Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 6
Nom de l'œuvre : Chroniques des destins brisés [CONCOURS] Nom du chapitre : Jessie troublée
Écrit par Shaka Chapitre publié le : 20/2/2013 à 13:26
Œuvre lue 8617 fois Dernière édition le : 8/10/2014 à 10:01
Jessie, malgré son appréhension de la ville, fantôme, d’Azuria, décida tout de même d’y passer la nuit. Cette ville était lugubre, les bâtiments en ruines laissaient planer une ombre inquiétante dans les lieux. Jessie passa devant plusieurs ruines, avant de trouver un restant de bâtiment pour s’y engouffrer. Une fois à l’intérieur elle s’allongea, et attendit le sommeil.

Après une dizaine de minutes elle comprit qu’elle n’arriverait pas à s’endormir facilement. En effet, ses pattes la faisaient souffrir, du fait des blessures, son imagination lui faisait apercevoir les pires atrocités, et en plus elle avait peur de ce lieu lugubre. Elle décida donc de se lever et de chercher quelque chose pour apaiser ses douleurs.

Elle sortie de la maison délabrée et se dirigea vers une sorte de mare, durant ce trajet elle eu l’impression d’être suivie. Arrivée sur place elle trempa ses pattes dans l’eau glaciale. Elle avait oublié que l’eau était si froide, un fois la nuit venue. Mais, malgré cette fraîcheur, elle poursuivait sa trempette car cela endormait ses douleurs.

Tout d’un coup, elle entendit un bruit derrière elle, elle sursauta et se retourna. En face d’elle lui faisait face un fantominus. Elle hurla, le fantominus hurla, elle fit demi-tour et s’enfuit, le fantominus aussi. A présent chacun était caché derrière un morceau de maison effondré, à se jeter des regards apeurés.

Jessie fut la première à sortir de sa cachette, le fantominus suivi quelque instant après, ils s’avancèrent prudemment l’un vers l’autre. Quant ils ne furent plus qu’à quelques mètres Jessie s’adressa au fantominus :

- Qui es-tu ?

- Swiffer, répondit le fantominus peu rassuré.

- Pourquoi m’espionnais-tu ? Poursuivit Jessie d’un ton irrité. Tu m’as fais peur !

- Je croyais que tu étais un des pokémon militaires qui avaient détruit ces lieux. Du coup je te surveillais.

- Crois-tu qu’ils pourraient revenir ? Dit-elle dans l’espoir de peut-être retrouver Ken.

- Je n’en sais rien, mais on ne sait jamais avec ces humains ! Il y avait deux camps qui se sont affrontés ici. A la fin de la bataille tout avait été détruit, et je me suis aperçu que j’étais le seul survivant des Nosférapti d’Azuria.

Jessie arrêta de parler quelques instants. Elle croyait comprendre ce qu’il se passait mais ne savait pas s’il fallait lui dire la vérité. Une fois décidée elle reprit la conversation, sous le regard interrogateur du fantominus :

- Je crois, que tu es mort Swiffer, dit Jessie lentement.

- Qu’est ce que tu racontes ? Tu délires, répliqua sèchement le fantominus.

- Non je ne délire pas, dit posément Jessie, viens avec moi à la petite mare et regarde ton reflet dans l’eau.

Le fantominus restait sceptique, mais accepta de suivre Jessie à la mare. Quant il se mira dans l’eau il hurla et s’envola à plus de trois mètres de hauteur et bougea dans tous les sens. Quant il fut calmé il redescendit, regarda une fois de plus son reflet dans l’eau, eu une moue de dégoût, puis se tourna vers Jessie :

- Je comprends mieux pourquoi tu as eu aussi peur. Mais je ne comprends pas pourquoi je suis devenu un fantome ?

- Peut-être parce que tu es mort, mais que tu as refusé de quitter ce monde pour un certain motif, osa suggérer Jessie.

- C’est vrai je me suis juré de me venger de ces humains, pour tout le mal qu’ils m’ont fait et qu’ils ont fait à mes amis, commença-t-il à sangloter.

- Jessie s’approchant du fantominus, Ne t’inquiète pas nous sommes donc deux à vouloir nous venger de ces humains.

- Mais que vais-je pouvoir faire sous cette forme ? couina-t-il.

- Sous cette forme déjà on ne pourra pas te faire de mal, on ne peut plus te toucher, mais toi tu peux toujours effrayer les gens ! Conseilla Jessie.

Swiffer réfléchit quelques minutes puis lança :

- Super idée ! Je vais terroriser tous les humains soldats ! Ils vont tous mourir de peur et je vengerai alors mes amis ! D’ailleurs tu veux retrouver les humains soldats aussi ? Donc je viens avec toi !

- Quoi ? dit Jessie désappointée. Tu veux venir avec moi ? Mais je vais secourir un ami, pas attaquer les humains soldats !

- Ca me va, claironna Swiffer. Je te suivrai jusqu’à ce qu’on débusquer un troupeau d’humains soldats. Toi tu iras alors chercher ton ami et moi j’irai semer la panique ! HIHIHIHIiiiiiiiii

- Ce n’est pas drôle, c’est très dangereux. Murmura Jessie, inquiète par ce nouveau compagnon bruyant et loufoque. Et puis pour l’instant il faut que je dorme.

- Ca tombe bien moi aussiihihihihi, rigola la fantominus, aigayé à l’idée de traumatiser des humains.

Les deux compères partirent alors se coucher. Cette fois-ci, le stress étant retombé, Jessie réussit à s’endormir. Le lendemain matin, le soleil était déjà haut quand Swiffer se précipita en hurlant vers Jessie. Celle-ci bondit hors de sa couche et cria sur Swiffer, qu’il était insupportable. Celui-ci, hilare d’avoir effrayé son ami lui lança :

- Je suis trop fort pour faire peur aux gens maintenant. Hihihihi Swiffer ce n’est plus mon nom, c’est dépassé, maintenant je m’appellerai BOUH !

Jessie, désenchantée, par ce nouvel ami, très farceur, parti en direction de Safrania sans même répondre à Bouh. Celui-ci, ne comprenant pas ce qui s’était passé, suivi Jessie quelque secondes après son départ.

La route pour aller à Safrania était rapide à emprunter. En 2 jours de marche ils devraient parvenir sans souci à la ville. Le chemin était nommé la route mystherbe, par les pokémon, lui apprit Bouh, qui ne cessait de parler. Jessie n’avait plus le temps de penser à Ken, tellement Swiffer, enfin Bouh, enfin peu importe, palabrait durant tout le trajet. Elle se dit que ce n’était pas forcément plus mal, au moins elle avait une compagnie et ne se rongeait plus les sangs en imaginant les pires horreurs infligées à Ken.

Toutes les zones que Jessie traversait étaient désertes, depuis sa sortie du Mont Sélénite. Cela l’inquiétait. Que ce passait-il ici ? Qu’allaient-ils découvrir à Safrania ?

A un moment du parcours ils furent face à un immense mur. Bouh, immatériel, fouina autour de la muraille, et informa rapidement Jessie de la présence d’un passage sous terrain. Elle s’y dirigea et les deux compères parcoururent toute une portion de route sous terre.

Arrivée de l’autre coté ils furent à la fois ébahis par l’endroit et atterrés. Il s’agissait d’un lieu monstrueusement grand, des immeubles noirs et immenses, semblaient écraser les deux pokémon, devenus insignifiants.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 | Retour | Haut de page ]