Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 10
Nom de l'œuvre : Aube et Crépuscule: Thunderbolt Nom du chapitre : La baie Qualot ou Le futur Gallant
Écrit par Whitney Chapitre publié le : 24/1/2011 à 23:57
Œuvre lue 10208 fois Dernière édition le : 24/1/2011 à 23:57
[ Retour - Bas de page ]
Lugia et Ho-Oh trainaient Aurelio dans l’escalier de la Tour Justice jusqu’à son cachot. Celui-ci repensait à ce qu’il c’était passé : l’explosion du village, le grondement du Roi Golem, la bagarre entre Groudon et Kyogre, l’énervement d’Arceus,… Tous ces problèmes avaient été causés par lui. Il avait remarqué la plupart des Pokémons Légendaires tels que Raikou, Entei, Jirachi, Deoxys, Shaymin, Manaphy, Phione,… Mais il manquait Cresselia. Il n’ut pas le temps de demander à ses geôliers se qu’il était advenu de Cresselia car il fut rapidement abandonné dans son cachot. Darkrai l’y attendait. « Tu te demandes où est Cresselia, hein ? Cette fouineuse avait tendance à trop mettre son museau là où il ne le faut pas, et j’ai cru bon de me débarrasser d’elle… La lune ne brillera plus jamais en ce bas monde… » « Nooooooooooooooooooo… »
« …ooooooooooooooon ! » « Aurelio ? Tu es sûr que ça-va ? » Aurelio jeta un regard affolé autour de lui. Il était allongé dans l’herbe, dans le grand parc d’Aribourg. Ses amis étaient tous rassemblés autour de lui. « Pas de problèmes. », dit-il à ses amis. « J’ai juste u un coup de chaud… » « Mouairf. Selon moi, tu as fait une petite crise d’hypoglycémie. », lui dit Quentin. « Viens avec Silver et moi, on va s’acheter un quatre-heures. » Aurelio se releva et prit une grande inspiration. Il était soulagé que toute cette histoire ne soit qu’un gros cauchemar. Soulagé que la potion n’ait pas explosée. Soulagé que tout les Pokémons qu’il aimait n’aient pas disparu à jamais. Il allait enfin pouvoir terminer tranquillement sa journée.
Le carillon de la porte de la confiserie retentit. Quelques instants plus tard, Théo apparut derrière le comptoir. « Bonjour les enfants ! Que voulez vous comme goûter ? » Quentin prit une boîte de dragées Lichii, délicieusement épicées et sucrées. Silver prit une sucette Chérim, sucrée avec un arrière-goût amère. « Et toi bonhomme, que veut-tu ? » « Que puis-je avoir pour 100 Pokés ? » « Houlalala ! Je t’avais dit de garder tes Pokés pour autre chose ! Mais bon si tu insiste… J’ai reçu une cargaison de succulentes baies Qualot. Elles ne poussent pas dans nos régions. Il n’y a pas assez d’humidité à Aldore. Je dois les faire venir de Sinnoh, d’où leur prix élevé. » « J’en prendrais bien une, s’il vous plaît. » Théo se pencha derrière son comptoir et se releva avec un pot entre les pattes. « Fais ton choix. » Aurelio plongea la patte dans le pot et en ressortit une magnifique baie rose et jaune. Il paya Théo avec un billet de 100 Pokés et sortit du magasin, la baie en poche. Une fois dehors, il regarda sa baie. Elle était moelleuse et douce au toucher et elle était si brillante et propre qu’elle reflétait le visage d’Aurelio. Aurelio pressa dessus. Du dessous de la baie jaillit un petit jet de jus rose. Puis il la porta à sa bouche et la savoura longuement. La baie était très sucrée et très juteuse. La baie était la meilleure friandise qu’Aurelio ai jamais gouté après les baies confites que lui préparait Zélia. En pensant aux plats de sa mère, Aurelio repensa à la potion. Il courut chez lui et constata que la maison n’avait pas brûlé. Le jeune Riolu poussa un soupir de soulagement. Il était rassuré, jusqu’à ce qu’il vit que la marmite ne bouillait plus au dessus du feu… Il se hâta vers sa chambre. Il vit sa fiole remplie d’un liquide violet, son plan de travail nettoyé et sa marmite rangée. Une lettre avait été posée sur son bureau :
Mon cher ami, élève et assistant,
Pensant que tu aurais besoin d’aide (excuse moi de t’avoir sous-estimé), je suis passé par chez toi pendant ma pause du Zénith. Voyant la potion laissée sans surveillance, je me suis empressé de la décrocher du feu, de la verser dans le flacon, de ranger ton plan de travail et de m’occuper de ton chaudron. Sachant que tu te serais inquiété en voyant l’absence du chaudron dans la cheminée, je t’ai écris une note pour te rassurer. Ne cherches pas à me remercier.
Amitiés, E.G
Aurelio pleura de bonheur. Décidément, le professeur était de son côté. Cela le rendait heureux. Il ut un doute : et si Mr. Gallant était au courant de tout ? Et si Cresselia et lui s’étaient déjà rencontrés ? Et si elle lui avait expliqué son plan ? Si c’était le cas, il serait logique que Monsieur G. l’aide et soit en permanence derrière lui. Il entendit un bruit dans la cuisine. Il descendit les escaliers en trombe et vit sa mère en train de préparer le diner. Après avoir dégusté une fricassée de baie Lonme, Aurelio monta dans sa chambre. Il se coucha et s’endormit bien vite.
Aurelio gambadait dans un pré fleuri. Le dernier jour avant le jour J. Il passait ses journées à se relaxer de diverses manières pour évacuer le stress. Roserade lui avait dit que le professeur lui avait donné rendez-vous au fin fond du pré Shaymin, nommé à la gloire du Pokémon Légendaire, où ne poussaient que des Gracidées. C’était bizarre, puis-ce que cet endroit était en permanence dans l’ombre et était entouré par le Mur Racaillou, un mur infranchissable. Mais connaissant M’sieur Gallant, il ne se méfia pas et y allait en toute hâte. Plus il avançait, plus les fleurs devenaient sombres. Arrivé au fond, il vit que les fleurs étaient devenues entièrement noires. Le professeur Gallant aussi. On aurait dit qu’il jouait dans un film des années 30, car chaque zone de couleur sur le corps de l’alchimiste était noire. Il restait dans l’ombre et Aurelio ne pouvait pas voir ses yeux. « Bonjour, Aurelio. », dit-il d’une voix sinistre. « Pro- professeur ? », hésita Aurelio. « Oui, c’est bien moi. Ou plutôt, ce « sera » moi. » « Vous voulez dire que… ? » « Et oui. Tu as devant toi le Professeur Gallant du futur. »
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 | Retour | Haut de page ]