Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 31
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : Des concurrents exaspérants.
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 17/10/2006 à 01:48
Œuvre lue 80874 fois Dernière édition le : 31/10/2010 à 16:11
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 31

Des rivaux, des rivaux, et encore des rivaux !

Partie I : Des concurrents exaspérants.

Présentateur : Ce soir dans « Psychologie des dresseurs » une émission spéciale sur la rivalité entre entraîneurs. (Al se retourna vers la télé et se dirigea vers le canapé.)
Présentateur : Combien de dresseurs on dit un jour : « Un jour je battrais ce dresseur quoi qu´il m´en coûte », « Ce pauvre type aura sa raclée »…
Voix : Man ! Où il est mon pyjama écremeuh ?
Al : Dans le premier tiroir mon chéri.
Présentateur : … Ou encore « Il regrettera le jour où il a croisé ma route. »
Florine : ( avec un air suppliant le ciel.) Comme je regrette le jour où j´ai croisé ta route ! Pourquoi est ce qu´il a fallu qu´on tombe sur toi ? Pourquoi ?
Greg : ( avec un œil perçant.) Oh arrête un peu tu veux, si tu crois que je suis content moi de t´avoir sur le dos tout le temps.
Sylvain : Ils en sont à combien de minutes ?
Seb : Hum… ( Seb regarda sa montre un instant.) Ca va faire vingt et une minutes. (Sylvain soupira et Seb afficha un sourire résigné qui ne réconforta aucunement Sylvain.)
Sylvain : Poufff… J´ai les oreilles qui bourdonnent maintenant.
Seb : Les miennes aussi.
Greg : De toute façon tu n´es qu´une gamine, je ne sais même pas pourquoi je t´écoute.
Florine : Oh ce n´est pas parce que tu es plus vieux que ce que tu racontes est plus intéressant, tu t´écoutes parler tellement souvent que tu ne te rends même pas compte à quel point tu es saoulant et antipathique !
Greg : Excuses moi mais MOI je ne ressemble pas à un ursaring en jupe qui grogne au lieu de parler aux gens.
Florine : Un quoi ?!?
Sylvain : Faudrait peut être les calmer non ? Je tiendrais plus longtemps…
Seb : D´accord avec toi. Voyons qu´est ce qu´on pourrait… Ah je sais ! Mais je crois que tu ne vas pas apprécier.
( Seb se retourna vers Florine et Greg qui étaient finalement arriver au stade basses insultes qui précédait en général celui des hurlements de pokémon et des gifles. Il sourit et s´adressa à Greg en coupant la parole à Florine.)
Seb : Greg que dirais tu d´aller faire un tour dans un établissement de concours ?
Greg : Pardon ?
Seb : Ah je savais que ça t´intéresserait !
Sylvain : Oh non…
Seb : Il y en a un un peu plus au sud. Il est affilié à Lavanville, ils l´ont construit pour attirer plus de monde dans la ville. Ca te tentes ? Tu n´as pas eu l´occasion de faire un concours depuis Poivressel.
Greg : Oui… Oui pourquoi pas. Ca me détendra comme ça. ( Il lança un regard noir à Florine qui ressemblait à un persian prêt à sortir ses griffes. Seb se dépêcha de pousser Greg pour l´éloigner de Florine et le guida sur le chemin de l´établissement de concours dont il parlait. C´est dans ce fameux établissement que se trouvait déjà un garçon brun aux cheveux mi long et sa sœur aux yeux verts et au sourire toujours présent.)
Aline : (impressionnée.) Ooooh, comme c´est propre et beau ici.
Félix : Ouaip c´est vrai que c´est bien entretenu.
Aline : Regardes Félix des panneaux d´affichages ! On va voir les résultats dis ?
Félix : Mais pourquoi ? Qu´est ce qu´on en a à… Eh ! (Aline très excitée le tirait par la main vers les panneaux de résultats et les tableaux qui représentaient les portraits des champions.)
Aline : Mais si ça va être marrant ! Rien que pour voir les coordinateurs froufrouteux !
Félix : Aline c´est pas bien de se moquer des gens, Aline tu m´écoutes ?
Aline : Mais oui ih ih, aller viens !
( Ils finirent par arriver devant la série de tableaux et chacun regarda de son côté, Félix avec un air trop sobre à la limite de l´indifférence, et Aline avec une grande curiosité. Félix ne pouvait s´empêcher de penser que sa sœur avait des excuses quelques part, surtout quand on voyait certaines coordinatrices aux tenues plus excentriques les unes que les autres. Le plus choquant restait encore les hommes qui portaient des robes... Félix s´arrêta un instant sur l´image d´une femme qui avait fait des frisettes à fouinar. Félix esquissa un sourire en voyant l´allure du pokémon puis regarda la robe débordant de dentelles et de rubans de la coordinatrice avant de regarder le tableau suivant.)
Félix : Avec cette robe à froufrous on dirait Aurore l'amie de Sacha… Oh ça alors ! Aline viens voir.
Aline : Quoi ? ( Aline s´approcha du tableau que son frère était en train de regarder ; il s´agissait d´une photo d´un Lainergie à côté de son dresseur. Sur le pokémon était accroché un ruban bleu symbàle d´une victoire dans la catégorie beauté, mais ce qui attira le plus rapidement l´œil d´Aline c´est le visage du dresseur. Ce regard dédaigneux, cette bouche inexpressive, ces cheveux noir de geai mal coiffés, le visage du garçon leur revint immédiatement en mémoire avec le nom assorti.)
Aline/ Félix : Jacob.
Voix : Oui Jacob Mells, notre champion actuel en catégorie beauté. (Les deux Léon se retournèrent et découvrirent la présentatrice des concours pokémon un grand sourire aux lèvres.)
Présentatrice : Ce n´est que sa dernière victoire, apparemment sa vraie spécialité ce sont les concours d´intelligence. Mais ça ne l´empêche pas d´être très doué pour les concours en catégorie beauté… Son Lainergie est vraiment… Oh et son Delcatty, en concours de grâce il est tout simplement épatant !
( Aline grimaça en imaginant Jacob frimer encore plus que lors de leur dernière rencontre avec ses pokémon de concours. Félix quant à lui regardait la présentatrice comme si elle avait un extrême mauvais goût.)
Voix : Le concours de sang froid va commencer dans quelques instants, les spectateurs sont priés de rejoindre la salle numéro deux avant de début du concours.
Présentatrice : Oh là là je crois qu´on va m´attendre ! ( Elle s´éloigna en sautillant tandis qu´Aline et Félix échangeaient un regard interrogateur et même un peu inquiet.)
Aline : Tu crois qu´on va tomber sur lui ?
Félix : Aucune idée mais je ne m´amuserais pas à jouer sur son terrain… Les concours c´est pas mon truc.
Aline : Moi non plus… Mais on ne peut quand même pas le recroiser sans rien dire, ce type nous a traité comme des crottes de pokémon la dernière fois !
Félix : Je sais mais pas d´impatience petite sœur, on l´aura notre revanche, j´ai horreur des gens prétentieux, ce type va devoir ravaler son égo la prochaine fois qu´on le verra.
Aline : Ouais Félix ! Bien dit on va l´écraser quand on le combattra ! ( Félix regarda sa sœur avec un air amusé, dans le fond il aimait bien la voir aussi enthousiaste et déterminée, même pour des bêtises pareilles…
Un peu plus loin dans le hall quatre jeunes dresseurs passaient la porte d´entrée de l´établissement, le plus âgé en tête. Grégoire avait l´air encore remonté après Florine mais comme à son habitude il se contentait d´afficher un air désappointé et précieux sans perdre son calme. Il avança d´un pas rapide jusqu´à l´accueil et s´arrêta devant l´hàtesse, Seb sur ses talons comme toujours. La jeune femme de l´accueil se tourna vers eux avec un grand sourire et prit une voix douce et chaleureuse.)
Hàtesse : Bonjour…
Greg : ( beaucoup plus froid et pressé.) Bonjour mademoiselle, je voudrais m´inscrire au prochain concours qui va avoir lieu aujourd´hui.
Hàtesse : Quelle catégorie monsieur ?
Greg : Peut importe, n´importe laquelle, le première qui aura lieu, j´ai juste besoin de me… Défouler un peu.
( Sylvain et Florine arrivèrent à leur tour, Sylvain d´un pas lent et sans entrain, il s´imaginait déjà rester assis des heures à regarder des concours. Quant à Florine elle restait les bras croisés et gardait toujours sa rancoeur contre Grégoire pour elle, pour le plus grand bonheur de tous qui n´avait pas à l´entendre crier pour l´instant.)
Hàtesse : Oh c´est dommage le concours de sang froid vient de commencer. Le prochain aura lieu dans une heure, il s´agit d´un concours d´intelligence pokémon.
Greg : C´est parfait. Inscrivez moi : Grégoire Richemont, avec Girafarig.
( Un garçon accoudé au comptoir d´accueil un peu plus loin à côté d´eux gardait les yeux fermés mais eut un rire silencieux. Greg qui jusqu´à présent regardait l´hàtesse pianoter sur son ordinateur cligna des yeux un instant, comme s´il venait de se rendre compte de quelque chose, il détourna la tête vers le garçon à côté d´eux et le regarda. Le garçon qui avait fini de rire rouvrit les yeux et regarda Grégoire. Bien que Grégoire restait toujours impassible Seb distingua très nettement dans son regard une lueur de grande surprise, de mauvaise surprise. Seb regarda alternativement Greg et l´autre garçon brun qui ne se quittaient plus du regard. Aucun ne souriait et il était difficile de dire lequel des deux avait l´air le plus prétentieux, on pouvait néanmoins distinguer chez Grégoire une sorte d´hostilité alors que le regard de l´autre reflétait plutôt une désinvolture à la limite de l´arrogance.)
Hàtesse : Votre inscription est faite monsieur Mells. Monsieur Richemont j´ai besoin de votre ville d´origine.
( Grégoire regardait Jacob s´éloigner tandis que l´hàtesse essayait de l´interpeller. Seb passa une main devant les yeux de Grégoire mais même avec ça il eut du mal à ramener son regard sur ses amis et l´hàtesse. Sylvain et Florine, aussi surpris que Seb de la réaction de leur compagnon se regardèrent mutuellement, leur mauvaise humeur remplacée par de la perplexité.)
Seb : Euh Greg ça va ?
Hàtesse : Monsieur ? Vous m´avez entendu ?
Greg : Oui… oui ça va Sébastien. Lavandia…
Hàtesse : Pardon ?
Greg : (il se retourna finalement vers elle.) Je viens de Lavandia, Hoenn.
Hàtesse : Vous aussi vous venez d´Hoenn, comme Jabob Mells. Il faut dire que la plus part des amateurs de concours viennent des régions orientales comme Hoenn et Shinno.
Sylvain : Jacob Mells ? C´est qui celui là ?
Seb : C´est pas le garçon qui était là il y a un instant ?
Greg : ( sur un ton très neutre.) Si, c´était lui.
( Les quatre dresseurs s´éloignèrent de l´accueil et Florine se rapprocha vite de Seb pour lui parler à l´oreille.)
Florine : Seb tu as vu ce Jacob, tu as remarqué qu´il… (Seb ne laissa même pas Florine finir sa phrase, il hocha immédiatement la tête car il avait compris ce que Florine voulait lui dire.)
Seb : Oui j´ai bien vu… Je me demande si Greg va nous le dire.
Florine : A mon avis c´est comme le coup avec Mégane, si tu le forces pas un peu il ne va jamais nous le dire.
Seb : (il la regarda en souriant largement.) Je rêve ou tu m´encourages à laisser aller mon côté curieux et fouineur ?
Florine : Je…
Voix : Florine ?
Voix2: Florine ! (La rouquine se retourna à l´appel de son nom, c´était Félix et Aline qui avaient finalement remarqué l´arrivée de leur sœur et de ses amis dans le bâtiment de concours.)
Florine : Tiens, Félix, Aline, qu´est ce que vous faites là ? C´est pas votre truc d´habitude les concours.
Aline : C´était ça ou faire encore trente kilomètres avant de trouver un restaurant ou un refuge.
Félix : Ce n´est pas ta grande passion non plus les concours je crois, et encore moins celle de Sylvain.
( Il regarda son jeune ami qui grimaça ,ce qui fit sourire les trois Léon.)
Florine : Non on vient ici pour Monsieur Richemont qui doit se détendre.
Aline : Pourquoi ?
Florine : Parce que ça le frustre de voyager avec moi !
Félix : ( en marmonnant pour lui-même.) C´est bizarre je le comprends…
Florine : Qu´est ce que tu dis Félix ?
Félix : Euh non rien. ( Aline se mit à sourire gracieusement et Félix s´efforça de ne pas rougir sous le regard accusateur de Florine. Seb et Greg qui venaient de les rejoindre saluèrent chacun à leur manière Félix et Aline.)
Félix : ( tourné vers Greg.) Alors comme ça c´est toi qui aimes les concours pokémon ?
Greg : Oui, vous savez je suis plus coordinateur que dresseur. C´est ma première passion.
( Félix écoutait attentivement Greg qui commençait ses récits du plus fabuleux des coordinateurs de tout Hoenn tandis qu´Aline ne le quittait pas des yeux elle non plus mais sans l´écouter. Elle se contentait de le regarder fixement, essayant de se rappeler à tout prix où elle avait déjà vu son visage, puis brusquement elle claqua des doigts.)
Aline : Eh mais ça y´est, je sais qui il me rappelle ce type !
Félix : Qui ça ?
Aline : Jacob Truc là, Bells…
Greg : Mells.
Aline : Ouais, lui il me fait penser à toi.
( Elle hocha la tête vers Greg et tout le monde se tourna vers lui.)
Greg : ( comme choqué, presque répugné.) Tu trouves toi ?
Florine : Oui c´est vrai que vous avez cette même tendance à prendre un air supérieur à tout le monde et cet air méprisant… ( Le regard de Greg, à la fois sombre, froid et perçant se posa sur Florine.)
Sylvain : Et vous avez les mêmes yeux, de la même couleur.
Félix : ( Il regardait Greg d´un air pensif.) Maintenant que vous le dites…
Sylvain : Et le même visage, et…
Greg : Eh oh c´est fini les insultes ?
Sylvain : On t´insulte pas, on trouve juste que tu lui ressembles.
Greg : ( avec un rire nerveux.) Et c´est pas une insulte ça ?
Seb : ( avec une voix très douce, comme pour parler à un enfant.) Allons Greg, si tu préfères on peut dire que c´est lui qui te ressemble et pas l´inverse, ça passe mieux comme ça ?
Greg : Mouais… Mais je ne vois pas de quoi vous parlez.
Florine : ( les bras croisés.) Tu nous prends pour des abrutis ?
Greg : Pardon ?
Florine : Fais pas l´innocent…
Sylvain : Je ressembles beaucoup à mon père tu sais…
Seb : Moi aussi.
Félix : Et moi aussi.
Seb : Oui un air de famille ça se repère vite.
Greg : (sur les nerfs.) Non mais vous avez fini ? Ce type et moi on a rien en commun, rien !
Seb : Calmes toi Greg…
Florine : C´est vrai ça, pourquoi tu t´énerves champion catégorie Sang Froid ?
Greg : (brusquement plus naturel.) Je ne m´énerve pas.
Voix : Si tu t´énerves cousin. (Tout le monde se retourna vers Jacob qui se tenait derrière eux, les bras croisés le regard figé sur Greg. Greg, avec un air désappointé, soutint son regard en fronçant les sourcils.)
Florine : Ah je le savais bien qu´il était de ta famille. Tu crois qu´on est aveugle ?
Greg : Ca va Florine.
Jacob : (en regardant ses ongles.) Moui, il est vrai qu´il n´est pas nécessaire d´être observateur pokémon pour voir que nous sommes liés par le sang.
Greg : Ca n´empêche que nous n´avons rien en commun… A par notre intérêt pour les concours pokémon.
Jacob : Et oui. Point sur lequel je t´arrive à la cheville n´est ce pas ? Et ça ça te dérange, petit bourgeois prétentieux.
Greg : ( le regard noir.) Attention Jacob…
Jacob : ( en s´inclinant.) Nous nous reverrons sur la scène Grégoire. (Il s´éloigna le dos bien droit mais la tête moins haute que celle de Greg, de dos on voyait nettement que ses cheveux étaient très mal coiffés.)
Aline : « Petit bourgeois prétentieux » ? C´est lui qui dit ça ?
Félix : C´est vrai que c´est un peu paradoxal.
Greg : Pas du tout, ce n´est pas un bourgeois, ce n´est pas un De Richemensueur, ce n´est rien du tout.
( Greg tourna les talons et s´éloigna rapidement de ses amis qui se regardaient tous les uns les autres sans comprendre.)
Florine : J´ai vraiment l´impression qu´il est énervé là.
Sylvain : Vous avez compris vous ce qu´il voulait dire à propos de Jacob ?
Seb : ( il émit un profond soupire.)Non mais si tu veux mon avis c´est pas trop le moment de lui poser de question. Dire que voulait qu´il vienne ici pour se détendre un peu… Je crois que c´est loupé.
Félix : Effectivement...
(Dans son canapé Al continuait d´écouter les explications du professeur Frust, psychologue et du présentateur de l'émission tout en faisant un mot-croisé pokémon.)
Al : « J´aime le rouge et je cri fort »… hum, un brouhabam ? Mais un brouhabam ce n´est pas rouge. Là je sèche, voyons la ligne suivante : « Nom donné aux meditikka dans l´antiquité grecque. », moi qu´est fait Histoire je ne savais même pas qu´on connaissais les meditikka dans l´antiquité… Puf, j´aurais pas du prendre un force quatre.
Présentateur : La rivalité familiale. Voici une chose très courante et pas que chez les dresseurs, un bon nombre parents pourront vous le confirmer.
Al : Bof, pas chez mes enfants en tout cas…
Psychologue : La particularité de la rivalité fraternelle, filiale ou familiale des dresseurs c´est que les compétitions se déroulent différemment. Les deux adversaires se connaissent bien, ou alors se ressemblent beaucoup, dans un tel cas deux situations sont possibles : soit s´installe la complicité, soit un esprit de compétition particulièrement fort…
Commentatrice : La prochaine manche de notre concours catégorie intelligence va débuter et opposera notre fabuleux champion en titre Jacob Mells à un nouveau venu très prometteur : Grégoire Richemont !
Greg : Nouveau venu, puf, ce qu´il faut pas entendre…
Commentatrice : Je sens que cette manche va faire des étincelles !
( Jacob s´avança vers le terrain avec un sourire assuré qui intriguait beaucoup Félix et Aline qui ne l´avait pas vu sourire comme ça la dernière fois.)
Florine : Il a l´air sur de lui…
Seb : Bah Greg l´est aussi, mais il ne le montre pas.
Félix : Oui mais ce Jacob je l´ai jamais vu sourire comme ça.
Aline : C´est vrai d´habitude il a les mêmes expressions que votre copain.
Jacob : Alors Grégoire, nous allons bien voir si tu t´es amélioré depuis le temps.
Greg : Bien entendu, et pas qu´un peu. ( Il attrapa la pokéball de son Girafarig et lança un regard perçant à Jacob. Avec beaucoup de calme Jacob prit une de ses propres pokéball.)
Jacob : C´est ce que je vais vérifier.
Commentatrice : Que le concours commence, Girafarig contre Akwakwak !
Greg : Girafarig !
Jacob : Akwakwak sors de là !
(Les pokémon apparurent au même moment au milieu du terrain et le panneau des scores s´éclaira à son tour. Tous les spectateurs regardaient avec curiosité les deux pokémon en applaudissant joyeusement. Tous ces applaudissements commençaient déjà à taper sur le système de Sylvain. Les trois jurés se concertèrent pour juger de la prestance des pokémon, visiblement les deux avaient l´air de leur plaire. Akwakwak avait la peau brillante et lisse, Jacob avait l´air de prendre plus soin de l´apparence de ses pokémon que de la sienne, probablement à cause des concours. Le girafarig de Greg lui aussi était tout à fait présentable, il était jeune et un peu nerveux mais son regard était très clair et vif, ce qui était signe de bonne santé et de bon éveil.)
Greg : Qui commence ?
Jacob : J´ai tout mon temps…
Greg : Très bien , alors Girafarig première technique : protection ! (Le girafarig regarda son dresseur une dernière fois puis se retourna vers le public. Avec beaucoup de sérénité il fit apparaître tout autour de lui une barrière rose translucide qui ne disparaissait pas. Les gens applaudirent avec modération, ce bouclier mental était joli mais ils s´attendaient à une attaque plus impressionnante. Sans trop attendre Jacob lança son ordre avec un air un peu contrarié.)
Jacob : Choc mental.
Ak-wak.
( Le pokémon canard se mit à faire onduler ses bras en direction de Girafarig. Une onde verte s´étendit des pattes d´akwakwak jusqu´à Girafarig et commença à recouvrir son aura rose. Les gens applaudirent en émettant des « Oooh ! ». Félix regarda autour de lui en se demandant ce qui leur prenait de s´extasier devant une simple attaque choc mental… Une fois la technique terminée, la lueur verte disparut mais celle qui entourait Girafarig était toujours là. Le pokémon était resté concentré jusqu´au bout et les gens applaudirent à nouveau Girafarig.)
Greg : Qu´est ce que tu croyais ? Que tu m´aurais comme ça ? Je connais tes trucs.
Jacob : Mouais… On verra bien si tu connais tous mes « trucs », comme tu dis.
Commentatrice : Deuxième tour !
(La moitié de la foule acclamait akwakwak, les spectateurs avaient envie de voir ce qu´il allait donner en attaquant en premier. Jacob réfléchit quelques instants puis il lança ses ordres d´une voix très calme.)
Jacob : Utilise ton entrave.
( Greg esquissa un sourire en regardant l´akwakwak de Jacob, les mains contre ses tempes en train de se concentrer pour bloquer les pouvoirs de Girafarig. Le pokémon de Greg fut entouré par la lueur verte d´akwakwawk mais la technique mentale mit du temps à faire son effet, comme si Girafarig arrivait à résister à l´entrave. Rapidement Grégoire lança son ordre avant que Girafarig ne soit totalement bloqué.)
Greg : Girafarig étonnement !
( Très rapidement une vague sombre se répandit sur le terrain en suivant Girafarig qui galopa sur quelques mètres. L´onde s´arrêta juste avant de toucher akwakwak qui stoppa tout de suite sa technique entrave en poussant un cri de surprise. Les gens se mirent à applaudir bruyamment Girafarig, tous enthousiasmés par cette technique rapide et efficace. Cette fois Girafarig avait bel et bien volé la vedette à Jacob.)
Aline : ( avec un sourire plus moqueur que d´habitude.) Jacob a l´air mal parti. Il n´est peut être pas aussi doué en concours qu´en combat pokémon…
Commentatrice : Nous voici arrivé à moitié route, messieurs troisième tour !
Félix : Là ça doit être à Greg de commencer, vu comment son attaque a plu.
( Effectivement Greg commença le premier ce tour. Il demanda à son Girafarig d´effectuer une technique flair. Le pokémon de concours s´exécuta immédiatement sous le regard attentif de la foule. Tandis qu´il continuait d´effectuer sa technique Jacob s´adressa à son akwakwak.)
Jacob : Boost.
( Le pokémon aquatique prit son élan et fonça tête baissée au milieu du terrain. Plus il courait plus ses muscles semblaient se gonfler. Il fit le tour de la piste en tournant autour de Girafarig, et à chaque pas qu´il faisait il attirait de plus en plus de regards sur lui. Il finit par s´arrêter dans un dérapage parfaitement contràler et se mit à montrer ses pectoraux gonflés à bloc aux spectateurs. Ils applaudirent tous avec un enthousiasme débordant, certains se levèrent de leur siège et plus aucune personne ne regardait le pauvre Girafarig qui s´esquintait à finir sa technique flair. En moins d´une minute Akwakwak avait récupéré les faveurs de la foule.)
Commentatrice : Wouh quel concours serré ! Mesdames messieurs voici une compétition qui n´est pas pour les enfants ou les débutants !
Greg : Les enfants…
( Greg se souvint de ce fameux concours, le concours des juniors organisé par la ville de Vergazon… Il était accompagné de son medhyena, ses parents lui avait promis qu´à ses dix ans, pour son anniversaire ils l´emmèneraient choisir un pokémon chez le professeur Séko à Bourg-en-vol, mais Grégoire aimait tellement les pokémon que pour le faire patienter sa mère lui avait capturer un medhyena. Elle l´avait pourtant bien choisi, il était propre, sage, assez peu agressif et très obéissant, une perle pour un pokémon sauvage. Greg et medhyena se trouvaient là, à l´établissement de concours de Vergazon, au milieu des autres enfants dans le hall d´entrée. C´était son père Pierre Bernard qui l´avait accompagné.)
Pierre Bernard : Bien Grégoire tu te rappelles de tout ce que ta mère t´a dit ?
Grégoire : Oui papa, rester calme, veiller à ce que medhyena ne se salisse pas, faire attention aux techniques des autres et bien réfléchir avant d´agir.
Pierre Bernard : C´est très bien mon garçon.
Voix : Pierre Bernard, tiens tiens, mais que nous vaut l´honneur de ta présence dans ce modeste établissement ?
( Pierre Bernard se retourna pour voir qui venait de lui parler avec autant d´arrogance. Il se trouva nez à nez avec un homme aux yeux bleu océan comme les siens, pourtant la lueur n´était pas la même, il n´y avait pas cet air charmeur ni cette lueur de supériorité, par contre il y avait bien le même air distant. L´homme était mal coiffé et sa petite barbichette lui donnait un air plus moderne et plus jeune que Pierre Bernard.)
Pierre Bernard : Irigan, mais que fais tu ici ?
Irigan : Je t´ai posé la question en premier.
Pierre Bernard : J´organises des concours, c´est normal que je me déplace dans les établissements de concours, mais pour ta gouverne aujourd´hui je suis là pour accompagné Grégoire. Mais toi que fais tu ici ? Je croyais que tu voyageais, tu n´as plus de maison ici à de ce que j´ai entendu dire.
Irigan : Grégoire, ton fils c´est ça ? Effectivement nous avons dû vendre notre maison.
Pierre Bernard : Vous l´avez vendu ou on vous l´a saisi ? (Irigan lui lança un regard assassin mais Pierre Bernard ne cilla pas. Grégoire regardait alternativement son père et cet homme qu´il se rappelait vaguement avoir déjà vu mais il ne savait plus qui il était.)
Irigan : Crois ce qu´il te plaira, mais si je suis ici ce n´est que de passage, pour affaires de concours pokémon.
Pierre Bernard : Alors bonne chance pour tes affaires, tu en as bien besoin…
Irigan : Uh, tu es d´un cynique mon cher cousin. Tss, vraiment qu´avez-vous tous à me parler comme si je n´était qu´un miaouss dans un nid de persian.
Pierre Bernard : Tu sais très bien pourquoi.
Irigan : Justement, qu´est ce que j´y peux moi ? Ma mère a choisi sa vie et parce que nous n´avons pas hérités du titre de notre grand père nous ne sommes pas à la hauteur c´est ça ?
Pierre Bernard : Si toi et ta femme aviez fait des efforts pour réparer les erreurs de ta mère vous ne seriez pas blâmés comme vous l´êtes aujourd´hui.
Irigan : Ses erreurs ? Quelles erreurs ? Elle n´a fait qu´écouter son cœur et elle au moins elle s´est libérer de tout ce qui fait de vous des gens coincés. (Pierre Bernard eut un rire nerveux assez agaçant pour Irigan.)
Pierre Bernard : Libérer ? Ah ça oui, vous êtes libres ! Vous n´avez plus de maison, vous n´avez même plus de nom, ah ah !
Irigan : Si j´ai un nom et ce nom c´est Mells ! Et c´est toi qui oses dire ça ? Toi qui a dû changer de nom pour épouser une traînée ?!?
Pierre Bernard : La seule traînée que je connaisse c´est ta mère Irigan ! (Les deux hommes s´avancèrent l´un vers l´autre les poings serrés, prêts à en venir aux mains quand une jeune femme brune aux cheveux courts et au teint bronzé se plaça entre eux et avec chaque bras en avait bloqué un.)
Femme : Stop ! Messieurs s´il vous plaît un peu de sang froid.
Pierre Bernard : ( en colère, son air posé habituel complètement absent.) Madame Honey ne vous mêlez pas de ça, cela ne vous regarde absolument pas !
Irigan : Laissez nous passer !
Femme : ( Elle reprit d´une voix forte et ferme.) Non ! Vous êtes peut être mon supérieur hiérarchique monsieur Richemont mais je suis la responsable de cet établissement et je ne laisserais personne mettre le désordre dans MA salle, même pas vous, MONSIEUR. (Pierre Bernard et madame Honey se regardèrent un bon moment sans ciller et finalement c´est Irigan qui reprit la parole.)
Irigan : Nous avons des comptes à régler Pierre Bernard !
Pierre Bernard : C´est avec toute la famille que toi et ta femme avez des comptes à régler.
Femme : Pas ici ! Il y a des enfants et ceci est un établissement de concours, pas une arène de catch !
Pierre Bernard : Vous avez raison, pardonnez moi Samantha.
Irigan : Je crois… Que je vais me retirer, cela évitera une confrontation inutile et désagréable supplémentaire. Jacob, je t´attendrais à la sortie de la ville, fais de ton mieux mon fils.
( Pierre Bernard, Samantha et Grégoire détournèrent le regard vers un petit garçon un peu plus loin derrière Irigan. Il ressemblait beaucoup à Grégoire si ce n´est qu´il était nettement moins bien coiffé. Il était accompagné d´un skitty qui remuait sans cesse la queue. Le gamin regarda son père s´éloigner et finit par se retourner vers Pierre Bernard et son fils. Avec un regard insondable assez placide il regarda Grégoire qui le regarda à son tour. Ils restèrent longtemps comme ça à se regarder fixement sans rien dire jusqu´à ce que dans le haut parleur la présentatrice du concours annonce…)
Commentatrice : Quatrième tour !
Jacob : On va voir cousin si tu t´y attends à celle là… Akwakwak puissance cachée ! (Akwakwak ferma les yeux et se concentra pour créer des sphères lumineuses qu´il envoya de tous les côtés. C´était une technique très jolie, qui fut beaucoup appréciée par le public. Avec beaucoup de calme Greg lança son propre ordre.)
Greg : Poursuite.
( Alors que les spectateurs applaudissaient Alwakwak, Girafarig surgit derrière lui et Akwakwak se retourna surpris, presque effrayé mais visiblement il avait l´habitude de se faire surprendre ainsi pendant les concours et il reprit vite son calme. Girafarig lui aussi se fit bien applaudir par le public qui sentait venir la fin du concours.)
Commentatrice : Nous voilà arriver à la fin de ce tournoi : dernier tour !
Greg : ( bas pour lui-même.) Sa combine habituelle, deux fois une attaque puissance cachée pour terminer. L´avantage d´affronter une vieille connaissance, c´est qu´on la connaît par cœur. ( Il s´éclaircit un peu la voix et il lança son ordre avec un air très sur de lui.)
Greg : Prescience.
( De toutes les techniques « intelligentes » que connaissait Girafarig c´était celle qui avait le plus de chances de plaire au public et aux juges, c´était le dernier tour et la dernière chance de récupérer un maximum de points. Girafarig s´avança un peu et se concentra sur son attaque, ses yeux se mirent à briller puis son corps tout entier. Une fois qu´il eut finit de préparer son attaque mentalement il s´arrêta sous les applaudissement de la foule et attendit que la vague de la prescience arrive. Cette attaque demandait un certain temps et Grégoire savait que lorsque l´attaque serait lancée les acclamations de la foule redoubleraient. Mais le temps d´attente étant assez long Jacob lança à son tour un ordre à son pokémon.)
Jacob : Technique bulles d´à !
Greg : Hein ? Mais ce n´est pas une technique d´int… Oh mais non !
( Jacob avait afficher un léger sourire, il savait qu´il venait de surprendre son cousin et il regardait avec beaucoup de plaisir les bulles d´à venir éclater au dessus de la tête de Girafarig. A chaque fois qu´une des bulles éclatait Girafarig sursautait légèrement, et plus ça allait plus ses sursauts étaient visibles et brusques. Complètement déstabilisé Girafarig reculait, avançait, tournait sur lui-même… Il ne savait plus où aller. Dans le public chacun y allait de son commentaire et Grégoire rageait au fond de lui-même d´avoir un pokémon en train de paniquer alors qu´il était sensé être l´un des plus grands champions d´Hoenn en catégorie sang-froid. De leur côté les juges, bien qu´impressionnés par la qualité de l´attaque bulles d´à, comptabilisaient les malus accumulés durant cette manche par les deux candidats. Le pokémon de Greg avait complètement loupé sa technique, il était d´ailleurs encore en train de se rendre ridicule devant le public, quant à Akwakwak il venait d´utiliser une technique de beauté et ne pouvait donc pas être récompensé pour cela, bien que sa technique fut très efficace pour déstabiliser son adversaire…)
Présentateur : Même chez de grands champions la rivalité familiale est courante, nous pouvons citer celle qui existe depuis longtemps maintenant entre Peter le maître des dragons et sa cousine Sandra, championne d´Ebenelle.
Al : Ah oui c´est vrai… Les cousins, rien de plus pénible que ça… ( elle tourna son regard vers une photo où elle et son cousin Antonio étaient côte à côte, accompagnés par deux carabaffe.)
Al : Sauf ton respect cousin, mais ton ronflex m´est toujours resté à travers de la gorge.
Psychologue : Oui dans les familles les différents membres envient souvent à leurs proches les choses que eux non pas, ils n´arrivent pas à comprendre qu´un membre de leur propre famille puisse avoir quelque chose qu´ils n´ont pas la chance de posséder, ça peut être de l´argent, une personne, ou parfois le simple talent…
( Les juges discutaient entre eux. L´adjoint du juge finissait de remplir la feuille de remarques et des scores sous l´œil attentif du juge. Finalement le juge appela l´homme chargé d´afficher les scores et lui confia la feuille. Il se dépêcha de rejoindre son panneau tandis que le juge s´était levé et s´éclaircissait la voix. La rangée des cœurs s´éclaira, il y´en avait cinq pour Grégoire et six pour Jacob. Grégoire crispa les doigts et dû resserrer son poing pour ne pas que son bras tremble. Les étoiles s´affichèrent juste en dessous, il y en avait sept pour les deux coordinateurs, il y avait égalité au niveau de la présentation ce qui voulait dire…)
Juge : Jacob Mells remporte la finale et donc le concours d´intelligence catégorie super. Félicitations.
Commentatrice : Les scores sont affichés et… Et oui c´est bien Jacob le vainqueur ! Félicitations à Jacob Mells !
( La foule se leva dans un tonnerre d´applaudissement et Jacob, avec un très léger sourire regarda tous les spectateurs en les saluant posément. De son côté Greg essayait de rester impassible, sans montrer aucune émotion, son visage identique à celui d´une statue. Seul son poing serré tremblait quelque peu. )
Florine : ( appuyée sur ses genoux.) Je me trompes ou c´est la deuxième défaite de Greg à laquelle on assiste ?
Seb : Flo…
Florine : Ce n´est qu´une remarque. ( Dans mini sursaut Sylvain ouvrit un œil.)
Sylvain : Hein ? quoi ? C´est… C´est fini ?
( Au milieu de la scène Jacob se rapprocha de Grégoire qui même s´il se tenait toujours bien droit le buste redressé avait les yeux rivés sur le sol, ce qui n´était pas dans ses habitudes.)
Jacob : Finalement on dirait bien que tu n´es pas le seul à avoir le talent…
(Grégoire releva les yeux pour regarder Jacob qui affichait un air satisfait particulièrement énervant. Les confettis de la victoire tombaient abondamment sur le terrain mais aucun des deux coordinateurs n´y faisait attention, ils se contentaient de se regarder sans rien dire, l´esprit ailleurs. Girafarig regardait akwakwak avec un air rancunier, il lui en voulait de lui avoir fait peur pendant qu´il attendait son attaque prescience. Akwakwak lui se fichait pas mal de la rancune de Girafarig, il n´avait fait qu´obéir à son dresseur et s´était encore une fois débrouillé comme un chef. Il se rapprocha de son dresseur, plutôt satisfait mais pas avec un air fier pour autant. Le juge s´approcha de Jacob suivit de près par l´infirmière Joëlle.)
Juge : Monsieur Mells félicitations, vous avez encore gagné.
Joëlle : Nous vous remettons votre récompense : le ruban intelligence catégorie super. Félicitations.
Jacob : Merci mais je l´ai déjà.
Joëlle : Oh.
Juge : Evidemment, il me semblait vous avoir déjà vu au niveau hyper. C´est dommage pour votre adversaire.
Jacob : Vous savez Grégoire aussi a déjà ce ruban si je ne m´abuses… ( Il se retourna pour regarder à nouveau Grégoire mais ce dernier avait disparu.)
Jacob : Grégoire ?
(Greg était parti s´asseoir dans les vestiaires, la phrase de Jacob qui résonnait encore dans sa tête lui rappela un autre souvenir, datant du même jour que le premier.)
Greg : Medhyena retour !
( Le petit medhyena se mit à sautiller avec beaucoup de grâce jusqu´au milieu de la scène et une fois au milieu de l´arène il accéléra le pas, prit un peu d´élan et bondit sur le mur en effectuant une magnifique pirouette dans les airs avant d´atterrir dans les bras de son dresseur en poussant un cri de joie réservée. Les gens du public applaudirent avec beaucoup d´entrain et les trois juges hochèrent la tête en crayonnant sur leurs papiers.)
Commentatrice : Au tour du petit Jacob !
Jacob : Skitty attaque puissance cachée !
( Le skitty s´élança sur la piste et arrivé au beau milieu de la piste il présenta sa technique, il utilisa sa queue en la frappant contre le sol jusqu´à temps que quatre morceaux se soulève du sol de façon parfaitement symétrique. C´était de la pure géométrie et les juges étaient très impressionnés.)
Adjoint du juge : Quelle technique, c´est brillant.
Joëlle : En concours d´intelligence il ferait des merveilles !
(Les gens tout autour applaudissaient cette technique exécutée sans la moindre anicroche. Gentiment skitty revint au près de son dresseur, tout à fait fier de lui.)
Juge : Oui elle est réussie mais nous sommes en train de juger d´un concours de grâce.
Joëlle : Oh monsieur le juge ce n´est qu´un enfant…
Juge : Oui mais nul n´est sensé ignorer les règles, et c´est un concours junior, tous les autres concurrents aussi sont des enfants et eux ils ont utilisés des techniques de grâce.
Adjoint au juge : Cet enfant n´en fait qu´à sa tête parfois, mais ça n´empêche que son pokémon est bien dressé…
Juge : Et bien il faut lui apprendre à être raisonnable, et son adversaire a du talent ce serait dommage de le pénaliser alors que lui il respecte les règles. (Le juge fit signe à la personne qui s´occupait des scores qu´il était prêt à donner ses résultats. Quelques instants plus tard le panneau affichait six cœurs pour Grégoire, cinq pour Jacob, cinq étoiles pour Grégoire et juste quatre pour Jacob… La victoire était belle et bien pour Grégoire et son medhyena. Toute la foule se leva et applaudit le petit garçon qui afficha un sourire discret mais heureux. Medhyena assis sagement à côté de son dresseur regardait tous les spectateurs qui l´observaient en applaudissant. Skitty de son côté regardait alternativement son dresseur et son ancien adversaire en train de se faire recouvrir de confettis et de serpentins, il essayait de comprendre : avaient ils perdu lui et son maître ? A voir la tête je Jacob s´était le cas. Skitty miaula pour attirer son attention et Jacob le caressa un peu sur le crâne sans rien dire. Il partit dans les vestiaires pour chercher ses affaires avant d´aller rejoindre son père à la sortie de la ville. Deux minutes plus tard Grégoire arriva dans les vestiaires avec son medhyena, un ruban rose marqué d´un « J » pour « Junior » accroché au niveau du collier.)
Greg : Jacob t´es qui en fait ?
Jacob : Moi ? Je suis ton cousin, je crois.
Greg : Je me disais aussi… Dis moi pourquoi t´as utilisé une technique d´intelligence à la fin ?
Jacob : Bah parce que Skitty est doué pour ça.
Greg : Tu ne voulais pas gagner ?
Jacob : Si mais j´étais pas obliger, papa et maman n´attendent pas que je sois un grand coordinateur.
Greg : Ah…
Jacob : Toi tu as le talent, moi j´ai la liberté et c´est ça le plus important.
Greg : Quoi ?
Jacob : C´est mon papa qui me l´a dit. Et c´est ma mémé qui lui as dit à lui. (Après cette phrase il fit demi tour et avec son skitty sur les talons il s´éloigna vers la sortie, laissant Grégoire seul dans les vestiaires…)
Greg : « Toi tu as le talent, moi j´ai la liberté… ».
( Greg serra le poing et fronça légèrement les sourcils.)
Greg : Crétin, ça ne veut rien dire.
Seb : Greg ?
Sylvain : Greg !
Greg : ( il ferma les yeux et releva la tête.) Nom d´un caninos je vous ai déjà dit cent fois de m´appeler Grégoire, pas Greg, GREGOIRE !
Sylvain : Oh là, c´est ta défaite qui te met dans cet état ?
(Seb lui donna un coup de coude et Florine sépara Sylvain et Seb pour passer entre les deux.)
Florine : Mais non il est toujours en colère quant on écorche son nom, n´est ce pas Greg ? (Elle se pencha vers lui avec un sourire goguenard et il la regarda droit dans les yeux avec un air menaçant.)
Greg : Sale peste.
Florine : Tu sais Seb, je ne sais pas pourquoi tu voulais le faire venir ici pour lui changer les idées, c´est comme ça qu´il est normal.
Sylvain : Comme ça quoi ?
Florine : Bah comme ça, en train de me regarder avec son air hautain et supérieur, il m´énerve, je l´énerve, et c´est comme ça tout le temps. Un concours n´y changera rien.
Greg : Exactement, surtout si dès que je finis mon concours il faut qu´elle vienne m´enquiquiner déjà dans la salle de préparation !
Florine : Eh oh on était juste venu voir comment t´allais !
Greg : Et ben tu le dis toi-même : je vais très bien !
Florine : Greg Richemont vous n´êtes qu´un mauvais perdant grincheux !
Greg : Essayes de m´appeler encore une fois « Greg » et tu vas voir ce qui va t´arriver.
Florine : Quoi donc GREG ?
Greg : Fermes la chipie !
Florine : Maquereau !
Greg : Succube !
Seb : ( avec un sourire) Tu sais je crois qu´en fait c´est comme ça qu´ils sont heureux… En se disputant.
Sylvain : Oui, je le crois aussi… Mais c´est pénible.
Seb : Bah non s´ils sont contents de leur sort…
Sylvain : Non pénible pour nous je veux dire.
Seb : Ah, oui… Là c´est vrai que…
Florine : Pauvre type ! Lavette !
Greg : Colossinge en furie !
(Les deux ados continuaient de hurler en se dirigeant vers la sortie des vestiaires. Sylvain eut un sourire forcé et blasé avant de se mettre les mains sur les oreilles et de les suivre. Le lendemain matin, seuls Aline et Félix se trouvaient encore dans l´établissement de concours, les quatre autres étaient repartis rapidement, Sylvain ne supportant pas la vue des concours pokémon. A la sortie du bâtiment les deux Léon faisaient l´inventaire de leurs affaires.)
Félix : … Et pour finir potions.
Aline : J´ai ! C´est bon grand frère on est prêt.
Voix : Vous étiez là aussi vous.
(Aline et son frère se retournèrent pour voir Jacob, son sac sur l´épaule, prêt à partir lui aussi. Quand Aline le vit elle fit la grimace mais Jacob n´avait pas l´air de vouloir les provoquer comme la dernière fois.)
Félix : Ouais, on a vu ton concours d´hier contre Greg.
Jacob : Greg ? Original comme surnom.
Aline : C´est pas nous qui l´avons trouvé !
Jacob : Ce n´était pas un reproche.
( Il regarda Aline dans le blanc des yeux et Aline se sentit prise de court.)
Jacob : J´espère que ça vous a plu, ou que ça vous a appris des choses.
Aline : Oh nous les concours…
Jacob : Chacun ses goûts jeune fille. Tu as le droit de ne pas aimer.
Félix : ( intrigué.) Dis nous tu n´as pas l´air de vouloir nous faire une démonstration comme la dernière fois qu´on s´est rencontré, mais alors pourquoi viens tu euh… Nous faire la conversation ?
Jacob : Ca m´a surpris que vous connaissiez mon cousin.
Félix : Ah ouais ? Pourquoi ?
Jacob : Tout simplement parce que bien que vous ne soyez pas des dresseurs très habiles je vous voyais plus comme deux braves gamins de la campagne, assez simples, naturels et plutôt désinvoltes, mais apparemment vous fréquentez du beau monde… de snobs.
Aline : Hein ? Mais qu´est ce que tu racontes ? Qu´est ce qu´il raconte Félix ?
Félix : Ne… Grégoire n´est pas notre ami, c´est celui de notre sœur, nous ne le connaissons pas très bien…
Jacob : Ecoutez moi, même si je sais que vous ne m´aimez pas, suivez mon conseil ça vaut mieux… Grégoire est agaçant de prétention et de snobisme, il est antipathique mais ce n´est pas le pire. Méfiez vous, car si lui reste fréquentable je vous déconseille de trop approché cette famille.
Félix : Cette famille, tu parles de la tienne ?
Jacob : ( il ferma les yeux.) J´ai dit ce que j´avais a dire. Au revoir, et qui sait, à un de ces jours peut être.
Aline : Eh ! N´oublie pas qu´on a une revanche à prendre sur toi !
( Mais Jacob ne répondit pas, il avait déjà tourné les talons et s´éloignait désormais de l´établissement de concours. Aline qui restait perplexe en le regardant finit par se tourner vers Félix.)
Aline : Félix qu´est ce qu´il a voulu nous dire ?
Félix : (pensif, les sourcils légèrement froncés.) Je n´en sais trop rien, mais j´ai l´impression que l´ami de Flo doit avoir quelques problèmes familiaux…
Aline : J´espère que ce n´est pas grave… Ou dangereux.
Félix : Moi non plus Aline, moi non plus…
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]