Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 55
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : Le pari
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 24/12/2009 à 12:36
Œuvre lue 80744 fois Dernière édition le : 13/1/2012 à 12:38
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 55

Le pari

Voix : Suivant !
(Sylvain se présenta devant l’homme habillé en ninja assis devant une table de fortune montée sur des tréteaux.)
Ninja : Nom, prénom, ville d’origine.
Sylvain : Ketchum, Sylvain, Bourg Palette.
Ninja : Le 20 décembre à 9 h, ça vous convient ?
Sylvain : Le 20 ?!? Oh…
Ninja : Suivant !
(Le ninja écrivit OK en face du nom et de la date avant même que Sylvain ait pu émettre la moindre protestation. Florine le poussa pour qu’il sorte de la file d’attente encore très longue derrière eux.)
Sylvain : 20 jours vous vous rendez compte ?
Seb : (en haussant les épaules) Ca aurait pu être pire.
Sylvain : (déprimé) 20 jours…
Florine : Arrêtes de pleurnicher, ça te laisse encore 20 jours pour te préparer et ce ne sera pas de trop. Je te rappelle que si tu fouarres ce combat tu es obligé d’attendre un mois supplémentaire vu le nombre de dresseurs qui se présentent.
Sylvain : (il lui lança un regard en coin) Ca ne me met pas du tout la pression ce que tu dis…
Seb : (il claqua ses mains) Aller on va s’entraîner ! Florine a raison, il faut que tu remportes ce match !
Sylvain : Attendez, il est où Greg ?
Seb : Greg ?
(Les deux garçons regardèrent de tous les côtés, leur ami avait disparu. Florine avait fixé son regard perçant sur un petit groupe de personnes.)
Florine : Je l’ai repéré.
(Elle se dirigea vers la queue d’un pas décidé. Les deux garçons lui emboîtèrent le pas et bientôt ils aperçurent Grégoire en train de faire la cour, une fois encore, à une jeune fille aux cheveux courts et frisés.)
Greg : Il ne te manque que ce badge pour la ligue ?
Fille : Eh oui, après direction Jadielle puis Plateau Indigo mais pour l’instant je suis bloquée ici jusqu’au 16 décembre. La galère… Et toi ?
Greg : Un de mes compagnons de voyage a le même problème que toi. On va donc se croiser au centre pokémon pendant quelques temps.
Fille : Oui, ih ih…
Florine : (en aboyant plus qu’en parlant) Grégoire !
Greg : Tiens j’entends la « douce » voix de ma petite sœur.
(La jeune fille pouffa de rire tandis que Greg la regardait avec son regard de Casanova.)
Greg : Je vais devoir te laisser. On se voit plus tard ?
(Il lui fit un rapide clin d’œil. Alors que chez certains hommes ce genre de geste leur donne un air de lourdeaux m’as-tu-vu, chez Grégoire cela faisait plutôt gentleman voyou, terriblement séduisant. La jeune fille s’éloigna, satisfaite de son entrevue, alors que Florine, Sylvain et Seb s’approchaient de leur camarade avec la lourdeur d’un troupeau de mammochon.)
Florine : (énervée) On ne peut pas te laisser deux minutes sans que tu essayes d’embobiner une gamine ?!?
Greg : Ces « gamines » comme tu dis sont plus âgées que toi.
Sylvain : C’est une dresseuse elle aussi ?
Greg : Elle m’a dit qu’elle était bloquée ici jusqu’au 16, donc je suppose que toi c’est encore pire.
Sylvain : Oui jusqu’au 20, c’est l’Enfer…
Greg : (il haussa les épaules avec désinvolture) Ok… Au moins ça me laissera un peu plus de temps que d’habitude pour badiner, j’en aurais peut être même trop.
Florine : Affligeant…
Sylvain : Ca veut dire quoi badiner ?
Seb : (avec un air coquin) Pourtant ce type de fille c’est pas ton genre d’habitude…
Greg : Je sais mais j’ai craqué… Elle m’a dit que j’aurais pu être mannequin, j’ai trouvé ça flatteur et osé.
Florine : La pauvre fille...
Greg : (agacé) Oh ça va Florine.
Florine : Tu sais très bien ce que j'en pense.
(Elle marmonna un « égoïste » mais Grégoire entendit très bien la réflexion.)
Greg : Moi égoïste ? Sébastien est ce que je suis égoïste ?
Seb : Oui.
(Greg lui lança un regard noir et Seb se mit à rougir, un peu mal à l'aise. Son ami le toisait avec un regard supérieur et froid tandis que le pauvre Seb cherchait ses mots.)
Seb : Enfin... Parfois. Je veux dire que euh... Ah-hem, au niveau des filles, ben...Tu les prends et tu les jettes sans te soucier de leurs sentiments et ça bah c’est pas cool… Mais moi je ne te juges pas. (Florine jeta un regard en biais à Seb qui fit bien attention de ne pas croiser les yeux de la rouquine.)
Sylvain : (avec un air très innocent) C'est pour ça que Mégane t’as quitté ?
Greg : (en colère) Mais vous allez me laisser tranquille avec l'histoire de Mégane?
Florine : (tournée vers Sylvain) C'est une réponse positive.
(Greg s’arrêta de marcher et se plaça face à Florine, visiblement très remonté après elle.)
Greg : Ecoutes moi bien Florine, qui je dragues et comment ça ME regardes. Toi tu n’es absolument pas concernée, alors maintenant mêles toi de tes oignons !
Florine : Oh je gêne monsieur dans ses petites affaires peut être ?
Greg : Exactement, tu me gênes !
Florine : Eh bien tant mieux ! Tu n’as pas à traiter ces filles comme tu le fais !
Greg : (il eut un rire nerveux) Tu parles comme si je les battais mais c’est tout le contraire. Tu crois que ça ne leur fait pas plaisir qu’un garçon comme moi s’intéresse à elles ?
(Seb eut une petite grimace, la prétention de son ami l’étonnait toujours.)
Florine : (outrée) Tu… Tu es abjecte et prétentieux ! Et, et… Oh et puis je m’en fiches, t’as raison ce ne sont pas mes affaires ! Ces filles ne sont que des gourdes pour se laisser avoir par un baratineur comme toi ! (Greg eut soudainement une lueur étrange dans le regard, il s'adressa à Florine en la regardant droit dans les yeux.)
Greg : Ah oui ? Moi un baratineur ? Même toi gamine j'arriverais à te charmer si je voulais… Comme ça.
(Il claqua des doigts devant Florine et répondit à son regard noir par un regard charmeur mais terriblement prétentieux.)
Florine: Ca ça m'étonnerais.
Greg : On parie ?
(Avec un air sûr de lui et à la grande surprise de Florine il lui avait automatiquement tendu la main. Sur le moment elle hésita. Seb et Sylvain ne soufflaient pas un mot et fixaient avec attention la main de Greg. Florine finit par tendre sa propre main avec un air décidé et elle serra celle de Grégoire.)
Florine: Alors là je tiens le pari sans problème.
Greg : J'en suis ravi. (Il s'inclina et lui fit un baise main. Florine fut prise de court.)
Greg: (il releva la tête avec un air charmeur) Tu peux me faire confiance je ne perdrais pas ce pari, princesse Groret.
(Florine regardait Greg en clignant des yeux avec un air perplexe. Elle finit par retirer sa main brutalement une fois qu'elle eut repris ses esprits. Sylvain grimaçait de surprise et un peu de dégoût.)
Florine : Ce n’est pas en m’appelant princesse Groret que tu vas gagner ton pari !
(Grégoire s’éloigna d’eux en agitant doucement la main et le groupe un peu éclaté se dirigea vers le centre pokémon de Parmanie... Le lendemain, à l’aube, les quatre amis quittèrent le centre pour se rendre dans le zoo abandonné au Nord de la ville. Sylvain avait sorti tous ses pokémon pour qu’ils s’échauffent sur le chemin.)
Sylvain : Ouais c’est ça Ike, coures, dégourdis toi les pattes mais gardes ton souffle ! Je vais avoir besoin de tes flammes tout à l’heure ! Toi aussi Azumarill tu devrais essayer de courir un peu.
Azu ?
Sylvain : Oui je sais toi d’habitude tu nages, tu ne coures pas mais j’aimerais que tu sois au top à la fin du mois.
Azu !
Pika pika !
Sylvain : Oui pikachu bien sûr que toi aussi tu vas courir ! Vous aussi vous êtes OK draby, tylton ?
(Tylton, tel un robot, ne bougeait pas d’un millimètre et regardait droit devant. Draby ne répondit pas, il se contenta de fixer Sylvain avec des yeux dans lesquels on pouvait lire « Ai-je vraiment le choix ? »)
Sylvain : (il se gratta au niveau de l’élastique de sa casquette) Je prends ça pour un oui. Alors vous êtes prêts ? Partez !
Pika ! Pika pika !
(Sylvain fonça comme une fusée mais ce n’était rien comparé à Pikachu ou pire à Tylton qui volait à la façon d’un avion de chasse. Azumarill par contre se traînait difficilement derrière les autres. Draby était à peine plus avancé qu’Azumarill, non pas qu’il avait du mal à courir comme son camarade aquatique mais plutôt parce qu’il n’avait pas envie de faire de l’exercice.)
Florine : Je trouve qu’il a l’air moins bête quand il parle à ses pokémon. Il doit vraiment être fait pour devenir dresseur pokémon.
Seb : (avec un léger sourire amusé) Pourquoi même quand tu essayes de faire un compliment on a l’impression que tu balances une vieille insulte ?
Florine : Je ne vois pas de quoi tu parles…
(Greg fermait la marche et se promenait les mains dans les poches, un air détendu sur le visage. Il s’était penché au dessus des herbes sauvages qui poussaient au bord du sentier. Il se rapprocha ensuite de Florine et lui présenta une belle fleur aux clochettes violettes qui poussait encore en cette saison.)
Florine : Pourquoi tu me donnes une fleur ?
Greg : (la question l’avait surpris) Eh bien… Parce que c’est une jolie fleur et qu’elle est faite pour une jolie fille.
(Florine regarda Grégoire de travers, elle s’apprêtait à lui lancer une réplique cinglante sur la banalité affligeante de ce compliment mais il parla avant elle.)
Greg : Ce serait bête de l’avoir cueillie pour rien.
(Florine soupira et enfila à contre cœur la fleur dans sa poche de chemise. Seb regardait la scène les yeux écarquillés. Sylvain qui les observait de loin semblait lui aussi se poser des questions.)
Azu… Azu…
Sylvain : Alors tu es à la traîne mon vieux ? Tu préfères faire ça dans l’eau hein ? Draby par pitié mets-y un peu du tien ! Eh Flo tu ne veux pas courir avec nous ? Comme au bon vieux temps !
Greg : (amusé) Il dit ça comme si vous étiez deux retraités.
Florine : Non merci. J’ai un peu mal aux pieds et puis si je coure je vais abîmer la fleur que m’a donnée Grégoire et il va se sentir obligé d’aller en cueillir une autre.
Sylvain : (moqueur) Ah ! Dis surtout que t’as peur de te faire battre à la course ! Quand on était petit il fallait toujours que tu te ventes de courir plus vite que moi…
(Brusquement le portable de Florine se mit à sonner. Elle sortit le téléphone de son sac et tous les pokémon de Sylvain s'arrêtèrent de courir, trop contents de pouvoir se la couler douce à nouveau, sauf Ike complètement fou de joie qui sautillait dans tous les sens en aboyant.)
Florine : Allo, Eulalie ?
(L’éleveuse pleurait si fort dans le téléphone que Seb, Greg et Sylvain pouvaient entendre tout ce qu’elle disait sans que Florine n’ait mis le haut-parleur. La jeune Léon dû éloigner son oreille du portable pour ne pas avoir les tympans vrillés.)
Eulalie : Flooriiiine ! C’est affreux, ouiiiinnnn ! Miaouss est partiiiii ! Ih ih, ouiiin…
Florine : Quoi ?
Sylvain : Elle a dit que Miaouss était parti ?
(Les trois garçons s’interrogèrent du regard.)
Eulalie : Eh, snif snif, le pire c’est que… C’est que… Ouuuiiiinnnn !
Florine : Euh… Calmes toi Eulalie, calmes toi.
Eulalie : Leuphorie est partie aussi !!! Ouuuiiiiin !
Florine : Oh là là…
Seb : On ferait mieux d’aller la voir
(Florine tenta de calmer Eulalie par téléphone, lui promettant qu’ils allaient la rejoindre à son ranch comme l’avait proposé Seb. Une fois arrivés à l’entrée de la ferme d’Eulalie, la jeune femme se jeta en larmes dans les bras de Seb.)
Eulalie : Je suis si malheureuse ! Ouuiiiin ! Ma précieuse petite Leuphorie, ih, ih… Chérie ih ih… Snif ! Et Miaoouuusssss !
Greg : (en regardant autour de lui) Oh nom d’un caninos, quelle saleté !
(Sylvain et Florine balayèrent du regard les alentours du ranch, il y avait des gamelles vides qui traînaient, des crottes de pokémon partout, des jouets éparpillés, visiblement Eulalie était tellement perturbée qu’elle n’avait pas nettoyé son ranch depuis plusieurs jours.)
Florine : Rentrons à l’intérieur, il faut qu’elle s’asseye.
(La soutenant chacun par un bras, Seb et Florine emmenèrent Eulalie à l’intérieur de la ferme. Grégoire les suivi à l’intérieur mais Sylvain lui décida de faire le tour du bâtiment. Derrière la grange il tomba sur le potager d’Eulalie dévasté, rempli de divers pokémon en train de ronger jusqu’aux pieux de bois qui délimitaient les parcelles. Deux bulbizarre étaient en train de se battre pour une carotte à moitié pourrie. Au loin, il remarqua un énorme trou dans la clôture, apparemment des tauros l’avaient défoncée pour s’enfuir. Sylvain en avait assez vu, il accourut dans la ferme où il retrouva ses trois amis agenouillés à côté d’Eulalie qui pleurait toujours.)
Sylvain : Flo on doit faire quelque chose, les pokémon meurent de faim dehors !
(Grégoire tira discrètement sur la chemise de Florine pour qu’elle rapproche son oreille, il ne voulait pas se faire entendre d’Eulalie. Seb regarda la scène intrigué, lui non plus ne pouvait pas les entendre.)
Greg : Je vais sortir avec Sylvain, voir l’étendu des dégâts et donner à manger à ses pensionnaires. Toi et Seb essayez de calmer cette hysté… Enfin de calmer Eulalie et venez nous aider.
(Il fit signe à Sylvain et tous les deux se dirigèrent vers le garde-manger. Florine semblait réfléchir tout en caressant la tête d’Eulalie.)
Seb : Qu’est ce qu’il t’a dit ?
(Florine ne répondit pas, elle observa les deux garçons qui revenaient du garde-manger, les bras chargés de terrines et de croquettes pour pokémon.)
Florine : Occupes toi d’elle Seb.
Seb : Quoi mais pourquoi moi ? Je suis le plus costaud de vous trois, je devrais vous aider à m’occuper du ranch.
Florine : Tu es surtout celui qu’Eulalie préfère et tu es plus doué que nous pour remonter le moral des gens.
Seb : Euh… Mais…
Florine : (dans un soupir) S’il te plaît Sébastien arrêtes de discuter et prends soin d’elle.
(A l'extérieur, Greg, Flo et Sylvain ne savaient pas par où commencer. En soupirant Grégoire ôta son pull en cachemire pour ne pas le salir et se retrouva en chemise, d'un blanc éclatant et il soupira une seconde fois. Foutu pour foutu il retroussa ses manches. Les pokémon qui avaient senti l'odeur des croquettes à plusieurs centaines de mètres accoururent en faisant trembler le sol. Les trois dresseurs s'écartèrent rapidement des sacs qui furent pris d'assaut. Les premiers arrivants déchirèrent les sachets avec violence et les croquettes commencèrent à voler dans tous les sens.)
Florine : (le regard peiné) La faim les rend fous...
Sylvain : (les sourcils froncés) Je vais essayer de les calmer avec mes pokémon. La barrière du fond est défoncée, je crois que des pokémon se sont échappés.
Florine : (étonnée) Tu ne veux pas aller les chercher ? Je pensais que ça te plairait plus que de nou...
Sylvain : (il la coupa nerveusement) Jecroisquecesontdestauros.
Florine : Ah... (Sylvain avait toujours sa phobie des tauros)
Greg : Ne t'en fais pas, je vais m'en occuper.
Florine : (encore plus étonnée) Toi ?!? Mais tu es sûr que tu vas y arriver seul ?
Greg : (il passa une main sur ses cheveux avec élégance mais on sentait un peu de gêne dans sa voix) Eh bien pour être honnête... Non. J'aurais besoin d’un coup de main. J'accepterais bien volontiers ton aide.
Florine : (elle ne put s'empêcher de sourire) Ok je viens avec toi. Et toi Sylvain tu vas t'en sortir ?
(Sylvain avait déjà fait sortir pikachu, azumarill et dardargnan. Il leva son pouce en direction de Florine et sourit à son tour.)
Sylvain : T'inquiètes, je gère.
Greg : Je pense qu'on peut emprunter des montures à Eulalie, mais il nous faut des rabatteurs. Gradhyena, je vais avoir besoin de ton aide.
(Il fit sortir le fauve noir de sa ball et Florine, impressionnée par les initiatives de son ami, l'imita rapidement.)
Florine : Spyke, Loyal, on a aussi besoin de vous !
(Florine et Greg donnèrent des pommes à un ponyta et un galopa affamés, avant de les enfourcher et de partir au trop dans la même direction que les fugitifs. Durant son enfance, Florine avait eu l'occasion de chevaucher sur plusieurs pokémon appartenant à sa mère, donc elle se débrouillait bien même sur le fougueux ponyta d'Eulalie. Elle découvrit avec surprise que Grégoire était également bon cavalier. Greg aperçut le regard étonné de Florine et avec un sourire charmeur il lui expliqua l'origine de son talent.)
Greg : Ne sois pas si surprise, dans mon milieu social l'équitation est un sport incontournable. Avant de me mettre aux concours pokémon j'ai pris de nombreux cours d'équitation.
Florine : Moi qui t'imaginais en pantouflard de compétition, en fait il s'agissait de compétitions équestres.
Greg : Très amusant... Sébastien a raison, tu as beaucoup de mal à nous faire des compliments.
Florine : Qui te dis que je voulais te faire un compliment ?
Greg : (il agrandit son sourire) Ton regard. Pour une fois que j’arrive à te surprendre agréablement, laisses savourer cet instant magique...
Graw ! Rwaw !
Evo évo !
Florine : Ils ont une piste !
Greg : Oui. Regardes à l'Est, on aperçoit trois tauros.
Florine : Génial on y va. Spyke viens avec moi ! Il va falloir les affaiblir ! Yah !
(Elle donna un coup de talon brutal à ponyta pour qu'il démarre au galop. Reptincel rugit en essayant de courir aussi vite que le pokémon équin.)
Reptin, rwaw !
Greg : Gradhyena suit la. Fais attention, ne mets pas les tauros KO sinon on ne pourra pas les ramener au ranch. Aller Galopa, yah !
(En entendant les cavaliers approcher, les trois tauros s'arrêtèrent de brouter et se retournèrent. Deux d'entre eux, plutôt craintifs s'éloignèrent rapidement mais le troisième, plus gros mais aussi plus téméraire que les autres, fit frétiller ses narines et gratta le sol de son sabot : il se préparait pour charger. Gradhyena et Loyal foncèrent en direction des deux autres tauros pour les rattraper avant qu'ils ne s'échappent tandis que Florine suivit de loin par son reptincel fonçait en face à face avec le grand tauros.)
Florine : Spyke où es-tu ?
(Elle tourna la tête et vit que son pokémon n'arrivait pas à suivre.)
Florine : Quelle idiote, j'aurais dû y penser ! Il n'est pas aussi rapide que ponyta... Tant pis. Ponyta tu vas devoir utiliser ton lance-flamme !
Uuuh !
Florine : Quoi ? J'ai dit lance-flamme.
Uuuh !
Florine : Euh... Tu ne connais pas lance-flamme, alors flammèches !
(Ponyta cracha ses petites flammes sur le tauros qui se trouvait tout près désormais, malheureusement l'attaque n'était pas assez puissante. Florine n'eut même pas le temps d'avoir peur, Tauros avait déjà heurté sa monture qui poussa un long hennissement et tomba sur le flanc, projetant Florine au sol. Grégoire qui avait assisté à la scène de loin frappa violement les flancs de son galopa pour qu'il les rejoigne plus vite.)
Greg : Florine !!!
(Spyke aussi avait vu la scène. Fou de rage, il poussa un sprint jusqu'au tauros qui grattait le sol avec énervement. Le pokémon-buffle aperçut le reptincel et le chargea mais le jet de flammes de Spyke était autrement plus puissant que celui de ponyta. Le tauros s'arrêta avant d'avoir atteint sa cible, les flammes hautes et brûlantes étaient en train de cramer son poil. Pendant ce temps, Greg, au bord de la panique, avait sauté de son galopa et s'était jeté aux pieds de Florine évanouie. Il l'examina avec délicatesse pour essayer de savoir si elle avait quelque chose de cassé. Il passa doucement une main dans la chevelure de Florine pour voir si elle n'était pas blessée au crâne et à cet instant elle se réveilla.)
Greg : Florine !
Florine : Ou, Ouille...
Greg : Nom d'un caninos, tu n'es pas blessée ? Tu as mal quelque part ?!?
Florine : Partout... Mais je crois que je n'ai rien de cassé.
(Elle fit bouger ses doigts et ses orteils.)
Greg : (il poussa un profond soupir) Tu es complètement folle... Tu n'es pas un pokémon, tu ne peux pas foncer sur un tauros comme ça en imaginant que tu seras à l'abri comme dans un match pokémon.
Florine : (elle essaya de râler mais sa voix était modifiée par la douleur) Je sais… Pas la peine de me faire un sermon. (Greg poussa un deuxième soupir et l'aida à se relever en la tenant délicatement entre ses bras.)
Florine : Et ponyta ? (Les deux ados se tournèrent vers le ponyta allongé sur le flanc tandis que son ami Galopa lui léchait le visage.)
Greg : Je crois que ton reptincel a réussi à venir à bout du tauros qui a attaqué.
Florine : Bien fait !
Reptin graw !
(Spyke, fier de lui, trônait griffes déployées à côté du gros tauros qui se tenait désormais tranquille. Grégoire l'attacha avec une corde avant de remonter sur Galopa pour rejoindre Gradhyena et Loyal qui pourchassaient toujours les deux autres tauros. Florine s'occupa de soigner ponyta tandis que Spyke surveillait le grand tauros. Le gradhyena et l'évoli avaient réussi à rabattre vers Grégoire les deux tauros restant et le galopa n'eut aucun mal à les faire tenir en respect avec sa danse-flamme. Les deux dresseurs et leurs pokémon rentrèrent au ranch, les trois fuyards au bout d'une corde, escortés par Loyal, Spike et Gradhyena ; ils y retrouvèrent Sylvain couvert de boue et de fientes de pokémon. Tous les pokémon étaient désormais rassasiés, apaisés par la venue de ces sauveurs humains.)
Sylvain : Vous en avez mis du temps !
(La chemise à moitié déboutonnée, Grégoire passa une main dans ses cheveux avec élégance et regarda Sylvain avec un air fier et satisfait.)
Greg : On s'en est sorti comme des rois, la seule chose légèrement difficile fut de retrouver les tauros mais les attraper ça a été facile. N'est ce pas Florine ?
Florine : Euh... Oui... Oui, oui. (L'aplomb de Grégoire la surprenait toujours, non ce n'était pas facile ni pour lui ni pour elle mais en voyant le regard à la fois jaloux et impressionné de Sylvain elle décida de jouer le jeu elle aussi.)
Florine : Et Eulalie comment elle va ?
Sylvain : (en haussant les épaules) Bah elle pleure toujours mais Seb a réussi à la convaincre d'aller dans sa chambre en attendant qu'il prépare le repas. Apparemment elle aussi elle n'a pas mangé depuis des jours.
Greg : Je vois... Bon je vais me changer. J'ai froid et avec cette chevauchée je sens pire qu'un marcacrin.
(Sylvain le regarda en haussant un sourcil ; lui sentait vraiment mauvais, dans le cas de Greg on arrivait encore à sentir un peu son eau de cologne. Florine rentra les tauros dans l'étable et Sylvain se chargea de remettre galopa et ponyta dans l'écurie. Sylvain continua de s'afférer dans le ranch même une fois le soleil couché et Florine partit rejoindre Seb en cuisine.)
Florine : Alors comment ça s'est passé avec Eulalie ?
Seb : (sur un ton étonnamment sec quand on connaissait la personnalité de Seb) Comment veux-tu que ça se passe ? Elle pleure, je lui dis de ne pas pleurer mais elle continue, alors je lui tapote les épaules en disant des banalités. C'est "super"...
Florine : (elle soupira) Ca va bien finir par lui passer. Tu as commencé à ranger la maison ?
Seb : Tu voulais que je fasses ça quand dis-moi ? A chaque fois que j'essayais de m'éloigner elle se pendait à mon cou ou se mouchait dans mes manches, tiens regardes ! (Il tendit son bras sous le nez de Florine.)
Florine : Yerk ! C'est bon je te crois !
Seb : Voilà ce que j'ai du faire pendant que Sylvain était au grand air et que toi et Greg vous étiez partis en balade.
Florine : (elle écarquilla les yeux) En "balade" ?
Seb : (ronchon) Ouais. En balade.
(Il poussa un soupir agacé puis se décida à jouer cartes sur table.)
Seb : Ce pari est une très mauvaise idée.
Florine : De quoi tu parles ?
Seb : Fais pas celle qui ne comprends pas.
Florine : Non vraiment je… Attends, tu me parles de la dispute d’hier avec Greg ?
Seb : Exactement.
Florine : J’avais complètement oublié cette histoire !
Seb : (sceptique) Style tu avais oublié ?
Florine : Mais oui ! Qu’est ce que tu as à la fin ? De quoi t’as peur ?
Seb : Eh ben… Euh… C’est pas évident ?
(Il balbutiait et cherchait ses mots, il se sentait un peu idiot tout d’un coup et quand Florine réalisa qu’il était jaloux, elle sentit la colère monter en elle.)
Florine : (rouge de rage) Tu ne me crois pas assez stupide pour me laisser séduire par Grégoire ?!?
(Florine et Seb se regardèrent droits dans les yeux sans rien dire pendant de longues secondes quand Greg entra brusquement dans la pièce.)
Greg : Ah ! Que ça fait du bien de se sentir propre ! Dites... Vous allez bien tous les deux ?
Florine : Quoi ?
Seb : Hem… Moui.
Greg : Vous faisiez de drôles de têtes, vous aviez l'air graves et... Perturbés.
Seb : Bah euh...
Florine : On parlait d'Eulalie.
Seb : Ouais, Eulalie...
(Les jours passèrent de plus en plus tranquillement au ranch. Seb continua de consoler Eulalie, qui pleurait de moins en moins. Il la soupçonnait même de faire semblant de pleurer pour qu'il la prenne dans ses bras. Florine et Grégoire s'absentèrent une matinée pour aller faire des courses et ravitailler le cellier, Seb se rongea les sangs une fois de plus. Le 10 décembre, la pluie fut torrentielle et tout le monde fut obligé de rester enfermé dans la maisonnette d'Eulalie. Ce fut son remède miracle : la compagnie d’autres êtres humains lui fit retrouver le sourire. Florine réussit à la convaincre de venir les aider à nettoyer le ranch et de s'occuper à nouveau de ses pokémon.)
Sylvain : Aller Ike, encore un petit effort et ce sera bon.
(Le petit caninos soufflait de toutes ses forces des flammèches sur une grande mangeoire en fer remplie d'eau. L'eau était gelée et les pokémon aux alentours voulaient boire. Sylvain était penché au dessus du récipient et surveillait la température.)
Sylvain : Vas-y mon grand tu y es presque.
Grrrr... Waf ! If, if, if, if...
(Le caninos s'arrêta, essoufflé, la langue pendante au coin de la gueule. Sylvain s'agenouilla pour caresser son ami tandis que les pokémon se ruaient sur la mangeoire.)
Sylvain : Merci Ike, c'était très bien. A défaut de te donner un vrai entraînement, ça te permet d'améliorer un peu tes attaques feu.
Wif !
(A l'autre bout du terrain, Florine et Greg préparaient le repas des pokémon. Florine tremblait un peu à cause du froid mais, entêtée, faisait tout pour ne pas le montrer.)
Florine : At... Atchoum !
Greg : (il lui tendit un mouchoir) Puf, a-t’on idée de mettre une jupe aussi courte en plein hiver. Tu vas attraper la mort.
Florine : (elle lui arracha le mouchoir des mains) Oui bon ça va Grégoire, vous me ressortez toujours la même rengaine ça devient…
Greg : Tu veux que je t’avance un peu d’argent, pour aller t’acheter un truc plus chaud ?
Florine : Quoi ? (Elle se retourna surprise vers son ami qui avait un air grave sur le visage.)
Greg : Je suis sérieux, j’ai vraiment peur que tu attrapes une grippe ou pire encore. Moi je porte déjà un col roulé alors que toi tu te promènes jambes nues. Je sais que Sylvain et toi vous n’avez pas toujours beaucoup d’argent mais ce n’est pas une raison pour jouer avec ta santé.
Florine : (prise au dépourvue) Ah euh… C’est gentil euh… Mais je ne veux pas te taxer encore du fric, ça me gêne…
Greg : Tu es vraiment bornée, je parie que tous les ans tu tombes malade et ça ne te sert toujours pas de leçon !
(Florine ne répondit pas, elle rougit légèrement car elle savait que Grégoire avait raison. Greg derrière elle sourit avec satisfaction tandis qu’un peu plus loin dans la pâture, Seb qui aidait Eulalie à entasser les cubes de paille à l'entrée de la grange ne les quittaient pas des yeux, à l’affût du moindre geste suspect.)
Eulalie : Il en reste deux Seb, tu peux les mettre au dessus ?
(Dans un mouvement sec, Seb agrippa le premier ballot de paille à sa portée et le lança avec une facilité déconcertante à son kangourex perché sur la montagne de foin. Il fut encore plus rapide à envoyer le deuxième que son pokémon attrapa au vol.)
Eulalie : Oh tu es si fort Seb !
Seb : (il ne faisait que jeter des coups d’œil en direction de Flo et Greg) Ouais ouais…
Eulalie : Qu’est ce qu’il y’a ?
(La jeune fermière suivit le regard de Seb et tomba sur les deux ados en train de s’échanger les gamelles de nourriture. Spyke et Gradhyena essayaient tant bien que mal d’éloigner les pokémon impatients qui voulaient se jeter sur la marmite de tambouille gardée par Florine. Greg et Flo semblaient calmes et en harmonie pour une fois. Eulalie guillerette se mit à glousser.)
Eulalie : Ils sortent ensemble maintenant ?
Seb : (dans un sursaut) Quoi ?!? Non bien sûr que non ! T’es dingue !
Eulalie : (surprise) Ah ? Je croyais… Enfin c’est vrai que quand vous êtes venus la dernière fois je pensais qu’elle était avec le petit au regard électrique.
Seb : Sylvain ? Non pas du tout.
Eulalie : Ah bon…
Seb : Et moi tu ne me demandes pas si je sors avec elle ?
Eulalie : (amusée) Mais non, toi tu es trop vieux pour elle.
Seb : Je suis plus jeune que Grégoire je te ferais remarquer.
(Agacé, Seb préféra s’éloigner d’Eulalie qui resta seule avec Kangourex. Eulalie réfléchit un instant, elle comprenait parfaitement les pokémon mais les humains restaient un grand mystère pour elle. Elle haussa les épaules et se remit à travailler. Alors qu’elle nettoyait un coin de pâture avec un râteau, elle tomba sur une petite clochette qui appartenait à Leuphorie. En quelques secondes la jeune femme fondit en larmes et s’effondra sur le sol. Florine qui entendit les cris de désespoir d’Eulalie leva la tête vers elle.)
Florine : Oh c’est pas vrai, elle s’est remise à pleurer.
Greg : Ne t’en fais pas, Seb va la consoler.
Florine : Non il n’est plus là ! Où est-il parti cet imbécile ? Je lui avais pourtant dit de ne pas quitter Eulalie d’une semelle.
(Greg leva à son tour les yeux vers la fermière déprimée et constata comme Florine que Seb était parti, ne restait plus que le Kangourex qui regardait Eulalie avec de grands yeux tristes. Il ressentait la tristesse de l’humaine mais ne savait pas quoi faire. Il tenta de tapoter le dos de la fermière comme il avait vu faire son dresseur mais son geste n’était pas suffisant pour l’apaiser. Greg, agenouillé devant les écuelles des pokémon se releva dans un mouvement élégant mais décidé.)
Greg : Bon. Ne t’inquiètes pas, je vais m’occuper d’elle.
(Florine regarda son ami s’éloigner vers Eulalie. Elle était trop loin pour entendre ce qu’il lui disait mais en quelques secondes Eulalie cessa de pleurer. Elle semblait toujours mélancolique mais au moins elle ne pleurait plus. Greg avait modifié son sourire de dragueur classique pour une expression plus compatissante. Son visage d’Apollon était semblable à celui d’un acteur de cinéma et Florine se dit que bien qu’Eulalie ait une préférence pour Seb, le garçon le plus doué avec les femmes restait sans aucun doute Grégoire. Elle repensa un instant au pari qu'ils avaient fait au début du mois puis secoua la tête.)
Florine : Sûrement pas, ça n'arrivera JAMAIS.
Seb : Tu parles toute seule maintenant ? (Elle sursauta. Elle n'avait pas vu Seb arriver derrière elle.)
Florine : Ah te voilà toi. Tu as laissé Eulalie toute seule !
Seb : Et alors ? Elle va mieux et on ne va quand même pas rester toute notre vie ici !
Florine : Peut-être mais en attendant elle a besoin de nous ! Greg est allée la consoler à ta place mais si elle a fait une rechute, je ne suis pas sûre qu'elle tienne longtemps sans nous.
Seb : Justement, c'est de ça dont je veux te parler. Je crois que je vais péter un plomb si je reste seul avec elle. Le ranch est de nouveau en état et Sylvain... Enfin tu l'as vu comme moi il est inquiet pour son match et il ne s'est quasiment pas entraîné à cause de ce qui arrive à Eulalie.
Florine : Où tu veux en venir ?
Seb : Je veux pouvoir me reposer un peu, alors je me suis dit que je pourrais aider Sylvain à s'entraîner si Greg et toi vous êtes d'accord pour vous occuper du ranch et d'Eulalie. (Il jeta un bref regard à Greg en train de réconforter Eulalie.) Greg a l'air de très bien s'en sortir avec elle. Alors si toi t'es OK...
Florine : (elle poussa un profond soupir résigné) C'est d'accord mais si j'accepte c'est avant tout pour Sylvain. Ce match est très important pour lui.
Seb : (il hocha la tête en bougonnant) Ouais je me doute bien que tu ne feras jamais rien pour moi. A côté du bellâtre et de ton petit frère de substitution je suis un gros naze invisible.
Florine : Qu'est ce que tu marmonnes ?
Seb : (en s'éloignant) Rien !
(Dans une ambiance plus ou moins sereine, le fameux jour de la rencontre entre Sylvain et Jeannine, fille du célèbre Koga, arriva. Alors que son match n'était prévu qu'à 9h, Sylvain avait forcé tout le monde à se lever à 6h du matin. Il fonça vers l'arène en compagnie de ses amis, plutôt mal lunés suite à ce réveil forcé, laissant Eulalie pour la première fois seule dans son ranch. Visiblement, Sylvain n'était pas le seul à être stressé par ce match car la quasi totalité des dresseurs qui devaient affronter la championne dans la journée étaient déjà là.)
Ninja : Je suis désolé mais les combats d’aujourd’hui sont annulés.
Foule : Quoi ?!?
Sylvain : Non ! Vous ne pouvez pas faire ça !
Ninja : Un peu de calme je vous prie. Les combats de demain et d’après demain seront également provisoirement reportés.
Dresseur : Vous vous moquez de nous ?
Dresseuse : Ca fait des semaines qu’on attend !
Sylvain : Pourquoi vous annulez ? Qu’est ce qui se passe à la fin ?!?
(Seb jeta un coup d’œil à Sylvain, il ne l’avait jamais vu aussi énervé.)
Ninja : (d’une voix ferme) Je vous demande de garder votre calme ! Le Nostenfer de la championne s’est enfui hier, il lui est impossible d’assurer tous ses combats sans lui. Je suis désolé mais vous devrez patienter jusqu’à ce que nous le retrouvions.
Dresseur : Quelle plaie !
Dresseuse : C’est n’importe quoi !
(Sylvain se retourna brusquement et s’éloigna de la foule d’un pas décidé. Ses trois amis échangèrent un bref regard avant de s’élancer à sa suite.)
Seb : Sylvain attends nous, où vas-tu ?
Sylvain : Chercher ce fichu Nostenfer !
Seb : Hein ?
Florine : Mais tu ne sais même pas où il peut être !
Sylvain : Ce n’est pas très difficile de le deviner.
(Il pointa son doigt en direction de la cime des arbres qui dépassaient au dessus des bâtiments de Parmanie.)
Greg : (il haussa un sourcil et réprima une grimace) Tu n’es pas sérieux là ?
Seb : Tu penses vraiment qu’il est dans cette jungle ?
Sylvain : C’est là bas que Jeannine va s’entraîner et les Nostenfer aiment l’obscurité.
Florine : Ca se tient… Mais à mon avis il ne sera pas facile à trouver.
Sylvain : (impatient) Je m’en fiche ! On est coincé de toutes manières, je n’ai pas le choix si je veux ENFIN obtenir ce badge de m****.
(Ils repartirent en direction du Nord de la ville et s’enfoncèrent dans la jungle de Parmanie. Grégoire ne sentait pas du tout leur petite aventure mais il ne fit aucune remarque, les trois autres avaient l’air bien décidés de toute façon.
Sans Leuphorie qui s'était enfuie avec Miaouss, l'aventure dans la jungle de Parmanie ne serait pas une partie de plaisir. Elle seule connaissait les chemins plus ou moins sécurisés. De plus, la chance qui accompagnait les pokémon de sa race lui permettait de sortir indemne de l'Enfer Vert.)
Sylvain : (agacé, il s'était une fois de plus pris les pieds dans une liane) Cette jungle est immense ! On va mettre des jours à retrouver la trace de Nostenfer !
Florine : Et alors ? C'est toi qui voulait venir et on ne peut pas raser ou incendier la forêt pour faire plaisir à monsieur.
Greg : (il jeta un coup d'oeil dégouté à une plante malodorante qui suintait un liquide jaunâtre) A mon avis ce ne serait pas une si mauvaise idée...
(Sylvain, complètement obnubilé par son désir de retrouver nostenfer et d'enfin combattre Jeannine n'entendait pas ses amis. Il se mit à courir au milieu des fougères, suivi de près par son pikachu.)
Sylvain : Moi je vais par là ! Vous allez vers l'Est et vers le Nord !
Florine : Non ! Il ne faut pas nous séparer !
Greg : Je crois qu'il ne nous a absolument pas écouté.
Seb : (il bouscula Greg pour se lancer à la poursuite de Sylvain) Bougez vous ! Il ne faut pas le laisser seul !
Florine : Seb !
(Greg la retint en posant une main sur son épaule.)
Greg : Inutile de leur courir après... Pour une fois on va faire comme Sylvain le souhaite. Allons vers l'Est, ça a l'air moins boisé, ce sera moins risqué que de s'aventurer au Nord.
(Florine soupira en regardant un instant les feuilles déchirées, là où Sylvain était parti en trombes. Grégoire se dirigèrent vers l'Est. Florine gardait les yeux rivés sur la cime des arbres pour tenter de repérer Nostenfer tandis que Greg ne faisait que regarder le sol, de peur de marcher sur un pokémon venimeux ou de mettre les pieds dans des sables mouvants. Parfois, entre les branches, Florine arrivait à apercevoir un coin du ciel gris hivernal. Une nuée de roucoups traversa bruyamment le feuillage et la jeune dresseuse poussa un long soupir.)
Florine : Sylvain… Nous emmener au fin fond de la jungle, non mais vraiment quel caprice... Il n’est encore qu’un petit garçon. Ne lui répète pas ça le vexerait mais c’est ce que je pense.
Greg : Je sais. Il ne peut être qu’un enfant pour ne pas faire attention à une fille aussi jolie que toi.
Florine : (avec un air blasé) Oh arrêtes Grégoire, tu dis ça à cause de notre pari.
Greg : Pas du tout. Seb te l’a déjà dit plusieurs fois, tu es très jolie. Tu penses bien que moi qui suis un grand amateur de la beauté féminine, tu me l’as assez souvent reproché, je te trouve très jolie aussi.
Florine : Pourquoi tu ne me le dis jamais ?
Greg : (surpris par la question) Pourquoi te le dirais-je ? Tu sais parfaitement que tu es jolie et puis tu me vois te dire durant nos disputes perpétuelles : « Florine tu es une vraie mégère même si tu es la fillette de onze ans la plus belle que je connaisse ! ». Et s’il te plaît ne prend pas mal le mot fillette.
(Florine se mit à rire. Elle se rendit compte qu’elle avait été prétentieuse en lui demandant pourquoi il ne lui disait pas plus souvent qu’elle était jolie.)
Greg : Tu as entendu ?
Florine : Quoi ?
(Greg fronçait les sourcils, il s’était retourné et ne bougeait pas d’un millimètre.)
Greg : Derrière nous, il y a quelque chose…
(Florine se retourna à son tour et retint sa respiration. Les fougères s’agitaient de plus en plus, quelque chose s’approchait. Instinctivement, Greg et Flo portèrent leurs mains sur leurs pokéballs. Dans un bruissement de feuille une silhouette surgit des fougères, c’était Seb. Les deux ados relâchèrent leurs épaules.)
Florine : Sébastien tu nous as fait peur.
Seb : Ah vous êtes là. Désolé j'ai perdu Sylvain. Mais j’ai entendu du bruit et…
Greg : (il agita la tête) Quoi toi aussi ?
Crricrrriiiiii !
(Seb se retourna brusquement, le cri venait de derrière lui. Il bondit vers ses amis qui s’étaient de nouveau agrippés à leurs balls. Un groupe de paras surgit des fougères. Leurs petites pattes s’agitaient avec rapidité, ils semblaient paniqués et fuyaient quelque chose. Alors que les insectes les avaient tous dépassés un pokémon beaucoup plus gros surgit d’entre les arbres.)
Florine : Le nostenfer !
Nié… Nos ! Nostenfer !
Seb : Il faut qu’on l’attrape ! Mentali à toi !
Greg : Solaroc !
Florine : Racaillou ! Où est Sylvain ? Pour une fois qu'on a vraiment besoin de lui !
Seb : Greg on peut essayer de l’immobiliser avec une entrave synchronisée !
Greg : Bonne idée, on y va !
Seb/Greg : Entrave !
(Les deux pokémon psy lancèrent leur attaque en même temps. Nostenfer fut entouré d’une aura à la fois verte et mauve. Il poussa un cri de douleur puis un deuxième cri leur déchira les tympans.)
Nosten, Niiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
Seb : Aaaah !
(Les trois ados se bouchèrent les oreilles en se recroquevillant sur eux-mêmes.)
Florine : Une attaque ultrason !
(Mentali et solaroc étaient confus et avaient cessé leur entrave. Comme ils ne pouvaient pas se boucher les oreilles ils durent supporter l’ultrason jusqu’à la fin. Alors qu’ils déambulaient en se heurtant l’un contre l’autre, Florine se tourna vers son racaillou qui lui avait pu se boucher les oreilles grâce à ses deux bras rocailleux.)
Greg : Il va s’enfuir…
Florine : Racaillou éboulement !
(Le pokémon roche commença à balancer des rochers sur le Nostenfer. Il esquiva le premier puis le deuxième et décida qu’il valait mieux fuir plutôt que d’affronter ce racaillou. Il s’envola vers l’Est et Florine se lança à sa poursuite.)
Florine : Seb va chercher Sylvain et rejoignez nous vite ! On va suivre ce maudit nostenfer !
(Greg réagit rapidement, il rappela son pokémon confus et se dépêcha de suivre Florine. Seb attrapa son mentali dans ses bras et fit demi tour en criant après Sylvain.
Florine était agile et courait vite, elle arrivait à suivre le pokémon poison sans se faire distancer. Racaillou suivait sa dresseuse de près, il n’était pas le plus rapide des pokémon mais son endurance était impressionnante. Grégoire en revanche n’était pas très sportif et avait du mal à suivre. Il finit par retrouver Florine dans une minuscule clairière où elle s’était arrêtée, fraîche comme un ptitard sortit de l'oeuf. Elle avait basculé la tête et scrutait attentivement le sommet de chaque arbre.)
Florine : Cet arbre là fera l'affaire.
Greg : L'affaire pour quoi ?
(Florine laissa son racaillou en compagnie de Grégoire et se dirigea vers l'arbre en question qui possédait de nombreuses petites branches. Elle s'agrippa aux premières et se hissa à l'aide des lianes sous les yeux écarquillés de Grégoire.)
Greg : Florine mais qu'est ce que tu fais ?!?
Florine : De là haut je pourrais le repérer au sein même du feuillage.
Greg : Florine je t’en conjures fais attention !
Florine : Uh, j’ai su grimper aux arbres avant de savoir marcher. Et n’en profite pas pour regarder ma culotte !
Greg : Tu me prends pour qui ?
(Florine atteignit la cime de l’immense arbre et aperçut l’espace d’une seconde l’aile du nostenfer au milieu des feuilles. Elle escalada les dernières branches et se retrouva avec une vue panoramique incroyable. Elle voyait la forêt comme une mer verte, le vent l’agitait de vagues et Florine oublia un instant la raison pour laquelle elle était montée.)
Greg : Alors tu le vois ?
(Florine regarda aux alentours et chercha le nostenfer, elle remarqua que la cime d’un arbre voisin s’agitait étrangement. Elle sentait que le nostenfer était proche mais comment allait-elle faire pour le déloger ? En équilibre sur une branche, elle attrapa la ball de papilusion. Elle s’apprêtait à la lancer quand son pied glissa sur de la mousse et elle commença une chute à pic.)
Greg : Florine !!!
(Grégoire se jeta en dessous d’elle et par miracle réussit à la réceptionner. Il amortit sa chute puis tomba en avant sous le poids de sa jeune amie. Florine était glacée. Une chute pareille non amortie, elle avait frôlé la mort, elle le savait. Greg leva vers elle un regard terrifié à l’idée qu’il lui soit arrivé quelque chose.)
Greg : Nom d’un caninos… D'abord la chute de ponyta, maintenant ça ! Tu n’as rien ?
Florine : (encore sous le choc) Je…. Non, non ça va, merci…
(Greg se releva lentement et aida son amie à faire de même. Elle tremblait encore de sa chute. Avec douceur il la serra contre lui, pour la rassurer. Collée contre Greg, elle leva les yeux pour regarder son visage, il avait vraiment de magnifiques yeux bleus. Ils continuèrent de se fixer en silence. Lentement Greg commença à rapprocher sa figure. Florine ne savait pas comment réagir quand soudain Seb surgit des buissons.)
Seb : J’ai fait aussi vite que j’ai pu…
(Lorsqu’il les vit dans les bras l'un de l'autre il se raidit, son visage semblait éteint. Greg et Florine s'étaient retournés vers lui et remarquèrent son air bizarre. Greg relâcha aussitôt Florine.)
Greg : Que se passe t'il ? (Seb ne répondait pas, il restait sans réaction et ses yeux paraissaient vides. Florine, inquiète, se rapprocha de lui.)
Florine : Seb ça va ? Où est Sylvain ?
Seb : (il lui tourna le dos brusquement) Venez c'est urgent, Sylvain nous attend.
(Florine fut surprise par la réaction brutale de Seb, elle regarda Greg pour qu'il lui donne une explication mais ce dernier haussa les épaules.)
Florine : Pourquoi Sylvain nous attend ? Tu devais le ramener avec toi…
Seb : C’est urgent j’ai dit. Il y’a une chose que vous devez voir. De toutes façons vous aviez perdu la trace du Nostenfer…
Florine : Non ! Enfin… Il est dans un des arbres autour de nous mais on ne sait pas lequel.
Seb : Et je suppose que vous étiez en train de le rechercher activement en vous regardant tous les deux dans les yeux comme des magicarpes frits.
Florine : (agacée) Seb ! Je suis tombée de l’arbre !
(Seb ne répondit rien. Il eut une sueur froide un instant à l’idée que sa précieuse Florine aurait pu se blesser mais il ne voyait pas le rapport avec leur étreinte. Personne ne prononça le moindre mot avant qu’ils ne rejoignent Sylvain qui se tenait immobile, les yeux rivés sur le sol.)
Florine : (intriguée) Sylvain ?
Sylvain : Viens voir Florine.
(Florine suivi le regard de son ami et remarqua sur le sol plusieurs cadavres d’aspicot. Ils étaient très pâles, presque blancs alors qu’ils étaient censés être de couleur marron. Ils portaient tous deux marques de crocs, bien symétriques, la scène rappelait un mauvais film de vampire. Les marques étaient pourtant différentes d’un corps à l’autre, certaines semblaient plus petites. Florine leva les yeux et remarqua des traces étranges sur plusieurs branches, toutes celles dont le diamètre était plus ou moins égal à une vingtaine de centimètres. Certaines, trop fragiles, étaient cassées.)
Florine : (dans un murmure) Alors il n’y a pas qu’un seul nostenfer…
Sylvain : C’est bien ce que tu penses toi aussi ?
Greg : Ce qui expliquerait pourquoi il s’est sauvé de l’arène. Dites moi si je me trompe mais la saison des amours pour les nostenfer c’est bien à la fin de l’automne non ?
Florine : Oui mais normalement il n’y a pas de nostenfer sauvage à Kanto.
Seb : Pourtant c’est bien un nid de nostenfer. Ils s’accrochent aux arbres la tête en bas et ramène leur proie ici pour leur aspirer le sang.
Greg : Super glamour pour un jeune couple…
Sylvain : Si on reste ici, on devrait pouvoir les capturer.
Greg : On devrait plutôt aller prévenir Jeannine que son Nostenfer est ici. On a déjà du mal à capturer un nostenfer, si on essaye d’en attraper deux on va se casser les dents.
Seb : Pas besoin d’attraper les deux.
Florine : Ah oui ? Et comment on va reconnaître celui qui appartient à Jeannine ? Et si c’est un couple, tu crois que le deuxième nostenfer va gentiment nous laisser attraper son ou sa compagne ?
Seb : (d’une voix grave) Non… (Il lança un regard assassin à Greg qui ne pu s’empêcher de répondre.)
Greg : Qu’est ce que j’ai fait ?
Sylvain : On va leur tendre un piège.
Florine : (surprise) Tu as une idée ?
(Quelques minutes plus tard, l'évoli de Florine se retrouva complètement seul au milieu du nid des nostenfer. Inquiet, il jetait des regards anxieux aux alentours, partout il n'y avait que des plantes monstrueuses et des cadavres de petits pokémon, aussi petits que lui en fait. Il gémit.)
Evo... Vovo... (De plus en plus nerveux, il se mit à bouger et se dirigea rapidement vers un bosquet. Une voix étouffée mais sévère se fit entendre.)
Voix : Non Loyal ! Restes où tu es, ne t'approches pas de nous !
(Dans les fourrés, aux quatre coins du nid se trouvaient Sylvain, Florine, Seb et Grégoire qui attendaient, tapis dans l'ombre, la venue des nostenfer. Myrtille, placée entre Florine et Grégoire, distillait dans l'air une poudre à l'odeur fétide dont le but était de dissimuler la présence des quatre humains. L'odeur était si abominable que Greg était sur le point de tourner de l'oeil. Le pikachu de Sylvain attendait à côté de son maître l'arrivée des deux pokémon vampires. Très joyeux comme à son habitude, Sylvain avait eu beaucoup de mal à lui expliquer qu'il devait rester silencieux jusqu'à l'arrivée des nostenfer. Le mentali de Seb se tenait lui aussi prêt à attaquer. Un bruissement d'ailes résonna entre les arbres, suivi d'un cri strident. Loyal tremblait de la tête aux pattes, il commença à crier, effrayé.)
Evo ! Evoli ! Evo !
Nosten !
Criiiii !
(Deux nostenfer surgirent brusquement du feuillage. Evoli paniqué se mit à tourner en rond comme un rattata pris au piège dans une souricière.)
Evo ! Evovo !!!
Sylvain : Maintenant Pikachu !
Pika... Chu !!!
(Alors que le plus petit des nostenfer fondait en piqué sur Loyal, Pikachu lança une violente attaque tonnerre qui foudroya le pokémon vol. Il tomba sur le sol à quelques centimètres d'Evoli qui en profita pour s'enfuir vers le Nord. Il bondit au milieu des fougères mais quand il voulut se réceptionner sur ses pattes il trébucha sur un gros caillou ovoïde. Loyal se redressa et regarda l'objet, il ne s'agissait pas d'une pierre mais d'un oeuf de nostenfer. Le plus gros nostenfer, qui avait pris de l'altitude pour échapper aux éclairs de pikachu, aperçut l'évoli qui tournait autour de son oeuf. Le nostenfer, envahi d'une rage dévastatrice, fusa en direction du "prédateur". Evoli échappa de peu à cette attaque brutale. Loyal lança une attaque météores au hasard avant de s'enfuir à nouveau. Le nostenfer n'hésita pas une seconde à partir à sa poursuite. Florine, inquiète pour son pokémon choisit de les suivre aussi. Sylvain et Seb profitèrent de l'occasion pour surgir des buissons et se ruèrent sur la nostenfer au sol. Alors qu'elle se redressait en battant vivement des ailes, Mentali l'immobilisa avec son entrave et Sylvain lança une pokéball qui se referma sans problème sur elle.)
Sylvain : La femelle est capturée, ce n'était pas le nostenfer de Jeannine !
Seb : Mentali suit Florine et le Nostenfer !
(Greg voulut se lancer lui aussi à la poursuite de Florine et du Nostenfer mais au moment de s'élancer il tomba lui aussi sur l'oeuf des nostenfer. Traversé d'une idée lumineuse, il prit l'oeuf dans ses bras et commença à courir dans la même direction que Florine. La jeune fille et les pokémon couraient si vite que Seb et Grégoire n'arrivèrent pas à les rattraper. Ils les perdirent de vue et malheureusement pour eux, les traces de fuite n’étaient plus visibles dans la végétation.)
Seb : Je vais à l'Ouest, toi pars à l'Est !
Greg : Ok !
(Greg savait pertinemment que si le nostenfer retrouvait son oeuf, il se désintéresserait d'Evoli.
Florine qui arrivait à suivre le rythme de son pokémon vit le nostenfer fondre sur lui avec férocité. Cette fois Evoli fut touché par la violente attaque cru'aile et il s'étala sur le flanc en hurlant de douleur. Florine se jeta à genoux à côté de l'évoli.)
Florine : Loyal !
Nosten ! Nosten !
(Le nostenfer n'en avait pas fini avec Loyal, sa dresseuse ne présentait pas un obstacle pour lui et il redescendit en piqué sur Florine et Evoli. Mentali arriva juste à temps et s'interposa entre la fillette et le nostenfer. La puissance de l'attaque renversa mentali qui réussit tout de même à renvoyer une rafale psy, elle toucha Nostenfer de plein fouet. Malgré cela, le pokémon volait toujours et se tenait prêt à attaquer. Florine serait fort contre elle son évoli et regardait le nostenfer en se mordant les lèvres.)
Florine : On voit bien que celui là n'est pas sauvage. Ca n’va pas être de la tarte d'en venir à bout. Mentali ça va ?
Menta...
(Le mentali était déjà mal en point après une seule attaque. Florine commençait à s'inquiéter sérieusement quand Grégoire surgit des buissons, l'oeuf de nostenfer entre ses bras.)
Greg : Eh Nostenfer ! C'est ça que tu veux récupérer ?
(Il tendit les bras au dessus de la tête, le précieux œuf entre ses mains. Quand Nostenfer le vit, sa colère redoubla d'intensité. Il se détourna rapidement d’évoli pour préparer son attaque contre Grégoire. Florine observa attentivement les mouvements de Nostenfer.)
Florine : Il prépare une attaque Acrobatie ! C'est dangereux Greg, mets toi à l'abri !
Greg : (avec un sang-froid exceptionnel) Grégoire.
Nosten, criiii !!!
(Le nostenfer fonça sur Grégoire, Florine hurla si fort qu'elle n'entendit pas Grégoire crier "Maintenant !". Avant que nostenfer n'ait pu atteindre sa cible et récupérer son oeuf, une vague d'ondes psychiques traversa la végétation et le heurta de plein fouet. Solaroc sortit des bosquets et ne laissa pas le temps à Nostenfer de riposter, il lança une attaque jet de pierre qui immobilisa son ennemi au sol. Mentali rassembla ses forces pour utiliser ses météores et mettre KO le nostenfer. Grégoire posa une main amicale sur le solaroc avant de s'approcher de Florine qui tenait toujours son évoli dans ses bras.)
Florine : (d'une voix douce) Tu as été très courageux Loyal, bravo. Je te promets de ne plus jamais t'utiliser comme appât.
Evo... => Y'a intérêt...
(Le pokémon lécha la main de sa dresseuse qui le posa doucement sur le sol. Grégoire tendit la main à Florine dans un geste gracieux. Elle posa sa propre main dans celle de son ami et délicatement il l'aida à se relever. Il lui offrit un sourire charmeur avant de lancer un bref regard sur Nostenfer.)
Greg : Je crois que nous avons fait du bon travail.
Florine : (avec un petit soupir de soulagement) Je crois aussi.
(Elle regarda Grégoire droit dans les yeux, il ne lui avait toujours pas lâché la main. Tout doucement, il glissa les doigts de Florine entre les siens puis, tout en souriant, il s'approcha du visage de Florine qui ferma lentement les yeux. Elle mit sa bouche en coeur et Greg s'arrêta à quelques petits centimètres de ses lèvres.)
Greg: (sur un ton très joyeux et satisfait) Alors tu vois ? J'ai gagné !
(Florine ouvrit les yeux immédiatement et regarda Greg qui avait retrouvé son air supérieur et un sourire arrogant. Elle dégagea sa main d’un mouvement sec, recula pour s'éloigner de Greg et le gifla.)
Florine: (très froide, elle avait pourtant le teint beaucoup plus rouge que d'habitude.) On va dire que oui mais t'es vraiment un salaud. Tu profites de la situation ou tu avais tout calculé depuis le début ?
Greg : (malgré sa joue douloureuse, il ne put retenir un petit rire satisfait) Bien sûr que non, je t'ai aidé parce qu'il le fallait, je profites juste de la situation comme tu dis.
Florine : (enragée, la voix sifflante comme un séviper) Tu te fiches complètement de la fille en face de toi, avoues-le. Tout ce qui t'intéresse c'est d'être satisfait de toi-même.
Greg : Je n'ai jamais essayé de te prouver le contraire. Je voulais juste te montrer que mon charme est VRAIMENT irrésistible, même toi tu as cédé.
Florine: (elle lui tourna le dos et haussa les épaules) D'accord. Je le reconnais. Tu as gagné ton pari mais avec cette idiotie tu as perdu toute mon estime.
Greg: (il haussa un sourcil, légèrement surpris) Toi tu as de l'estime pour moi ?
Florine: (sans se retourner) Tu es mon ami, bien sûr que j'ai de l'estime pour toi. Enfin… Disons plutôt que j’en avais.
(Greg ne pouvait pas voir le visage de Florine. Il la regarda en silence sortir son racaillou qui aida Solaroc à soulever Nostenfer. Escortée par Mentali et Loyal, elle commença à rebrousser chemin, suivie des deux pokémon roche. Greg avait toujours son air fier mais son expression était désormais légèrement ébranlée, au fond de lui, il y avait comme une sorte de remord. Les mots de Florine résonnait dans sa tête, elle avait raison : il jouait avec les sentiments des autres et cela finirait par lui nuire, il le savait très bien.)
Greg : Florine…
(La jeune fille était déjà loin. Seb et Sylvain vinrent à sa rencontre, en l'apercevant debout et sans une égratignure ils furent soulagés.)
Sylvain : Flo tu n’as rien ? On était morts de trouille ! Où est Greg ?
Florine : (elle fit un signe de tête pour montrer le bout du chemin derrière elle) Il va bien, il arrive.
Sylvain : (il souffla de soulagement) Puf, mais où vous étiez tous les deux ?
Florine : Pas loin. On a récupéré Nostenfer.
(Sylvain regarda le corps inerte du nostenfer derrière Florine et bondit de joie. Seb par contre semblait toujours préoccupé.)
Seb : Mais alors pourquoi…
Florine : Pourquoi quoi ?
Seb : Pourquoi fais tu cette tête ? Tu as l’air bizarre.
Florine : (essayant d’être la plus calme et indifférente possible) Ca ? C’est parce qu’il a gagné son pari.
Seb : (il sursauta) Quoi ?!?
(Sylvain haussa les sourcils et cligna des yeux sous la surprise puis regarda Florine s’éloigner sans autre commentaire.)
Seb : Flo attends ! Comment ça il a gagné son pari ?!?
(Sylvain lui posa une main sur l’épaule pour le calmer mais lui aussi avait toujours l’air étonné.)
Sylvain : Arrêtes de crier Seb, ça va…
Seb : Hein ? Ca va ? Qu’est ce qui va ?!?
Greg : Ah vous êtes là, je commençais à m'inquiéter.
Seb : (il se retourna brusquement) Grégoire.
(Il le regardait avec un air effrayant, ses yeux étaient sombres et Greg un peu surpris se gratta la nuque.)
Greg : Oui ? Qu’est ce qu’il y a ? Sébastien ? Sylvain ? Il s’est passé quelque chose ?
Seb : (en le pointant du doigt.) Toi, tu…
(Sylvain s’interposa très vite entre les deux garçons avant que Seb ne puisse avancer. Il avait eu soudain très peur de la réaction de son ami. C'est à cet instant qu'il remarqua l'oeuf entre les bras de Greg.)
Sylvain : C'est...
Greg : L'oeuf des nostenfer, je ne voulais pas faire un orphelin. On devrait l'apporter à Jeannine.
Sylvain : Bonne idée.
(Inconsciemment, il continuait de s’appuyer le dos contre Seb pour l’empêcher de bouger, il sentait qu’il était en train de s’énerver.)
Seb : (la voix roque) Tu as... Gagné ton pari ?
Greg : (soudain très joyeux.) Oui ! Même elle n’a pas résisté eh eh. Je l’avais bien dit je suis le plus grand charmeur de tout Hoenn, et peut être même de Kanto qui sait.
(Seb les doigts enfoncés dans sa paume tremblait de tous ses membres.)
Seb : (en grognant à moitié) Tu n’avais pas le droit de faire ça ! Je n’aurais jamais du te laisser le faire !
(Greg s’étira en ignorant les paroles de Seb, il semblait à la fois satisfait et soulagé.)
Greg : Au moins maintenant on peut tirer un trait sur ce pari idiot.
Sylvain : Mais c’est pas toi qui l’avait lancé ?
Greg : (très sérieux, il regarda Sylvain dans les yeux) Oui je sais et j’ai eu tort. Je suis content d’avoir gagné mais je ne suis pas amoureux de Florine et elle n’est pas amoureuse de moi. On n’est déjà pas toujours sur la même longueur d’onde, inutile d’envenimer les choses.
(Seb relâcha ses muscles, il semblait s’être quelque peu calmé.)
Seb : Qu’est ce que tu veux dire ?
Greg : Rien. Juste que je ne sors pas avec Florine. C’est bien ça qui vous inquiétait tous les deux non ?
(Seb et Sylvain échangèrent un regard puis se tournèrent vers Greg avec des expressions bêtas.)
Seb : Bah…
Sylvain : Non, c’est juste qu’on… est curieux.
Seb : (il toussota) Hem oui. Juste ça.
(Il appuya un dernier regard perçant sur Greg qui hocha très légèrement la tête avant de s’éloigner à son tour dans la même direction que Florine.)

A suivre…
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]