Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 8
Nom de l'œuvre : Antsua School - Acte I Nom du chapitre : Premières affinités
Écrit par Izual Chapitre publié le : 4/11/2011 à 09:05
Œuvre lue 17084 fois Dernière édition le : 4/11/2011 à 09:05
[ Retour - Bas de page ]
Izual s'assit calmement dans un divan, sur lequel le rejoignirent Lola et Trit.

Lola : Au fait, ca s'est passé comment, avec Madame la directrice ?
Izual : Bah, je suis inscrit, et je suis censé voir pour les dispenses a tous les cours.
Lola : Waouh ! C'est pas a tout le monde qu'elle recommande ca...
Izual : Ah bon ?
Trit : En effet. Excepté toi, y a que deux élèves a avoir eu droit aux dispenses.
Izual : Seulement deux ?
Lola : Les cours sont assez difficiles ici, et même si certains élèves sont forts, ils sont obligés de suivre les cours. En conséquence, Madame la directrice n'accorde le droit aux dispenses qu'a ceux a qui la majorité des cours n'apportent rien, ou qui seraient trop dangereux pour les suivre en compagnie de tout le monde... Et hélas, les deux élèves dispensés pour l'ensemble des cours font partie de cette seconde catégorie.
Izual : S'ils sont dispensés de l'ensemble des cours, pourquoi séjourner dans une école ?
Lola : Personne ne le sait pour l'un... Par contre, l'autre semble être a la recherche d'une personne en particulier, même si j'ignore de qui il s'agit. Elle sait juste que la personne en question doit se rendre ici, a Antsua, et qu'elle porte un signe qui fera qu'elle le reconnaîtra instantanément.
Izual : Espérons qu'elle trouvera rapidement cette personne, ce serait bien pour elle.
Trit : Au passage, Izual, puis-je te poser une question ?
Izual : Laquelle ?
Trit : Une rumeur circule, selon laquelle il y aura un autre nouvel élève parmi nous d'ici ce soir, tu en sais quelque chose ?
Izual : Je suis arrivé ici il y a quelques heures a peine, et tu penses que je serais déjà au courant de rumeurs ?
Trit : Désolé, je pensais que s'il y avait un nouveau, il serait arrivé avec toi.
Izual : Je ne suis pas arrivé seul, mais l'autre est encore sous examen de monsieur Milamber.
Trit : Depuis combien de temps ?
Izual : Oh, au moins deux heures et demie...
Trit : Eh bien, dans le genre "surprenant", lui et toi faites des étincelles !
Lola : C'est vrai, personne n'a eu droit a un examen d'entrée aussi long... Votre ami a quelque chose de spécial ?
Izual : Une armure en tissu et des talents de chevalier dragon, pourquoi ?
Lola : Euh... Une armure en tissu ?
Izual : Et du fait main, qui plus est ! On sent que c'est le résultat de longues heures de travail !

Trit sourit.

Trit : Ca doit vraiment être quelqu'un de surprenant, alors !
Izual : Euh, ca dépend de ce que tu entends par "surprenant"...
??? : Je t'ai entendu, Izu !

La porte s'ouvrit brusquement sur Viper, qui s'arrêta soudainement, comme figé par ce qu'il voyait.

Viper : Ahhh... Donc, pendant que je suais sang et eau pour réussir mon exam, tout ce que tu faisais, c'est folâtrer avec ces demoiselles ?
Izual : Euh, sauf erreur de ma part, c'est un mec.

Izual ayant dit cela en pointant Trit du pouce, Viper s'approcha de... Lola.

Viper : Enchanté de vous rencontrer, mademoiselle. Je me présente, Viper Dragoon, a votre service. Vous êtes ?
Izual : Quelqu'un qui ne tient pas a t'avoir sur le dos en permanence.
Viper : Mais euh, casse pas mon coup !
Izual : Si tu veux casser quelqu'un, y a deux candidats pour ca... Le gars habillé en jaune criard, la-bas, ainsi que le gars qui reste dans son coin, juste la.
Viper : Casser quelqu'un ? Pourquoi j'voudrais casser des gens ?
Izual : Pour tuer le temps, tiens.
Viper : T'as pas tort... Allez, j'y vais ! A la prochaine, mademoiselle !
Lola : Euh... Au revoir...

Viper s'approcha du groupe formé par Brice, Sayo et Kassandra.

Izual : Et c'est qu'il y est allé, en prime... J'aurais jamais cru qu'il le ferait...
Lola : Il est dangereux ?
Izual : Ca dépend de ce que tu entends par "dangereux"... Le mot qui convient le plus serait "complètement fou", je pense.
??? : Néanmoins, il est intéressant...
Trit : Professeur Milamber !
Milamber : J'étais venu l'accompagner, mais il a dit "Mon sixième sens me dit qu'Izu parle en mal de moi, faut que j'y aille", et il a couru a toute vitesse pour arriver ici.
Izual : Il a l'ouïe fine, en tout cas.
Milamber : En tout cas, il a réussi son examen. Il doit passer devant Madame la directrice d'ici une heure et demie, mais il est déjà considéré comme élève.
Izual : Je vois. Viper ?
Viper : Ouais, Izu ?
Izual : Bravo pour avoir réussi ton exam, au fait.
Viper : Merci, vieux !

Viper se replongeant aussitôt dans sa discussion enflammée avec Brice, Izual se tourna a nouveau vers Milamber.

Milamber : Alors, que penses-tu de notre école ?
Izual : L'école est très bien, j'ai pas a m'en plaindre, et la plupart des élèves sont sympathiques, donc je pense que cela devrait aller.
Milamber : La plupart ?
Izual : J'ai eu une légère altercation avec le dénommé Jo.
Trit : Jo Lial, Monsieur. Il a encore cherché a démontrer sa supériorité, avant d'envoyer violemment paître Lola, qui cherchait a le calmer.
Izual : J'ai pas apprécié, et je l'ai collé au mur, qu'il se calme un peu. Et visiblement, ca a marché.
Milamber : Je m'attendais a ce genre de réactions. Et puis bon, depuis le temps que Jo cherche des ennuis, il ne l'a pas volé. Je passerai donc l'éponge la-dessus.
Lola : Merci, monsieur !
Milamber : Eh bien, on dirait que tu n'es pas le seul a t'en réjouir, Izual.
Izual : Pourquoi ca te fait aussi plaisir, Lola ?
Lola : Ca m'inquiétait, j'avais peur que tu n'aies droit a une sanction pour ca.
Izual : Enfin !
Lola : ...Pardon ?
Izual : Tu m'as tutoyé.
Lola : Ah bon ?
Trit : Je confirme. Tu as clairement dit "j'avais peur que tu n'aies droit a une sanction pour ca". "que tu n'aies droit".

En un instant, le visage de Lola vira au rouge cramoisi, tandis qu'elle essayait de se cacher derrière un coussin.

Milamber : Bon, je vous laisse, maintenant que Viper est bien installé avec vous. Bonne fin de journée, les jeunes.
Izual : Au revoir, monsieur.

Tandis que Milamber sortait, Izual attrapa et enleva doucement le coussin du visage de Lola, qui était toujours aussi rouge qu'une tomate.

Izual : T'as pas a être gênée, tu sais... Ca m'a fait plaisir.
Lola : Vraiment ?
Izual : Vraiment. Alors arrête de te cacher.
Lola : ...D'accord...
Izual : Bon, je peux compter sur qui pour me montrer ou sont les chambres encore disponibles ?
Trit : Je peux te faire faire le tour, si tu veux.
Izual : D'accord. Lola, tu veux nous accompagner ?
Lola : O... Oui !
Izual : Ca marche, alors. Viper, tu restes ici ou tu nous accompagne pour voir les chambres ?
Viper : Hey, attendez-moi !

Le temps de murmurer quelque chose a l'adresse de Sayo, et Viper rejoint le groupe, qui sortit de la pièce. En sortant, Izual ne releva pas le regard plein de haine que lui avait lancé Jo.

Viper : Au cas ou t'as pas vu, un des deux punching-balls que tu m'as conseillé t'a fusillé du regard.
Izual : Si ca l'amuse...
Trit : Bon, dans l'ordre... De ce côté-la, tu as la chambre de Lola, une chambre vide, la chambre de Dreamy, celle de Kaoru, celle de Sayo, celle de cette garçe de Pauline, deux chambres vides, puis celle de Jo. De l'autre côté, tu as trois chambres vides, ma chambre, celle de Bakura, une chambre vide, celle de Vincent, puis celles de Kassandra et de Brice. Derrière nous, toutes les chambres sont vides.
Izual : Hum... Je vais prendre la chambre a côté de la tienne, Lola. Je me sens davantage en confiance entouré de filles, personnellement.
Viper : Peuh, petit joueur. Moi, j'vais prendre celle entre Bakura et Vincent. J'les connais pas, mais c'pas grave, je suis sur qu'on deviendra vite fait tous potes !
Lola : Avec Bakura, certainement, mais... Je doute que vous y parvenniez avec Vincent.
Izual : Laisse-moi deviner... L'un des trois dispensés de l'école, moi inclus ?
Trit : Bingo. On raconte qu'il tue quiconque se met sur son chemin ou le menace, et que son arme se nourrit des âmes des gens qu'il a tué avec.
Viper : Brrr, effrayant... Mais c'est pas grave, je relève le défi !
Izual : Quel défi ?
Viper : J'en ferai mon pote, qu'il le veuille ou pas !

Izual posa sa main sur l'épaule de Viper.

Izual : Tant qu'on y est, je vais te poser la question par acquis de conscience... Tu veux quoi comme fleurs, sur ta tombe ?
Viper : Des campan... Hey, j'tiens pas a mourir pour autant !
Izual : Des campanules, donc. J'ai aucune idée de quel genre de fleurs il s'agit, mais je pense que n'importe quelle fleuriste saura me fournir ce qu'il me faut.
Viper : Mais, m'enterre pas si vite !
Izual : Bon, je vais m'installer, je vous rejoins dans la salle après.
Trit : Ok, a tout de suite !
Lola : Tu veux un coup de main ?
Izual : J'ai quasi rien, mais libre a toi de me tenir compagnie si tu le souhaites.
Lola : Merci !

A la suite d'Izual, Lola entra dans la pièce encore vide, refermant la porte derrière elle.

Trit : Euh, bête question, mais... Il est en train de la draguer, ou quoi ?
Viper : J'en doute, mais rien ne t'empêche de vérifier, hein.
Trit : Je vais pas débarquer dans la pièce, non plus !
Viper : Quoi, y a personne qui peut transformer le bois de cette porte en une vitre sans tain ?
Trit : C'est quoi, une vitre sans tain ?
Viper : ...Bon, je vais t'expliquer...

Dans la pièce,...

Lola : Et tu n'as rien d'autre que ton sac, comme affaires de voyage ?
Izual : Rien d'autre, je voyage assez légèrement, en général.
Lola : Passe-moi la nourriture, je vais te la mettre au frigo.
Izual : Au frigo ? C'est quoi, un frigo ?
Lola : Une sorte de caisse dans laquelle tu peux garder au frais n'importe quel aliment, ce qui lui permet de tenir plus longtemps avant d'être mangé.
Izual : C'est génial !
Lola : Tu viens d'ou, pour ne pas connaître ca ?
Izual : Tristain. Un village caché, a deux jours de marche d'ici. On y vit reculés de tout, mais c'est un endroit ou il fait bon vivre, généralement.
Lola : Généralement ?
Izual : Oui. Des fois, y a des brigands ou des pillards qui attaquent le village.
Lola : Je vois...

Lola s'assit sur l'un des deux lits qui ornaient la pièce, rapidement imitée par Izual.

Lola : Au fait... Désolée pour la réaction de tout a l'heure...
Izual : Quand tu t'es cachée le visage ?
Lola : Oui... Mais j'étais complètement surprise, a l'idée que je t'avais tutoyé...
Izual : Tu viens de le refaire, au passage.
Lola : Ca va, je m'y suis habituée... Mais bon, quelque part, ca m'effraie un peu d'aller vers les autres...
Izual : Un problème en particulier ?
Lola : Non non, rien de grave... Juste trop timide, c'est tout.
Izual : Au moins, tu sais quel est ton problème, y te reste plus qu'a le calmer.
Lola : Tu penses que c'est faisable ?
Izual : Hey, tu parles a quelqu'un qui est en train de tenter quelque chose de bien moins facile, alors si ce que je tente est faisable, ce que tu tentes l'est surement aussi.
Lola : Hum, tu as raison... Merci de l'encouragement, en tout cas.
Izual : A charge de revanche. Tu m'as bien soutenu a la biblio, c'est normal, non ?
Lola : Je trouve... Mais merci quand même.
Izual : Bon, on rejoint les autres ?
Lola : Comme tu veux.

Les deux se levèrent... Avant de se prendre les pieds dans la couverture traînante. Tous deux retombèrent sur le lit, Lola sur Izual. A ce même moment, la porte disparut, comme par enchantement. Et derrière l'encadrement de la ou se trouvait ladite porte, Trit et Viper, qui observaient la scène qui venait de se produire devant leurs yeux. Izual voulut se relever brusquement, sous le coup de la surprise, mais étant donné qu'il se trouvait sous Lola, leurs visages se rapprochèrent, et ce qui devait arriver arriva...

Viper : ...Joli coup de boule.
Trit : Mais non, il vient de l'embrasser !
Viper : Non, c'était un coup de boule, j'te dis !
Trit : Tu te trompes, leurs crânes ne sont pas entrés en contact !
Viper : Ecoute, je sais ce que j'ai vu !
Trit : Attends, tu ne vas pas me faire croire que j'ai des problèmes de vue, j'espère ?
Viper : Non, je ne vais pas te le faire croire, tu sembles t'en être rendu compte par toi-même.
Trit : Mais non, arrête de me prendre pour un imbécile !
Viper : Je n'oserais pas, voyons !
Trit : Tu es en train de le faire !
Viper : Désolé si j'en donne l'impression...
Trit : Pas grave, mais fais attention a l'avenir, ca peut être génant.
Viper : J'en prends bonne note.
Izual : Vous deux...

Izual se tenait devant eux, une main sur la garde de son épée, l'autre sur la bosse qu'il avait sur le front, et l'air visiblement énervé.

Izual : ...J'espère que vous avez une bonne explication pour la porte ?
Trit : ...Viper, c'est bien ca ?
Viper : Oui ?
Trit : Tu avais raison, c'était bien un coup de boule.
Viper : Merci de le reconnaître... Que dirais-tu d'une retraite stratégique ?
Trit : J'accepte, l'idée me semble excellente... Fuyons !

A la surprise d'Izual, Trit et Viper s'enfuirent comme un seul homme, le laissant seul sur le pas de la porte.

Izual : Les pleutres... Ton front n'a rien, Lola ?
Lola : Non, mais... Et toi ?
Izual : Bah, ce n'est qu'une bosse... Cure !

Un sort de soin plus tard,...

Izual : ...Tu vois ? Y a plus de traçe.
Lola : J'avais presque oublié que tu savais aussi faire de la magie blanche.
Izual : Si tu veux, je te donnerai quelques cours.
Lola : Vraiment ?
Izual : Tu crois peut-être que je vais te proposer ca pour te le refuser juste après ?
Lola : Non, mais t'es pas obligé de le faire...
Izual : Si je te le propose, c'est que ca ne me dérange pas... Alors, ca te tente ou pas ?
Lola : Bien sur ! On commence quand, maître ?
Izual : De un, pas tout de suite, et de deux, évite le "maître", d'accord ?
Lola : Mais... C'est toi qui va me donner quelques cours de magie blanche, non ?
Izual : Ca ne change rien. Contente-toi de m'appeler "Izual", ca me suffit.
Lola : ...D'accord. Bon, je retourne dans ma chambre, hésite pas a venir y frapper si tu as besoin de quelque chose !
Izual : Euh... Personnellement, ce dont j'aurais le plus besoin, c'est d'une porte.
Lola : J'avoue... Bon, je vais prévenir Monsieur Milamber, alors. A tout a l'heure !

Lola sortit en courant. Un bruit de porte quasi immédiat fit comprendre a Izual qu'elle était d'abord passée par sa chambre, mais personne, pas même lui, n'aurait pu voir la rougeur qui ornait les joues de la jeune fille, au moment ou, juste après s'être enfermée dans sa chambre, elle porta la main jusqu'a ses lèvres.

Lola : Izual...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 | Retour | Haut de page ]