Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 4
Nom de l'œuvre : Le cadre rouge [concours] Nom du chapitre : L'oppression
Écrit par zucchina Chapitre publié le : 31/10/2014 à 18:58
Œuvre lue 3707 fois Dernière édition le : 31/10/2014 à 19:10
Blottie dans le coin de la pièce, je n’osais plus faire le moindre mouvement. Mon Tortipouss tremblait comme une feuille entre mes bras. Je fermai les yeux, espérant me réveiller d’un terrible cauchemar. Je ne savais pas à ce moment-là que le pire était à venir. En ouvrant les yeux, je vis une faible lueur en haut des escaliers. Je n’avais aucune envie de me diriger vers elle mais c’était la seule source de lumière.

A tâtons, je cherchai les escaliers en face de moi. Une fois la rampe trouvée, je grimpai doucement, toujours avec Tortipouss dans les bras. Je contournai l’étage et arrivait dans une nouvelle pièce, au-dessus de la cuisine, somme toute. Cette nouvelle pièce était en réalité un long couloir qui donnait accès à d’autres pièces encore.

Je me dirigeai vers la gauche. La source de lumière provenait de l’une des pièces. Doucement, je jetai un coup d’œil à l’intérieur. Il n’y avait toujours personne naturellement mais en revanche, une télévision était allumée. Elle clignotait faiblement. Je m’approchai un peu et déposai Tortipouss à terre. La petite salle était toujours dans le noir le plus complet mais cette télévision fonctionnait encore… C’était même l’unique chose qui fonctionnait.

Il se dégageait de la télévision une sensation maléfique. On aurait dit qu’elle me regardait… Et tout à coup, un pokémon surgit de la télévision pour m’attaquer ! Aussi rapidement, Tortipouss se plaça entre lui et moi pour combattre. Le pokémon en question se nommait Motisma selon mon pokédex. Il était d’un orange pâle, des yeux vides et dénués d’expression, son corps formait des éclairs.

Tous comptes faits, ce pokémon était d’une pâleur fantomatique et son sourire éclatant me donnait des frissons. Soudain, le pokémon retourna dans la télévision. Il déclencha ainsi une pluie d’étincelles. Je me couchai en planquant Tortipouss sous mon corps. Plus d’étincelles. Mais je vis tout à coup la télévision qui se mit à fondre. Le plastique fit des bulles, le verre fit de petites explosions et le tout s’affaissait sur elle-même.

J’ouvrais des yeux plein de terreur. Et sans m’en rendre compte, tous les chandeliers suspendus aux murs s’étaient allumés d’un seul coup. J’avais réellement peur. Ce château devenait l’une des pires expériences que j’avais faite jusqu’à présent. Je me sentais tout le temps observée et par le fait, oppressée.

Je reculais vivement face à la télévision qui continuait à se décomposer. Dans le couloir, les chandeliers étaient eux aussi allumés. Je jetai un œil à chaque pièce, sans m’attarder plus que cela. Je ne voulais pas rentrer une fois la nuit tombée. Et pourtant, j’avais l’impression que cela faisait une éternité que j’errais dans les pièces de la maison… comme un fantôme.

L’une des pièces se trouvait être la chambre. Il y avait deux lits impeccablement faits. Comme si les propriétaires le faisaient encore chaque matin. Pourtant le manoir était plus que vide et les spectres hantaient ces lieux. Dans la pièce suivante, un autre lit était disposé. Puis tout à coup, je sentis un regard posé sur moi. Je levai doucement les yeux et vis un cadre représentant un pokémon. Mais cela n’était pas naturel. Ses yeux brillaient d’un éclat rouge rubis et semblaient me regarder.

J’eus tellement peur que je trébuchais et tombais à terre. J’essayais de me relever, tout en regardant fixement le cadre. Il m’hypnotisait. Impossible de faire autrement. Je m’approchais doucement de ces yeux rouges et quand je fus assez proche, les yeux rouges disparurent pour laisser deux trous béants à la place des yeux du pokémon représenté. Je poussai un cri. L’image d’horreur venait de traverser mon esprit comme un éclair. Je voulais pleurer mais quelque chose me retint.

Des bruits de pas résonnèrent dans le couloir. L’angoisse me pris. Ils se rapprochaient. Petit à petit. Puis, plus rien. Une petite fille traversa le mur à côté de moi et posa sa main sur mon épaule.

- Veux-tu jouer avec moi ?

Je hurlai de toutes mes forces. Je pris mes jambes à mon cou et criai à Tortipouss de me suivre le plus rapidement qu’il pouvait. En courant dans le couloir, je remarquai une chose… Les murs étaient maintenant couverts de sang. La peur me tenaillait les entrailles. La terreur ne faisait plus qu’un avec moi. Des choses horribles s’étaient passées dans ce château.

J’avais peur de tomber sur les autres fantômes des propriétaires. Je décidai donc d’écourter ma visite ! Heureusement pour moi, je retrouvai rapidement la sortie du manoir. En vitesse, j’ouvris la porte du château, puis, je jetai un dernier coup d’œil à l’intérieur. Toutes les lumières s’étaient de nouveau éteintes. Là, en haut des escaliers, se tenait la petite fille qui avait pris un aspect blanchâtre et fantomatique. Ses yeux étaient livides. Son visage n’exprimait qu’un grand sourire édenté.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 | Retour | Haut de page ]