Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 7
Nom de l'œuvre : Aube et Crépuscule: L'odyssée d'Aurelio Nom du chapitre : Révélations
Écrit par Whitney Chapitre publié le : 28/2/2011 à 21:36
Œuvre lue 4774 fois Dernière édition le : 2/3/2011 à 20:00
[ Retour - Bas de page ]
Aurelio et Silvyo s’approchèrent de la tente de l’alchimiste de renom. Il y avait une lucarne au dessus de la porte, mais ils étaient trop petits pour voir à travers cette lucarne. Silvyo fît la courte échelle à Aurelio, qui monta sur l’appui de la fenêtre. « Alors ? Tu vois quelque chose ? », Murmura Silvyo. « Je ne vois pas grand-chose. », Lui répondît Aurelio. « Il y a une bougie juste devant la fenêtre. » « Crotte ! Bon, au moins ça veut dire qu’il est encore debout. Ça m’étonnerait qu’il dorme avec la lumière allumée à son âge ! » Les deux amis pouffèrent de rire. Silvyo se calma et dît : « En tout cas, ça veut aussi dire qu’il n’a pas encore trouvé le sommeil. Ou alors il est encore plongé dans un vieux grimoire miteux. » « Chut ! Il approche ! » Aurelio se baissa. Mr. Gallant attrapa la bougie et l’emporta sur son plan de travail. « C’est bon. », chuchota Aurelio. « Il ne m’a pas vu. Et il a déplacé la lanterne, je vais pouvoir l’observer. » Aurelio regarda dans la tente du professeur. Il avait les coudes posés sur la table et soupirait. À côté de lui trônait un vieux manuscrit sur lequel était gravé une sorte de sphère noire. Aurelio était sûr d’avoir déjà vu cette sphère auparavant. Le titre était écrit en vieux caractères Zarbi qu’Aurelio ne parvenait pas à déchiffrer. Il faut bien dire que la couverture de l’ouvrage était usée, rongée par le temps. Mr. Gallant feuilleta distraitement le grimoire en soupirant, perdu dans ses pensées. Aurelio aperçut une gravure représentant une sphère noire auréolée de mystère. Il était sûr d’avoir déjà vu un tel objet, mais il ne savait plus où. Les gémissements plaintifs de Silvyo le sortirent de ses rêveries. « Alors, tu te dépêches ? C’est que tu pèse ton poids ! » « Il a vraiment l’air triste. Je crois qu’on devrait entrer et lui demander ce qui ne va pas. » « Quoi ? Mais tu crois vraiment que c’est le moment d’entrer chez lui comme ça et de – Oups ! » Silvyo perdit l’équilibre et entraîna Aurelio dans sa chute. Le vacarme qu’ils firent en tombant attira l’attention de Mr. Gallant qui sortit de chez lui. « Ah, c’est vous. Vous n’arrivez pas à dormir non plus, je suppose. » « Ce n’est pas réellement ça, m’sieur. En fait, on a quelque chose à vous demander. » « Ah bon ? Entrez donc ! Vous me poserez vos questions une fois dans mon atelier. » Ils s’installèrent devant le feu et les deux amis posèrent leur question. Le professeur les écouta attentivement et dît : « Hmmm. Vous avez raison de me poser cette question. Surtout toi, Aurelio. Toute cette histoire remonte à bien des années, l’époque où je débutai à peine dans l’alchimie. Veillez à ne pas m’interrompre dans mon récit car j’aimerai aller vite. Bon, je me lance. Tout a commencé avec Celebi. Sachant qu’il y avait un moyen de déjouer les plans du vil Darkrai, elle est repartie dans le passé pour nous éviter un tel destin. Mais elle n’est pas allée directement dans notre époque. Elle est allée bien loin dans le passé, 150 ans avant notre ère. Elle y a trouvé Garance. Elle n’était encore qu’un Kirlia, à l’époque. Elle fut abasourdie en entendant le récit de Celebi et décida de l’aider. Mais elle ne pouvait y arriver seule. Alors, elle précipita Garance 100 ans dans le futur. Je n’étai alors qu’un Tarsal. Je fît sa connaissance, et nous passâmes presque toute notre vie ensemble. Dix années s’écoulèrent. Garance devint un Gardevoir et moi un Kirlia. Elle m’expliqua qu’elle désirait trouver et détruire la Sphère Gouffre pour préserver la paix dans le monde. J’ignorai qu’elle venait du passé. Elle m’offrît une Pierre Aube la veille du drame de l’université. Je m’empressai de l’utiliser. Le drame, vous le connaissez. L’explosion, le nuage de gaz, la perte de milliers de vies… Je vous passe les détails. Complètement dévasté par la disparition de mon seul amour, je décidai de tirer un trait sur notre projet. Pour de bon. Quelle bêtise je fît ! Je devins célèbre en dix années et je rencontrasse Joséphine. Une assistante hors du commun, cette Roserade. Alors que je me morfondais au fond de mon laboratoire, je reçu une visite plutôt inattendue. Le duo Eon était chez moi ! Ils étaient venus pour me confier des choses que je ne savais pas. Ils me dirent que Garance venait du passé et pourquoi elle était venue dans mon époque. Ils m’ont aussi dit ce qui s’était réellement passé, à l’université. Normalement, je ne devais pas survivre à l’explosion. Garance avait vu que les Eons planaient au dessus des décombres et elle les interpella. Elle savait qu’ils étaient capables de créer des Orbes Vie, artéfacts mythiques pouvant ramener un Pokémon à la vie. Néanmoins, ils avaient besoin d’une âme pour transformer leurs Rosées Âmes. Estimant que sa tâche était achevée, elle se sacrifia pour moi… J’étai à la fois triste et soulagé. Soulagé parce-que Garance n’avait pas disparu. Elle était et est toujours en moi, et cela me réchauffe le cœur. Latios et sa sœur me dirent de continuer les recherches que j’avais commencées il y a longtemps. Quand j’ouvris le document, je vît qu’elle avait tout terminé sans moi. Elle faisait souvent allusion à un Héros frappé par la foudre alliant courage, force et générosité. Les années passèrent et tu vins au monde, Aurelio. Et quand je t’ai vu pour la première fois, j’ai senti au plus profond de moi, que c’était toi le Héros dont parlait Garance. C’est pourquoi je suis plus déterminé que jamais à atteindre mon but. Et c’est aussi pour cela que je me sens parfois mal. Mais tout sera terminé quand nous auront vaincu Darkrai. » Aurelio demanda : « Dites, professeur, vous parlez de ça comme si Silvyo et moi étions au courant. Or, il me semble que seul Celebi, vous et moi soient au courant. Ai-je raison ? » « Tu as tort. J’ai raconté la plus grande partie de l’histoire à ton ami, il est au courant de tout. » Celebi entra dans la tente. « Sortez de votre tente, j’ai une surprise pour vous. »
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 | Retour | Haut de page ]