Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 22
Nom de l'œuvre : Cursed Princess Nom du chapitre : Le calme avant la tempête
Écrit par Izual Chapitre publié le : 30/3/2009 à 03:04
Œuvre lue 34826 fois Dernière édition le : 1/1/1970 à 01:00
[ Retour - Bas de page ]
Mercredi 9 avril 2008, 21h42

Richard : Kain, comment va ton épaule ?
Kain : Encore un peu raide, mais elle devrait tenir sans problèmes.
Richard : Tant mieux, parce qu'on va avoir besoin de tes talents au combat comme de ceux des autres, voire plus, au vu de l'importance que tu as pour eux.
Kain : L'importance que j'ai pour eux ?
Richard : Leo t'idolâtre, Igels te respecte, Rein t'apprécie et la princesse est raide dingue de toi. N'importe lequel d'entre eux donnerait sa vie pour l'objectif que tu leur as donné, tu te dois donc de leur montrer que tu respectes leurs désirs et que tu es prêt a donner le maximum pour ton objectif, si tu veux qu'ils te suivent jusqu'au bout.
Kain : Je vois... Mais vis-a-vis de Rachel, tu te moquais, quand tu disais qu'elle était raide dingue, pas vrai ?
Richard : En aurais-je parlé au sein d'une conversation sérieuse si je me moquais ?
Kain : Je ne pense pas... Mais bon, ca m'étonnerait qu'elle m'aime, étant donné que je...
Richard : Que tu es quoi ?
Kain : Pardon ?
Richard : Elle s'en fiche, de ce que tu penses être. Elle te voit comme tu es depuis qu'elle te connait, et ce que tu lui as montré lui a plu. Que ce que tu lui as montré te plaise ou pas, c'est pareil, et ca ne changera en rien ses sentiments pour toi.
Kain : Mais...
Richard : Kain. Tu es perturbé par ce qui t'est arrivé dans tes anciennes écoles, n'est-ce pas ?
Kain : ...Oui.
Richard : C'est déjà un grand pas de le reconnaître. Mais sache une chose : Si tu étais vraiment ce qu'ont pensé tous ceux qui t'ont martyrisé, tu n'aurais pas pu protéger celle que tu aimes comme tu l'as fait jusqu'a présent, et comme tu voudras le faire encore sûrement longtemps. Je me trompe ?

Kain resta silencieux quelques secondes, considérant et reconsidérant les paroles que son père venait de lui dire.

Richard : Je vois que tu as compris.

Tous deux venant d'arriver à l'autre sortie de la grotte, Richard se posta en espionnage, avant de regarder le ciel.

Richard : Tu sais, quand j'étais jeune, je n'étais pas un modèle non plus... Je buvais, je fumais, je me battais pour un rien, et j'adorais tout particulièrement la liberté que je m'octroyais au dépend des autres. Mais je me suis rendu compte de mes erreurs lorsque j'ai rencontré ta mère, Sarah. Bien sûr, lorsque je l'ai abordée, la première fois, le courant est tout de suite passé entre nous, mais cela ne plaisait pas aux autres gens, vu que Sarah était quand même une des têtes de classe, et que beaucoup de mecs avaient de vues sur elle. J'ai entrepris de démolir la tête aux gens qui ont voulu nous éloigner l'un de l'autre, et j'ai fràlé le renvoi. A moi, ca ne m'a rien fait, mais ca a fait pleurer Sarah, qui ne voulait pas qu'on soit éloignés l'un de l'autre. Et bien entendu, tous ces rapaces ont tout fait pour nous éloigner davantage. J'avais des envies de meurtre, mais j'étais incapable de les assouvir, et cela m'a fait prendre une décision.
Kain : Alors, tu as fait quoi ?
Richard : J'ai changé. J'ai arrêté de fumer et de boire, j'ai évité au maximum les altercations inutiles, et j'ai pris sur moi de me priver de ma liberté, dans l'unique but de prouver aux gens que je n'étais pas ce rebut de la société qu'ils voyaient en moi, et que j'étais digne de fréquenter Sarah. Certains ont tenté de me dissuader, d'autres ont voulu profiter de l'occasion pour me dénigrer davantage, mais je n'avais pour seul objectif que le bonheur de Sarah, et c'est a la surprise de tous que j'ai pu remonter en un an un retard de trois ans de scolarité par a-coups. J'ai ensuite réussi l'examen de fin d'année avec brio, et obtenu une bourse pour l'université. Et le dernier jour de l'année, j'ai avoué mes sentiments à ta mère, qui les a acceptés avec joie.

Richard sourit, avant de se tourner vers Kain.

Richard : Tu as peut-être fait des erreurs dans le passé, fiston, mais elles ne font pas de toi ce que tu es à présent. Et si tu as du payer de par le passé les conséquences de tes actes, tu n'as plus a les payer de par le présent. Tu peux donc faire une croix définitive sur ce qui t'est arrivé et voir le futur en face. Ton futur.
Kain : Mon futur...
Richard : Oui. Un futur heureux, de préférence, aux côtés de celle que tu aimes. Et si je peux t'y aider, alors je le ferai avec plaisir.
Kain : Merci, papa. Ca soulage de pouvoir parler de ce genre de choses... Mais... Comment es-tu au courant ?
Richard : Ta mère m'avait contacté par téléphone pour m'en parler, à l'époque. Elle m'a demandé conseil, sur la manière a agir, et pensait ne pas être assez forte pour t'aider à surmonter cette épreuve.
Kain : Elle a pourtant fait son possible, et sans elle, je n'en serais pas sorti, malgré tes paroles.
Richard : Je sais, tout cela. En tout cas, une chose est sûre...

Richard posa une main sur la tête de Kain, qui sourit.

Richard : ...Je suis fier de ce que tu es devenu, mon fils.
Kain : Merci, papa. J'ai hâte que nous puissions recommencer une vie de famille, tous ensemble.
Richard : Avant de parler de ca, faudrait peut-être penser à délivrer ta mère.
Kain : Oui...

Dans la grotte,...

Amélia : Il ne devrait pas y avoir de problèmes à ce que je fasse cela. Je m'occupe des papiers dès demain matin, avant de vous rejoindre.
Leo : Merci, Amélia.
Amélia : Tu es fort noble, pour demander cela alors que tu aurais pu d'abord penser à toi.
Leo : Mon bonheur passe par le bonheur de mes proches. Et personne n'est plus proche de moi.
Amélia : Soit. Peux-tu aller chercher Igels ? J'avais à m'entretenir avec lui, si tu te souviens.
Leo : J'y file. Rachel, tu devrais aller voir après Kain, il risque de prendre froid sans une petite couverture et quelques mots d'encouragement de ta part.
Rachel : J'y pensais justement.

Tandis que Leo courut vers l'entrée gardée par Igels et Rein, Rachel se dirigea vers son sac, et fouilla après une couverture.

Amélia : Princesse, vous avez de la chance que d'aussi braves gens veillent sur vous.
Rachel : J'en suis consciente, Amélia... J'en suis consciente...
Amélia : Ce qu'il a demandé, cela n'affectera pas que la personne qu'il a choisi. Vous aussi, indirectement, vous en serez affectée.
Rachel : Moi ? Mais pourqu...
Amélia : Inutile d'essayer de me le cacher. Je vous ai connue depuis votre plus tendre enfance, et je connais chaque pensée qui peut traverser votre esprit.
Rachel : ...Mais je ne peux pas... Il risque de...
Amélia : Il risque de quoi ? De vous repousser ? Sûrement pas. S'il avait voulu le faire, il l'aurait fait depuis longtemps, vous savez.
Rachel : Non, c'est pas ca... Mais il a vécu un tel passé... Il ne voudra sûrement pas...
Amélia : C'est a lui de prendre cette décision, vous ne pensez pas ?
Rachel : ...
Amélia : Princesse. Tous ceux qui sont ici, excepté le principal concerné, sont au courant des sentiments que vous lui portez, et tous font ce qu'ils peuvent, dans la mesure de leurs moyens, pour que vous puissiez partager des moments de bonheur avec cette personne. Ne pas vous déclarer, ce serait tromper l'attente que ces gens ont pour vous, et trahir leur confiance. Est-ce ce que vous voulez ?
Rachel : Non, mais...
Amélia : Il n'y a pas de mais. Si vous voulez vous montrer digne de leur confiance, parlez-en avec lui.
Rachel : ...J'y vais.

Rachel s'en alla, visiblement perturbée par les paroles d'Amélia, tandis qu'Igels approcha lentement.

Amélia : Ah, voilà le fils prodigue.
Igels : Vous m'avez fait appeler, Amélia ?
Amélia : Oui. J'ai une mission pour toi...

Plus loin dans la grotte,...

Rachel : Kain !
Richard : Tiens, princesse. Que venez-vous faire par ici ?
Rachel : Je suis venu vous apporter à manger et m'entretenir quelques instants avec Kain.
Richard : Ca tombe bien, j'avais a faire dans les alentours. Kain, je reviens d'ici un quart d'heure, et une fois cela fait, nous nous rejoindrons tous au centre de la grotte pour établir le plan d'attaque. Compris ?
Kain : Oui.
Richard : Bon, je vous laisse...

Richard s'éclipsa, tandis que Rachel se rapprocha de Kain, tout en sortant la couverture de son sac.

Kain : Attends, passe, je vais m'en occuper.

Kain enroula la couverture autour de lui et de Rachel.

Kain : Je ne serre pas trop ?
Rachel : Non, ca va. Alors, comment ca se passe, avec ton père ?
Kain : Le courant passe tout seul. Et il m'a aidé à vaincre un vieux complexe.
Rachel : Un vieux complexe ?
Kain : Oui... Je pensais n'être bon qu'a faire du mal à mes proches, et, apeuré par cette pensée, je refusais tout contact avec les autres... Malgré cela, Leo m'a approché et, en dépit de mes mises en garde, est resté à mes côtés. Et puis, tu es apparue.

Kain sourit.

Kain : Tu sais, quand tu es arrivée, je me suis posé beaucoup de questions... Je me demandais si je serais capable de te protéger, moi qui n'avais fait que du mal aux autres par ma présence. Et lors de ta première nuit, tu as eu ta crise de larmes. Je me suis alors dit "Je ne veux pas qu'elle pleure. Je veux lui rendre le sourire. Et je ferai tout pour cela."
Rachel : ...
Kain : Les jours ont vite passé, à tes côtés. Tu m'as soutenu lorsque j'en avais besoin, ou lorsque je doutais de moi, souvent même sans t'en rendre compte. Faut dire, rien que ta présence était importante à mes côtés, et je me réjouissais de voir que chaque jour qui passait te rendait plus rayonnante. Mais tes ennuis nous ont vite rattrapé, et j'ai voulu t'aider à mon tour, en remerciement pour tout ce que tu m'as apporté.
Rachel : Tout ce que je t'ai apporté ?
Kain : Oui. Tu m'as prouvé que j'avais tort dans ma manière de penser, et que je pouvais protéger quelqu'un qui m'était cher. Mais en chemin vers le temple ou tu as été guérie, je me suis rendu compte qu'il y avait autre chose derrière cette reconnaissance infinie que j'ai pour toi... Et à discuter avec mon père, j'ai enfin trouvé la réponse à mes questions... Parce que je ressens ce qu'il a ressenti dans le passé...

Kain se tourna vers Rachel...

Kain : ...Et de la même manière que mon père a fait table rase de son passé pour celle qu'il aimait, je suis prêt a faire pareil pour toi, Rachel...

...Et la serra dans ses bras.

Kain : ...Parce que je t'aime plus que je n'ai jamais aimé quelqu'un au monde... Je t'aime et je suis prêt à tout faire pour te rendre heureuse, quel qu'en soit le prix.
Rachel : Kain... Oh, Kain... Moi aussi... Moi aussi, je t'aime...

Elle se serra contre lui, les larmes naissant de ses yeux. Il passa longuement ses mains dans les cheveux de sa bien-aimée, lui caressant le dos au passage.

Kain : J'ai de la chance... De t'avoir...
Rachel : ...Je peux t'avouer quelque chose, Kain ?
Kain : Vas-y...
Rachel : Avant le coup d'état qui a vu la mort de mes parents, j'allais être mariée à quelqu'un qui ne me plaisait pas...

Rachel baissa la tête, se reculant doucement de Kain...

Rachel : Et alors que la date du mariage avançait, je me disais "Bah, ce n'est pas un mariage d'amour, et alors ?"... Mais maintenant, si j'étais confrontée à la même chose, je n'attendrais qu'une chose...

...Avant de prendre le visage de son bien-aimé dans ses mains.

Rachel : ...Que tu viennes me sauver une fois de plus, et que tu m'enlèves jusqu'a un endroit ou je ne serais plus princesse, ou tu ne serais plus mon protecteur, ou nous ne serions que deux personnes qui s'aiment et qui ne veulent que vivre le bonheur d'être ensemble...

Elle l'embrassa ensuite, ne retenant plus les larmes qu'elle avait tenté de garder en commencant de parler. Pour toute réponse, il la serra a nouveau dans ses bras.

Kain : Moi aussi, je veux vivre ce bonheur... Avec toi, et toi seule...
Rachel : Merci... Merci...

Un bruit de pas sur des rochers alerta alors Kain, qui se plaça entre la sortie et Rachel, tout en lui tenant la main.

??? : Désolé, ce n'est que moi...
Kain : Igels ?
Igels : Oui. J'ai été faire une course pour Amélia, et me revoilà...

Il remarqua alors les mains de Kain et de Rachel, enlacées l'une dans l'autre.

Igels : ...Je vois que ca file le parfait amour, ici...
Kain : Igels...
Igels : Kain, que les choses soient claires : Tu te doutes très bien que je désapprouve votre relation, entre un protecteur et celle qu'il a juré de protéger, sans oublier que Rachel est très importante a mes yeux...

Igels baissa la tête...

Igels : ...Néanmoins, tes sentiments sont sincères envers elle, et tu es l'élu de son coeur, aussi je m'en tiendrai à ce que je t'avais dit, et je ne m'opposerai pas à votre union. Toutefois...

..., avant de fixer Kain.

Igels : Ne t'attends pas à ce que votre relation soit aussi bien acceptée par tout le monde que par moi ! Bien des personnes feront tout pour entraver votre route commune !
Kain : Je sais.
Igels : ...
Kain : Mais je sais aussi que j'aime Rachel, et que mes sentiments sont partagés. Et cela me suffit.
Igels : Très bien... Si tu gardes cela à l'esprit, alors tout ira bien...

Igels s'avanca vers le fond de la grotte.

Igels : Bon, vous venez avec moi ? J'ai croisé Richard, il m'a demandé de commencer la réunion en son absence, après m'avoir donné deux-trois infos et m'avoir averti qu'il se postait ailleurs pour la nuit.
Kain : D'accord, on te suit.

Igels s'avanca, et alors que Kain allait le suivre, Rachel le retint par la main.

Rachel : Attends-moi...
Kain : Ne t'en fais pas, je n'allais pas te laisser seule.

Et tous deux suivirent Igels, main dans la main.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 | Retour | Haut de page ]