Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 12
Nom de l'œuvre : Antsua School - Acte I Nom du chapitre : Contre la maladie
Écrit par Izual Chapitre publié le : 4/11/2011 à 09:07
Œuvre lue 17074 fois Dernière édition le : 4/11/2011 à 09:07
[ Retour - Bas de page ]
Katsuri : Ca va mieux ?
Izual : Oui, merci...

Izual se releva, avant d'aider Katsuri a se relever a son tour.

Katsuri : Et tu comptes faire quoi, maintenant ?
Izual : ...Honnêtement, je ne sais pas. Je suis encore un peu déboussolé, même si ca va déjà mieux.
Katsuri : Dis-moi... Tu te débrouilles en magie blanche, n'est-ce pas ?
Izual : Je ne suis pas un expert en la matière, mais c'est celle que je maîtrise le mieux, pourquoi ?
Katsuri : Parce que si c'est le cas, tu devrais être capable de soigner ton père, non ?
Izual : Le soigner... J'ai essayé, quand sa maladie a commencé, mais sans résultat. On ne peut soigner ce que l'on ignore.
Katsuri : Si le problème vient de ton manque de connaissances, pourquoi n'irais-tu pas faire un tour a la biblio ? On y trouve de tout, et le bibliothécaire lui-même est...
Izual : ...Une grande source d'informations ! Comment j'y ai pas pensé plus tôt ?
Katsuri : Peut-être parce que tu étais trop préoccupé par les conséquences de l'état de santé de ton patient ?
Izual : Exactement. Merci du tuyau, Katsu !
Katsuri : De rien.

Son sac sur le dos, Izual partit au pas de course, en direction de l'école.

??? : Izual !
Izual : Lola ?
Lola : Ouf, j'arrive a temps... Tu ne comptes pas t'en aller, j'espère ?
Izual : Non. J'étais juste allé me changer les idées, auprès d'amis proches. Désolé de t'avoir inquiété.
Lola : C'est... C'est pas grave, mais... Pourquoi t'as vidé ta chambre et rempli ton sac ?
Izual : Je... Je compte passer pas mal de temps a la biblio... Y me fallait bien de quoi manger, non ?
Lola : Euh, il est interdit de manger dans la bibliothèque...
Izual : ...Merci de me prévenir, j'aurais fait une belle bourde...
Lola : Dis-moi, je peux t'accompagner ?
Izual : Je doute que tu puisses m'aider, honnêtement.
Lola : Tu comptes y faire quoi ?
Izual : J'ai le sentiment que j'y trouverai le moyen de guérir mon père... Après tout, ce qui m'empêche de le soigner est mon incompétence dans le domaine médical, il faut donc que je trouve les détails exacts de sa maladie avant de pouvoir concevoir un sort de guérison suffisamment efficace...
Lola : Tu t'attaques a une maladie mortelle... Tu penses pouvoir y arriver ?
Izual : La maladie n'était pas mortelle a la base, c'est sa longue exposition qui a affaibli tant le corps de mon père. Donc, si j'enchaine ce sort de guérison avec un sort de soins de haut niveau et avec un bon repas, il devrait s'en sortir.
Lola : Dans ce cas, laisse-moi t'aider !
Izual : En quoi ?
Lola : Je ne sais pas si je suis capable de t'aider pour les sorts, mais je suis au moins capable de faire un bon repas !
Izual : ...Ca ne te dérange pas ?
Lola : Non, du tout. On a combien de temps ?
Izual : Il m'a fallu deux jours et demi pour arriver ici, faut compter le même laps de temps au minimum pour lui.
Lola : D'accord. Je vais t'aider le premier jour a la bibliothèque, pour tes recherches, mais après, je devrai me concentrer sur le repas... Ca te va ?
Izual : Merci.
Lola : Allez, dépéchons-nous, la bibliothèque doit déjà être ouverte !

Tous deux se ruèrent a l'entrée de la bibliothèque, qui se trouvait déjà ouverte.

Kubira : Eh bien, y a pas mal de monde aujourd'hui !
Izual : B'jour !
Kubira : T'as l'air pressé, je peux t'aider ?
Izual : Il me faut de quoi apprendre du sort de soin de haut niveau, et un sort de guérison personnalisé. Vous avez ca ici ?
Kubira : Quel genre de maladie ?
Izual : Empoisonnement du corps a long terme, affaiblissement pouvant conduire a la mort, ce genre de choses.
Kubira : Troisième rayon a gauche, septième rangée en partant du haut, les livres 17 à 19 des 38 tomes de "La médecine magique de A à Z". Tout le chapitre 7, en fait. Et pour ton sort de soin, cherche a "Cours de magie blanche, niveau expert". C'est à côté des livres de niveau de base que Lola consulte régulièrement.
Izual : Merci ! Lola, tu te charges du livre contenant le sort de soin ?
Lola : Oui ! Merci, monsieur !
Kubira : Pas de mons...

Il n'eut pas le temps de continuer, Lola disparaissant dans les rayons, a la suite d'Izual. Tous deux se séparèrent, le temps de récupérer les livres, puis s'assirent a une table proche et commencèrent à lire.

Lola : Finalement, on aura déjà gagné du temps, n'est-ce pas ?
Izual : Ce n'est pas encore fini, on doit encore trouver l'information, et cela peut prendre pas mal de temps...

Il ignorait encore a quel point il avait raison, et ne s'en rendit compte qu'en début de soirée, au moment ou il trouva l'information qu'il cherchait.

Izual : Trouvé !
Lola : Vraiment ?
Izual : Viens voir... Juste ici. Les symptômes sont exactement pareils, et la composition du sort est dans mes cordes.
Lola : C'est une composition classique ?
Izual : Oui. Avec cela, y a de l'espoir pour qu'on... Au fait, tu lis quoi, la ?
Lola : Un livre de cuisine, pourquoi ?
Izual : Je t'ai pas vu aller le chercher, j'étais trop plongé dans mes lectures.
Lola : Pourtant, j'ai pas été discrète... Enfin bon, j'ai mis un marque-page dans l'autre livre, que tu puisses retrouver l'autre sort dont tu as besoin.
Izual : Merci beaucoup.
Lola : Ca ne te dérange pas si je te laisse a tes essais, et que je commence a attaquer le repas ? Y a des...
Izual : Pas de problème. Je te fais confiance à ce niveau-là.
Lola : ...Tu m'as coupé la parole.
Izual : Je sais. Mais ca servait a rien de te laisser continuer alors que je me doute de ce que tu vas dire.
Lola : ...Tu m'as quand même coupé la parole.
Izual : Désolé si ca t'a vexé, je pensais qu'on y gagnerait du temps.
Lola : C'est bon, je rigole. Allez, bon travail de ton côté !

Lola s'éclipsa, laissant Izual seul avec les livres qu'il consultait. Quelques minutes plus tard, il se leva a son tour.

Izual : Euh... Ca pose pas de problème que je teste quelques sorts ici ?
Kubira : Comme hier ?
Izual : Oui, sauf que ca risque de durer bien plus longtemps.
Kubira : Question de dosages, n'est-ce pas ? Vas-y, t'en fais pas. Du moment que tu évites les explosions un peu partout, ca me va.
Izual : C'est bien la première fois que j'entends ca d'un bibliothécaire, c'est surprenant.
Kubira : Si tu me connaissais un tant soit peu, tu ne dirais pas ca.
Izual : ...Un goût prononcé pour les explosions ?
Kubira : Une envie de me divertir, surtout. Je m'ennuie un peu, vois-tu.
Izual : Lisez un livre, y en a des tas ici.
Kubira : Déjà tous lus et retenus dans les grandes lignes. Tous les livres dédiés au divertissement sous toutes ses formes ne me divertissent plus depuis longtemps.
Izual : Mettez-vous a un autre domaine... Z'avez déjà essayé la pêche ?
Kubira : Trop ennuyeux. Je m'endormirais avant qu'un poisson ne morde.
Izual : Je vois... Bah, vous finirez bien par trouver un sujet qui vous tente, non ?
Kubira : Tu es optimiste. Reste le tant que tu le peux.
Izual : Pardon ?
Kubira : Ne t'en préoccupe pas trop, et concentre toi sur tes sorts.
Izual : Merci !

Et les tests commencèrent. Des combinaisons de sorts en tout genre fusèrent sur Izual, qui n'hésita pas une seconde a se servir de sa propre personne comme cobaye, lui permettant de compiler et de noter les résultats mieux que s'il s'était servi de quelqu'un d'autre. Toutefois, ces sorts en chaîne l'épuisaient relativement vite, et il avait besoin de prendre des pauses régulières pour récupérer son énergie, avant de recommencer.

Au fur et a mesure des heures et des sorts, Izual s'approcha toutefois des symptômes subis par son père. Il continua à s'acharner, désireux d'obtenir la combinaison parfaite, tandis qu'a tour de rôle, Lola et Kubira venaient jeter un oeil sur son avancée, la première lui fournissant de la nourriture pour qu'il puisse continuer tandis que le second lui prodiguait des conseils lui permettant d'aller vers le bon sort.

Tandis qu'il s'approchait de la fin, la porte s'ouvrit sur un petit groupe d'élèves.

??? : Monsieur, est-ce qu'Izual est la ?
Kubira : Oui, Trit, et je t'ai déjà dit cent fois de ne pas m'appeler "Monsieur". Il teste des sorts depuis maintenant près de 24 heures, avec des pauses relativement courtes.
Trit : Quoi ? Mais c'est énorme !
Kubira : En effet. Heureusement qu'il est doué, parce que bon, tout le monde dans l'école pourrait pas faire pareil !
Trit : Vous parlez de moi, la ?
Kubira : Entre autres.
Trit : Je m'en doutais... Il est ou ?
Kubira : La-bas, tout au fond. Izual ?
Izual : ...Oui ?
Kubira : De la visite pour toi !
Izual : J'arrive... Tiens, bonjour tout le monde !
Sayo : Comment ca va ? T'as l'air épuisé !
Brice : On croyait qu'tu t'étais cassééé.
Izual : Non, du tout. Je suis en train de plancher sur un remède pour mon père, qui doit venir ici dans une demi-journée.
Dreamy : On peut t'aider ?
Izual : A moins que vous ne souhaitiez devenir des cobayes, je vous le déconseille.
??? : Pfff, ca ne me fait pas peur, ton histoire de cobayes !
Izual : Très bien, Jo, viens donc par ici.

Jo s'avanca, l'air décidé à humilier Izual et à récupérer un tant soit peu de crédibilité.

Jo : J'te le dis tout de suite, c'est pas avec une petite fièvre que tu vas m'avoir, hein !
Izual : Ca tombe bien, je comptais directement tester la dernière version du sort que je concocte.
Jo : Ton sort, c'est un remède, pas une maladie, non ?
Izual : Toi qui sembles si instruit, tu devrais savoir que dans le domaine des soins médicaux et magiques, pour guérir une maladie, on injecte un sort qui est composé en partie d'un soupçon de cette maladie. Pour ceux qui ne l'ont pas, ils l'attrapent donc a ce moment la, avant d'en guérir dix minutes plus tard.
Jo : Peuh, je le savais... Allez, lance ton sort !
Izual : D'accord... Cleansing - Kaara Vimk Jiiva !

L'intensité dans les trois mots runiques utilisés par Izual comme doses dans son sort avait une sonorité calme et apaisante. Toutefois, c'est un halo sombre et verdâtre qui entoura Jo, le faisant disparaître pendant trois secondes, avant qu'il ne réapparaisse, l'air visiblement vidé de ses forces.

Jo : Qu'est-ce que tu m'as fait ! J'y vois quasi plus rien !
Izual : Le sort que tu voulais que je lance, tiens.
Jo : T'es malade, tu veux me tuer ?
Izual : Laisse-moi deviner... Des difficultés a respirer, a voir et a rester calme, n'est-ce pas ?
Jo : Te fous pas de moi ! Tu sais très bien ce que tu m'as fait !
Izual : Je pense que c'est cela... Dreamy, amène-moi un peu la seringue qui est la !
Dreamy : Voilà !

Izual piqua Jo a vif, avant de récolter une goutte de son sang dans la seringue. Il referma ensuite la plaie d'un Cure, avant de relancer son sort de purification, guérissant instantanément son cobaye actuel.

Izual : Merci Jo pour ta collaboration, ca me sera très utile... Maintenant, voyons voir... Scan !

Izual utilisa ensuite un sort d'analyse sur la goutte de sang prise à Jo, avant de voir une liste d'informations apparaître devant lui.

Izual : ...J'y suis presque. Le dosage est bon pour les deux premiers mots, mais le troisième n'est pas encore assez tenu pour arriver au résultat qu'il me faut.
Jo : Comment tu sais ca ?
Izual : Le sort de Scan me permet d'obtenir des informations sur l'élément de mon choix, dans ce cas, la goutte de ton sang toujours infecté par la maladie. J'ai ainsi les éléments qui diffèrent, puisque je les connais, vu que je les ai induits moi-même, et je peux voir leur quantité au microgramme près, ce qui me permet de voir ou j'en suis dans la composition de mon sort.
Trit : Izual... Je peux te servir de cobaye aussi ? Ca t'aiderait peut-être à accélérer tes recherches, et tu peux alterner sur moi et Jo, que l'un récolte une goutte de son sang pendant que tu utilises ton sort sur l'autre.
Izual : Cela va me vider plus rapidement, mais le résultat sortira plus vite... Enfin, si Jo veut bien continuer a servir de cobaye... T'en dis quoi, Jo ?
Jo : Tu crois que je vais me débiner maintenant ? Un homme n'a qu'une parole !
Izual : Bien dit. Sayo, Dreamy, je peux compter sur vous pour les piqûres ?

Les deux demoiselles acquiéscèrent.

Brice : Et moi ? Je vais surfer ou...
Izual : Rends-toi utile. Va voir ou en est Lola.
Brice : T'as raison, j'voulais pas qu'tu m'piques de toute manière.

Brice s'en alla, le pas lourd.

Izual : Y a pas que son pas, qu'est lourd... Enfin bon, vous êtes tous prêts ?
Jo, Trit, Sayo & Dreamy : Oui !
Izual : Bien, c'est parti !

Non loin de l'entrée d'Antsua,...

??? : Nous sommes bientôt arrivés, Monsieur.
Souten : Je le vois bien. Ce chemin semble sans fin, vous ne trouvez pas, Cloris ?
Cloris : Si, Monsieur. J'espère qu'Izual se porte bien.
Souten : Ne t'en fais pas pour lui. Hormis ses rencontres répétées avec la jeune Shinobu, c'est la seule fois qu'il a osé nous désobéir, sa volonté doit donc être forte... Keuf ! Keuf !
Cloris : Monsieur !
Souten : Ne t'en fais pas, et continue a avancer ! C'est Izual qui s'inquiéterait si j'avais le moindre retard !
Cloris : ...Bien, Monsieur. Mais faites quand même attention a vous.
??? : Quelle délicate attention de ta part, laquais.

La voix retentit dans les bois, sans que l'on ne puisse en découvrir la source.

Cloris : Qui parle ?
??? : Je me présente. ???, serviteur de Soulbringer.
Souten : Soulbringer ? Cette lame maudite est a nouveau dans le monde magique ?
??? : En effet, et elle m'a élu comme son porteur, pour que j'acquière la puissance qui me permettra de vaincre quiconque se dresse devant moi !
Souten : Pauvre enfant. Ne sais-tu pas que cette épée est maudite ?

La voix changea légèrement.

??? : Je ne l'ignore pas, étant donné que je contrôle déjà cette personne.
Souten : Maudite lame !
??? : Allons, mon bon monsieur, ne vous contrariez pas comme ca, votre santé risque d'empirer !
Souten : ...Cloris ! Fonce vers l'école !
Cloris : B... Bien, Monsieur !

Les deux hommes foncèrent vers l'entrée de l'école, et ne mirent pas longtemps à en voir le portail. Toutefois, au fur et a mesure qu'ils avançaient, le rire du porteur de Soulbringer se faisait plus intense.

Souten : Soulbringer ! Je connais tes méfaits et ta soif de sang et de pouvoir !
??? : Et alors, vieux fou ? Tu penses pouvoir me vaincre ?
Souten : Nullement, mais j'ai un marché à te proposer ! Tu veux mon sang, n'est-ce pas ?
Cloris : Monsieur !
??? : Tais-toi, le laquais. Et oui, vieil homme, je veux ton sang, et la force qui habite ton corps. Que me proposes-tu en échange ?
Souten : Laisse-moi voir mon fils, qui se trouve dans l'école, et laisse-moi passer un peu de temps avec lui. Une fois ce temps passé, je reviendrai à l'entrée de l'école, et je baisserai totalement ma garde, te laissant libre de puiser tout ce qui reste dans ma vieille carcasse. Qu'en dis-tu ?
??? : ...
Cloris : Monsieur ! Que faites-vous ?
Souten : Mon temps est venu, Cloris. Fais demi-tour, retourne au village, et annonce à ma femme que j'ai succombé à ma maladie, mais qu'Izual est vivant, en bonne santé et en lieu sûr, et que jusqu'a son retour, je lui confie le royaume. File !
Cloris : ...Monsieur !
Souten : C'est un ordre !
Cloris : ...Bien. Ce fut un honneur que de pouvoir servir sous vos ordres, Monsieur !
Souten : Tu es et a toujours été l'un de mes meilleurs suivants. Suis ma femme comme tu m'as suivi jusqu'ici, mon ami.
Cloris : Bien !

Cloris fit demi-tour et s'en alla en trombe, sans même un regard en arrière, tandis que Souten s'approcha de la grille, la franchissant sans problème.

??? : Tu as six heures, vieux fou. Passé ce délai, je viendrai te chercher, ou et avec qui que tu sois.
Souten : Je serai la avant.

Et le père d'Izual pénétra l'école, sous le rire démoniaque du démon.

Souten (pense) : Izual... C'est une nouvelle épreuve qui t'attend, mon enfant. Sois fort !
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 | Retour | Haut de page ]