essuya ses larmes, avant de se relever.

Ashe : Toi, qui viens de poignarder Vente... Dis-moi quelle est la chose la plus précieuse à tes yeux...
Kain : Pardon ?
Ashe : Réponds-moi... Pour que je sache quoi te prendre pour te faire souffrir comme moi !

Ashe fusillait littéralement Kain du regard.

Ashe : Tu as pris celle qui était la plus chère pour moi, et je n'aurai de repos que lorsque j'en aurai fini avec toi, salaud !
Kain : Je ne te laisserai pas faire !
Ashe : Prépare-toi à mourir, sale chien !

Ashe se rua sur Kain, et le rua de coups, le désarmant d'entrée de jeu. Kain se défendit comme il le put, mais cela ne l'empêcha pas d'encaisser de nombreux coups d'Ashe, dont la force ne semblait faire qu'augmenter. Rapidement, Kain se retrouva acculé à la cheminée, tandis qu'Ashe le ruait de coups.

Ashe : Je vais te tuer, assassin !
Kain : C'est... C'est toi qui dis ca ?

Kain repoussa Ashe, qui fit quelques pas en arrière.

Kain : Tu es venu avec tes amis dans l'unique but de tuer Rachel, ne crois-tu pas que ca fait de toi l'assassin ?
Ashe : Je m'en fous... Tu n'avais pas a faire ca à Vente !

Ashe repartit a l'attaque, mais sa colère l'aveuglait tellement que Kain eut de moins en moins de mal a esquiver ses coups et à riposter. Petit a petit, Kain reprenait l'avantage, mais plus il le faisait, et plus Ashe s'énervait, et plus ses coups devenaient forts. Le dernier de cette série de coups mit Kain a terre.

Ashe : Je vais te crever ! T'entends ?
Kain : Tu crois que me tuer la ramènera, peut-être ?
Ashe : Ca la vengera !

Ashe visa le visage de Kain, d'un coup de poing, mais ce dernier le bloqua du bras, avant de se relever. Ashe continuait cependant d'exercer une pression du poing sur le bras de Kain.

Kain : Tu crois qu'elle aurait voulu que tu te venges de cette façon ? Tu penses vraiment que c'est son souhait ?
Ashe : Tu ne la connais même pas ! Ne parle pas d'elle ainsi !

La pression du poing d'Ashe s'estompa progressivement.

Ashe : ...Elle était cruelle... Et sadique... Et elle aimait le jeu jusqu'a y perdre des milles et des cents... Mais je l'aimais ! Et tu me l'as prise !
Kain : Si je te laissais faire, tu prendrais toi aussi quelqu'un qui m'est cher, et nos ràles seraient inversés.
Ashe : Mais Vente serait toujours la !

Le sang de Kain ne fit qu'un tour, tandis qu'il utilisa son bras pour pousser le poing d'Ashe.

Kain : Attends... Tu es en train de me dire que j'aurais du laisser mourir celle qui a changé ma vie pour laisser ta chère et tendre en vie ?

Le bras dévia le poing d'Ashe, avant que Kain ne colle un direct dans l'estomac de son adversaire.

Kain : Espèce de sale égoiste !

Kain attrapa Ashe par le col, avant de lui coller plusieurs coups de poing au visage.

Kain : Tu crois peut-être que, parce que tu aimes quelqu'un, le monde entier doit s'incliner devant elle ? Que personne n'a le droit de lui dire le fond de sa pensée, ou même de le penser ? C'est ca, que tu insinues ?
Ashe : ...
Kain : C'est pas ca, véritablement aimer quelqu'un.
Ashe : ...Pardon ?
Kain : Quand on aime quelqu'un, et que ce quelqu'un fait des conneries, les couvrir n'est pas la solution, ou sinon, ca peut se finir comme ca s'est fini pour elle...

Kain relâcha son étreinte.

Kain : Si tu l'aimais vraiment... On n'en serait pas arrivé là...
Ashe : ...

Ashe baissa les yeux, avant de tourner les talons.

Ashe : ...Dis à ta princesse qu'elle a de la chance d'avoir un protecteur qui l'aime autant.
Kain : Hein ? Mais je ne l'ai...
Ashe : Si. Même s'il y a autant de manières d'aimer qu'il n'y a de personnes.

Il fit quelques pas en avant...

Ashe : ...Je reviendrai me venger de toi. Mais je n'impliquerai plus la princesse dans notre histoire.
Kain : C'est d'accord.

...Avant de s'enfuir, avec une agilité hors du commun. Kain le regarda partir, sans bouger.

Kain : Ashe...

Quatre heures plus tard,...

Amélia : Voilà, j'ai fait mon possible. Comment vous sentez-vous, Igels ?
Igels : Je vais mieux. Merci, grande mage.
Amélia : A votre service, mon prince.

Amélia s'assit sur une chaise, que lui présenta Sarah. Elle avait passé toute la matinée a soigner les blessures d'Igels, à côté desquelles celles de Kain étaient superficielles, et un tel soin l'avait exténuée.

Rein : Donc, au final, c'est une victoire totale, n'est-ce pas ?
Kain : Quasi. Ashe s'est enfui, même s'il a juré de ne plus s'en prendre à Rachel.
Igels : Comment as-tu fait pour le battre ?
Kain : Je me suis battu, tout simplement. Mais plus que mes coups, ce sont mes mots qui ont eu un impact sur lui. Et au final, il a compris l'inutilité de ce qu'il voulait faire, et a décidé de s'en aller, même s'il a juré de me retrouver pour venger Vente.
Igels : Bien joué... Pour un minable.
Rachel : Igels, arrête ca !
Igels : Tu as raison, ce n'est même plus amusant. De plus, il m'a sauvé la vie, donc je n'ai plus trop le choix.

Igels fixa Kain.

Igels : Kain, je te reconnais a présent comme l'un de mes compagnons et comme mercenaire voué a la protection de ma soeur. Tâche de ne pas me décevoir.
Kain : Merci, Igels.
Igels : Leo, Rein, je tiens également a vous féliciter pour votre victoire. Avec votre aide, nous avons pu efficacement protéger Rachel.
Rein : C'est notre devoir.
Leo : Bah, j'aurais pas pu laisser une aussi jolie demoiselle en détresse.
Rachel : Merci du compliment, mais je ne suis vraiment pas intéressée, désolée.
Kain : Et paf, dans les dents !
Sarah : Bon, voilà une bonne chose de faite, mais n'oubliez pas que vous avez encore des affaires a préparer, pour le départ de tantôt !

Tous se regardèrent, avant de filer vers leurs affaires respectives.

Leo : On est a la bourre !

Sarah les regarda s'agiter, en souriant.

Amélia : Vous n'êtes pas triste de voir votre fils s'en aller ?
Sarah : N'importe quelle mère le serait. Mais Kain a hérité de son père une résolution inébranlable. Et je sais qu'il me reviendra.
Amélia : On voit la confiance que vous avez en lui.
Sarah : Vous aussi, vous avez une confiance aveugle en lui, non ?
Amélia : En effet. Kain m'a paru digne de confiance d'entrée de jeu, et les faits m'ont donné raison. Je peux lui laisser ma princesse sans la moindre peur. De plus, ses compagnons d'armes ne sont pas en reste. Eux aussi protègeront ma princesse jusqu'au bout.
Sarah : Au fait, l'avez-vous remarqué ?
Amélia : Quoi donc ?
Sarah : Les regards que se partagent Kain et Rachel. Je n'avais jamais vu mon fils avec un regard pareil.
Amélia : Ils tiennent beaucoup l'un a l'autre. Après tout, parmi ceux qui entourent ma princesse, Kain est le protecteur le plus... Protecteur, justement, tandis que Rachel est pour lui celle qui a changé sa vie.
Sarah : Je vois... Tiens, dites-moi, que diriez vous de rester manger avec moi, ce soir ?
Amélia : L'invitation n'est pas de refus.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 | Retour | Haut de page ]