Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 11
Nom de l'œuvre : Antsua School - Acte I Nom du chapitre : Triste nouvelle
Écrit par Izual Chapitre publié le : 4/11/2011 à 09:06
Œuvre lue 17073 fois Dernière édition le : 4/11/2011 à 09:06
[ Retour - Bas de page ]
Tandis qu'Izual retournait vers sa chambre,...

??? : Ah, te v'la, Izu !
Izual : Viper... Tu me cherchais ?
Viper : Pas moi. Lola.
Izual : Ah bon... Pourquoi ?
Viper : Je sais pas, elle est venue frapper a ma porte pour me demander ou tu étais, et elle a commencé a s'inquiéter quand je lui ai répondu que j'en savais rien.
Izual : T'as pas écouté quand j'ai dit que je comptais faire un tour, avant de me séparer de toi et de Trit ?
Viper : Non.
Izual : Je comprends mieux. Bon, elle est partie ou, la ?
Viper : Je lui ai demandé d'attendre dans sa chambre, t'as qu'a vérifier.
Izual : Ok.

Izual se rendit jusqu'a la porte de Lola, et, après un court moment d'hésitation, frappa.

Lola : C'est qui ?
Izual : C'est moi, Izual. Je viens de rentrer.

La porte s'ouvrit brusquement, bousculant Izual, qui tomba a terre.

Lola : Oh, désolée... Ca va ? T'as rien ?
Izual : T'en fais pas. J'étais juste parti faire un tour, et Viper a oublié que je le faisais.
Lola : Tant mieux.
Izual : Tu voulais me voir ?
Lola : Oui, il s'est passé quelque chose de curieux, dans ta chambre... Enfin, je crois.
Izual : Explique-moi.
Lola : Alors que tu étais absent, je suis passé devant la porte, et il y a eu un grand éclat de lumière bleue qui est parti de ta chambre. J'ai essayé d'ouvrir, mais c'était fermé, donc j'ai eu peur qu'il ne te soit arrivé quelque chose, et je suis parti a la recherche de... Euh... Viper, c'est bien ca ?
Izual : C'est bien ca. Et merci de t'être inquiétée. Je vais voir, je te dis quoi de suite.

Izual retourna a sa chambre, pour voir une lettre posée au milieu de sa chambre. Une lettre entourée de noir.

Izual : C'était le facteur, c'est tout ?

Il prit la lettre, avant de retourner frapper a la porte de Lola, qui lui ouvrit plus doucement que la fois précédente.

Lola : Alors ?
Izual : Une lettre. Y a pas, le facteur est plutôt original, dans cette école.
Lola : C'est le facteur des nouvelles urgentes, alors...
Izual : Tu connais ?
Lola : Un service mondial pour toutes les requêtes urgentes concernant l'un ou l'autre élève d'Antsua. Les lettres sont directement transmises aux chambres des concernés par portails.
Izual : Ce qui explique la lueur bleuâtre que tu as vue. Maintenant, voyons voir ce que cette lettre a d'urgent...

D'un geste rapide, Izual ouvrit la lettre avant de commencer a lire son contenu.

Lola : ...Izual ?
Izual : ...C'est mon père... Sa santé empire, et d'après les médecins, il ne tiendra plus fort longtemps...
Lola : ...Combien de temps ?
Izual : Mon père a demandé... A me voir une dernière fois... Avant de s'en aller...
Lola: ...Tu penses pouvoir t'y préparer a temps ?
Izual : J'en doute. Fortement.

Izual se dirigea vers la porte...

Izual : Excuse-moi, j'ai besoin d'être un peu seul. Préviens Viper que je ne serai pas la pour manger ce soir, s'il te plait.
Lola : ...D'accord. Mais si tu veux parler, je suis la, d'accord ?
Izual : Merci.

..., avant de la passer, pour rapidement retourner dans sa chambre, dans laquelle il s'enferma a clé, avant de tirer les rideaux.

Izual : ...Tout le monde se décide à s'éloigner de moi ? D'abord Shinobu, puis Père... Et après ?

Il s'allongea sur son lit, avant de se recroqueviller sur lui-même.

Izual : ...Si c'est pour que les gens meurent autour de moi, autant que je m'éloigne d'eux...

Et les heures passèrent, sans qu'il ne bouge. La soirée, puis la nuit s'écoula lentement, sans qu'Izual ne bouge, et ce malgré les appels incessants de Lola et de Viper. Il ne voulait juste voir personne, enfermé dans sa peur de voir les gens mourir autour de lui. Et tandis qu'il réfléchissait, il en vint finalement a une conclusion.

Izual (pense) : Je n'ai plus le choix...

Le lendemain, au petit matin, la porte d'Izual se dévérouilla, et ce fut un Viper a moitié endormi qui l'entendit.

Viper : ...Gné... Porte ouverte...

A peine la pièce fut-elle tombée que Viper se réveilla entièrement, avant de se lever d'un bond.

Viper : La porte ! Lola, debout !
Lola : Hmmm ?
Viper : La porte est ouverte !
Lola : La porte ? Quelle porte ?
Viper : Celle d'Izu, tiens ! Allez, debout !
Lola : T'as qu'a... Izual a ouvert sa porte ?

Comprenant elle aussi après un dur réveil, Lola se leva a son tour, avant de pousser la porte.

Lola : ...
Viper : ...Ou est-il ?
Lola : Il s'en est allé... Il est parti !
Viper : Merde !

Un début de sprint de Viper accompagna l'injure.

A l'entrée de l'école,...

Izual : Bon, j'ai rien oublié, je pense... Tant pis pour les autres, mais bon, mieux vaut que je m'éloigne d'eux.
??? : Tu comptes t'enfuir, ou quoi ?
Izual : Cette voix... Katsuri ?

La jeune femme descendit d'un arbre.

Katsuri : Si tu veux partir, libre a toi, mais je ne te laisserai pas t'enfuir sans raison valable.
Izual : Ca dépend si, pour toi, la mort de mes proches est une raison valable ou pas.
Katsuri : La mort de tes proches ?
Izual : J'ai reçu une lettre de mon père. Il va bientôt y passer.
Katsuri : Et tu comptais t'en aller pour le voir une dernière fois ?
Izual : Non. Je comptais l'accompagner.
Katsuri : Imbécile !
Izual : Y parait. La preuve, j'ai même pas pu dire au revoir aux amis que je m'étais déjà fait ici, par peur de leur réaction.
Katsuri : De toute manière, ca aurait servi a rien, vu que tu ne serais pas parti.
Izual : Tu comptes m'en empêcher ?
Katsuri : Bien entendu.

Comme pour accompagner sa parole, Katsuri se tint devant le portail.

Izual : Ecarte-toi.
Katsuri : Non.
Izual : ...S'il te plait.
Katsuri : Je ne te laisserai pas fuir.
Izual : Je ne fuis pas. J'essaye de vous protéger.
Katsuri : On sait très bien le faire nous-mêmes, on a pas besoin que tu t'en charges.
Izual : Si je ne le fais pas, qui vous protègera de moi ?
Katsuri : Tu n'as pas besoin de nous protéger de toi.
Izual : ...Tu crois que j'ai envie de vous voir tous mourir, peut-être ?
Katsuri : Tu crois qu'on va se laisser mourir ?
Izual : C'est pas comme si le choix était donné... Que ce soit mon père ou...
Katsuri : Arrête de ressasser ca !

La gifle partit. Déséquilibré, Izual tomba a terre, tandis que Viper accourait.

Viper : Merci de l'avoir retenu, Katsu, j'te revaudrai ca !
Katsuri : C'était un plaisir.
Viper : Maintenant,...

Viper empoigna Izual par le col et commenca a le trainer.

Viper : Toi, tu viens avec moi.
Izual : Lâche-moi.
Viper : Non.
Izual : Lâche-moi !
Viper : J'ai dit non.

Un éclat argenté fendit l'air, tandis que la prise de Viper se relâcha. Izual venait de dégainer son épée et s'était volontairement coupé au niveau du col, ne tranchant que les vêtements pour se dégager. Pour toute réponse, Viper sortit sa lance et la pointa sur la gorge d'Izual.

Viper : Tu préfèrerais peut-être que je me charge personnellement de te tuer ?
Izual : Tu n'en as pas la force.
Viper : Tu veux vérifier ?

La pointe de la lance recula légèrement, avant de s'abattre sur sa cible, qui para le coup de son épée, avant de se relever.

Izual : Puisque tu y tiens, allons-y...

Izual se rua sur Viper, enchainant les attaques de base, attaques aisément contrées par Viper...

Viper : Tu es faible ! Mou ! Tu n'as aucune force ! Comment veux-tu tuer quelqu'un avec ca ?

..., qui profita d'une occasion pour désarmer son adversaire, qui retomba par terre, assis.

Viper : Va pas me dire qu'avec un talent a l'épée aussi mauvais et avec un aussi bon coeur que le tien, t'es capable de tuer, j'te croirais pas. Et si jamais c'était vraiment le cas, je ferais comme maintenant, et je mettrais toutes mes forces a te désarmer.
Izual : ...Et comment tu expliques la mort de mes proches les plus chers, alors ?
Viper : Mauvais endroit, mauvais moment pour l'une, âge et maladie pour l'autre. T'y es pour rien... Et puis, même si tu y étais pour quelque chose, les rejoindre ne les ramèneraient pas.
Izual : Je suis censé faire quoi, alors ? Laisser crever tous les proches que je vais me faire, peut-être ?
Viper : Hey, j'suis pas dans ta peau, j'peux pas deviner...

Viper s'assit à côté d'Izual.

Viper : ...Tout ce que je sais, c'est que si t'as tellement envie d'éviter que tes proches ne meurent, au lieu de t'étriper, tu ferais mieux de t'entrainer, pour pouvoir les protéger en toutes circonstances. J'ai raison ou j'ai raison, Katsuri ?
Katsuri : C'est vrai... Ce n'est pas en fuyant tes responsabilités et tes liens avec tes proches que tu vas pouvoir les aider, Izu... Tu comprends ?
Izual : Je comprends... Mais...

Katsuri s'assit a son tour, et passa son bras autour des épaules d'Izual.

Katsuri : Te retiens pas, si tu as besoin de pleurer. Ca arrive d'avoir besoin de ce genre de choses, et c'est pas honteux.
Izual : Tu crois ?
Katsuri : ...

Pour toute réponse, elle resserra légèrement son étreinte. La réponse sembla suffire à Izual, qui éclata en sanglots.

Viper : Ca y est, la pièce est tombée... J'vous laisse, les jeunes.

Viper posa sa lance sur son épaule, avant de s'en aller, l'air calme.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 | Retour | Haut de page ]