Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 45
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : Rencontre avec le passé
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 14/7/2009 à 18:43
Œuvre lue 80754 fois Dernière édition le : 29/2/2012 à 23:38
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 45

Rencontre avec le passé.

Partie I : Le fantome sorti des poubelles.

(Le troisième soir à Céladopole. Sylvain, Seb, Florine et Greg revenaient du parc où ils s´étaient entraînés toute la journée dans le but de préparer le combat de Sylvain contre Erika, la reine des pokémon plantes, qui devait avoir lieu le lendemain à 17h...)
Florine : On est perdu!
Greg : (agacé et sûr de lui) Mais non voyons... Je sais exactement où on va.
Sylvain : (il évita de s'approcher trop près d'une voiture défoncée, recouverte de tags.) Mais tu passes souvent par ici quand tu viens en ville ?
Greg : Non mais je vous le répète je sais où l'on va!
Seb: (avec un ton assez sarcastique) Oui ça tu sais où on va mais tu ne sais pas où on est. C'est ce qu'on appelle être perdu Greg...
(Grégoire grommela tout en continuant de marcher devant la petite troupe.)
Sylvain: (il jeta un coup d'oeil à droite puis à gauche) Ce n'est pas très rassurant ici... J´ai bien fait de laisser Pikachu sorti...
(Florine regardait autour d'elle et eut un frisson avec une expression de dégoût : la ruelle était sale et étroite comme un coupe-gorge. Pikachu, stressé, se plaça devant Sylvain prêt à attaquer et le groupe se resserra comme si tous semblaient s'attendre à une agression imminente. Ils passèrent devant de nombreuses poubelles et une rangée de bennes à ordures.)
Florine : (ironique et provocante) Et sinon Greg tu comptes chercher la bonne route ou tu vas continuer à grogner en nous faisant croire que tu sais où on est?
Greg: (énervé) ...
(Sylvain, paniqué, parla plus fort que lui, couvrant son : « Grégoire pas Greg espèce de pauvre petite @ !&@ç^^ !»)
Sylvain: C'était quoi ce bruit ?!? (Il tournait frénétiquement la tête de tous les côtés.)
Florine : C'était une insulte de Grégoire à mon égard, t'as besoin d'une traduction?
Sylvain: Non ce bruit là, comme des timbales.
Seb : (il fronça un sourcil) Des timb...
Florine: (d´un cri perçant) Ah ! Iiihhhhh!!!
(Une "chose" couverte de détritus s'était relevée brusquement de la poubelle située juste à côté de Florine, projetant une assez grosse quantité de déchets par terre et sur les pieds de Florine. On aurait dit un tadmorv mutant.)
Sylvain: (il se retourna dans un réflexe) Pikachu attaque éclair !
(Le Pikachu bondit et obéit immédiatement à Sylvain.)
Pikachu ! (Un éclair s´abattit dans la benne à ordure.)
Greg: (les yeux exorbités par la surprise) Qu'est ce que c'était ?
(Florine en reculant avait heurté Seb et désormais il la tenait de chaque côté de ses épaules pour la rassurer.)
Florine : Saleté de rue !
(Après que le flash eut disparu Sylvain se rapprocha prudemment de la grosse poubelle.)
Sylvain: Euh... Pikachu tu l'as eu?
Seb : C'était quoi ça alors ?
(Le coeur de Florine battait la chamade après cette mauvaise surprise, elle posa néanmoins les yeux sur les mains de Seb qui la tenait, elle s'en dégagea dans un mouvement agacé puis elle commença à épouster sa jupe et à secouer ses pieds. Sylvain s'approchait prudemment de la grosse poubelle pour jeter un coup d´oeil dedans. Le Pikachu méfiant flaira la benne pour savoir ce qu'elle contenait mais l'odeur des ordures le répugnait un peu.)
Pika-beurk...
Seb : (il regardait par-dessus le rebord de la poubelle) Alors... C'était quoi exactement?
Sylvain : (il plissa les yeux pour mieux distinguer la forme aux milieu des détritus) Un Miaouss...
(Seb haussa les sourcils et pencha la tête de côté tout en parlant à Sylvain et Pikachu.)
Seb : Vous ne l'avez pas raté dites donc...
(Greg se rapprocha à son tour pour regarder sans s´approcher trop de la poubelle qui le dégoûtait. Un Miaouss évanoui gisait parmi les ordures, il avait quelques déchets sur la tête. Greg fit une grimace)
Greg : Mouais, il est dans un sale état...
Sylvain: (il regarda le Miaouss un peu gêné) Pikachu y a peut être été un peu fort... Enfin il nous a fait une sacrée surprise aussi...
Florine: (elle s'approcha elle aussi l'air mécontente) C'est la dernière fois que Greg nous guide quelque part ! Faites voir ce pokémon.
(Tous les quatre regardaient désormais le Miaouss)
Miaw...Miaw...
Florine: (avec un air peiné mêlé à une grimace de douleur) Ouh-là... Effectivement...
Greg: On dirait qu'il se réveille non?
(En effet le Miaouss se levait tout doucement et s'accrochait au bord de la benne à ordures.)
Miaouss: Miaw... Mal Oïe... Encore un éclair ? Miaw... Assez...Trop. J´en ai miawssez...
Seb: (surpris) Un... un Miaouss qui parle?
Greg: (sceptique) Mais non il ne parle pas là ...
Miaw...
(Le Miaouss secoua la tête, il paraissait retrouver ses esprits mais ses yeux lui donnaient un air fatigué.)
Florine: (peinée) Ce pokémon n'est pas seulement blessé, il est à bout force... Il a l'air sous alimenté le pauvre...
Miaouss: (comme des pleurs au fond de la gorge) J'en peux plus c'est... c'est trop...
Greg: (Florine et lui écarquillèrent les yeux) Ca alors il... parle vraiment !
Seb: (très étonné) Tu vois je n'ai pas rêvé!
(Le Miaouss avait l'air d'avoir repris connaissance et venait de se rendre compte de la présence des quatre dresseurs)
Miaouss: Miaw... Mais qui êtes vous?
(Il les regarda tous quelques instants les uns après les autres avec un regard vide.)
Sylvain: (impressionné) Un pokémon capable de parler? Je ne pensais pas en rencontrer un un jour!
Florine: (impressionnée elle aussi) Incroyable...
Seb: (Curieux) Mais comment as-tu appris à parler?
(Le Miaouss avait vraiment l'air fatigué et déprimé, il regarda Seb avec un regard las...)
Miaouss: (dans un soupir) J'ai appris juste pour pouvoir séduire une femelle Miaouss.
Seb: (surpris et intéressé) Ah ouais? Et alors ça a marché?
Miaouss: (soupir) Hélas non, elle m'a considéré comme un monstre à partir de ce jour là. Elle est partie avec un persian...
Seb: (qui se voulait consolateur) Oh, c'est moche mais ça arrive même chez les humains...
Miaouss: (toujours avec la même moue et les même soupirs) De toute façon ma vie n´est qu´une succession d'échecs, de malheurs et de tristesse...
(Nos quatre amis se regardaient perplexes tandis que Miaouss continuait sa phrase)
Miaouss: Dans les poubelles je suis né, dans les poubelles je finirai...
(Il soupira profondément, des larmes au coin des yeux)
Florine: (prise de pitié) Il ne faut pas déprimer comme ça, Miaouss. Tu... tu es si malheureux que ça, tu n'as pas de famille? Pas d'amis?
Miaouss: (sans changer de ton, ni d'expression) Pas de famille, des amis... (Il releva la tête.) Ah des amis, j'en ai eu... Ils étaient ma famille...
Sylvain: (vraisemblablement pris de pitié lui aussi) Racontes nous ton histoire...
Miaouss: (même avec sa voix étrange on entendait très nettement un ton de nostalgie) J'avais deux amis... Les meilleurs que j'ai jamais eu, on se disputait souvent c´est vrai, on a essuyé une quantité astronomique de défaites ensemble mais ça n'a fait que resserrer nos liens.
(Il avala de la salive de travers puis il soupira, les larmes lui montant aux yeux.)
Miaouss : Miaiw jamais on ne se serrait laisser tomber, jamais... jamais...
(Sa voix se cassa et ses larmes coulèrent...)
Mia...wwww...
(Florine lui caressait le dos malgré les ordures qui le recouvrait à moitié. Le Miaouss se leva alors pour sauter hors de la poubelle il se tenait plutôt bien sur ses pattes arrière, comme un humanoïde.)
(Sylvain s'approcha du Miaouss et s'assit face de lui, il prit une voix douce qu'il n'avait jamais eu, il parlait à Miaouss comme à un petit frère)
Sylvain : Et où sont t'ils maintenant ? Pourquoi vous êtes vous séparés ?
Miaouss: (il sécha ses larmes) On s'est quitté par nécessité. La vie devenait trop dure pour nous. Alors on a pensé que séparément, on aurait peut être plus de chance de s'en sortir.
Greg: (plus insensible que les trois autres) Mais c'est idiot, vous auriez du rester ensemble.
(Seb et Florine adressèrent un regard noir à Greg. Sylvain lui attendait la réponse de Miaouss.)
Miaouss : Ensemble, nous ne faisions rien de bien. Quand on était triste on se soutenait oui mais la seule façon de se sortir de la situation dans laquelle on était...
Sylvain: (qui cherchait à comprendre) Pourquoi une nécessité ? Quels étaient vos problèmes ?
Miaouss: (il prit un ton de récit) Mes amis et moi nous faisions partis de la Team Rocket.
(Les quatre dresseurs sursautèrent en même temps, Sylvain et Florine se regardèrent et ils s´exclamèrent d'une même voix)
Florine / Sylvain : C'est ce Miaouss là !
Florine : Je le croyais mort.
Miaouss: (il continua comme s'ils n'avaient rien dit) On était au top il y a très très longtemps, les chouchous du Boss et puis un jour on a croisé la route d'un gamin et de ses amis.
(Il n'y avait aucune haine dans sa voix, juste de la fatigue)
Miaouss : De ce jour fatidique nous n'avons connu que l´échec, au début on s'est acharné pour lui voler son pikachu...
(Sylvain fronçait de plus en plus les sourcils mais ne disait rien, Miaouss continuait son récit.)
Miaouss : Et puis avec le temps on s´est concentré sur d'autres pokémon mais on prenait des précautions car quoi qu'il arrive on retrouvait toujours ce morveux et son pikachu sur notre chemin.
(Seb et Greg commençait à avoir un doute sur l'identité de ce garçon, ils regardèrent Sylvain et eurent confirmation de ce qu'ils pensaient en voyant le regard de Sylvain.)
Miaouss: (indifférent au regard noir de ses interlocuteurs) Aussi, on avait fini par être considérés comme les derniers membres de la Team Rocket, presque exclus du groupe. Le Boss nous ignorait complètement, alors le jour où on s'est fait arrêté par le police il n'a rien fait pour nous sortir de là. Au bout d'un moment on a quand même réussi à s'évader mais c'est là que notre surprise fut totale : la Team Rocket était disloquée. Le même gamin qui nous avez causé tant d'ennuis était devenu maître pokémon. Parmi ses amis il y avait une dresseuse qui était une ennemie de longue date du Boss malgré son jeune âge, car comme nous avec ce gamin elle avait croisé la route de Giovanni notre grand chef de nombreuses fois. D´après ce qu´on nous a raconté elle était assez douée pour mettre en déroute pas mal des membres dans la Team et pour déjouer les plans du gang. Elle a expliqué au gamin tous les projets de la Team Rocket dont elle avait pris connaissance et leur alliance nous fut fatale. Aidés de leurs copains et de la police, ils ont réussis à dissoudre la Team Rocket. Ils ont fait enfermé Giovanni dans la prison la plus sécurisée connue jusqu'à ce jour, je crois qu'elle est située dans la région d'Hoenn. Enfin bref, durant cette "décadence de l'Empire Rocket" on pataugeait dans la semoule plus que jamais. On ne pouvait plus se tourner vers la Team Rocket pour nous aider et en plus on était recherché par la police pour évasion nous aussi. C'est là qu'on a décidé de se séparer, pour repartir chacun de notre côté, on s'est dit que comme ça il y aurait une chance pour qu'au moins l'un d'entre nous réussisse à s'en sortir. Et puis ça permettait de brouiller les pistes de la police qui recherchait un groupe de deux personnes avec un pokémon qui parle.
(Il y eut un long silence, Sylvain et Florine étaient partagés entre la rancoeur et la pitié tandis que Seb semblait perdu dans ses pensées. Greg lui fixait Miaouss comme s´il essayait de voir à travers lui son âme, si elle était bonne ou mauvaise.)
Miaouss: (après un long soupir) Moi je me suis caché, ici, dans ma ville natale, en faisant l'effort de ne parler que le langage pokémon. Très vite la police a laissé tomber notre recherche, comme je vous l'ai dit nous n'étions que des membres très bas dans la hiérarchie Rocket, les plus bas probablement... Ils se sont concentrés sur les sbires plus importants, les leaders. J'ai donc fait comme lorsque j´étais petit : j'ai vagabondé dans les différents quartiers, de poubelle en poubelle... Me laissant chasser par les humains propriétaires des restaurants, boucheries, poissonneries... Me battant contre les pokémon trop agressifs et parfois m'associant avec des pokémon solitaires ou trop faibles pour se débrouiller seuls. (Les larmes revinrent dans ses yeux.) Mais je n'ai jamais retrouvé de traces de mes vieux amis...
(Il se tût. Les quatre dresseurs se regardaient comme un jury en train de délibéré, mis à part Greg qui paraissait un peu indifférent, les trois autre semblaient réfléchir sincèrement. Ce fût Florine qui reprit la conversation après avoir longuement fixé le regard de Sylvain.)
Florine: Quand as tu vu tes amis pour la dernière fois?
Miaouss: (il regarda Florine dans les yeux, comme si à son tour il cherchait à connaître les gens qui l'interrogeait) Pourquoi vous intéressez vous à moi?
Florine: (elle croisa le regard de Sylvain) Sylvain.
(Il comprit qu'elle voulait que ce soit lui qui lui explique. " Dràle de coincidence...", cette phrase résonnait dans sa tête. Il se posta devant Miaouss, à la place de Florine.)
Sylvain : On ne s'est pas présenté, désolé. Je suis Sylvain, voici Florine, Seb, et Greg.
(Miaouss se mit à le regarder fixement et ses yeux se plissèrent peu à peu, impossible de dire si c'était soit de la concentration, soit de la méfiance au moment où il cherchait l'origine de ce visage.)
Miaouss : Je ne te connais pas et pourtant ce visage... Je ne peux pas me tromper, ce visage c'est celui du morveux...
(Florine répondit vite pour éviter que Sylvain ne s'énerve contre Miaouss, avec un petit ton de reproche)
Florine : Ne dis pas morveux devant lui s'il te plaît... Nous... On veut juste t'aider.
(Elle regarda ses trois copains. Sylvain hocha la tête avec un sourire de compassion et Seb fit de même. Greg lui gardait toujours un regard neutre.)
Miaouss: (méfiant) Pourquoi m'aider?
Sylvain: (il réfléchit un instant, cherchant effectivement la raison pour laquelle il voulait l'aider) Nous on a rien contre toi. On est... On est désolé pour toi et tes amis, tu n'as pas eu de chance c'est vrai, on... compatie.
Florine: (attristée) Laisses nous t'aider ou au moins essayer... Alors, quand as tu vu tes amis pour la dernière fois ?
(Miaouss regarda Florine, puis Sylvain, avant de poser son regard sur les deux autres garçons. Après un petit moment de silence il prit une profonde inspiration et commença son récit)
Miaouss : C´était ce jour là...

Partie II : Le dernier souvenir.

[...]
(Jessie, James et Miaouss marchaient sur une route en direction de Jadielle, le dos voûté, sales, vêtus avec des habits dérobés sur une corde à linge. Voilà une semaine qu´ils s´étaient évadés de la prison d´Argenta.)
James : (plaintif.) J´ai faim...
Jessie : Comment tu peux penser à manger dans un moment pareil ?!? On n´a plus de boss, plus de collègues, plus de pokémon, plus rien !!!
(Le ventre de Jessie gargouilla ce qui la fit taire brutalement et James sanglota.)
James : Et plus de nourrituuuuuure ! Gah...
Miaouss : (l´air hagard.) Eh regardez...
(Les deux rockets suivirent le regard de Miaouss qui regardait une carte de la région par-dessus laquelle était placardé une affiche. Une blonde d´environ vingt ans avec un béret blanc était en photo sur l´affiche. Il s´agissait de la Tulipe Noire.)
Miaouss : Avez-vous vu cette femme ? Contactez le poste de police le plus proche, miaw... Individu très dangereux.
James : Dites elle vous rappelle pas quelqu´un ?
Jessie : (dans un haussement d´épaules.) Vaguement, elle devait être dans la Team Rocket elle aussi.
(Elle arracha l´affiche sous les yeux de James et Miaouss.)
James/ Miaouss : Eh mais qu´est ce que tu fais !
James : Jessie ?
Jessie : (très désagréable.) Je veux lire la carte !
(Les trois compères regardèrent la carte pour voir les différents chemins à prendre. Au Sud Jadielle, au Nord, là d´où il venait c´était Argenta, à l´Ouest la route Victoire, très longue, il y avait plusieurs petits villages entre le plateau Indigo et Jadielle. Enfin à l´Est il y avait la forêt de Jade et au Nord Est la cave taupiqueur.)
Miaouss : Tu as une idée de là où on va aller ?
(Jessie regarda la carte attentivement puis d´un seul coup tomba à genoux sur le sol d´un air dépité sous les yeux perplexes de ses amis. Le devant de ses cheveux cachait son visage.)
Jessie : Peu importe. De toute façon qu´importe où on ira on aura des ennuis.
James : Que... Quoi ? Jessie...
Jessie : Depuis qu´on se connaît on a eu que des problèmes. Le Boss n´a jamais été content de nous, on n´a pas réussi à attraper un seul pokémon depuis dix ans, on a même pas eu le droit au mérite des autres membres de la Team Rocket...
James : (Il approcha sa main en tremblant.) Jessie... Jessie ne nous lâches pas. Qu´est ce qu´on fera si tu n´es pas là pour nous guider ?
Jessie : Rien. Rien et c´est peut être mieux comme ça.
James/ Miaouss : Quoi ?
Jessie : (elle se releva avec un air plus décidé.) Si à trois on n´arrive à rien peut être que chacun de notre côté on s´en sortira mieux. La poisse ne peut pas être sur nous trois en même temps !
James : Mais Jessie que veux tu qu´on fasse ?
Miaouss : (la tête baissée.) Miaw, elle a raison... Chacun pour soi ce sera mieux comme ça.
James : Quoi ?!? Jessie ! Miaouss !
(Miaouss se remit à quatre pattes et bondit sur le côté de la route.)
Miaouss : (sans se retourner.) Bonne chance... Miawouss !
(Il sauta dans les buissons et disparut des yeux de James et Jessie. Alors que James tendait le bras sans savoir quoi dire il voulut regarder Jessie mais celle-ci s´éloignait en direction de la route Victoire.)
James : Je... Jessie. Attends !
(Il tendit le bras dans la direction de Jessie mais il n´eut pas la force de courir après elle. Elle ne se retourna pas et ne répondit pas. Elle marchait d´un pas régulier, ni trop pressé, ni trop lent et James resta planté devant la carte, ne sachant ni quoi faire ni quoi dire... Miaouss qui l´observait depuis un arbre le regarda sangloter puis finalement il le vit reprendre la marche en direction de Jadielle.)
Miaouss : Adieu mes amis... Et bonne chance. (Quand James ne fut plus qu´un point sur l´horizon Miaouss descendit de son arbre et fit demi tour en direction d´Argenta...

[ ...]

Miaouss : Voilà. Je ne les ai plus jamais revu depuis... Je ne saurais même pas vous dire il y a combien de temps c´était, miaw... J´ai perdu la notion du temps.
(Les quatre dresseurs se regardèrent à tour de ràle. Ils n´avaient pas l´air de savoir quoi faire.)
Sylvain : Ca fait quand même un bout de temps maintenant... On était même pas né.
Florine : Tu nous accordes une minute Miaouss ?
Miaouss : (dans un haussement d´épaule.) Faites ce que vous voulez, miaw. De toute façon tout le temps que vous m´accorderez sera du temps perdu pour vous...
(Ils parlaient tout bas pour ne pas que Miaouss entendent leur discussion.)
Florine : Il me fait pitié Sylvain...
Seb : Pauvre pokémon, on ne peut pas le laisser comme ça !
Florine : C´est vrai, il va finir par mourir de faim ou de maladie s´il reste ici plus longtemps.
Greg : Mais que voulez vous qu´on fasse ?
Seb : Bah l´aider à retrouver ses amis tiens.
Sylvain : Je ne sais pas si...
Seb : Sylvain tu n´as pas envie de l´aider ?
Sylvain : Je ne sais pas. (Il regardait Miaouss affalé sur la poubelle, le regard vide.) J´ai envie de l´aider mais c´est le Miaouss qui a harcelé mon père pendant des années. Qu´est ce qu´il dirait s´il savait qu´aujourd´hui je veux l´aider à reformer leur ancien trio ?
Florine : (pensive.) C´est un dilemme... J´ai vraiment beaucoup de peine pour lui mais j´ai tendance à croire que si on lui rend ce service on joue avec le feu.
Seb : Pourquoi ?
Florine : Qui nous dit qu´ils ne recommenceront pas comme autrefois ?
Seb : Florine on ne peut pas le laisser comme ça ! Je ne me le pardonnerais pas !
(Florine se retourna et regarda le pokémon déprimé. Florine avait l´air aussi peinée que tiraillée.)
Sylvain : Tu sais Florine... Peu importe ce que mon instinct me dit, moi non plus je ne me pardonnerais jamais d´avoir laisser un pokémon comme ça.
(Florine hocha la tête de haut en bas et finit par afficher un tout petit sourire.)
Florine : Oui je comprends. Moi aussi j´aurais mauvaise conscience.
Greg : Vous savez je ne veux pas vous inquiéter mais vu dans l´état où il se trouve le temps qu´on retrouve ses amis ce pauvre Miaouss ne sera plus de ce monde.
Sylvain : Quoi ?!? Tu crois ? (Greg hocha la tête avec un air grave mais sincère.)
Florine : C´est vrai qu´il est très fatigué...
Seb : Alors on a qu´à l´emmener.
Florine/ Sylvain/ Greg : (tous surpris.) Quoi ?
Seb : (l´air décidé.) Vous avez raison il ne survivra pas longtemps ici. Il faut qu´on l´emmène avec nous pour s´en occuper et pour le soigner. De toute façon pour retrouver ses amis on aura besoin de lui.
Florine : Tu es tombé sur la tête Seb, on peut pas l´emmener avec nous ! Je veux bien qu´on l´aide mais on ne peut pas non plus lui faire confiance.
Seb : Tu préfères le voir mourir ici entre une benne à ordure trop pleine et une carcasse de voiture ?
Florine : Non mais... Enfin tu n´as pas écouté ce que Sylvain et moi on t´a raconté ?
Greg : Pour une fois je suis d´accord avec Florine, la charité a ses limites. On ne va pas emmener ce Miaouss qui peut être dangereux et qui si ça se trouve est couvert de puces et plein de maladies.
Seb : (il regardait Sylvain fixement.) Sylvain je sais que tu aurais des raisons d´en vouloir à ce Miaouss mais est ce que tu es prêt à le laisser ici tout seul, livré à lui-même et déprimé ?
(Les deux autres regardèrent Sylvain à leur tour en attendant une réponse. Le jeune dresseur semblait réfléchir intensément. Il finit par relever la tête d´un air décidé.)
Sylvain : C´est d´accord on l´emmène. (Il regarda Florine et les deux dresseurs échangèrent un long regard appuyé. Seb regardait Florine en biais lui aussi.)
Florine : D´accord.
Sylvain : Greg ?
Greg : (Dans un soupire.) A trois voix contre une on l´emmène.
(Ils se tournèrent tous vers Miaouss et Seb s´avança vers lui avec un sourire.)
Seb : Miaouss j´espère que tu n´es pas trop attaché à cette poubelle.
Miaouss : Miaw ?
Sylvain : (avec un sourire forcé.) Il a une drôle de façon de lui proposer de nous suivre.
Florine : J´espère qu´on ne fait pas de bêtise...
Greg : (il lui lança un regard en biais.) Ce ne serait pas la première fois.

Partie III : Résurrection

Journal de Miaouss

[Cé moi Miaouss !
Voila lontem que je né pa écri de journal intime, plu de 16 ans. Gé du mal a me réabitué a lortografe dé umins... Apré tou je ne sui que un pokémon.
Gé rencontré catre morveu enfan et cé la fille qui ma doné un caillé et un crayon pour passé le tem. Il son simpa mai je me sen mal a lèse a coté de Silvain. Le asar a voulu que ce soi le fils du MORVEU, celui que Jessie, James et moi on a poursuivi pendan dé anés. Quel ironi du sor ! Enfin... Silvain et bocou plu genti que Sacha et la fille sapel Florine, cé la fille de l´entréneuse du morveu de autrefoi. Le garsson blon sapel « Ceb » mai je croi que sa veu dire Cébastien.

Javou, gé du mal a lé comprendre il se dispute tou le tem, pire encore que James et Jessie ! Même si gé parfoi du mal a suivre leur discussion je me sen bien quan il se dispute : sa me rapel mes deu idio préféré, Jessie et James... Il me manque. Pour sa, les troi gamin son super chouette avec moi car il von maidé a retrouvé mes deu ancien copins !

Gé un peu de mal tou te foi avec le « Greg ? Nom de un caninos je mapel Gré-Goireu ! », je croi que il ne même pa du tou. Il me regarde avec un œil méprisan, sa me rapel de movai souvenir de ma jeunesse, quan la joli Miaousie me traité come une crote de snubul. Ce tipe de peti bourgeoi qui on tou ce que il veule en clacan dé dois sa me ren malade de dégou, il se croi supérieur alor que ses cheveu brillan come un rubi de staross et collé sur son crane cé ridicule ! Eureusemen la fille Florine elle le remé a sa place, jaime quan elle le gifle ces rigolo.
Le bourgeoi il ma fai prendre un bain, soi disan que mon odeur lincomodé : quel chochote ! Mai cé vrai que je me sen plu propre maintenan, sa me fai tout bizare de mangé a ma fin et de ne plu dormir dan dé poubel. Dan lé centre pokémon on es accueilli come dé rois, ah si Jessie et James avé conu sa ! Les povres... Je me demande ou il se trouve en ce momen...
Ceb me rassure, il me di kil on du se trouvé un boulo onète et que eu ossi dorme dan un vrai lit et mange quan il on fin. Cé le mot « onète » qui me dérange dan son explication, ce né pa le genre de Jessie, James encore il aurai pu...

Le pikachu de Silvain m´efrayé au débu mai mintenan on es copin. Il na pa du tou le mème caractère que le pikachu du morveu. Lui il est afectueu, généreu et naif, cé dayeur trè maran de lui aprendre dé jeu car je triche com je veu avec lui et il ne grille rien ! Le marill de Silvain es bocou plu ceptique, sa ne lui plé pa que je triche avec le peti pikachu, il m´a même di « Ma marill ! » cé a dire « Tu le perverti ! » mai je trouve que ce né pa un drame. Pourtan quan Silvain ma di que cété le fils du pikachu de Sacha gé eu des frisson, cé une maladi d´être les enfan de mé ancien enemi, le monde es vraimen tro peti a mon gou !

Lé otre pokémon son bizare. Par exemple le tylton de Silvain : il a le regar vide et quan gé comencé a l´embété un peu de tro il ma éjecté avec une charge sur-puissante je né jamai vu sa ! Même quan on s´envolé ver d´otre cieu ! On aurai di un robo il sé remi en place ossi sec.
Lé pokémon de « Greg ? Nom de un caninos je mapel Gré-Goireuh ! » son a limage de leur maitre... Autain avec moi, il me prène de hau, sauf le girafarig qui est assé simpa.
Ceu de Ceb son cool, le mangriff par contre a peur de tou mème de son ombre. Ceb di que il nes pa come sa en comba mai je sui ceptique... Absol es assé indépendan mai il me traite d´égal a égal et sa sa me fai plaisir.
Ike le caninos, Loyal levoli et lobalie de Florine son mes meilleur pote. Vraimen avec eu je me sen eureu. Sa fesai tellemen lontem que je ne mété pa senti ossi bien ! Gé trè envi de retrouvé mes ami Jessie et James mai jet ossi envi que mon voyage avec ces quatre gamin et leur pokémon ne sarète jamai ! Pourtan avec eu ossi gé eu de grosse frayeur surtou la semène dernière... Mai je técrirai sa un otre jour la on va mangé un steak frite a la cantine du centre pokémon.]

A suivre...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]