Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 17
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : Un étrange concours... De circonstances! Partie I
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 3/2/2006 à 23:39
Œuvre lue 80873 fois Dernière édition le : 14/10/2012 à 16:48
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 17

Un étrange concours… de circonstances. Partie I

Sylvain : Dardargnan attaque double dard !
Bzzzzzz !
(Le pokémon de Sylvain piqua une première fois son adversaire, puis avec son second dard il l’envoya voltiger dans les airs. Le tarsal fit un joli vol plané avant de retomber comme une masse sur le sol.)
Christophe : (il regarda avec une moue dépitée son pokémon évanoui sur le sol) Tant pis tarsal, t’as fait de ton mieux, reviens.
Sylvain : (il sautait littéralement de joie) Ouais !
Greg : (en soupirant) Et aller, troisième dresseur de la journée…
Florine : (en faisant craquer ses doigts) Sans compter les deux que j’ai affrontés.
Seb : (il se pencha entre Florine et Greg en souriant) Et les deux que J’AI affronté.
(Sylvain serra la main du dresseur au tarsal et revint voir ses amis avec un air radieux.)
Sylvain : J’ai une pèche d’enfer aujourd’hui !
Seb : Je te comprends, ça fait du bien de se remettre un peu à l’entraînement après cinq jours passés sur un bateau en pleine mer.
Sylvain : Ouais. T’as vu Greg ? Je te l’avais dit qu’il serait bon mon départ à Hoenn.
Greg : Grégoire. Je reconnais que vous vous êtes pas mal débrouillés, mais attendez un peu d’avoir visiter la région avant de vous venter.
Florine : C’est toi qui dis ça ?
Greg : (avec un étrange sourire) Tant que nous sommes ici, je vais vous offrir une autre sorte de spectacle. Les combats ça va bien cinq minutes pour se défouler mais ça n’a aucune classe, aucun…
Florine : (elle croisa les bras et prit une voix blasée) Abrège Greg.
Greg : (il lança un regard dédaigneux à Florine puis toussota) Hem hem, très bien venez.
Seb : Je sais où tu nous emmènes !
(Ils arrivèrent au Nord Ouest de la ville devant un grand bâtiment rouge qui avait l’air de grouiller de monde.)
Seb : A l’établissement de concours de Poivressel.
Greg : Exactement.
Seb : (tourné vers Florine et Sylvain) Il nous en a parlé plus d’une fois.
Florine : Je ne te le fais pas dire. Encore tes fichus concours.
Greg : Attends de voir ce que ça donne en catégorie hyper.
Florine : J’ai un minimum de culture moi monsieur, je sais ce que « ça donne ». J’ai déjà vu ma mère et Flora faire des concours.
Sylvain : Les concours c’est pour les fi… Euh non rien. (Il arrêta sa phrase avant que Greg ne le tue du regard.)
Greg : Alors je ne vous retiens pas si cela ne vous intéresse pas. (Il s’avança vers la porte et malgré tout, Flo, Sylvain et Seb le suivirent.)
Seb : J’aimerais bien le voir concourir, voir s’il est vraiment aussi fort qu’il le dit. Oh tu viens aussi Sylvain ? Je croyais que tu pensais que les concours s’étaient pour les nanas ?
Sylvain : (en vérifiant que Greg n’écoutait pas) Y participer oui, mais à regarder ça devrait passer. C’est presque comme un combat après tout.
(Florine regardait les alentours, il y avait pas mal de monde : des dresseurs, des touristes, des enfants, des adultes et même des personnes âgées. C’était une foule très hétérogène mais tous étaient fascinés par les concours pokémon. Elle repéra ses amis près de l’accueil et se dirigea vers eux. Grégoire était en train de s’adresser à la responsable des inscriptions.)
Greg: (comme un pacha dans son palais) Bonjour Jessica, alors Hedenelle est toujours champion ?
(Une jeune hôtesse aux longs cheveux bruns et en tenue rouge pourpre élégante se retourna.)
Jessica: Grégoire ! Te voilà de retour ? On peut fermer boutique, les autres coordinateurs n'ont plus aucune chance.
Greg: (flatté) Merci, mais tu exagères un peu, quoi que...
Jessica: (tournée vers les trois autres) Le pire c'est que ce que je dis est vrai.
Greg: Je t'amène des amis pour qu'ils voient ce que c'est qu'un VRAI concours pokémon. Y a t’il une compétition convenable de prévue aujourd'hui ?
Jessica: Oui, à quinze heures il y a un concours de sang froid, Ronald Velasco est inscrit, tu le connais ?
Greg: Vaguement, je l'ai affronté une fois. Je sais que c'est un grand concouriste mais je n'ai pas eu beaucoup de difficultés face à lui.
Jessica: Il y a aussi Andrew Novack.
Greg: (agréablement surpris) Andrew ? Ca fait longtemps que je ne l'ai pas vu celui là.
(Il se retourna et regarda les trois autres avec une lueur de fierté dans le regard.)
Greg : C'est un de mes amis.
Florine: (les bras croisés) T'as des amis toi maintenant?
(Sylvain et Seb rirent silencieusement. Greg toisa Florine du regard puis se retourna vers Jessica en grognant.)
Greg : Ensuite ?
Jessica: (elle regardait dans ses fiches) Hum... Pascaline Peio, et… Mégane Fritz.
(Le visage de Grégoire se figea. Puis il cligna des yeux plusieurs fois avant de reprendre son air digne et prétentieux habituel.)
Greg: Elle aussi je ne l'ai pas vu depuis longtemps… Dommage qu'il n'y ait plus de place à ce concours, j'aurais aimé la vaincre une nouvelle fois, juste pour lui faire ravaler ses paroles.
Jessica: (elle soupira) Allons Grégoire... Elle était en colère, tu peux le comprendre ça.
(Greg eut une sorte de marmonnement et il s'éloigna tandis que Jessica soupirait.)
Sylvain: Excusez moi, qui c’est Mégane ?
Florine: On s'en fout. En plus ça ne nous regarde pas.
Seb : (il bouscula légèrement Florine pour se rapprocher de Jessica) "On s'en fout" parle pour toi ! Que lui a t'elle dit pour le vexer ?
Jessica: (elle hésitait) Et bien...
Florine: Sûrement pas grand chose, Greg est quelqu’un de susceptible.
Sylvain: C'était une amie de Greg ?
Jessica: Non pas vraiment, c'est plutôt son ex…
(Les trois ados sursautèrent en même temps.)
Sylvain / Florine/ Seb : Son ex ?!?
Jessica: (elle eut un mouvement de recul et prit un air amusé) Greg ? Vous avez le droit de l'appeler Greg vous ? Vous avez de la chance.
Sylvain: Vous voulez dire son ex-petite amie?
(Les trois enfants ouvrirent grands leurs yeux et leurs oreilles en direction de Jessica mais Grégoire revenait vers eux.)
Greg: Mais qu'est ce que vous faites ? Je vous attends moi.
Jessica: De toute façon il vous expliquera ça mieux que moi, allez lui demander.
Seb: (enthousiaste) Alors là faut y compter !
(Il se mit à courir pour rattraper Greg sous les yeux perplexes de ses amis.)
Sylvain : Oh là.
Florine : (dans un soupir) Quelle commère celui là…
Seb : Eh Greg c’est quoi cette histoire avec Mégane ?
Greg : Quoi ?
Seb : (sur un ton faussement indifférent mais avec un sourire jusqu’aux oreilles) J’ai ouïe dire qu’il y avait de l’amour dans l’air entre elle et toi.
Greg : (il haussa un sourcil) Qui t’as raconté ça ?
Seb : Les murs. Tu ne savais pas ? En plus d’avoir des oreilles, ils ont des bouches et des langues.
Greg : C’est sûrement Jessica.
Seb : (il donna un coup de coude à Greg) Aller racontes, j’uis ton ami non ?
Greg : (après une profonde inspiration) Il y avait de l’amour. Aujourd’hui c’est assez froid et même plus : elle me déteste, je n’ai jamais vraiment compris pourquoi.
Seb : (étonné) Comment ça ?
Greg : Un beau jour on s’est disputé elle et moi. Elle était de mauvaise humeur et elle s’est mise à ironiser, un peu comme Florine le fait d’ailleurs. Ensuite je lui ai répondu, ça c’est terminé en insultes. Elle m’a injurié de tous les quolibets qu’elle connaissait, je n’ai même pas su lui répondre. Elle a fini par hurler qu’elle me quittait et qu’elle ne voulait plus jamais me revoir.
Seb : Pourquoi était-elle de mauvaise humeur sans indiscrétion ?
Greg : Je venais de la battre en concours pokémon, ce fut le premier et le seul concours que nous ayons fait l’un contre l’autre. Et tu es totalement indiscret Sébastien.
Seb : Concours de quoi ?
Greg : De sang froid. Je ne sais pas pourquoi elle n’a pas réussi à garder son calme ce jour là, alors que c’est quelqu’un d’un naturel serein…
(Un long silence s’installa entre les deux garçons, Sylvain et Florine arrivèrent à se moment là.)
Florine : Quelqu’un est mort ?
Greg : Pardon ?
Sylvain : Vous devriez voir la tête que vous faites.
(Greg passa une main sur ses cheveux pour vérifier que pas un seul ne rebiquait puis il reprit sa prestance naturelle.)
Greg : Puisque vous êtes tous là je vais vous faire visiter. On va essayer de trouver Andrew, essayez de faire bonne impression pour une fois.
(Florine faillit se jeter sur lui pour l’étrangler mais Seb la retint juste à temps. Sylvain glissa ses mains dans ses poches sans accorder d’importance à la réflexion de Greg et fit signe à Florine et Seb de suivre le coordinateur. Greg leur présenta la salle de concours, la tribune des juges, les gradins, il passa même dans la salle de préparation des concouristes. Il tenait absolument à ce que l’on dise cette phrase au lieu de « vestiaires » comme le faisait Sylvain. Finalement, Greg finit par retrouver le fameux Andrew, un joli garçon blond de l’âge de Greg avec des yeux vert lagon.)
Greg : (de bonne humeur) Bonjour Andrew.
Andrew : (il cligna des yeux, agréablement surpris) Grégoire ! Tu es revenu. (Il lui serra chaleureusement la main et Greg sourit à son ami en gardant beaucoup de tenue.)
Andrew : Si tu savais comme j’ai pu m’ennuyer en concours sans toi.
Greg : Et moi donc à Kanto… Des mois pénibles tu ne peux pas imaginer à quel point.
Andrew : Au fait voici une autre coordinatrice : Pascaline. (Il tendit les mains vers une fille blonde platine à côté de lui, plutôt belle et bien proportionnée. Greg s’inclina devant elle pour la saluer.)
Greg : Je suis charmé. (Elle sourit avec satisfaction et Greg s’écarta quelque peu pour qu’Andrew voit les trois autres.)
Greg : Laisses moi te présenter mes nouveaux amis : Sébastien, Sylvain et Florine. (Florine avait haussé les sourcils, très surprise que Greg emploie le terme « ami » avec elle.)
Seb : (il affichait un grand sourire et se mit à parler bas à Florine) Il serait presque gentil aujourd’hui.
Florine : J’y pensais justement.
Andrew : Ce sont des coordinateurs ?
Greg : Non ce sont des dresseurs de Kanto. Ils sont un peu jeunes mais si tu connaissais leur nom de famille !
Sylvain : (un peu gêné) Euh… Grégoire, tu sais c’est pas pour ça qu’on est de bons dresseurs.
Greg : Certes non.
(Sylvain fronça les sourcils comme s’il avait détecté un sous entendu déplacé, mais avant qu’il puisse répliquer la jeune femme de l’accueil arriva vers eux.)
Jessica : Grégoire tu peux venir s’il te plaît ?
Greg : Qu’y a-t-il ?
Jessica : Un nouvel inscrit mais nous avons un problème d’effectif, il manque des concurrents.
Greg : (il se tourna vers ses amis) Je reviens dans quelques minutes.
Andrew : On va t’attendre ici.
Pascaline : Il est très séduisant ce garçon. (Florine leva les yeux au ciel et Andrew eut un sourire identique à celui de Seb.)
Andrew : Oh oui. Grégoire est un garçon avec beaucoup de classe.
Pascaline : Excusez moi mais j’ai quelques détails à régler. On se revoit au concours Andrew et que le meilleur gagne !
Sylvain : (il se grattait la tête) Mais c’est pas possible, qu’est ce qu’elles ont toutes les filles avec Greg ? J’avais jamais vu un truc pareil.
Florine : Il faut dire qu’on n’aurait pas à supporter ça s’il n’en faisait pas des tartines à chaque fois.
Andrew : Ah Grégoire et les filles… C’est une longue histoire. Mais il n’était pas comme ça avant.
Sylvain : Comment il était alors ?
Florine : Ca je serais curieuse de savoir.
Andrew : En fait il a toujours été un peu prétentieux et surtout il a toujours eu un charme incroyable. Mais bizarrement il était plutôt réservé dans son enfance. Il apprenait à maîtriser ce « talent ». Et puis en grandissant, comme nous tous, il s’est intéressé aux filles.
(Il fit un clin d’œil à l’adresse de Seb et Sylvain.)
Andrew : Il s’est mis à utiliser son charme pour draguer. Cela marchait plus que bien mais il ne faisait jamais de zèle. Or un jour il est tombé sur Mégane, ça a été le coup de foudre.
(Nos trois amis, et en particulier Seb, buvaient les paroles d’Andrew.)
Andrew : (pris d’un doute) Vous connaissez Mégane ?
Seb : On en a entendu parlé oui…
Florine : Je voudrais bien la voir. (Sylvain hocha la tête et Seb approuva lui aussi.)
Andrew : Si vous savez qui elle est alors je continue mon histoire. Le charme de Grégoire a tout de suite marché avec elle, et lui en était fou amoureux. Ca a duré longtemps entre eux, enfin pour des adolescents de notre âge évidemment, jusqu’à ce fameux concours… Ca a tout foutu en l’air si vous me passez l’expression. Mégane a rompu et Grégoire en a eu un sacré choc. Les insultes de Mégane l’ont aidé à avaler la pilule si je puis dire. Son amour propre l’a aidé à oublier ses sentiments pour elle mais après cette mésaventure, il est devenu très différent, surtout avec les filles. Il s’est mis à draguer de plus belle et il concluait à chaque fois. Il allait beaucoup plus loin dans l’épate et dans le romantisme mais ses amourettes ne duraient jamais bien longtemps. Le maximum ce fut trois semaines et le minimum doit être aux alentours d’un après midi. Il y a même eu une période où c’était une fille une journée…
Sylvain : (intrigué) Mais de quel concours tu parles ?
Seb : Je t’expliquerai.
Florine : (effarée par le récit d’Andrew) Quel enfoiré !
Seb : Sois moins dure Florine...
Andrew : Avec la plupart des filles, il rompait de façon très sèche, il ne prenait pas la peine de leur dire au revoir, il passait à quelqu’un d’autre comme ça, dans un claquement de doigts.
Florine : C’est ce que je disais : un enfoiré !
Andrew : Tu n’as pas totalement tort mais je vous l’ai dit, sa rupture difficile l’a marqué au fer rouge. Un peu avant son départ pour Kanto il est devenu morose…
Seb : (en haussant un sourcil) Morose ?
Andrew : Oui, alors pour rompre il allait voir la fille et lui disait en face que ça ne pouvait pas durer et qu’il préférait tourner la page, avec beaucoup de tact et de gentillesse, un vrai gentleman dans ces cas là.
Florine : (sceptique) Mouais…
(Pendant ce bref instant de silence, Seb le regard baissé réfléchit à ce que Andrew venait de lui raconter. Quelque chose l’intriguait depuis quelques temps, en fait depuis sa rencontre avec Grégoire quand il leur avait révélé qu’il était coordinateur et pas dresseur.)
Seb : Dis nous Andrew, tu as parlé du départ de Greg pour Kanto. A nous, il ne nous a jamais dit pourquoi il était parti d’ici. Tu sais quelque chose ?
(Le jeune coordinateur n’eut pas le temps de répondre à Seb car Grégoire revenait auprès d’eux.)
Greg : Il y avait un nouvel inscrit, un certain Roberto Deladores. J’ai dû m’inscrire pour qu’il ait un adversaire, mais les organisateurs cherchent de nouveaux candidats, c’est plus pratique pour eux d’avoir huit concurrents, Jessica va faire passer une annonce.
Florine : Eh un concours ! Ca ça me plairait bien.
Sylvain : Comme je le dis : les concours c’est pour les filles…
(Greg et Andrew le dévisagèrent et Sylvain se sentit rougir.)
Sylvain : Oups, désolé Andrew, Greg… C’est sorti tout seul.
Greg : Grégoire !
Seb : Moi je veux bien m’inscrire aussi, aller viens Flo, on va voir Jessica.
(Ils marchèrent vite dans le couloir pendant que Jessica passait l’annonce dans les hauts parleurs.)
Greg : C’est une bonne expérience les concours mais ils ne sont pas au niveau, ils ne gagneront même pas leur premier duel.
Sylvain : (d’un air convaincu) Tu devrais leur faire confiance, Seb et Flo sont doués, ils peuvent y arriver j’en suis sûr.
Andrew : Je ne veux pas te décevoir Sylvain mais Grégoire a raison. C’est le niveau hyper ici. Je ne dis pas s’ils étaient en normal ou en super mais là le niveau est bien trop élevé pour des novices.
Sylvain : (sceptique) Hum…
(Les trois garçons rejoignirent Florine et Seb a l’accueil, ils venaient de s’inscrire. Ils retrouvèrent du même coup Pascaline qui buvait un thé dans l’espace détente face au guichet d’accueil. Greg s’avança vers elle, passant encore une fois une main sur ses cheveux. Andrew lui resta avec les trois kantonais, Jessica lui avait donné une feuille-horaire des manches du concours.)
Andrew : Vous qui vouliez rencontrer Mégane vous allez être servis.
Sylvain : Pourquoi ?
Andrew : Parce qu’elle va affronter Sébastien dans la première manche.
Seb : (surpris) Sérieux ? (Andrew hocha la tête et Florine tendit le cou pour voir le planning elle aussi.)
Florine : Ils passent à quelle heure ?
Andrew : Dans une demi heure.
Sylvain : Au fait quels pokémon avez-vous inscrit ?
Florine : Loyal mon évoli.
Seb : Mélofée.
Andrew : Un mélofée ? Pour un concours de Sang froid ?
Seb : C’est le pokémon le plus calme que j’ai.
Andrew : Oui mais il ne doit pas avoir de technique adaptée.
Seb : Mes autres pokémon n’étaient pas adaptés non plus.
Andrew : (en hochant la tête) Tss tss tss, je me demande si vous réalisez bien dans quoi vous vous êtes lancés. Enfin ce n’est pas grave, je ne vais pas me plaindre alors que vous allez me faciliter le travail.
(Il leur fit un clin d’œil.)
Florine : Ne vend pas la peau de l’ursaring avant de l’avoir tué.
Seb : Bien dit. Oh mais… (Il claqua des doigts.) Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ! Andrew, est-ce qu’on peut changer le pokémon qu’on a inscrit ?
Andrew : Oui… Oui personne ne le fait mais c’est possible. Mais vu l’heure qu’il est dépêche toi.
Seb : Ok, viens !
Sylvain : Quoi ? Aaaaaah !
(Seb tira brutalement Sylvain par la manche pour qu’il le suive en courant.)
Sylvain : Eh mais pourquoi tu veux que je viennes ?
Seb : (avec un sourire malin) Parce que j’ai besoin de toi, aller grouille !
(Ils se précipitèrent au bureau d’accueil sous les yeux perplexes des deux autres.)
Florine : Qu’est ce qu’ils fabriquent ?
(Plus tard, Sylvain, Florine, Grégoire et Andrew accompagnèrent Seb jusqu’à la salle de préparation des concouristes puis ils partirent rapidement s’installer dans les gradins pour être bien placés.)
Greg : Je ne suis pas sûr qu’inscrire Mangriff est une très bonne idée.
Sylvain : D’après Seb c’est toujours mieux que rien.
Greg : Ses attaques sont peut être bonnes pour un concours de sang froid mais il n’est pas encore assez habitué à Seb, ça ne fait qu’un mois qu’il est avec nous.
(De son côté, Seb patientait dans les vestiaires lorsqu’il entendit la porte claquer, quelqu’un venait de rentrer à son tour. Il s’agissait d’une fille un peu plus âgée que lui, très belle mince, pâle, aux yeux plissés et aux longs cheveux raides sombres mauve foncé. Elle avait une grande fleur violette accrochée dans les cheveux. Seb eut le souffle coupé pendant quelques secondes puis avec son air jovial habituel il sourit à la coordinatrice.)
Seb : Salut !
Fille : Bonjour. Tu dois être Sébastien Lavandson.
Seb : Exactement, et toi tu dois être Mégane. J’ai beaucoup entendu parler de toi, j’avais hâte de te rencontrer.
Mégane : (presque amusée) Vraiment ? Je suis flattée mais je n’aime pas fraterniser avec mes rivaux avant le concours.
Seb : Oh je peux attendre la fin du concours.
Mégane : (en s’inclinant) Alors à tout à l’heure, Sébastien.
(Rêveur, il la regarda passer devant lui pour aller s’installer à l’autre bout du vestiaires. « Elle est drôlement belle », songea t’il. « Ca ne m’étonne pas que Greg ait flashé sur elle ».
Quelques minutes plus tard les deux concouristes avancèrent vers chacune des extrémités de la piste de concours. Les gradins étaient pleins à craquer et Seb semblait prendre un véritable plaisir à regarder tous les spectateurs de la salle.)
Commentatrice : La première manche de ce concours pokémon opposera la fameuse Mégane Fritz, une habituée des concours en catégorie hyper, à Sébastien Lavandson un jeune et joli garçon venu de la région de Kanto.
Florine : (étouffant un rire) Jeune et joli ? Ih ih.
(Avec un air radieux, Seb fit un signe de main à ses amis dans le public, seul Greg resta complètement stoïque. Le regard insondable, il fixait Mégane qui trônait d’un air digne, le buste bien droit.)
Commentatrice : Espérons pour notre jeune ami que la chance du débutant sera avec lui.
Mégane : (en s’inclinant poliment) Bonne chance Sébastien.
Seb : (enjoué) Merci Mégane, je crois que je vais en avoir besoin.
Commentatrice : Présentation des pokémon.
(Dans un même mouvement Seb et Mégane sortirent leurs pokémon. Seb envoya Mangriff tandis que la pokéball de Mégane libérait un Airmure dont les ailes d’acier reflétaient comme un miroir tout ce qui se passait autour de lui.)
Commentatrice : Voici Fuur l’Airmure de Mégane, détenteur de nombreux rubans et champion actuel de la catégorie super depuis cinq mois. Il concoure aujourd’hui pour le ruban en hyper. Son adversaire sera Mangriff, un nouveau venu dans les concours comme son dresseur.
Florine : Le pire c’est que ce n’est même pas son dresseur…
Sylvain : Ce n’est pas moi non plus dans le fond.
Greg : Je m’attends au pire. Regardez ça, Mangriff n’a même pas l’air d’un pokémon de concours.
Sylvain : (il murmura pour Florine) C’est vrai que comparé à Airmure, Mangriff a l’air franchement miteux. Son ancien dresseur n’a pas dû en prendre très soin…
(Le juge pokémon, son assistant et l’infirmière Joëlle regardaient le mangriff avec la même curiosité. Ils devaient se demander d’où pouvait bien sortir ce pokémon au poil dégoûtant.)
Commentatrice : Que le concours commence. Honneur au débutant.
Seb : Très bien, alors Mangriff commence par une taillade.
(Mangriff très obéissant fonça sur Airmure qui paraissait surpris : Mangriff, avec ses griffes de type normal, était prêt à attaquer le pokémon acier.)
Seb : Quoi ? Rah non Mangriff ! Attends je… (Mangriff exécuta une attaque taillade parfaite et griffa l’airmure. Toute la foule se mit à s’agiter. Les spectateurs parlaient entre eux très vivement, certains avaient l’air plus qu’indigné, l’infirmière Joëlle plaqua une main sur sa bouche et le juge fit les gros yeux.)
Greg : (appuyé sur son bras) Ca commence bien…
Seb : Non non Mangriff il faut que tu comprennes qu’il faut faire semblant : une démonstration compris ? Tu ne dois pas attaquer Airmure.
Man ? (Le pokémon regardait Seb avec des yeux ronds, il ne comprenait pas bien en quoi il avait mal agi. Il entendait la foule murmurer de plus en plus fort en le regardant. En plus de le stresser cela le plongeait dans une totale incertitude.)
Seb : Mangriff tu comprends ce que j’essaye de te dire ? Il faut que tu euh… Que tu mimes une attaque pas que tu la produises. Oh là je n’suis pas très clair…
(Mégane regarda Seb pendant un moment puis elle se décida à agir à son tour, après avoir vérifier que son pokémon n’avait pas de blessure.)
Mégane : Fuur utilise la technique pic-pic.
(Airmure avança devant Mangriff et imita une attaque picpic avec beaucoup de réalisme. Mangriff le regarda avec perplexité, pour lui c’était comme si cet airmure était devenu fou. Quand Fuur eut terminé son attaque toute la foule se mit à applaudir et Mangriff parut encore plus surpris.)
Seb : Tu vois c’est ça qu’il faut faire.
Man…
Commentatrice : Bravo Fuur, très bonne attaque, et quel… Sang froid ! (Les applaudissements redoublèrent avec ces paroles.) Place au deuxième tour !
Seb : Cette fois tu as compris Mangriff ? Atta… Euh technique taillade !
(Bien que plongé dans l’incompréhension, Mangriff décida de faire comme Fuur. Il exécuta son attaque juste devant Airmure sans le toucher. L’oiseau regardait son adversaire avec des yeux perçants.)
Greg : (il hocha la tête de droite à gauche) Jamais deux fois de suite la même attaque… C’est une règle de base.
Sylvain : Bah ça n’a pas l’air de déranger les juges, regarde.
(Les gens applaudirent Mangriff et celui-ci en parut soulagé. Le juge hochait la tête dans la tribune avec un air suffisant, et son assistant comme l’infirmière Joëlle retrouvèrent le sourire.)
Greg : Coup de chance. Je suis sûr que Sébastien ignorait que l’attaque taillade était l’une des plus populaires des concours de sang froid.
Mégane : (avec beaucoup d’assurance) Utilise ta hâte.
(Fuur parcourut tout le terrain à une vitesse surprenante. Mangriff qui essayait de suivre le mouvement d’Airmure en avait presque le tournis. Il avait toujours peur que le pokémon l’attaque par surprise mais Fuur n’en fit rien. La foule applaudit à nouveau.)
Commentatrice : Et troisième tour ! On dirait que Mangriff a compris la tactique !
Greg / Florine : (d’une seule voix) Je l’espère pour Seb. (Les deux jeunes se regardèrent un peu surpris, puis détournèrent la tête dans un « Puff » à l’unisson.)
Mégane : Météores !
Seb : Wah il est rapide !
Man ! (Mangriff s’abaissa de peur de se prendre des étoiles dans la tête mais la technique de Fuur était parfaitement orchestrée. Tous les météores s’envolèrent sous les yeux émerveillés des spectateurs qui applaudissaient de plus en plus fort.)
Seb : Voyons euh… Mangriff, gros yeux !
(La technique de Mangriff fonctionna parfaitement, la plupart des gens se retournèrent vers Mangriff pour admirer son attaque, ignorant complètement Fuur. L’airmure essaya d’amplifier son jet de météores mais personne n’y faisait plus attention. Le juge sourit et griffonna quelque chose sur son carnet. Son assistant hocha la tête lui aussi en regardant ce que le juge inscrivait.)
Commentatrice : Oh oh bien joué Mangriff.
(Les spectateurs applaudirent vivement Seb et Mangriff. Le pokémon se tourna vers le dresseur avec un air perplexe et Seb leva le pouce. Cette fois, Mangriff était vraiment heureux, il avait compris le principe du concours.)
Sylvain : (en applaudissant) Seb y arrive trop bien !
Commentatrice : Quatrième tour !
Florine : Alors Greg tu ne dis rien ?
(Grégoire silencieux regardait attentivement les deux concouristes, essayant de deviner leurs actions. Le juge quant à lui regardait Mangriff avec beaucoup d’intérêt, lui aussi devait attendre la suite des évènements.)
Mégane : (avec un sourire assuré) Bien Sébastien, mais tu restes un débutant dans la cour des grands, désolée. Fuur jet de sable !
(Airmure déploya ses ailes mais ne s’envola pas. Il courut droit vers Mangriff les ailes bien écartées comme pour lui faire peur. Cette fois Mangriff ne se méfia pas, il savait qu’il ne l’attaquerait pas. Il resta face à son adversaire sans ciller, mais lorsque Fuur se trouva à quelques mètres, il s’arrêta dans une sorte de dérapage qui souleva une couche de sable impressionnante qu’il avait accumulé dans le revers de ses ailes. Mangriff se prit toute la poussière dans les yeux et il recula sous la surprise et la gêne. Il s’agitait dans tous les sens pour se débarrasser du sable mais il y en avait tellement qu’il n’arrivait à rien. La foule regardait à nouveau Airmure avec beaucoup d’admiration.)
Seb : Mangriff vive attaque, on ne la laissera pas t’avoir au dernier tour !
(Mangriff se mit à courir très vite mais il ne voyait quasiment rien avec le sable dans les yeux. Il zigzagua jusqu’à aller se cogner dans le premier rang des tribunes de droite. La foule éclata de rire et le pauvre Mangriff se releva en secouant la tête pour se débarrasser du sable restant. Il semblait vraiment honteux et cela avait l’air de beaucoup peiner Seb. L’infirmière Joëlle se leva un peu de son siège pour voir si le pokémon n’était pas blessé.)
Greg : (en hochant la tête) Je l’avais bien dit qu’il se tournerait en ridicule…
Commentatrice : Voici le dernier tour ! Tout se joue maintenant Sébastien.
Seb : (dans un sourire grimace) Et elle me met la pression en plus… Ne te décourage pas Mangriff, attaque taillade !
(Mangriff s’avança au centre du terrain et recommença la même technique qu’au début et la foule se mit à applaudir de nouveau même si les rires n’étaient pas encore tous étouffés.)
Mégane : Fuur Pic pic !
(L’attaque de Fuur était encore plus réussie que les précédentes. En s’avançant près du Mangriff le pokémon s’écarta rapidement, le souvenir du jet de sable encore trop frai dans sa mémoire. Les gens ne regardaient plus que Fuur et ils se mirent à applaudir plus fort que jamais, en criant de joie et d’encouragement.)
Sylvain : (surpris par ses voisins qui s’étaient levés pour applaudir) Mais qu’est ce qui leur prend ?
Greg : Le final Sylvain. C’est comme un feu d’artifice.
(Alors que les applaudissements commençaient à se calmer le juge chuchota à l’oreille de son assistant avant de se lever.)
Juge : AH hem… Fuur remporte cette manche, Mégane est la gagnante !
(Les applaudissements retentirent tandis que les scores s’affichaient en nombre de cœurs et d’étoiles. Fuur avait beaucoup plus de coeurs, mais ce n’était rien comparé au nombre d’étoiles qui étaient au nombre de sept pour Fuur contre une seule pour Mangriff.)
Seb : (avec un sourire amusé et un peu idiot) Je me demande quand même à quoi ça peut correspondre…
Greg : (les yeux fermés) C’était prévisible.
(Seb s’avança au centre du terrain et tendit sa main à Mégane. Celle-ci la serra avec élégance.)
Seb : Félicitations, tu es vraiment très forte.
Mégane : Merci, tu n’as pas eu beaucoup de chance pour ton premier concours.
Seb : Oh je ne voulais pas gagner, juste m’amuser un peu, merci à toi.
Mégane : (un peu surprise, elle sourit avec franchise) Les garçons comme toi se font rares. Très rares.
(A peine Seb et Mégane avaient ils rejoint les vestiaires que Florine et Sylvain débarquèrent dans la pièce avec la discrétion d’un troupeau de mammochon.)
Sylvain : Eh Seb !
Florine : Ca va ?!?
Seb : Bah oui pourquoi ça n’irait pas ?
Sylvain : Parce que tu as perdu… Aïe. (Florine lui avait donné un gros coup de coude dans les côtes.)
Seb : (souriant) Ca ? Ce n’est pas grave, je le savais que je n’avais pas la moindre chance.
Greg : Heureux que tu le reconnaisses enfin, je vous avais bien prévenu que le niveau était trop élevé pour vous. (Florine et Sylvain s’écartèrent pour voir Greg qui les avaient rejoint.)
Florine : Eh je n’ai pas encore perdu, ok ?
Greg : (sceptique) Hum, j’attends de voir ça.
(Florine se retint de lui répondre méchamment et après quelques secondes de silence, Greg détourna le regard vers Mégane qui le fixait avec des yeux glacials depuis son arrivée.)
Greg : Mégane.
Mégane : (avec un air fier) Tu n’as pas changé à ce que je vois.
Greg : (qui n’avait pas l’air de comprendre qu’il s’agissait d’un reproche) Non… Toi non plus, enfin si tu es… (Il toussota et prit un ton très sec.) Encore plus belle qu’avant mais ça n’a pas d’importance.
Mégane : Oh épargne-moi ton numéro, tu peux le faire à n’importe qui sauf à moi. Non seulement ça ne marche plus mais surtout tu n’en as plus le droit !
Greg : J’avais compris. (Mégane le toisa du regard, elle redressa le buste et elle s’éloigna d’un pas fier en prenant juste la peine de saluer Seb, Sylvain et Florine.)
Mégane : A plus tard vous trois.
(Greg la regarda s’éloigner puis se retourna vers Florine. Sa voix était très sèche mais sa colère n’avait pas l’air particulièrement dirigée contre la rouquine.)
Greg : Ton concours va commencer dans vingt minutes, vas te préparer. Ils vont juste nettoyer la salle rapidement et après on enchaîne. Maintenant je vous laisse.
Seb : Eh où tu vas ?
Greg : Voir une amie.
Florine : Ca ça veut dire Pascaline non ?
Seb : (il eut un sourire) Aller aller tu l’as entendu ? Il faut que tu te prépares.
Florine : Oui vaut mieux, si je veux avoir l’air moins ringard que toi…
Seb : Eh !
Florine : (avec un air coquin) Je plaisantes Seb. (Elle lui tapota le visage ce qui lui fit particulièrement plaisir puis elle s’éloigna vers les vestiaires.)
Seb : Viens Sylvain, nous aussi on va voir une amie.
Sylvain : (les yeux écarquillés) Quoi ?
Seb : Mégane. Tu vas voir elle est sympa.
Sylvain : Roh toi t’es vraiment trop curieux…
Seb : (il lui fit un clin d’œil) Peut être mais tant que Florine ne le sait pas je m’en fiches.
(Sylvain soupira et se résigna à le suivre. Ils finirent par retrouver Mégane dans le hall en train de discuter avec Jessica.)
Seb : Mégane tu m’avais promis de fraterniser avec moi après ce match, enfin ce concours.
Mégane : Hum ? Ah oui c’est vrai. Excuses moi ça m’était sorti de l’esprit, j’ai eu… (Son regard s’assombrit un instant.) Une mauvaise surprise qui m’a un peu décontenancée.
Sylvain : Tu veux parler de Greg ?
Mégane : « Greg » ?
Jessica : (avec un rire étouffé) Oui ih ih, ils l’appellent comme ça, c’est rigolo non ?
Mégane : Si on veut... C’est pour ça que tu tiens tellement à me connaître Sébastien, n’est ce pas ?
Seb : (il se frotta la tête) Aaaah, percé à jour... Mais appelle-moi Seb, tous mes amis le font. Même si c’est rigolo. (Il regarda Jessica avec un sourire.)
Mégane : (vers Sylvain) Et toi tu es un de ses amis aussi ?
Sylvain : (méfiant) Oh là moi je ne me mêle pas de ces histoires là…
Mégane : Franchement.
Sylvain : Bah… Greg voyage avec nous depuis deux mois alors… Oui c’est mon ami.
Seb : On sait qu’il n’est pas parfait mais on l’aime bien quand même.
Mégane : Vous êtes des garçons, vous pouvez « bien l’aimer » sans crainte.
Seb : Désolé de nous mêler…
Sylvain : De TE mêler Seb !
Seb : Pardon, de me mêler de ça, mais j’aimerais comprendre…
Mégane : Si tu voyages avec lui depuis deux mois tu devrais t’être aperçu de ses mauvaises habitudes.
Seb : (qui semblait réfléchir) Il est prétentieux, fier, odieux, narcissique…
Sylvain : (en marmonnant) Dragueur.
Seb : C’est pas toujours un défaut ça Sylvain.
Mégane : Vous avez compris je crois. Sortir avec lui est impossible, il se sent toujours supérieur à la fille avec qui il est.
Seb : Tu sais… Pour que quelqu’un se sente supérieur à quelqu’un d’autre il faut que l’autre… Y accorde de l’importance.
Mégane : (le regard aussi perçant que son airmure) Qu’est ce que tu veux dire ?
Seb : Que même s’il est prétentieux je n’ai pas toujours l’impression qu’il se sente supérieur à nous, Sylvain non plus, mais Florine si parce qu’elle accorde de l’importance à ses propos égocentriques.
Mégane : (trop calme pour être naturelle) Tu as l’air d’être un garçon gentil Seb, mais crois-moi il ne faut pas laisser Grégoire se venter tout le temps sans rien dire, sinon tu verras qu’un jour il te rabaissera plus bas que terre.
Seb : Je ne crois pas qu…
Sylvain : Ah ! Vous avez vu l’heure ?!? Le concours de Florine a déjà dû commencer !
Seb : Quoi ? Rah merde ! Désolé Mégane à plus tard !
(Ils coururent jusqu’à la salle du concours et virent les gradins remplis, pas la peine de rêver : Andrew n’avait pas pu leur garder de place. Ils cherchèrent à se rapprocher du terrain par tous les moyens mais ce fut sans succès.)
Sylvain : Elle va nous en vouloir…
Seb : J’en ai peur…
Commentatrice : Courage petit Loyal, ton adversaire n’est pas facile. Troisième tour !
Sylvain : Quoi déjà ?
Seb : Ils ont dû commencer le concours en avance.
Pascaline : Frénésie !
Florine : Loyal vive attaque !
Seb : Les gens applaudissent encore, et ils applaudissent Flo !
Sylvain : Elle se débrouille peut être mieux que toi… (Il grimaça de honte.) Euh nan j’ai rien dit.
Seb : Pas grave.
(Les deux garçons s’arrêtèrent dans un dérapage derrière une partie des gradins.)
Seb : Pas la peine il n’y a plus de place. On peut s’installer dans les escaliers peut être…
Sylvain : Il y a un paravent par là, du côté des juges, on devrait réussir à la voir de là bas !
Commentatrice : Quatrième tour !
(Une fois derrière le paravent ils s’aperçurent qu’il mesurait presque deux mètres, c’était trop haut.)
Sylvain : Rah mince.
Seb : Attends je vais te faire la courte échelle.
Florine : Loyal météores !
(Les gens applaudissaient de plus en plus fort et Seb finit par soulever Sylvain en le faisant grimper sur ses épaules pour qu’il puisse voir quelque chose par-dessus le paravent. Sylvain vit les dernières étoiles d’évoli s’envoler vers le plafond.)
Pascaline : Dodrio furie !
Evo !
Sylvain : Oh là !
Seb : Quoi ? Quoi ?
Sylvain : Loyal a eu peur, il…
(Sylvain s’arrêta et Seb entendit quelques rires s’élever de la foule.)
Seb : Qu’est ce qui se passe ?
Sylvain : (en réprimant un sourire) Rien, Loyal a juste filé entre les jambes de Flo.
Seb : Sous sa jupe ?
Sylvain : Si on veut, sa jupe est trop courte pour qu’il se cache dessous.
(Seb les joues rosées étouffa un rire tandis que Sylvain essayait de garder son équilibre.)
Commentatrice : Dommage Loyal c’était pourtant bien parti, dernier tour décisif !
Pascaline : Frénésie !
(Le dodrio courut tout le long du terrain en mimant avec beaucoup de réalisme une attaque frénésie intense. Florine face à elle avait l’air décidée et très concentrée.)
Florine : Loyal termine avec un bélier !
(Loyal fonça tête baissée, doubla le dodrio qui avait fait demi tour, et s’arrêta dans un dérapage devant les deux juges et l’infirmière Joëlle qui paraissaient tous assez impressionnés.)
Florine : C’est ça, bravo Loyal !
Sylvain : Waouh !
Seb : (qui commençait à avoir mal aux épaules) Eh dis moi ce que tu vois !
Commentatrice : Manche terminée ! Bravo à nos deux charmantes concouristes, et maintenant place aux scores !
Sylvain : Seb ne bouge pas je veux voir les scores !
(Le juge confia son carnet à Jessica, tandis que l’infirmière Joëlle se retournait pour voir d’où provenait cette voix de garçonnet. Elle cligna des yeux en voyant la tête de Sylvain dépasser du paravent.)
Infirmière : Mais… Que faites vous ici jeune homme ? (L’assistant du juge se retourna à son tour et tira la manche du juge pour qu’il regarde les deux garçons.)
Juge : Jeunes gens, ce n’est pas la place des spectateurs ici.
Sylvain : Désolé, euh… Dites monsieur pourquoi les scores ne s’affichent pas ?
Juge : Pardon ? Oh !
(Il se retourna rapidement et s’aperçut que Jessica et le responsable du panneau des scores attendaient le signal des jurés. Les gens du public étaient impatients et commençaient à discuter vivement entre eux. Le juge fit un petit signe de main à Jessica et Sylvain fixa immédiatement les yeux sur le panneau des scores. Une, deux, trois, quatre étoiles pour Pascaline et… quatre aussi pour Florine ! Sylvain cligna des yeux comme s’il n’en revenait pas. Comment se faisait-il que Loyal plaise autant que le pokémon d’une vraie coordinatrice ? Il regarda les cœurs s’afficher. Un deux trois… Six pour Pascaline. Il regarda la rangée de Florine, il vit les cœurs s’additionner et… quatre, cinq… Pas de sixième. Sylvain cogna du poing contre le mur.)
Sylvain : Rah non presque !
Seb : Gaaaah !
(Seb fut déstabilisé et tomba en arrière entraînant Sylvain qui lui tomba dessus. Attirés par le bruit les trois juges se retournèrent à nouveau vers eux.)
Jessica : Pst, monsieur le juge !
Juge : Euh, ah hem. Pascaline et Dodrio remportent le match !
(La foule applaudit Pascaline avec modération, certains semblaient vraiment déçus que Florine n’ait pas gagné. Sylvain et Seb se relevèrent lentement en se massant le dos et la tête.)
Seb : Aïe…
Sylvain : Désolé.
Seb : Florine a perdu ?
Sylvain : Mouais, mais pas de beaucoup c’est vraiment co…
Jessica : Eh tous les deux ne restez pas là, c’est la place des juges et des techniciens normalement ici.
Sylvain/ Seb : Désolé.
(Ils se rendirent à la sortie des vestiaires où Florine caressait son évoli pour le consoler.)
Florine : C’était très bien Loyal, vraiment. Pour ton premier concours tu…
Seb : Florine !
Sylvain : Flo !
Florine : Vous voilà enfin vous deux ! Où étiez vous ? Vous avez raté mon passage !
Seb : Désolé on est arrivé en retard mais on en a vu une bonne partie, enfin Sylvain l’a vu. On était derrière les juges.
Florine : (elle se plaqua une main contre le front) Comment peut-on être aussi empoté ?
Sylvain : (les sourcils froncés) Eh oh, on s’est cassé la tête pour trouver un moyen de suivre ton stupide concours alors pas la peine d’être désagréable.
Florine : Ca ne vous est pas venu à l’esprit que vous pouviez vous mettre dans les marches des escaliers ?
Seb : Ah bah justement je…
Sylvain : (il lui coupa la parole, toujours énervé après Florine) En plus on venait te dire que ton match était super et que c’était dommage que tu aies perdu à un point près, mais finalement j’uis bien content que t’aies perdu.
Florine : T’es vraiment puérile. On dirait un gamin de cinq ans.
Sylvain : Tu peux parler toi qui…
Greg : Déjà en train de te disputer ? Les défaites ça ne te réussit pas.
Florine : Oh toi la ferme hein ? Je n’ai pas fait autant de concours que toi, avoues que je me suis quand même bien débrouillée, toi qui a vu mon match en ENTIER. (Elle appuya bien sur la fin de sa phrase en regardant Seb et Sylvain.)
Greg : Oui. Je dois reconnaître que ce n’était pas trop mal pour un premier concours, mais ta place reste chez les débutants, pas chez les hyper.
Florine : Ca va j’ai compris Greg !
(Greg haussa les épaules et s’éloigna en direction de la salle de préparation des concouristes. Florine qui avait jusque là les sourcils froncés les relâcha peu à peu, elle avait désormais un air perplexe car une chose l’avait frappé : il manquait le « Mon nom est Grégoire. » habituel.)
Florine : Il est bizarre aujourd’hui.
Sylvain : Qu’est ce que tu veux dire ?
Florine : Il est moins désagréable et prétentieux que d’habitude.
Sylvain : Aaaaah, et je me disais aussi que vous vous disputiez moins.
Seb : En parlant de Greg, on va enfin pouvoir le voir en pleine action, en concours je veux dire.
Florine : Oui, d’ailleurs nous devrions déjà être dans les tribunes. Venez, toi aussi mon Loyal.
Evo !
(Ils se dépêchèrent de retourner dans la salle du concours et ils retrouvèrent Andrew et Mégane dans l’un des premiers rangs des gradins.)
Seb : Eh re-salut Mégane.
Mégane : (avec un sourire pincé) Andrew a réussi à vous garder des places près de la piste. Vous pourrez… Voir le maître à l’œuvre.
Seb : Hem, oui.
Sylvain : (ignorant la gêne de Seb) Seb avait hâte de voir Greg faire un concours, il nous en a tellement parlé. Il doit être super fort.
(Florine leva les yeux au ciel et donna un coup de coude dans le dos de Sylvain pour le faire taire.)
Mégane : Oh oui, bien sûr qu’il l’est, et comme trop de champions il a un ego surdéveloppé.
Florine : Ca, je ne te le fais pas dire !
Andrew : Un peu de calme, et installez vous ça va commencer d’une minute à l’autre.
Commentatrice : Voici la troisième manche de ce concours, qui va opposer le célèbre Grégoire Richemont et son Heledelle au Galekid de Ronald Velasco.
(Les gens applaudirent vivement mais le plus étrange c’est qu’ils avaient commencé à applaudir avant la fin des présentations.)
Mégane : (blasée) Grégoire est très populaire ici comme vous le voyez.
(Les deux coordinateurs sortirent leurs pokémon et les applaudissements redoublèrent. L’heledelle de Grégoire avait le même air supérieur que son dresseur, et les applaudissements des spectateurs le réconfortèrent encore plus dans sa sensation d’estime de soi.)
Grégoire : Allons y, le champion du sang-froid est de retour de Kanto… Heledelle reflet !
(Très rapidement le terrain fut rempli d’Heledelle, ou du moins d’images d’heledelle. Les gens applaudirent à nouveau dans une joie débordante, néanmoins Ronald ne semblait pas du tout impressionné.)
Ronald : Hurlement !
Gal… Galiiiiiiiiiiiiii !
(Le juge hochait la tête avec un air admiratif et son assistant se mit à prendre des notes à son tour. La qualité des attaques des deux concurrents était vraiment épatante.)
Commentatrice : Belles techniques… Waouh. Le deuxième tour va commencer, honneur à Ronald.
(Les reflets d’heledelle commençaient à disparaître et alors qu’ils n’en restaient que quelques uns Ronald donna un nouvel ordre tout en lançant un regard de défis à Greg.)
Ronald : Griffe acier !
(Galekid exécuta une attaque parfaite juste sous le bec d’heledelle qui restait impassible. Greg eut un petit sourire en coin alors que les gens applaudissaient son adversaire.)
Greg : Utilise Puissance Heledelle !
(L’heledelle s’envola juste au dessus de Galekid. Il bomba le torse et se mit à battre des ailes très rapidement. Galekid prit peur et il se dépêcha de creuser le sol pour aller s’enterrer. Le juge sourit à son tour en regardant Heledelle et il griffonna sur son papier. Les gens applaudirent Heledelle immédiatement et certains même l’acclamèrent.)
Sylvain : Ca devient pénible tout ces applaudissements...
Commentatrice : Notre coordinateur préféré est bel et bien de retour ! Que nous réserve t’il pour cette troisième manche ?
(Grégoire regarda Ronald qui essayait de garder son calme mais un léger tremblement de son bras traduisait son énervement.)
Greg : Voyez vous ça… (Il regarda la foule qui semblait hypnotisée par Heledelle et lui.) Très bien, technique reflet !
(Une fois encore Heledelle multiplia son image jusqu’à remplir à nouveau le terrain, les spectateurs fous de joie applaudirent Heledelle à s’en fracasser les mains. Certains, ou plutôt certaines, s’étaient levées et acclamaient Grégoire et son Heledelle. Pendant ce temps, Ronald essayait de ne pas se déconcentrer.)
Ronald : Galekid queue de fer !
(Galekid fonça au milieu des images d’heledelle et imita une attaque queue de fer en frôlant les faux heledelle. Plusieurs reflets disparurent mais le véritable heledelle restait inidentifiable. Tous les heledelle restaient stoïques, calmes, d’un sang froid sans pareil. Galekid s’essouffla en essayant plusieurs fois de faire peur à l’heledelle, mais il n’arrivait qu’à faire disparaître les faux pokémon. Heledelle remua un peu son plumage d’un air désinvolte et les spectateurs applaudirent à nouveau comme pour féliciter le sang froid d’Heledelle face à ce Galekid entêté.)
Seb : (absorbé par ce drôle de match) C’est vrai qu’il est doué.
(Mégane ne bougeait pas d’un millimètre, elle fixait son ex petit ami avec un regard froid.)
Commentatrice : Quel champion cet heledelle ! Quatrième tour ! On est proche de la fin, Ronald ferait bien de se reprendre s’il veut gagner.
Ronald : (il soufflait) Aller un peu de calme. Hum… Galekid hurlement !
(Un nouveau cri retentit dans toute la salle, les gens applaudirent sans conviction et le juge resta raide comme un piquet.)
Greg : Cru’aile !
(Heledelle s’envola ; comme s’il s’agissait d’un ballet aérien il effectua une attaque cru’aile parfaite. Cette seconde technique eut beaucoup plus de succès que la précédente et le juge hocha la tête positivement en regardant son assistant et l’infirmière Joëlle.)
Greg : (avec un léger sourire arrogant) Ronald n’a pas l’air de s’être beaucoup amélioré depuis notre dernière rencontre.
Commentatrice : Cinquième et dernier tour !
Greg : Vive attaque !
Ronald : Griffe acier !
(Les deux adversaires se regardaient fixement, leurs pokémon s’élancèrent sur la piste et effectuèrent leurs attaques en même temps. Les deux techniques se croisèrent, on aurait dit qu’il s’agissait d’un véritable combat. Les spectateurs se levèrent à nouveau et acclamèrent les deux concurrents avec enthousiasme. La commentatrice paraissait tout aussi excitée.)
Commentatrice : Match terminé ! Quelle technique ! Si eux ne sont pas des coordinateurs de talent alors qui peut bien les devancer ?
(L’assistant du juge avait porté les notes de ce dernier à Jessica. Le juge quant à lui s’était posté devant son micro pour annoncer le vainqueur.)
Juge : Heledelle est le gagnant de cette manche, Grégoire Richemont ira en demi finale.
(Des filles de l’assemblée se mirent à hurler de joie, Mégane et Florine leurs lancèrent un regard de mépris. La moitié des gradins s’était levée, tout le monde applaudissait Grégoire qui, avec un sourire charmeur, s’inclinait devant le public avec beaucoup d’élégance. Son héledelle planait le long du terrain avec fierté et Florine avec un air blasé regarda Seb et Sylvain.)
Florine : Je reconnais qu’il a du talent, mais il en fait quand même un peu trop.
Seb : (avec un air coquin) Allons Florine, applaudit en silence.
(Sylvain sourit en regardant les mains de Florine qui acclamaient Grégoire comme toutes les autres. Les trois dresseurs descendirent les marches des gradins en compagnie de Mégane et Andrew.)
Seb : On va aller voir Greg.
Mégane : D’accord, alors je vous laisses. A plus tard.
(Ils entrèrent dans les vestiaires et se firent bousculer par Ronald qui s‘en allait d’un pas très pressé, le regard sombre. Un peu plus loin ils retrouvèrent Grégoire qui discutait avec Pascaline.)
Pascaline : Ta réputation est bien fondée, tu es un véritable champion des concours.
Greg : (en lui faisant un baise main) Merci, venant d’une aussi belle dame ce compliment me touche.
Florine : Rah-hem.
Greg : Ah c’est vous. Alors ça vous a plu ?
Seb : (très enthousiaste) Bravo ! Pascaline a raison, tu es un coordinateur de talent.
Greg : (avec un sourire et un haussement d’épaules) Je vous l’avais dis non ?
Sylvain : Dites on pourrait pas aller faire un tour ? Vous n’avez plus à concourir et Greg ne passera pas avant quelques heures.
Florine : Et Andrew tu l’as oublié ?
Sylvain : (sur un ton plaintif et suppliant) Oh s’il te plaît. J’en ai assez des concours en boucle comme ça. Il faut que je fasse une pause ! On reste assis sans rien faire...
Florine : (sur un ton de reproche) Te plains pas : tu as déjà raté le mien.
Seb : Oh aller Flo, Andrew ne nous en voudra pas, Sylvain a vraiment besoin d’aller prendre un bol d’air frai.
Florine : (elle soupira) Bon d’accord puisque vous insistez.
Seb : Vous venez vous deux ?
Greg : Moi non, je me sens bien ici et je veux encourager Andrew.
Pascaline : Je vais rester avec Grégoire.
Florine : Seb tu viens oui ou non ? Sylvain est déjà parti !
(Effectivement Sylvain s’était empressé de se diriger vers la sortie. Une fois dehors, il regarda le ciel bleu azuré avec un grand sourire niais.)
Sylvain : Aaaaah, pas trop tôt.
Florine : T’en fait pas un peu trop là ?
Sylvain : Nan, j’en peux plus je t’ai dit.
Seb : On a le temps d’aller prendre un verre au bout de la rue.
Sylvain : Moi je veux une glace !
Florine : Toi et ton estomac…
(Ils passèrent un bon bout de temps sur la terrasse d’un café en compagnie de Mangriff, Loyal et Pikachu avant de retourner à l’établissement de concours de la ville. Ils parcoururent toutes les salles sans retrouver personne de leur connaissance.)
Sylvain : Mais enfin où sont ils tous passés ?
Florine : Le match d’Andrew est terminé depuis un moment mais les gradins se remplissent à nouveau c’est bizarre.
Seb : Je crois qu’il y avait une autre manche avant celle de Greg.
Florine : Ca veut dire que c’est Pascaline qui vient de concourir.
Sylvain : Mais contre qui alors ? Andrew ou l’autre type, euh… Je sais plus son nom.
Seb : (en pleine réflexion) Logiquement ils devraient être aux vestiaires.
Sylvain : On n’a pas encore été voir. Allons y.
Florine : Eh attendez ! Regardez là bas : c’est Mégane.
Seb : Super !
(Nos trois amis partirent à la rencontre de la jeune coordinatrice qui les accueillit gentiment.)
Mégane : Vous revoilà. Vous êtes en avance, le match entre Grégoire et moi est dans une demi heure. J’allais justement me préparer.
Seb : On va t’accompagner jusqu’aux ve… Euh je veux dire jusqu’à la salle de préparation des concouristes.
Mégane : (elle soupira) Ce cher Grégoire vous a fait la morale à ce que je vois.
Sylvain : Plutôt deux fois qu’une.
Mégane : Dites vestiaires on vous comprend quand même.
Florine : (bas à Seb) Pourquoi on est tombé sur Greg en premier ? On aurait pu voyager avec elle, elle est plus sympa !
(Les quatre ados traversèrent une partie de la tribune pour atteindre les vestiaires, ils poussèrent la porte et entrèrent dans la pièce. Ils se stoppèrent net en voyant Greg et Pascaline enlacés intimement, en train de s’embrasser langoureusement sur l’un des bans. Seb écarquilla les yeux, complètement scié, quant à Florine et Sylvain ils devinrent rouge comme des écrapince. Florine qui s’aperçut du regard choqué de Sylvain lui plaça une main devant les yeux. Elle se mit à parler sur un ton suraigu et agressif.)
Florine : Ca va on ne vous dérange pas trop ?!?
(Greg et Pascaline se décollèrent l’un de l’autre, ils regardaient leurs amis perplexes.)
Greg : Quoi ? Qu’est ce qu’il y a ?
(Florine lui lança un regard outré et elle poussa Sylvain hors de la pièce. Seb se grattait l’arrière de la tête, il ne devait toujours pas en croire ses yeux. Mégane quant à elle releva la tête, après leur avoir jeté un dernier regard de dédain, elle tourna les talons et sortit à son tour.)
Pascaline : Ils sont un peu coincés tes amis…
Seb : (faussement vexé) Merci.
Greg : (agacé) Attends moi deux minutes tu veux bien ?
(Il se leva et sortit de la pièce à son tour, Seb adressa un large sourire à Pascaline avant de sortir rejoindre Greg. Il avait toujours son large sourire et paraissait même impressionné.)
Seb : Quand tu disais que t’étais un tombeur tu ne mentais pas non plus dis donc.
Greg : (il regarda son ami de la tête aux pieds) Bien sûr que non, je ne mens jamais.
Sylvain : (rouge pivoine) Flo, c’est… Qu’est ce que… Qu’est ce qu’ils faisaient ?
Florine : (elle essayait de garder son ton sarcastique) T’es trop jeune pour qu’on te le dise.
Sylvain : T’as le même âge que moi !
(Florine vit passer Greg. Elle lui lança un regard hautain, Greg le lui rendit et passa son chemin.)
Sylvain : Il va où comme ça ?
Seb : A mon avis il va voir Mégane.
Florine : ‘Me dis pas qu’il va s’en faire une autre ?!?
(Seb lui lança un bref regard puis avec son sourire malicieux il lui répondit avec un ton qui s’efforçait de paraître naturel.)
Seb : Passes au vert Florine.
(Celle-ci respira fort, vexée, et Sylvain décrocha un sourire mais ne dit rien, un peu largué par ces histoires de cœurs. Greg marchait de plus en plus vite en regardant autour de lui. Il s’arrêta brusquement en apercevant la longue chevelure prune de Mégane qui flottait derrière la jeune fille. Il la rattrapa rapidement.)
Greg : Mégane ?
Mégane : (elle se retourna vers lui avec un air faussement indifférent) Oui ?
(Greg fut un peu surpris car il s’attendait plutôt à ce qu’elle l’agresse ou lui lance quelques réflexions bien corsées. Il sembla prit de court.)
Greg : Et bien… Euh… Hem, tu sais très bien ce qu’il y a.
Mégane : Oui, il y a que tu es revenu, qu’une fois encore on va devoir s’affronter dans un concours et qu’une fois encore tu vas jouer les fanfarons. Tu vas tous nous énerver et tu vas donc GAGNER. En catégorie sang froid c’est de la concurrence déloyale et tu le sais.
Greg : (blasé) Bien sûr… En quoi aie je jouer les fanfarons comme tu dis aujourd’hui ? Si tu n’arrives pas à garder ton sang froid ce n’est pas de ma faute.
Mégane : (elle lui jeta un regard perçant) Oh que si c’est de ta faute.
Greg : (il fronça les sourcils) Je n’ai jamais rien fait pour te déconcentrer, rien fait pour te mettre des bâtons dans les roues, je me contente d’être moi et je n’ennuie personne !
Mégane : Tu te contentes d’être toi, justement ! C’est quand tu es toi que tu ennuies tout le monde ! Avec ta prétention, ta drague, ton arrogance, voilà pourquoi c’est de TA faute si nous échouons en concours de sang froid.
Greg : (en colère) Tu crois peut être que s’était facile de garder mon sang froid après les noms d’oiseaux que tu m’as lancé, hein ? Et pourtant je l’ai conservé !
Mégane : Tu avais déjà gagné ce put*** de concours !
Greg : Ca y est tu recommences avec les insultes ! Gardes ton calme à la fin ! C’est toi qui l’as voulu notre situation !
Mégane : De nous deux ce n’est pas moi qui empoisonnais l’autre !
Greg : Moi je ne t’ai jamais insulté !
Mégane : Non mais tu n’en pensais pas moins !
Greg : C’est faux !!!
Mégane : (des larmes de colère au coin des yeux) Tu m’as toujours rabaissé, à force de te vanter, de te croire meilleur que tout le monde, meilleur que moi ! Toujours à critiquer ma technique !
Greg : Pour que tu t’améliores, c’est tout ce que je voulais ! Que tu deviennes une élite des concours, plus forte encore que tu ne l’étais déjà ! Oui je suis doué, oui je suis fort, mais je n’ai JAMAIS prétendu être meilleur que toi !
Mégane : Si tu l’as fait !
Greg : Ah oui ? Quand ça ? (Il croisa les bras et la regarda fixement.)
Mégane : Et bien quand… La fois où… Enfin tu ne l’as pas dit mais tu t’es toujours comporté comme…
Greg : Comme quelqu’un de fier de lui, oui merci. Je suis fier de moi soit, mais j’étais aussi fier de toi… Mégane : (la voix cassée) Très bien, mais il est un peu tard pour le dire.
(Elle s’éloigna la tête haute mais en retenant ses larmes. Au fond d’elle, elle commençait à comprendre qu’elle avait vraiment perdu son sang froid pour rien, mais elle ne voulait pas le reconnaître. Greg la regarda partir les yeux vides avant de retourner voir Pascaline. A quelques secondes de décalage, Andrew revint auprès de Sylvain, Florine et Seb.)
Seb : Alors Andrew ton concours ça… Andrew ?
Sylvain : Tu fais une drôle de tête.
Andrew : Je ne sais pas lequel des deux aura à l’affronter en finale mais il va devoir se surpasser, ce type est doué c’en est presque effrayant.
Florine : Ce nouveau venu ? Ce euh… Roberto ?
Andrew : Ouais. Mon pokémon était ridicule à côté du sien. Au fait où sont Mégane et Grégoire ?
Seb : Greg est avec Pascaline et Mégane… Elle est partie.
Andrew : Partie ?
Seb : C’est une longue histoire mais à mon avis on ne la reverra pas avant son match contre Grégoire.
Andrew : Bon alors il ne nous reste plus qu’à aller s’installer. Croyez moi, pour ce match là, il va y avoir du monde…

A suivre…
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]