Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 4
Nom de l'œuvre : Juste un peu de choses Nom du chapitre : Le professeur Chen
Écrit par zucchina Chapitre publié le : 30/5/2015 à 16:57
Œuvre lue 3029 fois Dernière édition le : 30/5/2015 à 17:02
Arrivée chez moi, je passe toute la journée à feuilleter le livre emprunté. J’y découvre un tas de notes prises sur ces espèces inconnues. Celles-ci sont prises par un certain professeur Chen. Malgré tout ce que je lis, beaucoup de choses m’échappent. Le professeur notait surement au fur et à mesure de ses avancées et pas forcément en construisant des phrases. Des termes techniques jonchent les pages sans que je puisse les associer à quelque chose de logique.

Je décide donc de retourner sur la page décrivant la bestiole que j’ai recueillie. Il va vraiment falloir que je m’habitue à dire « pokémon » comme le professeur les appelle. En arrivant sur la page, je me rends compte que le professeur fait une distinction entre les mâles et les femelles « Pikachu ». Ainsi, il faudrait regarder l’extrémité de la queue de la souris… C’est une sacrée souris tout de même.

Je jette un œil au clandestin qui squatte mon lit. Le verdict est sans appel : c’est un mâle. Pas de queue en forme de cœur. Je lis la suite des notes qui se mêlent les unes aux autres, parfois sans grande cohérence. Tout à coup, quelque chose me saute aux yeux : « type électrique ». Je repense à sa réaction lorsque mon frère lui faisait des chatouilles : de curieuses étincelles inoffensives jaillissaient de ses joues.

A ce moment-là, je n’avais pas fait plus d’histoires que cela mais maintenant, j’ai un peu peur. De quoi est capable cette créature ? Nous fera-t-elle du mal si nous nous montrons menaçants ? Et qu’en est-il de ces mystérieux pouvoirs ? Tellement de questions se bousculent dans ma tête, je ne sais par où commencer. Je continue de lire pour essayer d’obtenir ces réponses fondamentales.

« Les pokémons, après avoir acquis leur confiance, deviennent de formidables partenaires de vie et d’aventure. Ils partagent nos moments de joie comme de tristesse. Les personnes s’occupant de pokémons sont appelés « dresseurs de pokémon ». Ils peuvent les faire combattre entre eux pour leur faire acquérir de l’expérience ou les garder comme animal de compagnie, comme bon leur semble. »

Voilà qui est intéressant. Au fond, si je m’applique à éduquer Pikachu comme il le faut (éduquer est un grand mot, je sais), je peux même en faire mon ami ! Notre complicité débute à peine et je sens déjà que nous allons devenir de grands amis.
Je ferme le précieux volume, il est temps de voir ce que ça donne en pratique. Je m’approche du lit où Pikachu s’est recroquevillé en boule pour dormir et commence à le chatouiller comme mon frère l’a fait précédemment. La peluche jaune se réveille et se tortille dans tous les sens. Ni une, ni deux, des étincelles jaillissent au bout de quelques secondes !

La curiosité s’empare de moi. Jusqu’où ces étincelles peuvent aller ? Peut-être qu’en continuant mon petit jeu, je vais pouvoir voir de nouveaux tours de magie électrique… Un frisson me traverse le corps.

« AAAAAAH !!! »

Je me retire en sursaut de mon lit. Je viens de sentir mes cheveux se dresser sur ma tête. Je cours jusqu’au miroir derrière ma porte et je contemple le désastre intergalactique. Tout ébouriffés, complètement crépus et secs, mes cheveux d’habitude si beaux se retrouvent maintenant comme aimantés vers le plafond.

« Bien joué Talyra ! Te voilà bonne pour un concert de punks. Il manque plus qu’à me teindre les cheveux en vert et violet. Ce sera au moins une chose que tu apprendras de tes erreurs…. »

Je file au garage en vitesse pour passer dans le démagnétiseur. Il faut bien, sinon je risque de m’électrocuter en allant tout de suite à la douche. D’ailleurs je bénis le maire de cette ville qui a ordonné à chaque citoyen de posséder un démagnétiseur. Il craignait qu’on ait certains problèmes avec des appareils qui pourraient dysfonctionner. En même temps c’est normal dans une ville basée sur la plus haute technologie.

Je me dirige maintenant vers la salle de bains, essayant d’aplatir le plus possible mes cheveux. Rien à faire. Ils reviennent toujours au même stade de la coupe en brosse. Qu’est-ce que j’ai fait au seigneur grille-pain pour mériter ça ?

Je suis tout de même ravie de retrouver une certaine gravité en sortant de la douche. Une fois dans ma chambre, je rouvre le vieux livre pour essayer d’obtenir des informations supplémentaires sur les pouvoirs de cette souris.

« Les Pikachu aiment frotter leurs joues pour se transmettre l’électricité. »

Bah tu m’étonnes. Tu touches juste un peu et t’inquiètes pas, l’électricité est arrivée à bon port de l’autre côté.

Je le regarde d’un air suspicieux :
« J’ai vraiment une tête de rongeur, dis-moi ?
- Piiiika, dit-il sur un ton de dépit.
- Je te pardonne pour cette fois. Mais que cela n’arrive plus ! »

Je referme le livre et regarde au dos. Pas une seule indication ou note. Ce professeur devait vraiment avoir beaucoup de temps à tuer pour en savoir aussi long sur les pokémons et pour avoir fait des recherches aussi approfondies sur le sujet. Il avait peut-être des collègues ou une assistante, que sais-je. Il avait peut-être aussi une famille et un pokémon à lui tout seul. Il devait vraiment bien s’en occuper… Je ne sais pas si je serais capable d’en faire autant. Je devrais peut-être en parler à quelqu’un.

Pikachu se frotte à ma jambe. Je crois qu’il veut quelque chose vu le regard qu’il me lance. Eh, il dilate même sa pupille ! Je sens que je vais souvent céder à ses caprices…

« Qu’est-ce que tu veux ? T’as faim ? »

Des étincelles jaillissent tout à coup.
« Ouhlà, oui oui ! Arrête tout de suite, je vais te donner quelque chose ! »

Je devrais peut-être coller un écriteau sur ma porte, me dis-je en descendant les escaliers. Dessus je marquerai : « Attention, souris méchante ». Et puis bon, c’est pas le tout mais il faut aussi que je pense à la suite. Je ne vais pas le garder caché indéfiniment dans ma chambre. Je dois faire des recherches sur des personnes qui en savent plus que moi et qui pourront m’aider. Sinon je ne vais jamais pouvoir vivre tranquillement sans me poser de questions.

Je remonte dans ma chambre avec quelques biscuits en me demandant ce qu’il pourrait aimer d’autre, quand tout à coup un bruit sourd provient de dehors : Mon père vient de rentrer du travail et il va venir voir si j’ai fait mes devoirs… Que je n’ai pas faits !
[ Chapitres : 1 2 3 4 | Retour | Haut de page ]