Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 60
Nom de l'œuvre : Nouvelle Génération Tome II : Les trois héritiers Nom du chapitre : Mission sauvetage (partie III)
Écrit par Tracy Chapitre publié le : 13/5/2012 à 19:36
Œuvre lue 80739 fois Dernière édition le : 28/9/2012 à 15:50
[ Retour - Bas de page ]
Chapitre 60

Mission sauvetage.

Partie III : Ange et démon.

Warf ! Warf !
(L'arcanin d'Aline grattait le bas d'une porte, située à quelques mètres du lieu où ils avaient combattus Myriam et Adolf. La jeune fille s'approcha, encore une fois il lui sembla entendre quelqu'un parler.)
Kévin : Qu'est ce qu'il a ton cleps ?
Aline : Chut...
Kévin : (dans un murmure mauvais) Encore ces connards de rockets ?
(Le coeur d'Aline battait la chamade, elle y croyait : derrière cette porte il y avait sans doute les otages. Dans un mouvement lent et en silence elle abaissa la clenche. La porte était verrouillée. Elle poussa un grommellement à peine audible. Kévin fit frémir ses narines, tel un tauros en colère. Il sortit une nouvelle ball.)
Kévin : Carabaffe vas y !
Aline : Attends ! Après ce qui s'est passé au troisième étage, on devrait...
(Kévin ne l'écoutait pas, il en avait marre que cette gourde lui vole la vedette. Aline eut tout juste le temps de s'écarter pour ne pas être blessée par l'attaque de carabaffe.)
Kévin : Coup de crâne sur la porte !
Cara cara !
CRAC !
(Le bois de la porte céda au niveau de la serrure dans un craquement désagréable et la porte s'ouvrit. Comme Aline le redoutait, un rocket les attendait derrière. Mais coup de chance il était seul, enfin façon de parler puisqu'il y avait derrière lui une trentaine de personnes tous ligotées et pour certaines bâillonnées. Kévin sourit, triomphant, Aline elle se dépêcha d'attraper une pokéball.)
Rocket : Qui êtes vous ?!?
Kévin : La cavalerie, carabaffe dérouille moi ce looser !
Otage : Attention il est armé !!!
(Effectivement, au lieu de sortir une ball, Aline vit avec horreur le sbire sortir un révolver. Il tira vivement sur le carabaffe qui chargeait dans un nouveau coup de crâne. Le pokémon se prit une ball dans la carapace.)
CARA !!!
Kévin : Pu**** carabaffe !!! Ca va ?!?
Rocket : (il pointa son flingue sur Kévin) Bouges pas morveux !
(Aline avait libéré Flash dans le couloir, espérant qu'il serait à l'abri des coups de feu derrière Kévin et elle. Alors que le rocket les menaçait de son arme, elle fronça les sourcils, serra les dents et, les larmes au coin des yeux, elle hurla.)
Aline : Flash, vive attaque couplé à cage éclair !!!
(Le pokémon surgit entre les jambes de la jeune fille, sauta par dessus le carabaffe à terre qui se tordait de douleur et renversa le rocket qui tira deux coups de feu sans viser. Aline ferma les yeux lors des détonations, tous les muscles de son corps étaient crispés. Elle ne sentait rien, elle n'était pas touché, mais Kévin ? Et Flash ? Elle entendit un râle, celui du rocket. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle découvrit le gangster au sol, secoué de convulsions, le Voltali d'Aline à ses pieds, en train de grogner méchamment. Il avait fait tomber le révolver et la cage-éclair avait fonctionné. Aline regarda frénétiquement autour d'elle, Kévin s'était rué auprès de son carabaffe qui n'arrêtait pas de crier. Aline remarqua alors deux impacts de balles dans le mur derrière elle, à une cinquantaine de centimètres de sa tête. Elle soupira et sentit une larme coulée sur sa joue, mais elle se ressaisit rapidement. Elle fonça vers le rocket paralysé et éloigna un peu plus l'arme à feu de lui.)
Aline : Surtout surveilles le bien Flash, s'il bouge : attaque éclair.
("Warf !" affirma le Voltali. Aline s'approcha des otages, certains pleuraient de soulagement.)
Homme : Vous n'êtes pas des rockets vous, n'est ce pas ???
Aline : (elle sourit) Non, bien sûr que non.
(Elle se tourna vers Kévin.)
Aline : Kévin comment va ton carabaffe ?
Cara ! Cara ! Cara! Cara !!!
Kévin : (râleur mais inquiet malgré tout) Je sais pas ! Il ne saigne pas beaucoup, la balle n’a pas l’air d’être rentrée dans sa carapace mais il n'arrête pas de hurler, je n’comprends pas !
Femme : Détachez moi ! Je suis l'assistante de l'infirmière Joëlle !
Femme2: (en sanglots) Détachez nous tous !!!
Rocket : Arh, arg... (Aline avait entreprit de détacher la première femme, en entendant les gémissements du rocket, elle ne prit même pas la peine de se retourner et lança son ordre.)
Aline : Flash cage éclair.
Raw !
Rocket : Aaaarrrg !
Aline : Merci mon beau.
Femme : (libérée, elle se massa les poignets) Oh merci à vous !
Kévin : S'il vous plaît regardez mon pokémon !!!
(Aline commença à détacher les liens de la seconde femme qui ne cessait de pleurer. Un homme à ses côtés regardait Aline avec un sourire chaleureux, on aurait dit qu'il venait de voir un ange. Une fois la jeune femme libérée, Aline lui prit les épaules et lui parla d'une voix douce mais ferme.)
Aline : S'il vous plaît, j'ai besoin de vous : il faut libérer vos amis.
Femme2 : (secouée par des spasmes, elle essayait de se calmer malgré tout) Ou... Oui... Oui...
Femme : (devant le carabaffe) La balle n'a fait qu’effleurer la carapace et son corps est intact.
Kévin : Bah alors qu'est ce qu'il a à crier comme ça ?
Femme : Il a été brûlé par le passage de la balle, avec un anti-brûle ça devrait passer immédiatement.
(Kévin sortit le médicament adéquat de sa besace, un flacon rouge et orange avec vaporisateur. Il actionna le spray et pulvérisa l'anti-brûle sur la blessure de Carabaffe. Les cris du pokémon baissèrent d'un octave puis cessèrent totalement.)
Kévin : (le regard dur) C'était bien la peine de me faire tout ce cinéma ! J'ai cru que tu étais à l'article de la mort !
("Cara..." dit simplement le carabaffe honteux mais soulagé, la douleur était évanouie.)
Aline : (elle sourit) Carabaffe n'a rien ? Parfait ! Kévin viens m'aider à les libérer.
Kévin : J'uis là.
(Aline était en train de libérer le jeune homme d'à peine vingt ans qui la regardait avec reconnaissance.)
Homme : Je m’appelle Rémus et vous qui êtes vous ?
Aline : (tout en défaisant ses liens) Moi c’est Aline Léon et lui c’est Kévin Chen. Le professeur Fugi nous a parlé de vous Rémus. Vous êtes entré ici pour sauver votre petite amie c’est ça ?
Rémus : (son sourire s'effaça, remplacé par une panique brutale) Oui ! Mais je ne l’ai pas retrouvé !
Kévin : (il releva brusquement la tête alors qu’il détachait un autre prisonnier) Quoi ? Vous voulez dire que tous les otages ne sont pas ici ?
Agent Jenny : Pas dans cette pièce en tout cas.
Rémus : (il pleurait à chaudes larmes) On ne sait même pas s’ils sont encore en vie !
(Aline qui avait fini de le détacher tenta de le rassurer.)
Aline : Ils l’étaient encore hier en tout cas, c’est votre fiancée qui nous a appelé. En réalité elle a appelé ma sœur mais on est tous venu pour vous secourir, ne vous inquiétez pas, je vous jure qu’on va la retrouver votre Natacha !
Rémus : Snurf, snif ! Vous… Vous avez dit « tous » ?
Aline : Oui, il n’y a pas que nous deux, il y a aussi mon frère, ma sœur, ses amis, la championne d’Oliville…
Rémus : Janynce ? Janynce est venue ?
Agent Jenny : Ne perdez pas de temps, détachez moi !
Kévin : (agacé) Ouais ouais c’est bon j’arrive. Aline grouilles toi de détacher les autres !
Aline : (toujours aussi zen avec Kévin) Du calme Kévin, on y est presque.
Rémus : Je vais vous aider.
(La jeune Léon jeta un coup d'oeil au rocket, il bougea un peu, Flash lui donna un bonne décharge électrique et le bandit s'évanouit à nouveau. "Plus la peine de le surveiller d'aussi prêt", songea t'elle.)
Aline : Flash, vas ronger leurs liens.
Agent Jenny : (elle se releva en frottant ses poignets) Merci. Ces ordures m’ont pris mon caninos et mon arme de service !
Aline : Alors prenez le pistolet de ce type là.
(La gendarmette se saisit de l'arme à feu qui traînait sur le sol à quelques mètres du rocket.)
Agent Jenny : J’espère que vos amis sont prudents. C’était de la folie pure de rentrer dans cette tour sans adulte avec vous.
Kévin : Uh ! Vous êtes tous des adultes et pourtant, visiblement, on s’en sort mieux que vous jusqu’à présent.
Agent Jenny : Tu es toujours aussi arrogant ?
Aline : Non, d’habitude il est pire.
(Aline, Kévin, Rémus, l'agent Jenny, l'apprentie infirmière, la madeleine, Flash et Carabaffe eurent rapidement fini de libérer les prisonniers.)
Aline : Tout le monde est détaché Flash ? Kévin ?
Volta, rwa rwa !
Rémus : Oui je crois que c’est bon.
Aline : (elle affichait un grand sourire confiant) Génial ! Alors on va vous escorter jusqu'à la sortie.
Rémus : Mais... Pour ma fiancée ? Vous m'aviez dit...
Homme : Et nos pokémon ?!?
Kévin : Eh oh ! Une chose à la fois ok ?
Aline : Kévin manque de tact mais il a raison, on va vous mettre en sécurité. Après je vous jure qu'on ne sortira pas de cette tour tant que nous n'aurons pas retrouvé les derniers otages.
Agent Jenny : A part Natacha, il manque le directeur, sa secrétaire et mon collègue policier.
Rémus : Ce... Ce n'est qu'une idée mais il est possible qu'ils soient tous enfermés au dernier étage, dans les bureaux de la direction.
Aline : (elle réfléchissait) D'accord... On va les chercher mais d'abord, direction l'escalier de secours.
Kévin : Et on se grouille !
(L'agent Jenny, armée, prit la tête de la marche en compagnie de Kévin qu'elle fusillait du regard et d'un employé de la tour qui leur montrait le chemin. Aline elle fermait la marche, Rémus à côté d'elle, lui demandant cent fois si elle ramènerait sa fiancée en vie.
Pendant ce temps, au premier étage, dans les toilettes des hommes, Grégoire, Janynce et Félix soignaient leur pokémon. Félix n'était pas très rassuré, si les rockets les découvraient ici, dans ce cul-de-sac non aéré ils auraient vite fait de les endormir ou de les paralyser avec des spores pokémon pour les capturer sans avoir à combattre. Janynce avait eu l'idée brillante de placer devant les toilettes des femmes son Cizayox comme gardien. Ainsi, les rockets croiraient sans doute qu'ils étaient cachés dans ces WC là. Félix et Grégoire avaient été aussi impressionnés l'un que l'autre par l'ingéniosité de la jolie blonde, mais après tout, elle était championne d'arène.)
Félix : (dans un murmure, pour ne pas se faire repérer) Je trouve que ton Cizayox s'est beaucoup amélioré depuis la dernière fois...
Janynce : Je suis obligée. Maintenant que je suis championne, j'ai de lourdes responsabilités. En plus, si je veux garder mon titre à long terme, il faut que je devienne maîtresse pokémon.
(Grégoire qui utilisait un rappel sur son gradhyena pendant que Solaroc buvait sa super-potion dévorait Janynce des yeux.)
Greg : Combattre la Team Rocket fait partie de tes devoirs de championne ?
Janynce : Oui...
Greg : (le ton sincère) Tu es vraiment courageuse. Moi, même si j'avais votre niveau en tant que dresseur, je n'aurais jamais assez de bravoure pour être champion d'arène.
(Il avait brièvement regardé Félix en disant cela, le jeune homme se sentit à la fois flatté et terriblement irrité, pourquoi avait il le sentiment que même cette phrase était parfaitement calculée pour draguer Janynce ?)
Janynce : (avec un léger sourire modeste et discret) Depuis mon enfance, j'aide les pokémon en détresse, c'est le rôle de ma vie. La Team Rocket... Ils incarnent ce qui se fait de pire comme genre de dresseurs. Ils utilisent les pokémon comme des objets, sont avides de puissance et de domination. Même ses propres pokémon, on ne peut pas les respecter en agissant ainsi.
(Pour une raison qui échappa à Félix, elle se tourna vers lui plutôt que vers Grégoire pour terminer sa phrase. Les yeux bleus de Janynce, remplis de détermination, se fixèrent sur les siens. Ses joues rosirent alors que les mots de la jeune fille se gravaient au fer rouge dans son esprit.)
Janynce : Ce que je fais maintenant, je ne le fais pas pour sauver Natacha, je le fais pour les pokémon, pour tous les pokémon de ce monde. Je le fais parce que c'est notre devoir de dresseur. Et je le fais parce je sais que je pourrais toujours compter sur toi et sur ta soeur, jusqu'à la fin.
Félix : (ému) Janynce...
(Alors que le jeune Léon, oubliant l'espace d'un instant la situation critique dans laquelle ils se trouvaient regardait Janynce avec des yeux de magicarpe frit, un "boum" sonore se fit entendre. Janynce se redressa brusquement, elle entendit son Cizayox crier.)
Félix : (dans un grognement, il attrapa une de ses pokéballs) Ils sont là...
Voix : Je sais que vous êtes là dedans les mômes ! Sortez si vous voulez combattre à la loyale, sinon c'est para-spore et hop ! Fini pour vous.
Ciza...
(Le cri de Cizayox était étouffé, ils avaient réussi à l'avoir. Les trois ados se regardèrent, leurs coeurs battant la chamade à l'unisson, ils savaient ce qu'ils allaient faire, ils l'avaient décidé immédiatement après être entrés dans les toilettes.)
Greg : On y va ?
Félix : Maintenant !
(Grégoire fit volte face et tira une chasse d'eau. Les deux rockets, Jame et Yoann eurent du mal à comprendre que le bruit provenait des toilettes des hommes, mais pour Cizayox, le bruit de la chasse d'eau était le signal convenu. Le pokémon était allongé sur le sol, un scarhino s'était assis sur son dos après une frappe-atlas puissante et Cizayox faisait mine d'avoir été vaincu. Le pokémon acier se souleva brusquement, avec une force que scarhino ne soupçonnait pas. Dans une cru'aile rapide, Cizayox expédia scarhino contre le mur, il fit volte-face et fit barrage à l'ossatueur avec un mur de fer avant de le frapper avec sa griffe-acier. Les trois ados surgirent des WC's voisins, le pyroli de Félix et le gradhyena de Greg de nouveau sur pieds, en première ligne, décevant ainsi le parasect et Yoann son dresseur qui espéraient les stopper avec le para-spore à leur sortie des toilettes des filles. Pyroli identifia immédiatement le parasect comme un pokémon de type insecte et il se jeta sur lui la gueule ouverte sans attendre les ordres de son dresseur. Il utilisa ses crocs de feu sur le pokémon qui souffrit d'une grave brûlure mais réussit à riposter avec son para-spore.)
Pyraw, arg...
Félix : Royce sur le scarhin... Royce ?
(Félix regarda sans comprendre son pokémon feu se recroqueviller en grognant, il avait l'air de souffrir d'un mal invisible.)
Grégoire : (les sourcils froncés) Gradhyena attaque mâchouille sur Ossatueur ! Félix, je l'ai vu le parasect a utiliser ses para-spores.
Yoann : Il va surtout les utiliser sur vous ! Para-spore !
(Le parasect, bien affaibli par les crocs de feu de Pyroli, rassembla ses dernières forces pour saupoudrer les trois dresseurs avec ses spores. Gradhyena bondit par dessus les rockets et échappa au nuage, mais les trois ados ne pouvaient rien faire.)
Janynce : (dans un cri strident) Cizayox !!!
(Le pokémon acier tourna vivement la tête, bondit auprès de sa dresseuse et utilisa son coupe-vent pour repousser le nuage juste à temps. Royce, malgré sa paralysie, réussit à cracher un lance-flamme sur le parasect et le mit KO. Félix le rappela dans la foulée.)
Félix : Ne t'esquinte pas Royce ! Reviens !
Jame : (il grogna entre ses dents en changeant de pokémon) On va monter d'un cran, Ossatueur !
(Scarhino, qui avait finalement cerné la personnalité du Cizayox, profita de l'ouverture créée suite au coupe-vent et utilisa une technique close-combat qui terrifia la jeune championne. Son cizayox si solide, si puissant, s'écroula au sol. Derrière les caïds rockets, Gradhyena se battait avec le nouvel arrivant, Ossatueur. Grégoire ne voyait pas grand chose et cela le contrariait énormément. Il ne pouvait pas conseiller ou soutenir son pokémon. En voyant le désappointement de son amie, Félix envoya rapidement farfuret au combat, il pensait qu'il serait le plus adapté face à ce terrible scarhino.)
Yoann : (avec un sourire) Mon scarhino est plus puissant que le Cizayox de ta blondasse, tu crois que ce minuscule farfuret va en venir à bout ? Hin, hin...
Far... (Le farfuret qui comprenait de mieux en mieux les humains et surtout, reconnaissait son nom, fusilla du regard le rocket qui osait mettre en doute ses capacités.)
Jame : (énervé) Tu vas pas faire ta Laurence à bavasser comme ça ! Ossatueur, mass'os !
Greg : Gradhyena jet de sable !
(Avec adresse et aussi un peu de chance, Gradhyena envoya sa giclée de poussière dans les yeux de l'ossatueur. Aveuglé, il abattit sa mass'os sur le sol à côté du pokémon ténèbres et ne le toucha pas.)
Greg : Morsure !
Graw !
(Profitant qu'il était à sa portée, Gradhyena mordit ossatueur jusqu'au sang. Le pokémon se débattit violemment et malgré sa cécité passagère provoquée par le jet de sable, il réussit par hasard à donner un coup de mass'os à son adversaire. Gradhyena lâcha prise et recula pour ne pas se prendre un deuxième coup.)
Greg : (inquiet) Gradhyena reviens vers moi, je veux te voir !
(Obéissant, le gradhyena tenta de contourner les deux rockets pour pouvoir rejoindre l'autre côté du champ de bataille. Jame saisit l'ouverture.)
Jame : Ossatueur faux-chage !
(Gradhyena n'avait pas trente-six chemins possibles pour revenir près de son maître, Ossatueur qui venait de récupérer l'usage de ses yeux suivit les mouvements du gradhyena. Au moment adéquat, il lança son faux-chage et gradhyena fut renversé. Blessé aux pattes, il s'étala sur le sol et glissa sur le flanc devant son maître.)
Jame : (confiant) Le voilà ton sac à puces... Plus qu'une attaque ou deux et ce gradhyena ira manger les pissenlits par la racine Ossa' !
(L'ossatueur jongla avec son os, les combats l'excitaient et lorsque son dresseur était content, cela le faisait jubiler lui aussi. Gradhyena se remit debout tant bien que mal, ses pattes lui faisaient mal.)
Jame : Ossemerang !
Grégoire : Gradhyena attention !
(Gradhyena tenta d'esquiver en sautant, mais le gros os balancé par Ossatueur le toucha au bassin. Le pokémon de Greg poussa un cri aigu avant de s'écrouler sur le sol. Il était encore éveillé mais ne pouvait plus bouger, il devait être blessé à la hanche.)
Grégoire : (fou d'inquiétude) Gradhyena !
Jame : (avec un sourire diabolique) Achèves le !
(Ossatueur bondit en brandissant sa mass'os dans l'intention de l'abattre sur le crâne de gradhyena. Un coup pareil, ce n'était pas le KO mais la mort qui l'attendait. L'instinct de Grégoire l'avait averti et sans que le jeune dresseur ne s'en rende vraiment compte, avant même qu'Ossatueur ait pu prendre son élan pour sauter, Greg s'était élancé à travers le champ de bataille. Il plongea sur son gradhyena, le serra contre lui et tous les deux firent un roulé-boulé sur le sol. La mass'os s'abattit à quarante centimètres du crâne de Greg. Allongé sur le sol, le coordinateur qui avait déjà sorti la ball de gradhyena durant sa course, rappela son pokémon avant que son adversaire soit à nouveau tenté de le frapper mortellement. Greg leva les yeux pour voir l'ossatueur au dessus de sa tête, le pokémon le fixait intensément avec ses pupilles minces. Jame le rocket jura et cracha son ordre sinistre.)
Jame : Eclate lui le crâne.
Oss ?
Jame : Tu m'as bien entendu, tues-le !
(Jame pointa son doigt sur le jeune Richemont. Ossatueur hésita un bref instant, il lui était déjà arrivé de blesser gravement des pokémon au point de les tuer mais jamais un humain. Les humains étaient les maîtres, les pokémon devaient leurs être loyaux... Il regarda une nouvelle fois Greg dans les yeux, puis, les ordres de son dresseur résonnant dans sa tête, il leva sa massue en os et l'abattit sur le crâne de Grégoire.)
Janynce : Laser glace !
(Un rayon glacé d'un bleu très lumineux traversa le mince couloir et balaya l'ossatueur en plein mouvement. Grégoire avait fermé les yeux, de peur, mais le souffle du rayon glacé lui fit les réouvrir brusquement. Il redressa le buste vivement et vit l'ossatueur gelé, écrasé contre le mur, son dresseur tétanisé à ses côtés.)
Greg : Waouh...
(Grégoire se retourna, Janynce avait sorti un Azumarill tandis que le farfuret de Félix s'occupait du scarhino ennemi qui avait eu le dessus sur Cizayox. Le pokémon aquatique bombait le torse et serrait ses petits poings avec détermination. Grégoire était estomaqué. La puissance des pokémon de Janynce et l'aplomb de la dresseuse étaient phénoménaux. Bien entendu, il avait déjà pu constater par lui même la force de Cizayox, mais il s'était concentré avant tout sur son propre combat. Là il était sans défense, sans pokémon à ses côtés et cette fille, aussi belle que l'aurore et aussi gracieuse qu'un altaria venait de lui sauver la vie. Ironie du sort, lui qui avait passé son adolescence à draguer des jeunes filles en profitant de leur détresse, devait son salut à une dresseuse qu'il essayait de séduire. Il observa attentivement, sans bouger, le combat de Janynce et de son Azumarill qui était intervenu pour le sauver.)
Greg : (dans un murmure) Nom d'un... caninos. Cet Azumarill est dix fois plus puissant que celui de Sylvain.
Jame : Reviens Ossatueur, Minotaupe à toi !
(Grégoire vit la sombre-ball se dégoupiller à ses pieds, laissant apparaître un pokémon qu'il n'avait encore jamais vu, brun et rouge, avec des bras en forme de foreuse et un museau allongé.)
Grégoire : (dans un murmure) Qu'est ce que c'est que ce...
(Coupant court à ses réflexions, Jame lança un ordre à son nouveau pokémon.)
Jame : Griffe !
(Le pokémon enjamba Grégoire pour aller affronter Azumarill et Farfuret. Jame regarda son pokémon puis baissa ses yeux noirs sur Grégoire. Le rocket se rapprocha du coordinateur d'un pas raide. Grégoire chercha à tâtons ses pokéballs mais il n'arrivait pas à se saisir d'aucune d'elle. Il entendit la voix de Félix qui criait.)
Félix : Grégoire reste baissé !
(Le farfuret de Félix passa comme une flèche au dessus du crâne de Greg après avoir frappé le minotaupe au passage. Azumarill fit volte-face et encaissa l'attaque koud'korne de Scarhino à la base destinée à Farfuret. Farfuret s'interposa entre Jame et Greg et déploya ses griffes pour l'impressionner et le dissuader de s'attaquer à Grégoire.)
Jame : (la mine sombre et colérique) D'accord petite merde... Minotaupe, viens ici et occupe toi de
farfuret, griffe-acier !
Félix : Hâte !
Janynce : Azumarill, boul'armure !
Yoann : Inutile minette, Casse-brique !
(Félix tourna immédiatement la tête vers Yoann, les sourcils froncés "Il l'a appelé "minette" ?" songea t'il dans une montée de testostérone. Il vit la défense d'Azumarill se briser sous le coup de Scarhino, le choc fut violent mais l'Azumarill de Janynce était robuste. Hypnotisé par la présence de Janynce et le danger que courait son pokémon, Félix en oublia son propre partenaire. Farfuret avait utilisé sa technique hâte pour éviter l'attaque de minotaupe mais Jame avait aussitôt trouver une parade.
Jame : Tour rapide !
(Telle une toupie, minotaupe partit en rotation dans la direction opposée de Farfuret. Le pokémon en pleine course à grande vitesse ne s'attendait pas à ce genre de stratégie et s'emplafonna dans le minotaupe. Il se retrouva projeté au sol mais se releva aussitôt malgré la douleur. Il fut surpris de ne pas entendre d'encouragement de la part de Félix alors il le chercha du regard. Il le surprit en train de regarder Janynce et son Azumarill. Farfuret grimaçait, à la fois de douleur mais aussi de colère. Très énervé, il cria après son dresseur.)
Far ! Far far ! => Félix ! Espèce de nidoran en chaleur !
(Le cri de colère et de détresse attira l'oreille de Félix, les yeux du dresseur et ceux du Farfuret se croisèrent.)
Far far far far ?!? => Ca te dérangerait te t'occuper de moi un peu pour changer ?!?
Félix : Farfuret derrière toi !
(Cette fois c'était Farfuret qui ne prenait plus garde à son adversaire. Jame ordonna un combo-griffe à son minotaupe et le pokémon arriva rapidement dans le dos de Farfuret. Prévenu juste à temps par Félix, Farfuret bondit si haut pour éviter le minotaupe qu'il put se suspendre aux néons accrochés au plafond du couloir. Félix l'appela.)
Félix : Arrête de râler Farfuret, je suis toujours là ! Et dans une minute, on en aura fini avec eux !
(Farfuret regarda son dresseur et hocha la tête en guise de réponse.)
Jame : (il pesta) Pauvre idiot ! Minotaupe fais le descendre : lance-boue !
Félix : (avec un léger sourire, cette fois il n'avait pas oublié son adversaire lorsqu'il parlait à Farfuret) Feinte !
(Farfuret disparut avant d'être touché par le jet de boue. Il réapparut brusquement derrière minotaupe et le frappa de toutes ses forces. Le pokémon taupe roula sur le sol, alors Jame et Yoann échangèrent un regard anxieux, regard qui n'échappa ni à Janynce, ni à Félix.
"Ils sont à bouts songea l'aîné des Léon. Je parierais ma ceinture de pokéballs complète qu'ils n'ont plus de pokémon pour combattre. C'est le moment d'en finir." Félix essaya de réfléchir vite à la meilleure stratégie à adopter. Il finit par serrer le poing en esquissant un léger sourire.)
Félix : Farfuret, déchaîne ton blizzard !
Far, far !
(Alors que Scarhino et Azumarill était en plein affrontement - le pokémon insecte tentait une empal’corne mais Azumarill tenait bon et agrippait la corne de Scarhino dans un rapport de force musclé – le blizzard se leva contre les pokémon des rockets. Azumarill fut lui aussi pris dans la tempête glacée de Farfuret mais il était beaucoup plus résistant que Scarhino et Minotaupe aux attaques de type glace. Scarhino, le plus puissant des deux, fut balayé par le blizzard, il restait trop fragile face au froid et son combat contre Cizayox et Azumarill l’avait beaucoup affaibli. Minotaupe tenta d’instinct de creuser un tunnel pour se protéger, ignorant qu’il était dans un immeuble. Avec ses grosses pattes pointues il perça le plancher et cela ne servit à rien. Sans abri, il prit de plein fouet l’attaque blizzard et tomba KO devant Félix dont les lèvres dessinaient désormais un sourire triomphant.
Jame était crispé et tremblait comme une feuille, pas tant de peur que de haine à l'encontre de ces trois gamins. Yoann, plus calme que son compère, sortit une dernière pokéball, Janynce fronça les sourcils et fusilla le rocket du regard. Le sbire soutint ce regard bleu intense sans mal et lança son ultime ball. Félix se tenait prêt à lancer son prochain ordre à Farfuret, son pokémon n'avait presque pas subi de dégâts mais il s'était tellement déchaîné qu'il était essoufflé. Il remarqua alors l'attitude étrange de Jame, son instinct lui disait qu'il s'apprêtait à prendre la fuite. Alors que la ball de Yoann se dégoupillait, le dresseur baissa les yeux sur Grégoire qui se tenait sur ses appuis depuis un moment, attendant l'instant opportun pour se relever et rejoindre ses amis. Il était si près de lui, il aurait pu l'attaquer, le blesser, peut être même le tuer... Grégoire déglutit avec difficulté devant le regard assassin de Yoann. Un sablaireau raux griffes acérées se tenait à côté du coordinateur, il faisait face à ses deux adversaires mais Yoann hésitait fortement entre faire décapiter Grégoire par son pokémon et lancer une dernière attaque sur les deux pokémon glace. Farfuret sautait sur place, il mourrait d'envie de retourner au combat, de frotter ses griffes contre celles de Sablaireau. Azumarill lui, immobile, fixait intensément le pokémon sol.)
Jame : (il marmonna entre ses dents serrées) Yoann...
Yoann : (d'une voix forte) Tourbisable !
Saaaabbb !
(Sablaireau leva les bras et une puissante tornade enveloppa Janynce, Félix et leurs deux pokémon. Jame prit aussitôt la fuite à la vitesse d'un galopa, Yoann lui se tourna à nouveau vers Grégoire avec son regard mauvais.)
Yoann : (sans lâcher Greg du regard) Sablaireau, attaque tranc...
Janynce : Laser glace !
(Un énorme rayon glacé surgit de nulle part et passa au dessus de la tête de Grégoire qui sentit la pointe de ses cheveux se givrer. Le faisceau heurta sablaireau qui fut projeté sur son dresseur. Les deux êtres furent expulsés à l'autre bout du couloir. Grégoire se leva d'un bond, mais le mur de sable l'empêchait de rejoindre ses amis. Coincé sous son sablaireau, Yoann se mit à jurer comme un chartier. Un peu secoué, le sablaireau se releva aussi vite qu'il le put pour éviter le courroux de son dresseur. Le sbire rocket jeta un coup d'oeil derrière lui, Jame était déjà loin.)
Yoann : Amène-toi Sablaireau, on s'en va.
(Au grand soulagement de Greg, le sbire ne lui adressa même pas un dernier regard et partit dans la même direction que son complice et disparut. Grégoire poussa un gros soupir et s'adossa contre le mur, pour se remettre de ses émotions. Avec deux vents glacés successifs, Félix dissipa la tourbisable et dès qu'elle put passer le mur de poussière, Janynce se précipita sur Grégoire.)
Janynce : (d'une voix douce) Grégoire, tu n'as rien ?
(Greg lui offrit un large sourire, un sourire très séduisant qui pourtant n'était pas son sourire de Don Juan habituel, cette fois c'était un sourire franc et Félix qui les observait de loin fut complètement dérouté par ce sourire. Il le connaissait bien car il avait le même quand il regardait Janynce : un visage d'amoureux. Grégoire se releva, sans faire de manière pour une fois et la regarda tendrement.)
Greg : Non je n'ai rien, et c'est grâce à toi. Merci beaucoup. Oh et grâce à toi aussi Azumarill.
Azu ! Azu !
(Le pokémon aquatique leva une patte amicale pour saluer Grégoire. Félix quant à lui, essayant d'ignorer la scène de roman photo particulièrement irritante se déroulant derrière son dos, fixait avec des yeux semblables à ceux de son farfuret l'espace vide devant lui. Les rockets avaient disparu, mais il lui semblait encore distinguer leurs silhouettes dans le nuage de poussière.)
Félix : Et deux de moins...
Grégoire : (il se tourna vers Félix) On doit continuer ?
(Félix hocha la tête positivement. Il commença à avancer aux côtés de son farfuret, dans la même direction que les deux rockets en déroute. Azumarill, Grégoire et Janynce lui emboîtèrent le pas. En marchant, Grégoire effleura les doigts de Janynce et la jeune championne prit la main du coordinateur.
En marchant dans le couloir, Félix leva la tête et jeta un regard mauvais à la caméra de surveillance au dessus de sa tête. A travers l'objectif, il voulait soutenir le regard de leur observatrice. En réalité, il ignorait que depuis quelques secondes, la caïd de la Team, assise dans le bureau du directeur au dernier étage de la tour, ne pouvait plus les observer.)

A suivre...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 | Retour | Haut de page ]