Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 33
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : La fausse ville fantome: de l'Est à l'Ouest.
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 23/4/2007 à 21:20
Œuvre lue 80870 fois Dernière édition le : 10/3/2012 à 23:57
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 33

La fausse ville fantome.

Partie I : De l´Est à l´Ouest.

(Kyle avait passé sa première nuit à Lavanville au centre pokémon. Le lendemain il décida de repartir un peu dans la campagne du Nord pour aller s´entraîner avec ses pokémon. Sa défaite contre ce mystérieux bonhomme qui lui ressemblait l´avait conforté dans son sentiment de manque de préparation pour la ligue pokémon. Au Nord il y avait des pokémon sauvages montagnards, ils seraient sûrement suffisants pour entraîner ses pokémon.)
Croa, croa ?
Kyle : Non cornèbre nous ne partons pas nous allons nous entraîner.
Croa croa.
Kyle : Tu en as bien besoin…
(Le cornèbre baissa la tête en continuant d´avancer à côté de son dresseur à coup de légers battements d´ailes. Il avait honte de s´être fait battre par un cacturne, son dresseur était déçu et cornèbre détestait particulièrement décevoir son entraîneur. Mais alors qu´ils avançaient côtes à côtes au milieu du chemin Kyle s´arrêta et cornèbre se posa pour regarder son dresseur.)
Cro…
Kyle : Chut. (Kyle dressa l´oreille, il lui semblait bien avoir entendu des voix venant d´en face de lui. Des gens marchaient sur le même chemin que lui mais dans le sens opposé, il n´allait pas tarder à les croiser.)
Kyle : Hum… Cornèbre vas te poser dans cet arbre, en silence.
(Cornèbre obéit immédiatement et Kyle dans quelques mouvements très rapides s´approcha de l´arbre, sauta sur les premières branches et les escalada jusqu´à atteindre le feuillage dense qui le dissimulait parfaitement.)
Croa.
Kyle : Chut !
Voix : Cette fois nous arrivons à Lavanville.
Voix2 : Pas trop tôt ! Ca fait des semaines qu´on marche depuis Carmin sur mer, j´ai cru qu´on n´arriverait jamais !
Voix3 : Et bien pour un dresseur qui voyage il ne t´en faut pas beaucoup pour te fatiguer.
Voix2 : Eh c´est pas moi ce sont mes pokémon qui sont fatigués !
Voix4 : Pour le peu que tu les as entraîner…
Voix2 : Tu vas pas t´y mettre aussi Greg !
Greg : Mon nom est Grégoire, est ce que je t´appelle « Sylv » moi ?
Florine : Arrête un peu avec ton nom. Est-ce que j´en fais tout un plat quand vous dites « Flo », et Seb lui non plus ne râle pas parce qu´on écorche son nom.
Greg : Moi je ne t´appelle pas « Flo » mais Florine. Quoi que ça n´aurait pas beaucoup d´importance…
Florine : (elle lui lança un regard en biais assez coléreux.) Ca veut dire quoi ça ?
Sylvain : (il soupira bien fort.) Et ça recommence…
(Kyle regarda passer les quatre ados en gardant le silence, Cornèbre sage comme une image à côté de lui. Le pokémon avait cependant un air curieux, il se demandait ce que signifiait cette lueur étrange dans les yeux de son maître : il paraissait assez surpris mais gardait son attitude indifférente et glaciale habituelle. Le quatuor passa son chemin et Kyle descendit de son arbre sans quitter des yeux le dernier endroit où il les avait vu.)
Kyle : Ceux là je suis bien content de ne pas les avoir croisés…
Croa ?
Kyle : On repart Cornèbre.
(Kyle s´éloigna vers le Nord tandis que les quatre autres se dirigeaient toujours vers Lavanville, au Sud.)
Florine : Puf… Qu´est ce que t´es gonflant Grégoire. Tu fais vraiment petit bourgeois, encore mieux : grand noble, on devrait dire Monseigneur Grégoire Alexandre Pierre Henry de Richemont.
Seb : (à l´oreille de Sylvain.) Comment elle a fait pour retenir son nom complet ?
(Il avait l´air très étonné et en glissant ses mots à l´oreille de Sylvain il lui fit partager son étonnement. Greg de son côté avait les joues plus roses qu´à son habitude, l´énervement sans doute, il n´allait pas tarder à répliquer à Florine.)
Greg : C´est sûr que toi tu ne ressembles pas à une « Damoiselle » de bonne famille, plutôt à une de ces filles des cambrousses folles alliées qu´on brûlait pour sorcellerie, et dans ton cas ce serait mérité !
Seb : Ouh là ça commence à chauffer…
(Sylvain, très naïf, se précipita devant ses deux amis pour leur demander avec excitation.)
Sylvain : Eh et moi alors je suis quoi ?
Greg : (en haussant un sourcil.) Pardon ?
(Greg regarda Sylvain avec une certaine dérision, il ne comprenait pas ce qu´il voulait et Florine soupira, agacée par la bétise de Sylvain.)
Florine : ( elle marmonna.) Le bossu du village, simplet et idiot…
Sylvain : Hein ?
Seb : Hem, laisses les Sylvain, je crois que ça vaut mieux… ( Il tira gentiment son ami par le col de sa veste pour l´éloigner des deux sauvages qui les accompagnaient. Sylvain continua de marcher devant les autres avec Seb, les deux garçons gardant une distance de « sécurité » avec Greg et Florine. Les deux ados énervés les regardèrent s´éloigner et pour une raison obscure commencèrent à se calmer. D´habitude lorsque ça chauffait trop entre Greg et Flo Seb haussait le ton, ou Sylvain piquait sa crise de nerfs pour les sommer de se calmer, mais cette fois aucun des deux ne semblait avoir le courage de s´opposer à eux. Au contraire, ils les laissaient se disputer comme ils le souhaitaient, Florine les regarda en clignant des yeux, elle réalisa alors la douceur de leurs caractères, à tous les deux. Grégoire lança un regard noir à Florine, prêt à riposter si la fillette ne s´était pas calmée mais visiblement lui aussi commençait à s´appaiser.)
Florine : (sur un ton maladroit.) Non. Non finalement Sylvain est peut être vraiment le simplet, mais c´est l´innocence du juste comme on disait dans le temps.
(Greg haussa un sourcil en regardant Florine, réalisant qu´elle était en train de culpabiliser pour ses amis. Il aurait eu envie de continuer de se disputer avec elle car dans le fond il aimait ça, pouvoir crier sa superiorité sans demi-mesure, sans se préoccuper des conséquences, mais là ce n´était plus le bon moment.)
Greg : Hum… Mouais, peut être.
Florine : On y va peut être trop fort avec eux. Ils doivent en avoir assez de nos disputes…
Greg : Tu es en train de te morfondre ? (Elle détourna les yeux vers lui avec un regard éloquent. Il finit par soupirer.)
Greg : Of… Tu as raison. En fait nous sommes deux bourreaux et Sylvain est une de nos victimes que l´on conduit à l´échafaud.
Florine : Et Seb un pauvre prêtre essayant de garder la paix dans sa paroisse de fous furieux.
Greg : Moi je vois plutôt Sébastien comme un chevalier. Le genre prince charmant sur son beau Galopa vertueux et bravant tous les dangers pour secourir les pauvres comme Sylvain et sa belle princesse douce et tendre.
Florine : (elle lui lança un regard en biais.) Parce qu´à ton avis je suis douce et tendre ?
Greg : (avec un léger sourire.) Mais je n´ai jamais dit que tu étais la princesse ma grande.
Florine : Moui, ce genre de compliment m´aurait étonné venant de toi.
Greg : Tu y as pensé toute seule je te ferais remarquer.
Florine : Quoi ? Qu´est ce que tu veux dire ? (Il se contenta de sourire et Florine finit par comprendre toute seule.)
Florine : (en colère.) Oh ça va hein. Tu fais tellement d´insinuations d´habitude, c´est normal que j´y pense aussi facilement !
Greg : Oui oui… Ne te mets pas en colère je me contente de constater.
Florine : Alors arrêtes de constater !
Greg : Tu sais je n´aime pas me mêler de ce qui ne me regarde pas mais…
Florine : Bah voyons.
Greg : Mais je commence à comprendre certaines choses.
Florine : (elle lui lança un regard perçant, très appuyé et soupçonneux.) Du genre ?
Greg : Et bien du genre de…
Sylvain : Greg ! Flo !
Seb : On dirait qu´ils se sont calmés les deux de derrière.
Sylvain : (dans un soupir de soulagement.) Tant mieux. Florine, Greg venez !
(Les deux ados se tournèrent vers leur ami et Greg soupira en murmurant un : « Quand se décidera t´il a m´appeler Grégoire ? » et Florine le regarda en sifflant entre ses dents.)
Florine : On n´en reparla PAS.
Greg : (bas tandis que Sylvain se rapprochait.) A ta guise. Mais tu devrais réfléchir au lieu de t´entêter.
Sylvain : Regardez, ça y´est on est arrivé !
(Sylvain affichait un grand sourire les yeux rivés sur les toits de quelques maisons qui apparaissaient au loin entre les rocailles et une grande tour qui s´élevait au milieu des montagnes. C´était surtout cette tour ressemblant à un building noir grisé de métal qui attirait l´œil critique de Grégoire.)
Greg : Qu´est ce que c´est cette tour ?
Seb : La tour radio. Le relais radio le plus puissant et le plus récent de la région de Kanto. Heureusement qu´il est là sinon à part à Céladopole et à Safrania personne n´aurait la radio.
Sylvain : Bah et elle est où la tour pokémon ?
Florine : (surprise.) Quoi tes parents ne te l´ont jamais dit ? Elle a été détruite et remplacée par la tour radio.
Sylvain : Oui ça je sais mais ils les ont mises où les tombes ?
Florine : Ca j´en sais rien, Seb ?
Seb : Je ne sais pas non plus. Ils n´ont jamais reconstruit de vrai cimetière depuis la tour, pourtant il était immense celui de la tour… Le plus grand de tout Kanto et Johto réunis.
Greg : Hum, le deuxième plus grand cimetière pokémon du monde après le Mont Mémoria.
Seb : Exact. Bon venez on ne va pas rester là éternellement.
(Les quatre dresseurs reprirent leur chemin en direction de la ville. Ils descendaient un chemin très verdoyant qui changeait de celui qu´ils avaient suivi depuis la maison de Seb. Après le petit paradis de la villa Sebastian s´étendait une route couverte de roches, de sable et de gravillons. Une route marron et grise qui fatiguait aussi vite les marcheurs que nos héros se débarrassaient des pokémon roche et sol qui grouillaient sur cette route…
A l´entrée de la ville se trouvait le panneau d´affichage avec le plan de la citée mais il était cassé. Il était très vieux, entièrement fait de bois et s´était brisé récemment. A côté il y avait juste un autre panneau d´indication, en acier cette fois, qui montrait la direction de la tour radio. C´était assez inutile car cette tour surplombait la ville. Il suffisait de lever les yeux pour voir où était placée la tour. Elle se situait au Nord Est de la ville, on ne voyait derrière elle que d´immenses montagnes rocailleuses qui devait séparer le reste de la ville de la côte maritime. Trouver le centre pokémon serait moins évident que trouver l´entrée de la tour radio.)
Seb : Zut la carte de la ville n´est plus là. Ca fait longtemps que je ne suis pas venu ici. J´me rappelle pas très bien.
Greg : On a qu´à demander notre chemin.
Sylvain : Bah c´est pas la peine, c´est une petite ville on trouvera vite.
Florine : Il a raiso…
Greg : Mais ça ne coûte rien de demander. (Il n´attendit pas la réaction de ses amis et se retourna aussitôt. Il s´approcha d´une très jeune femme assise sur un banc à côté de ses sacs de courses en train de jeter des miettes aux roucool. Elle était vraiment très belle avec ses longs cheveux blonds ondulés qui lui descendait jusqu´aux hanches, de beaux yeux noisettes et un teint de peau légèrement rosé et délicat. Sylvain haussa un sourcil, il avait l´impression d´avoir parlé à un mur, tandis que les deux autres se regardaient d´un air blasé. Greg arriva prés d´elle avec une attitude très posée et un air poli mais sa voix avait quelque chose de plus sensuelle et de moins snob que d´habitude : c´était celle qu´il avait lorsqu´il s´apprêtait à aller draguer.)
Greg : Excusez moi mademoiselle. (Il attendit qu´elle se tourne vers lui avant de continuer.)
Greg : Etes vous d´ici ? Parce que mes amis et moi venons d´arriver à Lavanville et nous ne savons pas où aller.
Femme : Oh…
Sylvain : (d´un ton bourru.) On voudrait aller au centre pokémon vous sauriez pas où il est ?
(Greg lui lança un regard perçant et assez menaçant signifiant à peu de choses près : « La ferme Sylvain, c´est moi qui m´en occupe, tu vas me casser mon coup ! ». Florine regardait fixement les roucool en train de picorer autour d´eux, en espérant que l´un d´eux fassent ses fientes sur les chaussures de Greg.)
Femme : Oui bien sûr, c´est sur ma route, je vais vous accompagner. (Elle finit par leur sourire gentiment et se leva de son banc après avoir reprit ses courses. Greg lui proposa élégamment de porter ses commissions et la belle lui confia l´un des deux sacs, refusant de le laisser tout porter seul. Greg ouvrit la marche avec la jeune femme et elle engagea la conversation pour ne pas rester dans un silence ennuyeux pendant le chemin.)
Femme : Vous venez d´où comme ça ?
Greg : Sébastien n´habite pas très loin, dans une villa sur la côte. Florine et Sylvain viennent du Bourg Palette et moi je viens de Lavandia à Hoenn.
Femme : Tu viens de loin dis donc. Le bourg Palette non plus ce n´est pas la porte à côté mais ça reste dans Kanto. Je ne me suis pas présentée : je m´appelle Natacha.
Greg : C´est un joli prénom. Moi je m´appelle Grégoire.
Natacha : C´est un beau prénom aussi.
Greg : J´espère qu´on ne vous fait pas perdre de temps mademoiselle Natacha, ou que l´on ne vous empêche pas de faire quelque chose. Sinon vous savez on peut se débrouiller seuls, j´ai remarqué que vous étiez partie très vite de votre banc tout à l´heure.
Natacha : Si vous voulez vous pouvez me tutoyer je ne suis pas beaucoup plus vieille que vous. Enfin si vous voulez bien que moi je vous tutoie tous les quatre.
Greg : Bien sûr.
Florine : (avec un sourire.) Y´a pas de problème.
Natacha : Ne t´en fais pas Grégoire, je ne devrais pas m´attarder comme ça à un endroit, cette ville est devenue dangereuse.
Seb : Pardon ?
Greg : (un peu étonné comme ses copains.) Dangereuse ? Comment ça ?
Natacha : Depuis que la tour pokémon a été détruite les fantàmes de la tour se sont éparpillés dans la région mais beaucoup sont restés en ville. Les gens ont peur et peu de touristes viennent maintenant, il n´y a plus que les employés de cette horrible tour radio.
Florine : Excuses-moi mais qu´est ce qui vous fait dire qu´il y a des fantàmes ici ?
Greg : C´est assez peu commun en effet.
Natacha : L´air est encore plus lourd qu´avant ici, les âmes sont en colère parce qu´on leur a enlevé leur vieux cimetière. Elles n´ont plus d´endroit où aller, l´endroit où l´on a déplacé les tombes ne leur plait pas. Trop petit, trop informel, c´est un manque de respect total pour ces pauvres pokémon morts, ce n´est même pas un vrai cimetière et ils le savent, c´est plutôt une chambre mortuaire. C´est pour ça qu´ils nous ont maudits en faisant de Lavanville une ville hantée.
Florine : (bas à l´oreille de Seb.) Elle a l´air très engagée pour la cause de la tour pokémon.
Seb : C´est vrai…
Sylvain : (un sourcil haussé.) Une ville hantée sans cimetière ? C´est pas crédible.
Greg : Pardon ?
Sylvain : Bah ouais c´est comme dans les films d´horreur, dans « Le compte Dracula et Nostenfer » I, II et III y´a toujours un cimetière.
Greg : Oh mon dieu… (Greg commença à se masser le front avec une expression plus que désespérée par les références cinématographiques de Sylvain.)
Florine : De toute façon, cimetière ou pas, croire qu´une ville est hantée c´est stupide.
Niiiiaaaaaa, niark, ark ark ark !
(Ce rire lugubre et strident donna le frisson à Sylvain et Greg, il leur parcourut le dos. Natacha se mit à trembler et Seb regarda Florine avec une drôle de grimace.)
Florine : Euh… Enfin… Je crois.
Natacha : (mal à l´aise.) Il vaut mieux ne pas traîner ici… (Elle jeta un coup d´œil à sa montre et ses yeux s´agrandirent.)
Natacha : Oh là là… Dites ça ne vous dérange pas de passer par chez moi avant d´aller au centre pokémon ? J´ai peur que ma famille s´inquiète si je traîne trop.
Sylvain : Oui on n´est pas pressé.
(La jeune femme sourit à Sylvain et hocha la tête. Elle tourna dans une rue adjacente à celle qu´ils suivaient depuis un moment et Florine cru remarquer qu´elle accélérait le pas. Sans doute la peur mais Florine comprenait que cette fille puisse ressentir de la peur, il y avait quelque chose dans l´air, une présence pesante et elle avait en plus l´impression qu´un sifflement résonnait dans sa tête, il n´était pas vraiment audible pourtant il était là, venant de quelque part, de l´au-delà peut être… Elle s´aperçut que ses bras avaient la chair de poule et inconsciemment elle se rapprocha de Seb. Elle se trouva stupide d´avoir peur de soit disant fantàmes.
En tête de la marche, Natacha et Greg discutaient toujours malgré tout avec chez Natacha une sincérité troublante et chez Greg une sorte de sensualité grave dans la voix qui, pour ses amis, en disait long sur ses intentions envers Natacha…)
Greg : Ne t´inquiètes pas nous sommes cinq, si des hem fantàmes voulaient nous attaquer nous saurions nous défendre.
Sylvain : Il sait comment on se bat contre des trucs qui ne sont pas sensé exister maintenant ?
Florine : (avec un sourire en coin.) Je n´aurais pas mieux dit.
Seb : (bas) Taisez vous, si vous l´empêchez de séduire cette fille il va se mettre en pétard après nous.
Florine : Alors là je m´en fous. (Elle frissonna subitement et se retourna. Sylvain et Seb la regardèrent sans comprendre. Florine était persuadée d´avoir été fràlée par quelque chose. Natacha avait raison, il y avait quelque chose de bizarre dans cette ville. Son esprit scientifique ne cessait de la harceler dans sa tête en criant d´arrêter de penser à ces mots imbéciles : « fantàmes » et « hanter. ».)
Florine : (bas pour elle même) Arrêtes un peu ma fille, les fantàmes ça n´existe PAS. Tu le sais.
Sylvain : Bizarre quand même cette ville… (Lui aussi avait ressentit la même impression que Florine, comme quelque chose d´invisible qui les suivait et les observait.)
Natacha : C´est la prochaine maison à droite.
Greg : Merci de nous accueillir chez toi, même pour un bref instant.
Natacha : Oh ce n´est pas grand-chose Grégoire. Comme je te l´ai dit nous n´avons plus beaucoup de visiteurs ces dernières années, alors il faut prendre soin de ceux qui viennent malgré tout.
(Ils s´avancèrent sous le porche d´une petite maison aux murs gris mais couvert d´une magnifique vigne vierge. Natacha sonna à la porte pendant que Greg lui répondait avec un splendide sourire à faire tomber les filles, les mecs, les pokémon et peut être même les mouches.)
Greg : Tu es vraiment une fille charmante.
Natacha : Merci beaucoup. (Elle lui répondit en souriant largement, ses lèvres roses et ses dents blanches étaient des points clefs de son visage ravissant. La porte s´ouvrit et un jeune homme qui devait avoir deux ou trois ans de plus que Natacha apparut de l´autre côté.)
Natacha : Me revoilà Remus.
Remus : Ah je commençais à avoir les idées sombres, je me disais qu´un fantàme t´avait attaqué.
Natacha : Non tout va bien, ne t´inquiètes plus.
(Elle se rapprocha de son visage et Remus se mit à sourire. Elle l´embrassa tendrement sur la bouche ce qui fit sourire Florine et Seb, légèrement grimacer Sylvain et faillit faire tressaillir l´air impassible de Greg. Seb et Florine murmurèrent l´un après l´autre avec amusement.)
Florine : Râteau…
Seb : Râteau…
Greg : (il leur lança un regard en biais.) Ca va vous deux.
Natacha : J´ai amené des visiteurs avec moi, je dois les emmener au centre pokémon.
Remus : Je t´accompagnerais, je n´aime pas te savoir seule dans les rues. Mes parents sont repartis tout à l´heure, leur bus partait à la demie. Entrez vous autres, j´ai fait du thé, vous en voulez ?
Seb : Volontiers !
Sylvain : (sur un ton rempli d´incrédulité.) Dites vous y croyez vraiment à ces histoires de revenants et compagnies ?
Natacha : Mais… Vous ne l´avez pas ressenti ? Et vous ne l´avez pas entendu ?
Sylvain : Oh peut être un gamin qui jouait ou criait… Ou le vent.
(Natacha prit les courses des bras de Greg beaucoup plus silencieux depuis que Remus était là et partit vers la cuisine pour porter les paquets. Avant de quitter la pièce elle voulut répondre aux quatre invités mais Remus posa une main sur son épaule et parla avant elle.)
Remus : Laisses Natacha, je vais m´en occuper. Venez vous asseoir je vais vous montrer quelques articles et photos.
(Il rapporta à table une petite pile de papiers journaux tandis que sa petite amie ramenait le service à thé et la boisson chaude. Sylvain, Florine, Seb et Greg se penchèrent sur les coupures de presses que Remus avait étalé sur la table. Chacun en prit une ou deux entre les mains. Seb regarda les gros titres : « Un nouvel accident inexpliqué à la Tour radio » et « Disparition d´un enfant près de la montagne hantée. », sous titre : « Des parents meurtris, des concitoyens inquiets : fantàme, pokémon sauvage ou kidnappeur ? ». Florine lui montra alors un autre article titré : « Troisième personne hypnotisée par le fantàme du chevalier blanc ».)
Seb : (en haussant un sourcil, l´expression sceptique.) Le fantàme du chevalier blanc ?
(Greg toussota et continua sa lecture d´un fait étrange sur trois vieilles dames qui auraient vu près de la tour radio le spectre d´une jeune femme habillée comme au début du siècle précédent, en train promener son persian en laisse. Sylvain pour finir ne regardait que les photos. Sur l´une d´elle on voyait les bancs d´un petit square abandonné en train de flotter dans les airs et sur une autre un piafabec à l´air terrorisé percher sur une branche, la tête en bas comme un nosferapti, ce qui n´était pas du tout une position naturelle pour un pokémon de cette espèce. Encore un Noarfang c´était imaginable mais un piafabec…)
Seb : Effectivement c´est… C´est étrange.
Sylvain : Ouah celle là est trop louche : un ronflex retrouvé perché sur un toit.
(Florine se pencha pour voir la photo et lire quelques lignes.)
Florine : Il a fini par retomber tout seul car le toit n´était plus assez solide… Mais comment a-t-il fait pour grimper tout là haut ? Un ronflex c´est trop gros, pas assez sportif, c´est théoriquement et physiologiquement impossible.
Greg : Quelqu´un l´a aidé à monter.
Natacha : Quelque « chose » l´a aidé à monter…
Seb : C´est sûr que ces évènements sont l´œuvre d´esprits frappeurs, le genre plein d´humour et de fourberies. Mais reste à savoir si ces esprits sont morts ou en vie.
Florine : (dans un murmure.) Des plaisantins… De mauvais plaisantins, des voyous, c´est possible…
Natacha : Je vous jure que cette ville est hantée, tout le monde le sait. Les esprits sont en colère à cause de la destruction de la tour pokémon…
Remus : Non. Les gens d´ici disent ça mais ce n´est pas logique.
Seb : Pourquoi ?
Remus : Cela fait quelques mois seulement que ces évènements étranges arrivent, alors que la tour radio a remplacé la tour pokémon il y a des années déjà. Les esprits ne mettent pas autant de temps à se réveiller.
Florine : Très juste…
(Elle regarda ses trois amis à tour de ràle comme si elle attendait leur avis.)
Seb : Je ne connais pas parfaitement bien l´histoire de cette ville… Et les fantàmes ce n´est pas mon rayon.
Florine : Puit de science ? (Elle s´était retournée vers Greg en disant cela.)
Greg : (le regard en biais.) Ca sent l´entourloupe, c´est tout ce que je peux dire.
(Alors que les deux garçons et Florine se regardaient en silence, se questionnant mutuellement du regard, Sylvain leva inconsciemment la main comme à l´école pour parler à Florine.)
Sylvain : Euh… On appelle tes parents ?

(Cinq minutes plus tard ils se trouvaient tous les quatre devant un petit téléphone-vidéo dans le salon de Natacha, appelant à la maison des Léon plutôt qu´au laboratoire.)
Al : Attendez, répétez moi ça plus clairement. Vous me parlez de « fantàmes » ?
Florine : OUI.
Sylvain : D´après Natacha la ville est hantée et euh, on voudrait aider mais on ne sait pas trop comment s´y prendre.
Florine : On voulait tes conseils et ceux de papa. Man ?
(Al avait appuyé sa tête contre sa main et son expression était clairement celle de quelqu´un de blasé, voir même de fatigué par tant d´absurdité, Florine l´avait rapidement remarqué.)
Al : (avec un soupire agacé.) Quelle est la première chose que je vous aie appris Florine ?
Florine : Euh… A dresser les pokémon ?
Al : Exactement.
Sylvain : (perplexe.) Euh…
Florine : (avec la même expression que Sylvain.) Je vois pas le rapport là man.
Al : Soyez cohérents : les fantàmes ça n´existent pas, c´est totalement irrationnel. En revanche les pokémon peuvent être parfois plus inquiétants que des fantàmes.
Florine : Tu veux parler des pokémon spectres ?
Al : Ténèbres, psy et spectre. Trois types de pokémon complémentaires et indissociables. Avant de croire n´importe quoi tous les deux, souvenez vous de ce que Sacha, Jacky, Ondine et moi on vous a appris.
(Elle coupa la communication et l´écran du vidéophone s´éteignit. Les quatre dresseurs se regardèrent tour à tour, perplexes.)
Sylvain : Bon, ben…
(Ils se concertèrent encore une fois en silence, juste avec le langage des yeux et mis à part Greg ils avaient tous la même lueur dans le regard. Ils se tournèrent vers leurs hàtes et Natacha comprit tout de suite ce qu´ils voulaient faire.)
Natacha : Vous pensez qu´on devrait rechercher et… Chasser les fantàmes de cette ville ?
(Remus se leva brusquement de sa chaise, le visage crispé d´inquiétude.)
Remus : Hors de question, je ne laisserais pas Natacha se mêler de ça et moi je refuse de risquer ma peau aussi stupidement, je ne suis pas dresseur : je ne peux pas combattre si il s´agit bien de pokémon spectre.
Sylvain : Nous on ira ! (Il avait brusquement levé le poing avec son air décidé bien caractéristique. Florine le regarda mais ne dit rien, elle se contenta de penser à sa mère qui l´avait plus où moins secouée et raisonnée au téléphone. Seb hocha positivement la tête, il ne croyait pas aux fantàmes mais aux pokémon spectres oui, quant à Greg il gardait un regard insondable. Florine leva le bras à son tour sans que les autres s´y attendent et d´une voix très similaire à celle de Sylvain elle s´écria.)
Florine : Oui on va chercher ces pokémon fantàmes et on va les chasser d´ici !
Remus : Vous pensez sincèrement en arriver à bouts ?
Sylvain/Florine : Oui !
(Leur ton ferme et convaincu fit sourire Seb qui se pencha vers Greg.)
Seb : Ils sont vraiment toujours sûrs d´eux ces deux là.
Natacha : (qui avait entendu.) C´est le moins qu´on puisse dire.
Greg : (les bras croisés.) Ca leur jouera des tours….
Florine : Qu´est ce que tu dis toi ?
Greg : Rien du tout. Votre plan ?
Sylvain : On va aller jeter un œil du côté de la Tour radio, puisque c´était l´emplacement de la tour pokémon.
Seb : Je viens avec vous. (Il regarda rapidement Greg qui lui lança un regard assassin car il se sentait obligé de venir et il avait horreur de ça.)
Natacha : Soyez prudents…

(C´est ainsi que nos quatre amis se retrouvèrent à serpenter les rues de Lavanville. Sylvain et Florine en tête de marche, Seb les suivait tranquillement et Greg, les mains dans les poches, fermait la marche en direction du Nord-Est de la ville.)
Sylvain : Y´a rien par ici…
Florine : On est presque arrivé à la tour Radio, là où sont normalement les âmes des pokémon défunts.
Seb : Dites j´ai une question… (Il attendit que les deux autres se tournent vers lui.) Vous croyez aux fantàmes ?
Sylvain : Euh… Bah en fait j´y ai jamais vraiment réfléchi.
Florine : J´en sais rien. Non, je crois que dans le fond je n´y crois pas. Même si Natacha m´a mis le doute un instant.
Greg : (sur un ton cinglant) Malgré tout le respect que j´éprouve pour Natacha je suis de l´avis de madame Léon, les fantàmes n´existent pas. C´est complètement irrationnel.
Seb : (avec une drôle d´expression.) Ah oui tu as sans doute raison… Alors la main blanche sur ton épaule elle est fausse.
(Greg haussa un sourcil puis tourna son regard vers son épaule droite que Seb montrait d´un doigt presque tremblant. Une main blanche, spectrale, avec de longs doigts fins s´était agrippée à son pull en cachemire et Greg écarquilla les yeux, pétrifié de peur. Sylvain et Florine eurent à peine le temps de prendre la même expression que leur ami avant qu´il ne se mette à hurler d´une voix suraiguë comme une fillette en train de crier. Il se dégagea de la main qui disparut instantanément. Ce fut alors au tour de Florine de se mettre à crier.)
Florine : Iiiiiih ! (Quelqu´un, ou quelque chose, s´amusait à lui faire jouer les Marilyn Monroe en soulevant sa jupe la retournant totalement ce qui laissa apparaître sa petite culotte mauve avec des pois blancs ainsi que ses fines jambes blanches.)
Florine : Aaah ! Seb retournes toi ! Et toi aussi Grégoire !!!
(Greg avait le dos recroquevillé pour une fois, prêt à bondir à la moindre réapparition de la main, mais il avait quand même eut le réflexe de bien regarder les dessous de Florine même s´il ne cessait de répéter que ce n´était qu´une « gamine. ». Seb lui s´était aussitôt retourné en gardant son sourire angélique suite à cette vision féerique. Il se prit alors la casquette de Sylvain dans le nez. La visière le cogna violemment et il se frotta le pif en se demandant s´il n´allait pas se mettre à saigner. La casquette s´était envolée brusquement sans que Sylvain ait le temps de réagir.)
Sylvain : Eh ma casquette ! (Il voulut la rattraper mais trébucha, les lacets de ses deux baskets avaient été noués ensemble comme par magie. Greg se tournait frénétiquement de tous les côtés tandis que Seb remit du choc essayait de détacher les lacets de Sylvain. Finalement Greg repoussa un cri, plus modéré et avant de se retourner vers lui Florine saisit une pokéball.)
Florine : (d´une colère presque hystérique.) Qu´il essaye de me relever la jupe encore une fois !
Greg : C´est ignoble ! (Il se retourna alors que Florine voulait lancer sa pokéball. En s´écartant Florine vit ce qui avait effrayer Grégoire et elle laissa tomber sa pokéball avant de l´avoir ouverte. Sylvain et Seb se relevèrent, se retournèrent alors que Greg les bousculait pour s´enfuir. Il trébucha et tomba, déchirant une manche de son beau pull bleu-roi. Les cheveux légèrement décoiffés et le front humide il regarda rapidement son pull, ne fit aucune de remarque, il ne pensait même plus à ses vêtements tellement il été apeuré.)
Seb : Mais… Ah !
Sylvain : Aaah !
(Seb sauta près de Florine comme pour la protéger tandis que Sylvain, paniqué, cherchait l´une de ses pokéball. Florine bien cachée derrière Seb se baissa et prit sa pokéball. Devant eux il y avait un grand monstre blanc et mince à moitié décomposé comme une momie, gémissant avec des yeux perçants de pokémon et une chevelure mauve ondulée comme une tête de Feuforêve. Devant cette vision d´horreur Florine et Sylvain lancèrent leurs pokéball.)
Sylvain : Ma, marill !
Florine : Spyke vas y vite !
Sylvain : Pistolet à ô !
Florine : Flammèches ! (Greg se remit debout tant bien que mal derrière ses amis puis il se pencha pour voir si les deux attaques lui faisaient de l´effet. Marill aussitôt sorti de la ball avait obéi à son dresseur comme un bon pokémon, mais son regard traduisait une incompréhension quasi-totale. Reptincel lui regarda autour d´eux, il semblait chercher une quelconque cible. Florine reprit d´une voix criarde.)
Florine : Je t´en pris dépêche toi Spyke ! (Elle serait le bras gauche de Seb d´une main et de l´autre s´agrippait à la veste de Sylvain en essayant de la tirer pour le secouer. Sylvain les yeux rivés sur le pistolet à à de son pokémon qui traversa le monstre sans aucun effet ne sentait même pas que son amie était en train de déformer sa veste.)
Sylvain : Ca ne lui fait rien !
Ma ?
Florine : Spyke !!! (Le pokémon souffla alors quelques petites flammes au hasard et tout comme le jet d´eau de Marill les flammes passèrent à travers la créature.)
Breuh, grah !
Greg : Il faut s´en aller ! Tout de suite ! Ficher le camp d´ici !
(A son tour il tira sur les habits de ses deux amis tandis qu´un rire aigu et crissant comme celui qu´ils avaient entendu en arrivant dans Lavandia résonna à leurs oreilles, leur donnant la chair de poule en plus de leurs dents qui claquaient.)
Voix : Ce n´est qu´une illusion.
Seb : Quoi ?
Sylvain : D´où elle venait cette voix ?
(La scène devant eux disparut en se diffusant dans l´air tel un mirage en plein désert et sur le côté un petit garçon apparut de derrière les panneaux de signalisation.)
Garçon : C´est un pokémon spectre qui fait ça.
(Les quatre dresseurs se retournèrent vers le garçon aux cheveux blancs assis sur le côté. C´est lui qui venait de sortir du silence pour leur parler. Il avait un air placide mais semblait néanmoins lucide et très sérieux.)
Sylvain : Tu en es sûr ?
Garçon : Oui. J´apprends à fantominus à faire la même chose. (Il montra une pokéball à Sylvain et ce dernier regarda Florine.)
Florine : Tu sais comment faire pour le ou les trouver ? Ces pokémon.
Garçon : Oui. Vous voulez que je vous mène jusqu´à lui ?
Sylvain : Et pourquoi pas… (Il regardait toujours son amie et celle-ci hocha la tête pour lui dire qu´elle était d´accord. Greg qui s´était remis de ses émotions regarda une nouvelle fois sa manche en marmonnant quelque chose de grincheux puis regarda Florine et le petit garçon. Le regard du gamin ne lui plaisait pas du tout, en fait toute son apparence ne lui plaisait pas et lui donnait même quelques frissons ce qui n´était pas bon signe.)
Seb : Tu as dit « lui », ça veut dire qu´il n´y a qu´un seul pokémon ?
Garçon : Oui. Il n´a jamais été capturé mais il est très vieux je crois. Mais je ne l´avais jamais vu avant ces derniers mois. Il doit venir du passé ou de l´au delà.
Seb : (avec un sourire plus terre à terre.) Ou de la ville d´à côté.
Garçon : Possible. (Il avait tourné la tête vers Seb et le regardait avec un air horriblement neutre et indifférent.)
Sylvain : (en regardant Florine.) En tout cas si c´est vraiment un pokémon il doit être très puissant pour réussir à faire des tours pareils…
Seb : Et des illusions aussi réelles. (Ils parlaient un peu à part et l´enfant n´entendait pas toute leur discussion malgré sa grande attention.)
Garçon : Je vous promets qu´il ne s´agit que d´un simple pokémon. Je sais parfaitement du quel il s´agit et je sais aussi où il vit.
(Seb et Sylvain, les yeux assez innocents le regardèrent un instant sans dire un mot, Greg aussi mais son regard à lui était très méfiant. Florine s´adressa à ses trois amis.)
Florine : C´était donc ça… Si on arrive à déloger et à mettre KO ce pokémon on débarrassera la ville de ces soi-disant fantàmes.
Greg : Non mais tu as vu la tête de ce gamin ? Comment tu peux croire ce qu´il dit ?
Florine : Arrêtes Greg tu ne vas pas le juger sur son apparence en plus. Il doit sûrement s´y connaître plus que nous.
(Elle se retourna vers l´enfant et Greg fronça légèrement les sourcils en marmonnant.)
Greg : Têtue… Je l´ai bien dit tout à l´heure : ça lui jouera des tours.
(Florine posa un genou à terre pour être à la hauteur du petit garçon.)
Florine : Comment tu t´appelles ?
Garçon : Gary.
Florine : Tu peux nous emmener à l´endroit où se trouve le pokémon dont tu nous as parlé ?
Greg : (une méfiance mêlée d´inquiétude évidente sur le visage.) Je crois qu´on devrait prévenir Natacha et son copain qu´on suit ce gamin.
Sylvain : Bah pourquoi ?
Seb : Je m´en occupe, je retourne chez eux, j´arriverais à vous retrouver après je suis celui qui connaît le mieux cette ville.
(Greg réprima une grimace, il aurait préféré s´en aller à la place de Seb, il ne le sentait pas du tout cet enfant aux cheveux couleur neige mais il savait que son gradhyena était le pokémon le plus susceptible de venir à bout d´un éventuel pokémon spectre. Sylvain et Florine rappelèrent leurs pokémon alors que de son côté Seb fit demi tour et tranquillement il retourna dans le quartier de Natacha et Remus. Maintenant qu´il savait avec certitude que le fantàme n´était qu´un pokémon la ville lui paraissait nettement moins étrange et effrayante. Elle était calme certes, mais ce calme était très reposant, il pensait que ça devait être une ville parfaite pour des retraités ou même pour faire passer leurs vieux jours à ses pokémon. En très peu de temps il fut de retour chez Remus et frappa à la porte. Les deux amoureux ne furent pas surpris de le revoir revenir si vite, mais ce qui les étonna en revanche c´est le fait qu´il soit seul et aussi décontracté.)
Seb : Re.
Natacha : Sébastien te revoilà, mais tu es seul ?
Seb : Oui, je suis juste venu vous parler de notre découverte.
Remus : (intéressé.) Quoi donc ?
Seb : Vos, enfin votre fantàme, ce n´est qu´un simple pokémon.
Natacha : Quoi ? « Un simple » ? Mais comment…
Seb : Il doit juste être d´un niveau très élevé, d´après Florine et Sylvain c´est possible.
Remus : Alors qu´allez vous faire ? On peut vous, (il ravala sa salive à contre cœur.) aider ?
Seb : Là mes copains sont partis avec notre indic, il nous a expliqué qu´il avait découvert le fameux pokémon. Greg a tenu à ce que je vous dise où ils allaient.
Remus : Qui est la personne que vous avez rencontrée ?
Seb : Un gamin avec des cheveux blancs qui…
Natacha : Des cheveux blancs ? Vous voulez parler de Gary Brown?
Seb : C´est un Gary oui mais on ne connaît pas son nom de famille.
Remus : Vos amis sont partis avec Gary ? Oh oh, on ferait mieux de les rattraper et rapidement.
Natacha : Oui !
(Natacha et Remus échangèrent un regard inquiet, sortirent de la maison en trombes et commencèrent à courir en direction du Sud. Seb surpris se hâta de suivre ses deux amis.)
Seb : Eh attendez moi ! Expliquez vous, qu´est ce qu´y ne va pas avec ce gamin ?
Remus : Il est fasciné par les pokémon spectres, il en élève plein mais il ne les contràle pas encore bien.
Natacha : Il inquiète tout le monde ici à cause de cette fascination pour les pokémon spectres, ils peuvent être dangereux et Gary n´est qu´un enfant.
Seb : Il pourrait faire du mal à Florine ?
(L´arrière ton de Seb avait quelque chose de menaçant, il ne supportait pas l´idée qu´on puisse faire du mal à son amie. Remus qui avait ressentit cette méfiance agressive préféra ne pas répondre à Seb, de toute façon Remus lui-même avait peur de sa propre réponse. « Oui… » un petit garçon, CE petit garçon, pouvait être dangereux… « J´espère qu´il était sincère en parlant de ce pokémon et qu´il n´avait pas l´intention de faire de nouvelles expériences… » Pensa Remus. Une horrible hypothèse se mit alors en place dans son esprit : et si tous ces accidents étranges étaient en fait une des fameuses expériences de Gary ?)
Remus : Oh non…
(Quelques pâtés de maisons plus loin, derrière la tour radio, dans ce qui commençait à ressembler à des sentiers de montagne, Florine suivait toujours Gary, Sylvain sur ses talons et Greg un peu en retrait, lançant à leur jeune guide des regards noirs. Bien qu´il n´eut peut être que sept ou huit ans, le petit Gary sentait bien que Greg ne l´appréciait pas. Ils continuaient de marcher sans parler ce qui ne dérangeait que Florine et accessoirement Sylvain qui trouvait l´ambiance trop sereine pour une fois.)
Florine : Bizarre ce silence. C´est à croire que Greg a perdu sa langue.
Garçon : Dans cette ville le silence fait parti du décor…
(Sylvain suivait Florine et leur jeune guide sans broncher mais la remarque de Florine piqua sa curiosité, quelque chose clochait : Greg aurait du répondre, mais non. Il se retourna en adoptant une voix très sympathique.)
Sylvain : Eh Greg, euh Grégoire tu do…
(Il s´arrêta de parler, s´arrêta d´avancer et cligna des yeux : Greg avait disparu.)
Sylvain : Beuh, Greg ? Grégoire ? (Il regarda à droite puis à gauche mais la rue était déserte.)
Sylvain : (se retournant de l´autre côté.) Flo arrêtes toi Greg n´est plus… là ?
(Cette fois ci s´étaient son amie et Gary qui avaient disparu. Il se frotta les yeux l´air complètement ahuri et se mit à tourner en rond, regardant partout sans comprendre. Comment avaient ils pu s´éloigner aussi vite ? La rue était encore longue, ils auraient du être encore visibles.)
Sylvain : Florine ? Florine ? Greg ? Flo ! Greg !
(Tandis que Sylvain était abandonné tout seul au milieu de la route, Seb, Remus et Natacha couraient rapidement dans une des rues parallèles en direction de la tour radio. Seb courait un peu plus vite que les deux autres, en fait c´était surtout que le jeune couple s´épuisait plus vite que Seb.)
Seb : On les aura vite rattrapé si on continue de courir. Faites un effort, on va y arriver !
Natacha : Pouf, de toutes façons il va peut être essayer l´une de ses fameuses techniques d´égarement. Les, ouf, pokémon spectres arrivent avec leurs illusions à faire perdre leurs repaires et leurs chemins aux voyageurs. Piou, pas si vite !
Seb : Il ne faut pas perdre le rythme ! Vous en connaissez un rayon sur les pokémon spectre.
Natacha : Tout ce qu´on sait c´est grâce au vieux Fugi.
Remus : Professeur Fugi. Ouf, pouf ! D´ailleurs on a vraiment été stupides de ne pas se rendre compte qu´il s´agissait d´un simple pokémon, toutes ces, pouf, catastrophes et trucs bizarre.
(Un peu plus loin sur la route…)
Gary : On y est presque.
Florine : Tenez vous prêts les garçons. Les garç…
(Elle voulut se retourner, intriguée qu´elle n´obtienne toujours pas de réponse mais elle sentit quelque chose de doux et de chaud se poser sur ses doigts. Elle baissa les yeux et vit que le gamin lui avait prit la main pour la guider. Elle resserra ses doigts sur la petite main de l´enfant et c´est à cet instant qu´une brume commença à tomber sur près du sol.)
Gary : On est arrivé derrière la tour, au bas de la montagne, là où se trouvaient les tombes les plus anciennes. Si tu ne me tiens pas la main nous risquons de nous perdre dans ce brouillard.
Florine : D´accord, je te suis de près.
(Bien plus loin, en plein milieu du village Sylvain tournait en rond, sans plus aucun repaire. C´était comme si le gamin aux cheveux blancs leur avait fait suivre un chemin qui n´avait jamais existé : il ne reconnaissait aucune des maisons ni aucun des trottoirs.)
Sylvain : Mais par où sont ils passé ?!?
Voix : Sylvain !
Sylvain : Greg ! T´es là, j´ai perdu Florine.
Greg : Et moi j´ai perdu tout le monde c´est encore pire !
Sylvain : Je te cherchais, t´étais où ?
Greg : Mais tu ne comprends vraiment pas ? Ce fichu pokémon c´est encore joué de nous ! Il nous a éloigné de Florine et du petit bizarre. Il ne veut pas qu´on le trouve.
Sylvain : Ah ?
Greg : Pourquoi tu fais cette tête Sylvain, tu me fais peur là…
Sylvain : (avec un air mal à l´aise et même inquiet.) Bah à l´heure qu´il est Flo doit être toute seul avec Gary, et près de la montagne aux fantàmes alors…
Greg : Cette idiote, il va lui arriver des ennuis je le sens ! Il faut la retrouver !
Sylvain : Oui, viens je crois que je les aie perdu par là bas.
(Il partit en courant dans le sens inverse de sa marche, suivi de près par Greg. Il avait fini par repérer la bonne direction pour se rendre derrière la tour radio, là où se trouvait désormais Florine et le jeune Gary Brown.)
Florine : (peu rassurée.) Dis moi… Tu es sûr… Que le pokémon spectre est ici ?
Gary : Oui.
Gniiiiiiiaaaaaa-nianianiak !
(Florine sursauta et un frisson glacé lui parcouru le dos. Elle regarda de tous les côtés en essayant de rester la plus sereine possible. Le petit garçon quant à lui restait impassible et se contentait de regarder Florine s´agiter. Elle finit par porter la main sur ses pokéball et en attrapa une.)
Florine : Mais alors où est il ?
Voix : Florine !
Florine : Hein ? Seb ?
(Florine se retourna vers l´endroit d´où provenait cette voix et cette fois ci Gary fit la même chose. Il fronça les sourcils et regarda Seb suivi par Natacha et Remus.)
Florine : (en s´avançant vers Seb.) Seb ? Je croyais que tu étais… Eh mais où est Greg ? Et Sylvain ? Ils se sont perdus en chemin !
Seb : Tu n´as rien ?
Florine : Euh bah non mais je viens de te le dire c´est Sylvain et Greg qui…
(Seb en face de son amie posa une main sur chacune des épaules de Florine comme pour s´assurer qu´elle était bien là et qu´elle n´allait pas s´envoler.)
Seb : Ils ne craignent rien Florine, heureusement toi tu n´as rien. C´est ce gosse qui est dangereux.
Florine : Quoi ? Mais qu´est ce que tu racontes ? Et puis… Eh mais lâches moi.
(Elle fronça les sourcils en rougissant légèrement, se concentrant plus sur les mains de Seb posées sur ses bras plutôt que sur le jeune Gary qu´elle commençait au fond d´elle même à trouver plus que louche. Natacha et Remus passèrent rapidement à côté de Florine avant d´aller voir Gary.)
Natacha : Tu n´as rien Florine ? Où sont tes amis ?
Florine : Mais enfin… Oui je vais bien, Sylvain et Greg sont perdus mais que se passe t´il à la fin ? Expliquez moi !
Remus : Gary qu´est ce que tu comptais faire ?
(Il regarda l´enfant avec un air méfiant et Gary se sentit un peu mal à l´aise mais resta très calme.)
Gary : C´est eux qui voulait que je les amène ici, voir le fantàme.
Remus : Le… Le… Le fantàme ?
Florine : C´est un pokémon spectre Remus, ma mère et Gary l´ont dit.
Remus : Je ne… Je ne veux pas le savoir.
Natacha : Il ne faut pas rester là, c´est… C´est un endroit dangereux ici ! Partons.
Niaaaa ! Niarniark niarkniark !
Gary : (d´une voix placide.) Trop tard. Il arrive.
Seb : Mais qui arrive ?
Niaaaaaaaaa ! ahahahah ! Niark ! (Le brouillard se leva puis tout l´environnement autour d´eux s´assombrit, c´était comme si la nuit venait de tomber en quelques secondes. Natacha se jeta dans les bras de Remus qui était plus effrayé qu´elle encore. Florine et Seb qui n´avait pas lâchée son amie regardèrent de tous les côtés les sourcils froncés et le regard méfiant un peu inquiet. Au fur et à mesure que la brume s´élevait et que les ténèbres s´épaississaient la silhouette du garçon disparut.)
Natacha : Gary !
Seb : Où est il passé ?!?
(L´obscurité se stabilisa et une ombre se dessina devant eux, les yeux du pokémon apparurent au milieu de l´ombre et son sourire ensuite. Les quatre jeunes reculèrent et purent voir le pokémon dans son ensemble. Une lumière mauve éclaira un peu les environs et laissa apparaître devant eux le grand ectoplasma au sourire diabolique.)
Natacha : C´est un ectoplasma !
Florine : Là voilà la source de vos ennuis.
Seb : Je m´en occupe, Absol vas y !
Niak ! (Une vague noire se répandit en face d´eux, fonçant sur absol à peine sorti de son pokémon. Absol sauta rapidement pour éviter l´attaque ténèbre de son adversaire. Lorsque ses pattes touchèrent de nouveau le sol il se tourna vers ectoplasma et le vit en train de préparer une attaque ball´ombre entre ses pattes.)
Seb : Prépares toi à lui envoyer un coup de vent droit dedans Absol !
(Florine se mit à réfléchir et porta la main à ses pokéball. Seb lui jeta un rapide coup d´œil.)
Seb : Pas la peine Flo, aucun de tes pokémon ne peut faire face à un pokémon pareil.
Florine : Je ne peux quand même pas te regarder te battre sans rien faire !
Seb : Je suis désolé moi aussi j´aimerais de l´aide mais le seul qui pourrait m´aider c´est Greg et son gradhyena et il n´est pas là malheureusement…
Florine : (le regard dur et sombre.) D´accord… Ecrases moi cet horrible ectoplasma.
(Une ball´ombre jaillit des pattes du pokémon et Absol sauta encore au bon moment pour esquiver. Alors qu´il était encore dans les airs il envoya droit sur le pokémon spectre un coup de vent qui souffla ectoplasma en arrière. Le pokémon fantàme grimaça et se déchira en deux. Il réapparut sur le terrain, plus près d´eux cette fois et en un seul morceau. Absol et Ectoplasma seraient bientôt dans un face à face de proximité.)
Seb : J´y compte bien Flo. Il prépare quelque chose Absol, prépares toi à éviter son piège avec une vive-attaque.
(Effectivement Ectoplasma tira la langue pour faire une monstrueuse léchouille et absol fila comme une flèche à travers les ténèbres. La langue d´ectoplasma ne toucha pas son adversaire mais il ne perdit pas le sourire pour autant. A la place il prépara une nouvelle grosse boule violette enrobée de flammes noires et la lança sur absol toujours en train de courir. Malgré sa vitesse Ectoplasma réussit à viser presque juste et la ball´ombre fràla la queue d´absàl, brûlant une partie de son beau poil blanc.)
Seb : Attaque… Attaque morsure !
Ecto ! Niark, niark…
(Absol s´arrêta dans un dérapage et se jeta sur le pokémon spectre essayant de refermer sa gueule sur le corps spectral d´ectoplasma. Ses crocs de pokémon ténèbre étaient efficaces contre ectoplasma contrairement à ceux des pokémon de type normal. Ectoplasma ferma les yeux, son sourire se tordit en grimace mais du bras qui n´était pas pris dans les mâchoires d´Absol il lança un poing ombre qui fit lâcher prise à son adversaire. Absol avait mal au crâne après cette attaque bien dirigée. Florine crispait ses doigts en espérant qu´Absol arrive à s´en sortir. Natacha et Remus derrière elle étaient terrorisés.)
Florine : Ca va aller vous deux… Seb ?
Seb : Absol… Rah il faut que je lui apprenne d´autres techniques qui ne sont pas du type normal, là j´uis limité pour les attaques.
Florine : Gagnes du temps ! Que Greg ait le temps de nous retrouver avec Sylvain !
Seb : D´ac, Absol reflet !
(Les absol se multiplièrent sur le terrain et Ectoplasma regarda chaque image apparaître autour de lui. Bientôt les pokémon spectre l´encerclaient.)
Seb : Bien. Maintenant prépares moi une belle attaque « coupe vent » !
Absàl. (Crièrent les pokémon à l´unisson.)
(Les pokémon de Seb préparèrent au dessus de leur tête une sorte de tornade tandis qu´ectoplasma scrutait des yeux chacun des absol. Puis entre ses pattes il fit apparaître une nouvelle boule de ball´ombre. Il lança la première sur l´un des reflets. Puis il regarda encore mieux les pokémon et lança une nouvelle balle, encore un mauvais absol. Il jeta son dévolu sur un autre absol qui cette fois s´avéra être le bon mais c´était trop tard, absol lança sa technique et l´attaque vol balaya le pokémon spectre qui finit par lancer sa boule dans le néant qui les entourait. Projeté en arrière, le pokémon spectre se releva sans trop de mal. Absol et Ectoplasma se retrouvèrent dès lors face à face. Les yeux d´absol croisèrent ceux d´ectoplasma et il ne pût détourner le regard. Les yeux d´ectoplasma étaient devenus rouges mais vides, sans iris ni pupille. Absol, le regard envoûté, tangua et s´étala sur le flan, endormi.)
Sébastien : Absol !
Natacha : Une attaque hypnose !
Niark niark… (L´ectoplasma s´envola sur plusieurs mètres pour se placer devant les dresseurs.)
Natacha : Non !!!
Remus : Ne le regardez pas, surtout ne le regardez pas !
(Il prit Natacha dans ses bras, la jeune femme tremblait les paupières closes très appuyées pour ne pas risquer de voir le regard hypnotique d´ectoplasma. Remus vociféraient ses mises en gardes mais c´était trop tard, à peine Absol était-il au sol que Florine avait croisé les yeux du pokémon et s´était écroulée à son tour. Sébastien, au lieu d´aller chercher Absol, avait plongé à genoux à côté de son amie pour tenter de la réveiller. Il posa une main sur son visage pour le tourner vers lui. Elle dormait mais elle lui paraissait étrange.)
Seb : Florine… Florine rév… (Il ne finit pas sa phrase car un rire démoniaque le fit sursauter. Il leva les yeux et croisa ceux du pokémon spectre. En quelques petites secondes il s´évanouit à côté de Florine. Remus cria un « Rah non ! ». Il fit demi tour, serrant fort sa fiancée contre lui et voulu s´enfuir dans l´obscurité mais Ectoplasma le rattrapa. Il essaya de détourner le regard mais l´ectoplasma rusé finit par l´hypnotiser à son tour… Natacha qui ne sentait plus son ami bougé s´inquiéta encore plus. Pourtant il la serrait toujours si fort…)
Natacha : (tremblante et pleurante.) Re… Remus ? (Elle se risqua à ouvrir un œil et regarda son ami face à elle. Il se tenait toujours debout mais ses yeux étaient fermés, il avait ouvert la bouche et un ronflement commençait à s´échapper de sa gorge.)
Natacha : N, non…
Niark. Nia !
(Natacha tourna la tête effrayée et croisa le regard vide d´ectoplasma. Il ricana encore une fois tandis que Natacha, qui s´assoupissait à son tour, tomba en entraînant son ami dans ses bras. Le regard d´ectoplasma redevint normal et il regarda chaque personne en souriant jusqu´aux oreilles en silence comme s´il admirait son travail. Face à lui le petit garçon qui semblait ressortir de nulle part hocha lentement la tête de haut en bas, tout aussi admiratif de la technique d´ectoplasma.
La lumière revint très rapidement lorsque Ectoplasma arrêta d´étendre son ombre pour faire une nappe de ténèbres dans laquelle croyait se battre Seb et ses amis. Gary s´approcha lentement des quatre corps gisants sur le sol. Natacha et Remus étaient encore l´un contre l´autre. Seb était affalé sur le dos, les bras et les jambes écartées tandis que Florine était couchée sur le flan, le visage tourné vers Seb.)
Nia… ecto, plasma…
(Le pokémon s´assit derrière les quatre humains avec un air fatigué mais satisfait. Il regarda le jeune garçon qui tournait autour d´eux.)
Gary : Tu as fait du bon travail ectoplasma…
Ecto…
Gary : Il n´y a plus qu´à attendre maintenant, s´ils se réveillent…
(Gary alla s´asseoir à côté du pokémon spectre sans quitter ses quatre aînés des yeux. L´ectoplasma sourit à nouveau en regardant Gary puis en riant légèrement il disparut.)
Nia nia nia nia…
Gary : Et s´ils se réveillent, je veux savoir ce qu´ils ont vu…

(Seb ouvrit lentement les yeux. Il ne savait plus très bien où il se trouvait, il ne se souvenait que de ces yeux rouges, profonds, d´une lueur si attirante et enivrante. Le soleil avait l´air de briller haut dans le ciel et il se rendit compte qu´il était allongé dans l´herbe verte et tendre au bord d´un sentier. Il sentit quelque chose lui lécher le visage avec affection et il détourna les yeux, il s´agissait d´un grand galopa dont la longue crinière enflammée flottait au dessus de la tête de Seb.)
Seb : (il riait sous les chatouillis de la langue de Galopa.) Ah ah, arrêtes aller arrêtes… Tu es très beau dis donc. (Il passa une main le long du cou de Galopa pour le caresser. Ses flammes ne le brûlèrent pas car le pokémon était très amical.)
Evo !
(Seb se retourna brusquement et vit un évoli et un Tétarte derrière lui.)
Seb : Tiens mais que faites vous là vous deux ?
Tar ?
Seb : Où est absol… Absol ? (Il se gratta la tête en fronçant les sourcils.) Mais c´est quoi un Absol ?
Evo. (Il regarda l´évoli qui le fixait avec un air assez perplexe.)
Seb : Et moi qui je suis d´ailleurs ? Oh là là… Ma tête… Ah mais… Oui c´est ça, Sébastien, c´est bien mon nom. (Il sourit à évoli puis à Tétarte.)
Sébastien : Perceval, Lancelot, c´est bien vous !
Uuuuuh ! (Le galopa secoua le dos de Sébastien ce qui l´amusa beaucoup.)
Sébastien : Ah ah, oui Tornade je te reconnais toi aussi. Où sommes nous ? (Il regarda les alentours et vit que le sentier descendait vers le Sud. Il vit un peu plus loin un écriteau en bois et la mémoire lui revint soudainement sans même qu´il ait besoin de le lire.)
Sébastien : C´est vrai je me suis arrêté pour que tu puisses te reposer Tornade mais il faut repartir, nous sommes attendus à Lavanville. (Il se leva et remonta sur le dos de son pokémon. Il regarda évoli et tétarte prêts à le suivre mais il n´ordonna pas d´avancer à son galopa.)
Sébastien : Mais il manque quelqu´un… Flori… Non Herbizarre ! Herbizarre ?
Baw ! Baw ! (Le pokémon vert accourut de derrière les fourrés vers son maître et ses amis.)
Sébastien : Te voilà. Très bien nous pouvons repartir maintenant, au Sud Tornade.
Uuuuuh !

A suivre…
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]