Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 15
Nom de l'œuvre : Les légendes du Mordz Nom du chapitre : Chapitre 13 : L'évasion
Écrit par Requiem Chapitre publié le : 27/11/2010 à 16:03
Œuvre lue 50413 fois Dernière édition le : 27/11/2010 à 16:03
Pif avait revêtu une vieille armure qui le serrait à l’entrejambe mais il n’avait pas eu trop le choix. Les rebelles avaient des moyens limités et ne pouvaient pas lui fournir une armure faite sur mesure. Il devrait donc se contenter de ça pour le moment.
Il attendait dans le grand hangar avec des centaines d’autres soldats que les gradés leur ordonnent de se mettre en marche. La bataille allait se dérouler aujourd’hui et il avait hâte que cette terrible attente se termine.
Il avait déjà participé à quelques petites opérations lorsqu’il était encore, à son époque, un jeune voyou qui se battait dans le groupe du Winner contre l’oppression du tyran Might, mais jamais il n’avait eu l’occasion d’expérimenter le combat de cette manière.
Il soupesa pour la millième la massue cloutée qu’on lui avait confié pour se rassurer. Il était habitué à ce genre d’arme plutôt qu’aux épées traditionnelles et pistolets. En effet, les battes, les masses, les fléaux, tout cet attirail lui allait comme un gant.
Soudain, les battants pierreux qui camouflaient l’entrée du quartier général du clan Hell s’ouvrirent à la volée, révélant un soleil de plomb qui éblouit les soldats pendant quelques instants. Tous sauf Pif Œil qui avait le Fox, l’œil bionique le plus perfectionné, une technologie de pointe qui lui permettait de faire et de voir des choses qu’il ne se serait jamais cru capable quelques semaines auparavant, avant qu’il ne tombe dans le coma.
Les officiers commencèrent à hurler et les soldats s’avancèrent en rang serré, comme une seule et même entité. Pif resserra un peu plus sa prise sur sa massue et suivit le groupe dans lequel il avait été affecté. L’armée se mettait en marche.
Il leur fallut près d’une heure pour arriver en vue du château où étaient sensés s’abriter les Trois et leur siège. Mais, contrairement à d’habitude, l’endroit grouillait de soldats, de machines de guerre et de grands feus pour empêcher toutes tentatives d’attaques nocturnes.
Les troupes rebelles s’installèrent à bonne distance de celles des Trois mais de manière à être assez proche pour surveiller le moindre mouvement suspect provenant du camp adverse. Il ne restait plus à Pif Œil qu’à attendre une nouvelle fois.
La nuit était tombée depuis bien longtemps lorsqu’un soldat vint le chercher. Hell Angel voulait le voir de toute urgence pour le conseil de guerre qu’il tenait avec ses généraux et les leaders du clan Greed qui s’étaient ralliés à eux quelques heures plutôt.
Pif Œil était heureux, il pourrait enfin retrouver une vieille connaissance : son ancien boss Greed.
Greed, avec Zenight et le Winner, avait perpétué la lutte contre Might après la mort de leur précédent leader lors qu’un jeu sanglant que Might organisait pour se débarrasser de ses opposants.
Il pénétra dans la tente de Hell Angel observa les personnes présentes. Il se figea en reconnaissant l’une d’entre elles.
- Vous !
Il pointait du doigt un étrange personnage qui avait l’aile amputée et de multiples brûlures sur le visage. Il allait l’attaquer avec sa massue lorsque Hell Angel s’interposa entre eux.
- Arrête ! C’est le chef du clan Greed !
- Ca va pas non ? Ce n’est pas Greed, c’est Bouh, un serviteur de Might !
- Might est mort depuis dix ans je te signale ! Lâche ta massue, tu n’as rien à craindre. On est tous du même bord à présent.
Se retrouver dans la même pièce que l’un de ses ennemis avait quelque chose de dérangeant. En dix ans les choses avaient bien changé, tous avaient vieillis et mûris, mais Pif Œil était encore resté à l’époque où il se battait contre Might, il n’était pas encore habitué à tous ces changements et ces révélations successives.
- Bon d’accord, je veux bien lui accorder le bénéfice du doute mais où est Greed et pourquoi c’est Bouh qui est le chef du clan ?
Hell Angel lui lança un regard attristé et pendant un instant Pif Œil se demanda si Greed n’était pas mort au cours des dix dernières années qu’il avait zappé.
- Greed a été fait prisonnier. Il est dans les cachots, peut-être même en compagnie de Kapoera et de Banquier.
- QUOI ?? Banquier et Kapoera ont été faits prisonniers ? Tu m’avais dis qu’ils étaient partis pour chercher la pierre de chais pas quoi et chais pas où.
- Seulement Elvish et Véon… On ne sait pas ce qui est arrivé aux deux autres. On espère qu’ils vont bien. C’est justement pour ça que je t’ai convoqué. Tu vas faire parti d’un commando qui aura pour but de délivrer Greed, tes amis – s’ils sont encore en vie – et les autres prisonniers politiques.
Pif déglutit péniblement. Il n’était pas tout à fait sûr de pouvoir accomplir ça. Il ne comprenait pas non plus pourquoi sa présence semblait nécessaire. Il avait déjà pénétré une fois dans le palais, mais là c’était différent. Ce n’était pas le même endroit, pas les mêmes enjeux…
- Ne t’inquiète pas, reprit Hell Angel. Je vous ai déjà dit que nous avions tenté de pénétrer dans le château par le passé mais qu’il n’y avait eu que trois survivants. Il y avait moi, Iznok et… Bouh.
- Je vais conduire le groupe jusque aux cellules, dit Bouh en s’avançant d’un pas vers Pif. Avec votre œil de Fox on pourra éviter les patrouilles de soldats et déjouer les pièges.
Pif Œil n’était toujours qu’à moitié emballé par ce plan. Certes il avait très envie de délivrer Greed, Banquier et Kapoera mais ça ne servirait à rien s’il devait y laisser sa peau.
- Ouais d’accord mais comment on rentre ? Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, il y a plusieurs centaines de soldats qui protègent l’entrée et je doute fort qu’ils nous laissent passer comme ça. Surtout avec les gueules qu’on a.
Quelqu’un que Pif ne connaissait pas racla sa gorge. Hell Angel hocha la tête et l’autre se mit à parler :
- Hum… Je suis Shadow, Shadow Angel.
- On s’en fout, dépêche toi ! souffla Hell Angel.
- O… Oui, grand frère, lui répondit Shadow devenu rouge comme une tomate bien mûre et prête à éclater. En fait, il y a un moyen autre que la porte pour pénétrer dans le château. Ce sont les canalisations ! Une fois que nous serons rentrés dans le sous bassement des fondations, on n’aura plus qu’à remonter vers le haut pour tomber pile sur les cellules.
Finalement le plan n’était peut-être pas aussi mauvais qu’il en avait l’air à première vue.
- Cependant il reste un problème.
- Lequel ?
- L’entrée des égouts. Elle se trouve au bord du Gouffre, là où les Trois jettent leurs opposants.

Bouh et les autres arrivèrent près du Gouffre à la nuit tombée. Son commando était composé de cinq membres : lui-même, Pif Œil Fox, Shadow Angel, Hazel et Songi. Ils devaient agir en parfaite synchronisation avec les troupes stationnées devant le château pour réussir leur coup. Bouh jeta un coup d’œil vers la garnison qui gardait le grand trou sacrificiel des Trois.
- Il faut que tout soit terminé avant la fin de la bataille. Lorsque la bataille commencera les soldats des Trois stationnés ici vont partir pour la plupart. Nous devons nous débarrasser des restants et ressortir avant que les troupes ne reviennent si nous perdons la guerre.
- Pas très optimiste, remarqua Pif.
- C’est ce qui m’a permis de survivre au Cataclysme. J’y ai quand même perdu une aile.
Pif Œil regarda le membre tronqué où seules quelques plumes restaient.
- Pourquoi tu n’as pas greffé d’aile bionique ?
- Parce que la valeur d’un guerrier se voit au nombre de cicatrices qu’il a sur le corps.
Bouh se détourna du jeune mordzien et s’adressa au reste de l’équipe, les briefant sur le rôle que chacun devait jouer.
Enfin, au loin, les tambours se mirent à raisonner, signe annonciateur que la bataille pour la terre du Mordz avait commencé.
La garnison de soldats partit au pas de charge soutenir le gros des troupes ne laissant derrière elle qu’une dizaine de gardes pour surveiller le trou sans fond.
Les membres du commando passèrent alors à l’attaque. Bouh sortit de derrière les ruines d’une maison détruite par le Cataclysme et tira de son pistolet en direction des gardes. Il en toucha un car il entendit un glapissement de douleur, puis il plongea à nouveau derrière un abri alors qu’une dizaine de mortels projectiles atterrissaient à l’endroit même où il se tenait une seconde plus tôt.
Il vit Hazel, Shadow Angel et Songi courir, leurs armes à la main et tuer deux gardes qui poussèrent des hurlements stridents. Heureusement, les bruits des tambours couvraient la musique funèbre de leurs gorges tranchées.
Il se remit à tirer tout en sortant de la protection de son abri et en courant en direction des gardes. Pif Œil, à côté de lui semblait comme un poisson dans l’eau, il esquivait les balles avec aisance et style. Tout cela c’était grâce au Fox qui lui montrait la trajectoire des balles à l’avance et qui lui permettait d’anticiper largement les mouvements de ses ennemis.
Ils arrivèrent presque en même temps sur les gardes et Bouh s’en débarrassa avec quelques coups de revolver bien sentit. Un monticule d’une dizaine de cadavre s’amoncela devant lui. Il avait réussi la première étape du plan. Il leur restait encore à descendre suffisamment profondément dans le Gouffre pour atteindre la bouche d’égout.
Jetant des cordes et les attachant à de gros rochers, ils descendirent la paroi en rappel, évitant de regarder vers le bas. Lâcher prise équivalait à signer son arrêt de mort.
Après quelques instants, ils arrivèrent au niveau de la bouche. Il y avait une grille en acier qui protégeait l’entrée. D’une main Hazel sortit de son sac le fer à souder portable et entreprit de faire fondre les barreaux un par un. Cela prit un certain temps car Bouh commençait à avoir des crampes aux mains mais la grille céda finalement, permettant au groupe de s’engouffrer dans le sombre tunnel des égouts menant aux geôles du château.
Songi avançait en premier, tenant une torche pour éclairer leur chemin, Pif était un peu en arrière et surveillait grâce à son œil le moindre signe suspect. Puis, il y avait Bouh et Shadow Angel qui avançaient à pas prudent et enfin Hazel qui assurait leurs arrières.
Il n’y eut pas d’incidents majeurs jusqu’à ce qu’ils arrivent à l’intérieur même de la citadelle des Trois. Les cachots se trouvaient un étage au-dessus d’eux. Ils prirent un escalier, évitèrent une patrouille de gardes que Pif Œil avait détecté, et se retrouvèrent enfin devant la lourde porte qui menait là où Greed et les autres avaient été enfermés.
- Il y a quatre gardes à l’intérieur, dit Pif.
- Bien. On fait ça en silence et rapidement alors. Puis on se tire d’ici.
Tous hochèrent la tête comme un seul homme et Shadow Angel entreprit de faire sauter la serrure grâce au petit kit du voleur pour les nuls qu’il avait apporté.
Bouh donna un grand coup dans la porte qui s’ouvrit à la volée, pointant son arme droit devant lui. Les quatre gardes levèrent les yeux, surpris d’être dérangés en pleine partie de belotte. Ils levèrent les mains en l’air lorsqu’ils virent ce que Bouh avait dans les mains. Aucun d’eux ne voulait jouer au héros et se faire trouer la peau.
- Merde, au moment où j’allais gagner.
- Taisez-vous et couchez vous à terre ! Shadow ligote-les. On va fouiller les cellules et on repart, go, go, go !
Son équipe se dispersa rapidement, ouvrant les portes grâce aux clés qu’ils avaient pris sur les geôliers. Tout se passait pour l’instant à peu près comme prévu. Peut-être trop bien. Il eut soudain l’impression d’être observé.
Il se retourna vivement. Dans l’encadrement de la porte se tenait un Juge. Un VII était gravé sur son casque. Bouh tira plusieurs fois mais avec une vitesse incroyable le Juge dévia toutes les balles avec son épée. Le chargeur vide, Bouh recula de quelques pas.
- Vous nous attendiez…
- On pensait bien que tenteriez un coup foireux comme celui-là, fit une voix derrière le Juge.
- Cette voix… C’est toi Zenight ?
Un autre Juge, portant cette fois-ci le numéro IV sur le front apparut derrière le premier. Il s’agissait certainement de Zenight, une personne que Bouh avait affrontée maintes fois lorsqu’il était au service de sa majesté Might.
- Je vois. Deux contre un. La seule chose que je puisse faire c’est donc vous retenir jusqu’à ce que mes hommes s’échappent.
- Tu essayeras.

Pif arriva au bout du couloir et il n’avait toujours trouvé ni Greed ni aucun de ses amis. Il ouvrit la dernière porte. Il faisait très noir à l’intérieur et il dut recourir à son œil bionique pour y voir quelque chose.
Il poussa un petit cri lorsqu’il vit une forme sombre allongée tout au fond de la pièce. Il s’approcha prudemment mais la silhouette se redressa soudainement.
- Qui est là ? C’est pas l’heure de la soupe, bande de tarlouzes !
- Greed !
- Hein ? Pif ? T’es pas mort toi ? Ca fait pas loin de dix ans espèce de petit enfoiré ! Tu t’es caché comme une merde pendant tout ce temps ? T’es vraiment une tarlouze.
Il n’y avait pas de doute possible. Malgré son air émacié, ses cheveux en bataille et son regard vitreux ainsi qu’un coup de vieux de dix ans, c’était bel et bien Greed.
- J’ai pas vraiment le temps de t’expliquer pour l’instant. On se tire d’ici en vitesse !
- Quoi ? Pas question je reste ici. Pas envie de suivre un trouillard.
- Je ne suis pas un trouillard ! Lors du Cataclysme j’ai été projeté dans le futur. Je n’ai aucune existence physique avant.
Greed le regarda avec des yeux ronds.
- T’es un des six destructeurs du temps ? Une tarlouze comme toi ! Ben on n’est pas dans la merde comme ça.
- On verra ça plus tard, suis-moi.
- Non.
- Mais pourquoi mille millions de mille sabords ?
- Calme-toi capitaine Hadock. Je suis ici de moins plein gré.
La bouche de Pif faillit se décrocher, il la garda ouverte si longtemps qu’il en goba même une punaise qui passait par là. Greed avait complètement perdu la raison…
- Mais… Pourquoi ?
- Parce qu’il savait que tu viendrais ici pour chercher tes potes.
- Qui « il » ? demanda Pif complètement perdu.
- L’une des personnes qui formait le groupe des Trois mais qui les a récemment trahis : Janus.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 | Retour | Haut de page ]