Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 49
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : les bons...
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 24/12/2009 à 12:29
Œuvre lue 80762 fois Dernière édition le : 8/5/2012 à 10:34
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 49

les bons...

(Miaouss était recroquevillé sur le sol, les pattes au dessus de la tête et tremblait comme une feuille.)
Miaouss : Miaw ! Ne me faites pas de mal ! Je suis des vôtres, je suis des vôtres !
(Un membre de la Team Rocket le regarda de haut en ricanant. Il était blond, plutôt grand et avait un regard particulièrement arrogant. Il portait la tenue des caïds rockets et, ça Miaouss l´ignorait, était le chef de l´unité de rockets qui était postée au plateau indigo à l´époque où Félix et Aline participaient à leur première ligue. D´une seule main, le rocket prénommé Guy souleva Miaouss par la peau du cou et le regarda avec son air arrogant et moqueur. Il faisait quand même attention de tenir Miaouss assez loin de son visage pour éviter les coups de griffes.)
Guy : Mais oui c´est ça t´es des nôtres... Un miaouss parlant ça se saurait.
Miaouss : Miaw justement ! Je ne vous mens pas ! Il y a quinze ans de ça j´étais dans la Team Rocket ! Je suis même allé en prison peu avant la dissolution de la Team ! Ensuite je me suis caché à Céladopole, c´est ma ville natale et c´est là bas que Giovanni m´a trouvé !
Guy : (amusé) Giovanni lui-même, eh bien...
Rocket : Attends Guy, tu ne trouves pas bizarre que ce pokémon connaisse le nom de Giovanni ?
(La jeune femme qui venait de parler était blonde elle aussi, elle portait également une tenue de caïd et de grosses lunettes épaisses lui donnant un air trop intellectuelle pour la rendre sexy.)
Guy : Tout le monde connaît Giovanni, Laurence.
Laurence : Lui ce n´est qu´un pokémon... Même s´il connaît le langage humain.
Miaouss : C´est pour ça que j´ai été pris dans la Team ! Parce que je parlais comme les humains ! Miaw, si vous parlez à d´anciens membres ils vous diront que c´est vrai ! Surtout dans la région de Céladopole ! J´étais avec un homme et une femme : James et Jessy !
(Guy semblait sceptique et Adam observait la scène avec attention. Il s´approcha du portemanteau de son bureau et enfila une belle veste grise qui devait coûter une fortune et où un R rouge était brodé.)
Adam : Vas vérifier son histoire Guy.
Guy : Mais...
Adam : Fais ce que je te demandes s´il te plaît.
(La voix d´Adam était plutôt douce pourtant son ordre semblait fendre l´air comme l´attaque tranche d´un insécateur. Guy avait beau être un caïd, Adam était plus haut placé que lui dans la hiérarchie de la Team. Sans broncher, il quitta le bureau après avoir reposé Miaouss sans précaution sur le sol. Miaouss se frottait le derrière pour faire passer la douleur.)
Laurence : Qu´est ce qu´on fait des quatre gosses ?
(Adam jeta un bref coup d´œil à son cousin allongé sur le sol inconscient puis il appuya sur la sonnette de son bureau. Une voix roque et froide lui répondit.)
Voix : Oui maître ?
Adam : John veuillez venir dans mon bureau avec des hommes assez forts pour transporter... Quatre poids d´environ cinquante kilos chacun. Et prenez la clef du troisième étage avec vous, vous savez laquelle.
Voix : Bien maître.
(Il relâcha la sonnette et dans un soupir fit signe à Laurence de prendre les pokéballs des enfants.)
Laurence : La fillette a neuf pokéballs sur elle, ce n´est pas normal.
Adam : (il posa les yeux sur Florine évanouie) Hum, sans doute les pokémon de ce chasseur de primes. Il va peut être enfin arrêter de se plaindre.
(Miaouss qui écoutait attentivement la discussion réalisa que c´était sans doute de lui dont parlait Adam au téléphone plus tôt dans la soirée... Cinq hommes entrèrent brusquement dans le bureau d´Adam et Miaouss sur les nerfs sursauta. Adam montra d´un signe de tête les quatre enfants allongés par terre et chaque rocket prit un enfant sur ses épaules sauf John qui ne fit que s´incliner devant Adam avant de montrer le chemin aux quatre bandits. Laurence posa les yeux sur Miaouss et celui-ci eut des frissons. Adam s´en aperçut et se tourna vers Laurence.)
Adam : Emmènes Miaouss dans la pièce d´à côté un instant, je voudrais téléphoner dans le calme.
Laurence : Oui Adam.
(Miaouss, escorté par Laurence, aperçut plus loin dans le corridor les quatre rockets qui portaient ses compagnons, inconscients. Miaouss les perdit de vue tandis qu´ils tournaient au bout du couloir. John les emmena dans une petite pièce secrète dont la porte était quasiment invisible à l´œil nu et les enferma à clef. Miaouss quand à lui se retrouva dans ce qui ressemblait à une salle de réunion, juste à côté du bureau d´Adam. Le manoir avait beau être vieux, les murs étaient parfaitement insonorisés et Miaouss n´entendaient pas Adam qui parlait au téléphone dans la pièce voisine. Il était stressé, il savait que son sort dépendait de ces mystérieux coups de fils, il allait devoir la jouer serrée.
Il attendit à peine dix minutes dans la pièce voisine mais ce temps lui parut une éternité. La rocket l´observait avec une certaine fascination, elle n´avait jamais vu de pokémon parlant comme un humain, elle ignorait même qu´il en existait. Le regard de Laurence mettait Miaouss très mal à l´aise et il n´arrivait pas à penser de façon cohérente. Il savait que les quatre gamins étaient en danger mais ce n´était franchement pas le moment de jouer les héros, voir même si les rockets avaient la confirmation qu´il avait appartenu à l´organisation c´était peut être le moment de tenter sa chance, à nouveau... Brusquement la porte s´ouvrit et Laurence se mit au garde à vous, Adam se tenait de l´autre côté avec un sourire assez tranquille. Il les invita à s´asseoir autour de la table de réunion, ce qu´ils firent. Miaouss se posait beaucoup de questions sur Adam, il avait l´air si sympathique, si doux, il ne ressemblait à aucun rocket que Miaouss avait rencontré jusqu´à présent. En réalité, Miaouss n´avait pas connu énormément de membres de la Team, déjà dans ce qu´il appelait « l´ancien temps », il avait passé son temps auprès de Jessie et James, un peu au près de Giovanni et donc avait vu quelques haut gradés de l´époque mais il n´avait qu´une très vague idée de l´ampleur de l´organisation. Adam referma la porte juste après l´arrivée d´un nouveau rocket.)
Adam : (d´une voix très posée) Nous allons discutez un peu tous les quatre avant que Guy n´arrive.
Miaouss : (nerveux) Miaw, qu´est ce que vous allez faire aux quatre gamins ?
Adam : Je n´en sais rien encore. Ce n´est pas à moi d´en décider... Mais je suis content que tu abordes la question. Toi qui viens de Céladopole dis moi ce qui s´y est passé.
(Adam, les doigts croisés devant sa bouche, fixait Miaouss avec attention. Une attention pesante mais vraisemblablement pas malfaisante.)
Miaouss : Euh... Eh bien moi je me suis dissimulé dans les poubelles après mon évasion, là bas je me suis fais agressé plusieurs fois et ensuite...
Adam : (avec un sourire) Non, non, je veux dire avec tes compagnons, Grégoire et les trois autres. Que c´est il passé au casino ?
Miaouss : Miaw ça ? J´étais pas avec eux. L´infirmière Joëlle était en train de me soigner, j´étais assez mal en point quand ils m´ont trouvé.
Adam : Mais ils ont du te raconter non ?
Miaouss : Nan, j´ai pas cherché à savoir. Ils m´ont juste dit qu´ils avaient découverts un... (Miaouss qui commençait à se sentir à l´aise se ravisa, après tout peut être que sa vie à lui aussi était en danger.)
Miaouss : Euh...
Adam : Parles sans crainte, je ne vais pas te faire de mal si c´est ce qui t´inquiètes. Tu n´es qu´un pokémon après tout... Ne le prends pas mal. (Adam eut un sourire confus, si sincère et gentillet que Miaouss en était perplexe. Il se détendit à nouveau.)
Miaouss : Un passage secret donnant sous le casino... J´en avais entendu parlé miaw, quand j´étais dans la Team y´a plus de vingt ans maintenant ! Foi de Miaouss je n´aurais jamais pensé qu´il fonctionnait encore !
Adam : Je vois... Ce sont bien eux qui sont descendus dans le sous-sol du casino alors.
Miaouss : Ils sont venu me cherché au centre pokémon en quatrième vitesse et on est allé à la station de bus. Je ne sais pas ce qu´ils ont fait mais ils disaient que la Team Rocket allait leur en vouloir. Peu de temps après un cinglé avec un révolver nous a attaqué ! Miaouss ! J´en ai encore froid dans le dos.
Adam : (le regard un peu plus sombre) Je veux bien te croire... Je suis désolé qu´il t´ait fait si peur.
Miaouss : Attention hein, j´uis pas un froussard mais j´aime pas les armes à feu. Jessie et James n´en ont jamais eu, heureusement miaw ! Eux non plus ils n´aimaient pas ça, ils préféraient les gadgets...
(A cet instant Guy entra dans la pièce et le sang de Miaouss se glaça. Est-ce que quelqu´un quelque part se souvenait de lui ? Et de Jessie et James ?)
Guy : (sur un ton presque déçu) Je te le confirme Adam, il y avait bien un Miaouss parlant dans la Team Rocket autrefois. Des rumeurs disaient que Giovanni était fasciné par lui et qu´il voulait entreprendre des recherches scientifiques sur le sujet. Mais ensuite...
Miaouss : Je peux le raconter moi-même ! Miaw ! En fait j´ai été détràné par un persian prétentieux, Giovanni en a fait son pokémon de compagnie, miaw les draps de soies, les caresses du boss et les repas de luxe quatre fois par jours c´était pour lui ! On m´a alors mis dans une équipe avec deux gamins récemment entrés dans la Team : Jessie une orpheline au caractère de granbull et James un riche héritier fugueur.
Guy : (les bras croisés) Oui on m´en a parlé aussi... Des gros nazes à ce qui paraît.
Miaouss : Tu veux tâter de mes griffes ?!?
Guy : (avec un sourire moqueur) Tu ne ferais pas le poids face à mes pokémon... Tu veux que je te montre mon rhinocorne ? Il est sur le point d´évoluer, il se ferait une joie de piétiner un petit miaouss dans ton genre.
Adam : Allons Guy, ne l´ennuie pas c´est mon invité. Si tu m´assures que c´est un ancien membre je veux bien lui faire confiance et lui donner sa chance. Au fait, que faisais tu avec mon cousin et ses amis ?
Miaouss : (un peu triste) Ils m´ont promis de m´aider à retrouver mes vieux amis Jessie et James. Je crois qu´ils ont eu pitié de moi.
Adam : C´est gentil de leur part. Tes deux amis... Ils ont l´air de beaucoup te manquer n´est ce pas ?
Miaouss : Miaw, oui...
Adam : Si ce que tu veux vraiment s´est retrouver tes anciens compagnons nous pouvons t´aider.
Guy : Tu plaisantes Adam ?
Rocket 1 : Adam tu n´es pas sérieux ? Nous n´avons pas de temps à perdre avec ce miaouss, tu es vraiment trop charitable !
Adam : Laissez moi finir. (Il regarda miaouss avec un sourire bienveillant.) Miaouss si tu rejoins la Team Rocket je te promets de t´aider à retrouver tes amis. Ils pourront alors eux aussi se joindre à nous.
Miaouss : C´est vrai ?
Adam : Je te le jure.
Miaouss : Alors ça roule miaw !
(Il tendit sa patte et Adam un peu étonné tapota dedans.)
Adam : Marché conclu alors. Maintenant tu dois être fatiguer, va te reposer dans la chambre où je t´avais installé.
(Miaouss s´en alla en sautillant et lorsqu´il fut sorti dans le couloir Adam referma la porte pour continuer la réunion.)
Laurence : Yoann a raison, tu es trop charitable.
Adam : Réfléchissez une minute au lieu de vous moquer de ce miaouss. Il a dit que son ancien complice était l´héritier d´une riche famille, aujourd´hui il a dû hériter et donc son argent deviendra celui de la Team Rocket s´il nous rejoint à nouveau.
Guy : Je n´y avais pas pensé, j´avoue...
Adam : Et puis un pokémon qui parle ça pourrait vraiment être utile. Imaginez : un traducteur universel pour communiquer entre les pokémon et les hommes. La Team aurait beaucoup moins de mal à se procurer des pokémon avec un tel atout. Plutôt que de les voler nous pourrions les enràler volontairement, comme nous le faisons déjà avec les jeunes dresseurs qui se désintéressent des ligues pokémon.
Yoann : (épaté) Wouah...
Laurence : Tu es vraiment un garçon brillant d´intelligence Adam. Tu iras loin au sein de la Team Rocket. Je paris que Giovanni va très vite t´adorer.
Guy : Mouais. Bon c´est pas tout ça mais on fait quoi de ton cousin et de ses copains ?
Yoann : On les tue ?
Adam : (pensif) Hum... Ce serait peut être plus sage en effet. Nous allons en discuter avec ceux de Céladopole, après tout ce sont eux qui ont donné l´alerte. Nous devons leur dire que nous les avons capturé.
[Pendant ce temps dans le couloir]
Miaouss : Miaouss, miaouss ! La la la ! Je vais retrouver Jessie et James ! Yeh !
(Lorsque Miaouss entra dans la chambre en bondissant de bonheur puis il posa les yeux sur le lit que Florine avait occupé. Il soupira et sa bonne humeur s´envola.)
Miaouss : Pauvre petite... Ces types vont sûrement la tuer elle et ses amis. Ils m´ont sauvé la vie... Non, non j´ai une chance de retourner dans la Team Rocket je ne peux pas tout gâcher maintenant !
(Il grimpa sur l´étagère et tomba sur le sac à dos de Florine dans lequel il avait ranger son cahier d´écriture. C´était Seb et Sylvain qui s´étaient cotisés pour lui offrir ce cahier et des crayons pour qu´ils s´entraînent à nouveau à l´écriture humaine. Miaouss en avait fait une sorte de journal intime.)
Miaouss : Ils m´ont sauvé la vie... J´allais mourir au milieu des poubelles. J´ai une dette envers eux.
(Il fouilla dans son sac mais ne trouva pas de pokéball. Puis il jeta un œil dans le couloir : il était désert. Il fila dans la chambre d´en face qui n´était pas fermée à clef. Il tomba sur le sac de Sylvain qu´il fouilla en quatrième vitesse mais n´y trouva rien. Il passa ensuite dans la chambre de Seb qui communiquait avec celle de Sylvain par une porte dans la salle de bain. Son sac aussi était vide. Il ressortit ensuite dans le couloir pour trouver la chambre de Grégoire, presque désespéré. Enfin ! Il trouva sur une table à l´entrée de la salle de bain les trois pokéballs de Greg et les ramassa.
Les autres pokéballs que Miaouss cherchait désespérément se trouvaient désormais dans le bureau d´Adam. Comme ils les avaient sur eux au moment de leur capture, Laurence les avaient toutes récupérées. Une fois rétabli, le chasseur de primes, Derek, avait été convoqué dans le bureau d´Adam. Laurence, Guy et Yoann s´y trouvaient déjà.)
Adam : (avec un air supérieur) Nous avons récupéré tes pokémon.
(Derek n´appréciait pas le ton employé par Adam, il sous-entendait largement que lui était un incompétent alors que lui et les autres rockets avaient fait leur boulot. Malgré tout, le fait qu´ils aient retrouvés ses pokémon le remplit de joie. Il se sentait un peu soulagé. Il s´approcha du bureau où étaient alignés neuf pokéballs, celles de Florine et les siennes. Il reconnu les siennes au premier coup d´œil mais une idée malhonnête lui vint à l´esprit, ils pouvait en prendre une ou deux de plus, en guise de remboursement. Alors qu´il portait la main sur la quatrième ball Laurence fronça les sourcils et se tourna vers Adam pour l´alerter. Vif d´esprit, Adam comprit immédiatement ce qui se tramait dans la tête de Derek. Il toussota puis reprit avec un ton supérieur ressemblant beaucoup à celui que prenait Grégoire quelques fois.)
Adam : Nous gardons ceux de la fillette, ils appartiennent à la Team Rocket désormais, nous manquons cruellement de pokémon pour nos nouvelles recrues et nos laboratoires.
Derek : Et pour mes honoraires alors ?
Adam : Quels honoraires ?
Derek : Je veux parler de mes frais, la Team Rocket devait me payer pour avoir poursuivi ces quatre gamins.
Guy : Quel culot ! Ce ne serait pas plutôt pour les tuer que tu aurais du être payé ? Or ils ont l´air bien vivants.
Derek : Je les ai quand même amenés ici ! Et ils ont jeté mon révolver et toutes mes affaires à la flotte, je...
Adam : (d´une voix très ferme) Ils sont venus d´eux même, Grégoire est mon cousin il est entré de son plein gré en espérant trouver des membres de sa famille dans ce manoir. Tu as déjà récupéré tes pokémon et nous avons soigné ton nez et tes blessures gratuitement, je pense que pour tes « exploits » de ces derniers jours c´est un paiement amplement suffisant. Considère ton contrat comme terminé et rentre à Céladopole.
Derek : Ah, mais...
Adam : (les coudes sur son bureau, les doigts croisés devant la bouche.) Ne discute pas. Je veux que tu aies quitté mon manoir dans une heure.
Derek : Il fait nuit !
Adam : Et alors ? Parmanie n´est pas si loin, tu as de l´argent pour prendre le bus, le premier doit passer vers cinq heures du matin. Maintenant tu peux disposer.
(Voyant qu´il n´obtiendrait rien de plus, Derek tourna les talons avec mauvaise humeur et sorti du bureau en claquant la porte.)
Adam : (dans un soupir) Et bruyant avec ça...
Guy : Ces chasseurs de primes sont tous des sans-gêne.
Adam : Certes. Celui là a voulu tuer mon cousin en le poussant du haut de la falaise d´après ce que j´ai compris. Je ne sais pas par quel miracle Grégoire s´en est sorti mais au moins grâce à l´incompétence de Derek j´aurais pu revoir mon cousin une dernière fois...
Guy : (avec un sourire tordu) Dois je comprendre qu´on va s´en débarrasser ?
Adam : Efface ce sourire sordide de ta figure. J´aurais voulu lui parler une dernière fois, essayer de le raisonner... Au fait quelqu´un surveille Miaouss ?
Yoann : (qui n´arrivait plus à suivre) Euh... Mais tu disais que tu lui faisais confiance ?
Adam : La confiance absolue n´existe pas, vous devriez la savoir vous, membres de la Team Rocket. Que quelqu´un aille vérifier qu´il est bien dans sa chambre.
Laurence : Pas la peine, il n´y est pas.
(Les trois hommes parurent surpris. Ils se tournèrent vers le jeune femme qui regardait par la fenêtre.)
Laurence : Il est dans le jardin, regardez.
(Yoann et Guy tendirent le cou pour voir par la fenêtre, ils n´y arrivaient pas car elle était trop éloignée et ils n´osaient pas passer de l´autre côté du bureau d´Adam, il était le chef et le maître de la maison après tout. Adam se retourna à son tour vers la grande baie vitrée située derrière sa chaise de bureau. Miaouss était effectivement à l´extérieur. Il faisait sombre mais les éclairages du manoir suffisaient pour apercevoir la silhouette féline se diriger à quatre pattes dans l´herbe vers le cabanon de jardin délabré.
Dans le jardin, Miaouss tournait autour du cabanon de jardin comme un pokémon à l´affût, les pattes trempées et frigorifiées par l´humidité de l´herbe, il soupçonnait les rockets d´être en train de l´observer depuis les fenêtres du manoir. Il gratta à la porte de la cabane pour prévenir de son arrivée et entra discrètement. Jacob, endormi sur un vieux fauteuil en osier garni de coussins décousus se retourna dans son sommeil. Les grattements de pattes de Miaouss le réveillèrent et il ouvrit les yeux doucement. Il explora du regard la cabane sombre et finit par poser les yeux sur le pokémon.)
Jacob : Un Miaouss... Qu´est ce que tu fais là, tu cherches un abri ? Tu es le bienv...
(Jacob se releva lentement pour s´asseoir dans une position correcte. Il tendit la main vers la chaînette qui servait à allumer la lumière mais Miaouss paniqué l´arrêta.)
Miaouss : Miaw non ! N´allume pas la lumière !!!
Jacob : (il ne put s´empêcher de sursauter) Un Miaouss qui parle ?!? Qu´est ce que...
Miaouss : Miaw pas le temps d´expliquer ! Ecoutes moi !
Jacob : (abasourdi) Mais qu, que... Qu´est ce que tu me veux ?
Miaouss : Ton aide ! Mais je ne veux pas éveiller ses soupçons ! Tes amis sont en danger !
Jacob : Ce ne sont pas mes am... Attends, les soupçons de qui ? Je ne comprends pas de quoi et de qui tu parles, quel danger ?
Miaouss : Je n´ai pas beaucoup de temps ! Je crois qu´il va les tuer !
Jacob : Mais QUI ?
Miaouss : Miaw ! Mais le type qui habite la maison, cet Adam ! C´est un rocket ! Il a fait prisonnier le fils du morveux, ses deux copains et la rouquine !
(Jacob se leva, un air inquiet traversa un instant son visage habituellement si indifférent.)
Jacob : (à voix basse) Je l´avais pourtant prévenu...
(Il rabaissa la tête et se tourna vers Miaouss)
Jacob : Mais que veux tu que je fasses ? J´ai beau être plutôt bon dresseur, je ne suis pas de taille face à un membre de la Team Rocket.
Miaouss : Je t´en pris ! Je ne peux rien faire tout seul, ils me surveillent tous !
Jacob : « Tous » ? Bien entendu, il n´est pas tout seul...
Miaouss : Je retourne au manoir, je t´en pris il faut les sauver ! Les libérer avant qu´il soit trop tard miaw ! J´essayerai de les tenir éloigner de la chambre où ils sont enfermés. Tiens.
(Le miaouss balança des boules sur le sol avant de sortir du cabanon par l´entrebâillement de la porte, de peur que les rockets ne remarquent Jacob s´il ouvrait trop grand la porte. Jacob se mit à quatre pattes et tâta le sol pour attraper les boules dans l´obscurité.)
Jacob : Ce sont des pokéball ?
Miaouss : Je n´ai trouvé que celles là, elles appartiennent au brun prétentieux, Adam doit garder les autres dans son bureau. Miaw je dois filer !
(Jacob se releva, il compta trois pokéballs entre ses mains, c´était bien peu... En plus il s´agissait des pokémon de Grégoire : des bêtes de concours artistiques, pas des combattants. Il se rapprocha de la fenêtre du cabanon sans oser s´y accoler, il réalisait que des gens pouvaient observer Miaouss de loin. Le pokémon s´éloigna dans l´obscurité du parc en direction du manoir De Richemensueur.)
Jacob : Nom d´un caninos Grégoire, je te l´avais pourtant dit que cette famille ne t´apporterait que des ennuis... Que puis je faire pour t´aider maintenant ?
(Il fouilla dans une poche et observa son téléphone portable avec un soupir. Appeler la police, il n´y avait que ça... Mais quand les policiers arriveraient ils ?
Entre temps, Miaouss était rentré au manoir et il partit rejoindre Adam et l´un de ses collaborateurs dans son bureau.)
Adam : (sur un ton atrocement amical) Où étais tu passé Miaouss ? Nous te cherchions.
Miaouss : Miaw ? J´ai fait une balade nocturne dans ton parc... J´ai entendu des rattata dans le cabanon alors j´y suis entré pour les chasser, eh eh... Je suis un miaouss après tout, miaw !
(Miaouss essayait de contenir sa nervosité du mieux qu´il pouvait. Il savait que cette question était une question piège : les rockets avaient dû l´observer depuis la fenêtre du couloir et savaient qu´il était entré dans le cabanon, ils voulaient juste savoir pourquoi. Il lui fallait trouver un mensonge habile. Pour essayer d´être plus crédible Miaouss s´assit et commença à se lécher pour faire sa toilette comme l´aurait fait un miaouss ordinaire. Il était un peu dégoutté de lécher son poil sale mais si ça pouvait prouver qu´il avait encore ses instincts pokémon... Le rocket à côté d´Adam eut une grimace de dégoût mais Adam lui affichait un sourire amusé.)
Adam : C´est une bonne chose mon ami, toi qui te plaignait d´être pauvre tu aurais pu faire carrière dans la dératisation. Tu aurais peut être fait fortune, ah ah... Un Miaouss qui parle doit être dur en affaires.
(L´autre rocket éclata de rire mais il s´était forcé. Adam avait beau avoir de l´humour ce n´était pas toujours l´atmosphère la plus adaptée à la rigolade. Miaouss lui-même se força à rire, il n´était pas tranquille. Il avait peur d´être percé à jour. Adam s´approcha de la fenêtre de son bureau et jeta un œil à son jardin. Miaouss eut une sueur froide, Jacob pouvait très bien être sorti du cabanon et en train de errer dans le jardin pour chercher un moyen d´entrer dans le manoir. Mais Adam n´eut aucune réaction, dehors régnait le silence, le calme et la sérénité, seul un hoothoot hululait dans la nuit, accompagné du sifflement léger du vent. Adam resta silencieux puis fit signe au rocket qui se trouvait avec lui de partir. En plus de Laurence, Yoann et Guy il y avait celui là, combien y en avait il encore se demandait Miaouss.
Adam prit la parole quand le quatrième rocket fut sorti du bureau.)
Adam : Ce vieux cabanon... Il ne sert plus à rien aujourd´hui. Je devrais le détruire, il enlaidit le paysage de ce somptueux jardin. Mon père l´a gardé car cela lui rappelait des souvenirs... Grégoire ne t´a pas raconté Miaouss ?
(Miaouss profita du dos tourné d´Adam pour lever la tête et jeter un coup d´œil au secrétaire d´Adam, la pochette et les deux ceintures à pokéballs de Florine, Seb et Sylvain s´y trouvaient. Adam, en pleine réflexion continuait de raconter ses histoires de famille.)
Adam : Tous les enfants De Richemensueur ont eu leur période « rendez-vous secrets » dans cette cabane, au grand dam du jardinier. Etant d´une famille riche et aux origines nobles mon grand père et ses frères ne pouvaient fréquenter n´importe quelle fille. Mais il y a un âge de la vie où l´amour ou plutôt la passion domine tout, y compris la raison et la sagesse. L´aîné, Pierre Edouard leur a montré l´exemple, il était très épris d´une fille du village voisin. Bien entendu son père l´a rappelé à l´ordre. Puis ce fut à mon grand-père François de ramener des jeunes filles dans ce cabanon, c´était un vrai Don Juan il paraît ah ah, jusqu´à son mariage arrangé avec ma grand-mère Elisabeth bien sûr. Ensuite ce fut au tour du fameux Pierre Antoine, le grand père de Grégoire. Mon grand père disait que Pierre Antoine n´avait pas un caractère facile mais que lorsqu´il a atteint ce que les gens appellent injustement « l´âge ingrat » il s´est comporté en vrai Roméo : aimant, romantique, débordant d´originalité... Mais bien entendu lui aussi a dû tirer un trait sur ses petites amies et sur le cabanon... Enfin ce fut au tour de la cadette, Marguerite, d´entrer dans une période fleur bleue et d´aller se cacher dans le cabanon. Mais elle ne multiplia pas les conquêtes, elle était tombée follement amoureuse d´un certain Jonathan Mells. Un vagabond, dresseur pokémon, venu d´une région éloignée et méconnue à l´époque : Shinnoh. Il fut son amant pendant très longtemps et mon arrière grand père était fou de rage. Il pensait que ce bon à rien de Mells en voulait après l´argent de sa fille et donc au sien. Quelle mauvaise image de notre famille donnait la romance de Marguerite alors que tous ses frères étaient « bien mariés ». Finalement Marguerite tomba enceinte et mon arrière grand-père la déshérita... Veux tu connaître la morale de cette histoire ?
Miaouss : (sur un ton hésitant, il ne comprenait pas où Adam voulait en venir) Euh... Oui ?
Adam : Eh bien Marguerite ne se retrouva ni seule ni isolée, Jonathan Mells l´épousa sans honte et sans argent, il reconnut l´enfant qu´il nomma Irigan du nom de son propre grand père. Ils partirent loin d´ici, retournèrent d´abord à Shinnoh puis firent de grands voyages en emmenant leur fils avec eux et ils vécurent heureux... Tout le monde chez les De Richemensueur sait que le fameux Irigan a été conçu dans le cabanon de jardin de ce parc, c´est pourquoi il fut abandonné, même les jardiniers n´y vont jamais, comme si ce lieu était maudit. Mais vois-tu, personne n´a eu le cœur de le détruire car les trois autres fils De Richemensueur ont eux aussi de bons souvenirs dans ce cabanon. Ce vieux tas de bois a une histoire presque aussi riche que le manoir lui-même et il est à la fois béni et maudit... C´est une belle histoire n´est ce pas ?
Miaouss : Miaw, oui !
Adam : Je trouve aussi... Mais je n´aime pas baigner dans le sentimental, c´est pourquoi je vais faire détruire ce cabanon dès demain. Tant pis pour ce que mon père dira lorsqu´il reviendra de voyage. C´est aussi parce que je n´aime pas être sentimental que je vais éliminer Grégoire... Tu me comprends Miaouss ?
Miaouss : (mal à l´aise) Euh...
Adam : Je me doute que tu dois être attaché à Grégoire et ses amis puisque tu as voyagé avec eux. Moi aussi j´aime beaucoup mon cousin mais désormais il représente un danger pour la Team Rocket et pour nos affaires, je ne peux pas prendre de risque. Toi aussi, si tu veux revenir dans la Team tu ne dois pas hésiter à éliminer les gêneurs. La Team Rocket est une grande famille comme celle des De Richemensueur, si un élément perturbateur arrive comme ce fut le cas de Marguerite et Jonathan Mells, il faut se débarrasser de cet élément. Tu comprends n´est ce pas ?
Miaouss : Ou...Oui...
Adam : Grégoire est devenu un élément perturbateur pour la Team Rocket, je dois malheureusement le supprimer. C´est dommage, j´aurais aimé pouvoir faire plus ample connaissance avec ses amis et parler du bon vieux temps avec lui... A la place, on va être obligé de les torturer pour savoir à qui ils ont parlé du casino de Céladopole et comment ils ont découvert la porte secrète. Ce n´est pas moi qui aie pris cette décision, ce sont les dirigeants de la base de Céladopole mais je ferais ce qu´ils me demandent. Pauvre Grégoire, ce n´est pas une fin digne d´un De Richemensueur.
(Miaouss était terrorisé : Adam était complètement fou. Il parlait de tuer son propre cousin sur un ton très doux et amical, comme quand il racontait l´histoire de son grand père et de ses frères. Miaouss commençait à regretter d´avoir prévenu Jacob, si jamais Adam l´apprenait seul le dieu des pokémon abandonnés comme Miaouss savait quel sort horrible il allait lui réserver...
Pendant ce temps dans la cellule de nos quatre amis, Greg se morfondait assis dans un coin. Sylvain tournait en rond comme un démalosse en cage tandis que Florine qui s´était réveillée en dernière, avait toutes les peines du monde à le calmer.)
Sylvain : On défonce la porte !
Florine : Non Sylvain ! Si on fait trop de bruit ils vont venir voir ce qu´on fait et on ne pourra pas se défendre car on n´a pas de pokémon ! Il vaut mieux réfléchir calmement...
Sylvain : (enragé) Je suis très calme !
Greg : On va mourir ici... Dans le fond ce n´est pas plus mal pour moi : mourir dans le manoir de ma famille.
Florine : Arrêtes Grégoire ! Tu n´es pas encore enterré que je saches et tu nous zappes le moral. (Seb lui observait très attentivement la table et les chaises.)
Seb : Je suis d´accord avec Florine : arrêtes de ruminer, ce n´est pas comme ça qu´on va s´en sortir.
Greg : Mais on ne va pas s´en sortir.
Florine : (presque aussi énervée que Sylvain) Grégoire maintenant ça suffit ! (Elle s´approcha de lui et le gifla violemment. Il ne réagit pas et ne la regarda même pas. Florine n´en croyait pas ses yeux.)
Seb : Flo je crois qu´on ferait mieux de le laisser.
Cra-ac !
(Florine se retourna brusquement vers Seb après avoir entendu cet affreux bruit de craquement. Elle vit qu´il avait retourné la table en bois et qu´il était en train d´en arracher un pied en donnant des coups et à la force de ses bras. Florine et Sylvain le regardaient, perplexes.)
Sylvain : Mais qu´est ce que tu fais ?
Seb : J´essaye de nous trouver des armes de fortune. Comme l´a dit Florine tout à l´heure on n´a plus nos pokémon, si quelqu´un débarque ici on devra se rendre sans condition alors...
(Il arracha un pied de table et le brandit comme s´il tenait Excalibur.)
Seb : Je trouve de quoi leur imposer NOS conditions.
(Il donna le pied de table à Sylvain qui souriait.)
Sylvain : Cool, t´es encore plus fort que Mac Gyver !
Florine : (sceptique, elle le regardait arracher un autre pied de table) Honnètement je doute qu´on puisse s´en servir très longtemps avant qu´ils réussissent à nous rattraper.
Seb : Tu as une meilleure idée ?
Florine : (dans un soupir) Non...
Seb : Alors tiens.
(Il lui donna le deuxième pied de table puis s´attela à arracher le troisième pour Grégoire et le dernier pour lui. Ils se placèrent tous les trois autour de la porte secrète que Sylvain avait trouvé, seul Grégoire resta assis dans son coin à se morfondre. Seb rapprocha l´une des deux chaises en bois.)
Seb : Bon écoutez. C´est moi qui me place ici et quand le rocket entre dans la pièce je lui fracasse la chaise sur le crâne. Ensuite j´attrape mon pied de table que je cache derrière moi et on fonce dans le couloir. J´y vais en premier pour dégager le passage et vous me suivez avec vos euh... Vos gourdins. Vous taper sur tout : les pokémon et les rockets.
Sylvain : Je vais avoir du mal à cogner sur un pokémon...
Florine : Crois moi s´il veut te mettre en pièces tu ne réfléchiras pas deux fois avant de lui taper dessus...
Seb : Ok, alors maintenant on attend, en silence.
Florine : Chut ! Je crois que quelqu´un vient ! Il t´a sans doute entendu quand tu cassais la table.
Sylvain : Parfait ! On va pouvoir sortir d´ici !
(Ils attendirent dans un silence pesant. La porte trembla légèrement puis ils entendirent un bruit étrange comme si quelqu´un frottait la serrure et vérifiait que la porte était verrouillée. Puis il y eut un bruit bizarrement famillié, comme une pokéball qu´on dégoupille. Il y eut un « boum ! » et nos amis sursautèrent, Seb faillit lâcher sa chaise. Puis il eut un « crac ! » et un « glingling... ». La porte s´ouvrit lentement et les trois dresseurs se tenaient à frapper. Greg se trouvait contre le mur du fond, juste en face de la porte si bien qu´il fut la première chose que le rocket vit en ouvrant la porte. Grégoire étant encore en train de se morfondre, convaincu que le plan de Seb ne fonctionnerait pas. Seb hocha vigoureusement la tête à l´attention de Florine et Sylvain, c´était le moment.)
Voix : Enfin, vous êtes là...
(Grégoire releva la tête, il avait reconnu la voix. Florine aussi d´ailleurs et elle se précipita sur Seb qui allait abattre la chaise sur la tête de Jacob.)
Florine : Non Seb arrêtes !
(Elle passa en trombe devant Jacob et se jeta sur Seb. Elle le heurta et le destabilisa si bien qu´il lâcha la chaise et tomba en arrière, Florine l´accompagna dans sa chute et se retrouva affalée sur son ventre.)
Florine : C´était moins une... Ca va Seb ?
Seb : Ouch ! Oui... (Il grimaça de douleur puis rouvrit les yeux pour la regarder allongée sur lui. Il sourit.)
Seb : Si on n´était pas dans une situation aussi critique j´adorerais que tu te jettes à nouveau sur moi comme ça...
(Elle se releva en toussotant tandis que Jacob les regardaient les uns après les autres avec leurs pieds de tables.)
Jacob : Que vouliez vous faire exactement ?
Sylvain : Bah euh, t´assomer.
Jacob : (il haussa un sourcil) Sympa, moi qui venait vous libérer.
(Jacob se tenait sur le seuil de la porte, habillé tout en noir et avec un béret. Sa tenue était bizarre : il portait une veste trop grande pour lui avec deux rangées de boutons noirs eux aussi et une poche qui semblait avoir contenu des clefs pendant très longtemps. Derrière lui se trouvait son Delcatty. Apparement c´est lui qui avait réussi à ouvrir la porte. Greg de son côté s´était finalement relevé. Il n´en croyait pas ses yeux : Jacob Mells sont cousin qu´il avait toujours renié se tenait devant la porte, prêt à les laisser sortir. Les deux descendants des De Richemensueur se regardaient fixement.)
Greg : Jacob...
Jacob : Vous avez fait beaucoup de bruit avec cette chaise, (il montra d´un coup de tête Seb et son arme fatale en bois ancien) il faut partir rapidement, les autres ont dû vous entendre. J´ai appelé la police mais je ne pense pas qu´il faille compter sur elle...
(Les quatre dresseurs sortirent de la pièce rapidement, trop content d´être enfin libérés, mais le plus dur rester à faire : sortir du manoir sans se faire repérer et récupérer leurs pokémon.)
Jacob : Ce côté-là du couloir est désert, c´est par là que je suis arrivé, allons y.
(Greg toujours perplexe marcha à côté de son cousin.)
Greg : Jacob pourquoi tu es venu ?
Florine : Et surtout qui t´as prévenu ?
Jacob : Un miaouss qui parle... Ne rigolez pas ! Il est venu me trouver dans le cabanon de jardin.
Sylvain : Ah ah ! Tu vois Greg je t´avais dit qu´il ne nous laisserait pas tomber !
Jacob : Mouais... En attendant j´ai dû me débrouiller seul pour rentrer et vous trouver. Je ne savais pas où vous étiez, c´est un coup de chance que votre grand benet là ait fait du bruit en arrachant ses pieds de tables.
(Seb semblait vexé de se faire traiter de « grand benet » mais après tout Jacob les avait libéré.)
Jacob : Et je vous en conjure parlez moins fort, on va se faire repérer... (Il se tourna vers Greg tout en marchant et lui confia les trois pokéball que Miaouss lui avait rapporté.)
Jacob : Ceux sont les tiennes je pense.
(Greg les reconnut au premier coup d´œil. Le coordinateur ne trouvait pas ses mots pour une fois.)
Greg : Je... Merci mais comment les as-tu eu ?
Jacob : Miaouss me les a rapporté.
Sylvain : (enjoué) Alors tu as nos pokémon !
Jacob : Du calme petit, Miaouss ne m´a rapporté que celles là.
Greg : Je les avais laissé dans ma chambre...
Jacob : Les votres ce sont les rockets qui les ont pris. Miaouss m´a dit qu´elles étaient dans le bureau d´Adam.
Sylvain : Il faut qu´on aille les récupérer !
Jacob : Tu es fou. On va déjà avoir du mal à sortir tous ensemble de cette maudite bâtisse si on commence à s´aventurer dans les étages on ne sortira pas d´ici vivants.
Sylvain : (en colère) Je ne partirais pas sans mes pokémon !
Florine : Sylvain...
Jacob : Je ne peux pas vous défendre avec seulement mes quatre pokémon.
(Grégoire qui le regardait fixement sentit un élan d´héroïsme monter en lui et avait chassé le désespoir qui s´était installé en lui pendant sa captivité.)
Greg : Sylvain a raison, nous ne pouvons pas laisser nos pokémon aux mains de ces bandits. Je ne me le pardonnerais jamais. Tu nous as libérer et je t´en remercie. Tu peux ressortir de ce manoir mais pas nous, il faut d´abord que nous allions chercher le restant de nos pokémon.
Jacob : Et comment vas tu t´y prendre avec tes trois pokémon qui ne sont d´ailleurs que des bêtes de concours et pas des combattants ?
(Greg jeta un coup d´oeil à Sylvain puis répondit à son cousin avec un air noble et un ton fier.)
Greg : Je dois au moins essayer.
Sylvain : Oh merci ! Merci Grégoire ! Merci !
Florine : Mais vous êtes fous tous les deux ?
Seb : Florine je ne veux pas abandonner mes pokémon moi non plus.
(Florine les regarda tous les uns après les autres. Elle aussi avait le coeur brisé à l´idée d´abandonner ses pokémon mais il le fallait s´ils voulaient sauver leur peau. Elle finit par regarder Jacob avec un air implorant car il était le seul à être de son avis.)
Jacob : Très bien vous avez gagné : je vous accompagne.
Florine : Quoi ?
Jacob : Mais je vous le répète : c´est une très mauvaise idée. Vous ne m´avez pas écouté quand je vous ai dit de vous méfier de cette famille et voyez ce qui vous est arrivé, vous devriez écouter la voix de la sagesse.
Greg : Tu n´as pas envie de donner une leçon de morale à Adam ?
Jacob : Honnètement je me contre-fiche d´Adam, je te l´ai déjà dit : je ne veux plus rien avoir à voir avec cette famille. Si je t´ai aidé toi c´est parce que...
Voix : Je les entends ils sont par là !
Voix2 : Méfions nous ils ne se sont pas libérés tout seuls, quelqu´un a défoncé la porte. A tous les coups ce type possède des pokémon de combat.
Florine : Merde...
Jacob : Venez, on va aller se cacher à l´autre bout du couloir.
Sylvain : Et on fait quoi après ?
Greg : Si nos pokémon sont dans le bureau d´Adam il faut qu´on rejoigne l´escalier principal, or il est de l´autre côté.
Sylvain : Ca veut dire qu´il faut qu´on dépasse les rockets ?
Greg : Tu comprends vite quand tu te donnes les moyens.
Jacob : Taisez vous, on va se cacher là.
(Il leur désigna un renfoncement dans le mur, il y avait une trace carrée sur le sol, une base de statue devait s´y trouver autrefois et y rester assez longtemps pour marquer la moquette pourpre qui recouvrait le couloir. La cachette n´était pas assez grande pour tout le monde et ils durent continuer leur chemin.)
Sylvain : (à voix basse) C´est quoi ces vêtements que t´as sur le dos ?
Jacob : Je les ai trouvé dans le garage, c´est par là que je suis entré. J´ai profité qu´une voiture s´en allait. Vu le nombre de voitures qui s´y trouvent encore je me suis dit qu´un chauffeur de plus passerait inaperçu.
Seb : Brillant...
Florine : (stressée) Chut ! Ils approchent...
Jacob : Partez devant, je vais essayer de les retenir.
Florine : On n´ira pas bien loin sans tes pokémon !
Jacob : Mais cachez vous au moins !
(Les quatre gamins filèrent au bout du couloir à pas feutrés, le corridor tournait et l´angle du mur permettrait de les cacher des rockets qui arrivaient par la droite. Alors que Jacob allait les suivre, les rockets débouchèrent à l´autre extrémité du couloir.)
Rocket : Eh toi là le chauffeur !
(Jacob immobile se retourna à moitié mais n´osa pas les regarder en face, sa ressemblance avec Adam et Grégoire était trop frappante.)
Rocket : Tu n´aurais pas vu passer une fillette avec trois gamins ? Dont un qui ressemble beaucoup à Adam ?
Jacob : Euh... Eh bien en fait...
(Alors que le rocket se rapprochait de lui, Jacob abaissa son béret pour masquer son visage et jeta un bref coup d´œil à son pokémon en position d´attaque à côté de Sylvain, Florine et Greg qui serraient les dents et remuaient les mains nerveusement en entendant le rocket se rapprocher de l´angle du couloir. Seb regarda le pied de table qu´il tenait toujours dans la main et le leva. Jacob le regarda les yeux exorbités et fit un non vigoureux avec la tête dans sa direction. Le rocket qui vit Jacob remuer la tête cru qu´il s´adressait à lui.)
Rocket : Non tu ne les as pas vu ? Tu pourrais répondre normalement, t´es simplet ou quoi ?
(Le rocket se rapprocha encore un peu de Jacob et quand Seb aperçut l´ombre du bandit au coin du mur il donna un violent coup de pied de table sur la tête du Rocket. Assommé, le gangster s´effondra sur le sol. Seb sourit satisfait tandis que Jacob se retenait de l´insulter, le deuxième rocket à l´autre bout du couloir qui avait assisté à la scène se mit à crier.)
Rocket2 : Sales gamins c´était vous !
(Jacob agacé se retourna en poussant un juron.)
Jacob : Delcatty berceuse !
(Aussitôt il se boucha les oreilles en même temps que Florine et Grégoire, Sylvain et Seb mirent un peu plus de temps à réagir mais pas autant que le deuxième rocket qui courait désormais vers eux, pokéball à la main. Il s´écroula endormi au milieu du couloir avant de pouvoir les atteindre.)
Jacob : C´est bon Delcatty arrêtes toi.
Seb : (en se débouchant les oreilles) Vous voyez qu´il a servi finalement mon pied de table.
Jacob : C´est bien, mais maintenant tu me laisses faire ok ? Si vous n´avez pas de pokémon ce n´est pas la peine de jouer aux durs.
Florine : On ferait mieux de se dépêcher, je sens que d´autres vont rappliquer...
Sylvain : (les poings serrés) J´aimerais bien savoir combien il y a de rockets dans cette maison.
Grégoire : Moi je ne préfère pas vois tu...Sinon j´aurais envie de filer avant d´avoir secouru vos pokémon.
Jacob : Pour une fois je suis d´accord avec Grégoire. Où se trouve le bureau d´Adam ?
Greg : Au premier étage, dans ce qui doit être l´aile Ouest du manoir où sommes nous ici ?
Jacob : Au troisième étage, aile Nord.
Greg : Je ne connais pas cette partie du manoir, mais si on arrive à rejoindre l´escalier principal ça devrait aller.
Jacob : D´accord, alors tant qu´on a pas trouvé ce fameux escalier je marche en tête. Soyez prêts à vous boucher les oreilles dès que je vous le demande, Delcatty endormira les éventuelles personnes qu´on croisera dans cette... Dans ce manoir.
(Ils rebroussèrent chemin et partirent à la recherche du grand escalier en colimaçon. Seb, Florine et Sylvain se sentait terriblement impuissants sans leurs pokéballs et vulnérables par-dessus le marché. En plus le manoir était immense et malgré leur bon sens de l´orientation le seul à connaître un petit peu les lieux était Grégoire. C´était également le seul à posséder des pokémon à part Jacob. Il sentait la pression monter, la vie de ses amis était entre ses mains et celles de son cousin, d´ailleurs son cousin mettait sa vie en danger uniquement pour lui venir en aide, il se sentait responsable de lui, de sa sécurité, ce qui était assez paradoxal vu que celui qui avait le plus de chance de pouvoir se défendre c´était justement Jacob dont les pokémon était très bien dressés. Mais malgré la pression, Grégoire gardait son légendaire sang-froid. Un sang-froid qui devait être de famille à en juger par l´attitude de Jacob et celle d´Adam.)

A suivre...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]