Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 59
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : Mission sauvetage (partie II)
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 21/1/2012 à 12:52
Œuvre lue 83332 fois Dernière édition le : 13/5/2012 à 19:34
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 59

Mission sauvetage.

Partie II : Perte de contrôle.

Florine : (en murmurant) Je crois qu’on arrive au deuxième étage. Je vois la porte d’accès.
Aline : Pas de rocket en vue ?
Florine : (elle attrapa à nouveau une ball) Je n’ai pas l’impression… Je vais encore utiliser la poudre dodo de Myrtille pour être sûre. Seb est-ce que mentali pourrait ouvrir la porte à distance ?
Seb : Si elle n’est pas verrouillée oui.
(Alors qu’ils se trouvaient tous encore dans la cage d’escalier, ils regardèrent de loin la clenche de la porte s’agiter comme si un fantôme tentait d’ouvrir la porte mais en vain.)
Seb : Merde, verrouillée.
Florine : Alex, on a besoin de Magnéti une fois encore.
(Alex laissa de nouveau sortir Magnéti et Florine les regarda tous les deux.)
Florine : C’est risqué mais il va falloir s’approcher et…
Alex : (avec une voix plus aigue, traduisant sa peur) Sûrement pas ! De toute façon Magnéti peut se débrouiller sans moi.
(Florine décida de faire une tentative et envoya Magnéti et Myrtille seuls jusqu’à la porte. Le pokémon électrique déverrouilla la porte avec facilité et cette fois ci sans enlever la charnière. L’ortide cracha dans le couloir et le haut de la cage d’escalier un autre gros nuage de poudre dodo. Une fois les spores dissipés, les six ados purent rejoindre les deux pokémon jusqu’à l’entrée du deuxième étage.)
Alex : Le deuxième étage, c’est également celui des studios d’enregistrement n’est ce pas ?
Aline : Comment tu sais ça ?
Alex : (il leva les yeux au ciel) Parce que c’était sur la carte que Félix nous a montré.
Sylvain : Ah bon ?
Alex : Vous l’avez regardé cette carte oui ou merde ?
Sylvain : Bah oui mais…
Alex : (agacé) C’est dingue d’avoir si peu de mémoire !
Seb : Y’a que moi qui le trouve chiant ce gars ou c’est l’opinion générale ?
Kévin : (d’un ton sans réplique) Oui, il est chiant.
(Florine ne dit rien tandis qu’Alex lançait des regards noirs aux deux dresseurs qui l’avaient critiqué. Effectivement elle était consciente qu’il avait un côté pénible, mais elle avait surtout remarqué que c’était un génie. Par sécurité il avait photographié le plan de la tour mais dans sa tête la carte était encore bien claire. Alors qu’elle et ses compagnons s’étaient concentrés sur les pièces qui les intéressaient, Alex lui avait mémorisé tout le plan. Sylvain, impatient, voulut passer la porte qui séparait l'escalier de secours du couloir principal.)
Sylvain : Bon on va pas rester là cent deux ans !
(Florine l’agrippa par le bras et le tira de toutes ses forces.)
Florine : Ca va pas ?!? Restes ici ! Il faut d’abord repérer les caméras !
Alex : Il fonce toujours tête baissée comme ça celui là ?
Kévin : (avec un sourire en coin désagréable) Tout à fait, ça lui donne l’impression d’exister.
Sylvain : La ferme Kévin !
Aline : Arrêtez de crier… Félix m’a fait la morale avant de partir mais il aurait pu le faire pour vous aussi.
Alex : (agacé, il déballa son ordinateur portable) Puisque vous n’avez rien retenu je vous remontre la carte.
(Florine se souvenait à peu près de chemin mais les quatre autres à la cervelle de poichigeon se penchèrent derrière le dos d’Alex pour regarder la carte.)
Sylvain : Donc il faut qu’on aille à droite puis à gauche…
Kévin : Non ! A gauche puis à droite ! Le plan est à l’envers de nous, tu ne sais pas te repérer ou quoi ? J’avais oublié que t’étais un tel minable.
Sylvain : Personne ne t’as demandé de venir avec nous Kévin. Tu commences à sérieusement me gaver, tu n’as qu’à faire demi tour et te casser on a pas besoin de toi !
Florine : (stessée) Mais vous allez vous taire tous les deux à la fin ? A quoi ça sert que Félix et Greg fasse diversion si vous…
Aline : Chut ! J’entends du bruit !
Alex : (au bord de la panique, il tremblait comme une feuille) Qu… Quelqu’un vient.
Florine : Myrtille poudre dodo ! Restez en arrière et évitez de respirer !
(Une nouvelle fois Ortide utilisa sa poudre dodo, le nuage était nettement moins impressionnant que les deux premiers mais il restait efficace. Au détour du couloir l’ombre à forme humaine qui se dessinait se transforma en une silhouette allongée face contre sol. Les six ados se rapprochèrent et Kévin entreprit de fouiller les poches du gangster. Alex terrorisé ne pouvait s’empêcher de se coller contre Florine qui lui semblait être la moins idiote et la moins imprudente. Seb le regardait du coin de l’œil, le regard assassin.)
Florine : (dans un soupir d’inquiétude) La réserve de poudre dodo de Myrtille commence à s’épuiser.
Aline : On pourrait utiliser papillusion ?
Florine : Il n’est pas aussi discret.
Kévin : (avec une voix presque enjouée) Trois pokéballs ! La pêche a été bonne ! Cinq pokémon d’un coup, quel pied !
(Il ouvrit sa besace pour les ranger avec les deux autres mais Sylvain lui saisit le bras.)
Sylvain : Ces pokémon ne sont pas à toi !
Kévin : Pourquoi ? Tu veux lui rendre quand il se réveillera ? Ou quand il sortira de prison peut être ?
Alex : (tremblant) Ces pokémon appartiennent à la Team Rocket, ils pourraient être dangereux.
Kévin : (il haussa les épaules et dégagea son bras en donnant un coup de coude à Sylvain) Ca j’en fais mon affaire, j’en ai maté des pokémon coriaces.
Florine : Alex arrêtes de stresser comme ça. En plus tu commences à me faire mal au bras !
Alex : Dé… Désolé mais je sens qu’ils sont partout.
Seb : Mais quel trouillard…
(Florine lança un regard perçant à Sébastien, essaya d’exprimer un : « Laisses- le tranquille.», puis elle prit une voix calme et douce pour parler à Alex.)
Florine : Nous ne sommes plus très loin du poste de vidéo surveillance, on n'aura bientôt plus à se soucier des rockets.
(Ils avancèrent dans le couloir désert et aperçurent devant eux une porte entrouverte dans l'angle du croisement. La pièce derrière la porte semblait beaucoup plus lumineuse que le reste du couloir.)
Florine : (en chuchotant) On y est : c'est le poste de vidéo surveillance.
(Elle se tourna vers Kévin et Aline.)
Florine : C'est là qu'on va se séparer. On va se concentrer sur cet étage pour l'instant, avant de rejoindre le cinquième étage par l'escalier principal. Vous, il faudrait que vous exploriez les niveaux suivants.
Kévin : (à voix basse mais énervé) Florine je n'ai pas besoin que tu me dises ce que je dois faire. Aller Aline, bouges, on retourne à la cage d'escalier.
Florine : Et parles correctement à ma soeur !
Seb : Chut Florine...
Aline : (en souriant à sa soeur) Laisses tomber Florine, ce n'est pas grave. Fais attention à toi.
(Florine regarda sa soeur s'éloigner en compagnie de son rival, elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter de savoir sa soeur si naïve et si imprudente s'aventurer sans Félix, avec pour seul allié cet imbécile de Kévin, aussi immature que téméraire. Elle se surprit à regretter que Kyle ne soit pas là pour les protéger tous les deux. Elle fut sortie de ses pensées par Alex qui la secouait comme un arbre à noigrumes.)
Alex : Eh ! Tes potes sont en train d'entrer dans le poste de vidéo-surveillance ! Il ne faut pas rester là !
(Elle se retourna vers Sylvain et Seb qui s'approchaient de la porte à pas feutrés. Seb la regarda et leva le pouce pour lui dire que ça allait. Paniquée, elle agita les bras pour les inciter à s'arrêter. Elle criait en chuchotant.)
Florine : Non ! Non ! Attendez, prenez Myrtille avec vous !
Alex : Florine...
(Florine ouvrit la porte d'un placard à balais et poussa Alex, qui commençait à l'agacer, à l'intérieur. Le jeune homme tomba au milieu des seaux et des produits nettoyants en produisant un vacarme digne d'un brouhabam. Seb et Sylvain pâlirent, l'effet de surprise était raté.)
Voix : C'était quoi ce bruit ?
Voix2 : Je vais voir, toi ne bouges pas, continues de regarder les écrans, ces gamins ne sont peut être pas venus seuls...
(Les deux garçons regardaient frénétiquement de tous les côtés. S'ils commençaient à combattre dans le couloir, les bruits attireraient obligatoirement d'autres sbires. Rapidement, Florine attrapa la ball de papillusion et la lança. Seb se plaqua contre le mur au détour du couloir, pour ne pas se faire voir du rocket qui sortait de la pièce. Sylvain fit de même sur l'autre mur. L'homme, une pokéball à la main sortit dans le couloir et se retrouva nez à nez avec Florine qui tenta le tout pour le tout.)
Rocket : (il fronça les sourcils) Ah ah ! J'en étais sûr, tu vas...
Piiiii !
(Un énorme nuage de poudre dodo s'abattit sur le sbire qui s'écroula sur le sol. La pokéball qu'il tenait à la main roula jusqu'aux pieds de Florine sans s'ouvrir. Seb tira violemment la porte du poste de surveillance pour laisser entrer le papillusion à l'intérieur.)
Piii !
(Le rocket assis dans un petit fauteuil face aux écrans se leva d'un bond.)
Rocket2 : Mais qu'est ce que...
Florine : Poudre dodo encore une fois !
Piiii !
(Le deuxième rocket s'effondra sur le sol à son tour. Sylvain et Seb l'enjambèrent pour entrer dans la pièce. Florine, en colère, les regarda avec des yeux noirs.)
Florine : Vous en loupez pas une vous !
Sylvain : Eh oh, c'est le rafut qu'a fait Alex quand tu l'as poussé dans le placard qui les a attirés !
Florine : Vous étiez prêts à entrer là dedans sans les endormir ! Vous êtes... Rah et puis zut. Je vais sécuriser le périmètre avec papillusion, vous occupez vous de ces deux là.
(Seb et Sylvain entreprirent de fouiller les deux rockets pour leur prendre leurs pokéballs lorsque Sylvain poussa un cri suraigu. Sur les nerfs, Seb se retourna brusquement vers son ami, prêt à dégainer une de ses balls. Sylvain leva une main tremblante au bout de laquelle pendait un pistolet. Seb ravala sa salive puis soupira.)
Seb : Ouais bah… Caches le au fond de la corbeille à papier, ils ne penseront pas à aller le chercher là.
(Les deux ados avaient toujours en mémoire leur affrontement avec le chasseur de primes. Lorsque ils eurent récupérer les balls des bandits assoupis, ils les ligotèrent et les bâillonnèrent avec une corde que Seb avait emmené. Leur besogne achevée, Seb leva les yeux vers les écrans de surveillance qui marchaient toujours.)
Seb : Eh Sylvain regarde sur l’écran là !
Sylvain : (il jeta un rapide coup d’œil) Bah quoi ? C’est Greg, Félix et sa copine blonde qui se battent contre les rockets, comme prévu.
Seb : Regardes mieux, ils ne sont plus du tout dans le hall d’entrée. Je crois qu’ils sont au premier étage.
(Sylvain regarda un peu mieux l’écran et il s’aperçut en effet que le décor n’était pas le même. Il haussa les épaules et s’apprêta à lui dire que ce n’était rien, mais il reporta son attention sur le match de ses trois camarades. Ils semblaient en fâcheuse posture.)
Seb : (qui pensait à la même chose que Sylvain) Dis… Ils s’en sortent pas trop mal mais…
Sylvain : Pas trop mal ? Ils sont à trois contre quatre et ces rockets ont l’air plus forts que ceux qu’on croise habituellement.
Seb : Comme s’ils affrontaient quatre Adam en même temps…
Sylvain : Ouais.
(Les deux garçons se regardèrent quelques secondes puis ils sortirent en courant de la loge de surveillance. Ils se précipitèrent vers Florine en train de faire le guet.)
Florine : Mais vous êtes dingues d’arriver comme ça ? On aurait pu nous surprendre…
Sylvain : Flo ! Ton frère et Greg sont en mauvaise posture en dessous !
Seb : On les a vu sur l’écran de surveillance, ils affrontent des types qui a mon avis sont aussi forts qu’eux et plus nombreux.
Sylvain : Il faut aller les aider !
Florine : Non.
(Les deux garçons eurent un soubresaut, la réponse de Florine les sidéra.)
Sylvain : « Non » ? Mais enfin Flo…
(Florine lui coupa la parole avec un ton très sérieux.)
Florine : On s’en tient au plan de Félix. Je vous rappelle que c'est une "diversion", l'urgence c’est de stopper les émissions radios et de libérer les otages. Alors on continue notre mission !
(Sylvain comprit immédiatement en voyant le regard de Florine qu’elle ne cèderait pas. Il se tourna vers Seb le regard implorant mais lui aussi semblait décidé à écouter Florine. Sylvain soupira et se résigna à suivre Florine qui se dirigeait vers le corridor longeant les studios d'enregistrement, à l'autre bout il y'avait l'escalier principal permettant de rejoindre le troisième puis le quatrième étage.)
Florine : (à voix basse, au cas où des rockets seraient à proximité) De toute façon c’est plutôt bon signe, ça veut dire que leur diversion à marcher, les rockets sont obnubilés par le groupe de Félix, je pense qu’on va avoir le champ libre à cet étage.
Seb : Euh... On aurait pas oublié quelque chose ?
Florine/Sylvain : Alex !
(Pendant ce temps, Aline et Kévin avaient gagné le troisième étage. Ils avançaient à pas de chaglam pour ne pas se faire repérer. Il y'avait de l'animation à ce niveau, des sbires courraient dans tous les sens, la présence des "intrus" au premier étage, à savoir Félix, Greg et Janynce, les avaient particulièrement excités. Les deux ados avaient beaucoup de mal à rester hors de vue des rockets qui traversaient à l'improviste les couloirs. Alors qu'ils étaient tous les deux plaqués contre le mur, enfilés entre deux étagères, serrés comme des remoraids à l'huile en conserve, le brouhaha sembla se dissiper.)
Kévin : (dans un murmure) Je crois qu'ils sont tous partis dans l'escalier.
Aline : Oui j'ai entendu, mais pourquoi aller dans les étages supérieurs ? Ils auraient dû descendre pour combattre Félix.
Kévin : (en sortant de sa cachette) On s'en fiche du pourquoi. On a le champ libre, amènes toi !
(Il n'y avait pas duo plus mal assorti : Aline, douce et naïve à frôler l'idiotie, avec Kévin, un vase d'arrogance et de prétention, persuadé d'être le plus intelligent de tous. Aline regarda son coéquipier de dos et poussa un soupir.)
Aline : Dommage qu'on ne soit que deux. Si Kyle était là, il aurait pu…
Kévin : Il aurait pu rien du tout ! Mon frère est un gros looser, névrosé, déprimant et égoïste alors arrêtes de l’idolâtrer comme ton Félix adoré, t’es saoulante !
(Aline regarda Kévin avec des yeux ronds, elle était un peu choquée par les propos de Kévin. Il n'arrêtait pas de lui parler comme si elle n’était qu’un vieux miaouss pouilleux, mais son bon caractère naturel l’encouragea à répondre sur un ton assez doux. On sentait néanmoins une légère pointe de reproche dans sa voix.)
Aline : Tu ne devrais pas parler de ton frère comme ça.
Kévin : J’en parles comme je veux, c’est MON frère.
Aline : (sur un ton doux mais sans réplique) Et c’est mon meilleur ami. Respectes-le.
(Kévin émit un petit « puf » dédaigneux avant de se faire attraper par le bras par Aline. Il crut un instant qu'elle l'avait agrippé pour mieux le frapper comme l'aurait fait Florine, mais en réalité elle ne faisait que le tirer en arrière. De sa main libre, Aline désigna quelque chose à l'autre bout du couloir.)
Aline : (en chuchotant) Il y'a encore un rocket là bas.
Kévin : Ouais je l'vois... Il est tout seul on dirait.
Aline : (en plissant les yeux) Il garde une porte. D'après le plan, ce serait une salle de repos pour les employés de la tour.
Kévin : Jackpot ! Prépares tes pokémon, on y va.
(Les deux jeunes dresseurs poussèrent un sprint jusqu'à la porte. Kévin envoya son carabaffe et Aline son Aligatueur. L'effet du surprise eut raison du rocket, il n'eut pas le temps de prendre une de ses propres pokéballs pour se défendre. Pour éviter la double charge des pokémon, il se jeta par terre en s'écartant de la porte. Croc lança son attaque tranche contre la porte qui vola en morceaux. Le carabaffe lui se jeta sur le garde pétrifié au sol et l'assomma avec une attaque tour rapide.
Aline, triomphante s'engouffra à la suite de Croc mais ce qu'elle vit une fois à l'intérieur de la pièce lui glaça le sang. Kévin et elle pensaient trouver les otages, à la place ils tombèrent sur six sbires rockets en train de se désaltérer et de soigner leurs pokémon. Elle fit marche arrière et se heurta à Kévin qui essayait de rentrer.)
Aline : Demi tour Kévin ! Demi tour !!!
(Avec sa technique bulles d'o, Croc réussit à maintenir à distance les six gangsters le temps qu'Aline et Kévin sortent de la pièce.)
Kévin : Merde on est mal là !
Aline : Leurs pokémon ont l'air déjà blessés, on en viendra à bout facilement !
Graw, graw !
Trey : Alors ceux d'en bas n'étaient pas les seuls !
Aline : Croc utilise ton pistolet à o !
(L'Aligatueur envoya un jet d'eau par la porte tout en continuant de reculer avec sa dresseuse. "Elle compte les affronter tous les six en même temps ?!? Elle est folle !" songea Kévin qui opta pour une autre solution.)
Kévin : Nosferalto !
Nosfeeee !
Kévin : Attaque cyclone !
Nosfeee !
(Le cyclone ravagea la salle de repos, propulsant les rockets et leurs pokémon contre les murs. Le baudrive qui se trouvait là, déjà affaibli par son combat contre Félix, Janynce et Greg, fut mis KO par cette tornade qui l'avait plaqué contre le mur avec violence. Aline ordonna un "surf" à son Aligatueur avant de se replier. Plusieurs rockets furent renversés par cette tsunami miniature. Aline et Kévin fuyaient à toutes jambes, mais le gang de rockets n'arrivait pas à se sortir de la pièce inondée. Aline et Kévin rappelèrent leurs pokémon. Alors que Kévin était prêt à faire demi tour, il vit Aline filer dans l'autre direction : droit vers l'escalier qui menait au quatrième étage. Il hésita un instant puis, stressé par les cris des rockets en colère, il fit volte face et s'élança derrière Aline qui grimpait déjà quatre à quatre les marches de l'escalier. "On va se faire coincer !" pensait Kévin désespéré. Le couloir dans lequel ils avaient atterri était miraculeusement désert. Ils continuèrent de courir, leurs pas résonnaient bruyamment dans les corridors vides. Au bout d'un moment, Kévin se retourna, perturbé : "Qu'est ce qu'y se passe ? Ils ne nous suivent pas ? ". Le jeune Chen n'entendait plus les bruits de pas derrière lui, en revanche il entendait au loin, à l'étage inférieur un rafut du diable. Après un instant de réflexion il comprit, à tous les coups Sylvain, Florine et leurs deux compagnons s'étaient fait repérés et c'est vers eux que couraient désormais les rockets. Kévin déglutit avec difficulté alors qu'il courrait toujours derrière Aline. Il ne fallait pas prévenir cette idiote, sinon elle voudrait aller les aider. Ils continuèrent leur course mais au bout du couloir Aline s'arrêta dans un dérapage et se retourna vers Kévin.)
Aline : C'est un cul de sac ! Demi-tour !
Kévin : Ces pu***** d'otages doivent bien être quelque part !
(Aline revint sur ses pas et réalisa alors comme Kévin, qu'ils n'étaient plus poursuivis.)
Aline : Les rockets, où sont ils ?
Kévin : (il mentit) Je ne sais pas. Enfin tant mieux, on peut continuer de chercher...
Voix : Ah non alors, pas elle !
(Aline et Kévin se retournèrent brusquement en entendant cette voix inconnue. Deux rockets se tenaient au milieu du couloir, bloquant tout espoir de retraite. Kévin resserra le poing, à la fois anxieux et rageur mais Aline elle parût surprise et ne pû s’empêcher de pousser un cri en voyant les deux rockets qu’elle reconnut facilement.)
Aline : Mais… C’était vous dans les ruines alpha !
Adolf : Tu as bonne mémoire… A cause de toi et ton frère nous avons été rétrogradé et on nous a changé de région !
Kévin : Aline de quoi ils parlent ? Tu les connais ?
Myriam : Elle a changé de partenaire on dirait…
Adolf : (songeur) Hum… A mon avis l’autre n’est pas loin, on ferait mieux d’enfermer ces deux là avec les otages et partir à la recherche de son frère.
Kévin : (en attrapant une pokéball) Parce que vous croyez qu’on va gentiment se laisser attraper ? Vous rêvez, en avant herbizarre !
Myriam : Dimoret !
Adolf : Gravalanch !
Aline : Croc vas y !
(Les quatre pokémon se retrouvèrent très à l’étroit dans le corridor qui était déjà rempli de monde. Il n’y avait pas beaucoup d’espace pour attaquer, et les dresseurs risquaient de subir des dommages collatéraux. Adolf, trop excité à l'idée d'affronter à nouveau Aline et de se venger, ne s'en préoccupa pas.)
Adolf : Gravalanch éboulement !
Grava ! Gra !
(Le pokémon balança les gros blocs de pierre stockés sur son dos sur Aligatueur et Herbizarre. D'un coup de patte impressionnant, Croc fracassa la roche qui lui était destinée, et Herbizarre utilisa ses fouets lianes pour éclater la deuxième en plein vol. Des fragments se heurtèrent aux murs et ébréchèrent le plâtre. Aline crut entendre des cris venant de derrière le mur. Elle tendit l'oreille, avec les rugissements de Croc, les insultes des deux rockets et les cris de Kévin et son pokémon l'empêchait de discerné un quelconque son plus étouffé.)
Myriam : Dimoret tranche-nuit !
Aline : Croc pistolet à ô !
Dim, din !
(Le dimoret bondit à la manière d'un fauve. Croc essaya de l'arrêter avec un pistolet à o mais le pokémon ténèbre, rapide, esquiva. Encouragé par sa dresseuse, Croc lança un deuxième jet d'eau, puis un troisième. Rien n'y fit. Le pokémon eau s'apprêtait à encaisser l'attaque et à riposter avec une technique tranche mais à la surprise d'Aline, Croc et Kévin, Dimoret passa par dessus le crâne de l'Aligatueur qui frappa dans le vide et lacéra le flanc de l'herbizarre en train de jeter des tranch'herbes sur Gravalanch.)
Braw-zarr !
Kévin : Eh mon herbizarre !
(Le rouquin fusilla Myriam du regard. La jeune femme affichait un sourire tordu, alors le sang de Kévin se mit à bouillonner.)
Aline : Restes calme surtout Kévin...
Kévin : Allez tous faire voir ! Herbizarre attrape cette saleté avec tes fouets lianes !
B'zar !
(Deux énormes lianes surgirent du bulbe dorsal du pokémon, elles s'agitèrent en ondulant telles deux abo verts avant foncer sur Dimoret.)
Myriam : Esquives !
(Dans la voix et l'expression de Myriam on sentait qu'elle n'avait même pas besoin de le demander à son Dimoret. Le pokémon esquivait les deux fouets lianes avec une agilité déconcertante. Le dimoret semblait s'amuser comme un fou et se moquait d'herbizarre qui, à l'instar de son dresseur, perdait son sang froid.)
Adolf : Eboulement !
Aline : Pistolet à o ! Cette fois ci vise juste mon Croc !
Raww !
(Croc réussit un exploit : avec son jet d'eau, il éclata les trois énormes blocs de pierre qui tombaient sur eux, puis toucha en pleine face le Gravalanch.)
Aline : Et maintenant bulles d'o !
(L'avantage de cette technique c'est que son champ d'action était plus large ; Aligatueur toucha à nouveau Gravalach et força Dimoret à s'éloigner d'herbizarre. Le pokémon plante parut soulagé.)
Kévin : Tranch'herbe !
Aline : (les yeux anormalement foncés) Fini de jouer : hydrocanon sur gravalanch !
Adolf : Ah non boul'armure !
(Dimoret sauta à nouveau pour éviter les feuilles tranchantes lancées par herbizarre. Il fut frôlé par l'hydrocanon de Croc qui par chance, ne le visait pas lui mais Gravalanch. Le bouclier rocheux du gravalanch fut totalement inutile, l'énorme jet d'eau lui fracassa le crâne. Adolf hurlait de rage mais sa soeur elle, semblait confiante.)
Myriam : Aller Dimoret, vent glace !
Diaaam !
Herb... I... zar...
(Le vent glace de Dimoret eut raison de l'herbizarre de Kévin qui s'écroula sur le sol, complètement gelé. Il serra les dents et regarda l'Aligatueur d'Aline. Il avait abattu sans problème le Gravalanch et maintenant il tenait tête à un metang. Kévin était à la fois impressionné et jaloux, comment une fille aussi nunuche pouvait elle avoir un tel talent pour le combat ? L'avantage du type, voilà tout.)
Myriam : Alors petit, on ne sait pas quoi faire face aux grands méchants rockets ?
Kévin : Tu va voir pauvre fille… Je vais te griller, dans tous les sens du terme ! Voltali à toi !
Raw !
Myriam : Tu t'esquintes pour rien, Dimoret reste le plus rapide. Griffe acier !
(Kévin et son pokémon n'eurent pas le temps de réagir, Dimoret fonça à la vitesse de l'éclair à travers le champ de bataille et s'élança sur Voltali. Aline, qui malgré son propre affrontement gardait un oeil sur Kévin, appela son Aligatueur.)
Aline : Aligatueur arrêtes Dimoret !
(L'Aligatueur n'était pas assez rapide pour arrêter Dimoret mais il put néanmoins se placer entre le pokémon glace et sa cible. Il se prit l'attaque griffe acier de Dimoret sur le flanc gauche et cria de douleur, mais il lui en fallait plus que ça pour se faire abattre. Avec une attaque tranche, il décolla Dimoret du sol et l'envoya valdinguer aux pieds de sa dresseuse. L'écart de niveau entre Dimoret et Voltali était trop important, Aline l'avait bien vu. S'il avait touché voltali avec ses griffes acier, le pokémon électrique serait tombé KO aussitôt. Aligatueur, dont l'attention était toujours fixé sur Dimoret, entendit sa dresseuse crier et se retourna juste à temps pour envoyer un pistolet à o dans la face de Metang qui fonçait sur lui dans une attaque bélier. Kévin regarda la scène, un peu désemparé mais il sentait la colère monter en lui.)
Kévin : Voltali t'attends quoi pour attaquer ? Tu vas laisser Aligatueur faire tout le boulot ?!? Tonnerre !
(La première attaque tonnerre échoua car Dimoret avait des réflexes incroyables et réussit à éviter l'éclair. Voltali, oppressé par son maître, n'hésita pas à renvoyer une deuxième attaque dans la seconde qui suit et cette fois il foudroya le pokémon glace.)
Dim yaah !!!
(Le dimoret semblait très affaibli mais il était toujours en état de combattre, il avait posé un genou à terre et se tenait avec l'une de ses pattes avant pour ne pas tomber.)
Dimo...
Myriam : Tu vas payer gamin, vendetta !
(Voltali ne vit rien venir, la vendetta de Dimoret le frappa si violemment qu'il s'évanouit avant de ressentir la moindre douleur. Kévin hurla de rage tandis que le Dimoret lui lançait des regards mauvais.)
Kévin : Saleté de merde ! Connerie de Dimoret, sa*****ie ! Voltali reviens !
Myriam : (avec un sourire tordu) Tu n'es pas à la hauteur...
(Adolf lançait sans arrêt des regards en biais à sa soeur jumelle. Son adversaire était peut être plus faible qu'elle, mais ce n'était pas son cas, il en bavait sérieusement avec Aline. Son métang, bien que de niveau élevé, n'arrivait pas à venir à bout de l'Aligatueur de la jeune Léon. Adolf qui avait déjà affronté Aline dans le passé se doutait qu'elle avait d'autres pokémon du même acabit en réserve. Myriam pouvait jubiler tant qu'elle voulait, la partie était loin d'être gagnée. C'est alors qu'Aline fit ce qu'Adolf redoutait, elle prit une deuxième pokéball à sa ceinture et la donna à Kévin.)
Kévin : (surpris) Pourquoi tu me donnes ça ? C'est quoi dedans ?
Aline : Flash.
Kévin : (agacé) Hein ? C'est quoi Flash ?
Aline : (elle évitait de trop quitter des yeux les deux rockets) Mon voltali, utilises le.
Kévin : Je peux me débrouiller seul !
Aline : Vu l'efficacité du tonnerre de ton pokémon, avec l'attaque de Flash tu n'en feras qu'une bouchée de son Dimoret !
(Kévin resserra ses doigts sur la ball de Flash et provoqua du regard Dimoret et sa dresseuse. Tant pis pour son égo de dresseur, il avait trop envie d'envoyer ce pokémon glace au tapis. Il lança la ball d'Aline et Flash sortit de sa capsule dans un grésillement intense. Kévin, Aline et les deux rockets sentirent leurs cheveux se remplirent d'électricité statique. Flash était au top de sa forme.)
Raw, raw !
Aline : Flash, tu écoutes ce que te dis Kévin d'accord ?
(Le pokémon se retourna et vit un garçon roux à côté de sa dresseuse. Kévin hocha de la tête et Flash comprit qu'il était son nouveau partenaire. Myriam profita de cette minute d'inattention pour lancer Dimoret à l'attaque. Le pokémon se jeta sur Voltatli, préparant une tranche-nuit, mais Flash était autrement plus vif et expérimenté que le pokémon électrique de Kévin. Il sauta de côté et évita de justesse la tranche de Dimoret.)
Dim, ray !
Myriam : Continue Dimoret !
(Le pokémon lançait des coups de griffes acérées dans le vide car Flash, aussi rapide que Dimoret, réussissait à esquiver les tentatives de "tranche-nuit". Kévin avait du mal à suivre, il n'avait jamais eu de pokémon aussi rapide, que ce soit dans sa propre équipe ou comme adversaire. Soudain il eut une idée.)
Kévin : Cage éclair Flash !
(L'ambiance était littéralement électrique, le voltali d'Aline était survolé et électrisant. Dimoret ne comprit pas ce qu'il lui arrivait, en entrant dans le champ électrique de Flash il sentit ses membres se bloquer, il perdit de la vitesse jusqu'à se retrouver presque totalement immobile.)
Aline : Bien joué Kévin ! Croc, utilise ton hydrocanon !
Graw, raw !!!
(Metang se prit l'attaque eau de plein fouet et encaissant. Le couloir était désormais inondé, par endroit le sol était glissant à cause des attaques de Dimoret, et une odeur de brûlé chatouillait les narines des quatre dresseurs depuis les attaques tonnerres de Voltali.)
Aline : Le directeur ne va pas être content...
Kévin : (emporté et à fond dans son match) On s'en fout ! Flash fatal foudre !
Voltaww !
(La foudre de Voltali déchira les airs pour s'abattre sur Dimoret qui bien sûr ne se releva pas d'une attaque pareille. Croc, situé trop près de son compagnon se prit lui aussi une partie de l'électricité de l'attaque, ce qui l'affaiblit considérablement. Adolf vit là une ouverture.)
Adolf : Metang attaque psyko !
(Le pokémon acier poussa un cri métallique avant de lancer sa vague d'ondes psychiques. La psyko acheva Croc qui s'évanouit devant Aline. La jeune fille, contrariée, jeta un coup d'oeil à Kévin qui sautait de joie après avoir vaincu Dimoret, il ne s'était même pas rendu compte que sa fatal foudre avait touché Aligatueur. Aline ne fit aucune réflexion, depuis un moment elle avait compris que c'était peine perdue avec Kévin. Elle décida de rappeler Croc en soupirant, elle jeta un regard noir à Adolf avant d'envoyer son Arcanin.)
Aline : Nini vas y !
Myriam : Moufflair fonce !
Aline : Déflagration !
Kévin : Fatal foudre !
Aline : Ca suffit avec la fatal foudre !
Adolf : Metang, psyko !
(Flash qui avait beau n'être qu'un pokémon était plus mature que Kévin. Après ce qui était arrivé à son ami Croc, il utilisa une attaque tonnerre, mieux contrôlée qu'un fatal foudre, contre le Moufflair. Le metang recommença son attaque psy et Arcanin encaissa avant qu'Aline ne lui ordonne de riposter.)
Aline : Déflagration !
(Cette fois le metang subit de lourds dégâts, son combat contre Aligatueur l'avait déjà affaibli mais face à Nini il avait en plus le désavantage du type. De son côté Moufflair ne s'attendait pas à affronter un pokémon aussi puissant que Flash.)
Myriam : bombe acide !
(Moufflair crachait à intervalle régulier de grosses boules violettes, presque noires et mal odorantes sur Flash mais il avait beaucoup de mal à viser et le voltali, rapide comme l'éclair esquiver toutes les bombes empoisonnées. Kévin affichait un sourire jubilatoire, il avait totalement oublié qu'ils étaient en train d'affronter des gangsters, il ne faisait que savourer la puissance de ce voltali qu'on lui avait prêté.)
Kévin : Aller Flash, vive attaque !
(Voltali disparut dans un éclair jaune et frappa moufflair qui ne vit rien venir.)
Kévin : Ah ah ! Dards nuée !
Volta-raw !
(Son poils hérissé et pointes, Flash inonda son adversaire d'aiguilles empoisonnées. La température montait en flèche, pas seulement à cause du stress côté rocket ou de l'excitation côté Aline et Kévin, mais aussi parce qu'Arcanin enchaînait les lance-flammes surpuissants. Metang était presque à terre, Adolf devenait fou.)
Adolf : Mur de fer !
(Aline sourit malgré elle, booster la défense ordinaire de son pokémon ne servirait à rien face aux flammes d'Arcanin, il aurait fallut augmenter sa défense spéciale.)
Aline : Vas y Nini, continue avec ton lance-flamme, tu y es presque !
Kévin : Bien dit 'Line ! Finissons en, Flash crocs éclairs !
Myriam : Non moufflair résiste ! Résiste ! Gaz toxik ! Combo griffe !
(Moufflair cracha un nuage nauséabond mais Voltali le dissipa avec un jet de sable sans qu'Aline ou Lévin n'ait à lui demander, puis il se jeta sur le cou de moufflair et le mordit, ses canines électrifiées plantées dans sa chair. Le pokémon de Myriam voulut se débatttre, utiliser sa combo-griffe ou au moins sa technique griffe mais il n'arriva pas à se dégager. Electrifié à nouveau, il s'évanouit. Myriam dût le rappeler.)
Myriam : Carabaffe à toi !
(La jeune femme sentait le vent tourné, elle jetait des regards inquiets à son frère qui était trop à fond dans le match pour faire attention à elle.)
Adolf : Metang psyko à pleine puissance !!!
(Dans un bruit métallique, Metang se replaça en position d'attaque et diffusa une grande vague d'ondes psychiques lourdes. Arcanin fit face, prêt en encaisser et Aline cria.)
Aline : Déflagration !
Wouarf !!!
(Après cet aboiement de bravoure, Nini ouvrit la gueule et déversa sur Metang les flammes les plus brûlantes qu'il pouvait produire. L'onde de la psyko disparut dans ce brasier monstrueux, aveuglant de fumée et de chaleur. Soudain, les dresseurs sentirent le sol trembler sous leurs pieds. Il n'y eut qu'une seule secousse, la fumée se dissipa et ils découvrirent l'origine de ce tremblement : le très lourd métang s'était effondré sur le sol. "Ca c'est vraiment pas bon", songea Myriam qui décida d'adopter une autre stratégie avant que le Voltali ne vienne à bout de son troisième pokémon.)
Adolf : Sale petite peste ! Metang reviens, Blizzy à toi !
Myriam : Carabaffe brouillard !
Adolf : Ah merci ! Et je fais comment moi ?!?
(Pour toute réponse, Myriam lui agrippa le bras et le tira en arrière, dissimulés par l'épaisse brume produite par sa tortue.)
Adolf : Eh mais qu'est ce que tu...
(Elle plaqua une main sur la bouche de son frère puis elle la retira pour placer un doigt devant sa propre bouche dans un "chut" discret puis elle cria.)
Myriam : Carabaffe, renforce ta défense avec boul'armure !
(Tandis qu'elle parlait, elle faisait un signe de main à son frère lui indiquant ce qu'il devait faire avec son blizzy.)
Adolf : (dans un murmure) Geler ?
(Myriam hocha la tête positivement. Adolf; intrigué obéit à sa soeur sans vraiment comprendre.)
Adolf : Euh... Laser glace !
(Il fit de grand signe à son blizzy pour lui montrer le plancher. Le brouillard cachait toujours leurs actions si bien qu'Aline et Kévin s'attendaient toujours à subir des attaques surprises.)
Aline : Nini apprête toi à riposter avec ton lance-flamme. Flash en position défensive !
Volta raw !
(Myriam fit signe à son frère de rappeler Blizzy. Adolf fit non de la tête mais Myriam tira violemment sur sa manche. Elle lui montra la ball de Carabaffe. Résigné mais agacé, Adolf rappela Blizzy en silence mais le jet de lumière rouge attira l'oeil d'Aline qui commençait à soupçonner quelque chose, malheureusement elle n'était pas très perspicace. Myriam et Adolf commencèrent à fuir, la jeune femme rappela son pokémon tout en courant. Aussitôt le carabaffe disparu, le brouillard se dissipa et les deux ados virent au bout de couloir le duo de rockets en train de s'enfuir.)
Aline : (perplexe) Mais... Ils s'enfuient ?!?
Kévin : Revenez sales lâches !
(Kévin voulut s'élancer à leur poursuite mais il dérapa sur la grosse plaque de glace créé par blizzy.)
Kévin : Aïe !
(Après un long regard appuyé dans la direction qu'avait pris Adolf et Myriam, elle s'approcha de Kévin et voulut l'aider à se relever.)
Aline : Ca va ?
Kévin : (il la repoussa d'un mouvement sec) Ouais ouais ça va.
(Le jeune Chen se releva tout seul, son coxys toujours douloureux et poussa un juron à propos des deux rockets.)
Aline : (les sourcils froncés) Ils vont ramener des renforts tu crois ?
Kévin : Qu'ils essayent tien ! Bande de...
Waourf ! Waf !
Aline : Qu'y a t'il Nini ?
Warf !
(Le pokémon humait l'air et le sol, il semblait très agité. Il se posta en chien d'arrêt, la tête tourné vers une partie du couloir que les deux ados n'avait pas encore exploré.)
Aline : Il a flairé quelque chose. On va le suivre.
(Kévin, très légèrement calmé, ressortit la ball de Flash et le renvoya à l'intérieur.)
Kévin : Tiens je te rend ton Voltali, mais franchement c'était pas la peine !
(Aline rangea sa pokéball et répondit à Kévin avec sa voix enfantine habituelle, ce qui rendait un drôle d'effets avec la sagesse de ses paroles.)
Aline : Tu aurais fatigué tes pokémon pour rien, contre la Team Rocket il faut gagner le plus vite possible. Gardes tes pokémon pour escorter les otages et affronter des sbires moins forts.
(Kévin laissa passer Aline devant lui, pour une fois dans sa vie il ne trouva rien à rétorquer.
A l'étage inférieur, Florine paniquée, suivie de ses deux copains, était retournée vers le placard où elle avait abandonné le pauvre Alex.
La fillette ouvrit la porte brutalement et retrouva Alex, prostré et tremblant, assis au milieu d'un enchevêtrement de balais, un seau en plastique sur la tête en guise de casque, sa main fermement serrée sur une de ses pokéballs. En le voyant, Florine soupira rassurée et Seb pouffa de rire dans son dos à la vue ridicule du binoclard avec son seau sur la tête et deux serpillières sur les épaules. Sylvain aida le jeune homme à se lever, et Alex se mit aussitôt à hurler sur Florine.)
Alex : Non mais ça va pas la tête ?!? J'ai crû que j'allais mourir !
Seb : (amusé) Assommé par un balai à brosse ?
Florine : Alex je suis désolée et Seb ce n'est pas dro... C 'est quoi ce rafut ?
(Elle et ses deux compagnons se retournèrent vers le couloir derrière eux. Leur sang se glaça à la vu d'une demi douzaine de rockets qui couraient dans leur direction.)
Trey : Les voilà !
Tessa : Ils sont quatre ?!? Ils n'étaient que deux tout à l'heure !
Rocket3 : Malosse fonce, à l'attaque !
(Alex se mit à hurler et voulut refermer la porte du placard sur lui, mais Florine et Sylvain le tirèrent vers eux pour l'empêcher de se cloîtrer dans ce piège à rattata.)
Florine : Il faut rejoindre l'escalier de secours !
Seb : (il lança une ball) Kangourex go !
Florine : Seb !
Seb : Il faut les retenir ! Kangourex, attaque séisme !
(Le planché du couloir se mit à trembler, le linoléum se déchira et l'attaque de kangourex stoppa sans mal la course du malosse qui semblait déjà un peu fatigué.)
Seb : Bien Kangourex ! Et puissance cachée !
Florine : Courez !
(Florine ouvrit la marche mais se retourna paniquée, les garçons ne la suivaient pas. Si Seb essayait de retenir les gangsters, Alex traînait, il n'avait déjà pas l'air très sportif mais la peur faisait flageoler ses jambes, elles ne le portaient plus. Sylvain agrippa le jeune intellot et l'entraîna de force. Seb jetait des coups d'oeil inquiets à ses amis, si cet aspicot tardait trop, ce n'est pas simplement les ralentir qu'il faudrait mais carrément les affronter. Seb serra les dents.)
Seb : Grouillez vous ! Uppercut !
(Le kangourex fracassa la tête d'un rhinocorne qui fonçait sur eux tandis que Flo, Sylvain et Seb s'engouffraient dans l'escalier. Contre la volonté d'Alex qui voulait redescendre vers le rez-de-chaussée, Florine et Sylvain le tirèrent vers les étages.)
Seb : Maintenant Séisme !
Kaanngggourex !
Rocket : Aaaah !
(Le séisme était l'attaque qui ralentissait le plus les bandits. Seb, protégé des secousses depuis les premières marches d'escalier, rappela son pokémon en s'enfuit à toutes jambes dans la même direction que ses amis. Pendant ce temps, et alors qu'Aline et Kévin avaient miraculeusement échappés à leurs agresseurs, Félix, Janynce et Grégoire avaient nettement moins de chance.)
Félix : Pharamp, coud'jus !
Rocket 1 : Crustabri bouclier !
Crrustabri. (Le pokémon referma sa coquille pour se protéger du choc électrique. Le feunard à côté de lui encaissa fièrement sans broncher. Félix ne cessait de balayer ses yeux sur ces deux adversaires.)
Rocket 2 : Ah ! Ma feunarde est coriace, tu n'arriveras pas à la battre si tu privilégie les attaques étendues dans ce genre là. Tu vas devoir choisir entre tes deux adversaires. Ih ih. Néfertiti, lance flamme !
(Un jet de flamme brûlant recouvrit le corps de Pharamp qui hurla à la mort, plus par peur que par réelle douleur, mais lorsque les flammes et la fumée se dissipèrent Félix constata quand même de nombreuses brûlures sur le corps de Pharamp. Félix grinça des dents, il avait mal pour son pokémon.)
Rocket 1 : Laurence on n'est pas là pour faire la conversation avec ces gosses !
(Le rocket qui venait de parler
Félix : Aller Pharamp courage, coud'jus encore une fois !
Rocket 1 : Bouclier ! Mais qu'il est casse-couilles celui là !
(Le premier rocket était un homme maigre, aux cheveux, yeux et sourcils noir-bleuté comme le pelage d'un noctali. Il semblait facilement irritable et grincheux. La deuxième rocket, Laurence, avait un look d'intellectuelle. Elle était blonde, presque jolie mais son visage était gâchée par une énorme paire de lunettes sortie d'un feuilleton télévisuel policier des années 80. De surcroît sa tunique rocket semblait trop ample pour elle. Lorsque l'attaque électrique fut terminée, Crustrabri ouvrit à nouveau sa coquille, son maître remarqua dans ses yeux sa fatigue grandissante, cela redoubla son énervement.)
Rocket 1 : Fait ch***, sale gosse.
(Le rocket avait déjà perdu son mackogneur à cause de ce maudit Pharamp, mais heureusement son pokémon combat avait tellement affaibli le farfuret de Félix, que le garçon avait dû le renvoyer dans sa ball. "Un de moins", avait alors pensé le caïd rocket, mais ce pharamp n'allait quand même pas tenir tête à deux pokémon en même temps à vitam aeternam ?)
Rocket : Crustabri laser-glace !
Félix : Pharamp attention !
Laurence : Feunard flammèches.
(L'avantage des flammèches, et Laurence l'avait compris, c'était qu'elles avaient un champ d'action plus large. Avec un lance flamme il fallait viser sa cible mais Pharamp bougeait pour éviter le laser. Les flammèches éparpillées le touchèrent et lui brûlèrent encore un peu plus la peau.)
Meeeh !
Félix : Tiens le coup Pharamp !
("Il faut l'encourager, toujours l'encourager, comme s'il s'agissait d'un match ordinaire, sinon il va se laisser affaiblir et là on sera foutu." Face à l'ennemi, Félix ne faiblissait pas, mais dans sa tête il commençait à s'inquiéter. Le Cizayox de Janynce s'en sortait bien, ils étaient beaucoup plus puissant que les autres mais la jeune championne ne possédait sur elle que quatre pokémon, dont Cizayox qui était le plus fort. Une fois qu'il serait mis KO... Félix secoua la tête, il fallait resté concentré sur le match. Au delà de leur propre destin, c'était la mission de Alex, Aline et les autres qui était importante. Si Félix, Janynce et Greg étaient vaincus, même s'ils arrivaient à s'enfuir à temps, leur diversion tomberait à l'eau et leurs amis se retrouveraient à la merci des rockets. Félix entendit Janynce crier un nouvel ordre à son Cizayox.)
Janynce : Taillade !
Ci-ah !
Flow ! Empiflow !
("Je n'ai pas à m'inquiéter pour elle", pensa Félix en souriant discrètement.)
Félix : Spore coton ! Et éclair sur Crustabri, vises la corne !
Rocket : Petit con !
(Gérer deux adversaires en même temps ce n'était pas évident, mais Félix s'en sortait tant bien que mal. Viser la corne, même si crustabri se protégeait dans sa coquille, l'électricité pénétrerait et atteindrait son corps mou et sensible.
Le plus mal à l'aise était Grégoire. Grahyena n'avait pas tenu plus d'un combat face à un absol trois fois plus fort et agile que lui. Le solaroc de son cousin Jacob lui avait réussi à mettre KO le pokémon ténèbre. Il avait ensuite vaincu avec beaucoup d'efforts et un peu de chance un autre pokémon venu d'Hoenn, vibraninf. Désormais, il devait faire face à tropius. Il avait le désavantage du type, il le savait. Il était tenté d'envoyer braségali mais ce dernier n'était qu'un pokémon de concours, de beauté de surcroît. Que pourrait il faire face à ce monstre tropical ?)
Voix : Eh oh Grégoire ! Je te parles !
(Grégoire sortit de ses réflexions et regarda Félix, le garçon avait l'air aussi tendu que lui, mais Grégoire faisait tout pour garder son sang froid comme d'habitude, et puis aussi pour faire bonne figure devant la belle Janynce.)
Félix : Je vais m'occuper du tropius, passes sur le feunard !
(L'intelligence de Solaroc était surprenante, avant même que Grégoire n'ait à le lui demander, le pokémon tourna telle une roue dentée vers sa gauche et se plaça entre le pharamp de Félix et le feunard de la Team Rocket. Pharamp, soulagé, fit un bond de côté pour se mettre entre Tropius et Grégoire qui était à découvert.)
Félix : Royce viens m'aider !
Pyraw, raw !
(Félix regarda son pokémon sortir de sa ball avec un regard dur qu'il avait uniquement lorsqu'il était très inquiet. A part Janynce et son ténébreux rival, les dresseurs n'étaient plus face à leurs pokémon respectifs ce qui rendait l'affrontement encore plus compliqué. Ils étaient trois contre quatre gangsters, Félix devait gérer deux pokémon en même temps, formant ainsi une étoile mi pokémon, mi humaine. L'open space du premier étage était transformé en véritable champ de bataille.)
Rocket4 : Tranch'herbe.
Braww !
(Le tropius poussa un cri menaçant pour intimider son nouvel adversaire avant de balancer ses feuilles tranchantes sur Pharamp. Les folioles acérées lui entaillèrent les pattes avant, son sang chaud coulait sur son pelage jaune, il coulait aussi par dessus les brûlures infligées par Feunard. Pharamp avait encore beaucoup d'énergie vitale mais il souffrait le martyr. Félix s'était tourné vers son Pyroli qui faisait face à Crustrabri. Le type de Crustrabri, eau/glace, était un désavantage pour Félix, il aurait fallu que Pharamp continue face à lui et que Royce s'occupe de Tropius...)
Félix : Royce, déflagration ! Pharamp chargeur !
(Félix avait laissé son sac à dos chez Fugi mais avait pensé à emmener son sac de baies. Dissimulée dans la plus grande poche de son short, il extirpa une baie fraive. Tropius continuait son attaque tranch'herbe tandis que Pharamp concentrait son énergie. Félix attendit que Tropius face une pause dans son attaque et il interpella son pokémon.)
Félix : Pharamp regardes par ici !
Meeh ?
Félix : Manges !
(Il lança la baie fraive et Pharamp en allongeant le cou, la goba au vol.)
Pyro !!!
(Félix se mordit les lèvres, alors qu'il était préoccuppé par Pharamp, le crustabri des rockets en avait profité pour capturer Royce et l'agressait avec une attaque claquoir.)
Félix : Relâches tout Pharamp : tonnerre ! Royce utlise ton dernierecour pour te libérer !
(La technique fonctionna parfaitement, Félix fut soulagé. Royce avait dû se débattre comme un forcené pour tenter de se libérer du crustabri. Il jeta un coup d'oeil à tropius. Encore une petite attaque et c'était bon. Soudain, un vent violent bouscula les dresseurs et leurs pokémon. Tropius qui avait ses ailes déployées se retrouva propulsé en arrière et renversa un rang de chaises alignées pour former une petite salle d'attente dans l'open-space. Une centaine de papiers volait dans tous les sens. Félix jeta un regard en arrière, c'était le cyclone du tengalice du dernier rocket, celui qui affrontait Janynce. Son empiflor n'avait posé aucun problème au puissant Cizayox de la championne, mais ce tengalice était d'un tout autre niveau, il lui donnait du fil à retordre alors qu'il avait le désavantage du type.)
Janynce : Cizayox cru'aile.
Rocket 3 : Force-nature !
(Dans une danse mystique, Tengalice tourna sur lui même dans une vitesse prodigieuse, produisant à nouveau un vent semblable à son précédent cyclone. Il créa une tempête de papier, toutes les feuilles volantes éparpillées aux alentours tourbillonnaient désormais en tornade, comme une gigantesque colonne de papier. Tengalice expédia brutalement une nuée de feuilles sur Cizayox qui se protégea avec ses deux pinces massives et se plaça juste devant Janynce pour la protéger elle aussi. Tous les autres dresseurs, alliés ou ennemis et leurs pokémon furent ensevelis sous les papiers. Le rocket aux yeux noir agita vigoureusement ses bras pour écarter les feuilles et se mit à hurler.)
Rocket 1 : Yoann bor*** fais un peu attention à ce que tu fais !
Yoann : Désolé. Tengalice armure.
Janynce : Casse-brique !
(La technique briseuse de défense eut l'effet escompté et Yoann regarda son pokémon faiblir en fronçant les sourcils. Il fusilla la blonde du regard mais ne dit rien. De son côté, Grégoire tenait tête à la seule femme de l'équipe rocket et à sa si résistante feunarde.)
Grégoire : Solaroc, jet de pierre.
(De gros rochers tombaient de nulle part mais avec légèreté, la feunarde esquivait toutes les pierres sans problèmes, ses longues queues touffues ondulant comme des rubans gigantesques. La binoclarde des lunettes semblait confiante.)
Laurence : Ih, nitrocharge !
Feunaaaard.
(La nitrocharge secoua le solaroc, bien qu'ayant l'avantage du type, l'impact de l'attaque était plus douloureuse que les flammes elles mêmes. Solaroc essaya sans attendre l'ordre de Grégoire une force cosmik pour booster sa défense et sa défense spéciale.)
Greg : Vague psy !
Laurence : Uh, séduction !
Feunaard, rrrr...
(L'attaque de charme de la feunarde poussa le solaroc a limité la puissance de sa vague psy. Grégoire grognait intérieurement, lui qui était un séducteur né, il ne supportait pas de voir des dresseurs user de ce genre de techniques en plein combat.)
Laurence : Maitenant, lance flamme.
Grégoire : Force cosmik !
(Les deux dresseurs observèrent les réactions des pokémon : le jet de flamme puissant de la feunarde recouvrit entièrement le corps de solaroc. L'ambiance du match était insoutenable entre les feuilles de tengalice qui volaient dans tous les sens, la température du corps de feunarde, l'électricité statique produite par pharamp et les plaques de glaces engendrées par crustabri. Grégoire se rendit compte avec angoisse que Solaroc avait augmenté ses défenses au maximum, même avec force cosmik il ne pouvait plus aller au delà, pourtant ce n'était pas encore suffisant pour tenir tête à Feunard...
Laurence plissa les yeux en regardant le visage de Grégoire, une étincelle traversa ses yeux et son esprit.)
Laurence : Tiens mais au fait... Je te reconnais, tu es le cousin d'Adam.
(Malgré leur âpre combat, les rockets situés à sa droite et à sa gauche dressèrent l'oreille. Seul celui qui affrontait Janynce ne l'écoutait pas. Perturbé lui aussi l'espace d'un instant par cette phrase étrange, Félix se ressaisit rapidement en réalisant qu'il avait là l'occasion d'élaborer une stratégie, le temps que ses deux adversaires écoutent la conversation entre Laurence et Grégoire. Les beaux yeux bleus du garçon s'assombrirent brusquement.)
Grégoire : Vous étiez dans le manoir c'est ça ?
Laurence : (un sourire s'esquissa au coin de ses lèvres, elle semblait contente de sa découverte) Oui c'est bien toi... Cette situation montre que tu n'as toujours pas changé d'avis à notre propos.
Grégoire : (comme s'il crachait avec sa bouche si fière) Jamais !
Laurence : C'est bien dommage.
Grégoire : Où est Adam ?
Laurence : Pas ici, je suis navrée pour toi.
(Félix observait tous les recoins de la salle, chacun de ses adversaires, le pokémon de Janynce, celui de Greg et le sien. "Trouver une solution... Le fils à papa ne tiendra pas le coup et je ne veux pas mettre Janynce en danger. Alors Félix grouilles-toi !" hurlait il intérieurement, ses méninges fonctionnant à plein régime. Ses yeux se posèrent sur la porte du fond. Il redressa le buste et jeta discrètement un regard en arrière, là où se trouvait Grégoire et la blonde si bavarde. Félix posa à nouveau les yeux sur Cizayox. "Il peut encore défoncer une des deux portes, mais ces salauds ne nous laisseront pas passer, il faut une diversion... Ca y'est j'ai trouvé !".
Félix cria quelque chose à son pharamp et il parcourut des doigts sa ceinture de pokéballs.)
Rocket1 : (très agacé) Ca suffit Laurence ! Je t'ai dit d'arrêter de leur causer !
Félix : Fatal foudre sur tropius !
Meeeeehhh !
(L'éclair fut éblouissant pour tout le monde et le grondement du tonnerre assourdissant. Félix, imperturbable car il savait pertinemment quel effet allait avoir son attaque, se saisit du poignet de Janynce et de celui de Greg pour attirer leur attention. La championne et le coordinateur se tournèrent vers lui.)
Félix : Janynce, ton Cizayox est toujours en état de combattre ?
Janynce : Oui, c’est un coriace il a encore des ressources.
Félix : Et ton Solaroc Grégoire ?
Greg : Il devrait tenir…
Félix : (avec un air grave mais sûr de lui, il se saisit rapidement d’une nouvelle ball) Parfait.
Janynce : Tu as une idée Félix ?
Félix : Oui, j’espère juste que ça va marcher. Cylex à toi !
(L'ymphect sortit de sa pokéball pour découvrir un étrange champ de bataille. Ils étaient dans un immeuble, lui qui aimait tant être au grand air et les beaux paysages... En plus ces types en noir avec leurs pokémon féroces les encerclaient, lui son maître et ceux qu'il analysa comme étant ses partenaires. Cylex soupira mais aucun son ne sortit de la bouche du pokémon muet de naissance. Félix était en train de rappeler son pharamp pourtant encore en état de combattre. Les rockets semblaient se douter de quelque chose, la blonde nommée Laurence surtout. Le dresseur de tropius le renvoya dans sa pokéball sans faire de commentaire. Il parcourut sa ceinture de balls du bout des doigts, il lui restait deux pokémon. Il hésita un instant puis se décida pour la seule hyperball qu'il possédait. Dans un jet de lumière verdâtre elle libéra un gardevoir. Royce grogna en voyant ce nouvel arrivant, pour une raison inconnue son odeur lui rappelait celle de Farfuret. Félix avec son nouveau partenaire sembla se reconcentrer sur la feunarde de Laurence. Il fit un signe de tête à Grégoire pour qu'il s'occupe du Crustabri. La jeune femme semblait perturbée, sa feunarde était forte mais face à un pokémon de type sol du gabarit d'ymphect, ce n'était pas dit qu'elle résisterait.)
Félix : Grincement... Merde c'est vrai il est muet ! Cylex vibroscur !
(L'onde ténébreuse enveloppa Feunard et effraya le tropius ennemi situé à proximité.)
Grégoire : Maintenant solaroc, vague psy !
Félix : Royce morsure !
Laurence : Lance-flamme !
Rocket1 : Pistolet à ô !
Félix : A nouveau vibroscur !
Janynce : Griffe acier !
(Le brouhaha créé par toutes ces attaques simultanées était terrible. Félix profita de l'occasion, il se pencha à l'oreille de Grégoire pour lui parler sans que les rockets ne l'entendent. Greg hocha la tête positivement. Les deux garçons échangèrent un regard grave mais entendu.)
Félix : Janynce remonte ton écharpe, prépare toi à te protéger le visage mais reste alerte, je vais avoir besoin de Cizayox.
Janynce : Ok.
Félix : Grégoire, on fait comme on a dit, tu es prêt ?
Greg : Autant qu’on peut l’être dans une pareille situation.
Félix : Alors en avant ! Cylex, tempête de sable !
(« Qu’est ce qu’il a besoin de faire des phrases à rallonge comme ça celui là ? » pensa Félix qui gardait toutefois les yeux rivés sur son Ymphect qui lançait sa tempête de sable. Félix attrapa le col de son pull et le dressa devant sa bouche et son nez puis se mit à plisser des yeux dès qu’il sentit les premiers grains de sable lui griffer le front. Grégoire, le visage enroulé dans son écharpe de soie cria après Solaroc, totalement insensible à l’attaque d’Ymphect.)
Grégoire : Poliroche doublé d'une psyko !
Félix : Royce danseflamme autour de gardevoir !
(La psyko frappa Feunard et Crustabri, quant à Royce, gêné par la tempête de sable, il réussit à emprisonner le gardevoir ennemi dans un cercle de feu. Le pokémon ne fut presque pas blessé mais la barrière de flammes était haute et séparait le pokémon psy et son dresseur du reste de l'équipe.)
Félix : (à travers le col de son pull) Janynce, c'est le moment pour Cizayox ! Sors nous de cul de sac !
(Janynce hocha la tête positivement mais avec la tempête de sable, Félix ne le vit pas. La jeune fille cria d'une voix très forte.)
Janynce : Cizayox tête de fer !
(Cizayox, lui aussi insensible à la tempête de sable fila à travers le nuage et finit par être hors de vue de Janynce, Félix et Greg. Un craquement monstrueux résonna au fond de la pièce, la tempête de sable s'engouffra dans la nouvelle brèche et la visibilité fut meilleure. Mais avant que le gros nuage de sable ne se dissipe dans les salles voisines, Félix avec une rapidité digne de son farfuret rappela Ymphect qui ne pouvait pas courir, il saisit la main de Janynce et l'entraîna avec lui vers la prochaine salle, Grégoire et Royce sur leurs talons. Solaroc qui avait boosté sa vitesse n'eut aucun mal à les suivre.)
Janynce : Cizayox coupe vent !
Ciii...
(Cizayox créa une tornade au milieu de la tempête de sable et la propulsa vers les rockets. Ils se retrouvèrent tous à terre, la peau griffée par le sable, suffoquant, incapables de rouvrir les yeux. Seul Crustabri fut un peu épargné en refermant sa coquille. Cizayox, dans une hâte, rejoignit sa dresseuse qui courait avec ses compagnons dans les couloirs, à la recherche d'une cachette temporaire où ils pourraient soignés leurs pokémon avant que les bandits ne les rattrapent.
Ymphect partit, la tempête se dissipa très vite. Les quatre rockets se relevaient en grimaçant, le choc contre le sol ou le mur pour Yoann avait été dur, pour leurs pokémon aussi apparemment. Gardevoir ne se plaignait pas mais on lisait dans son regard sa mauvaise humeur, quant à Crustabri et Feunard bien qu'encore debouts et aptes au combat, ils semblaient fatigués.)
Tenga... (Le pokémon plante, à genoux, lança un regard suppliant à son maître. Il était épuisé et blessé, il avait une belle entaille sur ce flan. Le rocket, qui ignorait la compassion, ne comprit pas que Janynce, avec sa grande douceur envers les pokémon avait préféré affaiblir Tengalice en jouant la carte de l'épuisement, plutôt que de le mettre KO avec les attaques les plus violentes de Cizayox. C'était plutôt facile, vu que Tengalice bougeait sans cesse pour esquiver et attaquer le plus vite possible. Tout ce que Yoann voyait, c'était que son pokémon n'était plus en état de combattre.)
Yoann : La petite garce, elle a réussi à abattre Tengalice avant de filer.
Tenga...
Yoann : Arrêtes de geindre, j'ai compris ! Reviens !
Laurence : (il fronça les sourcils) Pourquoi s'en vont ils vers l'intérieur ?
Rocket n2 : Ils sont venus libérer les otages, réveilles toi !
Laurence : Toi réfléchis un peu Jame. Ils ne tiendront pas jusqu'au quatrième étage. Pourquoi ils ne s'enfuient pas ?
Yoann : (le regard plein de haine) Parce que ce sont des gamins stupides. Vas y Scarhino !
Jame : (il sortit deux de ses pokéballs) Crustabri je n'ai plus besoin de toi. Ossatueur sors de là !
(A peine sorti de sa ball, Ossatueur jongla avec son os et frima devant son dresseur.)
Jame : (en aboyant comme un démalosse) C'est pas le moment Ossatueur ! Amènes toi !
(Laurence voulut dire quelque chose mais se ravisa. Elle hésitait sur ce qu'il fallait dire à ces deux têtes de Tarinor de Jame et Yoann. Le quatrième rocket, jusqu'alors fort silencieux, se décida enfin à parler.)
Rocket4 : La blonde je l'ai reconnu, c'est la championne d'Oliville. Stupide ? Je ne crois pas.
(Stressé et énervé, Jame ne l'écoutait pas, il courait derrière Yoann, tous deux accompagnés de leurs pokémon, pour rattraper les trois intrus qui avaient eu l'idée saugrenue de pénétrer dans la tour radio désormais aux mains des rockets.
Laurence regarda un instant son quatrième partenaire, intriguée. Elle aussi sentait que quelque chose ne tournait pas rond dans cette histoire.)

A suivre...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]