Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 5
Nom de l'œuvre : Les 12 arènes [concours] Nom du chapitre : Frison
Écrit par zucchina Chapitre publié le : 31/12/2015 à 14:55
Œuvre lue 7739 fois Dernière édition le : 31/12/2015 à 14:55
Le cinquième jour après son départ, Tarik se prépara de bon matin pour trouver la prochaine arène même s’il se doutait qu’encore une fois, il n’y en aurait pas et que la mamie n’allait pas tarder à apparaître. Elle avait mystérieusement disparu la veille au moment de se coucher, mais Tarik ne pensait qu’aux vacances procurées par son absence.

Comme ayant entendu ses pensées, la vieille dame apparut aussitôt, sortant de la forêt dans un nuage de broussaille. On aurait dit qu’un Békipan avait fait son nid dans ses cheveux.

« Alors ma petite olive ? Tu croyais te débarrasser de mamie ? Je suis une vieille carne moi, je résiste à tout et n’importe quoi ! Tiens, il faut que je te présente de vieux amis à moi, c’est un couple qui élève des pokémon, et plus particulièrement des Frison. Ils en ont près de 3000, c’est vraiment impressionnant ! Ce sont des pokéfans à l’origine qui proposent aux dresseurs comme toi de se charger de tes pokémon. Mais comme bien souvent, les petits jeunes dans ton genre placent un Métamorph chez eux pour qu’il copule avec toute une ribambelle d’autres pokémon ! Hahahaha ! Keuf ! Keuf ! Keuuuuf ! Ouh… ça ne s’arrange pas moi. »

En effet, après quelques kilomètres de marche, sur une grande plaine clôturée s’étendait un troupeau de Frison à perte de vue. Près de la clôture était construite une petite maison entourée de fleurs et où se tenait devant un vieil homme en fauteuil roulant. Il baragouinait :

« Ils ont l’air de s’entendre… Je regarde vers le sud… Ils ont fait un œuf ! Prends-en soin… »

Sans s’arrêter pour saluer l’homme, grand-mère entrait déjà dans la maison où l’on rencontra la gérante de la pension.

« Oh ne faîtes pas attention à Augias, il perd un peu la tête depuis qu’il essaie de compter les Frison. J’ai essayé de le remettre au travail de la pension mais il n’y a rien à faire, il mélange tout et il perd son temps. Cela fait maintenant 30 jours que les écuries n’ont pas été nettoyées. 30 jours que ce vieux schnock tente de compter les bêtes. Si seulement quelqu’un pouvait le faire. »

« Eh bien, voici ta nouvelle arène mon petit brocoli : les écuries des Frison à nettoyer. Je te préviens, on n’a pas tout notre temps alors je reviens dans une heure. Allez hop au boulot ! Nous on va se faire une belote et du thé. »

Tarik se mit au travail, pressé de recevoir le prochain badge. La tâche s’annonçait difficile en raison du paquet de déjections trônant dans tous les coins de l’écurie qui elle-même était gigantesque. C’est alors qu’il vit deux petites rivières passant au beau milieu de l’enclot auxquelles s’abreuvaient les Frison.

A l’aide de ses pokémon (et en particulier de Gravalanch et de son tunnel, quel pokémon formidable), Tarik détourna ces deux rivières et les fit passer au beau milieu de l’écurie. Le résultat ne se fit pas attendre : les écuries ont vite été nettoyées et afin d’aller dans les détails, il fit sortir son Crocrodil qui fit partir le reste des déchets au pistolet à o.

Au moment où il revint vers la petite maison des éleveurs de Frison, la mamie sortit et admira le travail de Tarik qu’elle gratifia d’un badge.

« Eh bien bravo, ce travail était très dur mais je vois que tes pokémon ont l’air plus fatigué que toi, mollasson ! Hahaha ! Oh je te taquine voyons, ne me fais pas la moue. Regarde, mamie t’offre un œuf que la pension vient juste de me donner. Encore un dresseur qui avait abandonné un fœtus ici ! »

La journée se termina au centre pokémon du coin et surtout dans un lit dans lequel dormit à poings fermés Tarik, encore une fois épuisé par la fatigue accumulée.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 | Retour | Haut de page ]