Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 14
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : Quand la croisière ne s'amuse plus
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 7/1/2006 à 00:14
Œuvre lue 80756 fois Dernière édition le : 30/9/2012 à 14:24
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 14

Quand la croisière ne s´amuse plus…

( Pendant que Seb cherchait un costume pour Sylvain dans l´armoire ce dernier porta ses pokémon au centre pokémon du bateau. Quand il revint dans sa cabine Seb lui avait trouvé un costume pile poil à sa taille pour le plus grand malheur de Sylvain qui n´avait toujours pas envie d´aller à la fameuse soirée. Chacun passa la journée dans son coin et le soir venu Sylvain et Seb sortir dans le couloir pour aller rejoindre Greg.)
Seb : Aller Sylvain, courage.
Sylvain : Seb ça me gratte dans le dos.
Seb : Je sais tu me l´as déjà dit, c´est l´étiquette Jean Guy Pauthier qui fait ça.
Sylvain : ( en grommelant.) Saleté…
( Ils rejoignirent Greg qui sortait de sa cabine en regardant son reflet dans sa montre pour vérifier s´il était correctement coiffé.)
Seb : Wouah Grégoire t´es super classe là dedans.
Greg : Merci Sébastien. Je dois avouer que cette tenue te va bien à toi aussi. Et Sylvain… ( Il le regarda se gratter le haut du dos, son coude frottant sur ses cheveux ce qui le décoiffait encore plus que d´habitude.)
Greg : Hem, Sylvain reste Sylvain.
Sylvain : Quoi ?
Greg : Non rien. On va aller chercher… L´autre, et ensuite on y va.
Seb : J´ai hâte de voir Florine, elle n´a même pas montré la robe qu´elle a choisi.
( Ils se rendirent devant la porte de Florine et frappèrent à la porte.)
Seb : C´est nous Flo t´es prête ?
Florine : Encore deux minutes et j´arrive les gars !
( Devant la porte Seb, en costard blanc avec un nœud de papillon noir, regardait les décorations les yeux brillants d´admiration. Greg déviait son regard à chaque couple qui passait, s´attardant plus facilement sur les filles et les femmes en jolies tenues de soirée, tandis que Sylvain, pourtant vêtu d´un élégant costume bleu ciel se rendait bien moins élégant en se grattant sans cesse le haut du dos avec maladresse.)
Sylvain : Et zut, cette étiquette est infernale…
( Il s´agitait comme un ferosinge énervé. Un jeune couple le regarda comme s´il était attardé avant de lancer un regard de dérision à ses deux compagnons.)
Greg : ( il rougit légèrement et grinça entre ses dents.) Sylvain tiens toi correctement à la fin.
( A cet instant un bruit de porte derrière eux les fit se retourner tout les trois en même temps. Sous le choc, ils écarquillèrent les yeux.)
Florine : Ca y´est ! J´ai enfin fini d´enfiler cette robe. Elle est impossible à mettre : elle est si fragile et si bizarrement taillée que…
( Elle s´arrêta de parler pour les regarder ; Seb avait la bouche grande ouverte, complètement béa d´admiration, Sylvain clignait des yeux à une vitesse incroyable et Greg affichait un air surpris et même idiot.)
Florine : ( elle haussa un sourcils) Quoi ? Qu´est ce qu´il y a ?
Sylvain : ( il leva le doigt et le pointe vers elle.) Ta robe… Elle est…
Florine : Oui ? Et bien ?
Seb : ( avec une voix plus charmeuse que jamais.) De toute ma jeune vie je n´ai jamais vu de pareille merveille. Je crois que si la beauté rendait aveugle j´aurais perdu la vue à l´instant même où j´ai posé les yeux sur toi dans cette robe.
( D´un air sceptique Sylvain lui lança un regard en biais, sans bouger autre chose que ses yeux. Florine quand à elle leva les yeux au ciel avec un air blasé.)
Florine : Bien sûr Seb, bien sûr… Au lieu de dire des idioties redresse ton nœud pap´.
( Elle avança vers eux et prit le bras de Sylvain qui regardait la robe du col jusqu´au bas.)
Sylvain : Mais c´est vrai que cette robe est magnifique.
Florine : ( avec un haussement d´épaules.) Moui, pas mal c´est vrai. Aller venez.
( Bras dessus, bras dessous elle commença à avancer avec Sylvain à ses côtés. Elle passa devant Seb et Greg qui ne détachaient plus leur regard de Florine et de sa robe. Celle-ci était rouge et jaune, le tissu était léger et découpée de façon à ce que les lambeaux donnent un effet de flammes qui dansaient tout autour de la taille de Florine. Entre le haut du genoux et les pieds le tissu, bien que coloré, était assez transparent, le buste de la robe était jaune doré avec des copeaux de voiles rouges transparents par-dessus, quand au dos il était dénudé jusqu´au dessus des hanches. Greg finit par détourner les yeux, en retrouvant son expression naturelle. Il chuchota un : « J´espère qu´ils font le même genre de modèle en plus grande taille. » et jeta un regard en biais à Seb.)
Greg : Tu baves Sébastien.
( Seb restait les yeux scotchés au dos de Florine qui s´éloignait avec Sylvain.)
Greg : Sébastien tu baves…
Greg : ( il fronça les sourcils) Oh tu m´écoutes Sébastien ? Tu baves, ça te donnes un air gaga et idiot.
( Comme son ami ne réagissait pas Greg dû hausser la voix et se mettre à crier.)
Greg : Seb !
Seb : ( dans un léger sursaut.) Hein ?
( Effectivement Seb regardait Florine avec un air niais assez inhabituel, il avait ouvert la bouche et un filet de bave coulait doucement de sa bouche. Seb sentit sa bave couler sur sa main.)
Seb : Eh merde.
Greg : ( avec un œil critique) C´est du propre...
Seb : ( il essuya sa main avec un mouchoir en tissu) Tu l´as dit.
Greg : ( Il passe devant son ami) Seb n´oublies pas qu´elle n´a que dix ans.
Seb : Hein ? Et alors ?
Greg : C´est une gamine, c´est tout.
( Seb fronça les sourcils mais ne répondit rien. Il se contenta de suivre Greg en direction du pont.)
Florine : Bah alors vous en avez mis un temps.
Seb : Oh c´est Greg qui voulait absolument que je lui dise s´il n´avait vraiment aucun cheveu qui rebiquait.
Greg : Grégoire. Dis il n´y en a pas hein ?
( Seb agrandit son sourire amusé et Florine soupira en tirant Sylvain vers la porte qui menait au pont où avait lieu la fête.)
Sylvain : ( plaintif.) Je vais m´ennuyer moi là bas !
Florine : Oui ben moi aussi, c´est le genre de soirée pompeuse qui m´agace, mais je ne veux pas donner raison à Greg.
Sylvain : Mais pourquoi MOI je suis obligé d´y aller ?
Florine : Ca suffit tu viens point à la ligne. Tu ne vas pas le laisser te traiter de gamin sans rien dire quand même ?
Sylvain : ( grognon.) Si ça peut m´éviter d´avoir à aller à ce genre de soirée : oui !
( Florine grommela et tira Sylvain vers la porte. Deux marins les regardèrent et Florine les salua poliment. Seb et Greg derrière eux firent de même, Greg avec beaucoup plus de classe et de calme que les trois autres. Les marins émirent un petit : « Bonne soirée. » et les laissèrent passer sur le pont. Il était éclairé par des lampions de verre classiques mais élégants. Il y avait un monde fou et pourtant il restait beaucoup de place, il s´agissait du plus grand pont du bateau. Tout le monde était vêtu élégamment, les femmes avaient des robes toutes plus belles les unes que les autres, brillantes, décolletées devant ou derrière, toutes très longues. Les hommes eux aussi faisaient un vrai défilé, costumes, queue de pie, cravates pour certains mais surtout beaucoup de nœuds papillons, un homme avait même un haut de forme sur la tête. Seb fit le tour du pont des yeux. Il regarda chaque personne et ce qui le frappa surtout c´était que tout le monde était plus âgé qu´eux. Il y avait des jeunes ça oui, des dresseurs, mais ils avaient seize, dix huit, vingt ans. Les plus jeunes devaient avoir l´âge de Grégoire et encore, Greg faisait plus que son âge donc les adolescents devaient avoir plus de quinze ans. Florine indifférente soupirait déjà et regardait les étoiles, Sylvain lui avait rapidement repéré le buffet et il se précipita vers lui, les trois autres le suivirent rapidement.)
Sylvain : La seule chose intéressante ici.
Seb : Tu vois Sylvain je te l´avais dit.
Sylvain : Ouais, Am_muf. Heureuchment, tu avaich raichon. Glump. Oh désolé Greg…
( Greg venait de lui jeté un regard noir et perçant quand il l´avait entendu parlé la bouche pleine et recracher par mégarde un bout de queue de crevette.)
Greg : Très bien donc je vous le préviens tenez vous à carreau sinon ça risque de chauffer pour votre grade.
( Il tourna les talons et s´éloigna.)
Florine : Non mais je rêves ou il nous menace là ?
Seb : Mais non Flo mais non.
( Il s´empressa de suivre Greg, Florine et Sylvain les regardèrent partir.)
Sylvain : Eh mais où vous allez ?
( Il attrapa une poignée de petits fours et partit sur les traces des deux autres garçons, Florine à sa suite. Ils se retrouvèrent bientôt auprès de ce qui correspondait à la piste de danse. Les couples se tenaient tous par la taille, ils semblaient flotter sur le parquet du pont, ils tournaient tous ni trop lentement ni trop rapidement.)
Sylvain : ( un sourcil haussé.) Mais qu´est ce que c´est ça ?
Florine : ( dans un soupire.) C´est de la valse ça mon cher.
Seb : Alors Greg tu ne te lances pas ? C´est toi qui nous as emmené ici.
Greg : Grégoire. Tu sais Sébastien la valse se danse à deux et je n´ai pas de cavalière.
Florine : ( en marmonnant.) La vieille excuse…
Greg : ( il regarda les filles et les femmes aux alentours.) Et il n´y a personne ici qui vaille la peine de se mettre à danser.
Seb : Aller Greg ne charrie pas, nous non plus on ne sait pas danser la valse, pas la peine d´un faire un plat.
Greg : ( qui le regardait avec un air hautain.) Qui te dis que je ne sais pas danser la valse ?
Florine : ( avec un rire nerveux et forcé.) Ah ! Non mais ça y´est il recommence, tu vas nous dire que tu es un professionnel de la danse maintenant, je me trompe ?
( Greg prit une profonde inspiration puis il releva le buste avec un air fier. Il s´avança vers Florine et s´inclina, ce qui fit sursauter Sylvain. Les deux autres un peu surpris haussaient les sourcils)
Florine : Mais qu´est ce que…
Greg : ( sur un ton très sérieux il prit sa main) Laisses moi te prouver que je dis vrai.
Florine : Mais… ( Prise de court elle se retourna vers Seb et Sylvain. Sylvain perplexe se tourna vers Seb qui haussa les épaules.)
Seb : Bah vas y… ( Son air curieux reprenait doucement le dessus.)
Greg : ( sérieux et galant) M´accorderiez vous cette danse mademoiselle ?
( Florine resserra les doigts sur la main de Greg qui l´entraîna vers la piste de danse. A la grande surprise de Seb et Sylvain, Greg s´était mis à danser aussi impeccablement que les autres couples d´adultes pour la plus part. Sylvain était baba, et Seb affichait un grand sourire de bonne surprise.)
Greg : ( avec son air satisfait et prétentieux) Alors ? Plus rien à redire ?
Florine : ( en bégayant) A… Que … Je… ( Elle afficha un air boudeur mais ne dit plus rien, laissant Greg continuer à mener la danse.)
Seb : ( toujours souriant) Alors ça… ( Il se tourna vers Sylvain et prit un ton pompeux.) Voulez vous danser très cher ?
( Sylvain sursauta, surpris, puis se mit à rire en le regardant. Il prit une voix fluttée et plus aigue.) Sylvain : Oh ce serait avec joie cher ami.
( Tous les deux s´empoignèrent et s´élancèrent vers la piste avec de grands mouvements brusques et grotesques.)
Seb/ Sylvain: Love boat... It's nianianiania, humm… Princess' loving you!!! And, lombom, la la la la...
Florine: ( presque honteuse) Complètement cons ces deux là...
Greg: ( avec un sourcil relevé, l'air plutôt satisfait) Comme quoi le plus désagréable n'est pas celui qu'on croit pas vrai?
Florine: ( elle le regarda avec des yeux brillants de malice) Si tu crois que c'est parce que tu sais danser que je vais mieux te supporter.
Greg: ( avec un peu de dérision) Harpie...
Florine: Gommeux.
( Les deux autres essayaient de caricaturer les couples de danseurs et ils réussissaient très bien leur numéro de cirque. Florine se retourna vers eux.)
Florine : Très malin, vraiment…
Seb : ( amusé) Bah quoi ? Nous aussi on a le droit de danser non ? Tu mènes Sylvain ?
Sylvain : A ton service amigo.
Seb/ Sylvain : Open smile, and the friendly shorrrrreeeeee, Lala… And looooove…
( Deux couples se retournèrent en leur jetant un regard noir. Greg leur jeta lui aussi un regard méprisant avant de grommeler tout en continuant de danser avec Florine.
Pendant ce temps, dans les cales du bateau, alors que Bruno et Allan faisaient la sieste, Jéràme de mauvaise humeur s´était réveillé et sortait discrètement de la salle où se trouvaient ses deux compagnons.)
Jéràme : « Restes tranquille Jéràme. », « Laisses tomber cette fille Jéràme… », puff, quelle bande de lâcheurs, froussards. Ca c´est sûr c´est pas eux qui se sont retrouvés tout nu sur la plage, sale peste… Elle me le paiera, si je la choppe toute seule elle verra bien de quoi MOI je suis capable…
( Pendant que le gamin remontait l´escalier des cales, Sylvain et Seb avaient finis de danser, attirant un peu trop de regards sur eux d´après Seb, et surtout parce que Sylvain avait de nouveau faim.)
Greg : ( qui voyait Sylvain près du buffet plus loin.) Encore en train de manger celui là ? Il est comme les écrémeuh il a trois estomacs !
Florine : Il est en pleine croissance c´est tout.
Greg : ( il la regarda d´un drôle d´oeil.) Dis donc, est ce que tu…
( Greg n´eut pas le temps de finir sa phrase car Florine se retourna avant. Elle avait senti quelqu´un lui tapoter l´épaule.)
Seb : M´accorderais tu cette danse ?
( Greg pencha la tête pour regarder Seb et Florine lança un regard méfiant à Seb.)
Florine : Si c´est pour te tourner en ridicule comme tu l´as fait avec Sylvain…
Seb : Non je suis sérieux, tu veux bien danser ? Je ne ferais pas de bêtise, juré et craché… ( Puis il s´empressa d´ajouter en voyant le regard de Greg.) Oui enfin pas devant tout le monde mais le cœur y est. Alors ?
( Il lui tendait la main et Florine la fixait attentivement. Greg et Florine ne dansaient plus mais ils avaient laissés leurs mains sur leurs hanches et leurs épaules respectives. Greg sentit alors que Florine resserrait la main sur sa veste au niveau de son omoplate, comme si elle ne voulait pas le lâcher.)
Seb : Florine s´il te plaît, ce n´est qu´une danse. Tu n´as pas peur qu…
Sylvain : Eh Seb regardes ce que je t´aie trouvé !
( Il se retourna et vit dans une des deux assiettes que Sylvain tenait des macarons de diverses couleurs.)
Seb : Génial j´adore ça.
( Les gens autour d´eux continuaient de danser et certains se frottaient par mégarde sur la nourriture des garçons.)
Greg : ( à voix basse mais ferme.) Sylvain va manger ça ailleurs bon sang !
Sylvain : Oh désolé Greg.
Greg : ( regardant le ciel et serrant les dents.) Grégoire… Grégoire nom d´un caninos.
Florine : Tu peux aller manger tes macarons Seb, on dansera plus tard. ( Elle marmonna un « promis » inaudible et Seb s´éloigna un peu déçu derrière Sylvain. Greg et Florine recommencèrent à danser comme les autres couples mais Greg regardait Florine plus attentivement qu´avant.)
Greg : Tu dois être soulagée, toi qui a peur de danser avec Seb. ( Il haussa un sourcil.) Pourquoi ?
Florine : Hein ? Ca va pas non, je n´ai pas peur de danser avec lui, c´est stupide de dire ça.
( Greg lui lança un regard sceptique tout en dansant. Florine ne fit pas attention en reculant, elle posa le pied sur un chou à la crème tombé au sol et glissa. Greg qui avait vu le débris de nourriture voulu retenir Florine mais sans succès, elle dû se rattraper toute seule, elle marcha sur sa robe et un bout du volant de son jupon orange se déchira. Greg recula et Florine s´agrippa à lui pour ne pas trébucher à nouveau. Une jeune femme derrière eux n´eut pas cette chance, elle marcha dans le morceau de tissus et emmêla ses pieds dedans. Elle tomba par terre en cassant le talon de sa chaussure droite et entraîna son cavalier dans sa chute.)
Greg : ( en se précipitant vers eux.) Mademoiselle vous n´avez rien ?
Femme : Oh mais dans quoi ai je marché ?
Florine : ( gênée.) Je suis navrée, je crois que c´était dans ma robe, enfin dans un bout de ma robe.
( Greg releva la jeune fille sous les yeux mauvais de son cavalier toujours à terre. La femme regarda Florine un peu étonnée.)
Femme : Dans un bout de votre robe ?!?
Florine : Oui elle s´est déchirée.
Homme : ( en grommelant.) Hum, vous pourriez faire un peu attention.
Florine : Je suis désolé…
Femme : Ce n´est rien, vous ne l´avez pas fait exprès.
Greg : Excusez nous, cette robe était… Etait trop longue pour me… Hem, pour mon amie.
( Il jeta un regard accusateur à Florine mais celle-ci mal à l´aise n´eut pas le réflexe de rétorquer. Seb qui les avait vu dans l´embarra vint dans l´intention de les aider.)
Seb : Ca va Flo ?
Florine : ( bas mais grognant à moitié.) C´est pas le moment Seb.
Greg : Sébastien ramasse le, hem bout de la robe de Florine, que cela ne gène plus personne.
Homme : Bonne idée.
Femme : ( sincère.) Ma pauvre, votre robe a souffert dirait on.
Seb : ( en se relevant le bout de robe orangée en main.) Et la votre est tâchée.
Femme : Quoi ?!?
Greg : ( les yeux écarquillés.) Seb.
( La jeune femme regarda frénétiquement sa robe en cherchant la tâche. Florine claqua sa main sur le front et Seb montra la tâche à la jeune fille.)
Seb : Juste là regardez.
Homme : Où ça ?
Femme : Oh mon dieu ! Quelle horreur il a raison !
( Les autres danseurs autour d´eux commençaient à les regarder à nouveau. Certains couples s´étaient même arrêtés.)
Homme : ( il regarda la tâche avec un air dégoûté) Mais que diable est ce comme immondice ?
Femme : On dirait… On dirait de la crème au marron. ( Seb frotta la tâche avec le doigt et renifla la crème sous les yeux choqués de Greg.)
Seb : Oui je confirme.
Femme : Mais comment est ce arrivé là ? Je ne me suis pas approchée du buffet de la soirée!
Homme : ( grommelant.) C´est arrivé en tombant j´en suis sûr ! Non mais quelle plaie ces gosses.
Seb : Vous voulez ça pour essuyer ? ( Il tendit le morceau de robe de Florine.)
Greg : Excusez nous, si nous pouvons faire quelque chose pour…
Florine : Excusez moi… ( Elle se dépêcha de s´éloigner laissant Greg se débrouiller seul avec la femme qui devenait peu à peu hystérique et son petit ami grincheux. Elle agrippa la veste de Seb pour le tirer sur le côté et l´éloigner du couple lui aussi.)
Seb : Désolé monsieur daaaaam…
Florine : Mais viens.
( Ils génèrent les couples qui dansaient encore. Une femme bouscula Florine en dansant avec un officier du bateau.)
Femme : Faites un peu attention.
( Les autres couples leurs lançaient des regards noirs ou accusateurs.)
Homme : Encore eux ?
Femme : Mais ne peuvent ils pas se tenir ces jeunes ?
( Florine vit Sylvain en train de re-remplir son assiette au buffet et le regard noir elle s´approcha de lui en tirant toujours Seb derrière elle. Une fois à côté du buffet elle le poussa à côté de Sylvain et se plaça face à eux.)
Florine : Alors maintenant vous m´écoutez. J´en ai assez de vos conneries, alors vous allez vous tenir à carreau compris ?
Sylvain : ( une assiette dans une main et un verre de jus de fruit dans l´autre.) Mais qu´est ce que j´ai fait ?
Seb : Qu´est ce qu´on a fait ?
Florine : Oh pitié hein ? Tout le monde nous regarde depuis tout à l´heure, on doit prouver à Greg qu´on est sortables.
Sylvain : Ils nous regarderaient moins si tu ne criais pas.
Florine : Je ne cris pas !
( Des marins postés à côté du buffet se tournèrent vers eux le regard insondable.)
Seb : ( toujours calme et avec le sourire.) Oh Florine on peut s´amuser un peu quand même, nous…
Florine : Non pas question ! Quand vous vous amusez vous faites encore pire que d´habitude !
Seb : Mais écoutes n…
Florine : Non ! Vous écoutez. Toi ( Elle pointa du doigt Sylvain.). Toi tu arrêtes de manger ou alors tu manges proprement et ailleurs que sur la piste de danse. ( Elle se tourna ensuite vers Seb.) Toi tu arrêtes d´inspecter les robes pour dénoncer celles qui sont tâchées !
Seb : Mais je voul…
Florine : Et tu ne viens plus te mêler quand nous sommes déjà emmerdés avec quelqu´un !
Seb : Mais laisses moi parler à la fin ! J´ai le droit de m´expliquer quand même !
Marin : Excusez moi un peu de calme s´il vous plaît.
( Greg revint vers eux, bizarrement même s´il avait en apparence la même attitude stoïque que d´habitude on lisait dans ses yeux un énervement intense.)
Greg : Vous… Vous trois. Je pense qu´il est bien qu´on mette les points sur les i, sinon vous risquez d´avoir des problèmes.
Sylvain : Rah non pas la morale ! Florine vient de nous la faire !
( Les gens près du buffet commençaient à se retourner aussi.)
Greg : Elle en aurait besoin aussi.
Florine : Quoi ?!?
Femme : Oh mais c´est un scandale.
Homme : Mais quel comportement immature, vraiment…
Marin2 : ( il rejoignit le marin qui était venu voir les quatre ados.) S´il vous plaît jeunes gens calmez vous.
Femme2 : Qui a permis à ces enfants de monter à bord ?
Marin : Si vous continuez nous serons obligés de vous interdire le pont pour ce soir.
Sylvain : ( plein d´espoir.) Ah ouais chouette mais dites est ce que je pourrais emmener des petits fours dans ma cabine ?
( Les deux marins se regardèrent perplexes tandis que Greg plongeait son visage dans ses mains avec un air désespéré.)
Femme3 : Quelle audace, non mais quelle grossièreté. Des petits voyous.
Homme2 : Certes, on se demande quel genre de parents peuvent avoir aussi mal éduqués ces enfants.
( Le capitaine se retourna pour voir ce qui gênait à ce point les invités et il vit encore une fois les mêmes jeunes dresseurs. Cette fois s´en était trop. Il fit un signe à un des marins placés à côté de nos amis.)
Marin : Bon écoutez maintenant ça suffit, retournez à l´intérieur.
Seb : Hein ?
Florine : Quoi ?
( Sylvain semblait heureux, il commença à avancer vers la porte de sortie, le deuxième marin poussant Seb et Florine dans le dos pour qu´ils le suivent, résignés les deux enfants se dirigèrent vers la sortie. Greg les regarda en soupirant lorsqu´il sentit une main dans son dos.)
Greg : Mais que…
Marin : S´il vous plaît circulez.
Greg : Quoi ?!? Mais je n´ai rien à voir là dedans moi ! Laissez moi je ne suis pas avec eux !
Florine : Quoi ?!?
Marin : Mais oui c´est ça…
Greg : Mais puisque je …
Florine : Traître ! Lâcheur ! ( En colère après Greg elle voulut faire demi tour.)
Seb : Du calme Flo ! ( Il essaya de la rattraper mais le deuxième marin l´avait fait avant. Il l´agrippa par le col de la robe, maintint la porte par laquelle Sylvain venait de sortir ouverte et la jeta littéralement dehors. Florine bouscula Sylvain et tomba sur le sol. Les gens continuaient de les regarder en lançant des critiques.)
Seb : Eh mais doucement vous ! Flo…
Marin2 : J´ai dit dehors.
( Il poussa Seb pour qu´il sorte plus vite.)
Marin : Allez maintenant partez.
Greg : ( en colère, légèrement rouge et décoiffé pour une fois.) Comment osez vous ? C´est un …
Marin2 : ( il attrapa le bras de Greg et le tira à l´intérieur du couloir aussi.) Ouste, vous avez fait assez de dégâts les gosses.
Marin : Dresseurs, invités, ou pas peu importe. Le capitaine vous a viré alors ne remettez plus les pieds à cette soirée.
( Greg serrait le poing et il s´éloigna rouge comme un écrapince en tremblant de fureur. Sylvain le suivit sans se faire prier et Seb voulut aider Florine à se relever mais celle-ci le frappa violemment sur le bras qu´il lui tendait et se releva toute seule. Le pas rapide ils rejoignirent Greg et Sylvain.)
Greg : Je l´avais dit… Je l´avais dit…
Sylvain : ( maladroit.) Euh Greg… Grégoire, tu vas euh… Bi, bien ? Hein ?
Greg : ( comme s´il n´avait pas entendu Sylvain.) Je le savais bien que l´on ne devait pas emmener ces deux gamins ! Ils ne peuvent pas se tenir, je le sentais bien ! Pourquoi les aies je laissés faire, pourquoi ?!?
Florine : Eh oh moi je n´y suis pour rien hein ? C´est ces deux abrutis qui on fait les guignols toute la soirée ! ( Seb et Sylvain ne disaient rien, Sylvain semblait un peu énervé mais Seb se gardait bien de faire une quelconque réflexion.)
Greg : ( il se retourna vers Florine.) Et comme leurs âneries ne suffisaient pas il a fallu que toi tu t´en mêles et que tu nous fasses repérer !
Florine : Ils n´avaient pas besoin de moi !
Greg : Tu t´es mise à hurler !
Florine : J´ai essayé de les calmer, toi tu n´as rien fait !
Greg : Parce que je ne voulais pas que l´on me vire, je savais bien ce qui allait nous arriver, ce n´est pas la première soirée à laquelle je participe !
Florine : Alors pourquoi ne nous as tu pas prévenu sombre crétin ?!?
Greg : J´ai essayé de vous prévenir mais vous n´avez rien écouté comme d´habitude ! Vous étiez déjà en train de vous disputer !
Florine : Il a failli arracher le derrière de ma robe !
Sylvain : C´est faux ! C´est toi toute seule qui a marché dessus !
( Seb s´était placé une main sur le front d´un air fatigué et hochait la tête de gauche à droite.)
Florine : Et comment j´aurais fait hein ?
Sylvain : En dansant avec Greg tu ne faisais même pas gaffe où tu marchais !
Florine : J´ai glissé sur de la bouffe ! Et à qui elle était la bouffe ?!?
Grégoire : Nom de nom de… Pour la dernière fois mon nom est Grégoire, Grégoire pas « Greg » nom d´un caninos !!!
Florine : On s´en fiche de ton prénom ! Et pourquoi tu as quitté le buffet toi estomac sur pattes ?!? Tu ne sais même pas danser !
Sylvain : Mieux que toi déjà !
Florine : Puf, n´importe quoi espèce de gamin !
Sylvain : T´as le même âge que moi !
Greg : Je suis bien d´accord là-dessus, vous êtes tout les deux des gamins !
Florine / Sylvain : La ferme !
Seb : Bon bon temps mort, temps mort vous trois.
Florine : Toi aussi fermes la, ne te mêles pas de ça !
Seb : J´ai dit temps mort on se calme vu ? Vu ?!?
( Florine lui lança un regard noir et Sylvain se tût bien que sa respiration était toujours haletante. Greg lui avait croisé les bras et regardait fixement Seb comme s´il espérait voir à travers lui.)
Seb : Bon. Soyons clairs on est tous fautif excepté, Grégoire. ( Greg haussa les sourcils.) Que nous avons gêné. J´en suis désolé Grégoire, je m´excuses je suis aussi coupable que Sylvain et Florine. Ils ne sont pas « gamins » ils n´ont, tout comme moi, pas l´habitude de ce genre de soirée.
Greg : Mouais…
Florine : ( elle regarda Seb la bouche à moitié ouverte.) Alors ça… Tu es encore de son côté.
Seb : Je ne suis…
Florine : D´accord on n´a pas l´habitude de ce genre de soirée mais il aurait quand même pu nous aider, au lieu d´essayer de nous éviter pour pouvoir rester à cette fête.
( Sylvain regardait Florine et Seb comme un match de tennis. Seb lui semblait mal à l´aise, il avait du mal à calmer le jeu cette fois, car avant d´espérer obtenir des excuses venant de Greg il lui fallait calmer Florine.)
Seb : Je…
Bong ! Clink !
( Les quatre dresseurs se retournèrent en même temps, le bruit étrange provenait du croisement des couloirs. Seb saisit l´occasion pour changer de sujet.)
Seb : C´était quoi ce bruit ?
Sylvain : On aurait dit que quelque chose était tombé. ( Il plissa les yeux dans la direction du bruit, il lui sembla apercevoir une petite ombre dans un coin.) Ca n´a pas pu tombé tout seul non ?
Florine : ( elle fronça les sourcils.) Quelqu´un nous espionne on dirait, voilà quelque chose que je ne supportes pas. On lave notre linge sale entre amis, et pas besoin de fouineurs.
Greg : Puf, de toute façon vu la façon dont on criait pas besoin de nous espionner, tout le bateau a dû nous entendre.
( Florine ne l´écoutait pas. Elle se dirigeait vers la bifurcation des croisements d´un pas lent mais décidé. Jéràme plaqué contre le mur entendit qu´elle s´approchait, ce n´était pas le moment, elle n´était pas toute seule il y avait ses amis aussi et lui il n´avait aucune chance … Si elle le trouvait elle pourrait l´attaquer, le déshabiller à nouveau peut être, il n´en était pas question. Il se mit à courir vers le bout du couloir, aussi rapidement qu´il le pouvait.)
Sylvain : Eh mais quelqu´un s´enfuit !
( Florine aux aguets se mit à courir presque au même moment que Jéràme, Sylvain ne mit qu´une demi seconde à les suivre. Seb comme dans un réflexe suivit Sylvain et Greg, bien qu´agacé, fut poussé par son inconscient à les suivre. Florine voyait le bout du couloir, elle voyait très bien le dos du fuyard, un petit blond en sweet vert.)
Florine : Reviens ici toi !
Seb : ( en criant après Florine.) Florine pas la peine d´aller passer tes nerfs sur lui ! Flo !
( Ils continuaient de courir, tous après le blondinet. Florine tenait sa robe à deux mains pour réussir à courir normalement. Jéràme arriva au bout du couloir, ouvrit la porte de la cale et descendit quatre à quatre l´escalier qui menait aux cales.)
Jéràme : Non non, merde, merde…
( Jéràme entendit ses poursuivants descendre eux aussi l´escalier en fer. Il était stressé et se forçait à courir encore plus vite pour trouver une cachette, mais en tournant dans le couloir principal de la cale il se heurta à quelqu´un et tomba sur les fesses.)
Voix : Jéràme ! Oh bon sang j´ai eu une de ces trouilles, où étais tu passé ?
( Le jeune garçon ré ouvrit lentement les yeux et vit son frère le regarder avec un air mécontent, Bruno juste derrière lui essayant de jeter un coup d´œil au petit blond.)
Jéràme : Allan… Je… J´étais… ( Il se rappela qu´il était poursuivi et se releva brutalement essayant de pousser son frère et Bruno en arrière.)
Allan : Eh mais doucement !
Bruno : Ca va pas non ? Arrête !
Jéràme : Vite ils arrivent !
Allan : Qui… ( Il entendit les bruits de pas des poursuivants à son tour mais trop tard, eux aussi tournèrent dans le couloir et se trouvèrent nez à nez avec les trois voyous.)
Sylvain : Encore eux ?!?
Florine : ( énervée.) Toujours eux !
Bruno : Je vous l´avais dit que c´était elle !
Allan : ( entre les dents.) Alors là bravo Jéràme…
Greg : ( les bras croisés en les regardant.) Ne me dites pas que VOUS, vous avez eu le droit à des invitations ?
Florine : Vous avez volés des pass bateau…
Seb : A mon avis ils ne se cacheraient pas dans la cale si c´était le cas.
Bruno : ( bas à Allan.) Il faut s´en aller vite…
Allan : Trop tard, on va devoir les battre.
Bruno : Mais… Mais ils sont trop forts.
Allan : ( agacé, les dents et les poings serrés.) Je sais mais on n´a pas le choix bordel... Jéràme !
Jéràme : Compris !
( Comme un automate il sortit un pokéball en même temps que son frère. Sylvain et Florine firent la même chose, mais les deux autres lancèrent leurs pokéball très rapidement.)
Allan : Yanma !
Jéràme : Capumain !
Sylvain : Pikachu !
Jéràme : Attaque toxik !
( Pikachu n´était pas encore sortit de sa pokéball que Yanma avait déjà attaqué. Sylvain s´écarta tout de suite et Greg qui n´avait rien vu venir se retrouva avec une coulée violette mal odorante sur tout le devant de sa chemise et de sa veste.)
Greg : ( en colère) Alors là non, ils ont tachés mon costume ! Ils vont me le payer tu peux me croire !
Seb : Euh… Grégoire tu te sens bien ?
Greg : Mais oui très bien, va chercher le capitaine, dépêches toi ! Braségali à toi !
Florine : Mais qu´est ce qu…
Sylvain : ( avec un sourire.) Tu nous files un coup de main Greg ?
Greg : ( avec un air assez menaçant.) Oh oui. C´est étrange mais moi aussi ils commencent à m´énerver ces trois là.
Bruno : ( inquiet.) Eh les gars vous avez entendu ? Il a dit qu´il allait chercher le capitaine.
Allan : ( les sourcils froncés et les traits du visage crispés.) Pas de panique Bruno. Le snobinard aussi il veut se battre ? Et bien t´en pis pour lui, Phampy fonce !
Florine : Il l´avait pas celui là avant.
Allan : C´est « surprise » la rouquine. Les gars on active compris ? Sinon on aura des ennuis.
Jéràme : Comme tu veux grand frère, Capumain attaque griffe !
Greg : Puf, ridicule, braségali attaque tranche.
Florine : Myrtille à toi !
( Capumain voulu se jeter sur Braségali pour le griffer, mais ce dernier le frappa avant, son coup de patte était si puissant qu´il envoya volé Capumain dans les airs.)
Greg : Un jeu d´enfant.
Jéràme : Capumain n´est pas si facile à avoir, combo griffe !
Allan : Phampy attaque charge, Yanma pareil !
( Les deux pokémon s´empressèrent d´obéir, fonçant droit devant eux en direction de Pikachu et Mystherbe.)
Sylvain : Pikachu attaque éclair !
Florine : Tranche herbe !
( Yanma évita avec brio l´attaque du pokémon électrique. Phampy lui baissa la tête pour éviter les premières feuilles de l´attaque de Myrtille. Il en évita quelques unes mais certaines réussirent tout de même à le toucher sur les oreilles et le flan gauche.)
Allan : Yanma sonicboom !
( A côté d´eux le capumain avait sauté sur le dos de Braségali et il le griffait partout, s´agrippant avec sa queue pourvu d´une main pour s´accrocher. Braségali avait beau essayer de donner des attaques tranches de tous les côtés Capumain était trop rapide, il évitait chaque attaque et infligeait des petites coupures à braségali sur toutes les parties du corps.)
Jéràme : Alors tu vois le bourge qu´il est fort mon pokémon.
Greg : Il faut qu´il arrête sinon il sera défiguré pour les concours ! Grrrr, braségali débarrasses toi de lui avec un stratopercut !
( Braségali bondit jusqu´à toucher le plafond et retomba brutalement en écrasant le petit pokémon de Jéràme pour le forcer à le lâcher.)
Florine : Acide !
( Myrtille venait à peine de se relever après avoir reçu l´attaque charge de phampy, l´adversaire se trouvait encore à proximité et elle l´arrosa d´acide.)
Sylvain : Réessaye une attaque éclair !
( Yanma était vraiment rapide, pikachu lançait ses attaques dans le vide. Son adversaire utilisait des attaques reflets à n´en plus finir.)
Jéràme : Relèves toi Capumain !!!
Florine : Doucement avec les pokémon merdeux !
Jéràme : Occupe toi de tes affaires Séviper. Capumain attaque force !
( Le Capumain souleva sans problème le grand braségali et l´expédia sur le côté à la grande surprise de Greg.)
Allan : Bien dit petit frère, Yanma reflet !
Pikaaaaaa…
( Le pikachu regardait tout autour de lui sans savoir quel insecte attaquer.)
Sylvain : Concentre toi pikachu, essaye de trouver le bon.
( Pendant que le pokémon lançait des éclairs un peu au hasard sur les nombreuses cibles, Florine était absorbée dans son match entre Mystherbe et Phampy.)
Florine : Mystherbe tranche herbe !
( Le phampy baissa la tête, sauta sur le côté en évitant quelques feuilles mais ne pu en éviter d´avantage.)
Allan : Charge Phampy ! Yanma attention, sonic boom !
( Voyant le nombre de reflet diminuer l´adversaire de Sylvain se réinteressa à son Yanma. Le pokémon insecte toucha le pokémon de Sylvain avant qu´il est pu tenter une nouvelle fois son attaque éclair. A côté d´eux, Capumain et Braségali se battait comme des chiffonniers, Braségali avait beau être plus grand et plus fort il avait du mal à stopper le petit pokémon de Jéràme qui était particulièrement mauvais et agile. Seul Mystherbe, qui venait pourtant de se faire renverser par la charge de Phampy avait l´air de dominer le match.)
Florine : J´ai une idée, Myrtille poudre dodo !
( Le pokémon plante recouvra son adversaire de poudre légère et bleuté alors qu´il allait tenter une nouvelle charge. Il s´assoupit devant le pokémon de Florine et Allan sera le poing.)
Allan : Phampy debout ! Aller Phampy te laisses pas avoir comme ça, Phampy !!!
( Le pokémon dressa l´oreille et réouvrit doucement les yeux. Il regarda droit devant lui où se trouvait encore Myrtille.)
Florine : Zut sa poudre dodo n´est pas encore assez puissante.
Allan : Aller Phampy relèves toi et occupes toi de cette mauviette de Mystherbe !
Greg : ( en regardant Braségali s´agiter dans tous les sens.) Mais qu´est ce qu´il fout Seb à la fin ?!?
Florine : Après ce qu´on a fait au bal, ça ne m´étonnerais pas qu´il est des problèmes à amener le capitaine.
Sylvain : C´est pas le moment de parler de ça, pikachu attaque éclair !
( Le pikachu de Sylvain s´était concentré, il suivait attentivement les mouvements de Yanma aussi rapide soient ils puis brusquement il lança une violente attaque électrique.)
Pi… Pikachu !!! ( Yanma fut foudroyé et il tomba comme une pierre sur le sol.)
Sylvain : Bravo pikachu !
Allan : Reviens Yanma !
( Phampy avait finit par reprendre l´avantage, il avait renversé myrtille qui essayait toujours d´endormir son adversaire. En tombant en arrière la petite mystherbe se saupoudra elle-même de poudre dodo.)
Florine : Myrtille ? Myrtille !
Allan : Prise à ton propre jeu gamine.
Florine : C´est pas vrai, Myrtille reviens, à toi Spyke !
Allan : Ca ça tombe à pique.
( Braségali a côté d´eux avait finalement réussi à attraper entre ses pattes le capumain. Il le fit tournoyer en le tenant par la queue et il l´envoya se claquer contre le mûr.
Ca ! Boum ! ( Il retomba sur le sol évanoui ce qui enragea d´avantage Jéràme.)
Jéràme : Bandes de…
Allan : Calmes toi Jéràme, Aller bruno maintenant !
Bruno : Euh oui, métamorphe vas y !
Sylvain : Qu´est ce qu´ils veulent faire ?
Florine : Aucune idée, spyke flammèches !
Allan : Vite !
Bruno : Morphing sur lui ! ( Il pointa son doigt vers le salamèche. Métamorphe se transforma rapidement en salamèche malgré les flammes qui venaient le brûler.)
Bruno : Et maintenant brouillard !
Florine : ( elle claqua son poing dans son autre main.) Merde j´aurais dû m´en douter, ne les laissez pas disparaître !
( Sylvain s´élança dans le brouillard mais très vite il s´arrêta, il sentit les flammèches de Spyke qui lançait son attaque dans le vide venir lui brûler les jambes. Florine aussi voulu aller à leur poursuite mais elle trébucha sur un pokémon. Elle comprit que c´était celui d´un des voyous car il disparut dans un laser de pokéball.)
Florine : Non ! Ne les laissaient pas filer ! Sylvain ! Greg !
( Sylvain essaya encore d´avancer. Florine ne le voyait pas mais elle l´entendait faire des « Aïe ! » et tomber au sol. Elle entendit une nouvelle pokéball se dégoupiller.)
Greg : Heledelle cru´aile !
( En quelques battements d´ailes le pokémon vol de Grégoire avait dissipé le brouillard. Sylvain regardait le pokémon de Greg qu´il n´avait jamais vu et Florine elle regardait frénétiquement de tous les côtés pour voir où étaient les trois autres.)
Sylvain : Ca c´est… Un de tes pokémon ?
Greg : De concours oui. Il ne peut pas combattre mais dissiper un brouillard ça ne lui pose aucun problème, c´est une épreuve de concours qui…
Florine : ( râgeuse.) Non mais c´est pas vrai ils ont filés ! Y´en a marre ! Venez il faut les rattraper.
Seb : Eh les gars me voilà !
( Les trois autres se retournèrent brusquement, Seb accourait vers eux suivi de près par le capitaine du bateau. Il s´arrêta face à eux.)
Seb : J´ai fait aussi vite que j´ai pu mais les marins ne voulaient pas que je retourne sur le pont, j´ai du trouver un autre chemin.
( Le capitaine arriva à son tour au près des dresseurs.)
Capitaine : Alors que se passe t´il ? Expliquez moi cette fois.
Florine : Tu ne lui as pas dit ?
Seb : Je n´ai pas eu le t…
Capitaine : Mais je vous reconnais maintenant, c´est vous qui avez semé la pagaille au bal de ce soir.
Greg : C´est un peu abusé, ils n´ont fait que…
Capitaine : Vous avez été exclus de la soirée et ça ne vous suffit pas encore ?
Seb : Monsieur, capitaine s´il vous plaît…
Florine : C´est important, il y avait des dresseurs ici, des voyous. Je les connais ils ont essayé de voler une arène une fois et ils sont…
Capitaine : Il n´y a que des dresseurs à bord c´est normal.
Sylvain : Non ceux là ce sont des passagers clandestins !
Capitaine : ( comme s´il n´en croyait pas ses oreilles.) Comment cela « des passagers clandestins » ?
Seb : Ils devaient être cachés dans la cale ou dans la salle des machines.
Capitaine : C´est absurde allons. Et où sont ils ? Si vous les avez affrontés et vaincus ils devraient encore être ici.
Florine : Ils ont filé, on ne les a pas battu ils sont partis au beau milieu du combat avec une attaque brouillard.
Capitaine : ( il soupira.) Ecoutez j´ai eu assez de problèmes avec vous pour ce soir. Retournez dans vos cabines et restez y tranquilles.
Greg : ( les sourcils froncés.) Pardon ?
Sylvain : Mais enfin…
Seb : Mais…
Capitaine : ( avec une voix plus ferme.) Je n´aime pas être dérangé pour rien.
Florine : Mais… Mais enfin il faut fouiller les cales ! On vous dit qu´ils…
Capitaine : Ca suffit. Je n´ai rien contre les plaisanteries mais vous vous dépassez les bornes. Alors où vous vous tenez tranquilles jusqu´à la fin du trajet où c´est vous que je vais enfermer dans les cales vu ?
Florine : (effarée.) Mais…
Capitaine : Il n´y a pas de mais, même si vous êtes des enfants vous n´avez pas à mettre le souque sur mon navire. Alors continuez et je vous punirai en conséquence.
( Il tourna les talons et s´éloigna. Sylvain serra les doigts et les poings et s´apprêta à le rattraper mais Seb le retint par l´épaule. Sylvain le regarda et Seb hocha la tête en direction de Florine. Celle-ci c´était affalée contre le mur et se laissait glissé sur le sol en soupirant de fatigue, les yeux brillants.)
Sylvain : Euh Flo…
Florine : ( dans un murmure, elle semblait découragée.) C´est pas grave laissez tombé…
Sylvain : Tu es sûre ?
Florine : Oui… Il a raison, on a fait assez de conneries pour ce soir.
( Sylvain s´agenouilla à côté d´elle, jeta un coup d´œil dans la direction dans laquelle le capitaine était parti puis il se retourna vers Florine.)
Sylvain : Tu sais… Je suis désolé, tout ça c´est de ma faute, ( il regarda Seb un instant.) enfin de notre faute, on a pas su se tenir je le reconnais.
Florine : Non, c´est Seb qui a raison, c´était de notre faute à tous. On est pas fichu de se tenir tranquille, de se calmer ou ( elle jeta un coup d´œil à Greg.) même de se soutenir.
Sylvain : Mouais, tu as sans doute raison.
( Seb s´approcha d´elle doucement. Il frotta le bras qu´elle avait frappé un peu plus tôt dans la soirée avant de lui tendre à nouveau.)
Seb : Aller Flo, tu es fatiguée on devrait tous partir se coucher, c´est la meilleure chose à faire je crois.
( Grégoire regarda les trois autres alternativement avant de soupirer bruyamment lui aussi en se dirigeant vers la sortie des cales.)
Greg : Oui comme l´a dit le capitaine c´est la meilleure chose à faire pour nous. Au moins quand on dort on ne fait pas de bêtise.
( Florine et Sylvain le regardèrent partir, leur regard éteint. Seb releva d´abord Sylvain puis il tira doucement Florine par le haut des bras. Sylvain partit le premier, suivit ensuite par les deux autres. Sylvain poussa la porte de sa cabine et entra en silence, tandis que Seb et Florine avançaient lentement.)
Seb : Demain si tu veux on ira à leur recherche.
Florine : Pas la peine, tu as entendu le capitaine ? On a perdu cette fois ci c´est tout.
Seb : Quoi toi tu es découragée ? J´en reviens pas, en plus le capitaine lui tu suis ses conseils ? Faut il obligatoirement être un adulte pour que tu écoutes ce qu´on te dis ?
Florine : Non. Non bien sûr que non.
Seb : Alors c´est juste les garçons et moi que tu n´écoutes pas ?
Florine : « Je crois que si la beauté rendait aveugle j´aurais perdu la vue à l´instant même où j´ai posé les yeux sur toi dans cette robe », c´est bien ça que tu as dis ?
Seb : ( surpris) Euh oui. Mot pour mot c´est ce que j´ai dit.
Florine : ( avec un petit sourire) Alors tu vois bien que j´écoute quand même ce que tu dis. Bonne nuit.
( Elle lui fit un petit signe de main et se retourna vers la porte de sa cabine qu´elle referma sur elle sans regarder Seb ni ajouter un mot. Seb resta un instant devant la porte, un peu hébété. Il n´en revenait pas qu´elle se souvienne de son compliment à la syllabe près.)
Seb : ( avec un vague sourire il regarda la porte fermée de la cabine de son amie.) Merci mais ce n´est pas ce que je voulais dire…
( Pendant ce temps dans les cales, dans l´une des salles les plus enfoncées du bateau, Allan, Bruno et Jéràme, complètement essoufflés s´étaient étalés sur le sol.)
Allan : Piouw… Cette fois on … Ne sors plus… Puf, Compris Jéràme ?
Jéràme : Humf, humf, ouf…
Allan : Compris?
Jéràme: (d´une petite voix.) Ouf… Oui…
Bruno : Ils…. Ouf, n´ont plus l´air de… Nous suivre, pwouf…
( Tout doucement ils récupèrent leur souffle, Allan écouta à la porte de la cale pour voir s´ils n´arrivaient pas mais il n´y avait plus un seul bruit à l´extérieur.)
Allan : C´est bon, ils ne nous ont pas suivi.
( Bruno et Jéràme étaient dans la pénombre, il n´y avait qu´une petite zone éclairée juste à côté de la porte devant laquelle se trouvait Allan. La faible lumière jaunâtre provenait d´une veilleuse murale de secours. Un silence pesant s´était installé, mais au moins les trois garçons se sentaient en sécurité car cela signifiait qu´il n´y avait personne.)
Allan : Bon. On devrait être pénards pendant un moment.
( Il se tu et le silence revint. Mais après quelques secondes il leur sembla entendre un rire étouffé dans un recoin. Bruno se retourna dans tous les sens, comme pour chercher d´où provenait le bruit étouffé. Allan et Jéràme plissaient les yeux et fronçaient les sourcils, tous les deux avec la même expression. Ils se concentraient pour déterminer si ce son ressemblant à un bruit de fantàme n´était pas le fruit de leur imagination. Mais ensuite se fut un chuchotement qui se fit entendre dans la salle déserte, puis un bruit plus aiguë résonna, comme une pokéball qui s´amorçait.)
Bruno : ( affolé) Qu´est ce que c´était ?!?
Jéràme : ( il pointa son doigt vers leur gauche.) Ca venait de là bas.
( Allan était brusquement plus tendu, il reculait lentement du lieu indiqué par Jéràme et approchait sa main de ses pokéball. Le bruit de caisses qui bougaient fut plus bruyant et Bruno se sentait de plus en plus mal à l´aise. Lorsqu´il sentit quelque chose approcher d´eux, il se dépêcha de se cacher derrière les deux frères.)
Jéràme : ( les sourcils froncés, il reculait en approchant sa main de ses pokéball lui aussi.) Tu vois quelque chose Allan ?
Allan : Non mais…
Grrrrr…
Bruno : ( avec une voix un peu aiguë) C´était quoi ce bruit ?
Voix : Démalosse avance.
( Un Démalosse sortit de l´ombre et s´approcha des trois gosses. Allan voulu attraper une de ses pokéball mais Jéràme avait été encore plus rapide que lui.)
Jéràme : Fais gaffe à toi vieux cleps !
Voix : Un peu de respect pour mes pokémon je te pris.
Allan : (pokéball en main) Qui êtes vous ? Où êtes vous ?
Jéràme : On s´en fiche, Granbull à toi !
Voix : ( toujours très calme) Florent qu´attends tu ?
Florent : Seviper à toi !
Ras, sssss…
Bruno : Ils vont nous attaquer.
Allan : Vous allez le regretter, Yanma vas y ! ( Yanma était réanimé mais il paraissait encore très fatigué de son combat contre pikachu.)
Voix : ( on entendit aussi un claquement de doigts.) Démalosse.
Wouarf !
( Il se jeta sur Granbull renversant Jéràme au passage. Le petit garçon se retourna immédiatement vers son pokémon.)
Jéràme : Granbull !!!
Gran…
( Le pokémon feu l´avait plaqué au sol et le maintenait à terre en le mordant à la gorge.)
Voix : Lance flamme.
Jéràme : Non !!!
( Le pokémon brûla son adversaire rapidement alors qu´il était à sa merci. Le pokémon de Jéràme tomba KO dans la minute qui suivie, le corps recouvert de brûlure.)
Florent : Seviper queue poison !
Allan : Quoi ?
( Trop occupé par le combat de son frère il n´avait pas vu le Seviper attaquer Yanma. Il lui décrocha un coup de queue empoisonnée dans la figure et le claqua au sol. Yanma évanoui gisait sur le sol.)
Allan : Yanma !
( Il tremblait de surprise et de peur, surpris par la force et la rapidité de l´attaque. Jéràme lui était paralysé par la stupeur. Il n´en revenait pas : son granbull venait d´être mis KO en un coup.)
Bruno : ( terrorisé) Au se… Au secours.
( Allan avait reculé d´avantage comme pour se protéger et Jéràme serrait les poings en regardant l´endroit d´où provenait la voix.)
Voix : ( avec une espèce de satisfaction dans la voix.) Voyez vous ça, ils croyaient qu´ils allaient se battre. ( Le deuxième homme ricanait des dires de l´autres.)
Florent : Eh eh… Des nullards pas vrai Bert ?
Voix : Je t´ai déjà dit de m´appeler Bertrand.
( Il s´avança pour sortir de l´ombre en regardant les trois enfants avec un sourire narquois et un œil mauvais.)
Bertrand : Très bien, des passagers clandestins comme… Et bien comme nous. Mais je pense que eux ils ne reverront pas la surface.
Bruno : Qu… Qu… Quoi ?!?
Jéràme : Hein ? Essayez de nous faire quoi que ce soit vous verrez ( il avait sortit une deuxième pokéball dans un accès de colère et le démalosse se remit à grogner.)
Allan : ( en essayant d´agripper son frère par l´épaule) Qui êtes vous ? Que faites vous ici ? On ne vous veut pas de mal, on ne cherchait pas la bagarre on veut juste traverser la mer en bateau.
Jéràme : Ouais et c´est pas vous qui allez nous dénoncer !
Bertrand : ( il cligne des yeux lentement) Vous dénoncer ? En voilà une drôle d´idée, alors que nous même nous sommes des gens sans billets ? Non, vous avez mal compris ce que je voulais faire…
Florent : ( un peu inquiet) Euh Bert… Bertrand, tu ne vas pas les… ( Il ravala sa salive et là les trois enfants entendirent de nouveaux pas.)
Voix2 : Laisses Bertrand je les connais.
( Le jeune homme sortit de l´ombre, il était en noir, et malgré l´obscurité de la cale il portait des lunettes de soleil lui cachant une grande partie du visage.)
Allan : ( surpris) Ethan ! Oh euh Mr. Ethan que faites vous ici ?
Ethan : ( amusé) Ca te regarde gamin ? ( il se tourna vers Bertrand.) Ceux sont des petits voleurs sans importance, ils ne nous ferons rien et ne dirons rien, n´est ce pas ?
Bruno : Oh non non…
Allan : ( il fronça les sourcils) Bien sûr que non.
Jéràme : ( énervé) Eh nous sommes aussi des dresseurs compris ?
Allan : ( bas) Taies toi Jéràme…
Ethan : ( il éclata de rire) Des dresseurs ? Ah ah ah ! Mais oui c´est ça… Vous êtes trop nuls pour être considérés comme de vrais dresseurs.
Jéràme : Tu crois ? Capumain règle lui son compte !
Ethan : Oh là du calme le gosse !
Allan : Jéràme arrête tout de suite bon sang de bois ! Capumain est trop faible !
Jéràme : Combo griffe !
Justin : Seviper contre-attaque avec morsure ! ( Un second séviper, un peu plus petit que le premier sortit de l´ombre à son tour accompagné de son dresseur.)
Allan : ( surpris.) Mr Justin !
( Séviper agrippa la queue de Capumain et il le tira violemment vers lui.)
Jéràme : Combo griffe Capumain !!!
( Aussi hargneux que son dresseur Capumain se retourna pour griffer son adversaire qui le maintenait toujours par la queue. Il donnait de furieux coups de pattes ce qui commençait à énerver Séviper.)
Justin : Mais c´est qu´il commence à se montrer désagréable... Séviper ligotage.
Rsssssssss…. ( Il resserra le bout de sa queue autour du Capumain, le pokémon déjà violet prenait une couleur bordeaux sous la pression, mais il était impossible de dire si elle était dû à l´étreinte ou bien à l´énervement du pokémon.)
Jéràme : Capumain ! Grrrr… Lâchez le
Justin : ( avec un sourire.) Bien joué… Eh eh, et occupe toi aussi du gamin, qu´on rigole un peu.
( Toujours avec Capumain maintenu enroulé dans l´extrémité de sa queue Séviper rampa sur le sol en direction du jeune garçon.)
Allan : ( Il s´avança devant Jéràme.) Eh laissez mon petit frère tranquille, Héliatronc !
Ethan : Toi aussi tu t´y mets ? Grodoudou, attaque coup de boule.
( Une énorme boule rose et blanche sortit de la pokéball. Les deux énormes oreilles du pokémon se déroulèrent et ses yeux se fixèrent sur Héliatronc. Il se mit à courir en direction de ce dernier.)
Allan : ( les sourcils froncés.) Attaque Méga sangsue !
( Le grodoudou fut ralenti dans sa course pendant que le pokémon d´Allan absorbait toute son énergie, mais il ne s´arrêta pas pour autant et il finit par arriver au niveau d´Héliatronc à qui il donna un gros coup de poing dans les pétales. De son côté Jéràme ne fléchissait pas, il voyait séviper approcher de lui et de son frère, probablement décidé à le ligoter aussi.)
Jéràme : Capumain attaque force !
( A l´aide de sa queue et de ses pattes Capumain écarta la queue du séviper et se dégagea de son étreinte en le giflant au passage.)
Jéràme : Ouais c´est ça te laisses pas faire mon grand !
Allan : (en colère.) T´attend quoi pour nous aider ?!?
Bruno : Tout… Tout de suite… Migalos à toi.
Ethan : Oh le froussard se met à se battre lui aussi ça devient presque intéressant… Grodoudou attaque…
Allan : Ca suffit maintenant, Héliatronc méga-sangsue !
Jéràme : Coupe !
Bruno : Morsure !
( Amusé, Bertrand avait posé une main sur son menton et regardait avec attention les deux frères se battre contre Ethan et Justin. Il posa les yeux sur Capumain qui portait sur son corps les marques de son combat récent contre Braségali mais résistait encore à Séviper. Le petit pokémon mauve avait visiblement beaucoup de ressources…)
Florent : ( qui regardait Bruno et son migalos.) Dois je aider ?
Bertrand : Non ce n´est pas la peine Florent. ( Discrètement Florent rappela son propre Séviper.)
Justin : Oh là doucement, Séviper attaque léchouille.
( Le gros serpent se mit à lécher capumain sur le dos. Celui-ci se mit à trembler de tout son corps.)
Jéràme : J´ai dit attaque coupe !
( Capumain se retourna et à l´aide de sa queue il fendit l´air et renversa le Séviper sous les yeux perplexes de Justin.)
Justin : Grrrr… Ca va pas se passer comme ça, on a assez rigolé. Maintenant Séviper attaque morsure !
Ethan : Toi Grodoudou occupe toi de ce Migalos !
Bruno : ( comme traversé par une idée.) Migalos utilise ta toile pour les paralyser !
Allan : T´en a mis du temps à réagir !
Jéràme : Ouais punaise !
Bruno : Eh je fais ce que je peux !
Bertrand : Allons allons un peu de calme.
Grrrrr…
( Justin et Ethan stoppèrent leurs pokémon qui avaient de toute façon plus de mal à bouger à cause de la toile que migalos tissait, puis ils regardèrent Bertrand comme s´ils attendaient ses ordres.)
Florent : Bertrand est ce que…
Jéràme : Vous n´allez pas vous en tirer comme ça, Capumain…
Allan : ( Il agrippa son petit frère et lui plaqua une main sur la bouche.) Ca suffit Jéràme calmes toi !
( Justin était prêt à réattaquer et Florent avait posé sa main sur une autre de ses pokéball. Mais Bertrand retint la main de Florent.)
Bertrand : Tss tss tss… Inutile.
Allan : Jéràme s´il te plaît.
( Il relâcha son frère, sentant que ce dernier s´était un peu calmé. Jéràme ne disait plus rien, il gardait les poings serrés et regardait avec un air mauvais Bertrand s´avancer vers lui.)
Bertrand : Finalement je pense que ce petit est très prometteur… ( Il afficha un sourire en coin puis regarda Bruno et Allan.) Peut être pourrait on en faire quelque chose, de toutes façons ils n´ont pas le choix. Ils vont travailler pour nous…

A suivre...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]