Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 3
Nom de l'œuvre : Aube et Crépuscule: Thunderbolt Nom du chapitre : Doutes et insomnies
Écrit par Whitney Chapitre publié le : 6/1/2011 à 20:32
Œuvre lue 10210 fois Dernière édition le : 6/1/2011 à 20:32
[ Retour - Bas de page ]
Le jour se levait. Aurelio était soulagé. Une fois de plus, il n’avait pas dormi de la nuit. Une semaine s’était écoulée depuis sa rencontre avec Cresselia. Celle-ci passait ses nuits dans la grange. Les villageois s’étaient habitués à sa présence. Au début, ils avaient peur d’elle. Maintenant, les Pokémons la saluaient quand elle traversait le village et les enfants voulaient tous jouer avec elle. Quand à Aurelio, tout le monde semblait avoir oublié son exploit. Il était redevenu le Wattouat noir du village. Il ne dormait plus à cause de ses cauchemars. C’était toujours le même : le ciel bleu, l’air frais, les plumes de Marina, le vol des Roucarnages, le Ravin Tonnerre, Le nuage d’orage, l’éclair, une douleur insoutenable à l’œil gauche puis, la chute. Mais cette fois-ci, il y avait quelque chose de nouveau dans ses cauchemars. Alors qu’il s’engouffrait dans le nuage, il voyait son père dans le fond du ravin. Il semblait chercher le trésor du ravin, son but ultime. A la maison, il ne parlait que de ça. C’était son obsession. Une voix résonnait dans le ravin : « Tu cherches quelque chose Zorhioh ? » Le père d’Aurelio se retourna et vit une silhouette sombre qui le regardait d’un très mauvais œil. « Que voulez-vous ?! », demanda Zorhioh. « Je veux juste savoir ce que tu cherche. », lui répondit la silhouette. «Car si c’est le trésor, laisse moi te dire qu’il sera bientôt en ma possession. » « Vous n’avez pas le droit de m’utiliser pour chercher le trésor ! » «Bien sûr que j’ai le droit, pauvre fou ! Tu ne voudrais pas qu’il arrive malheur à ta petite famille adorée ? Surtout pas à ton petit Aurelio… » « Laissez mon fils en dehors de ça ! » «Tais-toi et creuse ! Sinon ta femme payera pour toi… » « Non. Pas Zélia… Je ferais tout ce que vous voudrez, mais par pitié, laissez ma famille tranquille ! » « Alors, CREUSE ! » Aurelio voyait son père creuser jusqu'à atteindre une sphère noire comme la nuit. « Tenez. Voici la Sphère Gouffre. Je peux partir, maintenant ? Je dois rassurer ma famille. Elle se fait du mauvais sang pour moi. » « Je n’ai jamais vu un Lucario aussi naïf que to , Zorhioh ! » L’ombre lança la capacité Balle Ombr’ qui percuta Zorhioh de plein fouet sous les yeux horrifiés d’Aurelio. Puis il fut frappé par un éclair à l’œil gauche et tomba. « Papa, non ! », hurlait Aurelio à son réveil. Puis il regardait autour de lui et fut soulagé de voir qu’il n’avait fait qu’un gros cauchemar. Mais il se demandait si ce qu’il avait vu en rêve était vraiment se qu’il était arrivé à son père. A cause de cela, il n’osait plus dormir. Il avait les yeux lourds et piquants et avait des cernes énormes sous les paupières. Voyant cela, Cresselia u pitié de lui et lui murmura : « Mon pauvre chou, tu as l’air épuisé. Tu dors mal ? » « Non, je ne dors plus du tout. » « Je m’en doutais… », dit Cresselia, en colère. « Ecoutes, maintenant que je me sens mieux, je vais te protéger de Dar… je veux dire des cauchemars. Tu dormiras comme un Parecool, crois moi. » Aurelio lui sourit. Cresselia était vraiment géniale. Ce qui l’inquiétait, c’était le fait que Cresselia préférait éviter de prononcer le nom de Darkrai. « C’est normal. », pensait il. « Darkrai est son rival. C’est absolument normal qu’elle n‘aimes pas parler de lui. » Cette nuit il se glissa sous sa couette et pensa : « Cresselia, je compte sur toi pour me protéger. » Il s’endormit, calme et tranquille, relaxé par la seule pensée que Cresselia était là, prête à barrer la route de son rival.
Aurelio se réveilla dans une plaine. Il caressa le sol. Il était doux et avait une étrange couleur violette. Il regarda le ciel. Il était mauve et sillonné de spirales indigo. Il entendit des voix au loin. Il se releva et marcha e direction des voix. Il vit Cresselia discuter avec Darkrai. Aurelio était bouche bée. Cresselia et Darkrai discutaient calmement sans s’attaquer. Il parvint à écouter la partie la plus intéressante de la discussion. « Pourquoi lui infliger de telles souffrances ? Il ne dort plus à cause de toi ! »« Du calme ! Du calme ! J’essaie simplement de le mettre en garde de ce qu’il lui arrivera si jamais il poursuit son rêve. Si jamais il parvient à s’envoler, il sera perdu. »« TU seras perdu, oui ! Tu es au courant de ce qu’il lui arrivera quand il survolera le Ravin Tonnerre. IL FAUT qu’un éclair le frappe. » « J’essaye juste de le protéger… » « Ah oui ? Evaluons tes méthodes : cauchemars à volonté, douleurs imaginaires, épuisements, images choquantes, … » « C’était une erreur de programmation du cauchemar. » « Ecoutes Darkrai, soit tu disparais, soit je te donne une bonne raison de disparaitre. » « Oh ho ! Madame est agressive ! Tu sais, il ne faut pas essayer de changer le destin. Cela pourrait avoir des conséquences tragiques. » « Plus tragique que le destin que tu nous réserves à tous, peut-être ? Chaque personne peut changer son avenir et tu le sais ! » C’était la dernière phrase car juste après, Darkrai disparut en râlant.

Aurelio se réveilla en transpirant. Ce qu’il avait vu l’inquiétait. Ainsi, Cresselia souhaitait qu’il se fasse frapper par la foudre et Darkrai le contraire. Et si les cauchemars étaient réellement une mise en garde ? Et si Darkrai était bon et Cresselia mauvaise ? Et quel était ce destin tragique que Darkrai nous réserve ? Il avait tellement de question à poser… Il aurait bien aimé que le professeur Gallant sache de quoi ils parlaient. Car il ‘y avait désormais qu’un seul Pokémon capable de répondre à ses questions.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 | Retour | Haut de page ]