Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 1
Nom de l'œuvre : Aube et Crépuscule: Thunderbolt Nom du chapitre : Le cauchemar
Écrit par Whitney Chapitre publié le : 30/12/2010 à 00:47
Œuvre lue 10214 fois Dernière édition le : 28/1/2011 à 20:25
[ Retour - Bas de page ]
Aurelio reniflait en se frottant les yeux. »Ressaisi-toi ! », pensait - il, »ce n’est pas le moment de pleurer ! » Ses amis avaient de nouveau rit de lui. Il se disait qu’il n’était peut-être pas digne d’être un Riolu. Un Riolu digne de se nom se doit d’être robuste et rationnel. Lui, était certes robuste, a force de vivre dans le désert, mais il n’était absolument pas rationnel. Il avait la tête dans les nuages en permanence et rêvait de pouvoir voler. Comme les Drabys. « Un Riolu digne de ce nom ce doit d’être robuste et rationnel … ». Cette phrase résonnait dans ça tête depuis sont plus jeune âge. C’était la dernière phrase que sont père lui avait adressée avant son départ pour le Ravin Tonnerre. Après cela, il ne l’avait plus jamais revu et il ne le reverra sans doute jamais, car 7 ans c’étaient écoulés depuis ce jour. Enfin, je n’écris pas cette histoire pour vous raconter comment le père d’Aurelio avait disparu. Une petite présentation de son lieu de naissance s’impose. Aurelio vivait dans une région nommée Aldore, une région aride et désertique où les bois et les points d’eau sont rares. Dans son village natal, Aribourg, il avait énormément de connaissance et d’amis dont (entre autres ) Quentin, un Keunotor timide et gourmand, Silver, un Lixy farceur, et son grand frère Silvyo, un Luxio courageux et Ethi, une jolie petite Etourmi. Aurelio lui-même était un Riolu solitaire qui préférait garder ses rêves secrets, pour éviter que ses amis ne rient de lui. Notre histoire commence par une belle nuit d’été. Aurelio était déjà au lit depuis longtemps, mais il n’arrivait pas à trouver le sommeil. Il attendait son moment de la journée préféré. Ou plutôt : son moment de la nuit préféré. Une nuée de Lumivole apparut au clair de lune. Les petits Pokémons diffusèrent un doux parfum qui attira un essaim de Muciole. C’était magnifique. Soudain, les Lumivoles prirent peur et s’enfuirent, suivies peut après par les Mucioles. Un rayon de lumière rose traversa le ciel nocturne et percuta une silhouette sombre. La silhouette poussa un gémissement et disparu en créant des onde sinistre. Les ondes percutèrent la lueur rose qui tomba et s’écrasa sur la place du village. Aurelio bondit hors de son lit et se précipita vers la fenêtre. La lueur rose clignotait près du vieux puits. Poussé par la curiosité, il se glissa dehors et se hâta vers la grand’ place. Eclairé pars la lune, il vit un étrange Pokémon bleu au ventre jaune, avec une petite tête élégante et pointue, avec des cornes en croissant de lune. Trois autres croissants parcourraient le corps du Pokémon : ceux-ci brillait d’une belle lueur rose. Qui était cette magnifique créature? Aurelio courra vers la bibliothèque. Sachant que la créature était certainement un Pokémon peu commun, il chercha dans la catégorie « Pokémons Semi-Légendaires ». Arcanin, Lucario, Libégon, Métalosse… Aucun Pokémon ne ressemblait à la créature échouée sur la place du village. Il allait laisser tomber quand il vit un titre qui semblait intéressant : « Contes et Légendes d’Aldore . Tous les mythes sur les Pokémons Légendaires ». Aurelio chercha dans la table des matières : « Voyons voir… la matière, l’esprit, les Gardiens, le duo Eon, les trois golems et leur roi, le temps et l’espace, l’antimatière, L’Être Originel, Le Pokémon Gratitude, Les Princes Des Mers ... Tiens, Rêves et cauchemars. » Les gravures représentaient la belle créature, qui –d’après le livre – se nommait Cresselia, mais aussi un être noir aux cheveux blancs. Il avait un col rouge et un œil vert qui lançait un regard maléfique. Apparemment, il s’agissait de Darkrai. D’après la légende, Cresselia incarnerait les rêves et Darkrai les cauchemars. Ils peuvent utiliser leurs pouvoirs comme bon leurs semble, mais ils sont sanctionnés quand ils enferment quelqu’un dans un rêve ou un cauchemar. Cresselia apparait les lors des nuits de croissant de lune. Quand à Darkrai, il n’apparait que les nuits de Nouvelle lune. Ils sont sensé travailler ensemble pendant les nuits de pleine lune, mais , étant des éternels rivaux, il arrive qu’ils se querellent pour leur territoire. Aurelio releva la tête. La lune brillait de plus belle. C’était peut-être le fruit de son imagination, mais il lui semblait apercevoir Darkrai qui l’observait depuis le ciel. Aurelio n’avait désormais plus aucune envie de dormir, il avait envie d’en savoir plus sur les Légendaires.


Aurelio souriait. Le ciel était bleu azur et l’air était frais. Sybilline lui avait offert ses plumes pour qu’il puisse s’envoler en compagnie des Roucarnages. Il s’amusait énormément. Soudain, les Roucarnages s’écartèrent. Aurelio fonçait droit vers le Ravin Tonnerre. Il s’engouffra dans un nuage d’orage et fut frappé par la foudre sur l’œil gauche. Ses plumes tombèrent en poussière et il tomba.
Aurelio se réveilla en sursaut. Quel horrible cauchemar ! Darkrai avait fait une victime de plus… Le soleil se levait à peine. Il s’était endormi dans la bibliothèque en lisant une histoire fascinante sur Arceus, l’Être Originel. Il sortit de la bibliothèque et se dirigea vers Cresselia. Celle-ci dormait paisiblement sur les pavés. Aurelio chercha un endroit ou il pouvait cacher Cresselia. Il la traina vers le garde -manger. Il n‘avait rien trouvé d’autre comme lieu pour mettre Cresselia en securité. Puis, épuisé, Il rentra chez lui en trainant les pieds et se laissa tomber sur son lit et se rendormit bien vite.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 | Retour | Haut de page ]