Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 5
Nom de l'œuvre : Les Ténèbres n'existent pas [concours été 2013] Nom du chapitre : Epilogue
Écrit par CaliKen Chapitre publié le : 1/8/2013 à 11:35
Œuvre lue 4938 fois Dernière édition le : 1/8/2013 à 11:35
-D'ailleurs, à force de côtoyer les Pokémons Ténèbres, j'ai commencé à manifester moi-même quelques « pouvoirs » étranges.
-J'ai entendu parler de ça. Tout comme les Pokémons Psy, les Pokémons Ténèbres influent sur leurs dresseurs. Ce sont les deux seuls types qui aient cette faculté.
-Et quelles sont tes facultés, toi ?

Morgane regarde au loin. Il fait totalement nuit, et on ne devine la mer que par le clapotis des vagues au loin. Assis sur un banc, sur une petite butte surplombant l'océan, les deux dresseurs discutent depuis bientôt une heure.

-Moi, c'est différent, se confit-elle, j'ai toujours été... différente. Depuis que je suis petite, j'ai... disons que je tordais les cuillères, que je rendais les gens mal à l'aise. Tout un tas d'évènements étranges se sont produits... Bien avant que j'ai mon premier Pokémon.
-Tu es quelqu'un de très spécial.
-Toi aussi, Mike. Tu te rends compte que tu es extrêmement agaçant au premier abord ! Tu ne t'es même pas excusé pour le coup du ballon !
-Je n'en avais pas envie.
-Mais... Tu es complètement illogique ! On ne fait pas les choses suivant ses envies, mais suivant des principes.
-Pas moi. Je fais ce que je veux.
-Et tu arrives à vivre ainsi sans problème ?
-Bien sûr. Il suffit de savoir ce que l'on veut, c'est simple.
-Et tu n'as jamais d'ennui, Mike ?
-Je les évite, je n'aime pas les ennuis.

Elle ne comprend pas. Cet homme est totalement différent d'elle, et pourtant, elle se sent irrémédiablement attiré par lui. Son cerveau, n'arrivant plus à analyser les milles pensées qui le traverse, a laissé place au cœur, et celui-ci n'est pas du genre à se poser des questions : Morgane est amoureuse. De son côté, Mike n'est pas insensible non plus à la froideur de cette fille. Il se sent attiré par elle, comme s'ils étaient deux pôles opposés d'un même aimant. C'est bien la première fois qu'il réfléchit autant au moment présent. Quelle heure est-il désormais ? Ni l'un ni l'autre ne le savent. Morgane a la tête appuyé contre son épaule. Elle repartira dans plusieurs jours, ne le reverra plus. Lui restera sur place, et n'ira peut-être jamais à Safrania. Peu importe, ils savourent l'instant. Le petit sac à main de la jeune femme tombe par terre, son magazine scientifique en sort légèrement. Elle ose un rire.

- « Il n’y a aucune explication scientifique expliquant l’incapacité des ondes psychiques à altérer l’énergie négative », dit-elle d'une voix mécanique.
-Super, répond Mike.
-Comme moi, je n'ai aucun effet sur toi, fait-elle en se blottissant un peu plus contre lui.
-C'est ce que tu crois. Ta froideur psychique ne m'atteint pas, mais ta beauté est de type... hmmmm... Feu ? Combat ?
-S'agirait-il d'un coup critique ?

Mike dévoile un large sourire.

-Les scientifiques auront beau chercher, ils ne trouveront jamais la réponse à leur question.
-Pourquoi ?
-Ils se basent sur leurs connaissances, sur leur propre savoir- faire. Les Ténèbres dépassent tout ceci. Lorsque tu m'as reproché de t'avoir assommée avec le ballon, tu pensais établir une confrontation. Il ne s'est rien produit parce que je n'étais pas dans le même mode opératoire que toi. Je cherchais juste à récupérer mon ballon, sans me soucier du reste. Je ne désirais même pas te répondre.
-Tu cherches à faire une analogie ?
-Tu es loin d'être stupide, Morgane. Les Ténèbres n'existent pas. Si l'énergie Psy les traverse, c'est tout simplement parce qu'ils n'obéissent pas aux mêmes lois. Et s'il est possible de prouver que quelque chose existe, il est beaucoup plus difficile d'affirmer que quelque chose n'existe pas. Tes paroles ne m'atteignaient pas parce que j'étais en dehors de ton schéma de conversation. Il en va de même pour les techniques Psy et Ténèbres.
-Je vois, fait Morgane. Tout ceci n'est pas très scientifique mais je le conçois. A l'inverse, la faculté que tu avais à ne pas être atteint par mes phrases a provoqué beaucoup de questionnements et de surprise en moi. J'imagine que c'est la même chose lorsqu'un Pokémon Ténèbres attaque un Pokémon Psy.
-Oui, car les Ténèbres existent bel et bien.
-Tu viens de dire le contraire.
-Les deux phrases sont exactes. Mon ombre existe, et pourtant elle n'existe pas. Peux-tu le prouver ?
-C'est incohérent !
-Et pourtant, c'est la vérité. Nos deux éléments font partie de deux mondes totalement différents. L'un ne peut toucher l'autre, l'autre l'affecte sans même le vouloir.

Morgane s'éloigne un peu.

-Moi, je ne t'affecte pas, Mike ?
-C'est l'exception qui confirme la règle.
-Pourtant, il n'y a pas de règle avec toi.
-C'est ce que je disais.
-Tu me fatigues.
-Je sais.

Combien de temps durerait cette soirée, ces petites vacances ? Elle aurait pu établir tout un éventail de possibilité mais, pour une fois, elle voulait ne pas réfléchir.
Ce petit repos n'était finalement pas si désagréable. Mike se lève. Toujours assise, Morgane l'observe. Derrière lui, la lune, pleine et ronde.

-J'aimerais me battre à nouveau contre toi.
-Tu veux une nouvelle défaite ?
-Cette fois, je n'utiliserai pas un jeune Pokémon, mais un vraiment entraîné.
-Ton Escroco n'était pas entraîné ?
-Il débute. Je compte bientôt l'intégrer à mon équipe principale. Mon type Ténèbres doit être parfait.
-Tu parles comme un Champion d'Arène, ricane Morgane.

Mike s'avance vers elle, les yeux plissés, un sourire dévoilant ses canines. Il sort une main de sa poche et en sort un petit objet rond, en métal. Il représente un tourbillon noir.

-Je suis Mike, Champion d'Arène spécialisé dans le type Ténébres. Et je m'excuse de t'avoir frappée avec mon ballon, ce n'était pas voulu.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 | Retour | Haut de page ]