Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 50
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : ... et les mauvais.
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 24/12/2009 à 12:30
Œuvre lue 83304 fois Dernière édition le : 13/12/2010 à 16:58
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 50

…et les mauvais.

(Adam se tenait debout derrière son bureau. Il avait ouvert la porte fenêtre qui donnait sur le balcon et contemplait son jardin, perdu dans ses pensées. Lorsqu’il entendit la porte s’ouvrir il se retourna lentement. Quand il vit Grégoire et ses amis passer la porte, il haussa un sourcil mais ce fut le seul indice permettant de savoir qu’il était surpris. Il se retourna complètement pour faire face aux cinq enfants qui le fixaient avec des regards haineux. Adam au contraire souriait.)
Adam : Grégoire ! Tu as réussi à t’échapper, bravo ! As-tu de nouveau réfléchi à ma proposition ?
Greg : (les sourcils froncés, il parlait d’une voix claire et forte) Plutôt mourir Adam. Ca tombe bien c’est ce que tu comptais faire n’est ce pas ? Nous tuer.
Adam : (les bras croisés) Hum… Si vous n’avez pas changé d’avis et que vous ne voulez pas rejoindre la Team Rocket, pourquoi prendre le risque de venir dans mon bureau au lieu de fuir ? Ah j’y suis…
(Il tendit son bras pour montrer la pile de pokéballs posée sur son secrétaire.)
Adam : Vous venez récupérer vos pokémon, est-ce cela ? Tss tss tss, vous êtes trop sentimentaux, vous auriez pu sauver votre peau, mais au lieu de cela vous vous jetez dans la gueule du gradhyena pour récupérer de simples pokémon, quelle folie…
Jacob : C’est toi qui est complètement fou.
(Adam posa les yeux sur Jacob pour la première fois, comme s’il n’avait pas remarqué sa présence jusque là.)
Adam : Tu es là toi… (Pour la première fois, Sylvain, Florine et Seb entendirent un ton franchement dédaigneux dans la voix d’Adam. Avec son attitude élégante et fière, ce dédain donnait l’impression que Jacob ne méritait même pas de vivre. Adam ouvrit un tiroir de son bureau et en sortit quatre pokéballs. Il en choisit une et la prit soigneusement entre ses doigts.)
Adam : Je vais donner l’alerte mais je suppose que le temps que mes hommes arrivent tu auras lancé tes pokémon contre moi… Alors je vais me défendre.
Jacob : (sèchement) Très bien.
(Il rappela Delcatty et attrapa une autre pokéball à sa ceinture. Greg hésita, fallait-il qu’il sorte lui aussi une pokéball ? Non, ce n’était pas très prudent, Adam devait ignorer qu’il avait récupéré ses balls, il devait conserver l’effet de surprise. Et même s’il était dégoûté d’apprendre qu’Adam appartenait à la Team Rocket, il ne voulait pas d’un match déloyal à deux contre un.)
Adam : (il se tenait toujours derrière son bureau et lança la pokéball par-dessus) Arbok !
Jacob : Lainergie vas y !
Adam : (avec une rapidité d’élocution incroyable) Arbok crocs de givre !
(Lainergie eut à peine le temps de sortir de sa pokéball, Arbok était déjà en train de l’attaquer. La mâchoire glacée d’Arbok se referma sur le cou de Lainergie qui hurla de douleur. Jacob serra le poing, il ne s’attendait pas à ce qu’Adam soit aussi efficace en combat pokémon. Grégoire aussi était surpris. Bien entendu, pour devenir un caïd au sein de la Team Rocket, il faut remplir un certain nombre de critères, être dresseur pokémon de haut niveau est aussi primordial que la ruse ou l’intelligence. Adam qui se désintéressait complètement des pokémon, avait dû s’entraîner énormément pour que ses pokémon atteignent un bon niveau et lui obéissent au doigt et à l’œil. Greg jeta un coup d’oeil aux quatre balls posées sur le bureau d’Adam, il était inquiet… Il connaissait son cousin, il était calculateur et fin stratège. Les pokémon dans ces pokéballs devaient être de terribles adversaires et il doutait que Jacob soit à la hauteur cette fois. Les doutes de Grégoire n’étaient pas partagés, Jacob était bien décidé à montrer ce qu’ils avaient dans le ventre lui et ses pokémon, et à ne pas laisser cet arbok faire sa loi.)
Jacob : Coup d’jus !
(Alors qu’arbok gardait toujours sa mâchoire fermée sur son adversaire, Lainergie dégagea brutalement une grosse quantité d’électricité. L’attaque était tellement ample que les cinq gamins reçurent de légères décharges mais c’est arbok qui pris les quatre-vingt-dix pourcents de l’attaque. Arbok relâcha sa proie, complètement sonné.)
Jacob : Enchaînes Lainergie : rayon signal !
(Lainergie se tourna vers Arbok et lui lança son rayon signal en pleine tête.)
Meeeeh !
(Arbok était confus, il ondulait sur le sol sans savoir où aller. Il se cogna dans le bureau d’Adam qui porta la main à son front en soupirant légèrement, il semblait agacé ou plutôt déçu par l’attitude de son arbok.)
Adam : (d’une voix douce mais ferme) Arbok reprends toi… Dard venin.
Kssss !
(Arbok ouvrit la gueule et cracha une nuée de dards. Sa confusion l’empêchait de viser juste, les aiguilles allèrent se planter dans une peinture ancienne accrochée au mur.)
Adam : Recommences et vises correctement cette fois.
(Arbok sembla reprendre ses esprits. Il cracha à nouveau des dards venins, plus nombreux et cette fois avec une précision chirurgicale. Jacob cria pour prévenir son pokémon.)
Jacob : Attention !
Meeh !
Florine : Kyaah !
(Lainergie, rapide, bondit sur le côté et échappa à tous les dards venins. Les dards continuèrent leur trajectoire en direction de Sylvain et Florine. Les deux gamins s’abaissèrent juste à temps, un dard déchira la jupe de Florine avant d’aller se planter dans la porte d’entrée. Jacob fronça les sourcils et montra arbok du doigt, avec détermination.)
Jacob : Lainergie ne laisses pas traîner ce combat, poing éclair, puissance maximale !
(Lainergie semblait aussi déterminé que son maître, il concentra de l’électricité dans son poing et fonça vers Arbok. Le pokémon serpent essaya d’esquiver mais Lainergie était aussi rapide que lui. Lainergie frappa Arbok juste en dessous de sa tête. Le choc électrique paralysa Arbok et la force du poing le projeta en arrière. Il heurta le mur au fond du bureau et fit trembler un vase hors de prix. Arbok n’était plus en état de combattre. Adam rappela rapidement son pokémon.)
Adam : (réellement surpris) Impressionnant… Je ne me doutais pas que tu pouvais être aussi fort. (Il tenait déjà en main une deuxième pokéball qu’il lança avec élégance avec un sourire sûr de lui.)
Adam : Mais à mon avis tu vas avoir du mal à venir à bout de celui là.
(Un ronflex sortit de la pokéball d’Adam. Il n’était pas aussi gros que la plupart des ronflex sauvages, en revanche il avait l’air beaucoup plus musclé et plus éveillé.)
Adam : Ronflex peux-tu porter mon bureau et le déposer dans le coin.
(Le ronflex obéit à son maître ; il saisit l’énorme bureau et le leva comme une vulgaire boîte à biscuit. Le bureau d’Adam avait beau être une très grande pièce, elle ne l’était pas assez pour permettre à un pokémon d’un aussi gros gabarit que ronflex de se battre avec aisance. Le ronflex se déplaça lentement, ses pas faisaient trembler le sol.)
Adam : Je ne veux pas abîmer mes meubles. (Il désigna ensuite l’espace vide entre lui et Jacob avec un geste gracieux pour inviter ronflex à s’y rendre. Jacob ne bougeait pas d’un millimètre mais intérieurement il s’impatientait. Il ne semblait pas d’humeur à attendre qu’Adam fasse son déménagement comme si de rien était. Alors que ronflex revenait tranquillement vers la zone de combat, Jacob pointa son doigt vers lui.)
Jacob : Lainergie attaque poing éclair.
Meeh !
(Le pokémon fonça vers le ronflex. Il courait sur ses pattes arrière avec agilité, il avait vraisemblablement prit l’habitude de se mouvoir uniquement sur deux pattes comme un pharamp. Grégoire le remarqua et comprit que le lainergie de Jacob était à un niveau très élevé ce qui le rassura un peu. Lui et ses trois compagnons regardaient avec attention le pokémon électrique courir vers ronflex. Son poing droit grésillait, tellement il était chargé en électricité. Le mouvement de lainergie fut impressionnant mais pas autant que celui de ronflex qui arrêta lainergie d’un seul bras. Il le souleva à la manière d’une balle de tennis avec laquelle on s’apprête à jouer. Il lança le pokémon en l’air mais lainergie ne se laissa pas déstabiliser, il reconcentra son énergie et entendit Jacob lancer un nouvel ordre.)
Jacob : Attaque tonnerre !
(Lainergie lança sa puissante décharge sur ronflex. Le pokémon ne tressaillit même pas, il se contenta de plisser le front comme un humain aurait froncé les sourcils, il n’avait pas vraiment eu mal mais l’attaque de lainergie l’avait agacé. Cette fois Lainergie fut déconcentré, il était surpris que son attaque tonnerre n’ait pas eu l’effet escompté. Ronflex donna un violent coup de poing à lainergie et l’expédia à l’autre bout de la pièce. Lainergie cria et poussa un deuxième cri de douleur en tombant sur le sol.)
Jacob : Ca va lainergie ?
Meeh…
(Le pokémon se releva doucement, le choc avait été très rude. Ronflex quant à lui revenait tranquillement au centre de la pièce sous les yeux de son dresseur qui souriait tranquillement, sûr de lui à cent pourcents.)
Jacob : (en serrant les dents) Grégoire…
Greg : Oui ? (Grégoire se tourna vers son cousin qui ne quittait pas son lainergie des yeux)
Jacob : Je ne pourrais pas le battre tout seul.
(Greg ne répondit rien, en lui-même il déclara « j’ai compris » mais rien ne sortit de sa bouche. Il se contenta d’attraper une pokéball puis de la lancer.)
Graw graw !
(Gradhyena sortit de sa pokéball et regarda autour de lui. Il vit son maître, lainergie puis Jacob qu’il sembla reconnaître. Il se mit à grogner mais Greg l’interpella.)
Greg : Non gradhyena, pas lui, regardes devant toi !
(Gradhyena se retourna, il vit Adam et surtout il vit son énorme ronflex.)
Adam : (avec le sourire) Alors vous vous décidez ? Je perds du temps moi, et le temps c’est de l’argent.
Florine : (dans un murmure pour Sylvain et Seb) Il est cinglé ce type…
Sylvain : Ouais moi aussi il me fiche la chair de galifeu…
Greg : (il semblait réfléchir) Hem. Gradhyena, attaque vantardise.
(Gradhyena semblait content de cet ordre, vantardise était l’une de ses techniques préférée, à force de fréquenter Grégoire ils avaient développé quelques traits de caractères en commun. Ronflex regarda le gradhyena avec mauvaise humeur, la vantardise eut l’effet désiré. Après tout, ronflex était lui aussi un pokémon d’un De Richemensueur, donc un pokémon prétentieux. Il répondit à la provocation et voulut attraper Gradhyena qui esquiva avec agilité. Ronflex, agacé, réessaya et dans un mouvement mal contrôlé il renversa une lampe sur pied qui devait coûter extrêmement chère.)
Adam : Ronflex fais attention au mobilier !
(Ronflex qui s’énervait inutilement commençait à être confus. Jacob saisit l’opportunité.)
Jacob : Lainergie, étincelle !
(La laine du pokémon, chargée en électricité, se mit à grésiller dans un bruit très désagréable. Lainergie déchargea son électricité sur ronflex qui venait finalement d’attraper Gradhyena. Les deux pokémon furent touchés par l’attaque de Lainergie. Gradhyena cria sous la douleur. Ronflex relâcha le gradhyena sans même l’avoir attaqué et se retourna furieux vers Lainergie.)
Ron… Flex !(Il s’élança dans une attaque plaquage que Lainergie ne put éviter. A son tour il hurla de douleur.)
Meeeh !!!
(Adam souriait en admirant son puissant pokémon. Florine se mordait les lèvres et Sylvain serrait tellement les poings qu’il se faisait mal aux doigts, ils savaient que le combat était mal parti. Grégoire gardait son calme : ils étaient à deux contre un, ils finiraient bien par trouver un moyen de se débarrasser de cet énorme pokémon. Il regardait Lainergie se faire écraser par le ronflex qui visiblement prenait un certain plaisir à faire souffrir son adversaire. C’est alors qu’il eut une idée.)
Greg : Si tu le paralyses, Gradhyena pourra utiliser sa mâchouille sans avoir peur des représailles.
Jacob : D’accord. Lainergie, utilise ta cage-éclair !
(Alors que le pokémon électrique se trouvait encore sous ronflex il concentra ses forces, ignorant la douleur et déchargea son électricité. Elle se répandit dans tout le corps de ronflex, paralysant membre après membre.)
Greg : Maintenant Gradhyena ! Mâchouille !
(Lainergie avait à peine terminé son attaque que le Gradhyena s’était lancé vers ronflex sur ordre de Grégoire. Il planta ses crocs et commença à attaquer le bras de ronflex comme s’il s’agissait d’un os en caoutchouc. Cette fois le ronflex grogna sous la douleur. Il se releva malgré la paralysie ce qui libéra Lainergie qui était toujours prisonnier du plaquage.)
Jacob : Lainergie utilise ton poing éclair !
Greg : Gradhyena écartes toi !
(Gradhyena bondit à terre tandis que Lainergie fonçait vers ronflex avec son poing électrifié prêt à frapper. Maintenant que ronflex était paralysé ses mouvements étaient considérablement ralentis, ils pouvaient l’attaquer à tour de rôle, avec des attaques puissantes exigeant de la précision sans que ronflex puisse riposter.)
Meeh !
Ronflex !!
(Lainergie frappa ronflex au ventre qui gémit, ses membres tremblaient sous l’effet de la paralysie. Lainergie s’éloigna rapidement et Gradhyena revint à la charge.)
Greg : A toi Gradhyena, utilise ton attaque bélier !
Graw !
(Sylvain regardait alternativement Adam, dont l’attention était rivée sur le combat pokémon, et le meuble où se trouvait ses pokéballs… « Je peux y arriver, pensait-il. Lainergie et Gradhyena occupent suffisamment ronflex, il ne pourra pas m’attraper. Avec mes pokéballs… On pourra vaincre Adam et s’en aller avant que les autres rockets n’arrivent. ». Sylvain semblait décidé, il attendait juste le bon moment. Une nouvelle fois ronflex poussa un cri, la douleur des attaques répétées de ses adversaires commençait à se faire sentir. Adam regardait fixement son pokémon. Sylvain sut que c’était le moment : il baissa la tête et fonça vers le secrétaire. Florine n’eut pas le temps de le voir filer, il avait déjà dépassé le ronflex en colère qui avait finalement réussi, après beaucoup d’efforts, à attraper lainergie. Le ronflex ne remarqua pas la présence de Sylvain en revanche Adam lui le remarqua. Sylvain, fou de joie, posa la main sur une des pokéballs entreposées sur le secrétaire.)
Adam : Oh non mon petit, pas de ça.
(Il se jeta sur Sylvain pendant que son pokémon lançait Lainergie sur Gradhyena comme s’il s’agissait d’un simple caillou. Adam saisit Sylvain par le col et lui attrapa le bras. Il l’amena vers lui et le souleva. Sylvain lâcha la pokéball qu’il avait récupérer, Adam lui faisait trop mal au bras. Seb qui regardait la scène avec effroi comprit que la carrure imposante d’Adam n’était pas qu’un effet d’optique, il était vraiment très costaud. Adam projeta violement Sylvain contre la fenêtre avant de se retourner vers son pokémon. Adam commençait à s’impatienter, il se dirigea vers son bureau qui avait été déplacé, souleva un petit boîtier en nacre et appuya sur le bouton rouge dissimulé en dessous.)
Adam : Mes hommes vont arriver d’ici peu, ils vous remettront dans un endroit où vous vous tiendrez tranquille en attendant votre heure !
Jacob : La police arrivera avant !
Adam : (il réprima un rire) J’aimerais bien voir ça… (Il profita d’être à proximité du bureau pour prendre sa troisième pokéball.) Noadkoko !
Jacob : (il se retint de jurer) Mer… Rah, ça va se corser maintenant qu’ils sont deux.
Greg : (toujours très calme) Il faut d’abord qu’on se débarrasse de ronflex, c’est lui le plus fort des deux.
Jacob : Je ne panique pas mais il faut faire vite avant que la paralysie de ronflex ne s’estompe ! Lainergie atal foudre !
Mmmm… Meeeeeh !
(La foudre s’abattit sur ronflex qui hurla à nouveau, Adam ne lui jeta qu’un rapide coup d’œil.)
Adam : Noadkoko bomb’œuf, tiens ce gradhyena à distance.
(Gradhyena ne pouvait plus s’approcher de ronflex sans se prendre une grosse noix explosive sur le crâne. Enervé, il commençait à grogner. Noadkoko, au top de sa forme, se mit à tirer la langue pour le narguer avec ses trois têtes en même temps.)
Adam : (il se tourna vers ronflex cette fois) Ronflex… Repos !
Ron… Ronflex.
BOUM
Ron… Ron…
(Ronflex bascula en arrière. Il s’était assoupi en une seconde et dormait désormais comme une souche.)
Jacob : Tu tiens à nous faciliter la tâche ? Attaque éclair !
Adam : (il étouffa un rire) Vous vous fatiguez pour rien… Ronflex est imbattable, jamais vous n’en viendrait à bout et surtout pas avec deux pokémon aussi faibles.
Meeh !
(Le pokémon de Jacob se recroquevilla sur lui-même. Gradhyena et Noadkoko aussi se crispèrent, ronflex ronflait si fort qu’il vrillait les tympans de ses adversaires. Adam devait parler fort pour couvrir les bruits de son pokémon.)
Adam : Ce n’est qu’un début. Ronflex tu m’entends ? Blabla Dodo !
(Le ronflement du pokémon changea, il devint encore plus grave et fit trembler le sol. Un souffle qui venait de la bouche de ronflex s’abattit sur ses adversaires et les repoussa. Noadkoko profita de l’occasion pour effectuer une attaque pilonnage. Sylvain qui était assommé contre le secrétaire se réveilla, il voyait flo, les coups d’Adam avaient été rude. Peu à peu il distingua les deux pokémon de ses amis qui étaient encore en forme mais ne semblaient pas savoir quoi faire face à ronflex. Sylvain aperçut alors la silhouette de Noadkoko. Il comprit que le combat était passé au deux contre deux.)
Jacob : (acharné) Lainergie attaque coup d’jus !
(Avec cette technique il espérait toucher les deux pokémon adverses en même temps. Gradhyena était obligé de se tenir en retrait pour ne pas recevoir de coup de jus, cela laissa le temps à Grégoire de réfléchir à une nouvelle stratégie, il était conscient que Gradhyena n’avait pas l’endurance de Ronflex ou de Lainergie…
Brusquement la porte du bureau s’ouvrit. Adam sourit, persuadé de voir arrivé les rockets qu’il avait appelé mais ce fut Miaouss qui entra dans la pièce. Il s’immobilisa à la vue des quatre pokémon en train de combattre dans le bureau qui paraissait beaucoup plus petit avec tout ce monde à l’intérieur. Sylvain poussa un cri d’espoir et tendit la main dans sa direction dans un geste de salut.)
Sylvain : Miaouss !
Adam : Miaouss ne restes pas là, vas chercher ces incapables qui font je ne sais quoi dans le manoir au lieu de venir récupérer les prisonniers !
(Florine et Seb étaient tournés vers Miaouss qui se sentait complètement perdu. Finalement la seule pensée qui réussit à émerger dans son cerveau fut : « danger + peur = prendre la fuite ». Il fit demi tour et se précipita dans le couloir sans refermer la porte.)
Seb : Non Miaouss !
Florine : Reviens !
Greg : Oubliez-le, rocket un jour, rocket toujours !
Sylvain : (le souffle coupé) Non, Miaouss…
(Sylvain derrière Adam se relevait comme il pouvait, il avait mal aux côtes mais il savait qu’il n’était qu’à quelques centimètres de ses pokéballs. Adam jeta un rapide coup d’œil au jeune garçon. Il attrapa une canne de gentleman avec un pommeau d’ivoire en forme d’altaria qui trônait à côté du secrétaire et l’abattit sur le dos de Sylvain.)
Sylvain : Aaaah ! (Il retomba sur le sol, des larmes de douleur coulant sur ses joues. Florine fit un mouvement en avant comme si elle voulait aller lui porter secours.)
Adam : Tiens toi tranquille.
Florine : (les larmes aux yeux) Sylvain ! (Seb la retint et elle jeta un regard haineux vers Adam.)
Florine : Salopard !!!
Greg : Seb retiens là !
Seb : Qu’est ce que je fais à ton avis ?!?
Adam : (avec un sourire affreusement sympathique) Mes hommes vont arriver d’une minute à l’autre, Miaouss est parti les chercher. Il vous a trahi, il sait où se trouve son intérêt : dans le camp des plus forts.
Jacob : Tes hommes sont endormis Adam, comment crois tu que nous ayons pu rejoindre ton bureau sans problème ? Ils sont tous tombés au son de la berceuse de mon Delcatty.
(Adam fronça les sourcils et fixa Jacob comme s’il essayait de lire au fond de son âme)
Adam : Tu n’as pas pu tous les endormir, même si l’équipe de Guy est partie, il reste une trentaine d’autre personnes dans cette maison, rockets ou non. Et même si mes hommes n’arrivent pas, comment espérez vous me vaincre ? Je suis trop fort pour vous.
Jacob : Ca reste à prouver ! Lainergie attaque poing éclair !
(Noadkoko chercha à s’interposer entre le ronflex endormi et lainergie, mais Gradhyena se jeta sur lui la gueule ouverte. Lainergie fit un écart pour éviter les deux combattants et frappa à nouveau ronflex. Cette fois ci le pokémon se réveilla, mais il avait récupéré des forces grâce à sa technique repos. Pour Jacob et Greg, leur seule chance était que ronflex soit toujours partiellement paralysé. Jacob se mit à réfléchir vite, les attaques électriques de Lainergie commençaient à faiblir.)
Jacob : Grégoire tu arriverais à les occuper tous les deux un moment ?
Greg : Quoi ?
Jacob : J’ai peut être une solution pour éliminer ronflex en une fois mais il me faut un peu de temps.
Greg : Je vais essayer… Gradhyena attaque reflet !
(« Bien joué » pensa Jacob. S’il y a plein d’images de Gradhyena, impossible pour les deux pokémon d’Adam de savoir où est le vrai. Ronflex poussa un grognement, les reflets de Gradhyena avaient l’air de beaucoup l’ennuyer.)
Greg : Gradhyena puissance cachée !
(Il utilisa cette technique pour que ronflex ne puisse pas détecter l’origine de l’attaque. Avec une attaque corporelle comme morsure ou mâchouille il aurait tout de suite identifié le vrai gradhyena. Jacob de son côté préparait son attaque.)
Jacob : Lainergie utilise ton chargeur.
Adam : Noadkoko mega-sangsue sur Lainergie.
Jacob : Grégoire !
(Pendant que Lainergie chargeait son électricité il était vulnérable, une esquive ou une technique défensive l’aurait déconcentré, Greg devait le défendre. Il n’avait pas le choix, contre la mega-sangsue il était obligé d’envoyer le vrai gradhyena.)
Greg : Gradhyena vite interpose toi !
(Un des pokémon surgit du cercle des gradhyena et se plaça devant noadkoko qui aspira son énergie vitale au lieu de celle de Lainergie. Gradhyena grogna. Lainergie venait de terminer son premier chargeur.)
Jacob : Chargeur encore une fois !
(Une fois la méga-sangsue terminée gradhyena riposta avec une attaque bélier et expédia noadkoko en arrière. Le pokémon plante heurta violemment la bibliothèque et la moitié des livres lui tombèrent sur le crâne.)
Greg : Attention au ronflex ! Attaque morsure !
(Gradhyena se retourna vivement. Il vit le ronflex traverser tous les reflets et venir vers lui l’air énervé. Gradhyena gronda et se jeta sur le pokémon qui se déplaçait encore avec lenteur. Il tenta de le mordre au cou ou plutôt au bas des joues. Cette fois ronflex sentit une vive douleur. En colère, il attrapa Gradhyena et le balança à l’autre bout de la pièce. Gradhyena réussit à retomber sur ses pattes. Il était agile mais commençait à fatiguer. Il regarda Noadkoko se relever doucement au milieu des livres et ronflex marcher vers lui d’un pas lent mais décidé. Pendant ce temps Jacob accordait toute son attention à Lainergie qui terminait son deuxième chargeur.)
Jacob : Continue Lainergie !
Meeh ! (Le pokémon électrique exécuta sa technique du chargeur pour la troisième fois. Greg se tourna vers son cousin, il gardait toujours son sang froid mais semblait inquiet.)
Greg : Gradhyena ne tiendra plus très longtemps…
Jacob : (le regard fixe) Je sais.
(Greg regarda son pokémon et lui ordonna d’attaquer noadkoko.)
Adam : Canon graine !
(Gradhyena continua de charger malgré les violents lancés de graines. Arrivé devant Noadkoko, il bondit la gueule grande ouverte et l’attaqua avec sa technique morsure. Adam profita que Gradhyena soit en train de se battre avec Noadkoko pour demander à ronflex d’attaquer Lainergie mais Grégoire s’y attendait. Il donna son ordre très rapidement.)
Greg : Gradhyena coup-bas sur ronflex !
(Gradhyena lâcha son emprise sur Noadkoko et courut vers ronflex à toute vitesse. Il utilisa sa technique coup bas avant que ronflex n’ait le temps de toucher Lainergie, toujours en train de concentrer son électricité avec sa technique du chargeur. Ronflex recula, Greg semblait satisfait mais soudain Noadkoko attaqua Gradhyena par derrière avec son canon graine. Gradhyena, gravement blessé par la technique de Noadkoko s’écroula sur le sol.)
Greg : Gradhyena !
Adam : (avec un grand sourire) Ca en fait un de moins.
(Adam, détendu, se retourna légèrement en sentant du mouvement derrière lui, il s’aperçut alors que Sylvain s’était à nouveau relevé et s’était traîné jusqu’au secrétaire pour récupérer ses pokéballs.)
Adam : Encore ! Mais qu’il est têtu cet enfant !
(Sylvain cherchait des yeux la pokéball de Spike, le reptincel de Florine. Parmi leur pokémon, il savait qu’il était le seul à pouvoir venir rapidement à bout du noadkoko, ensuite ce serait plus facile…)
Adam : Noadkoko débarrasses-moi de ce gêneur !
(Noadkoko se retourna vers Sylvain. Il attrapa une bomb-œuf au milieu des feuilles de son crâne et la lança sur le jeune Ketchum. Sylvain plongea sur le côté et évita la bombe de justesse. Il se rappela un instant les parties de balle au prisonnier qui étaient organisées à l’école et réalisa qu’il n’y avait pas assez d’espace, Noadkoko allait forcément le toucher. Il posa ses yeux affolés sur la porte-fenêtre ouverte et se précipita vers le balcon. Noadkoko lança une deuxième bomb-œuf. Sylvain s’abaissa au bon moment pour l’éviter et la bombe explosa sur un pan de la porte-fenêtre et la vitre vola en éclat. Le Noadkoko suivit le jeune dresseur à l’extérieur et continua de le bombarder de bomb-œufs. Sylvain avait mal partout à force de se faire tabasser par Adam mais il tenait bon. Plusieurs bombes firent exploser des pots à fleurs en pierre sur le balcon. Un éclat toucha le pied de Sylvain qui poussa un cri de douleur. Florine folle d’inquiétude voulut s’élancer à son secours.)
Florine : Sylvain !
Seb : Flo ! Non !
Adam : Tu ne passeras pas fillette !
(Ronflex lui barra le passage. Il voulut l’attaquer mais Seb rattrapa Florine et la força à reculer de plusieurs mètres. Lainergie regarda son dresseur qui l’incita à continuer de concentrer son électricité tandis que Ronflex avait le dos tourné. Il était presque arrivé à sa puissance maximale…)
Adam : Marteau bois Noadkoko, sur ce garçon.
Florine : Non !!!
(Sylvain était agrippé à la rambarde du balcon. Quand Noadkoko abattit son marteau, il se jeta sur le côté et Noadkoko détruisit la moitié de la rambarde et une partie du balcon. Sylvain reçu à nouveau des éclats de pierre et glissa sur le marbre défoncé. Il réussit tout juste à s’agripper à un reste de la rambarde avant de tomber dans le vide. Le balcon paraissait horriblement haut, Sylvain n’osait pas regarder en bas. Il avait mal au bras et ne savait pas s’il tiendrait longtemps.)
Florine : Il faut aller l’aider !
Seb : (il avait du mal à la retenir) Comment ? On n’a pas de pokémon et t’as vu la taille de ses pokémon ?
Florine : Grégoire ! Jacob ! Faites quelque chose ! Je vous en prie !
(Grégoire regarda son cousin qui semblait tendu. Il était toujours préoccupé par le ronflex et son Lainergie seul face à lui. Grégoire posa la main sur ses pokéballs, il devait prendre un nouveau pokémon. Il fallait sauver Sylvain du Noadkoko, alors il choisit braségali. Au moment au Grégoire allait lancer sa pokéball un éclair blanc-jaunâtre surgit du couloir et traversa la pièce en rebondissant sur les meubles. Il se jeta sur noadkoko, lui lacéra le visage, bondit sur ses feuilles pour passer derrière la ligne ennemie et se rua sur le balcon en ruine où Sylvain s’accrochait tant bien que mal. Ses mains étaient moites, il commençait à glisser, il allait lâcher prise.)
Sylvain : Non, non… Aah !
(Sylvain fut retenu au dernier moment par le bras et il sentit des pointes s’enfoncer dans sa chair au niveau des poignets. Il leva la tête et regarda ce qui le retenait de tomber.)
Sylvain: Mia… Miaouss ?
Miaouss : Miaw ! Accroches-toi gamin ! (Il tira de toutes ses forces et réussit par miracle à remonter un peu Sylvain qui s’agrippa à un nouveau fragment de rambarde et se hissa avec beaucoup d’efforts sur le reste du balcon.)
Adam : Tu as changé d’avis Miaouss ? Tu ne veux plus faire partie de la Team Rocket ? Dommage, tu aurais été un bon élément… Mais c’est surtout toi qui va regretter ce choix. Noadkoko, occupes toi de Miaouss.
(Sylvain essoufflé, le visage écarlate, leva la tête pour remercier son sauveur pokémon.)
Sylvain : Miaouss… Merci, je… Attention !
(Miaouss se retourna et bondit juste à temps pour éviter une attaque bomb-œuf de noadkoko. Sylvain baissa la tête et se protégea de l’explosion avec ses mains.)
Seb : Il faut aller aider Sylvain et Miaouss !
Greg : (de la sueur commençait à perler sur son front) Eh bien vas y, n’hésites pas.
Florine : Mais bon sang Grégoire bouges toi ! Fais quelque chose !
Greg : Braségali vas y !
(Grégoire était stressé depuis que son seul vrai pokémon de combat, alias Gradhyena, était tombé KO. Jacob regarda Seb et Florine puis il fixa son cousin.)
Jacob : Lainergie doit se concentrer pour achever ronflex, sinon on ne s’en sortira jamais.
Greg : Braségali attaques Noadkoko avec ton lance-flamme.
(Seb et Florine regardaient Sylvain en train de ramper sur le sol, essayant de trouver un endroit pas trop dangereux, maudissant Adam qui lui avait pris ses pokémon, son seul vrai moyen de défense. Alors que Braségali allait porter secours à Miaouss, ronflex remarqua ce nouvel adversaire et l’arrêta d’un coup de patte. Braségali fut expédié à terre et se retrouva aux pieds de son dresseur.)
Greg : (il serra les dents) Il n’arrivera jamais contourner ronflex, il est trop fort…
(Seb et Florine observaient le pauvre Miaouss sur le balcon, aux prises avec un pokémon dix fois plus gros que lui. Florine eut alors un éclair de génie.)
Florine : Le jardin ! La fenêtre est ouverte ! Grégoire tu peux appeler heledelle !
Greg : Nom d’un caninos pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ?
(Greg se retint de s’arracher les cheveux, il mit ses mains en porte-voix et commença à appeler son pokémon oiseau.)
Greg : Heledelle ! Heledelle viens m’aider !
(Heledelle qui se tenait sur un arbre près de ce qui restait du balcon arriva à tirs d’ailes très rapidement. Quand Grégoire le vit il lui montra du doigt le noadkoko menaçant.)
Greg : Heledelle élimines ce noadkoko avec ton aeropique !
(Heledelle était un pokémon assez paresseux. Il aimait les concours pokémon mais détestait les combats, même les moins fatigants. En revanche il était intelligent et connaissait très bien son dresseur, quand il vit l’état physique dans lequel se trouvait Greg et entendit la tonalité de sa voix il comprit que la situation était critique. Heledelle ne se posa aucune question et fonça sur noadkoko qu’il heurta de plein fouet. Une fois dans la pièce heledelle se sentit à l’étroit, surtout avec le gros ronflex qui encombrait l’espace au sol aussi bien que l’espace aérien. Noadkoko était KO et Adam le rappela, contrarié. Il se tourna vers Heledelle.)
Adam : Ronflex, chasses moi ce pokémon-oiseau de mon bureau.
(D’un coup de patte vigoureux, Ronflex attrapa heledelle et l'a dans le jardin.)
Greg : Heledelle !
Adam : Dire que le proverbe veut qu’un nirondelle dans une maison porte bonheur. Ce n’est le cas ni pour vous, ni pour moi apparemment.
Jacob : Arrêtes de philosopher, tu m’exaspères ! Lainergie fatal foudre pleine puissance ! Débarrasses nous une fois pour toute de ce ronflex !
(Lainergie se concentra pour viser juste, il n’avait droit qu’à un seul essai. Au même moment Heledelle, furieux et le plumage emmêlé, jaillit par la porte fenêtre. La fatal-foudre s’abattit sur ronflex dans un éclair aveuglant qui éblouit tout le monde sauf l’heledelle fou de rage. Le pokémon oiseau fendit l’air et déchira les feuilles de noadkoko dans une cru-aile acérée. Il fit demi tour dans les airs, aperçut le ronflex sonné par fatal foudre de lainergie mais encore debout au grand damne de Jacob. Heledelle fonça sur ronflex et le heurta en pleine tête. Cette fois Ronflex s’effondra sur le sol et fit trembler toute la pièce tandis que le pokémon oiseau remontait en piquet. Heledelle jeta un regard perçant à Noadkoko toujours debout. Dans une violente attaque tornade il réussit à le mettre KO. Les cinq ados n’en croyaient pas leurs yeux, surtout Grégoire qui ne soupçonnait pas la puissance de son précieux pokémon de concours.)
Florine : Bon sang… C’est dingue.
Seb : (il regardait l’heledelle au plumage défraîchi) Incroyable, son maître a dû déteindre sur lui : ça le met hors de lui d’être décoiffé.
(Jacob se tourna vers Adam avec un air triomphant, mais lorsqu’il aperçut Adam près de son bureau, une nouvelle pokéball dans la main droite tandis qu’il rappelait ronflex de la main gauche, il eut un mauvais pressentiment.)
Adam : Vous êtes fiers de vous n’est ce pas ? Mais la partie n’est pas encore finie. Drattak !
(Alors que Greg et Jacob commençaient à peine à savourer leur victoire un énorme pokémon dragon, encore plus gros que le ronflex, sortit de la pokéball. Adam, un sourire confiant sur les lèvres, rappela son noadkoko. Sylvain et Miaouss, collés l’un à l’autre n’osaient pas faire le moindre mouvement, de peur d’attirer l’attention du monstrueux pokémon. Le drattak regarda lainergie avec un air féroce, puis braségali et enfin Heledelle. Jacob sentit venir une montée de panique mais il réussit à la contenir. Lainergie était épuisé, il avait dépensé trop d’énergie pour abattre ronflex. Jacob pensa qu’il était plus sage de le rappeler. Il prépara une autre pokéball.)
Jacob : Vas te reposer Lainergie. Excelangue tu…
(Alors qu’il allait lancer une nouvelle ball, l’heledelle de Grégoire qui n’était vraisemblablement pas encore calmé, se rua vers drattak. Le pokémon dragon le fixa d’un seul œil et avant qu’heledelle ne l’atteigne avec sa cru-aile il cracha un dracosouffle si puissant que le pokémon fut propulsé en arrière. Une fois encore heledelle passa par la fenêtre et fut propulsé dans le jardin.)
Florine : A mon avis, cette fois il ne reviendra pas…
(Greg eut une sueur froide, jamais son braségali ne serait à la hauteur face à un monstre pareil. Jacob lui ne se démontait pas.)
Jacob : Ton braségali doit rester en retrait, il doit impérativement éviter de se faire toucher. Excelangue a une très bonne défense, il tiendra le coup. Contentes-toi d’esquiver et n’attaques que si tu as l’avantage.
(Greg retrouva son sang froid mais restait mal assuré.)
Greg : Hum… Plus facile à dire qu’à faire.
Adam : Pyskoud’boul
Jacob : Moi d’abord !
Seb : Qu’est ce qu’il a dit ?
Florine : C’est une technique, regardes !
(Excelangue se mit à imiter Drattak en train de préparer son attaque psykoud’boul et la lança avant Drattak. Excelangue effectua son attaque avec succès mais malheureusement pour lui ne fut pas très efficace face au pokémon dragon. Adam sourit, Greg regardait attentivement. L’excelangue de Jacob était vraiment très fort mais face à Drattak il avait l’air insignifiant.)
Jacob : (à voix basse pour qu’Adam n’entende pas) Prépares toi Grégoire…
(Greg jeta un bref regard à son cousin. Il lui répondit à voix basse également.)
Greg : Prêt à quoi ?
Jacob : Profites de l’ouverture... Excelangue mégafouet !
(Excelangue fit virevolter sa langue et la claqua sur la tête du drattak. Le choc de l’attaque surpris le pokémon et le mit de très mauvaise humeur. Excelangue recommença mais cette fois le pokémon d’Adam se défendit : avec ses pattes griffues, il essayait d’attraper la langue de son adversaire.)
Greg : Maintenant braségali, pied brûleur !
(Braségali bondit, profitant qu’excelangue détournait l’attention de Drattak. Braségali réussit son attaque avec brio mais Drattak avait la peau dure. Alors qu’il continuait d’essayer d’attraper la langue d’excelangue, Drattak réussit à tourner la tête et utilisa son dracosouffle. Les flammes sombres recouvrirent Braségali qui tomba comme une pierre sur le sol. Il fut mis KO en une seule attaque.)
Greg : Mmm… Zut ! (Grégoire rappela son pokémon en se retenant de jurer comme un charretier. Ses cheveux commençaient à se décoller de son crâne, il perdait son sang froid et la sueur diluait son gel coiffant. Jacob jeta un rapide coup d’œil au Braségali évanoui, lui aussi semblait inquiet mais pas découragé, Jacob avait une hargne que ni Grégoire ni Adam n’avaient l’air de posséder.)
Jacob : Excelangue placage !
(Excelangue s’élança de tes forces avant de retomber violemment sur le Drattak qui semblait prêt à riposter.)
Jacob : Ne le laisses pas réagir, léchouille !
Seb : (il semblait stressé) Il s’esquinte pour rien… Excelangue n’est pas de taille.
Florine : Non tu ne comprends pas, il essaye de le paralyser, il prépare le terrain pour son prochain pokémon.
Adam : Drattak utilise ta dracogriffe.
Graw !
(Le coup de patte aux griffes acérées de Drattak fut fatal à excelangue qui s’effondra sur le sol, la langue pendante. Drattak avait l’air satisfait, il tremblait légèrement à cause de la dernière attaque léchouille de son adversaire mais il était encore prêt à combattre.)
Adam : Ah ah, pitoyable…
Jacob : (il saisit une nouvelle pokéball) C’est notre dernière chance… Il te reste un pokémon ?
Greg : (il attrapa sa dernière ball) Oui.
Jacob : Cette fois, plus le droit à l’erreur. Solaroc !
Greg : Girafarig !
(Jacob jeta un coup d’œil à Girafarig puis se tourna vers Greg.)
Jacob : Ton pokémon connaît-il l’attaque protection ou mur lumière ?
Greg : Il connaît protection.
Jacob : Parfait. Solaroc rapproches toi de Girafarig ! Vas y Grégoire utilises ta technique.
Greg : Girafarig technique de protection !
Jacob : Solaroc mur lumière !
(Adam regardait les deux pokémon côtes à côtes en train de booster leurs défenses physiques et spéciales, il afficha un sourire tordu.)
Adam : On se sent acculé ?
Jacob : Ca nous laisse un peu de temps pour réfléchir à une stratégie.
Florine : Il faut aller récupérer Sylvain !
Jacob : (avec une fois ferme et forte) Il faut surtout qu’on sorte d’ici très vite.
Greg : (l’air très grave) Il a raison Florine… Je te préviens Jacob, Girafarig est un pokémon de concours.
Jacob : Mais il est de type psy, c’est amplement suffisant. Tu es prêt à faire tout ce que je te demande ?
Greg : S’il le faut…
Jacob : Très bien, le plus important c’est d’être synchro.
Florine : Eh ! Et Sylvain il…
(Mais déjà les deux cousins ne l’écoutaient plus, tournés vers Adam et son pokémon qui préparaient déjà une nouvelle attaque.)
Adam : On va commencer par le Girafarig… Drattak mâchouille !
Jacob : Danseflamme !
(Solaroc se mit à tourner sur lui-même très rapidement. Soudain, des flammes jaillir des pointes de son crâne et tracèrent une barrière entre lui et le pokémon dragon. Girafarig recula brusquement, effrayé et bouscula Grégoire. Le drattak quant à lui s’arrêta juste à temps, alors que les flammes commençaient à lui brûler les pattes.)
Greg : Girafarig ce n’est pas le moment de paniquer !
Jacob : On lance une attaque choc mental, ensemble.
Greg/Jacob : Choc mental !
(Drattak subit les deux attaques psychiques en même temps et grogna. Il leva les yeux vers ses deux adversaires et montra les dents, coupantes comme des lames de rasoirs.)
Adam : Très bien… Drattak envoles toi !
Seb : Il est fou ! Le plafond est trop bas !
(Alors que Drattak touchait déjà le lustre Adam lança un deuxième ordre.)
Adam : Dracosouffle !
Jacob : Il nous attaque par au dessus l’enfoiré !
Greg : Girafarig permuforce !
(Alors qu’un jet de flammes bleues se propageait vers lui, Girafarig atténua la puissance de la technique de Drattak grâce à sa permuforce.)
Jacob : Bien joué !
Greg : Moi aussi j’ai quelques ressources…
Sylvain : C’est le moment Miaouss !
Miaouss : Quoi ?!?
(Sylvain prit Miaouss entre ses bras et fonça tête baissée. Il passa en trombes sous le pokémon dragon qui faisait du sur place à quelques mètres du sol et cette fois Adam n’eut pas le temps de réagir. Florine poussa un cri en le voyant sauter à travers le cercle de danseflamme toujours vivace, mais par miracle Sylvain arriva indemne auprès de ses amis.)
Florine : Tu es fou !
Seb : (il posa une main inquiète sur l’épaule de Sylvain) Ca va ? Rien de cassé ?
Sylvain : Non, grâce à Miaouss ! (Le pokémon était tétanisé entre ses bras, il venait de voir toute sa vie défiler devant ses yeux.)
Jacob : Riposte maintenant Grégoire ! Solaroc aide le, éboulement !
(La projection des grosses pierres de Solaroc força Drattak à se poser sur le sol.)
Greg : Rafale psy !
(Le rayon de lumière frappa Drattak de plein fouet. Le pokémon d’Adam grogna de colère et de douleur. Adam était de moins en moins confiant. Il agitait nerveusement ses doigts mais, avec un sang froid digne de celui de Grégoire, son visage ne laissait rien paraître. Alors que Girafarig venait de terminer son attaque, le cercle de danseflammes disparut, laissant le champ libre à drattak. Adam sautant sur l’occasion.)
Adam : Dracogriffe !
Jacob : Changement de tactique. Fais attention Grégoire.
Greg : Girafarig protection encore une fois !
Jacob : Séisme !
(Grâce à ses pouvoirs psychiques Solaroc réussi à faire trembler le plancher. Drattak réussit néanmoins à atteindre sa cible mais l’attaque sol le destabilisa. Drattak n’était pas le seul à souffrir de cette technique, le bureau d’Adam n’était pas une arène de combat, si bien que le plancher se fendit en deux, des planches de bois craquèrent et l’une des bibliothèques s’écroula sur le sol. Un vide apparut entre les dresseurs alors que le plancher le bois des poutres et du plancher continuait de trembler et de se fracasser.)
Adam : Arrêtes imbécile, tu vas détruire le manoir !
Jacob : Et alors ? Ce n’est pas mon héritage, je ne suis pas un De Richemensueur !
Adam : Tu vas me le payer ! Psykocoud’boul !
Jacob : Grégoire !
Greg : En duo, je sais.
Jacob/Greg : Choc mental !
(Les deux vagues de choc mental s’opposèrent à la technique de Drattak mais le pokémon dragon, plus puissant que les deux autres, réussissait quand même à charger.)
Florine : Le choc mental de Girafarig ne sera jamais assez puissant, c’est un pokémon de concours !
(Greg avait les dents serrées, il était très tendu et regardait son girafarig qui avait l’air si fragile par rapport aux autres.)
Greg : Je compte sur toi Jacob…
Jacob : Grégoire ?
(Surpris, il se retourna vers son cousin mais Greg ne bougea pas la tête, il se contentait de parler à Jacob sans quitter le match des yeux. Drattak avait réussi à heurter Girafarig qui fut projeté en arrière. Heureusement, Solaroc tenait bon.)
Greg : Girafarig ne tiendra pas longtemps, il n’est pas au niveau pour un tel combat. Jacob je voulais te dire…
Jacob : Quoi ?
Greg : Tu es le meilleur, le meilleur en combat, le meilleur en concours pokémon, tu es plus courageux que moi et bien plus intelligent qu’Adam…Alors arrêtes de détruire cette maison, c’est aussi ton héritage, car tu es sans doute le plus digne de tous les De Richemensueur, ne laisse plus personne en douter. Et…. Excuses moi.
(Les yeux de Jacob habituellement si distants s’étaient brusquement illuminés d’une lueur étrange. Ses yeux brillaient parce qu’ils étaient pour une fois remplis d’émotion. Jacob regardait Greg puis brusquement il se retourna face à son adversaire, les yeux redevenus aussi indifférents que d’habitude mais la voix très assurée.)
Jacob : Solaroc arrêtes ton attaque !
Seb : Hein ?!? Non il faut que tu continues !
Jacob : Prépare un lance-soleil. Grégoire Girafarig est encore en état de combattre ?
Greg : Oui je crois…
Jacob : Parfait alors fonce.
Greg : Pardon ?
Jacob : Tu as bien entendu, occupes le.
Greg : (un peu pris de court) Bien... Attaque psyko !
Gira !
Adam : Tu ne fais pas le poids ! Dracossouffle !
Graww !!!
Greg : Ah ! Esquives avec ta hâte !
(Girafarig n’était pas très puissant mais il était très rapide. Il réussit à éviter de justesse le jet de flammes et relança son attaque psyko qui avait échoué la première fois.)
Jacob : Solaroc tu es bientôt prêt ?
Greg : Attention Girafarig il revient à la charge !
Giia ! (Girafarig fit un bon de côté et évita la charge de Drattak.)
Sola… Roc. (Le pokémon de Jacob rayonnait d’une lumière verte)
Jacob : Parfait, Girafarig écartes toi !
Greg : Obéis Girafarig !
Jacob : Lance soleil !
(Le rayon éblouissant traversa la pièce et frappa drattak de front. Le pokémon d’Adam n’eut pas le temps de se replier.)
Jacob : Grégoire rappelles ton Girafarig, maintenant !
(Grégoire obéit, il n’avait pas le temps de poser de question.)
Jacob : Solaroc rapproches toi de Drattak.
(Le pokémon d’Adam regardait méchamment son adversaire, il se remettait doucement de l’attaque lance-soleil mais dès que Solaroc serait à proximité il l’attaquerait à coup de morsures et de mâchouilles. Alors qu’Adam allait lancé un nouvel ordre, Jacob fut plus rapide et plus radical.)
Jacob : Explosion !
Sola…
(Solaroc rayonna une dernière fois avant d’exploser. Le souffle de l’explosion repoussa Drattak qui tomba sur le flanc, assommé. Plusieurs meubles furent broyés par l’explosion et même le costume d’Adam fut en partie déchiré. Jacob, Greg et les autres avaient eut tout juste le temps de se protéger le visage et de se recroqueviller. Solaroc gisait face à Drattak inconscient mais peu importe, Jacob savait qu’Adam n’avait plus de pokémon alors qu’eux avaient encore Girafarig… Et miaouss.)
Adam : (il écarquilla les yeux en regardant autour de lui) Mon… Mon bureau…
(Des sirènes commencèrent à résonner au dehors, très vite suivis de crissements de pneus. Adam regarda alternativement Drattak et son jardin. Des lueurs rouges et bleus apparaissaient entre les arbres. Adam comprit que la police arrivait, or son manoir était infesté de rockets probablement encore endormis et son balcon était complètement détruit.)
Adam : Non !
Greg : Si !
Jacob : Rends toi Adam, tu n’as plus de pokémon et la police arrive…
Adam : Tu n’as pas à m’adresser la parole pauvre larve, bâtard de sang !
(A ces mots Sylvain, Florine et Seb se rappelèrent immédiatement Cunégonde qui avait proféré les mêmes insultes envers Greg.)
Adam : Et toi Grégoire, pauvre imbécile, traître à ton rang !
Greg : C’est toi le traître et c’est également toi l’imbécile ! Comment penses tu t’échapper maintenant ?
(Les sirènes des voitures de police résonnaient dans le parc, les lueurs des gyrophares se reflétaient dans les restes de la vitre derrière Adam et lui éclairaient le dos et les épaules. Le drattak commençait déjà à se réveiller, mais il était essoufflé et sonné par l’explosion, même girafarig pouvait en venir à bout. Grégoire, rapide, ressortit la pokéball de Girafarig et le laissa sortir à nouveau. Mais Adam n’avait pas l’intention de se laisser attraper.)
Adam : Drattak dracosouffle !
(Drattak lança son attaque droit devant lui. Le jet n’était ni puissant ni ajusté. Girafarig l’évita avec aisance mais Adam profita quand même de l’attaque de son pokémon pour se précipiter vers la cheminée, protégé par le dracosouffle et le trou dans le plancher qui empêcherait ses ennemis de passer.)
Greg : Il est presque à bout de force, Girafarig utilises ton choc mental !
(L’onde psychique traversa la pièce et frappa drattak. Complètement déboussolé par cette attaque psy et à bout de force, il s’évanouit à nouveau. Le sol trembla lorsque cet énorme pokémon heurta le sol, cassant encore deux ou trois lattes du plancher. Les jeunes dresseurs se tournèrent vers Adam. Le cousin de Grégoire était fou de rage pourtant il n’avait pas l’expression de quelqu’un que l’on s’apprête à arrêter.)
Adam : Vous me payerez ça très cher tous les deux.
(Il pointa son doigt sur Greg et Jacob puis attrapa le chandelier posé sur le rebord de la cheminée. Seb crut un instant qu’il allait le lancer vers eux, désespéré de ne pas avoir pu les battre avec ses pokémon mais en réalité le chandelier était vissé sur la poutre en bois. Il y avait une charnière au dessus du socle et le chandelier s’abaissa comme un levier. Le fond de la cheminée tourna sur lui-même pour laisser un passage suffisamment grand pour qu’un homme puisse y entrer le dos courbé. Grégoire comprit immédiatement ce qu’il allait faire et il lança son girafarig à sa poursuite.)
Greg : Ne le laisse pas s’échapper Girafarig !
(Adam, avec sa force impressionnante, empoigna la bibliothèque à côté de la cheminée et la fit basculer en avant. Girafarig recula pour ne pas être écrasé par le meuble et manqua de tomber dans le trou béant dans le plancher. Adam fila à l’intérieur de la cheminée et alors que Seb se précipitait également vers la cheminée, un bruit sourd de frottement résonna dans la pièce. Le passage était en train de se refermer. Seb s’arrêta devant la cheminée et retint le girafarig décidé à passer malgré tout, le pokémon se serait fait écrasé par le mur coulissant. Sylvain sauta par-dessus les trous dans le plancher, enjambant les débris de meubles et s’approcha du secrétaire miraculeusement encore intact, où il retrouva ses pokéballs et celles de ses amis.)
Sylvain : On peut le poursuivre maintenant ! Seb attrapes le chandelier !
(Une voix amplifiée par un mégaphone les fit sursauter alors que Seb empoignait le chandelier.)
Voix : C’est la police ! Le manoir est cerné ! Que tous les occupants sortent dans le calme, si vous ne suivez pas nos instructions nous allons devoir user de la force !
Florine : C’est la voix d’une agent Jenny.
Seb : Qu’est ce qu’on fait alors ? On le poursuit ou on sort?
Jacob : Laissez tomber, le manoir va être bouclé par la police, Adam ne pourra jamais revenir ici.
Greg : Mais Jacob…
Jacob : Il n’ira pas très loin, ce passage secret ne doit pas sortir du domaine.
Voix : Veuillez sortir du bâtiment, c’est la police qui vous parle !
Greg : Très bien… Faites ce que dit Jenny.
(Ils se dépêchèrent de sortir du bureau et accoururent dans le hall. Quand ils ouvrirent la porte principale ils furent éblouis par des spots de lumière. Miaouss n’était pas tranquille face à la police, Florine l’avait remarqué. Elle demanda à ses compagnons de ne pas dire à la police que Miaouss savait parler. Après tout, c’était un ancien rocket, sa présence dans le manoir pourrait en faire un suspect. L’agent Jenny s’avança vers le petit groupe et leur demanda de lever les mains en l’air le temps que des policiers les fouillent. Ils les éloignèrent ensuite de la porte d’entrée.)
Jenny : Il y a d’autres personnes à l’intérieur ?
Seb : Oh oui… Beaucoup d’autres.
Jacob : C’est moi qui vous ai appelé. Je suis Jacob Mells, vous voulez voir mon téléphone ?
Jenny : Oui je vérifierais votre identité plus tard. Vous dites qu’il y a des membres de la Team Rocket dans ce manoir ?
Florine : (effarée par tant de bêtise) Oui ! C’est pour ça qu’on vous a appelé non ?
Jenny : Calmez-vous jeune fille. On nous a surtout signalé un enlèvement de quatre enfants : trois garçons et une fillette, c’est vous ?
Jacob : C’est eux.
Jenny : Où sont vos agresseurs ?
Florine : (sérieusement agacée) A l’intérieur du manoir ! Vous attendez qu’ils s’enfuient ou quoi ? Adam est déjà parti par un passage secret sous nos yeux ! On n’a rien pu faire ! Qu’est ce que vous attendez vous pour agir bon sang ?!?
Seb : Du calme Flo…
(Jenny se tourna vers son talkie-walkie, elle demanda à quelqu’un de venir s’occuper des enfants, en « état de choc » selon elle, surtout la fillette, ce qui n’était peut être pas totalement faux. Puis elle donna l’ordre d’entrer dans le manoir. Très rapidement les policiers commencèrent à ramener des rockets, toujours endormis par la berceuse de Delcatty. Ensuite ce furent des rockets éveillés qui sortirent menottés de la maison. Les agents de police firent également sortir Géraldine, en larmes, paniquée de voir tous ces policiers dans le manoir. A la mauvaise surprise des cinq enfants ni Adam ni John ne furent arrêtés, ils avaient tout bonnement disparus. Miaouss qui se faisait passé pour un Miaouss ordinaire et gardait le silence remarqua aussi que Yoann et Laurence manquaient à l’appel. Il murmura quelque chose pour que seuls Florine et Sylvain entendent.)
Miaouss : Miaw… Il en manque, il y avait trois caïds dans le bureau d’Adam, l’un est parti en voiture mais les deux autres étaient sensés être encore dans le manoir.
Florine : (les sourcils froncés) Ca veut dire qu’il y a d’autres passages secrets…
(Jenny revint les voir, plus détendue qu’au début de l’intervention. Elle se tourna vers Jacob.)
Jenny : Grâce à vous jeune homme nous avons enfin trouvé la base secrète des rockets près de Parmanie. Nous savions qu’elle existait mais jamais nous n’aurions songé à venir voir dans le manoir des De Richemensueur. Je ne devrais peut être pas le dire à des enfants tels que vous mais… Le casino de Céladopole qui appartient également à un De Richemensueur est également un repère de la Team Rocket. Nous l’avons appris il y a quelques jours, des pokémon volés se sont enfuis de leurs caves. Les De Richemensueur sont très connus dans la région, c’était une famille honorable jusqu’alors, c’est un vrai bouleversement.
(Grégoire se faisait tout petit, pour la première fois de sa vie, quand il dût donner son identité à la police, il fut content de s’appeler Richemont et non pas De Richemensueur.)
Jacob : (en regardant l’agent Jenny droit dans les yeux) Ce n’est pas une histoire de famille, c’est une histoire d’individu. Ce n’est pas parce que le propriétaire du manoir et celui du casino sont mouillés dans les histoires de la Team Rocket que tous les autres De Richemensueur le sont. C’est une grande lignée.
(Jenny ne répondit pas. Ce garçon avait raison mais l’enquête était en cours, il ne fallait pas faire de conclusion hâtive ni dans un sens ni dans l’autre. Les De Richemensueur seraient placés sous surveillance, pour essayer de déterminer qui est un rocket et qui ne l’est pas. Ce qui rassurait Grégoire, c’est de se dire qu’avec cette histoire, ces parents seraient peut être ennuyés, victimes de ragots et de rumeurs mais au moins, ils seraient protégés par la police…)
[Quelques heures d’interrogatoires et de sieste plus tard, les cinq gamins et leurs pokémon furent autorisés à repartir vers Parmanie.]
(Ils marchaient alignés dans le jardin des De Richemensueur, en direction de la sortie. Personne ne disait mot mais finalement, Jacob brisa le silence, sa voix semblait sage et apaisée, comme s’il était en pleine réflexion.)
Jacob : Je ne sais pas si vous le saviez, mais on dit que la famille des De Richemensueur est la plus chanceuse de toutes.
Sylvain : Pourquoi ?
Jacob : Parce que nous avons tout : l’argent, le pouvoir, le talent…
(Il regarda Grégoire et eut un bref sourire. Grégoire lui rendit son sourire, fier et un peu arrogant. Jacob avait l’air serein, son air snob qu’il partageait avec tous ses cousins n’était plus qu’une vague trace sur son visage et Florine trouvait qu’il était beaucoup plus séduisant sans cet air supérieur qui caractérisait sa famille.)
Jacob : Et la liberté. Tout ce qu’un homme peut désirer, nous l’avons.
Seb : A part l’Amour !
(Florine et Greg lui lancèrent un regard en biais.)
Jacob : (avec un air sage) Personnellement je trouve que je n’ai jamais manqué d’amour, mes parents et ma grand-mère m’ont toujours considéré comme le plus beau des trésors et je crois que c’est pareil pour Grégoire, n’est ce pas ?
(Grégoire sembla pris de court, mais en y réfléchissant il réalisa que Jacob avait raison : ses parents, Carolina et Pierre-Bernard, l’avaient toujours choyé, parce qu’il était leur fils unique et parce qu’ils l’aimaient.)
Jacob : Je ne sais pas ce qu’Adam cherchait exactement avec la Team Rocket, mais ce qui est certain c’est qu’il ne pouvait rien y trouver vu qu’il ne lui manquait rien.
Greg : Certes…
(Les cinq ados étaient enfin sortis du domaine des De Richemensueur. Tournés vers l’Est, ils regardaient le soleil se lever depuis la grille du manoir, les voitures de police commençaient déjà à repartir, il n’y avait plus personne dans le manoir. Greg poussa un soupir et se tourna vers son cousin, le visage serein et souriant. Jacob, intrigué regarda Grégoire et le vit tendre la main droite.)
Greg : Merci Jacob.
(Jacob regarda la main tendue de son cousin avec perplexité. Les trois autres, eux aussi surpris par son attitude, fixaient Grégoire.)
Greg : Nous te devons la vie, je ne l’oublierais jamais.
(Comme Jacob ne réagissait pas, Greg toussota un peu, sans se démonter il paraissait tout de même un peu gêné.)
Greg : Hem, nous pourrions repartir à zéro tous les deux, quand penses-tu ?
(Jacob baissa les yeux sur la main de Greg toujours tendue puis releva la tête vers son cousin, avec un sourire reconnaissant et sincère que les quatre autres ne lui avaient jamais vu.)
Jacob : (il saisit la main de Greg) Entendu…
(Les deux cousins se serrèrent la main avec élégance. Cette poignée de main avait quelque chose d’étrange, elle était à la fois solennelle et remplie de chaleur humaine… C’était visiblement la spécialité des De Richemensueur d’exprimer leurs sentiments, même les plus sincères, avec sang froid et dignité.)
Sylvain : (à l’oreille de Florine) Tu crois qu’il va voyager avec nous alors ?
(Florine frissonna à l’idée de supporter deux Grégoire tous les jours.)
Greg : Je suis fier d’être ton cousin.
Jacob : Moi je suis heureux… D’être ton ami.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]