Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 2
Nom de l'œuvre : l'invasion des Huns [mythe] Nom du chapitre : le front
Écrit par djodjoxyz Chapitre publié le : 31/12/2015 à 16:00
Œuvre lue 2374 fois Dernière édition le : 22/2/2016 à 17:47
[ Retour - Bas de page ]
"Tu es sûr que ça va ? Me demanda Lucius, Tu sais moi aussi j'ai peur de ce qui peut nous arriver là-bas.
-C'est pas de ça que j'ai peur, lui répondis-je, je m'inquiète pour chez nous…"
Il me fixa avec ses yeux couleur ciel et me rassura:
"Tu sais si on arrive à défendre ici ils ne pourront pas à arriver jusqu'à Divodurum Mediomatricorum et puis l'armée romaine est invincible !"
Voilà qu'il me rassurait encore me permettant d'aller de l'avant. Je fis une petite pause dans notre marche vers les territoires conquis par les Huns. Je l'observais un peu. Sa démarche décidée comme d'habitude, ses longs cheveux roux, enfin "chatains cuivrés" selon lui, flottaient au vent venu de l'Est. Il est un peu plus grand que moi et plus musclé aussi. C'est sûrement dût au fait qu'il est bien plus sportif que moi.
"Rentre dans le rang !" cria un fonctionnaire romain de l'armée.
Je me remis rapidement à côté de mon ami qui me fit rire en me faisant remarquer que je me suis déjà fait reprendre pour la troisième fois dans la journée. Quelques heures plus tard le chef fit faire halte pour la nuit. Le soleil devait être couché depuis six heures ! Il était temps ! Tous les soldats se posèrent et s'endormirent quasiment instantanément. Mais le chef vint me voir et me dit en me prenant de haut :
"Eh la grande gueule! Puisque tu ne suis pas ce qu'on te dit quand on le dit gentiment on va te le faire comprendre autrement ! Ce soir tu es de veille."
C'était bien ma veine ! Je vais encore ne pas pouvoir dormir. Soudain, Lucius s'assit à côté de moi et m'expliqua qu'il me tiendrait compagnie car il n'était pas fatigué. Je savais que c'était faux ; la nuit dernière il était de garde. Il devait être tellement fatigué mais il est resté avec moi. Le camp s'est levé à l'aube et très tôt tout le monde était prêt à y aller. Nous partîmes donc tous du camp. Lucius est moi étions fatigués mais nous avancions tout de même… Jusqu'au moment où nous sommes arrivés dans les territoires envahis. Tout était brûlé… Il ne restait rien. Même les généraux sont restés figés eux qui ne montraient jamais aucun sentiment restaient et regardaient cette ville brulée et méconnaissable… Enfin on ne la connaissait pas mais elle n'avait plus rien qui pouvait rappeler de près ou de loin un village, ou ne serait-ce qu'un endroit habitable. J'avançais un peu quand ce sur quoi je marchais se brisa, je regardais et aperçus un crâne humain déformé, par les coups qu'il avait sûrement reçu. Il n'y avait plus aucun signe de vie. Les maisons étaient vides, noircies par les flammes. Les toits avaient brulés. Le bétail n'avait pas été épargné. Je ne leur pardonnerai jamais et je me vengerai pour ce qu'ils ont fait.
Après avoir vu toutes ces choses, nous avons établis un nouveau camp. Les généraux nous ont rassemblés et ont donné les répartitions des soldats pour les combats à venir. J'ai été placé à l'arrière, il était clair que j'étais plus à l'aise avec Pharamp que Noacier. Mon truc c'est l'attaque pas la défense ! Lucius lui était au contraire devant. "Nous allons être séparés, me souffla t'il. -Effectivement." Je n'y avais jamais pensé jusqu’à aujourd’hui, mais que ferais-je sans lui… Mon ami de toujours. La voix du général interrompit mes pensées : "Demain nous combattrons les Huns! Leur armée est en route. La stratégie sera simple et habituelle, déclama-t-il, nous nous mettrons en formation de tortue derrière les Noacier. Les Pharamp attaqueront avec fatal-foudre depuis le centre. -Et nous ? interrogea un soldat. - Les Huns ont pour habitude de former de petits groupes à cheval pour attaquer sur plusieurs fronts à la fois et déborder l'ennemi vous devrez couvrir vos Pokémon, les prévenir du danger et quand les Huns sont à portée de votre lance, abattez-les! " J'étais admiratif d’une telle stratégie basée sur la connaissance de l'adversaire. Il rajouta pour conclure: "Nous vengerons les citoyens innocents qui ont péris ! Êtes-vous avec moi ?" Un "oui" et des cris unanimes s'entendirent. Nous étions prêts à en découdre !
Le lendemain vers midi environ, quand le soleil tapait le plus, le bruit d'alerte se fit entendre. Les Huns arrivaient ! Nous nous préparâmes rapidement. A quelques mètres devant moi je voyais Lucius. Il s’est brièvement retourné vers moi m'a souri et m'a fait un signe comme quoi tout irait bien. Soudain un bruit de galop se fit entendre. Les Huns à cheval accompagnés de leurs chiens démoniaques aussi appelés Démolosse, portant des crânes sur eux, arrivaient ! J’inspirai profondément, fermai les yeux pensant à Prisca et au sourire de Lucius. Puis d'un air décidé je m’écriai : "Pharamp à gauche électrocute le moi !" La bataille avait commencé…
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 | Retour | Haut de page ]