Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 3
Nom de l'œuvre : Aube et Crépuscule: L'odyssée d'Aurelio Nom du chapitre : Plongées et Sauvetages
Écrit par Whitney Chapitre publié le : 30/1/2011 à 23:40
Œuvre lue 4684 fois Dernière édition le : 30/1/2011 à 23:40
[ Retour - Bas de page ]
« Rah, Silver ! T’es tannant ! » Une fois de plus, Tiffany râlait. « T’ite Fanny ! T’ite Fanny ! », Ricanait Silver. « Je te préviens, si tu répètes ce sobriquet encore une seule fois, je te jette par dessus bord ! », menaçait Tiffany. « T’ite Fanny… ? », hésitait Silver. Plouf ! « Que se passe-il, ici ?! », demanda Gallant. Celebi, qui faisait la vigie, cria : « Un Lixy à la mer ! Un Lixy à la mer ! » « Tiffany, tu n’a quand même pas… ? » « Ben,… Si. » Pendant que Mr. Gallant disputait Tiffany, Aurelio plongea dans l’océan Cyan. Cela faisait un certain temps que « Le Phione » voguait sur l’océan qui séparait Aldore et Sinnoh. Silver s’ennuyait pendant la traversée. Il taquinait Tiffany pour se distraire. L’ennui, c’est que Tiffany est très susceptible. Et ses menaces ne sont jamais des menaces en l’air. Aurelio s’enfonçait dans les eaux sombres. Il luttait contre le courant Cyanien qui était fort dangereux. Il arriva dans les abysses et commença à manquer d’air. Il vit une ombre ressemblant à un poisson à pattes nager vers lui. L’ombre attrapa Aurelio par la queue et le tira jusqu’à une grotte sous-marine. Il put enfin reprendre son souffle. La première chose qu’il vit dans la grotte était Silver. Il était trempé comme une soupe et avait l’air hébété. Il se retourna et vit le Pokémon qui les avait sauvés de la noyade. C’était un Pokémon qui ressemblait à un chat bleu avec une queue de poisson. Il avait une collerette blanche autour du cou et avait des oreilles qui ressemblaient à des nageoires jaunes. C’était un Aquali. « Et ben, il s’en est fallut d’un poil ! Que-ce que des Pokémons terrestres comme vous viennes faire au milieu de l’océan, surtout dans les abysses ? Une arche à coulée ou quoi ? » Aurelio n’avait pas la force de répondre. Silver répondit à sa place. « Nous sommes en route vers Sinnoh. Nous y allons en bateau. J’ai asticoté une passagère et elle l’a mal pris. Elle m’a jeté par-dessus bord et mon ami a tenté de me repêcher. » « Ben, vous avez de la chance que je passais dans le coin. » Aurelio lui demanda : « Vous pouvez nous ramener à la surface ? » « Bien sûr ! Cette grotte est reliée à une île à la surface. Il suffit d’emprunter la galerie au dessus de nos têtes. L’ennui, c’est que j’ai rebouché l’entrée et que je ne sais plus où elle est. Allons-y au hasard… Au fait, je m’appelle Nathan. Et vous ? » « Moi c’est Aurelio, et mon ami s’appelle Silver. » Nathan creusa dans le coin supérieur gauche de la grotte. Un gargouillement se fit entendre. L’instant d’après, la grotte fut à moitié inondée. Pour Nathan, ce n’était pas dramatique, vu qu’il était un Pokémon aquatique. En revanche, pour Aurelio et Silver… Soudain, une silhouette de dragon entra dans la grotte et extirpa les trois prisonniers de la grotte. Il les remonta à la surface. Le bateau était déjà reparti. Le dragon attrapa les trois Pokémons et rattrapa le bateau en deux coups d’aile. Il atterrit sur le pont et y déposa les trois amis. L’équipage se précipita vers Aurelio et Silver. « Tout va bien ? », demanda Silvyo. « Je me suis fait un sang d’encre pour toi, Silver. Je suis désolée… J’étais vraiment hors de moi. », S’excusa Tiffany. Aurelio, Silver et Nathan se tournèrent vers leur sauveur. C’était un dragon bipède de couleur orange, avec des antennes et des petites ailes. Un Dracolosse. « Heureusement que j’ai entendu Nathan creuser. », dit l’inconnu. « D’ailleurs, comment vas-tu, depuis notre dernière rencontre ? » « Grmmbl ! », grommela Nathan. « Je me présente : Martin Dracolosse, meneur de l’équipe Drac’Aile. Notre équipe compte trois membres : Andrew Drattak, Timothy Libégon et moi même. Nous sommes toujours en quête de nouvelles missions à accomplir et de nouvelles contrées inexplorées regorgeantes de trésors à conquérir. Si vous avez un problème, n’hésitez pas à nous contactez par Lettre Békipan, s’il vous-plaît. Sur ce, bonne route. » Et Martin s’envola vers de nouveaux cieux. « Ben, je vais y aller aussi. », dit Nathan. « Je me sens mieux dans lamer que dans un bateau. À la revoyure ! » Nathan sauta par-dessus bord et plongea dans les eaux outremer de l’océan.
La nuit était tombée depuis peu. Aurelio regardait les étoiles. Demain, ils accosteront au port secret de Rivamar. Assis sur la figure de proue, qui représentait un Phione, il contemplait la lune qui se reflétait dans l’océan. Tiffany s’avança vers lui. « L’Aquali… », Commença-elle. « Quoi, l’Aquali ? » « Il nous suit. » « Nathan nous suit ? » « Oui. Viens. » Tiffany guida Aurelio jusqu’à la poupe. Ils se penchèrent et aperçurent une ombre nageant dans le sillage du bateau. « C’est lui. », dit Tiffany. « Tu veux nager avec lui ? » Aurelio allait lui demander pourquoi elle posait cette question quand il remarqua que ses yeux étaient devenus rouges. « De toute façon, tu n’as pas le choix. Rejoints-le ! » Elle poussa Aurelio par-dessus bord. Celui-ci allait s’écraser et couler quand il sentit que quelque chose venait de lui attraper la cheville. Il tourna la tête et vit que c’était Darkrai qui le retenait par la cheville. « Maintenant, tu as le choix. Ou bien je te jette brutalement dans les abysses ou bien je te laisse sombrer lentement dans les grands fonds. Aurelio regarda vers le bas. Nathan ne nageait pas dans le sillage du bateau. Darkrai l’avait de nouveau plongé dans un cauchemar. Mais était-il toujours dans son cauchemar ? Si non, il avait de bonnes raisons de s’inquiéter… Puis, il repensa au sifflet que Latias lui avait offert. Il l’attrapa et souffla dedans. Un son ressemblant à un tintement de cloche en cristal s’en échappa. Un éclair rouge illumina le ciel nocturne. Latias fonça droit sur Darkrai et le percuta de plein fouet. Puis elle rattrapa Aurelio au vol et disparu dans la nuit. « M-m-m-merci Latias ! Sans toi, j’étais perdu… » « Non, tu ne serais pas perdu. Darkrai essaye de te faire peur. Mais ce psychopathe serait bien capable de te noyer. » «Ça veut dire que tu… » « Oui. C’est moi, Cresselia. Laisse-moi te dire quelque chose. Quand tu te réveilleras dans ta cabine, une lettre sera posée sur ton bureau. Lit-là puis appelles Latias. Elle saura quoi faire. » Cresselia atterrît devant la cabine d’Aurelio. Il y entra et se recoucha. À peine eut-il fermé les yeux que le jour se leva. Il regarda sa table de nuit. Il y avait une enveloppe noire posée dessus. Il déchira l’enveloppe et lut la note qui lui était adressée. « Aurelio, sors de là, on vient d’accoster ! » Aurelio avala un sandwich aux pousses de baies Pitaye et sortit. Le bateau mouillait désormais derrière le célèbre rocher Pokémon de Rivamar. Rivamar était une ville peuplée d’humains. Il fallait donc être très discret pour traverser la ville du soleil. Les habitants furent étonnés de voir six Pokémons traverser leur ville ensemble. Néanmoins, personne ne tenta de les capturer. « Désolé, mais j’ai un rendez-vous important avec quelqu’un, aujourd’hui. », dit Aurelio à ses coéquipiers. « Je reviendrais bientôt. Attendez moi aux Colonnes Lance, vous savez, les ruines du Mont Couronné. À plus tard ! » Aurelio courut vers la plage déserte et souffla dans son petit appeau. Latias apparut et emmena Aurelio dans les cieux immenses.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 | Retour | Haut de page ]