Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 15
Nom de l'œuvre : Antsua School - Acte I Nom du chapitre : Sur une branche d'arbre
Écrit par Izual Chapitre publié le : 4/11/2011 à 09:08
Œuvre lue 17077 fois Dernière édition le : 4/11/2011 à 09:08
[ Retour - Bas de page ]
Peu après,...

Viper : Ca y est, c'est rangé !
Izual : Pas grâce a toi, t'as pas fait grand-chose.

Tandis que les autres élèves avaient couru pour faire du rangement, Viper s'était contenté de passer de l'un a l'autre, faisant mine de leur demander quoi faire.

Viper : Mais si ! J'ai... Euh, j'ai...
Izual : Tu as ?
Viper : Tiens, voilà Milamber !
Izual : Bonjour, monsieur.
Milamber : Viper, tu ne devais pas me fournir un rapport détaillé du combat ?
Viper : J'allais justement venir vous le fournir.
Milamber : Voyons cela ici, alors.

Viper lui fit un résumé très clair du combat, résumé agrémenté par les impressions d'Izual.

Milamber : Je vois. La raison du combat était valable, et le combat en lui-même s'est passé dans les règles.
Viper : Monsieur, pourquoi on ne lancerait pas un tournoi, à l'occasion ?
Milamber : Un tournoi ? Entre les élèves ?
Viper : Bien entendu, histoire de voir qui est le meilleur, tout ca.
Milamber : Je ne suis pas vraiment pour, et ce pour plusieurs raisons.
Izual : Lesquelles ?
Milamber : D'une part, les écarts de niveau entre les élèves, ce qui pourrait causer des blessures aussi bien venant d'élèves forts ne maîtrisant pas encore leurs puissances que d'élèves faibles n'hésitant pas a dépasser leurs limites pour parvenir a faire jeu égal. D'autre part, le fait que tous les élèves n'ont pas la clémence d'Izual, et donc que certains pourraient tenter de tuer leurs adversaires au cours du combat.
Izual : Autant imposer des règles, avec des punitions adaptées à ces mêmes règles, ainsi qu'une équipe de soigneurs prêts à cette éventualité. Une autre alternative pourrait être de permettre aux élèves de s'inscrire, ne serait-ce que pour voir la popularité d'un tel tournoi.
Milamber : Je vois... Tu sembles interessé à une telle idée, Izual, je me trompe ?
Izual : Avant de repartir, mon père m'a fait comprendre que cette école pourrait être en danger dans le futur, et que j'ai le potentiel pour parvenir à la protéger, aussi je tiens a devenir aussi fort que possible, ne serait-ce que par respect envers lui.
Milamber : Le respect de ses aînés est une bonne chose, d'autant plus que tu y as gagné un objectif fort louable, mais n'en fais pas trop pour autant.
Izual : Bien.
Milamber : Enfin bon, je soumettrai cette idée de tournoi à Madame la directrice une fois que je l'aurai adaptée selon vos suggestions, on verra ce qu'il en est. Ah, en parlant de Madame la directrice... Elle m'a confirmé tes possibilités de dispense de cours, aussi je t'annonce que tu es dispensé du mien. Toutefois, cela ne m'empêchera pas de te dispenser l'un ou l'autre cours privé, si tu en sens le besoin.
Izual : Merci, monsieur.
Milamber : Bien. Ceci étant réglé... Tiens ?

Une sphère lumineuse entra dans la salle par la fenêtre, doucement mais sûrement.

Milamber : Surprenant...
Izual : Qu'est-ce que c'est, monsieur ?
Milamber : Une âme, tout simplement. Mais pour avoir cette luminosité, et cette taille, cela doit être l'âme de quelqu'un de fort...
Izual : Elle s'approche...

L'âme s'approcha doucement d'Izual, dont le pendentif se mit a luire un peu plus fort qu'a l'habitude, avant que l'âme n'y entre.

Viper : Woah, t'aurais pu me le dire, que c'était un appeau à lucioles !
Izual : Une pierre d'âme, si j'en crois Kubira.
Milamber : Puis-je y jeter un oeil ?

Milamber observa attentivement le pendentif d'Izual.

Milamber : En effet, c'est une pierre d'âme... Et une particulièrement remplie, qui plus est.
Izual : Remplie ?
Milamber : Une pierre peut normalement contenir une seule âme sans conséquences particulières, mais au sein de celle-ci, j'en ai compté trois.
Viper : C'est pas normal, ca.
Milamber : En effet.
Izual : Trois âmes... Celle qui vient d'entrer, celle de Shinobu, et une autre, donc ?
Milamber : Je n'en sais pas plus... Espérons juste qu'il n'y aie pas de conflit entre ces âmes, cela pourrait poser problème.
Izual : Quel genre de problèmes ?
Milamber : Cela dépend de beaucoup de choses... Des âmes enfermées à l'intérieur, de toi, des événements extérieurs également.
Viper : C'est pas risqué, que tu gardes un tel pendentif sur toi, Izu ?
Izual : Cela devrait aller, je ferai attention.
Milamber : Si tu y fais attention, cela devrait aller. Bon, sur ce, je regagne mes quartiers.

Ceci étant dit, Milamber tourna le dos a ses élèves et s'en alla. Toutefois, alors qu'il allait arriver chez lui, un mauvais pressentiment l'assaillit.

Milamber : Non... Ne me dites pas que... !

A l'extérieur,...

Viper : Tu comptes faire quoi, maintenant que ton père est reparti ?
Izual : Aucune idée, et toi ?
Viper : Je me demandais... Pendant que tu étais dans la bibliothèque, t'aurais pas vu un livre sur le maniement de la lance ?
Izual : Pourquoi tu vas pas vérifier de toi-même ?
Viper : Le bibliothécaire me file les jetons.
Izual : Tracasse, il est pas méchant. Pense juste a le tutoyer dès qu'il t'en fera la remarque.
Viper : ...Bon, j'vais y aller. Souhaite-moi de revenir en un morceau !
Izual : Ce fut un plaisir de t'avoir connu.
Viper : Te moque pas !
Izual : Je n'oserais pas, voyons... Allez, je vais aller m'entrainer un peu, à tout a l'heure !
Viper : Ouais, a toute !

Les deux compères se séparèrent, Viper se dirigeant lentement vers la bibliothèque, tandis qu'Izual se dirigea vers l'entrée de la forêt qui entourait l'école.

Izual (pense) : Bon... Père m'a quand même fait de beaux cadeaux, mais si j'apprends pas a les maîtriser, ca ne restera que des cadeaux. Donc, au boulot !

En chemin, Izual tenta de se souvenir autant que possible de l'entraînement qu'il avait reçu, avant de commencer à l'appliquer : Mouvements d'épée, apprentissage de techniques d'esquive, déplacements en combat, le tout lui revint progressivement en mémoire, tandis qu'il l'appliquait. Mais alors qu'avant, il avait du mal a suivre le programme, il y parvenait maintenant sans trop s'essoufler. Il le remarqua, et, pensant qu'il s'agissait des conséquences du don de son père, le remercia intérieurement.

Izual : Bon, maintenant, développement de l'agilité ! C'est parti !

Son professeur, un ancien combattant aguerri, avait appris à Izual l'importance au combat d'une certaine agilité, et, pour qu'il la développe à son tour, lui avait appris à grimper aux arbres, et de passer de l'un à l'autre sans toucher terre. Prenant cette partie comme un jeu, Izual avait rapidement fait des progrès dans cette discipline, ce qui lui valut de devenir rapidement très agile, même s'il était encore loin des hommes-singes dont sa mère lui avait parlé a travers bon nombre d'histoires, qu'elle lui avait lu durant son enfance.

Après avoir escaladé un arbre, Izual se déplaca donc de l'un a l'autre, enchaînant les bonds. Certaines des branches sur lesquelles il prit appui craquèrent, mais n'eurent pas le temps de casser, le jeune homme prenant déjà appui sur une autre pour passer à l'arbre suivant. Toutefois, en passant d'un arbre à l'autre, il put aisément se rendre compte de la grandeur de la forêt dans laquelle il venait de pénétrer.

Izual : C'est vraiment immense, comme domaine... Je sens que je vais m'amus... Tiens !

Izual remarqua alors quelqu'un d'assis sur une branche, en train de lire un livre. Quelqu'un qu'il reconnut immédiatement.

Izual : Katsuri, c'est toi ? Qu'est-ce que tu fais la ?

Pour toute réponse, la jeune fille eut un mouvement de surprise qui la fit perdre son équilibre, et tomber vers le sol. Sans réfléchir, Izual plongea.

Izual : Pas le choix ! Holy !

Utilisant son sort de lumière à grande puissance pour amortir la chute, Izual rattrapa Katsuri en vol, avant de se glisser entre elle et le sol. L'impact fut brutal, mais sans danger grave.

Izual : Ouille... Tu n'as rien ?
Katsuri : Tu m'as fait peur, idiot ! J'ai failli me...

C'est à ce moment qu'elle réalisa la situation. Elle se releva aussitôt, inquiète.

Katsuri : Désolée ! Désolée ! Tu n'as rien ?
Izual : Un peu mal au dos, mais rien que mes sorts ne puissent soigner, dans le pire des cas.
Katsuri : T'es sur ? La chute avait l'air assez forte, non ?
Izual : J'ai amorti avec un sort... Mais bon, vu que j'ai du le pousser a ses limites pour m'assurer que t'aies rien, je suis assez crevé... Katsuri ? Ca va ?

La jeune fille était en larmes, et sans mot dire, elle prit Izual dans ses bras, a sa grande surprise.

Katsuri : Désolée... Désolée...
Izual : Allons, ca va... T'en fais pas, d'accord ?
Katsuri : Trop tard...
Izual : Allez, calme-toi.

Pour la rassurer, il la prit dans ses bras. C'est alors qu'un doux sentiment l'envahit... Un sentiment qu'il n'avait plus ressenti depuis longtemps. Sans mot dire, il la garda contre lui le temps qu'elle se calme, avant de relâcher un peu l'étreinte.

Izual : Ca va mieux, la ?
Katsuri : Oui... J'ai craqué un peu, pardon.
Izual : Allons, arrête de t'excuser, c'est pas si grave que ca.
Katsuri : T'es sur ?
Izual : Oui... De plus, cela m'a rappelé de vieux souvenirs.
Katsuri : Ah bon ?
Izual : Oui. Allez, reprends-toi.

La jeune fille essuya ses larmes, avant de s'éloigner un petit peu d'Izual.

Katsuri : Merci de m'avoir rattrapée ainsi.
Izual : J'allais pas te laisser tomber, non plus. Et puis, je suis sur que si d'autres t'avaient vu tomber ainsi, ils auraient agi de la même manière, tentant le maximum pour te rattraper.
Katsuri : Je sais... Mais merci quand même.
Izual : De rien.
Katsuri : ...
Izual : Dis... Ca te dérange si je passe un peu de temps avec toi ?
Katsuri : Je continue a lire, je te préviens.
Izual : Pas de problème, tant qu'on peut continuer a discuter.
Katsuri : Ca me va.

Katsuri se replongea dans son livre.

Katsuri : Sinon, ca s'est bien passé, avec ton père ?
Izual : Oui. Le repas s'est bien passé, et j'en suis même venu a affronter un autre Mahôtsukai pour lui montrer mes progrès.
Katsuri : Affronter un autre ?
Izual : Oui. Jo Lial, si tu en as pas déjà entendu parler.
Katsuri : Ah, celui-là... Les filles de ma section s'en plaignent en permanence. Comme quoi il les traite comme des moins que rien, tout ca.
Izual : Il a essayé avec une amie a moi, il a fini collé au mur. Il a essayé avec mon père, il a fini par m'affronter en duel.
Katsuri : Et le résultat ?
Izual : Il se bat bien, mais je l'ai vaincu.
Katsuri : Bien fait pour lui, ca lui mettra un peu de plomb dans la tête.
Izual : Espérons-le... Enfin bon, mon père a juste pris le temps de m'offrir un cadeau de la part de ma mère avant de repartir.
Katsuri : Un cadeau de ta mère ?
Izual : Oui, cette épée... Tiens ?

Le saphir ornant Aiji scintillait vivement. Katsuri posa son livre sur ses genoux, avant de se pencher sur la pierre, l'examinant attentivement.

Izual : C'est bizarre, Père ne m'avait pas parlé de cela.
Katsuri : Pourquoi elle brille autant ?
Izual : Je ne sais pas... Tout ce qu'il m'a dit, c'est que sa puissance varie en fonction des sentiments des autres envers moi.
Katsuri : Ah bon... C'est peut-être lié à ca, non ?
Izual : Si cette lueur change aussi en fonction de ca, alors cela doit vouloir dire que les sentiments des gens à mon égard sont renforcés, non ?
Katsuri : Y a des chances...
Izual : Euh, c'est pas pour te déranger, mais t'es a moitié couchée sur mes genoux, la...

Pour observer Aiji de plus près, Katsuri avait en effet du se pencher, et prendre appui sur les genoux d'Izual. Le remarquant, elle reprit rapidement sa place, rouge comme une pivoine.

Katsuri (rouge) : Désolée...
Izual : Ne t'excuse pas pour des choses comme ca, c'est pas la mort.
Katsuri : Tant mieux... Bon, je dois rentrer, j'ai encore des choses a faire... On se reverra bientôt, j'espère ?
Izual : Bien entendu, quand tu voudras.
Katsuri : D'accord... Allez, a plus tard !
Izual : A plus tard.

Katsuri se leva précipitemment, mais en le faisant, elle trébucha, tombant sur Izual.

Izual : Attention...

Il ne put en dire plus, ses lèvres entrant en contact avec celles de Katsuri, qui rougit d'autant plus fort avant de se relever d'un bond, puis de partir en courant.

Izual : ...Katsuri...
Viper : Eh bien, Lola ne te suffit déjà plus, bourreau des coeurs ?
Izual (rouge) : ...Qu'est-ce que tu racontes ?
Viper : Je ne fais que parler de ce que je viens de voir. Une jeune fille que tu connais a peine, et qui t'embrasse avant de partir en courant, rouge comme une pivoine.
Izual (rouge) : C'est un malentendu. Elle a glissé et elle m'est tombée dessus.
Viper : Vu comme tu es écarlate, j'en doute. Mais bon, y a déjà eu Lola, donc c'est pas comme si c'était ta première fois, hein.
Izual : ...Pardon ? J'ai embrassé Lola, tu dis ?
Viper : Ouais, quand moi et Trit avons cassé ta porte. Tu t'en souviens pas ?
Izual : Je me souviens juste du coup de boule que je lui ai mis, rien de plus. Le choc était peut-être trop fort pour que je réalise...

Et Izual réalisa. Le bref contact avec Lola avant le coup de tête qu'il lui avait involontairement mis.

Izual : ...
Viper : ...Tu t'es mis dans un sacré pétrin, tu sais. Deux filles a qui tu plais et que tu as embrassé.
Izual : Je sais.
??? : Comme c'est mignon.
Izual : Qui va la ?

Une ombre se détacha de la forêt, avant de s'éloigner.

Izual : Attends !
??? : Hin hin hin... Suis-moi, si tu veux une réponse.
Viper : Je viens avec toi !
Izual : Pourquoi ?
Viper : Ca m'intrigue.
Izual : Ok, on y va !

Et tous deux s'enfoncèrent dans la forêt.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 | Retour | Haut de page ]