Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 6
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : Le retour des rockets
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 16/6/2005 à 21:56
Œuvre lue 83329 fois Dernière édition le : 17/10/2012 à 23:09
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 6

Le retour des rockets.

(Ils retournèrent dans leur chambre située presque au bout d’un long couloir.)
Aline : (elle s’était assise sur son lit et caressait son voltali.) Tu sais Félix je ne sais pas pourquoi ce gars là, Mortimer, m’énerve autant. Il a fait du mal à mon aligatueur et pour ça je lui en voudrais toujours. Mais à part ça, il me paraît tellement antipathique… Alors que toi tu l’aimes bien !
Rwa, rwa ! (Voltali jappait joyeusement en sentant la main d’Aline passer sur son dos.)
Félix : (sur un ton très calme) Je n’ai pas dit que je l’aimais bien. Je m’entends bien avec Otto, et Mortimer personnellement je ne le trouve pas si détestable que ça, bien que je reconnaisse qu’il soit pénible et désagréable par moment. A mon avis c’est juste que comme tout bon dresseur qui se respecte tu as besoin d’un rival, et Mortimer est tombé à pique.
Aline : (Elle regarda son Voltali sans vraiment le voir.) Moui…
Rwah, rwa ! (Voltali regarda sa dresseuse avec beaucoup d’affection, tandis que Félix était en train de se glisser sous sa couette.)
Félix : Quand au fait que toi tu le hais…
Aline : Je ne le haie pas ! (Elle réfléchit.) Enfin…
Félix : Et que moi je n’ai rien contre lui, je te rappelle que c’est pareil que pour… (Il prit un ton sec et un peu froid.) Kyle. Toi tu… l’apprécies, et moi je le déteste au plus haut point, et je trouve aberrant que tu…
(Il vit le regard de sa sœur posé sur lui, écoutant le moindre de ses mots.)
Félix : Hem, on ne peut pas toujours avoir la même opinion sur les gens. Aller maintenant remets Flash dans sa pokéball et essaye de dormir, demain on devrait aller jeter un œil à l’arène.
Aline : (elle soupira) Oui pourquoi pas… Aller mon beau, reviens.
(Aline fit la moue en s’allongeant sur le dos. Elle ferma les yeux en pensant à Mortimer et à la prochaine fois qu’ils se rencontreront. Elle le vit face à elle, il lançait une pokéball, c’était encore son Draco qu’il envoyait. Alors elle appela le sien, elle ordonna d’attaquer à son pokémon mais subitement Mortimer se transforma en une image de Kyle. Elle ne voulait plus attaquer mais Kyle lui ne se gênait pas, il ordonna draco-rage à son pokémon. Le Draco lança un jet de flamme et à cet instant Aline s’aperçut que ce n’était pas son pokémon dragon qui était sorti de sa pokéball mais Félix en déguisement de pokémon. Aline hurla « Non !!! » mais d’un seul coup tout disparut, seul Kyle resta en face d’elle. Il s’approcha et la fixa dans les yeux, ce qui n’était pas dans ses habitudes. Il se mit alors à lui parler avec une voix lointaine.)
Kyle : Réveille toi…
(Aline ouvrit lentement les paupières. Elle distinguait le plafond, la lampe éteinte, puis elle distingua les sons. Des bruits de pas, des voix qui semblaient venir du hall du centre et même un petit bruit de casse qui semblait tout aussi lointain.)
Aline : (à voix basse pour elle-même) Ouf ce n’était qu’un rêve. Très zarb en plus…
(Elle se redressa pour regarder son frère dormir dans l’autre lit. Elle commença à détourner le regard et observa les recoins de la chambre juste éclairée par la lumière de la lune, les bruits provenant du hall ne s’arrêtaient pas. Elle posa les yeux sur son portable toujours allumé, trois heures et demi, c’était l’heure qu’affichait l’horloge du téléphone. Aline cligna des yeux.)
Aline : Il est tard… Pourquoi y a-t-il encore du bruit ? Félix.
Félix : Zzzzzzzz…
Aline : (elle parla plus fort et dressa l’oreille pour essayer d’identifier les bruits.) Félix réveille toi.
Félix : Ramp-mufffff.
( Il se retourna dans son lit tandis qu’Aline se levait pour aller entrouvrir la porte. Elle entendait clairement des voix qui venaient du hall. Il y en avait au moins cinq différentes mais vu la sonorité des bruits il y avait plus de cinq personnes.)
Aline : (elle parlait à voix basse) Le centre est fermé normalement. Qu’est ce que c’est tous ces bruits ?
(Elle se tourna vers Félix et alla à son chevet. Elle s’agenouilla à côté de lui.)
Aline : Félix il y a du bruit dans le hall depuis tout à l’heure. Félix.
(Félix ne semblait pas réagir.)
Aline : (elle secoua son frère) Félix s’il te plaît réveille toi, je te jure que j’ai entendu du bruit !
Félix : (il entrouvrit un œil et marmonna) Hum ? On est dans un centre pokémon je te rappelle, c’est normal qu’il y est du bruit... C’est un lieu public. Murf, vas te rendormir.
Aline : Félix …
Voix : Iiiiiiiiiiih !
(Aline se retourna brusquement et Félix sursauta dans son lit. Des claquements de portes, des bruits de pas courant et des cris lointains résonnaient dans le couloir.)
Aline : Mais qu’est ce qui se passe ?!?
Félix : (il se leva d’un bond) On va voir !
(Ils sortirent en courant : le couloir était plongé dans le noir. En se rapprochant du hall ils entendaient plus distinctement de nombreux bruits de pas. Arrivés au bout du couloir Félix ralentit l’allure, il plaça son bras devant sa sœur pour l’empêcher d’avancer elle aussi.)
Félix : (il chuchota) Doucement. Quoi qu’il y est, il faut garder un effet de surprise.
(Aline hocha la tête et tous les deux se rapprochèrent doucement de la porte du hall. Ils entendirent des gens parler mais aussi une sorte de voix étouffée.)
Voix : Umf ! Imf, umffff !
Voix2 : Allons allons infirmière, un peu de calme. Si vous ne donnez pas l’alerte nous ne vous ferons rien.
(Plusieurs ombres passaient devant l’entre-ouverture de la porte. Aline et Félix se rendirent compte qu’il y avait au moins une bonne dizaine de personnes dans le Hall.)
Félix : ( il écarquilla les yeux) Mais il y en a combien comme ça ???
Aline : (elle chuchota) Félix, qui sont tous ces gens ?
Félix : J’en suis pas sûr, mais tu n’as pas une petite idée ?
Aline : Des… des rockets ?
(Félix hocha la tête et au même instant une troisième voix se fit entendre. C’était une voix de femme.)
Voix3 : On vient de finir de compter les pokéballs chef. Il y en a vingt-trois.
Voix : Hum… Ce n’est pas assez, rassembles les sbires et faites les chambres. Restez groupés, je veux tous les pokémon de ce centre compris ?
Félix : (il se leva brusquement en tirant sa sœur) Vite on retourne dans la chambre !
(Ils coururent le plus vite possible et retournèrent dans leur chambre. Félix ferma la porte à clef puis se jeta sur son sac.)
Félix : (pressé) Dépêches toi Aline, rassembles tes affaires et on se casse d’ici !
(Aline ne réagit pas, elle entendit une porte se faire défoncée à l’autre bout du couloir et un second cri retentit, elle porta alors la main sur ses pokéballs et se dirigea vers la porte. Félix saisit la main de sa sœur et la tira vers lui avant qu’elle ne clenche la poignée)
Félix : Non restes là !
Aline : Il faut aller les aider ! Les pokémon sont…
Félix : Ils sont trop nombreux, tu veux qu’ils prennent nos pokémon ? C’est tout ce qu’on va y gagner !
(Il lâcha sa sœur et attrapa le sac d’Aline pour y fourrer le reste des affaires.)
Aline : Mais on ne peut… (Elle entendit de nouveaux cris et bruits de casse qui semblaient plus proches.)
Félix : (il lui plaça son sac entre les bras) Je te promets qu’on reviendra les aider mais avant il faut qu’on mette nos pokémon à l’abri !
(Il se retourna jeta son sac sur son épaule et ouvrit la fenêtre.)
Félix : On a un sacré coup de veine d’avoir une chambre avec fenêtre !
(Il enjamba la balustrade et se retourna vers sa sœur qui hésitait toujours entre la porte et la fenêtre.)
Félix : Ne fais pas de bêtise Aline ! Viens il faut aller chercher du renfort, allons prévenir l’agent Jenny ! Je t’en pris dépêches toi !
(Aline fixa son frère, le regard vide. Alors que les échos des voleurs et de leurs victimes venus du couloir résonnaient dans sa tête elle entendit très distinctement par-dessus le brouhaha la voix de Kyle qui disait, de son ton froid et dédaigneux : « Miss Prudence ».
Elle secoua la tête, la gorge nouée, elle se décida à suivre son frère qui lui tendait désespérément la main. Aline arriva vers Félix et celui-ci passa de l’autre côté de la fenêtre. Aline lui donna son sac et elle suivit son frère dehors. Félix lui rendit son sac puis tira le bras de sa sœur, la força à courir en même temps que lui, en direction du commissariat. Aline jeta un coup d’œil par-dessus son épaule pour voir si les Rockets les avaient repérés mais les lampadaires n’éclairaient pas assez et ils ne pouvaient plus voir le centre pokémon. Aline se retourna vers Félix puis un éclair traversa ses yeux. Ils continuaient de courir)
Aline : Félix… Le commissariat…
Félix : (fort et énervé) Quoi ?
Aline : (elle cria à son tour) Il n’y a plus de commissariat !
(Félix s’arrêta net. Aline surpris par sa manœuvre lui rentra dedans. Félix avait la bouche grande ouverte et ses mains tremblaient.)
Félix : Mais… Mais… Tu as raison… Mais alors où est l’agent Jenny ?
Voix : Elle est à la mairie.
(Les deux dresseurs se retournèrent brusquement, tous les deux prêts à lancer une pokéball. Mais quand Aline identifia la personne derrière eux elle détendit le bras. Félix lui gardait sa main en position.)
Aline : Kyle ? Mais qu’est ce que tu fais là à une heure pareille ?
Félix : (qui avait du mal à détendre son bras) C’est ce que je me demande aussi.
Kyle : (sur un ton neutre) Je campais sur la plage et j’ai été réveillé par un bateau.
Félix : Et ?
Kyle : (il le regarda fixement) Et je ne me serais pas levé si une quinzaine de personnes n’était pas sortie du bateau en direction du centre pokémon à trois heures du matin.
Aline : Tu es sûr qu’elle est à la mairie ?
Kyle : (il se tourna vers elle mais fixa son tee-shirt plutôt que ses yeux) Vous ne lisez jamais les journaux ? Ils l’ont annoncé, les mairies et les salles des fêtes servent de commissariats provisoires.
Félix : Très bien, on y va Aline.
(Aline lança un dernier regard à Kyle, se demandant où il allait aller, puis elle suivit son frère en direction du centre ville. Les deux dresseurs arrivèrent épuisés là bas, ils tambourinèrent à la porte du gardien.)
Gardien : (grognon) Ouais ouais ça va ! Qu’est ce que vous voulez les mioches à une heure pareil ?
Félix : L’agent Jenny, pouf… Elle… Il y a…
Aline : Pouf… Le centre pokémon, se fait attaquer, s’il vous plaît… Il faut pouf…
Félix : Pouf… Appeler la police !
(Le gardien leur indiqua le bureau de garde de la police et il rentra dans son appartement pour téléphoner. Félix et Aline déboulèrent dans le bureau de garde où se trouvaient deux policiers.)
Félix : A l’aide ! Le centre pokémon est attaqué !
Policier : Quoi ?!?
Policier2 : J’appelle Jenny et des renforts !
Policier : Qui l’attaque ? Ils sont combien ?
Aline : Les… Les rockets…
Félix : Ils sont une quinzaine.
Policier : (rageur et inquiet) C’est pas vrai on ne sera jamais assez nombreux pour les appréhender, et encore, si on arrive à temps !
Policier2 : (il se tenait debout et raccrocha le téléphone) Jenny et les autres sont en route !
Policier : (il serra les dents) Ils n’y seront jamais à temps… C’est pas vrai ! Merde ! Viens Rony !
Aline : (décidée) Viens Félix on va avec eux.
(Tous les quatre se dépêchèrent de retourner au centre pokémon. Les deux policiers avec leurs armes de service et un caninos, Félix et Aline avec leurs pokémon. Malheureusement quand ils arrivèrent il n’y avait plus de rockets. L’infirmière Joëlle était bâillonnée et ligotée. Un policier lui ôta le bâillon.)
Infirmière : Ils… Ils viennent de partir. Ils ont été si rapides !
Policier : Que vous ont-ils fait ?
Infirmière : (encore sous le choc) R…Rien. Ils m’ont juste… Menacé, mais ils ont volés tous les pokémon.
(L’infirmière Joëlle en avait les larmes aux yeux.)
Policier : Quoi ?!?
Rony : Je vais faire le tour du bâtiment. Restez avec moi les enfants !
(Félix, Aline, leur Pyroli et leur Voltali suivirent le policier Rony dans le couloir principal qui menaient aux chambres des dresseurs. Ils retrouvèrent les premiers ligotés puis certains assommés d’autres, plus jeunes ou plus fragiles, étaient juste terrorisés. Une petite fille était en pleurs, son père avec une grosse bosse sur le front était à côté d’elle.)
Fillette : Ouin !!! Mon petit Lippouti ! Ouin, snif, ils ont pris mon Poutou, mon petit poutou, ouininin !!!
Père : (il serrait la petite fille contre lui) C’est tout ma Juliette, c’est tout. Papa est là mon ange…
Rony : (en sortant de la chambre) Les lâches… Voler le seul pokémon d’une petite fille !
Aline : (les larmes aux yeux mais le regard sombre et les sourcils froncés) Les enfoirés. C’est honteux ! Ils sont… répugnants ! Ecoeurants !
Félix : (à voix basse) Oui…
Aline : (elle se tourna vers son frère) On aurait pu les aider Félix ! On aurait DU les aider !
Félix : On n’aurait pas pu ! Aline réfléchit, il n’y a plus un seul pokémon dans ce centre ! Croc, Royce, Flash, Cylex, et les autres on pouvait aussi leur dire adieu !
Aline : Mais j’aurais été plus en paix avec ma conscience ! Et toi aussi j’en suis sûr !
Félix : Je m’en serais surtout voulu d’avoir laisser ces connards emmener mes pokémon et toucher à ma petite sœur ! (Il reprit avant que sa sœur ne puisse lui répondre à nouveau.) Traites moi de Miss Prudence si tu veux, ou même de lâche je m’en fous ! Ca n’sert à rien de jouer les héros quand on est sûr qu’on va dans le mur !!!
Rony : Calmez vous les enfants…
Félix : (emporté) Et arrêtez de nous traiter comme d’enfants !!! On n’est plus des gosses à la fin !!!
(Le policier parut surpris, Félix rougit d’un seul coup et se sentit plus honteux que jamais.)
Félix : Dé… Désolé je me… Je ne voulais pas m’énerver, euh…
Rony : Pas de mal. (Il se retourna en entendant de nombreux bruits dans le hall. Ils y retournèrent au pas de course, Félix toujours aussi rouge et sa sœur perplexe de l’avoir vu s’énerver comme il l’avait fait. Dans le hall ils retrouvèrent le premier policier accompagné de Jenny, Joëlle et de quatre autres policiers.)
Rony : Le reste de l’escouade.
Aline : (dans un sursaut) Quoi il ne reste que ça ?!?
Policier : (il soupira) Hélas, tous les autres sont à l’hôpital…
Rony : Jenny il y a plein de dresseurs qui ont besoin de secours. Certains sont mêmes dans les vapes.
Jenny : (sérieuse) Répartissez vous, allez voir si tout le monde va bien, on fera le bilan des pertes après.
Infirmière : (les yeux rouges et gonflés) Une quarantaine de pokémon… Ils les ont tous pris. Des pokémon blessés, ceux des dresseurs, mon leveinard… Même lui il l’ont enlevé.
(Elle plongea son visage dans ses mains, Jenny frotta les épaules de Joëlle avec compassion.)
Jenny : Je vous promets Joëlle qu’on fera tout pour les retrouver.
Félix : (l’air lugubre, il parlait pour lui avant tout) Et on ne les retrouvera jamais… Les Rockets vont les trier, les expédier aux quatre coins du monde… On ne pourra pas les récupérer.
(Aline la bouche ouverte regardait son frère, effondrée par autant de pessimisme, surtout qu’au fond d’elle-même elle savait qu’il avait raison. L’agent Jenny se tourna vers les deux jeunes dresseurs tandis que Joëlle pleurait à chaudes larmes.)
Jenny : Vous… Vous étiez dans le centre vous aussi ?
Félix : Oui… On les a entendu entrer et on a eu le temps d’aller prévenir les policiers à la mairie. On est passé par la fenêtre de notre chambre…
Jenny : S’ils n’avaient pas détruit notre commissariat nous serions arrivé à temps… Vous n’auriez pas eu à aller aussi loin pour nous prévenir et… Nous aurions été prêts pour intervenir…
Aline : (à voix basse, elle était soufflée) Ils avaient tout prévu…
Félix : (il hocha la tête et regarda sa sœur) Oui… Ils ont eu tout le temps pour ça. On avait vu juste Aline, ils se préparaient à revenir depuis longtemps… Déjà il y a deux ans ils étaient…
Aline : (avec un ton décidé et assez ferme pour une fois) Il faut aller chercher Kyle.
Félix : (il haussa un sourcil, il ne comprenait pas le sens de la phrase) Quoi ? Qu’est ce que tu lui veux ?
Aline : Il les a vu arriver, il les a peut être vu repartir.
Félix : Puf, à mon avis il est parti, et même s’il les a vu il s’en fiche, il ne nous apprendra rien.
Aline : On peut toujours lui demander. Félix s’il te plaît…
Félix : (mécontent, il soupira et grommela) Rah très bien… On va essayer.
(Les deux dresseurs ressortirent du centre pokémon, Jenny qui continuait d’interroger Joëlle ne les vit pas sortir. Ils retournèrent du côté de la plage en espérant que Kyle y était encore, malheureusement il n’était pas là. Ils firent le tour de la plage, poussèrent jusqu’au quai mais ils ne trouvèrent pas Kyle.)
Aline : Zut il est parti.
Félix : Oh oui, quel dommage.
(Aline regarda Félix en se demandant si c’était du sarcasme ou s’il était sérieux, mais elle avait du mal à croire que son frère puisse dire cela sérieusement.)
Aline : Peut être qu’Arcanin ou Flash…
Félix : Tu veux retrouver sa trace ? Je ne suis pas sûr que tes pokémon ou les miens aillent l’odorat assez développé pour le retrouver. Il doit être loin maintenant.
(Elle réfléchit un instant puis sortit une de ses pokéball, celle de Voltali. Félix la regarda sortir son pokémon avec un air indifférent, il haussa les épaules et suivit Aline qui se dirigeait vers l’Est de la ville.)
Aline : Cherche Kyle mon Flash, cherche. Tu sais qui sait, pas vrai ? Le garçon roux, avec un cornèbre.
Félix : Des yeux glacials et un air supérieur…
(Aline jeta un regard de reproche à son frère avant de continuer d’expliquer à Flash.)
Félix : Sans son odeur ce sera difficile.
Aline : Tu pourrais m’aider toi, d’ailleurs tes pokémon le connaisse plus que les miens vu qu’ils l’ont déjà affronté. Ils connaissent mieux son odeur et celle de ses pokémon.
Félix : Pas faux. (Résigné il sortit une pokéball.) Royce, tu cherches la trace de Kyle avec ton flair.
(Royce reniflait cherchant obstinément l’odeur familière du rival de Félix. Lui et Flash ne semblaient pas toujours d’accord sur le chemin à suivre. Aline essayait de choisir la bonne route, Félix lui était plutôt préoccupé par ses pensées. Il regardait sa sœur tandis qu’ils avançaient.)
Félix : Ecoute de toute façon ce n’est pas la peine de le chercher, il ne nous apprendra rien.
Aline : (presque agacée, ce qui était assez rare) On ne sait jamais. De toute façon on sera mieux à faire des choses inutiles qu’à ne rien faire du tout. On est resté assez inactifs pour cette nuit à mon goût.
(Félix voulut répondre mais il fut pris d’une sorte de remord. Il pensait aux pauvres gens qui avaient perdus leurs pokémon dans le centre. Il pensa à son Pyroli, qu’il aurait pu voir disparaître aussi si sa sœur ne l’avait pas réveillé. Son Méganium, Cylex, son Pharamp, et les autres… Il pensait avoir fait ce qui était bien pour leurs pokémon pourtant il avait mal au ventre...)
Aline : (elle s’arrêta et soupira) Ils ne sont pas encore d’accord sur le chemin à prendre.
Félix : Suis plutôt Royce, tu l’as dit toi-même : il connaît mieux l’odeur de Kyle que Flash.
(Ils continuèrent leur chemin, Royce les emmena jusqu’au chantier d’une maison en construction. Les pokémon reniflaient partout, cherchant un quelconque indice. Félix quand à lui avait la désagréable impression d’être observé.)
Aline : (elle s’arrêta à nouveau) Toujours rien. J’en ai assez, c’est toi qui a raison. Il doit être loin.
Félix : Ca ne m’étonne pas tu sais…
(Il regarda tout autour de lui, l’air méfiant. Royce continuait de chercher, la truffe contre le sol. Flash lui avait redressé les oreilles et les agitait doucement comme s’il entendait un bruit.)
Aline : (elle avait un sourire triste) Tant pis… Je crois que notre expédition n’aura vraiment servi à rien…
Crôa, crôa. (Flash agita ses oreilles et Félix se retourna.)
Félix : Tu as entendu ?
Rwa ! rwa. (Flash aboya après sa dresseuse pour lui faire remarquer la présence d’un pokémon. Félix leva les yeux, il lui semblait que ce bruit provenait du dessus. Effectivement, sur l’un des murs du bâtiment en construction se trouvait un cornèbre à côté de Kyle qui, à moitié allongé, les regardait silencieusement. Ils étaient tous les deux sur ce qui semblait être le deuxième étage de la maison, dont le planché et les poutres de la charpente étaient posés mais pas tous les murs. Le tout était recouvert par des bâches protégeant la toiture inachevée.)
Kyle : (la voix toujours assez froide) Qu’est ce que vous cherchez ?
(Aline ne put s’empêcher d’afficher un sourire.)
Aline : C’est toi qu’on cherchait Kyle.
(Kyle essaya de cacher du mieux qu’il pouvait son étonnement et jeta un œil à Félix comme pour qu’il complète la phrase d’Aline mais Félix n’était pas décider à se mêler de cette histoire.)
Aline : S’il te plaît, on veut des renseignements sur les hommes que tu as vu sur la plage.
(Kyle posa la tête sur l’une des poutres et ferma les yeux en réprimant un soupire.)
Kyle : Que veux tu que je te dise ? J’ai vu un bateau, des hommes en sortir et c’est tout.
Aline : Tu les as vu y retourner ? Ils venaient d’où à ton avis ? Le bateau il était comment, il faut que tu viennes nous aider, l’agent Jenny veut toutes les dépositions possibles.
(Félix regardait fixement Kyle, curieux de voir sa réaction. Kyle restait sans répondre, il regardait Aline car le noir l’empêcher de voir ses yeux donc il n’avait pas à éviter son regard pour une fois. Il semblait néanmoins contrarié et fronçait légèrement les sourcils. Il répondit à Aline avec sa voix froide habituelle.)
Kyle : Je n’ai rien vu je te dis. Ces histoires ne me concernent pas.
Aline : (avec une voix aigue) Mais les pokémon du centre ont tous été volés par les types que tu as vu on en est sûr. C’était sûrement la Team Rocket !
Kyle : Et alors ? (Aline eut un sursaut, effarée. Elle ne savait même pas quoi répondre et Kyle.)
Kyle : (Il continua sa phrase) Mes pokémon n’ont rien, je n’ai pas à poursuivre ces hommes, qu’ils soient de la Team Rocket, de la Team Magma, de la Team machin-truc, ou de la Team des Skitty verts à pois jaunes. Et de toute façon je ne sais rien qui pourrait vous être utiles.
Aline : Mais… Mais enfin…Tu les as quand même vu et puis à Johto toi aussi tu…
Félix : (il prit sa sœur par les épaules) Viens Aline, te fatigues pas. Je t’ai dit que c’était peine perdue.
(Kyle tourna son regard vers Félix, méfiant, s’attendant à une critique.)
Félix : Il ne peut pas nous aider et ne veut même pas. Ce n’est qu’un sale égoïste qui ne pense qu’à lui seul… Aller viens soeurette, on rentre.
Kyle : (très froid mais avec une pointe d’arrogance, sans bouger de sa place) Bien sûr je suis égoïste, tout à fait. Je ne suis surtout pas stupide, ces histoires ne me concernent pas. Et traite moi d’égoïste tant que tu veux Miss Prudence, toi aussi espèce de petit peureux égoïste, tu as pensé à toi en t’enfuyant de ce centre pokémon et pas aux autres « pauvres pokémon » capturés par l’affreuse Team Rocket. Toi qui te crois bon dresseur, tu n’avais qu’à rester pour les défendre au lieu de filer au commissariat.
(Aline et Félix se retournèrent. Félix semblait en colère et se dirigeait de nouveau vers Kyle.)
Félix : Descends me le dire en face !
(Aline regardait vers les deux garçons, l’air un peu tendue mais aussi un peu pensive.)
Kyle : (avec un très léger sourire) Tu me jettes la pierre je te la renvoie.
Félix : A ouais ? Saches que même si j’ai préféré protéger mes pokémon et ce de MA sœur, maintenant je cherche à aider, pas comme toi espèce de planqué ! (Soudain il sembla se rendre compte de quelque chose.) Eh mais comment tu sais qu’on est parti de ce centre alors qu’il se faisait cambriolé d’abord ?!?
(Kyle parut mal à l’aise un bref instant, bien qu’il gardait son calme il semblait vouloir éviter la question.)
Kyle : Je vous ai vu c’est tout et te connaissant Miss Prudence je me suis bien douté que partir en douce comme un lâche ça cachait un beau petit danger pour tes petits pokémon chéris. Ou pour tes petites fesses de perfection à papa maman.
Félix : (il avait le regard plus noir que jamais) Traites moi encore de lâche et tu le regretteras. En plus c’est toi qui dis ça ? Toi qui n’aides jamais personne ! (Kyle fixait attentivement les yeux de Félix.)
Kyle : A oui ? Tu as la mémoire courte… Je te rappelle que moi je n’ai pas peur du feu. Au lieu de trois vies il n’y en aurait plus que deux ici s’il n’y avait pas eut un « égoïste » pour aider à ta place Prudence.
(Félix devint rouge comme un écrapince, il n’avait toujours pas pu dire à Aline que c’était Kyle qui l’avait sorti de l’incendie de la pharmacie d’Irisia. Sa colère redoubla à cet instant.)
Félix : Fermes là ! Tu te serais enfui comme nous de ce centre ! Avoues le ! Enfin dans le cas où tu ne te serais pas associé avec eux ! Voleur un jour, voleur toujours ! Que ce soit trois pokéballs ou trente pokémon ! Tu sais ce qui s’est passé au centre hein ? C’est peut être simplement parce que tu étais avec la Team Rocket, ils ont déjà essayé de te recruter, on était là, qui nous dit que tu n’as pas accepté ?
Aline : (pas très assurée) Félix ce n’est p… (Kyle descendit de l’étage avec un air mauvais, une lueur de fierté avait pris place dans ses yeux normalement glacials.)
Kyle : Je n’ai besoin de personne tu m’entends ? Je n’ai pas besoin d’une équipe de bouffons pour m’aider. Et mes pokémon sont ceux que je capture et que j’entraîne MOI-MEME, pas ceux de n’importe quel dresseur empoté !
(Il se rapprochait de Félix l’air féroce et Félix semblait lui aussi très irrité et menaçant.)
Félix : Tu n’es pas forcé de garder ce que tu voles. Tu es un salaud, si la Team Rocket reviens je suis sûr que tu te rangeras avec eux, tu leur ressembles trop pour ça.
(Kyle lui lança un regard noir, et prit une pokéball tandis qu’ils étaient face à face.)
Kyle : (la voix sifflante, il respirait très fort.) Penses ce que tu veux je m’en tape, mais je n’ai besoin de PERSONNE. Ni de mes parents, ni de toi, ni de la Team Rocket, ni de qui que ce soit d’autre.
Aline : Kyle… (Félix sortit une pokéball à son tour.)
Félix : On va voir si tu as besoin de quelqu’un pour t’aider en combat pokémon.
(Les deux dresseurs reculèrent en même temps et envoyèrent rapidement leurs pokémon.)
Félix : Cylex en avant !
(Son Ymphect apparut entre eux deux, il semblait se réveiller tout juste. Il avait d’ailleurs l’air assez contrarié d’avoir était dérangé pendant son sommeil.)
Kyle : Grolem à toi !
(Un grolem de grosse taille apparut en face d’Ymphect qui avait lui aussi grandi et grossi en un an.)
Aline : (avec une petite voix) Les garçons ce n’est pas le moment.
Kyle : Attaque jet de pierre !
Félix : (il réagit très rapidement) Armure !
(Ymphect sembla renforcer sa carapace. Grolem lui envoya de gros blocs de pierre sur le dos et Ymphect avait quand même beaucoup de mal à bien se protéger.)
Félix : Déstabilises le avec ton attaque séisme Cylex !
(L’Ymphect faisait trembler la terre. Grolem perdit l’équilibre et du stopper son attaque jet de pierre.)
Kyle : (il serra le poing) Si tu veux jouer à ça attaque séisme toi aussi !
(Grolem sauta en l’air et atterrit brutalement, ouvrant le sol en deux et renversant Ymphect sur le côté. Son attaque sol était beaucoup plus puissante que celle d’Ymphect, il avait même réussi à déplacer une fondation qui semblait appartenir au garage de la maison en construction.)
Félix : Cylex utilises ton attaque éboulement pour te re-stabiliser sur le sol !
(Félix était devenu plus rapide qu’avant en combat pokémon et son énervement l’aidait à être encore plus efficace. Il avait aussi réussi à augmenter la vitesse d’Ymphect. Le pokémon sol fit tomber des blocs de pierres et en fit rouler d’autres, il réussit ainsi à se replacer sur une surface plane et stable.)
Kyle : Grolem utilises roulade !
Félix : (rapidement) Attaque mania, essayes de contrer son attaque.
(Aline, Voltali et Pyroli regardaient le combat. Aline semblait inquiète et tendue tandis que les deux pokémon eux étaient juste gênés par les tremblements de terre causés par les deux pokémon. Grolem se dirigea droit sur Ymphect qui semblait s’énerver, ses joues passaient du gris au rouge puis au noir très rapidement. Quand le premier choc eut lieu Grolem heurta Ymphect brutalement et avec beaucoup de violence Ymphect lui rendit un coup de crâne. )
Aline : Doucement voyons !
Grolem !!! (Le grolem n’avait pas apprécié la riposte de son adversaire et grognait avec un air menaçant. Alors qu’il était en train de revenir vers Cylex Jenny accourut vers nos trois amis.)
Aline : Agent jenny, qu’est ce que vous faites là ?
Jenny : Rony m’a dit où vous étiez, bon sang qu’est ce qu’ils font ces deux là ?!?
Aline : Un… un combat agent Jenny.
Jenny : Des pokémon sol sur un chantier en construction, non mais ça ne va pas la tête?
Kyle : (il ignorait complètement l’agent Jenny et ses réflexions) Jet de pierre !
Félix : Oh, Cylex armure. Mais ne riposte pas !
(Il se tournait régulièrement vers l’agent Jenny sans savoir vraiment quoi faire.)
Aline : (elle parla plus fort, elle se sentait rassurée par la présence de l’agent Jenny.) Arrêtez !
(Kyle stoppa son pokémon aussi sec. Il regarda en direction de son adversaire et d’Aline.)
Jenny : (en colère) Non mais vous croyez vraiment que c’est le moment de vous battre ? Il fait nuit, le centre pokémon est sans dessus dessous, des voleurs ont emmené je ne sais combien de pauvres pokémon et vous vous trouvez moyen de vous battre ?!? Arrêtez tout de suite sinon je vous embarque.
Kyle : (froid) Et pourquoi faire ? Vous n’avez plus de prison si je me souviens bien. Même plus de commissariat. (Félix lui jeta un regard noir et se retenait de lui faire la morale. Aline elle paraissait gênée.)
Aline : (avec une toute petite voix) Kyle, allons…
(L’agent Jenny regardait fixement Kyle, passant du rouge écrapince au blanc du lamantine le plus pâle, finalement elle répondit sur un ton très sec.)
Jenny : Pas en prison mais je ne veux pas que vous mettiez plus de souk qu’il n’y en a déjà ici. Arrêtez votre combat où je vous donne des travaux d’intérêts généraux, la ville en à grand besoin en ce moment.
Félix : Très bien, reviens Cylex.
(Kyle continuait de regarder Jenny sans réagir, son regard toujours glacial.)
Aline : Kyle hem, tu ferais bien de… d’obéir.
(Il leva son bras, pokéball en main, et son pokémon rentra dans cette dernière. Aline ferma les yeux et soupira de soulagement.)
Jenny : Alors pour l’instant allez dormir vous tous, à votre âge il n’est pas bon de faire des nuits blanches.
Félix : (il ronchonna) A notre âge…
(Il vit le regard ferme de Jenny se poser sur lui et changea son expression pour prendre un ton plus poli.)
Félix : Agent Jenny nous nous dormons au centre pokémon.
Jenny : Retournez y alors. Moi et mes agents nous y passerons le reste de la nuit.
Félix : Bien agent Jenny.
(Il prit doucement Aline par les épaules et la dirigea vers le centre pokémon. Kyle lui regardait fixement l’agent de police et Jenny lui rendait un regard perçant.)
Jenny : Toi aussi, rentre au centre pokémon.
Kyle : (très froid) Je n’ai pas de chambre là bas, je campe toujours tout seul dehors.
Jenny : (avec froideur et fermeté) Pas de vagabonds dans ma ville. Si tu es un dresseur vas au centre.
Kyle : Je n’irais pas si je n’en ai pas envie.
(Aline freinait son frère, elle voulait voir ce qui allait arriver à Kyle mais Félix la poussait à suivre Flash et son frère Royce en direction du centre pokémon.)
Jenny : C’est un ordre. Les environs ne sont pas sûrs, tu ne dois pas rester seul dehors.
Kyle : (sur un ton cinglant) Parce que vous l’avez trouvé sûr cette nuit le centre pokémon ?
(L’agent Jenny, cassée, ne répondit rien, Kyle retrouva un arrière ton de fierté, il attendait que la policière, désormais silencieuse, le laisse partir.)
Kyle : J’ai toujours était tout seul parce que je me débrouille très bien tout seul.
(Aline se dégagea des bras de son frère et se tourna vers Kyle.)
Aline : Kyle, s’il te plaît pour une fois, viens au centre pokémon avec nous.
(Kyle jeta un coup d’œil à Félix pour voir sa réaction mais ce dernier restait stoïque. Royce aboya après son dresseur car il ne savait plus quoi faire : fallait il rester ici ou retourner au centre pokémon ? Kyle tourna le dos aux trois autres et commença à marcher vers le nord, Cornèbre le suivant en voletant.)
Kyle : Désolé Aline, le centre pokémon est trop agité pour moi. Je vais camper ailleurs, hors de la ville.
(Jenny le laissa partir et Félix reprit les épaules de sa sœur.)
Félix : (il parla avec douceur) Aller viens maintenant Aline.
(Elle détacha lentement son regard de Kyle puis prit la route vers le centre pokémon en compagnie de son frère et de leurs pokémon. Une fois arrivés, ils virent qu’il y avait toujours des gens en pleurs et l’infirmière Joëlle tremblante. Ils retournèrent dans leur chambre sans s’adresser le moindre mot. Leur chambre était sans dessus dessous elle aussi, visiblement les rockets étaient aussi venus fouiller la pièce. Félix s’allongea, il entendait les pleurs d’un petit garçon provenant de la chambre d’à côté, il avait toujours mal au ventre. Il s’endormit avec beaucoup de difficulté, conscient que sa sœur non plus ne dormait toujours pas. Le lendemain ils sortirent vite du centre sans prendre de petit déjeuner. Devant le centre pokémon l’agent Jenny était encore là, préoccupée elle parlait avec un autre policier.)
Jenny : (elle parlait avec son adjoint) D’abord le commissariat qui explose, puis le cambriolage du magasin de fournitures de Betty et le summum : l’enlèvement d’une quarantaine de pokémon dans le centre ! Mais bon sang mais qu’est ce qui se passe ici ?!?
Adjoint : Je crois que c’est le début du chao, si ça continue comme ça même nous nous ne pourrons plus rien faire. On est déjà dépassé par les évènements.
Jenny : (les sourcils froncés) Il faut à tout prix que le Conseil des Quatre fasse quelque chose.
(Aline soupira et passa son chemin. Félix marchait tête baissée, l’expression de son visage était très sombre. Il paraissait en colère et un peu inquiet sur les bords, Aline semblait plutôt proche du désespoir. Elle jeta un coup d’œil au soleil en train de se lever sur l’horizon Est de la mer. L’air toujours aussi morose elle s’assit sur les marches d’un perron pour regarder le ciel et la mer prendre des couleurs rosées. )
Félix : (il s’assit à côté d’Aline et regarda ses chaussures) Je suis désolé Aline.
Aline : De quoi ?
Félix : De t’avoir hurler dessus hier. Tu as raison on aurait du les aider. Mais je savais que nos pokémon allaient se faire prendre, alors j’ai joué la carte de la prudence… Je suis sûr d’avoir fait le bon choix et pourtant c’est vrai je… J’ai un poids sur l’estomac.
Aline : (elle soupira) Comme tu le dis Félix, tu as fait le bon choix… Peu importe que j’ai mauvaise conscience, si tu n’avais pas été là on se serait retrouvé sans pokémon et donc impuissants… (elle releva la tête, l’air déterminé) Ces maudits rockets… On s’en débarrassera. ( Félix se tourna vers elle.)
Aline : Oui, s’ils ont décidé de revenir on fera tout pour les disperser à nouveau. Maman, Sacha, Régis et les autres… Ils l’ont fait avant nous et maintenant il est temps que nous aussi on s’y mette.
Félix : Aline tu…
Aline : Nous sommes des dresseurs Félix, c’est notre rôle. Si on veut dresser et entraîner des pokémon il faut d’abord les protéger et s’arranger pour que notre monde reste libre. ( Elle tendit sa main vers son frère.) Jures moi qu’après aujourd’hui, toi et moi nous lutterons contre la Team Rocket jusqu’à ce qu’elle soit de nouveau dissoute.
(Félix fixa la main de sa sœur et dans un hochement de tête il plaça sa main dans la sienne.)
Félix : Je te le jure petite sœur…

A suivre…
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]