Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 15
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : Mission à hauts risques
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 7/1/2006 à 00:34
Œuvre lue 80768 fois Dernière édition le : 29/4/2006 à 23:30
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 15

Mission à hauts risques

( Quelque part à Hoenn, dans un gros bâtiment dont le sous sol immense grouillait d´hommes en noir et blanc, de dresseurs et de dresseuses jeunes ou plus âgés, de scientifiques et beaucoup d´autres encore se trouvait au dernier sous sol une salle aux murs de bois vernis très élégants. Au fond de cette salle il y avait une grande porte en bois traversée par un tapis rouge et à l´opposé un escalier et un ascenseur. Une femme blonde, très belle, en jupe courte et coiffée d´un béret blanc descendait les étages dans l´ascenseur. Elle tapotait du pied en parlant toute seule, un air un peu bougon sur le visage.)
Tulipe Noire : Qu´est ce qu´il me veut encore ? Après tout ce qu´on a fait il devrait être de bonne humeur. Tout se passe comme il le voulait et encore mieux, (elle afficha un sourire satisfait et diabolique.) comme JE le voulais.
(Elle sortit de l´ascenseur et commença à traverser la pièce en bois vernis pour se rendre dans le bureau de l´autre côté. Elle passa devant une secrétaire toute de noire vêtue, celle-ci lui fit signe d´entrer. Une fois dans l´autre pièce elle referma la porte et se dirigea vers le bureau derrière lequel se trouvait Giovanni et un démalosse en train de se reposer.)
Tulipe Noire : Vous vouliez me voir Boss ?
Giovanni : Oui Domino. Je suis satisfait de nos actions. Les gens ont peur, ils sont paniqués et paralysés c´est parfait pour nous. Et les vols de pokémon se passent comme prévus, sans anicroches.
Tulipe Noire : Oui Boss, comme vous le souhaitiez.
Giovanni : Parfait. Mais j´aimerais savoir où en sont les recherches Domino.
Tulipe Noire : (elle ne comprenait pas ce qu´il demandait.) Les… Les recherches Boss ? Euh, excusez moi mais quelles…
Giovanni : Les « recherches » Domino. Celles qui étaient commencées il y a quinze ans.
( Le démalosse allongé à côté du bureau baillait fort tout en fixant d´un seul œil perçant la nouvelle venue dans le bureau.)
Tulipe Noire : Nous… On vous a transféré un rapport sur la génétique po…
Giovanni : Je ne te parle pas de ces recherches là ! Je te parle de celles que je vous avais ordonné de commencer peu de temps avant mon arrestation.
Tulipe Noire : (gênée.) Ah celles là, euh… Boss je n´étais, enfin j´étais en « exil » je n´ai pas pu superviser ce…
Giovanni : Dois je comprendre qu´elles ont été stoppées ?
Tulipe Noire : Oui Boss.
Giovanni : Qui vous a dit de les arrêter ? Recommencez les.
Tulipe Noire : Mais Boss…
Giovanni : Il n´y a pas de « mais » Domino, c´est un ordre. Tu ne vas pas me mettre à me contredire ? Ne tiendrais tu plus à ta place au sein de la Team Rocket ?
Tulipe Noire : Si monsieur, je ne voulais pas vous paraître arrogante.
Giovanni : Tu vas t´occuper de ça tout de suite, je ne peux pas envoyer Edouard, il n´est pas encore rentrer de Johto, mais continues de superviser nos autres plans. Envois les anciens qui sont encore libres, ceux qui étaient chargés des recherches il y a des années, ils seront plus efficaces.
Tulipe Noire : Oui Boss je m´en charge immédiatement.
Giovanni : Qu´ils soient équipés. Donnes leur les meilleurs pokémon que nous ayons, mais aucun de ceux qui sont modifiés est ce clair ? Même si ce ne sont que des essais, je ne veux pas que les rockets chargés de cette mission se fassent repérer.
Tulipe Noire : Bien patron.
(Elle le salua avant de sortir du bureau d´un air calme et digne, mais une fois dehors elle se mit à grommeler avec rage.)
Tulipe Noire : C´est pas vrai, je l´avais presque oublié celui là…
Secrétaire : (elle releva la tête.) Mauvaise nouvelle ?
Tulipe Noire : ( en grognant.) Mouais. (Elle grimpa dans l´ascenseur à nouveau. Elle parlait encore à voix basse.) Je pensais qu´il avait tiré un trait là-dessus. Ca doit être moi son successeur, MOI et personne d´autre…
( Bien loin de là, sur un bateau appelé « La Flèche des mers. », une femme, pratiquement du même âge que la Tulipe Noire, aux cheveux marrons et aux yeux verts foncés regardait au loin l´île des égarés vers laquelle voguait le bateau. Elle parlait visiblement toute seule elle aussi.)
Al : Presque arrivé à ce que je vois. J´avais oublié à quel point il était rapide ce bateau. Pourquoi est ce qu´il faut que j´y retourne… Je pensais qu´on en avait fini, ça ne me fait plus rien d´aller fourrer mon nez dans les affaires des rockets…
Voix : Tu parles toute seule Al ?
( Al se retourna brusquement et vit derrière elle un homme grand et brun avec des lunettes carrés qui lui souriait.)
Al : Max ?
Max : Salut Al.
Al : Ca alors c´est toi que Peter a …
Max : (il perdit son sourire brutalement.) Chut Al. Il faut rester discret, c´est ce qu´il a demandé.
Al : Désolé. Mais pourquoi… Pourquoi toi ?
Max : (légèrement vexé.) Quoi tu n´es pas contente ?
Al : Si mais enfin c´est que… Je veux dire que tu es un bon dresseur, très bon et très intelligent et…
Max : Oui oui, et ???
Al : ( elle parla plus bas pour que personne ne les entendent.) Mais tu n´as jamais infiltré aucun labo des rockets.
Max : ( il fronça les sourcils .) Parce que j´étais trop jeune à l´époque mais je suis adulte maintenant quand même.
Al : Ce n´est pas ce que je veux dire, tu n´as pas d´expérience.
Max : Tu aurais préféré Sacha ou Jacky ?
Al : Hem, oui.
Max : Mouais, sympa les amis, mais je comprends. En fait Peter voulait que je vienne parce que les rockets ne me connaissent pas, enfin c´est ce qu´il pense.
Al : Qu´ils ne t´ont pas dans leurs fichiers ?
Max : Oui. Après tout comme tu le dis je ne me suis jamais infiltré chez eux, et comme je n´ai pas encore l´arène de papa je ne suis pas connu comme champion d´arène.
Al : Peter pense toujours à tout… C´est surprenant.
Max : ( avec un air malin.) Oui… Mais je dois avouer qu´il a hésité entre moi et Daisy.
Al : Oh très amusant Max, vraiment très amusant…
Max : Tu es encore jalouse après toutes ces années ?
Al : On est arrivé.
Max : ( Il marmonna en souriant.) C´est ça change de sujet…
Al : Aller Max, arrêtes de traîner.
(Ils descendirent du bateau et traversèrent la station portuaire. L´île était paisible et il y avait vraiment peu de monde comparé aux îles de l´archipel Orange. Ils croisèrent quelques personnes, certaines les regardaient un petit instant puis passaient leur chemin.)
Al : Personne ne nous connaît ici, c´est éloigné de tout…
Max : Ils ne savent pas que tu es une maîtresse pokémon.
Al : Oui mais en même temps ils savent que nous ne sommes pas d´ici, l´île est toute petite les habitants se connaissent tous.
Max : On joue au couple de touristes ? Après tout il y en a ici des touristes.
Al : Ok, tiens. ( Elle lui claqua un bout de papier entre les mains.)
Max : Mais qu´est ce que c´est ?
Al : Liste de courses. Ce dont on a besoin pour la mi… Enfin pour la journée.
Max : (sceptique.) Jambon, jus de fruit, chips… Couverts en plastiques, panier ?
Al : Tu as bien dit que nous étions un couple de touristes non ? Nous allons donc aller faire un pique { BIP } dans le pré de l´île.
Max : ( il claqua des doigts.) Discrétion assurée. Mais si je vais faire les courses toi qu´est ce que tu vas faire ?
Al : Du repérage Max. N´oublie quand même pas les accessoires pour les pokémon.
Max : Comptes sur moi, à tout à l´heure.
Al : A tout de suite.
( Il se dirigea vers le magasin de l´île tandis que Al se posta devant un panneau où étaient indiqués les différents chemin de l´île.)
Al : Pré de l´île cinq… C´est par là. Il faut longer la plage avant de se diriger vers la résidence de… ( Entre les poteaux du panneau elle vit passer un jeune garçon à la chevelure rousse qui se dirigeait vers un ban de sable au bord de la plage.)
Al : Mais on dirait…
( Al semblait assez surprise, elle cligna des yeux pour vérifier qu´elle ne rêvait pas. Elle se détourna de la carte qu´elle regardait pour se diriger vers la gauche, quelques mètres plus loin le garçon se trouvait devant elle, il était tourné vers la mer et devait être en train de réfléchir.)
Al : Kyle ?
( Kyle se retourna au son de son nom. Lorsqu´il vit Al une sorte de frisson lui traversa le corps. Malgré cela il resta aussi froid et indifférent que d´habitude.)
Kyle : Al. Bonjour.
Al : Bonjour Kyle. Je ne pensais pas te trouver là… Que viens tu faire ici ?
( Kyle mit un certain temps pour répondre. Il regardait Al mais pas dans les yeux. Il n´aimait pas parler de lui mais tant pis, il n´allait pas envoyer balader Al, ce n´était pas une très bonne idée et il le savait bien.)
Kyle : On ne peut plus voyager à Kanto. J´ai passé plus de deux ans à Johto j´en ai un peu assez, et… Et je ne pouvais pas aller à Hoenn.
Al : Pourquoi ?
( Elle avait posé la question très naturellement mais Kyle lui paraissait assez tendu. Un silence s´installa entre eux, Kyle ne semblait pas vouloir répondre. Une idée traversa l´esprit de Al : comme ses enfants il n´avait pas de pass bateau et on ne pouvait plus aller à Hoenn par la route. Une incohérence se présenta alors : il n´a peut être pas de pass pour aller à Hoenn mais visiblement il en avait un pour venir ici.)
Al : Bien sûr, excuse moi, j´avais oublié que toi aussi tu n´avais pas de billet pour Hoenn, il coûte trop cher pour un aussi jeune garçon. Le mien est périmé mais ce n´est pas grave je vais là bas par la voie des airs.
Kyle : Je n´ai pas de pokémon vol, le seul endroit où je pouvais venir c´était ici.
Al : Mais tu as réussi à prendre le bateau pour ici. Comment as-tu fait ?
( A nouveau Kyle ne répondit pas, il restait stoïque mais on sentait bien qu´il était tendu.)
Al : (avec une voix innocente) Ah oui, c´est vrai, Régis m´a dit qu´il avait perdu son tri-pass. En fait il est dans tes affaires. Il sera heureux de savoir que son pass n´est pas perdu.
( Kyle redressa les yeux et les fixa sur le regard de Al. Elle lui souriait gentiment et cela lui rappelait un peu le sourire d´Aline.)
Al : ( avec une voix douce) Tu sais il serait peut être préférable que tu ne voles plus de… Enfin ce n´est pas honnête, ni très prudent.
( Kyle lui jetait des regards glacials mais Al ne s´arrêtait pas de sourire ni de parler pour autant.)
Al : Surtout que tu n´as qu´à leur demander, Régis et Mathilde, tes parents… On assez de moyens pour te procurer ce qu´il faut.
( Kyle pensait très fort « Il y en a qui ne tiennent pas leur langue », et le visage de Félix s´affichait dans son esprit. Il avait baissé la tête car parler de ses parents en regardant Al dans les yeux il ne le pouvait pas.)
Al : En tout cas ils seront content de savoir que tu es repassé chez eux, mais s´il te plaît la prochaine fois dis leur. Mathilde est très inquiète pour toi, et Régis aussi.
( Elle lui caressa les cheveux avec douceur.)
Al : Et moi aussi je suis inquiète pour toi mon garçon. Tu es comme l´un de mes enfants, tu le sais ça ?
Kyle : ( froid, sans relever la tête) Oui, je sais.
( Al retira sa main car elle sentait qu´elle ne devait pas s´attarder.)
Al : Je suis contente de t´avoir revu Kyle. J´ai… Quelques affaires à régler ici, à bientôt j´espère.
Kyle : Au revoir… ( Elle s´éloigna sans se retourner et Kyle la regarda repartir son regard toujours glacé mais un peu ailleurs cette fois. Al retourna vers le panneau qu´elle relut plus attentivement. Elle regarda aux alentours comme si elle cherchait à savoir s´il y avait des rockets dans les environs. Elle risqua un regard vers l´endroit où elle avait vu Kyle mais ce dernier avait disparu.)
Al : (pensive) Mais après tout Kyle n´a pas eu une mauvaise idée… Ici aussi les routes ne sont pas bloquées, et Jacky aussi possède un Tri-pass aussi… (Un sourire se dessina sur son visage, lui donnant un air radieux, elle venait de trouver une idée génialissime.)
Max : Eh Al ! J´ai trouvé ce qu´il nous fallait, on peut partir quand tu veux.
Al : Très bien, alors je veux qu´on parte maintenant. (Elle débarrassa un peu Max qui était chargé de sacs et ils se mirent en route vers l´Est de l´île. La ville était minuscule et ils se retrouvèrent vite dans la nature, ils traversèrent un immense pré verdoyant où gambadaient partout des pokémon sauvages.)
Max : C´est dingue ce qu´il y a comme pokémon ici. C´est pire que sur le continent on dirait.
Al : Spécificité de l´île, et surtout de ce pré. ( Une fouinette courut rapidement devant elle et lui passa entre les jambes sans qu´elle n´est le temps de réagir.)
Al : Eh ! Doucement ! En plus ils ne sont pas farouches visiblement. Au fait tu as tes pokémon ?
Max : Oui. Mon équipe au grand complet. (Il montra six pokéball rétractées dans ses mains.)
Al : Ce sont tes pokémon habituels ?
Max : (surpris par la question.) Euh oui pourquoi ?
Al : Nan pour rien, mais il faudra bien réfléchir et faire très attention surtout.
(Elle regarda à nouveau devant elle pour voir où elle marchait laissant Max la suivre avec un air perplexe. Ils sortirent du pré et se retrouvèrent dans une petite clairière sans hautes herbes qui séparait le pré d´un bois qui s´étendait vers le sud.)
Max : Ca c´est un endroit chouette pour pique niquer.
Al : Exact. On a qu´à s´arrêter là.
(Elle posa le panier de provision à terre, sortit de son sac de voyage une grande nappe mauve et elle s´assit dessus. Max l´imita rapidement et posa ses propres affaires.)
Al : Bien, je crois que tu peux aller prendre l´air évoli, et vous aussi par la même occasion.
(Elle sortit plusieurs pokéball dont s´échappèrent son fidèle évoli, un gradhyena et un charmillon.)
Max : ( il cligna des yeux.) Ce n´est pas l´une de tes équipes habi…
Al : Chut… ( Elle regarda rapidement de tous les côtés avant de continuer sa phrase.) Je penses qu´on est seul ici mais on ne sait jamais nous ne devons plus être très loin, on est ici incognito donc pas la peine de parler de mes pokémon. J´ai emmené avec moi ceux que je pense être utiles.
Max : Ah je comprends.
Al : Evoli tu peux aller faire un tour si tu veux, mais fait attention aux gens que tu ne connais pas. (Elle fit un clin d´œil à son pokémon. Evoli dressa les oreilles comme s´il avait compris et il s´éloigna et sautillant. Max avait l´habitude que Al et son évoli se comprennent parfaitement mais la phrase de Al l´avait surpris.)
Max : Qu´est ce que ça veut dire ?
Al : ( à voix basse.) Qu´il doit partir en éclaireur et revenir me dire où il aura trouvé des gens pas très catholiques.
Max : Malin…
Al : (elle haussa les épaules.) On a l´habitude. Aller : pause déjeuner.
(Ils déballèrent leur casse croûte et la nourriture pour pokémon. Max qui trouvait le lieu approprié laissa sortir son Florizarre pour qu´il prenne l´air aussi en compagnie de Gradhyena et Charmillon. Ils discutaient de choses et d´autres tout en mangeant, évitant soigneusement de parler de leur mission.)
Max : Pourquoi as-tu mis des baskets avec une jupe ? ( Al regarda ses pieds et l´image de Florine qui avait l´habitude de mettre des tennis avec ses jupes lui vint à l´esprit, puis Al secoua la tête pour sortir de sa réflexion.)
Al : Je t´en pose des questions sur ta tenue moi ?
Max : (il sourit.) Ne te vexes pas, je me posais une simple question euh… Esthétique, mais ce n´est pas…
Al : C´est bon c´est bon… Pas la peine de t´excuser, ce n´est pas première fois que je fais ça non ?
Max : (amusé.) Non.
Al : (elle jeta un coup d´œil à son pokématos.) Evoli est parti depuis un bout de temps maintenant. Je vais commencer à être in…
Vovo !
Al : (avec un sourire.) Fausse alerte, je perds confiance en toi mon grand c´est mauvais signe. (Elle caressa son pokémon avec affection et celui-ci s´agita quelques peu. Visiblement il voulait lui montrer quelque chose.)
Al : Tu as trouvé quelque chose ?
Evo !
Al : Ok on te suit.
Max : Je remballe les affaires. (Ils plièrent le camp rapidement, rangèrent les pokémon sauf évoli qu´ils suivirent à la trace. Ils s´aventurèrent dans le bois et marchèrent pendant une dizaine de minutes. Ils finirent par apercevoir entre les branchages un bâtiment de bonne taille ressemblant à une sorte d´entrepàt. Ils s´arrêtèrent un instant pour scruter les alentours et écouter les bruits qui les entouraient.)
Al : ( bas.) Je n´entends rien qui ressemble à une marche humaine.
Max : Oui… ( il se retourna brusquement pour voir un rattata courir jusqu´à un trou sous un arbre.) Ici aussi il n´y a que des pokémon sauvages.
Al : On va se rapprocher discrètement mais il faut se salir un peu. ( Elle se mit à genoux entre les buissons et les hautes herbes qui se trouvaient clairsemés entre les grands arbres de la forêt. Max l´imita et tout les deux se dirigèrent vers l´entrepàt tout doucement. Ils s´arrêtèrent à nouveau quelques mètres avant l´entrée du bâtiment et se cachèrent derrières des buissons touffus. Devant l´entrée étaient postées trois personnes habillées en noir tous les trois. Il y avait deux hommes dont l´un deux avait une veste épaisse et des feuilles plein les cheveux, il devait faire régulièrement des tours en forêt pour surveiller les alentours. La troisième personne était une femme qui portait un béret noir et une veste marquée d´un R rouge. Ses cheveux raides et roux lui tombaient jusqu´aux épaules et elle ressemblait plus à une des rockets qui ne quittaient pas souvent les planques secrètes de la Team.)
Al : Très bien, il faut se débarrasser de ces trois là…
Max : ( bas.) Tu as amené ce qu´il faut ?
Al : (elle soupira en sortant une pokéball.) Oui, je commence à avoir l´habitude…
(Elle laissa sortir un empliflor de grosse taille de sa pokéball. Le pokémon déploya la feuille située sur la partie supérieure de son corps et fixa ses petits yeux sur sa dresseuse puis sur Max.)
Al : Oui Tif tu ne dois pas bien te rappeler de Max, c´est un de mes amis.
Emp…
Al : Tif on va devoir revenir aux vieilles techniques. (Elle hocha la tête vers le devant du bâtiment où se trouvaient les deux hommes et la femme.) Il faut m´endormir ces trois là.
( Empliflor se tourna alors vers les trois rockets, il souleva sa feuille supérieure et commença à dégager un nuage de poudre bleue qu´il soufflait en direction des bandits. L´homme dos à eux tomba à genoux et s´effondra la tête la première sur le sol. La femme leva la tête pour regarder le nuage bleu qui flottait au dessus d´elle. Elle n´eut pas le temps de réfléchir car ses paupières se faisaient lourdes et elle s´écroula à son tour, suivi à quelques secondes près du deuxième homme.)
Al : C´est bien tif, tu leur as mis une dose de tyranocif. (Elle posa une main sur son pokémon pour lui caresser les feuilles.) Tu fais comme d´habitude hein ? Si quelqu´un arrive tu en remets une couche.
( Al enjamba le premier corps et se dirigea vers la porte de l´entrepàt, Max sur ses talons. Il marchait derrière elle tout en continuant de regarder Empliflor avec un air admiratif.)
Max : On dirait qu´il a fait ça toute sa vie.
Al : Et malheureusement c´est le cas. Merci évoli, maintenant retourne dans ta pokéball : pas de risques inutiles.
Evo !
Max : On entre alors ?
Al : Ah j´allais oublier. (Elle enleva la jupe longue en jean qu´elle portait, révélant un pantalon noir dont elle avait remonté les trousseaux pour ne pas qu´il se voit sous la jupe. Elle enleva ensuite sa veste et se retrouva en chemise blanche.)
Al : Voilà pourquoi, j´avais mis des baskets avec une jupe. Je ne sais pas s´il y a un nouvel uniforme chez les rockets mais le noir et le blanc sont les seules couleurs qui font passe partout, chez eux comme ailleurs.
Max : Tu n´as pas tort. ( Il enleva son pull vert laissant apparaître lui aussi une chemise blanche, son pantalon étant déjà de couleur noire.)
Al : Passe moi ton pull et ton sac.
( Max obéit sans poser de question et regarda Al glisser dans son propre sac le pull de Max, la veste et la jupe. Elle sortit plusieurs de ses affaires personnelles et les plaça à l´inverse dans le sac de Max. Elle rendit le sac à Max, se dirigea vers un buisson bien épais, vérifia qu´il n´y avait pas de pokémon dedans et y dissimula son sac avec le panier à provision vide.)
Al : On récupérera ça avant de partir.
Max : (avec un sourire résigné.) Les femmes d´abord.
Al : (en souriant à son tour.) Merci pour la galanterie.
(Elle ouvrit prudemment la porte et regarda bien dans tout le hall avant d´entrer.)
Al : La voie est libre Max.
(Il la suivit et regarda à son tour. Le carrelage était quadrillé blanc et gris, devant eux il y avait une grande porte double et sur leur gauche l´entrée d´un long couloir. Max alla dans cette direction et regarda attentivement pour voir s´il n´y avait pas de danger par là. Al essaya d´ouvrir l´autre porte mais elle était verrouillée de l´intérieure.)
Al : Hum… Je devrais essayer d´ouvrir la serrure. Peut être qu´avec mon al…
Max : Al par ici la voie est libre aussi.
Al : Ici c´est bloqué de toute façon.
( Al suivit Max dans le couloir qui tournait et retournait dans tout les sens. Ils finirent par trouver un plus grand couloir bien droit cette fois ci. Ils avancèrent un peu dans le couloir, il n´y avait pas un bruit, il ne devait pas y avoir beaucoup de monde dans cette partie du bâtiment, peut être même n´y avait il pas grand monde dans l´entrepàt tout entier. Ils trouvèrent une nouvelle porte verrouillée mais cette fois c´était un verrouillage électronique et automatique.)
Max : (qui regardait le boîtier de verrouillage.) Il faut une carte pour l´ouvrir. Il ne doit y avoir personne à l´intérieur sinon la lumière serait allumée. ( Il tapota du doigt une lampe rouge incruster dans le mur au dessus du boîtier.)
Al : ( elle regarda le boîtier à son tour.) C´est le même genre de mécanisme qu´avant. Si tu veux vraiment entrer pas besoin de carte, crois moi.
(Elle replia les doigts et posa la main entre son nez et sa bouche puis se mit à réfléchir.)
Max : Pas besoin de carte ? Tu penses pouvoir ouvrir cette porte quand même ?
Al : Rah c´est pas vrai je savais bien que j´aurais du prendre Choupinette au lieu de Ptiote.
Max : Quoi ?
Al : Non je parlais d´un de mes pikachu. J´ai oublié de prendre un pokémon électrique… En fait je n´ai pas oublié mais je n´avais plus de place dans mon équipe.
Max : (le regard étincelant.) Un élecsprint ça t´intéresse ?
Al : Quoi ?
Max : ( il sortit une pokéball en souriant.) Moi j´ai un pokémon électrique. Elecsprint vas y.
Al : Il n´a pas l´habitude mais tant pis, il sera toujours utile. Il faut une mini décharge la dessus, juste pour provoquer un court-circuit.
Max : Pas de problème. Elecsprint attaque étincelle sur ce boîtier, vas y tout doux surtout.
( L´élecsprint se retourna vers le boîtier que montrait son dresseur, il grésilla quelques instants et envoya un petit éclair. Une fumée noire commença à se dégager de la boîte et une légère odeur de brûler se fit sentir.)
Max : Snif snif ? Oh là, il a dû y aller trop fort. ( Il fit aller sa main pour dégager la fumée et il fràla des doigts le boîtier pour vérifier qu´il n´était pas trop chaud.) Ouf, pas de risque au niveau de l´alarme incendie…
Al : ( elle essayait d´ouvrir la porte.) T´as de bon réflexe pour quelqu´un qui ne s´est, gni ! Jamais infiltré nulle part…
( Al continua de tirer la porte et celle-ci finit par s´ouvrir, révélant une pièce profonde, toute blanche, froide, carrelée et éclairée par des néons très lumineux.)
Al : Il est doué ton pokémon.
Max : Merci. ( Il glissa timidement la tête dans l´ouverture de la porte.) Ca ressemble à un labo, mais il n´y a rien pour faire des expériences…
( Il entra dans la pièce, Al à sa suite. Ils regardèrent partout avec attention.)
Max : On dirait plutôt…
Al / Max : (d´une même voix.) Une chambre froide. ( Max hocha la tête et se dirigea vers des espèces de gros frigos aux formes étranges, Al en ouvrit un au hasard et le froid qui s´en dégageait était plus intense que celui de la pièce elle-même. A l´intérieur il y avait des supports où se trouvaient des dizaines de tubes alignés par étages. Al fronça les sourcils et sortit un des tubes.)
Max : Al qu´est ce que c´est ?
Al : Ca alors… Je n´en suis pas sûr, viens jeter un œil s´il te plaît.
(Max encore situé à côté de la porte regarda bien attentivement autour de lui pour vérifier qu´il n´y avait personne à l´horizon puis il s´approcha de Al.)
Al : ( elle plissait les yeux en regardant une petite fiole qu´elle tenait entre les mains.) Je n´en suis pas sûr mais on dirait bien…
Max : ( qui regarda à son tour) Des échantillons d´ADN. ( il regarda ensuite les étiquettes sur les casiers.) De l´ADN de pokémon.
Al : C´est bien ce que je pensais, mais qu´est ce qu´ils veulent en faire ?
Max : Je n´en sais rien mais ça m´intrigue.
Al : ( elle regarda les autres fioles) Si ça se trouve ce n´est pas de l´ADN, ça pourrait être n´importe quoi d´autre.
Max : (inquiet il regardait vers la porte.) Possible mais… Qu´est ce que tu fais ?
Al : Je regarde pour voir ce qu´ils ont, il y a des étiquettes. C´est incroyable ils ont pratiquement des échantillons de tous les pokémon connus. Je vais en prendre quelques uns.
Max : Tu veux les faire analyser ?
Al : Oui, juste… Pour vérifier.
Max : (toujours tendu) N´en prend pas de trop sinon ils risquent de s´en apercevoir.
Al : Oui oui ne t´en fais pas…
Max : ( il se retourna brusquement vers la porte.) Al quelqu´un arrive, il faut se cacher !
Al : Tout de suite. ( Elle attrapa une dernière fiole avant de refermer le tiroir rapidement. Max s´était cacher dans un coin de la pièce entre deux congélateurs après avoir rappeler son pokémon. Il fit signe à Al de venir le rejoindre. Al se dépêcha d´aller retrouver Max et passa devant des crochets de portes manteaux. Elle posa les yeux sur une blouse blanche et un éclair sembla lui traverser les yeux.)
Max : Al qu´est ce qu´on fait s´ils nous trouvent ?
Al : Max tu as ta blouse de labo dans ton sac il me semble ?
Max : (perplexe.) Oui, pourquoi ?
Al : J´ai une idée.
( Un homme vêtu de noir mais qui portait par dessus une blouse blanche justement ainsi qu´un plateau rempli de petits flacons vides entre les mains entra dans la pièce ouverte. Il posa le plateau sur une table juste à côté de l´entrée. Il regarda la porte et se gratta la tête en se demandant pourquoi la porte était ouverte. Il entendit du bruit derrière lui et se retourna, il vit Al et Max, leurs blouses sur le dos. Ils essayaient d´avoir l´air naturel et détendu mais au fond d´eux ils ne pensaient qu´à une chose : pourvu que ce rocket ne connaisse pas bien les autres personnes de l´entrepàt. Al avait eu l´habitude de côtoyer des lieux qui grouillaient de rockets jamais surpris de voir une nouvelle tête, mais cette fois elle ne savait pas à quoi s´attendre. Max les mains dans les poches de sa blouse croisait les doigts.)
Rocket : Je vous apporte des fioles vides mais je ne sais pas pourquoi ils nous les ont envoyés on a interdiction de transférer le contenu des tubes.
Max : Très bien on va les… Mettre dans un coin.
Rocket : Ouais, c´est qu´un entrepàt après tout ici. Par contre on vous l´a pas dit qu´il fallait toujours fermé la porte ? Nous on a eu la consigne super importante.
Al : (qui regarda furtivement la porte.) Non désolé on ne nous a pas prévenu.
Rocket : J´aurais pensé qu´ils auraient mis des gens qui s´y connaissaient au stockage des échantillons et vous ne savez pas ce détail ? (il haussa les épaules.) En remarque moi non plus j´le savais pas avant qu´on m´assigne ici. (il marmonna.) Coin paumé…
Max : Pas faux.
Rocket : Moi je viens de Johto, ici c´est mort, rien a volé en plus… (Il s´apprêtait à partir mais visiblement il avait envie de parler. Les deux autres commençaient à se détendre car ils voyaient bien que l´homme au crâne rasé en face d´eux était nouveau.)
Rocket : On ne se serait pas déjà vu quelque part ? J´ai l´impression de t´avoir déjà vu. ( Il hocha la tête vers Al et celle-ci eut une sueur froide. Elle était bien connue des anciens rockets et même avec quelques années de plus et les cheveux attachés elle restait reconnaissable s´il l´avait déjà vu en photo.)
Al : (Restant la plus calme possible.) Non je ne pense pas, moi je viens de Kanto.
Rocket : Ah ? J´aurais cru pourtant. Bon à plus tard.
(Il se retourna et passa l´ouverture de la porte. Déjà soulagé Max eut un soupire silencieux mais Al ne le quitta pas des yeux, elle avait remarqué qu´il s´était à nouveau arrêté à côté du boîtier de verrouillage. Le rocket plissa des yeux en regardant le boîtier à côté de la porte, il avait dû détecter la légère odeur de brûlé qui s´en dégageait et à laquelle Max et Al s´étaient habitués et ne ressentaient plus.)
Rocket : Mais le verrouillage…Dites la porte était ouverte lorsque vous êtes arrivés ?
Max : Non
Al : Oui. ( Un silence pesant s´installa, les deux dresseurs évitant soigneusement de se regarder. Le rocket fronça les sourcils et avec un ton ferme et mauvais il repris la parole.)
Rocket : Montrez moi vos cartes.
Max : Nos… (Il s´arrêta avant de faire une autre gaffe mais il ne savait pas quoi faire, il se doutait bien que le rocket ne parlait pas d´une carte de dresseur ordinaire et Al aussi le savait bien. Ni l´un ni l´autre ne parlaient et le rocket finit par porter la main à sa ceinture pour attraper une pokéball, Al et Max eurent le même réflexe en voyant le rocket bouger.)
Rocket : Des intrus… Vous ne ressortirez pas d´ici, ossatueur en avant !
Al : Merde, Ptiote vas y !
Max : Vigoroth !
Al : Non pas à deux contre un Max.
Max : Mais Al…
Rocket : Ca c´est pas un problème ossatueur os-merang ! ( il sortit une seconde pokéball.) Fouinar fonces !
( L´attaque os-merang toucha en pleine face Tartard et en revenant vers Ossatueur l´os recourbé frappa Vigoroth dans le dos.)
Max : Je te laisses ossatueur tu as l´avantage du type.
Al : Pas de problème, Ptiote pistolet à à !
Rocket : Esquive !
Max : Attaque tranche !
( Ossatueur sauta sur le côté et évita le jet d´eau de Ptiote. Fouinar à côté de lui se glissa entre les pattes de Vigoroth et échappa à son attaque. Le pokémon de Max revint à la charge mais échoua encore une fois.)
Rocket : Ossatueur attaque mass d´os, fouinar charge !
( Le fouinar fonça sur Vigoroth qui n´était pas très loin et le poussa de toute sa force. Vigoroth était bien plus gros que le fouinar du rocket mais malgré tout ce dernier était costaud.)
Al : Ptiote bloques son attaque !
( Ossatueur avait empoigné son gros os et voulait frapper son adversaire en s´en servant comme massue, mais Tartard plaça ses poings en avant et bloqua le coup. Il résistait avec ses bras pour éviter que la masse d´os lui cogne la tête.)
Al : Blizzard !
( Dans la chambre où le froid était déjà présent l´attaque de Tartard fut facilité. Il souffla vers son adversaire et le repoussa grâce à un vent glacial mêlé de neige et de grêle. L´attaque était si puissante qu´elle toucha aussi fouinar. Vigoroth qui avait une fourrure épaisse et une petite couche de graisse en dessous était presque totalement protégé de l´attaque glacée.)
Max : Ouais, Vigoroth attaque casse brique!
( Fouinar face au blizzard ne voyait pas son adversaire venir et Vigoroth le cogna avec force.)
Rocket : Ossatueur protèges toi, fouinar vive attaque !
( Ossatueur s´abaissa sur le sol et se recroquevilla, protégeant tout son corps à l´aide de son gros crâne en os. Fouinar quand à lui tenta de lutter contre le vent du blizzard avec sa vive attaque. Ptiote commençait à fatiguer et elle dû stopper son attaque glace.)
Rocket : Charge la maintenant !
Foui !
( Fouinar en profita pour attaquer de face Tartard qui fut projeté contre un des frigos dont la porte se fracassa. Le rocket sursauta, il se mordit les lèvres en se retenant de ne pas hurler. Il avait l´air de s´inquiéter pour les frigos et ce détail n´échappa guère à Al.)
Max : Vigoroth mitrapoing !
( Fouinar vit l´autre pokémon foncer vers lui, et dans un bond prodigieux il évita le coup de poing de Vigoroth. Dans son élan le pokémon de Max ne pu s´arrêter, Ossatueur juste derrière était en train de se relever, il ne vit pas l´attaque arriver et il se prit le mitrapoing en plein dans la tête. Malgré son casque en os il paraissait un peu sonné.)
Al : Ptiote tu peux l´avoir pistolet à à !
( Dans un jet d´eau, précis et puissant le Tartard femelle expédia Ossatueur contre le mur à côté de la porte et le pokémon s´écroula sur le sol inconscient.)
Rocket : Arg, reviens Ossatueur !
Max : Bravo Al.
Al : Vigoroth se débrouille très bien aussi. Ptiote attaque pistolet à à sur son fouinar maintenant.
( Le pokémon du rocket sauta pour éviter l´attaque. Il réussit sans mal à échapper à l´attaque eau mais en atterrissant il marcha sur les fioles échappées du frigo éventré et commença à perdre l´équilibre, faisant rouler les tubes sous ses pattes. Certains roulèrent sur le côté et se fracassèrent contre le mûr.)
Rocket : Les échantillons !
Al : Max il faut dégager le passage et vite !
Max : D´accord, je sais quoi faire ! Reviens Vigoroth, cochignon !
Al : Si vous ne voulez pas qu´on bousille les autres congélateurs laissez nous passer. ( Max rangea la pokéball de Vigoroth et il attrapa son sac qu´il avait caché derrière une étagère.)
Rocket : Grrrr… Jamais.
Al : Alors tant pis, Ptiote, poing glace sur les armoires !
Rocket : Non !!!
( Ptiote donna un gros coup de poing dans une porte de frigo et la gondola sans la casser, l´attaque n´était pas assez puissante.)
Max : Maintenant cochignon, bélier !
( Il pointa son doigt sur le rocket et le pokémon compris tout de suite qu´il devait juste renverser le rocket. Il le chargea et l´envoya voltiger dans les airs avant de retomber plusieurs mettre plus loin de la porte. Max se mit à courir vers la sortie de la chambre froide.)
Max : Al dépêche toi la sortie est dégagée !
Al : J´arrive, Ptiote attaque laser glace sur fouinar, gèle le !
( Ptiote se retourna vers son adversaire et il lui lança un laser glace intense de façon à geler la plus grande partie de son corps.)
Al : Bravo maintenant suis moi Ptiote !
( Al se mit à courir vers Max pour sortir de la pièce tandis que le rocket essayait de se relever de son choc avec Cochignon.)
Rocket : Vous n´irez pas loin. ( Au bout du couloir deux autres rockets apparurent et regardèrent les deux dresseurs qui sortaient de la chambre froide.)
Rocket2 : Ils sont là bas !
Max : ( en pointant les rockets du doigt.) Al la sortie est de ce côté !
Al : Je sais mais tant pis viens ! ( Elle attrapa son bras et le tira de l´autre côté, Ptiote poussa le rocket qui s´était finalement relever contre le mur pour laisser passer les deux adultes. Il courut derrière les deux dresseurs en compagnie de cochignon.)
Rocket : C´est pas vrai Fouinar rattrape les, fouinar ! ( Il jeta un coup d´œil dans la pièce et vit son pokémon congelé.)
Rocket : (le poing serré, l´air rageur.) Les salauds !
( Les deux autres rockets passèrent à côté de leur compère en courant, se lançant à la poursuite des deux fuyards.)
Rocket2 : Rattatac !
Rocket 3 : Persian !
(Ils envoyèrent eux aussi leurs pokémon à la poursuite de Max et Al qui essayaient de trouver une autre sortie.)
Max : ( tout en courant.) On peut oublier la discrétion maintenant non ?
Al : C´est pas le moment de faire l´humour !
Max : Je suis sérieux, on coure sans savoir où on va on risque de tomber sur d´autres rockets !
Al : Oui je sais. ( Au moment où ils disaient cela ils tombèrent nez à nez avec une nouvelle rocket.)
Rocket4 : Eh vous !
Al : Mais c´est pas vrai !
(Al s´arrêta net au milieu du couloir et Max l´imita à quelques secondes près. Il regarda sur le côté et vit un nouveau couloir.)
Max : Par là ! ( Il tira la manche de Al pour la forcer à le suivre. Al regardait frénétiquement de tous les côtés et vit qu´ils passaient à côté de gros tuyaux.)
Al : Des conduites d´eau. ( Elle regarda Ptiote à côté d´eux et une idée lui vint tout de suite à l´esprit.) Stop on va les ralentir.
Max : Hein comment ?
Al : ( le poing serré.) Casses les conduites d´eau, Ptiote tiens toi prête !
Max : Ok, Vigoroth j´ai encore besoin de toi ! Tranche, sur les tuyaux !
Al : Et rappelle Cochignon on va devoir se mettre à l´abri !
( Les trois rockets et leurs pokémon accouraient vers eux tandis que le pokémon de Max s´élançait vers les tuyaux pour les briser.)
Al : Ptiote laser glace, prépare nous un abri ! ( Le pokémon aquatique fit un mini barrage au milieu du couloir pour protéger les deux dresseurs. Il fut à peine fini quand les conduites d´eau éclatèrent et projetèrent de l´eau sous pression sur les rockets, Max eut juste le temps de rappeler Vigoroth et cochignon avant qu´ils ne soient propulser par l´eau eux aussi.)
Rockets 2 3 4 : Aaaahhhh !!!
Al : Parfait, et maintenant Ptiote cascade !
( Ptiote passa par-dessus le barrage et elle utilisa toute son énergie pour propulser un maximum d´eau sur les rockets. Rattatac et les rockets furent emportés par le courant qui se déversait dans le couloir, mais le persian sauta sur le mur et rebondit pour passer par-dessus le barrage de glace.)
Max : Al attention !
( Al sauta sur le côté et évita de justesse une attaque griffe du pokémon.)
Al : Ptiote !
( Le pokémon de Al cessa son attaque cascade et sauta par-dessus la barrière à son tour. Dans un réflexe il utilisa une attaque pistolet à à pour stopper l´attaque de Persian qui essayait de sauter sur les deux adultes. Max attrapa le bras de Al qui était encore à terre.)
Max : Aller viens maintenant !
( Al se releva, tirée par Max, et de son autre main elle attrapa la pokéball de son tartard qui semblait fatigué.)
Al : Reviens Ptiote !
( Max et Al couraient à nouveau et ils finirent par trouver l´entrée d´une grande salle où il n´y avait heureusement personne. Il y avait des cartons partout, certains étaient plein et fermés par du gros scotch marron mais beaucoup étaient vides. Il y avait aussi des tables et des machines non branchées contre les murs.)
Max : (il s´arrêta pour reprendre son souffle.) C´est vraiment un entrepàt ici…
Al : On ne doit pas traîner ici… Pouf… Il faut…
Miâwwwww !
( Les deux dresseurs essoufflés se retournèrent, le persian les avaient suivit.)
Max : Encore ce sale pokémon.
Al : (qui sortit la pokéball de Gradhyena.) Je m´en occupe. Jack vas y !
Miâw ! Fffffff !
Grrrrr…
( Le pokémon de Al essayait d´impressionner son adversaire. En temps normal il y arrivait très bien car sa grosse taille, son regard perçant et son poil noir et rêche le faisait apparaître effrayant, mais ce persian là ne semblait pas le genre de pokémon à se laisser impressionner.)
Al : ( décidée.) Je vais nous sortir d´ici, mais avant je me débarrasse de celui là.
( Le persian sauta sur le gradhyena les griffes sorties. Il les planta dans le dos de gradhyena qui poussa un hurlement tout en grognant. Il mordit violemment le persian où il pouvait l´atteindre pour le forcer à lâcher.)
Al : C´est bien Jack montre lui ce que tu sais faire, mâchouille !
( Le persian finit par lâcher et Gradhyena en profita pour le mordre d´avantage. Il le tenait au niveau des omoplates avant, presque au niveau du cou. Le persian essayait malgré tout de se défendre, il planta ses propres crocs dans l´une des pattes arrière de Gradhyena. Leur corps à corps était violent et furieux.)
Al : Il est tenace…
Max : Al j´ai trouvé une porte par là bas !
Al : C´est bien, on arrive. Jack envois le valser !
( Le pokémon souleva le persian et l´expédia plusieurs mètres plus loin. Rapidement le persian se releva et chargea Gradhyena.)
Al : Attaque bélier !
( Les deux pokémon se foncèrent mutuellement dessus et se heurtèrent dans sa face à face brutal. La charge de Gradhyena était plus puissante et il propulsa le persian dans les airs. Le pokémon atterrit sur le sol juste à côté d´une autre porte qui s´ouvrit à la volée. Les trois rockets déboulèrent dans la pièce tremper jusqu´aux os avec des expressions furieuses.)
Rocket4 : Les voilà !
Rocket3 : Vous n´arriverez pas à sortir d´ici la sortie a été bloquée !
Max : Al !!!
Al : Viens Jack ne traînons pas.
( Jack jeta un rapide regard à Persian en train de se relever avant de suivre Al docilement mais rapidement. Max, Jack et Al prirent la seconde porte et empruntèrent un couloir au hasard. Ils passèrent devant plusieurs portes mais ils ne s´arrêtèrent pas, craignant trop de tomber sur d´autres rockets. Les trois rockets étaient à la traîne mais persian avait encore réussi à les rattraper.)
Al : Jack ? Jack non ! ( Le gradhyena qui avait vu se rapprocher le pokémon chat s´était arrêté pour lui tenir tête.)
Max : Dépêches toi Al !
( Ils tournèrent à l´angle au bout du couloir laissant Jack sauter à nouveau sur persian pour le mordre et tombèrent sur un mur sans issue.)
Max : Quoi ?!?
( Il se cogna dans le mur et Al freina juste à temps pour ne pas faire de même.)
Al : Jack !
Max : ( stressé.) Qu´est ce qu´on fait maintenant ?!?
Al : ( elle sortit une dernière pokéball.) Jack viens là dépêches toi. ( Le gradhyena laissa tomber persian bien amoché cette fois ci et accourut le plus vite possible auprès de sa dresseuse qui le rappela immédiatement. Elle se tourna vers Max avec un air décidé.) On a trop traîné ici, maintenant on s´en va et presto.
Max : Mais comment ?!?
Al : Alakazam !
Rocket3 : Le gradhyena est parti par là ! Je l´ai vu !
Rocket2 : Mais grouillez vous !
Al : Max accroche toi à mon bras. ( Elle posa une main sur le grand alakazam devant elle et Max lui agrippa son autre bras.)
Rocket4 : Pas de panique ils sont bloqués, c´est une impasse !
Al : Téléport !
Alakazam.
( Les yeux d´Alakazam devinrent bleu lumineux, ses cuillères se plièrent dans un mouvement synchro, et en une demi seconde les deux dresseurs et leurs pokémon se retrouvèrent à l´extérieur, en pleine nature.)
Max : ( Il clignait des yeux pour voir s´il ne rêvait pas.) Mais… Mais qu´est ce qu… On a… On est sorti ?
Al : Je sais ça fait toujours bizarre le téléport la première fois.
( Les deux adultes scrutèrent les environs. Il n´y avait que des arbres, de grandes herbes et quelques roucool perchés sur les branches.)
Max : On est toujours sur l´île, mais où exactement ?
Al : On va le savoir rapidement. William sors de là.
( Elle laissa à nouveau sortir son charmillon de sa pokéball.)
Al : Charmillon fais le tour du coin et retrouves Tif. Ramènes le ici ainsi que mon sac, mais au passage saupoudre de la poudre dodo un peu partout, je ne veux pas qu´on nous suive.
Charmi. Miiiiiii. ( Le pokémon s´envola et se mit à survoler les arbres en laissant tomber de ses ailes une poudre bleu ciel très légère.)
Al : ( avec un léger sourire.) La poudre dodo, ça c´est une vraie merveille de la nature.
Max : ( il sourit à son tour, soulagé et impressionné.) Oui je commence à comprendre pourquoi.
Al : Reviens Alakazam c´était parfait.
Alak. ( il baissa la tête pour saluer sa dresseuse avant de rentrer dans sa pokéball.)
Rou…
Boum !
( Les deux dresseurs se retournèrent pour voir d´où venait le bruit sourd. Un roucoups, victime de la poudre dodo, venait de tomber de l´arbre en s´endormant. Max sourit amusé et Al lança une pokéball sur le pokémon endormi.)
Al : Aller un de plus pour la collection.
Max : ( il regarda la pokéball se verrouiller sur le pokémon vol puis se tourna vers Al à nouveau.) Mais j´avais toujours entendu dire que le téléport était dangereux pour les humains.
Al : Dans certaines conditions ça ne l´est pas.
Max : Du genre ?
( Al ramassa la pokéball et la garda en main pour jouer avec. )
Al : Ce n´est pas dangereux pour ceux qui ont un lien étroit avec les pokémon psychiques par exemple, et ce n´est pas non plus dangereux quand le pokémon est de haut niveau et maîtrise parfaitement cette technique, c´est le cas d´Alakazam. De tous mes pokémon psy c´est le seul qui puisse me téléporter sans risque. Il m´a servi plus d´une fois.
Max : Impressionnant… Il arrive même à téléporter plusieurs personnes et plusieurs pokémon en même temps.
Al : ( avec un petit sourire fier et satisfait.) Ca c´est parce qu´il est très fort. J´espère qu´Antony réussira à faire ça avec ses pokémon. Il est très proche des pokémon psy, ça devrait lui être très utile…
Max : Revoilà Charmillon, enfin William.
Al : ( elle se retourna.) Parfait, et il a retrouvé Tif. ( Le charmillon passa au dessus de Al et lâcha le sac qu´il tenait au bout de ses petites pattes.)
Max : Il n´a pas mis beaucoup de temps, on ne doit pas être très loin de l´entrepàt.
Al : J´ai peur que tu es raison Max, on va se dépêcher de retourner en ville. William, Tif, beau boulot on rentre à la maison maintenant.
Max : On y va ?
Al : ( elle hocha la tête.) Oui.
( Les deux dresseurs se mirent à courir vers le Nord, retrouvant rapidement le pré de l´île cinq qu´ils traversèrent un peu plus lentement. Avant de sortir du pré ils se glissèrent dans un buisson pour enlever leurs blouses et remettre les vêtements qu´ils avaient àtés. En voulant ranger la blouse qu´elle avait volée aux rockets Al s´aperçut qu´il y avait quelque chose dans la poche. Elle en sortit un stylo et une carte noire blanche et rouge plastifiée de la même taille qu´une carte de dresseur standard.)
Al : Ca mais… (Elle regardait attentivement la carte et Max qui venait de remettre son pull regarda à son tour la carte que tenait Al.)
Max : Qu´est ce que c´est ?
Al : Je pense que c´est ce que voulait le rocket qui nous a demandé nos « cartes ». T-R card…
Max : ( il se penchait pour mieux voir.) Qu´y a-t-il d´écrit d´autre ?
Al : Il y a une photo, un numéro d´identification comme pour les dresseur normaux, mis à part que ce n´est pas le même code apparemment, une liste des pokémon fournis et il y a aussi deux autres emplacements.
Max : Pour quoi ?
Al : Hum… N.C et « P complémentaires. » Ca doit être « pokémon complémentaires. » mais N.C… Il n´y a rien sur cette carte ci. Juste une photo un numéro et une liste de pokémon.
Max : N.C ? Numéro de C quelque chose non ?
Al : Ou bien C ce serait « code » mais N voudrait dire quoi ?
Max : Numéro de code peut être ? Mais qu´est ce que ce serait ?
Al : Je ne sais pas… Si seulement on avait une deuxième carte pour comparer… Enfin on va pas se plaindre c´est déjà bien, je suis sûr que ça va intéresser Peter.
Max : Je pense aussi. On devrait y aller maintenant.
Al : Oui allons y.
( Ils sortirent du buisson en tenue de touriste et retournèrent rapidement au village principal de l´île. Al préféra ne pas aller au centre pokémon pour soigner ses pokémon et Max suivit son exemple. Al et Max prirent le premier bateau qui quittait l´archipel en direction du continent de Kanto…)
( Plus tard, une fois chez elle, Al fut contactée par Peter lui-même. Jacky était en train de discuter avec Max dans la cuisine.)
Peter : Alors maître Alice vous avez réussi ?
Al : Oui Maître mais on s´est vite fait repéré, et j´ai peur que les anciens rockets aient parlé de moi aux nouveaux.
Peter : Il fallait s´y attendre, ils doivent aussi connaître votre mari ainsi que Sacha Ketchum.
Al : Sûrement…
Peter : C´est pour ça que je voulais que vous y alliez avec Max Yamada.
Al : Maître Peter, sauf votre respect Max est digne de confiance mais il n´est pas habitué à ce genre de mission.
Peter : Je le sais et c´est pour ça que je l´ai envoyé avec vous.
Al : Pardon ?
Peter : Il est digne de confiance, les rockets ne le connaissent pas et il a des connaissances en combat pokémon ainsi qu´en pokémonogie, son seul défaut est d´avoir été trop jeune à l´époque où vos amis et vous avez stoppés les rockets.
Al : Il est intelligent, plus que moi je le reconnais et même plus vif d´esprit en temps normal mais il n´a pas d´expérience dans l´infiltration des bases rockets.
Peter : Je le sais. Et c´est pour ça que je veux que vous lui appreniez, vous avez commencé et j´ai l´impression que c´est une réussite. L´ARCU a besoin de toutes ses forces et Max Yamada en fait parti. Formez le pour qu´il soit apte à partir en mission lui aussi quand il le faudra.
Al : (elle inclina légèrement la tête devant le vidéophone.) Je ferais de mon mieux Maître Peter, je vous le promets.
Max : Al ? ( Al se retourna : Max et Jacky venaient d´entrer dans le salon pour voir qui les appelaient.)
Jacky : C´est Maître Peter au vidéphone ? ( Al hocha la tête et les deux hommes se rapprochèrent.)
Peter : Qu´avez-vous découvert ?
Max : Des échantillons, de l´ADN de pokémon.
Jacky : J´ai vérifié sur quelques uns des flacons que Al a ramenés.
Al : J´en ai d´autres encore intacts à vous donner maître.
Max : Il y avait des centaines de races différentes.
Peter : C´était de l´ADN ? De l´ADN normal ?
Jacky : Oui, j´ai comparé avec un peu d´ADN des pokémon de Al ils sont identiques pour des pokémon de la même espèce.
Al : Par contre Max et moi on a eu l´impression que… Que ce n´était vraiment qu´un entrepàt, même pour les échantillons d´ADN, je ne sais pas ce qu´ils allaient en faire mais ça ne devait pas être là bas en tout cas.
Max : Et il n´y avait pas beaucoup de rockets non plus.
Al : C´est vrai. Comparé à leurs repaires habituels… Enfin leurs anciens.
Peter : Moui, mais ce n´est que le début. Le premier que nous découvrons et sans doute d´une moindre importance sinon il serait mieux camouflé, je m´en doutais.
Al : Oh, et on a aussi trouvé ceci. ( Al lui montra la carte rocket devant l´écran et Peter se rapprocha un peu en plissant des yeux pour mieux voir.)
Al : Ca ressemble à une carte de dresseur mais pour les rockets.
Max : On pense que c´est une façon de prouver qu´ils sont bien, euh de « la maison » au sein de leurs planques.
Peter : Hum… Intéressant, très intéressant. Vous me la confierez plus tard, je crois que ceci va vraiment nous être utile pour la suite.
( Al, Max et Jacky se regardèrent mutuellement et répondirent tous à l´unisson.)
Al / Max / Jacky : Je crois qu´on pense à la même chose.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]