Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 27
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : Deux Teams, que des problèmes...
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 20/5/2006 à 00:53
Œuvre lue 83305 fois Dernière édition le : 10/3/2012 à 17:03
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 27

Deux Teams, que des problèmes …

Lucile : Mais qu’est ce que vous faites ?
(Elle regardait Sylvain et Florine fermer leurs sacs de voyage.)
Sylvain : Bah ça se voit pas ? On se prépare.
Lucile : Vous vous préparez à quoi ? Vous partez déjà ?
Florine : Non on retourne dans la grotte des rockets.
Lucile : (elle sursauta) Quoi ?!? Mais vous êtes fous ?
Sylvain : Il est hors de question que je laisse ces gradhyena aux rockets qui les dressent comme des armes contre les humains.
Florine : Et il est hors de question qu’on le laisse y aller tout seul. D’ailleurs il est où Seb ?
Sylvain : Peut être avec Eve.
Florine : (avec un sourire tordu) Je l’avais oubliée celle là. Ils doivent être en train de roucouler dans un coin…
Voix : Qui ça ? (Florine se retourna et vit Seb prêt à partir avec son sac sur le dos. Il était avec Greg qui n’avait pas l’air d’excellente humeur.)
Sylvain : Vous deux.
Seb : (en haussant un sourcil) Moi et Greg en train de roucouler ?
Lucile : C’est trop dangereux d’y retourner ! Maintenant qu'on sait où elle est, on peut prévenir les autorités.
Sylvain : Ouais bah j’attends de les voir les autorités. Quand je pense qu’ils vous ont laissé croupir là bas pendant plus d’une semaine !
Lucile : S’il vous plaît, parlez en au moins à Alizée…
Sylvain : Nan !
(Il remonta son sac sur les épaules et passa devant elle d’un pas décidé, pour se diriger vers la sortie du centre. Grégoire soupira mais le suivit, en marmonnant, accompagné par Seb. Florine regarda Lucile et haussa les épaules comme lui dire qu’elle ne pouvait rien faire contre la décision de Sylvain.)
Lucile : Il est pire que Ted celui là.
(Moins d’un quart d’heure plus tard, nos quatre aventuriers étaient de nouveau hors de la ville et marchaient dans les hautes herbes.)
Sylvain : Tenez vous prêts, j'uis sûr que les gradhyena vont encore nous tomber dessus.
Seb : Stop ! J’ai entendu du bruit derrière !
(Ils se retournèrent et virent les herbes s’agiter.)
Grrrrr… Graw, grrrr…
(Sylvain attrapa une pokéball et Florine l’imita tandis que toutes les herbes autour d’eux s’agitaient de plus en plus. Mais alors qu’ils allaient tous lancer leurs balls, cinq ombres humaines semblant venir de nulle part, filèrent au dessus d’eux et atterrirent au milieu des hautes herbes. Un claquement de doigt résonna et avant même que Sylvain ait pu identifier la couleur des vêtements de ces hommes, il se sentit agrippé par la taille et ses pieds quittèrent le sol.)
Sylvain : Eh ! Gaaaaaaah !
Florine : Sylv… Iiiiiiihh !
(Florine elle aussi venait de se soulever du sol, en même temps que Greg, crispé par la stupeur. Seb fut lui aussi emmené et il aperçut la bête des hautes herbes sauter à l’endroit même où il se trouvait une fraction de seconde plus tôt. Quelques instants plus tard, ils se retrouvèrent tous dans un immense arbre face aux cinq hommes qui les avaient enlevés. Ils portaient tous une veste beige marron surmontée d’un capuchon et regardaient attentivement nos quatre amis.)
Sylvain : (perplexe) Mais qu, mais que... Où on est là ?
(Il regarda partout et finit par se pencher sur le côté pour constater qu’il était au moins à trente mètres au dessus du sol. Il poussa un petit cri et recula très vite. Il se heurta à Seb qui regardait béatement vers la gauche : il y avait une sorte de grande cabane en bois, beaucoup plus vaste que les maisons de Cimetronelle mais aussi mieux camouflée, elle se fondait vraiment dans le feuillage épais de l’arbre.)
Seb : C’est… C’est une maison dans un arbre.
Florine : Comme à Cimetronelle, qu’est ce qui t’éton... (Elle arrêta sa phrase car elle fut surprise à son tour, surprise de voir tout autour d’eux des empiflor et des boustiflor qui les regardaient, leurs fouets lianes sortis. C’était vraisemblablement eux qui les avaient soulevés du sol. Seul Greg ne disait rien et se contentait de dévisager les cinq hommes debout devant eux. L’un d’eux, brun et mal rasé, s’avança vers eux.)
Homme : Venez les gosses, on va vous emmener voir not’ chef.
(Les cinq hommes les escortèrent à travers les escaliers de bois et les emmenèrent dans la plus grande pièce de la cabane. Il n’y avait pas beaucoup de monde sur cet arbre et pas une seule femme. Mais il y avait surtout un tas de pokémon tapis dans le feuillage : des hoothoot, des piafabec, des nirondelles, des pokémon insectes à ne plus les compter et bien d’autres encore.)
Homme : Chef, on a ramené les quatre gamins de tout à l’heure.
Sylvain : De tout à l’heure ? Pourquoi de tout à l’heure ?
(L’homme que leur sauveteur avait appelé chef s’avança vers eux le buste bien droit. Il était plutôt grand et s’était le seul à ne pas avoir de capuche, laissant apparaître des cheveux mi-long blonds.)
Chef : Mes observateurs vous ont vu vous aventurer dans les hautes herbes. Vous savez que c’est dangereux de se promener dans le coin ? Surtout à votre âge.
Sylvain : Mais qui êtes vous ?
Chef : Nous sommes les Forest’jump.
Florine : (blasée) Très original comme nom vraiment…
Chef : La ferme gamine. Estimez vous heureux qu’on vous ait sorti des pattes de la bête des hautes herbes.
Florine : Parlons en de la bête des haut…
Chef : Que t’aie je dit ? Tu te taies !
Florine : La bête des hautes herbes est un gradhyena !
Sylvain : Et un gradhyena dressé en plus.
(Le chef lança un regard en biais à Florine avant se tourner vers Sylvain.)
Chef : Dressé tu dis ?
(Greg regardait attentivement Sylvain, dans l’espoir de croiser son regard.)
Sylvain : Oui et… (Greg hocha de la tête très discrètement et Sylvain cligna des yeux, il réfléchit un instant puis changea sa phrase.)
Sylvain : Il obéissait à des ordres, c’était évident.
(Florine regarda Sylvain, puis Greg. Elle se demanda pourquoi il ne disait pas clairement qu’il avait vu des rockets donner des ordres au gradhyena mais elle ne dit rien.)
Chef : On le sait depuis longtemps que la bête est un gradhyena mais qu’il ne soit pas sauvage ça c’est une nouveauté.
Sylvain : Je suis d’une famille de dresseurs, je sais très bien quand un pokémon obéit à des ordres ou s’il agit de son plein gré.
Chef : Hum… Ca expliquerait pas mal de choses. Mes hommes n’ont jamais réussis à attraper cette bête jusqu’à présent. (Il paraissait plongé dans ses pensées.)
Homme : Chef vous pensez à quelque chose ?
(Le chef se tourna vers ses hommes et leur fit un signe de tête.)
Chef : Réunion les gars. Markus va chercher ceux qui font le guet.
Markus : J’y cours !
Homme : Et ces quatre là chef ?
Chef : (d’un geste désinvolte de la main) Laissez les là, ils attendront bien cinq minutes.
(Les six hommes partirent à l’autre bout de la pièce et s’assirent en rond. Une minute plus tard, le dénommé Markus revint avec deux autres types qui avaient de vieilles jumelles accrochés au cou. Ils passèrent à côté de nos amis, un peu surpris de les voir là puis allèrent s’asseoir avec les autres. Les quatre ados se mirent à discuter à voix basse de leur côté.)
Florine : (les sourcils froncés) Je ne les sens pas ces types là.
Greg : Ce sont des gens de la Team Magma.
Seb : T'en es sûr ?
Greg : La marque sur leur vêtement, c’est le vieux logo de la Team magma. Mais d’habitude les groupes de rassemblement Magma se trouvent plutôt dans lle Nord de la région.
Sylvain : Alors qu’est ce qu’ils font là ?
Greg : Vous m’en posez des questions, comment voulez vous que je le sache ?
Sylvain : On devrait se rapprocher discrètement, histoire d’entendre ce qu’ils disent.
Seb : On va se faire griller.
Florine : Je pense pas, ils ont l’air d’être à fond dans leur discussion.
(L'air de rien, Sylvain, Florine, Seb et Greg glissèrent vers le sitting des Magma, en faisant mine de s’ennuyer mais en dressant l’oreille.)
Chef : …c’est ce que le petit brun a dit.
Guetteur : Possible mais il est très gros pour un gradhyena.
Guetteur2 : Et très rapide. Ce n’est pas pour rien qu’on n’a jamais pu le chopper.
Homme2 : Il a dit qu’il était dressé chef. Ca veut dire quoi à votre avis ?
Markus : Je suis sûr que ces abrutis de la Team Aqua sont derrière tout ça !
Chef : (les yeux menaçants) Non… Moi je pencherais plutôt pour les rockets. Il y en a dans les environs, on le sait. Le gradhyena doit encore faire parti d’un de leur plan débile.
Homme3 : Chef, « débile »… Ce n’est pt'être pas le mot qui...
Chef : (il aboyait) Si tu préfères tu peux aller avec eux ! Si tu n’as plus envie de te battre pour la terre et les plantes !
Guetteur : Dites, les gamins c’est normal qu’ils soient aussi prêts ?
Seb : Oh oh. On est repéré les gars.
Chef : Eh vous quatre : allez attendre dehors !
Florine : Ouais ouais, pas la peine de crier.
(Les quatre jeunes dresseurs sortirent de la pièce et allèrent s’appuyer sur la rambarde en bois devant la cabane.)
Greg : (les bras croisés) Je ne comprends RIEN.
Sylvain : De quoi ?
Greg : Je ne sais pas ce que la Team Rocket fait là. Je ne comprends pas pourquoi ces types sont là à chercher la bête des hautes herbes et je ne comprends pas pourquoi ils nous ont amenés ici.
Florine : (les yeux fixés sur un hoothoot endormi) Je pense qu’ils voulaient vraiment nous sauver du gradhyena. Mais comme toi, je ne comprends pas pourquoi.
Sylvain : En tout cas ils n’aiment pas beaucoup les rockets. C’est une bonne chose pour nous.
Seb : Sylvain a raison, s’ils sont contre les rockets ils sont donc avec nous.
Florine : C’est un peu simpliste comme raisonnement.
Seb : Je le reconnais mais je crois que ça peut nous aider. On devrait leur dire que nous aussi on combat la Team Rocket.
Florine : Et si on se trompait ? Ils peuvent très bien faire ça pour nous piéger.
Greg : Je n'ai pas l'impression. L’idée de Seb semble la meilleure pour l’instant.
Sylvain : Très bien, si tout le monde est d’accord venez. (Il retourna vers la porte de la cabane et frappa timidement avant de rentrer.)
Sylvain : Euh… Monsieur le Forest Jump ?
Chef : Quoi encore ?
Sylvain : On voulait… Vous parler à propos du Gradhyena dressé. On ne vous a pas tout dit…
(Le chef regarda ses compères puis se tourna à nouveau vers Sylvain et ses amis. Il fit signe à Sylvain de continuer et les quatre ados lui contèrent leur aventure dans la planque des rockets. Après leur récit il y eut un silence pesant durant lequel le chef des Forest Jump les regarda un par un. Il finit par se fixer sur Sylvain.)
Chef : Très bien je crois savoir ce qu’il convient de faire. Vous trois sortez pour l’instant, j’ai à parler à votre ami.
Seb : Quoi ?
Florine : Hein ? Mais… (Avant qu’ils n’aient pu rajouter d’autres mots, ils furent poussés vers la sortie par les Magma.)
Greg : (outré) Non mais quels rustres !
Chef : Bien. (Le chef des Forest Jumps se trouvait face à Sylvain, il n’y avait plus qu’eux deux dans la salle.)
Sylvain : Euh…Pourquoi vous les avez fait sortir ?
Chef : Pour te parler seul à seul. Je n’irais pas par quatre chemins, il faut se débarrasser de ce gradhyena car il n’y a qu’après cela qu’on pourra se débarrasser des rockets. Toi et tes copains avez libéré plusieurs pokémon, mais ils reviendront si le chef de meute est toujours avec les rockets. Comme vous avez déjà pénétré dans cette grotte vous êtes les mieux placés pour y retourner et finir le travail. Nous, nous nous occuperons de chasser les rockets ensuite.
(Une multitude de questions se bousculaient dans la tête de Sylvain, au delà de son orgueil naturel, il regrettait que Florine ne soit pas là pour analyser la situation à sa place.)
Sylvain : Je… Comment vous allez… Pourquoi nous ? Enfin de toute façon on avait décidé d’y aller même sans votre euh… Requête. Mais vous savez on ne sait pas si on va réussir, la première fois on n’a pas eu le temps de libérer le gradhyena.
Chef : La deuxième fois sera la bonne. Nous allons t’aider ne t’en fais pas. Tiens.
Sylvain : (il regardait la ball que lui tendait le chef des Forest’Jump) Qu’est ce que c’est ?
Chef : Tu es un dresseur, tu dois bien savoir ce qu’est une pokéball.
Sylvain : Je vois bien mais qu’est ce qu’il y a dedans ?
Chef : Notre arme secrète. Tu es désigné pour diriger cette mission.
Sylvain : (surpris) Moi ?
Chef : Cela ne m’enchante pas beaucoup crois moi, tu es très jeune mais… Il est hors de question que je confies cette mission à ton ami snobinard, un garçon aussi délicat ce serait insensé, le blond est déjà mieux mais il n’a pas le profil d’un leader et il est hors de question de confier le commandement à une fille, donc il ne reste que toi. (Sylvain pensa très fort : « Et en plus il est sexiste… ».)
Chef : Nos hommes ont déjà fait un peu de remue-ménage chez eux cette nuit… Vous n’aurez aucun mal à rentrer et récupérer la bête.
(Un peu plus tard…)
Greg : (les sourcils froncés) Ce type veut qu’on aille dans la planque des rockets chercher le gradhyena ? Ils pourraient y aller eux-mêmes franchement. Ils sont plus nombreux que nous et sûrement mieux équipés.
Florine : (sceptique) Moi ça m’étonnerait, quand tu vois la tête de leur cachette dans les arbres et je ne sais pas s’ils ont autre chose que leur équipe de pokémon plante.
Seb : Je pense qu’on devrait ramener ce gradhyena à Alizée, pas à la Team Magma.
(Sylvain avait froncé les sourcils inconsciemment. Bien sûr il savait que la Team Magma n’était pas l’idéal, ils étaient un peu cinglés sur les bords avec leur obsession de l’écologie et de l’extension de la terre, en plus leurs activités étaient d’une légalité douteuse, mais pour Sylvain aller demander l’aide d’Alizée c’était comme lui donner raison. Il était toujours remonté contre elle car elle n’avait rien fait pour libérer les otages de la Team Rocket. Plus il y pensait, plus il se demandait si Alizée n’était pas aussi trouillarde que les Magma’s.)
Sylvain : Je ne veux pas.
Florine : (agacée) Bon sang Sylvain, n’oublies pas que c’est elle la vraie gentille dans cette histoire !
Sylvain : Alizée est une lâche ! Elle n’a rien fait pour Ted, Ginny et les autres, elle ne fera rien d’autre aujourd’hui.
Florine : Elle a trop de responsabilités pour trop peu de moyens !
Seb : Flo a raison. Alizée et Eve sont…
Florine : S'il te plaît Seb, laisse Eve en dehors de ça.
Seb : Mais quoi ? J’ai encore rien dit.
(Greg soupira d’agacement et avança auprès de Sylvain qui marchait toujours d’un pas décidé.)
Greg : Bon je suis d’accord avec toi : on est livré à nous même, mais enfin c’est quand même un comble ! Dans une histoire pareille qui ne nous concerne pas du tout !
Seb : Tu es jalouse voilà !
Florine : Pardon ?
Seb : A chaque fois que l’un de nous prononce son nom tu te mets à raler et à t’énerver.
Florine : Je ne m’énerve pas !
Seb : Si ! Et en plus là tu cries.
Florine : Mais non je cries pas !
Seb : Si tu cries !
Florine : Oh et puis si tu l’apprécies tant que ça va avec elle, vas te planquer dans l’arène d'Alizée au lieu de nous suivre.
Seb : Ca y’est, tu recommences ! Je n’ai jamais voulu rester avec elle ! Tu te montes la tête toute seule et on se demande pourquoi. Tu ne m’aimes pas alors pourquoi tu fais tant d’histoires ?
Florine : Mais ça n’a rien à voir, ce… C’est elle que je n’aime pas !
Seb : Et pourquoi ? Elle est gentille et c’est une bonne dresseuse.
Florine : Oh oui, tellement talentueuse…
Greg/Sylvain : La ferme !
(Seb et Florine se retournèrent en même temps. Sylvain n’arrivait plus à penser et Greg était tellement agacé que ses cheveux commençaient à se redresser malgré l’imposante couche de laque qui les recouvrait. Ils avançaient désormais en silence dans les hautes herbes de la route 120, essayant de retrouver la fameuse grotte, repaire de la Team Rocket.)
Grrr…
Greg : Je reconnais ce bruit...
Sylvain : Encore ces gradhyena, ceux qu’on n’a pas pu libérer.
Grrr…
Seb : (il sortit une pokéball) Cette fois ils vont comprendre leur douleur. Evoli vas y !
Sylvain : Pikachu, Ike allez y !
Greg: Braségali !
Florine: Obalie !
(Nos quatre amis et leurs pokémon se tenaient en cercle, attendant que les gradhyena montre le bout de leur truffe, ce qui ne tarda pas.)
Graw !
Sylvain : Ils sont moins nombreux cette fois.
Seb : Evoli attaque météores !
Evo !
(Le pokémon de Seb débuta les hostilités par une nuée de météores qui se dirigea droit sur l’un des gradhyena. Avec beaucoup d’agilité, le pokémon ténèbre sauta par-dessus le jet d’étoiles filantes et esquiva l’attaque. Accompagné d’un autre gradhyena, il bondit sur Florine mais ils n’eurent pas l’occasion d’atteindre leur cible car obalie les déstabilisa avec une attaque pistolet à o.)
Seb : Evoli poursuit le avec une vive attaque !
(L’évoli fonça sur le premier gradhyena et le heurta sur le flan. Le gradhyena était beaucoup plus costaud qu'Evoli et il le projeta en arrière avec une attaque bélier.)
Florine : Obalie attaque onde boréale ! (Elle pointa son doigt sur le pokémon loup qui venait d’attaquer évoli.)
Seb : Attention !
Florine : Quoi ? (Elle se retourna et vit l’autre gradhyena qu’obalie avait délaissé foncer la gueule ouverte, les crocs en avant, sur le pokémon glace. Obalie occupé avec le premier gradhyena ne pouvait pas réagir malgré l’inquiétude de sa dresseuse.)
Greg : Braségali double pieds !
Ou-ah ! Bra !
(Braségali sauta sur le gradhyena et le renversa avant qu’il n’atteigne obalie.)
Florine : (tournée vers Greg) Ah bravo c’est maintenant que tu te réveilles toi ?
Greg : (les sourcils froncés) Un merci ça t'écorcherais la langue ? Il n’y a que trois gradhyena, tu n’es pas capable de te débrouiller seule ?
Florine : C'est un coordinateur me donne des leçons ?!?
Seb : Florine arrêtes de le chercher et viens m’aider ! Evoli jet de sable !
(Le pokémon de Seb aveugla son adversaire, l’empêchant de riposter contre obalie. Sylvain lui s’occupait du troisième Gradhyena avec son caninos et son pikachu.)
Pika ! (Le pikachu bondissait de joie, ignorant complètement le gradhyena qui fonçait sur lui, un trait de bave au coin de la gueule.)
Sylvain : Attention !!!
Pika ?
Graw !
(Le gradhyena sauta sur le pikachu et le plaqua au sol. Pikachu essaya de lancer un éclair mais loupa son attaque. L’énorme pokémon l'écrasait et s’apprêtait à planter ses crocs dans son petit cou.)
Warf warf ! Grrr, gr-warf.
(Ike attrapa courageusement l’une des pattes arrières de Gradhyena et la mordit de toutes ses forces. Cela suffit pour que le gradhyena, dérangé dans son attaque, lâche prise et se tourne vers Caninos.)
Sylvain : C’est très bien Ike ! Pikachu profites en, attaque tonnerre !
(Le petit caninos lâcha la patte de son adversaire et tenta de fuir. Heureusement pour le pokémon feu, pikachu foudroya le gradhyena avant qu’il ne le rattrape.)
Sylvain : Génial !
(Le deuxième gradhyena poursuivait évoli qui courait dans tous les sens pour éviter ses attaques. Le braségali de Greg s’occupait du premier Gradhyena et laissait le champ libre à obalie pour aller aider Seb et son pokémon.)
Florine : Laser glace !
(Le rayon bleu d’obalie toucha le gradhyena de plein fouet. Des touffes de poils noirs gelées par le laser tombèrent sur le sol. Enervé, le gradhyena de désintéressa d’évoli et s’attaqua à Obalie.)
Seb : Evoli fais demi tour, il ne te poursuit plus !
Evo !
Seb : Attaque bélier !
(Evoli s’arrêta dans un prodigieux dérapage et fonça sur gradhyena. Le pokémon ténèbre sauta sur obalie qui l’évita de justesse grâce à un roulé-boulé et Evoli le frappa dans le flan. Avec un furieux coup de tête gradhyena le propulsa dans les airs et Seb le rattrapa au vol.)
Seb : Evoli ! Evoli ça va ?
Evo, évo vo…
(Le pokémon avait l’air encore en forme mais assez honteux, il regardait son dresseur avec de grands yeux tristes, il était désolé de ne pas avoir eu le dessus sur Gradhyena.)
Seb : N'fais pas cette tête là mon joli… Tu fais de ton mieux pas vrai ? Aller retournes y.
Florine : Obalie poudreuse ! (Un nuage de neige s’envola et saupoudra son adversaire, accompagné d’un petit vent glacé qui faisait frissonné le pokémon ténèbre. Le gradhyena se secoua vigoureusement pour enlever le plus la neige de son pelage. Apparemment il commençait à geler à cause du vent glacial qui lui mordait la peau, mais le pokémon était très résistant et l’effet de la poudreuse était moindre.)
Florine : Seb un coup de main s’il te pl… Obalie il revient !
Oke oke oke !
(Obalie sauta sur le côté et évita de justesse le gradhyena qui referma sa gueule dans le vide. Il fit deux petites roulades pour s’éloigner de son adversaire.)
Evo ?
Seb : Il faut y retourner, Obalie a besoin d’aide… Oh j’ai une idée !
Florine : A droite Obalie ! A droite !
Seb : Fonce vers lui évoli, et tiens toi prêt, d’accord ?
(Seb laissa évoli retourner à terre et le pokémon se mit à courir droit vers le gradhyena acharné après Obalie.)
Florine : Seb ? (Elle regarda le pokémon puis son dresseur et elle comprit tout de suite ce qu’il voulait faire.)
Florine : Ne bouge plus Obalie !
Graw !
Evo !
Seb : Retour !
(Gradyena ouvrit à nouveau la gueule pour mordre le jeune obalie. Il se tenait à quelques centimètres du pokémon glace et ce dernier ferma les yeux crispé, lorsque Evoli sauta sur la tête de gradhyena et rebondit dessus brutalement. La technique fut efficace, le crâne du gradhyena était son point faible et ce choc suffit à l’assommer. Il tomba en arrière et Florine crut même voir son obalie soupirer de soulagement.)
Florine : Super Evoli tu l’as eu ! Ca va Obalie ?
Oke oke…
Seb : Ev… Evoli ?
Evo-li !
Sylvain : Seb ton pokémon évolue !
(Florine et Greg s’étaient retournés et regardaient le pokémon de Seb briller d’une lueur étrange. Son pokémon paraissait si heureux, il rayonnait littéralement de bonheur… Lorsque la lumière commença à s’affaiblir, ils purent tous découvrir le beau Mentali de Seb.)
Greg : (essayant de cacher au mieux sa mine impressionnée) Ce pokémon est magnifique.
Florine : (avec un certain stress) Tu ferais mieux de t’occuper du tien de pokémon ! Regardes !
(Greg se retourna et vit un gradhyena tenir en respect sur le sol son braségali qui grimaçait de douleur.)
Greg : (légèrement agacé) Bon, ça suffit maintenant. Braségali double pieds !
(Essayant de se concentrer sur sa technique plutôt que sur sa douleur, Braségali, très habilement, se releva et expédia le gradhyena sur le côté. Le choc fut tellement rude qu’il dissuada le pokémon ténèbre de revenir à la charge. Greg passa une main dans ses cheveux, un sourcil légèrement froncé et se tourna vers Florine.)
Florine : Chapeau champion, vas aider Sylvain maintenant.
Sylvain : C’est pas la peine, on se débrouille. Ike flammèches ! Pikachu éclair !
(Le pikachu envoya une bonne décharge au dernier Gradhyena et Ike ses quelques flammes. Discrètement derrière le trio, Braségali suivit le signe de main de Greg et envoya ses propres flammèches avec celles de Ike. Le Gradhyena qui se rendit compte que ses deux compères étaient vaincus prit peur à son tour. Il bondit en arrière et s’enfuit dans les hautes herbes, suivi de près par les deux autres pokémon ténèbres qui venaient juste de retrouver leurs esprits.)
Sylvain : C’est bizarre le gros gradhyena n’était pas là.
Florine : Comme tu as essayé de l’emmener l’autre jour, ils ont dû avoir peur de l’envoyer aujourd’hui, il doit leur être indispensable pour dresser les autres pokémon.
Sylvain : Faut pas perdre de temps, venez on va les suivre.
Seb : Je crois que ce serait plus prudent de passer par le même passage qu’Eve, il est plus discret.
Greg : Enfin une bonne idée ! Suivez moi je me souviens d’où il est.
(Heureusement pour nos amis, Grégoire se souvenait mieux du chemin vers la grotte que celui de la route 119. Ils pénétrèrent dans la grotte sombre et déserte et finirent par se retrouver dans une des galeries principales, visiblement déserte elle aussi.)
Florine : On se sépare, Seb vas à gauche avec Grégoire. Vous retournez à l’infirmerie vérifier si l’hyperball du gradhyena n’y est plus. Sylvain et moi on va à droite.
Seb : Ok ça marche.
Sylvain : On se retrouve plus tard, dépêchons nous.
(Sylvain et Florine prirent la direction de la caverne où se trouvait les gradhyena en cages, ils se glissèrent discrètement derrière deux grosses caisses pour scruter les environs.)
Sylvain : Il n’y a personne.
(Alors que Sylvain allait se lever pour sortir de leur cachette, Florine le rattrapa par l’épaule et le força à se rasseoir.)
Florine : Attends ! Ce n’est pas normal que les gradhyena soient là et non gardés. Surtout après la pâtée qu’ils se sont pris, ils devraient être à l’infirmerie.
Sylvain : (agacé) Oui oui d’accord c'est bizarre mais là tu vois y’a PERSONNE !
Florine : Mais c’est peut être un pièg…
(Florine n’eut pas le temps de finir sa phrase, Sylvain s’était déjà relevé et cherchait l’hyperball du gradhyena dans tous les recoins de la caverne.)
Florine : (en marmonnant) Gros têtu… (Elle regarda attentivement les alentours avec un air méfiant puis elle se leva à son tour. La chance voulait que la caverne fût bien éclairée, les deux ados pouvaient regarder partout sans problème. Sylvain passa entre une table de camping et une cage de gradhyena. Le gros pokémon qui avait reconnu le jeune garçon se mit à grogner avec férocité, Sylvain sursauta et bouscula la table. Florine vit un objet rouler puis tomber de la table. Elle interpella son ami.)
Florine : Sylvain là ! A tes pieds !
(Sylvain lança un regard noir au gradhyena et s’agenouilla sur le sol. Il vit à un mètre de lui une petite ball rétractée de couleur jaune et noire. Envahie par la joie, il glissa jusqu’à elle et s’en saisit. Il la sentait lourde, plus lourde qu’une pokéball vide, ce qui signifiait que le pokémon était bel et bien à l’intérieur.)
Sylvain : Je l’ai Flo ça y’est ! J’ai le grad…
(Alors qu’il se trouvait encore à genoux par terre, il vit apparaître devant lui des pieds surmontés de jambes. Il leva les yeux et vit l’homme qui s’occupait des gradhyena. Il était beaucoup plus grand vu d’aussi prêt et avait de petites cicatrices tout autour de la bouche.)
Nico : Qu’est ce que vous faites là ?
(Sylvain voulut reculer en rampant mais le rocket l’attrapa par le col de sa veste et le tira vers lui. Sylvain resserra ses doigts autour de la ball du gradhyena, bien décidé à ne pas la rendre. Il essaya tant bien que mal de se libérer de l’emprise du rocket, mais ce dernier le tenait fermement. Florine en alerte lança très rapidement une pokéball.)
Florine : Spyke vas y !
Nico : Tu veux te battre ? Parfait. ( De sa main encore libre il ouvrit une cage de gradhyena et le pokémon s’élança hors de la cage.)
Nico: Attaque ce reptincel aller ! Morsure !
(Gradhyena se mit à courir vers Spyke la gueule ouverte. Florine savait très bien qu’il s’agissait d’un des gradhyena qui les avait affrontés tout à l’heure, Spyke remarqua lui aussi son état de fatigue.)
Rep ! (Reptincel envoya une brûlante attaque flammèches sur son adversaire. Malgré son efficacité le gradhyena réussit à atteindre sa cible.)
Florine : Reptincel dégage toi de sa gueule, essaye une attaque griffe !
Nico : Gradhyena mord le !
(Le gradhyena resserra encore plus ses dents sur la patte de reptincel qui s’efforçait d’ignorer la douleur. Il griffait de toutes ses forces le corps de gradhyena. Au bout d’un moment, il finit par ouvrir la gueule et cracher des flammes en complément de son attaque. Gradhyena finit par relâcher Reptincel. Spyke avait l’air d’être bien touché à la patte par la morsure mais il avait l’air de pouvoir, et surtout de vouloir, encore se battre.)
Florine : Tiens le coup Spyke, tu peux l’avoir ce sac à puce, attaque frénésie !
(De son côté, Sylvain toujours retenu par le gardien des Gradhyena, réussit à glisser la pokéball de gradhyena dans sa poche de jean et il attrapa une de ses propres pokéball.)
Sylvain : Marill !
Nico : (les yeux rivés sur Sylvain) Quoi t’arrives encore à agir toi ?
Sylvain : Marill aides moi !
Marill, ma ! (Le pistolet à ô de Marill frôla Nico et Sylvain de près mais ne les toucha pas. Gradhyena qui s’était aperçu de l’arrivée de ce nouveau pokémon se dépêcha de lui sauter dessus, suivi de près par Spyke qui ne laissait pas de répit au pokémon ténèbre.)
Nico : Quoi deux contre un ? Oh sûrement pas.
(Il accourut auprès d’une autre cage en traînant derrière lui Sylvain qui n’arrivait toujours pas à se libérer. Il ouvrit la cage et ordonna sur le champ au gradhyena d’attaquer Marill et Reptincel. Le gradhyena excité par ce combat se jeta dans la mêlée. Le premier gradhyena essayait tant bien que mal de mordre marill pendant que Spyke le griffait et le brûlait avec la flamme de sa queue en pleine attaque frénésie.)
Sylvain : Marill pistolet à o !
(Le marill envoya un jet d’eau dans la gueule du gradhyena à peine sorti de sa cage. L’autre gradhyena, agacé par l’obstination de Reptincel, se retourna et lui donna un coup de tête ressemblant plus à un coup de crâne qu’à une attaque bélier. Spyke fit un vol plané impressionnant avant d’atterrir sur le flan.)
Florine : Oh non, Spyke ! (Elle se rapprocha pour regarder son pokémon évanoui puis le rappela tandis que Sylvain essayait de donner des ordres à Marill.)
Sylvain : Marill roulade ! Essayes de les avoir tous les deux dans une même attaque !
Nico : Mais fermes là ! (Il plaqua une main contre la bouche de Sylvain. Les deux gradhyena chargeaient la boule bleue qui roulait à toute allure sur le sol de la grotte, ne gardant jamais une trajectoire fixe. Marill réussit à en renverser un et se lança dans un face à face avec le deuxième.)
Sylvain : A-illl, aftuk, murf, umf !
Nico: Mais taies toi donc…. Aïe !!! Salopard !
(Survolté, Sylvain avait fini par mordre son kidnappeur. Pour se venger, le rocket donna un coup de genou à Sylvain, mais le cri de douleur du garçon fut couvert par celui du gradhyena, Marill venait de se faire rouler sur la patte.)
Kaï ! Kaï ! Kaï !
Florine : Loyal vas aider Marill, go !
Nico: Reviens ici gradhyena ! Retournes te battre ! (Le pokémon à la patte blessée s’était éloigné du champ de bataille pour lécher sa patte, laissant son compagnon seul face à Marill et bientôt Evoli qui montait à la charge. Comme Nico s’énervait après lui, le gradhyena se retourna.)
Nico : Retournes y, dépêches toi !
Grrr….
(Le gradhyena sauta devant Nico en grognant pour l’impressionner. Cette technique d’intimidation fut assez efficace car le rocket recula rapidement, surpris par la rébellion du gradhyena.)
Nico : Aa-ah !
(Sylvain en profita et se dégagea de l’emprise du rocket. Il fit un roulé-boulé sur le sol en traversant la zone de combat pour rejoindre Florine. Il se retrouva face au deuxième gradhyena et sauta sur le côté pour éviter une attaque morsure. Marill qui était là surprit le gradhyena et défendit son maître avec un pistolet à o. Gradhyena recula sous la pression du jet d’eau et bouscula le deuxième gradhyena toujours très énervé. Il aboya après son compère et les deux se mirent à grogner face à face.)
Nico : Du calme, du calme… (Pour lui-même, il ajouta à voix basse "il me faut le chef pour les contrôler". Il se retourna et regarda la table où se trouvait ses affaires. Il la scruta du regard mais ne vit pas l’hyperball. Il écarquilla les yeux sous la surprise et après avoir vérifier que ses gradhyena avaient encore l’avantage il se précipita vers la table pour chercher la ball.)
Nico: Mais... Elle n’est pas là ?!?
Florine : Sylvain ça va ?
Sylvain : Tout baigne. (Il lui montra l’hyperball un bref instant et fit un clin d’œil.)
Florine : Parfait, Loyal météores !
Nico : C’est vous qui l’avez pris !
Sylvain : (ignorant complètement la réflexion de Nico) Marill attaque bulles d’o !
Nico : Attaque bélier ! Tous les deux !
Florine : Jet de sable !
Evo !
(Marill envoya un nuage de bulles dans la tête de Gradhyena, cela le ralentit mais il réussit tout de même à atteindre Marill. A côté de ce face à face, le second gradhyena fonçait sur Evoli. Avant qu’il ne termine sa charge, Evoli, dans un balayage avec sa queue, souleva un nuage de poussière et aveugla Gradhyena qui changea de trajectoire en titubant.)
Florine : Bien joué !
(Le gradhyena trébucha et roula sur le sol avant d’atterrir dans les pieds de la table de camping qu’il fit tombé dans un bruit assourdissant.)
Nico: C’est pas vrai ! Faites attention bor*** !
Grrrr… Warf warf ! (Le gradhyena semblait mécontent après son entraîneur et aurait eu beaucoup de mal à se retenir de l’attaquer s’il n’avait pas été confronté à Evoli qui revenait très vite à la charge.)
Sylvain : Ils sont très énervés mais affaiblis…
Florine : On va pouvoir en venir à bout. Loyal attaque charge !
Sylvain : Marill fais comme lui !
(Côte à côte, Marill et Evoli foncèrent sur les gradhyena. L’un d’eux évita la charge mais l’autre fut projeté sur la dernière cage encore fermée et elle s’ouvrit sous le choc.)
Florine : (les dents serrées) Ils sont quand même vachement résistants…
Sylvain : Et crotte v’là le dernier.
Nico : Vous allez souffrir mes enfants. Aller les gradhyenas attaque bélier !
(L’un des gradhyena obéit sur le champ et fonça sur Evoli, mais le troisième, à peine sorti de sa cage, n’avait pas l’air d’apprécier d’avoir été secoué par son compère gradhyena et il se jeta sur lui. Le gradhyena agressé riposta en mordant à la gorge le gradhyena tout juste libéré avant de réattaquer Marill qui loupa son attaque bulles d’o.)
Nico: Arrêtez ! Du calme !!! (Deux des gradhyena se retournèrent vers lui, babines retroussées.)
Grrrr… Warf !
Graww ! Grôwarf !
Nico : (tendu) Non…
Sylvain : (avec un sourire) Flo il ne peut pas les contrôler sans le chef !
Florine : (tendue) C’est sensé nous rassurer ?
(Elle se rapprocha de lui et en s’accrochant à son bras et désigna tous les gradhyena autour d’eux. Ils paraissaient aussi en colère contre eux deux que contre leur dresseur.)
Nico : Non… Non ne m’attaquez pas moi, attaquez le lui ! (Il pointa du doigt Evoli qui, se sentant menacé, se mit à grogner pour impressionner les trois bêtes noires. Comme des pokémon enragés, ils se jetèrent sur lui et Nico remercia le ciel que sa diversion est marchée.)
Florine : Attention Loyal !
Evo ! (L’évoli sauta par-dessus le premier gradhyena qui voulait l’attaquer et échappa de justesse au second qui le fit trébuché. Le dernier gradhyena était face à évoli, la gueule béante et s’apprêta à le mordre. Alors qu’il allait refermer sa gueule sur le cou d’évoli, Marill le bouscula avec une attaque charge.)
Florine : Merci.
Sylvain : Pas de quoi, Marill pistolet à o !
(Cette fois sa technique échoua ; le gradhyena visé sauta par-dessus le jet d’eau et bondit sur Marill qu’il commença à mordre jusqu’au sang. Comme il ne pouvait pas bouger, le second gradhyena se jeta lui aussi sur le pokémon aquatique. L’un des gradhyena énervé voulut s’attaquer à ses compères, comme jaloux de ne pas avoir un bout de chair bleue à dévorer.)
Ma ! Marill ! Ma ma !
Sylvain : Lâchez le sales bêtes !
(Dans un réflexe il voulut aller le secourir mais Florine le retint dans son élan d’inconscience.)
Florine : Loyal morsure !
(Evoli bien décidé à aider son ami Marill se jeta dans la mêlée et agrippa une patte de gradhyena. Le pokémon rugit de douleur et se désintéressa de Marill.)
Graw ! Graw !
Sylvain : Marill !
(Marill eut tout juste assez de force pour cracher un dernier pistolet à o et repousser son deuxième agresseur. Celui-ci se tourna alors vers l’autre gradhyena, toujours agressif envers ses semblables. Les deux gradhyena commencèrent à se sauter dessus et à sa battre entre eux, laissant le temps à Sylvain d’aller voir Marill.)
Sylvain : Marill ! Marill ! Tu vas bien ?!?
Ma… Ma…Ril…
(Marill s’évanouit devant Sylvain qui le rappela, le regard sombre.)
Sylvain : Ces gradhyena ils sont… Grrr, Dardargnan vas y à ton tour !
Bzzzzzz !
(Sylvain pointa son doigt vers les deux gradhyena en train de se battre pendant que de son autre bras il rappelait son pokémon eau.)
Sylvain : Dardargnan attaque double dard !
(Le pokémon prit un virage de 180 degrés, survola Loyal aux prises avec le troisième gradhyena, et de ses dards toucha chacun des deux pokémon l’un après l’autre.)
Sylvain : Très bien ! Recommences, écrases les !
Nico : Hum, le gamin devient agressif.
Florine : Loyal charge !
(Les deux gradhyena avaient l’air excité, ce dardargnan qui leur tournait autour, restant hors de leur portée, les agaçait profondément. Dardargnan embrocha l’un des deux avec son dard gauche mais loupa le second. Rapidement, le pokémon ténèbre lui sauta dessus et en l’attaquant lui toucha l’aile droite. Dardargnan reprit de l’altitude pour que son adversaire ne puisse l’atteindre à nouveau.)
Sylvain : Dardargnan attaque dard nuée !
(Avec cette technique le pokémon pouvait attaquer à distance mais sa précision laissait à désirer, si bien qu’Evoli se prit lui aussi quelques épines. Déconcentré dans son attaque il se laissa approché par Gradhyena et dans une charge impressionnante il envoya Evoli dans les airs.)
Evoooo !
Florine : Loyal !
(Avec beaucoup de chance, Florine réussit à rattraper son pokémon au vol, subissant à son tour l’attaque dard nuée. Pour ne pas blesser Florine, la pluie de dards cessa et la fillette rappela Evoli, trop fatigué pour retourner au combat.)
Florine : Myrtille vient nous aider !
Sylvain : Ces trois là sont coriaces.
Nico : Vous n’avez pas idée ! A l’assaut les gradhyena !
Grâw !
(Lorsqu’ils virent le pokémon plante les trois pokémon voulurent foncer sur lui, mais Myrtille tourna sur elle-même et créa un nuage de poussière bleu ressemblant beaucoup à de la poudre dodo. Dardargnan qui était insensible à cette attaque traversa le nuage et de ses dards renversa deux des gradhyena tandis que le dernier commençait à s’assoupir.)
Nico : Mais réveillez vous ! Du nerf aller !
Grrrr…
(L’un des gradhyena se releva et regarda d’un œil noir le dardargnan, il aurait tout donné pour connaître une capacité capable de l’attaquer en plein vol. Le second se jeta sur Myrtille mais celle-ci l’évita en sautant. Elle sautait très haut pour un pokémon avec d’aussi courtes pattes.)
Nico : (il se claqua une main sur le front) C’est pas vrai ça, faut que je m’en mêles sinon ces abrutis de gradhyena vont tout foutre en l’air. Electrode à toi !
Florine : Comme si les gradhyena suffisaient pas il rajoute sa baballe électrique en prime ! Myrtille tranch’herbes !
Nico : Electrode attaque tonnerre sur Dardargnan !
(Dans un éclair éblouissant qui déstabilisa les gradhyena sur les côtés, Electrode grilla le pauvre Dardargnan de Sylvain. Il tomba raide comme un insecte qui se serait trop approché d’un néon.)
Sylvain : Oh non ! Dardargnan !
Nico : (avec un sourire satisfait) Oh si, et un de moins !
(Alors que Myrtille donnait tout ce qu’elle pouvait pour tenir les gradhyena à l’écart, Sylvain rappela son pokémon et envoya Mangriff.)
Man.
Sylvain : Ecoutes moi Mangriff, il faut que tu t’occupes d’électrode. Tu dois tenir bon le temps de le mettre KO d’accord ?
Man… (Le mangriff fit signe à Sylvain mais il ne semblait pas très confiant. Il n’avait pas combattu depuis un moment. L’anxiété de Sylvain devait se ressentir car même s’il n’en avait pas parlé, Nico avait bien sentit que mangriff était son dernier pokémon valide.)
Nico : (bas pour lui-même) Je peux l’avoir facilement si ces bestiaux s’occupent bien de l'Or…
Graw !
Grrrrr, graw ! Warf !
(Deux des gradhyena continuaient de se battre l’un contre l’autre malgré la fatigue. Le dernier lui essayait en vain de s’attaquer à Myrtille mais le petit pokémon plante esquivait avec beaucoup de grâce et déstabilisait son adversaire pendant ses attaques avec ses tranch’herbes.)
Florine : Bien Myrtille continues ! Il est à bout !
Sylvain : Mangriff vive attaque !
(Mangriff fonça droit sur Electrode et le fit rouler un peu sur le sol. Le pokémon du rocket avait riposté avec un éclair mais ça n’eut pas beaucoup d’effet car Mangriff avait réussi à utiliser la technique détection. A côté de lui, Gradhyena dans un ultime assaut, tenta de morde Myrtille avec une attaque mâchouille mais se prit un jet d’acide en plein dans le museau. Il retomba évanoui sur le sol devant une Florine un peu soulagée.)
Florine : Très bien joué Myrtille, maintenant aux deux autres.
Nico: Vous ne gagnerez pas : Electrode explosion !
(Sylvain et Florine eurent à peine le temps de se protéger le visage avec leurs bras qu’électrode s’était mis à se concentrer avant d’exploser dans un boucan assourdissant.)
Florine : Qu’est ce qu’y s’est passé ? (Elle dégagea son bras qui la protégeait du nuage de poussière. Elle scruta les alentours. Tous les gradhyena étaient étendus sur le sol, évanouis, tout comme Myrtille, Mangriff et électrode.)
Sylvain : Ses pokémon sont KO.
Florine : Mais les nôtres aussi… Myrtille reviens.
Sylvain : Mangriff reviens !
(Ils levèrent les yeux vers le rocket qui rappela son pokémon lui aussi. Il enjamba un corps inerte d’un gradhyena et s’avança vers les deux gamins avec un air mauvais. Il attrapa une autre pokéball qu’il amorça.)
Nico: Ce n’est pas encore terminé les mômes… Hariyama j’ai besoin de toi !
Ah ! Ayah.
Sylvain : J’ai plus de pokémon Flo !
Florine : Moi non plus !
(Elle pensa un bref instant à papilusion et racaillou qui étaient restés au centre pokémon.)
Sylvain : (les dents serrées) C’est pas vrai, là c’est vraiment la fin…
Nico: (avec un sourire sournois) Je crois que vous avez perdus, alors vous allez vous rendre bien gentiment et peut être que je ne vous ferais pas de mal.
Florine : (traversée par un éclair) Sylvain ! La pokéball des Forest’Jump ! Leur arme secrète !
Nico: (dans un sursaut) Les Forest’jump ?!? Ce sont ces abrutis de la Team Magma qui vous ont envoyés ? On aurait dû s’en douter !
Sylvain : Pokéball go !
(Florine croisa les doigts pour que ce fameux pokémon puisse les sortir de cette impasse et lorsque la ball s’ouvrit elle révéla un petit pokémon bleu avec des ailes comme du coton.)
Tyl.
Sylvain : (effaré) C’est ça leur arme secrète : un tylton ?!?
Nico : Hariyama attaque corps perdu !
Florine : Sylvain dépêches toi !
Sylvain : Euh, euh…Rune protect !
Tyl !
(Florine lança un regard en biais à Sylvain qui gémit.)
Sylvain : C’est la seule attaque que je connaisse !
Florine : (dans un soupir) Oh c’est pas vrai…
(L’hariyama se jeta sur le tylton qui était en train de s’entourer d’un bouclier scintillant comme une vitre toute propre. A la surprise des deux jeunes, l’hariyama se cogna dans cette vitre invisible, Tylton paraissait n’avoir rien senti.)
Sylvain : (étonné) Son attaque est super réussie.
Florine : Il a une bonne défense mais si on veut se débarrasser de lui il faut attaquer.
Sylvain : Oui. Tylton attaque, euh… Attaque pic pic !
Nico : Hariyama sabotage !
(Le tylton fonça sur l’hariyama comme un aveugle : sans se soucier du fait qu’il était près à le stopper. Dans un choc impressionnant tylton fut réexpédié dans les airs par le sabotage d’Hariyama.)
Florine : Ah bravo ! Trouve quelque chose de plus efficace !
Sylvain : C’est pas de ma faute s’il ne sait pas esquiver, il n’est pas à moi ce pokémon ! En plus les types vols sont forts face aux types combats d’habitude !
Florine : Ah parce que tu te mets à faire la stratégie maintenant ? Ca te réussit pas !
Sylvain : Eh arrêtes un peu ! C’est pas le moment !
Nico : Maintenant Hariyama attaque frappe atlas !
Sylvain/Florine : Eh merde !
(Hyper stressés, chacun cherchait une attaque adaptée face à hariyama.)
Sylvain : Euh attaque euh…
Florine : Vite ! Attaque… Attaque…
Y-ha ! (L’hariyama prit son élan et sauta pour préparer son attaque. Sylvain prit de panique se mit à hurler à pleins poumons.)
Sylvain : Attaque n’importe quoi !!!
(En une demi seconde tylton fila comme un éclair qui semblait traverser Hariyama. Le pokémon s’effondra sur le sol immédiatement et le petit pokémon aux ailes en coton réapparut devant le rocket, posé et presque immobile, le regard fixe.)
Sylvain : (hébété) Ce… C’était quoi ça ?
Florine : (tout aussi perplexe) Je crois que c’était une technique aéropique...
Sylvain : Ah. Et euh… Ca venait d’où ?
Tyl, tyl.
Nico: Rah c’est pas vrai ! Reviens Hariyama, Crustabri à toi !
Florine : Merde un pokémon glace. Ca va mal tourner…
Sylvain : Dis tu crois qu’il connaît d’autres trucs comme ça ?
Florine : Je ne sais p…
Nico: Laser glace !
Sylvain/ Florine : Tylton attention !
(Le pokémon s’envola juste à temps pour éviter le rayon givrant.)
Sylvain : Il a eu chaud. Face à Crustabri c’est même pas la peine de penser à son aéropique à cause de sa coquille.
Florine : Merci je n’aurais pas remarqué ça sans cette brillante remarque !
Sylvain : Du calme c’est pas le moment l'ironie ! On a un gros problème là je te signale !
(Pendant que les deux ados se disputaient encore, le Crustabri avait déjà renvoyé un second laser glace sur Tylton. Ce rayon le frôla et lui arracha quelques plumes sur le derrière. Tylton jeta un œil à son croupion avec un air légèrement contrarié et continua de tourner en cercle.)
Florine : Tylton !
Sylvain : Il est encore en l’air, oh mais qu’est ce que… (Il ne finit pas sa phrase et se contenta de regarder le pokémon en clignant des yeux avec un air surpris.)
Nico: Crustabri essaye de bien viser cette fois.
Sylvain : Flo… Regardes Tylton, on dirait qu’il brille.
Florine : Quoi ?
(Elle leva la tête à son tour et vit comme Sylvain le pokémon oiseau se mettre à briller de plus en plus. La lumière la plus intense se concentrait au niveau du bec.)
Sylvain : Il évolue tu crois ?
Florine : Non… Non on dirait plutôt un…
Nico: Laser glace !
(Tylton ouvrit le bec au même moment que Crustabri rouvrait sa carapace et Florine et Sylvain réagirent en même temps.)
Sylvain/ Florine : Un lance soleil !
Ty !!!
Crustabri !
(Le rayon jaune et le rayon bleu se heurtèrent dans toute leur puissance mais contre tout attente se fut le lance soleil qui eut le dessus et qui écarta le laser glace jusqu’à toucher le cœur de Crustabri. Lorsque la fumée se dissipa les trois dresseurs purent distinguer la masse gisante de Crustabri sur le sol.)
Sylvain : (dans un souffle) Puissant…
Florine : Oui…
Nico : Crustabri ?!? Bor*** mais c'est quoi ce tylton ?!? (Il regardait avec un air éberlué le petit pokémon de la Team Magma qui s’était posé au beau milieu du champ de bataille et regardait le rocket avec un air placide.)
Nico: Vous… Vous allez me le payer !!! Aligatueur, Camerupt allez y !!!
Sylvain : Tylton ne fera pas le poids !
Florine : Non ! Il faut…
Voix : Mentali rafale psy !
Voix2 : Gradhyena bélier !
(Un rayon lumineux passa entre Sylvain et Florine, au dessus de la tête de Tylton et toucha en pleine face le camerupt à peine sorti de sa pokéball. Aligatueur, qui était prêt à attaquer Tylton et les deux enfants, fut surpris par un gradhyena beaucoup plus propre que ceux des rockets et se retrouva plaquer au sol. Le gradhyena commença à lui mordre méchamment la queue tandis que Sylvain et Florine regardaient l’arrivée de leurs sauveurs.)
Florine : Seb !
Sylvain : Seb !
Seb : (avec un grand sourire) Lui-même les amis !
Greg : (le ton charmeur) Besoin d’un coup de main ?
Sylvain : (en retrouvant le sourire) Greg !
Greg : Hem, Grégoire. Gradhyena mâchouille !
(Le pokémon de Grégoire lâcha la queue d’Aligatueur et s’attaqua à son corps, plantant ses crocs dans les endroits les plus sensibles.)
Nico : Camerupt séisme !
(Lorsque le sol se mit à trembler tous les dresseurs et leurs pokémon furent déséquilibrés. Tylton s’envola à nouveau et continua de regarder le match avec son air placide en faisant du sur place. Florine trébucha et tomba dans les bras de Seb qui pour une fois s’occupa d’avantage de son pokémon que de son amie.)
Seb : Mentali protection !
Sylvain : (il essayait de garder son équilibre) Son attaque est puissante.
Seb : Pas encore assez : Mentali rafale psy !
Menta-li !
(Une fois encore le rayon lumineux toucha le pokémon feu et le tremblement de terre s’arrêta. Aligatueur et Gradhyena, trop secoués par l’attaque terrestre, s’étaient retrouvés séparés et avaient cessé leurs hostilités.)
Florine : Sylvain tu as toujours l’hyperball ?
Sylvain : Oui et crois moi je ne la laisserais pas m’échapper cette fois.
Florine : Très bien alors il faut qu’on file maintenant, on a trop traîné.
Seb : T’inquiète, on n'aura pas de problème.
Florine : (un peu étonnée) Qu’est ce que tu veux dire ?
Greg : Gradhyena morsure ! Certes Sébastien, mais ils ont raison : pas la peine de s’attarder face à ce plouk.
Sylvain : Eh mais attendez, expliquez nous…
Nico : Ce quoi ? Tu vas me le payer ! Tous vous aller payer ! Aligatueur hydrocanon, camerupt relève toi et attaque bélier !
Florine : Mentali fais attention !
Seb : Mentali attaque météores ! (Gradhyena et Mentali sautèrent en parfaite synchronisation pour éviter le puissant jet d’eau d’Aligatueur et une flopée d’étoiles s’envola dans sa direction.)
Greg : Gradhyena bélier !
(Gradhyena et Camerupt fonçaient l’un vers l’autre et se heurtèrent brutalement. Le camerupt qui était plus fort et plus gros que gradhyena l’envoya valser dix mètres plus loin.)
Greg : (le visage crispé) Gradhyena.
(Une lueur illumina le sommet des têtes de nos quatre héros. Tylton, toujours en train de planer au dessus d’eux, s’était mis à briller.)
Sylvain : Tylton ? (Avec rapidité, Tylton descendit en piqué et arrivé à quelques mètres de Camerupt il envoya un puissant hydrocanon droit sur le pokémon feu.)
Seb : C’était une mimique…
(Cette fois le camerupt était bel et bien à terre. Greg rappela son gradhyena et fit signe aux trois autres de fuir. Une dernière fois Mentali empêcha l’Aligatueur de se relever avec une rafale psy et Sylvain rappela le Tylton qui ne semblait pas avoir la moindre égratignure.)
Sylvain : Ce pokémon il est… (Il sentit une main se poser brutalement sur son épaule.)
Florine : Sylvain viens, dépêches toi !
Seb : Mentali on s’en va, suis nous !
Nico : (il regardait fou de rage son Aligatueur étendu par terre) Sales gosses ! Revenez ! Je vous tuerai ! Je vous TUERAI !
(Les quatre ados ne se retournèrent pas et continuèrent de courir, accompagnés par Mentali.)
Sylvain : Tu crois qu’il est sérieux ?
Florine : Franchement je m’en fous.
Greg : Suivez moi, j’ai trouvé une autre sortie. On sera vite parti d'ici une bonne fois pour toute.
Florine : Seb je croyais qu’on était tranquille ?
Seb : On l’est. Quand on les a vu à l’intérieur de leur planque ils étaient tous dans un état d’excitation pas possible. Ils couraient dans tous les coins, j’ai l’impression qu’ils se sont laissés envahir par la panique.
Greg : Ils plient bagages, ils savent qu’ils sont découverts.
Sylvain : Super !
(Moins d’une minute plus tard, après avoir traversé une longue galerie obscure, il se retrouvèrent à nouveau au milieu de la végétation de la route 120. Ils retournèrent à l’arbre des Forest Jump qui visiblement les avaient vu arriver car les lianes des boustiflor les attendaient pour les remonter.)
Homme : Je vais prévenir le chef de votre retour.
Florine : J’ai quand même franchement l’impression qu’on se serre de nous comme de simples outils…
Greg : Pour une fois je suis bien d’accord avec toi…
Coxy ! Coxy, coxy !
(Les quatre dresseurs baissèrent les yeux sur un petit pokémon insecte, rouge avec des pois noir sur les ailes.)
Seb : Dites, vous croyez que ça pourrait être…
Coxy coxy !
(Coxy s’approcha d’eux avec un air jovial et un des hommes en beige arriva derrière le pokémon.)
Homme : Il est venu de lui-même dans notre arbre, il avait l’air perdu. Le plus étrange c’est que normalement il n’y a pas de coxy sauvage dans la région. Il est à l’un de vous ?
(Sylvain prit le pokémon dans ses bras et se mit à sourire.)
Sylvain : Non mais je crois savoir à qui il est…
Homme : Ok, le chef attend votre visite.
(Sylvain confia Coxy à Seb qui regarda le pokémon insecte avec un air sympathique.)
Sylvain : Je vais aller voir le chef des Forest’Jump.
Florine : Je viens avec toi.
Sylvain : Il ne voudra pas te voir. Je crois qu’il n’aime pas beaucoup les filles.
Florine : (remontée) Ah vraiment ? Si tu crois que ça va m’arrêter !
Sylvain : Euh… Ok Flo. Restez là les gars, on revient.
(Seb et Greg restèrent assis sur le planché, tous les deux tournés vers la forêt. Ils pouvaient voir la cime des arbres d'où s'envolaient régulièrement de nombreux pokémon oiseaux. Ils regardaient le soleil se coucher, perdus dans leurs pensées.)
Hoothoot ! Hoot !
Greg : Maintenant qu’on est que tous les deux, tu peux me raconter ce qui s’est passé avec Eve.
Seb : Hein ?
Greg : Tu avais un ticket avec elle, ne me prends pas pour un idiot. Alors que s’est il passé pour que vous soyez toujours au point mort ?
Seb : Elle m’a dit assez explicitement qu’elle voulait sortir avec moi et j’ai… Refusé.
Greg : (effaré) Mais comment as-tu pu faire ça ? Ou plutôt comment as-tu fait pour ne pas le faire !?!
Seb : (il soupira) Grégoire, toi et moi on a du succès auprès des nanas mais on n'a pas la même philosophie... Tu aimes profiter des jolies filles, moi je voulais juste me trouver une petite copine bien, et maintenant je ne veux... Qu'elle. Je n’ai aucune envie de gâcher mes chances en sortant avec une autre fille, que je ne verrais que rarement en plus. Et puis ce serait écoeurant de sortir avec une fille alors que j’en aime une autre.
(Greg avait entrouvert la bouche et pour une fois il avait vraiment un air idiot.)
Greg : Alors si toi tu n’es pas un prince charmant...
Florine : Eh ! Arrêtez ! Aïe !!! Lâchez moi sales brutes ! Vous vous prenez pour qu…
VLAM !
(Florine étalée par terre regarda la porte se claquer derrière elle, le visage rouge comme un camerupt en colère et le souffle haletant sous les yeux étonnés de Seb et Greg.)
Greg : Par contre ta princesse, elle est pas top.
Seb : (en réprimant un sourire) Pas de commentaire Grégoire.
Florine : Espèces de gros Co****** !!!
Sylvain : Flo !
Chef : Bon. Maintenant qu’on est débarrassé, on peut discuter. Alors mon p'tit gars, vous avez réussi ?
Sylvain : Oui… On a récupéré le chef des gradhyena... Ils ne pourront pas contrôler les autres sans lui.
(Il sortit l’hyperball des rockets.)
Chef : Tu en es sûr ?
Sylvain : Oui, on en a eu la démonstration en live quand leur dresseur a voulu les utiliser contre nous.
Chef : (avec un rire gras) Parfait ! Ah ah, parfait…
(Il tapota l’épaule de Sylvain et s’approcha de ses hommes postés sur le côté.)
Chef : Vous avez entendu ? Grâce à ce jeune garçon nous avons débarrassé la Team Rocket de son plus gros atout. Nous pourrons bientôt récupérer notre grotte !
Homme : C’est vrai ?!?
Homme2 : Les autres vont revenir alors ?
Sylvain : (perdu) Qu’est ce que vous voulez dire ? Pourquoi « votre grotte » ? Et quels autres ?
(Le chef revint vers lui avec un air toujours aussi radieux.)
Chef : Avant que ces ordures de rockets n’arrivent dans la région, cette grotte était notre QG. Ils nous ont virés de la caverne et de nombreux membres sont partis suite à ça. Dans cet arbre nous ne pouvons pas vivre à plus de vingt, la grotte elle pouvait abriter des centaines de personnes.
Sylvain : Des gens comme vous ? Des Forest’jump ?
Chef : Pas des Forest’jump mon garçon, ça c’est le surnom de ceux qui vivent dans cet arbre, mais oui ce sont des gens comme nous.
(Avant que Sylvain ne puisse poser plus de questions le chef le poussa gentiment vers la sortie. Sylvain avait franchement l’impression qu’ils ne voulaient pas dire qu’ils étaient de la Team Magma.)
Chef : Merci mille fois de nous avoir aider Sylvain, nous pourrons nous débrouillez seuls maintenant.
Sylvain : De rien mais…
Chef : Pour les rockets on s’en occupe. Bientôt ils ne seront plus dans la région, je t’en fais le serment.
(Il poussa d’avantage Sylvain pour qu’il sorte de la pièce et Sylvain se décida à ouvrir la porte, résigné à ne pas poser d’autre question.)
Sylvain : Ah oui au fait.
Chef : Quoi ?
Sylvain : Tenez, c’est votre Tylton. C’est un sacré pokémon, il nous a sauvé la mise.
Chef : Ah oui l’arme secrète, merci de nous la rendre.
(Sylvain tendit la pokéball de Tylton au chef et celui-ci voulut la prendre. Mais au moment où il allait la saisir il stoppa son geste et se mit à réfléchir.)
Chef : Je te propose un marché gamin.
Sylvain : (avec un oeil soupçonneux) Quoi comme marché ?
Chef : Un échange. Le gradhyena de la Team Rocket contre ce tylton.
Sylvain : Euh… Pourquoi pas, mais pourquoi voulez vous l’échanger ?
Chef : Parce que j’aimerais beaucoup avoir ce gradhyena... Tylton est notre meilleur pokémon, c’est un échange correct.
Sylvain : Ah… Bah ouais… Ok.
Chef : Merci !
(Avant que Sylvain n’ait le temps de réagir, le chef des Forest’Jump s’était emparé de l’hyperball en farfouillant habilement dans la poche du garçon. Il la regardait avec de grands yeux avides.)
Chef : Tu verras que Tylton est très bien, oui… Très bien.
(Sylvain qui ne se sentait plus très à l’aise se dépêcha de rejoindre ses amis, la ball de Tylton accroché à la ceinture. Une fois descendu de l’arbre nos quatre héros se dirigèrent vers Cimetronelle, Florine les fesses encore douloureuses de son expulsion brutale de la salle de réunion.)
Sylvain : (pensif) C’est louche toute cette histoire… Je crois qu’on a peut être eu tort d’aider ces types.
Seb : Il faut se dire qu'on a privé les rockets d’un de leur moyen de protection, c’est ce qui est important.
Greg : (en soupirant) Oui... Advienne que pourra.

A suivre...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]