Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 22
Nom de l'œuvre : POKEMON: L'étoile d'Arképhyr Nom du chapitre : L'élite suprême
Écrit par Pokémanu Chapitre publié le : 10/12/2004 à 18:55
Œuvre lue 197811 fois Dernière édition le : 26/11/2005 à 13:35
[ Retour - Bas de page ]
Manu ne savait pas quoi répondre. Bien sûr, il avait parfaitement identifié la personne qui se tenait devant lui, mais il n'osait pas prendre la parole. Ce fut Sophie qui rompit le silence.
_"Frérot"? dit-elle. Qu'est ce que ça veut dire?
_Ca veut dire fils de la même mère, dit l'inconnu qui était toujours assis, face à la berge du lac.
_Je ne suis pas sûre de tout comprendre...
_Sophie, je te présente mon frère, Mike, dit le jeune dresseur.
Le dénommé Mike consentit enfin à se retourner et avança en direction de l'adolescente, laissant onduler sa longue cape noire.
_Enchanté, jeune fille, dit-il en lui tendant la main.
Sophie ne serra pas la main qui lui était tendue. Elle préféra faire un pas en arrière et se contenta de demander au nouveau venu:
_Mais...je vous connais! Je vous ai déjà vu à deux reprises...nous nous sommes affrontés au Colisée, et vous avez combattu Manu à Altar. Vous...vous êtes le grand dresseur de dragons qui a triomphé de la ligue pokémon il y a un peu plus de trois ans, c'est bien ça?
_Je vois que tu as une bonne mémoire, remarqua Mike. En effet, je fus jadis le grand maître pokémon d'Arképhyr. Et je fus également le frère de ton ami ici présent.
_Désolé, mais tu es toujours mon frère...
_Bref, on a tous les deux emprunté un chemin différent, pour atteindre un même but: devenir célèbre. Ah, et au fait, Sophie, tu peux me tutoyer, je n'ai que dix-sept ans.
_Euh...très bien, répondit la jeune fille. Et qu'est-ce qui t'amène ici? Pourquoi reviens-tu auprès de ton frère, après l'avoir délaissé pendant plus de trois ans ?
_Disons que c'est...la nostalgie des beaux jours. Tu sais, j'ai fais la majeure partie de mon voyage initiatique aux côtés de Manu. Et les moments que nous avons passés ensemble étaient mémorables. L'élite me manque, mais c'est un peu normal.
_Comment ça? questionna l'adolescente.
_C'est long à expliquer, énonça Manu. A l'époque, il y avait une mode plutôt sympa. Plusieurs dresseurs se réunissaient pour former des clans, et le clan qui avait à son actif le plus grand nombre de victoires devenait l'élite suprême. Nous avons rencontré, durant notre périple, une vingtaine de clans au moins, et au début, on refusait les défis, car on n'était que deux. Mais après avoir acquis beaucoup d'expérience en matière de combat, on a formé notre propre clan. Il n'y avait pas de mésentente entre les membres vu que l'on était que tous les deux.
_Et Solenne alors? demanda Sophie.
_Elle disait qu'on était des gamins, et qu'il fallait qu'on arrête avec nos âneries...
_Mais vous avez continués.
_Exact. On enchaînait victoire sur victoire, et on a fini par devenir une véritable élite. Tous les clans entendaient parler de nous. Notre inscription au tournoi de la ligue fut même acclamée par de nombreux dresseurs.
_Mais la suite fut moins glorieuse pour toi, fit remarquer Mike.
_Merci de me le rappeler.
_Mais j'aimerais savoir un truc, reprit la jeune dresseuse.
_Quoi donc? demanda le dresseur de dragons.
_ Qu'est-ce que tu as fait quand Manu a été accusé de meurtre?
_Je suis retourné chez mes parents, mais ils ne voulaient plus voir mon frère. Ils étaient même réticents à me laisser entrer moi. Ils n'aimaient pas les pokémon. Alors je me suis exilé...mais j'ai beaucoup été ralenti à chaque passage dans les villes de la région. J'étais devenu maître pokémon, j'ai donc du apprendre à signer de nombreux autographes. Bref, j'ai réussi à me caser dans un endroit calme, juste avant Vulcanor: le Colisée. J'ai attendu là-bas pendant un an, participant à tous les tournois, dans l'espoir de revoir Manu.
_Et tu m'as enfin revu. Ta patience a donc été récompensée. Tu vas maintenant pouvoir te joindre à nous pour le voyage initiatique de Sophie.
_Quoi! s'exclama l'adolescente. Et tu ne me demandes même pas mon avis?
_Tu es contre? demanda Mike.
_Je ne te connais pas assez bien encore... Je ne peux pas te faire confiance.
_Dis plutôt que ça te gêne de m'avoir à tes côtés. Tu aurais préféré rester seule avec Manu ; n'est-ce pas?
_Je ne vois pas en quoi ça te regarde.
_Je suis son frère, et si vous vivez une belle histoire d'amour, je risque bientôt d'être ton beau-frère.
_Très drôle...
_Inutile de vous disputer pour ces idioties, lança Manu. Sophie, tu devras accepter la présence de mon frère. Et ce n'est pas la peine de contester, je ne changerai pas d'avis. Et puis, je suis sûr que vous allez bien vous entendre tous les deux.
_L'espoir fait vivre, pensa la jeune fille.
Mike se joignit donc à Sophie et tous deux partirent à l'aventure, guidés bien entendu par Manu, qui semblait ravi d'avoir son frère à ses côtés. Au bout d'une demi-heure de marche, le jeune dresseur de dragons demanda:
_On va où exactement?
_A Blastindor, répondit Sophie.
_Et on ne fait même pas de détours?
_Pourquoi voudrais-tu faire un détour? La ville est suffisamment éloignée d'ici, inutile d'en rajouter. Tu es d'accord avec moi, Manu?
Ce dernier esquissa un sourire. Le mot détour n'avait pas exactement la même signification pour Mike, et son frère le savait bien.
_Si tu ne veux pas t'entraîner, nous ne ferons pas de détours alors...
_Comment ça?
_Il y a trois ans, on voulait capturer un max de pokémon, mon frère et moi, expliqua Mike, et pour cela, il fallait marcher dans les hautes herbes, au lieu d'emprunter la route principale. On voulait rencontrer de nombreux dresseurs pour évaluer notre niveau. Mais à force d'aller dans les hautes herbes, on a commencé à se perdre, et on était amené à faire de grands détours pour retrouver notre route. Pour nous, un détour, c'est comme un entraînement, c'est pour cela que je t'ai proposé d'en faire.
_Ah ok, je comprends mieux maintenant. Eh bien, tu as raison, faisons un détour, proposa la jeune fille.
_Inutile, annonça Manu. On a de la visite...
En effet, une femme vêtue de rouge s'approchait du groupe d'adolescents, et elle était seule. Quand elle fut assez proche, Sophie reconnut son visage.
_C'est Sandra! cria-t-elle. Elle fait partie de la Team fusion, partons d'ici!
_Non, répliqua Manu. On n'a rien à craindre d'elle. Au contraire, elle pourrait nous donner quelques informations...
Mike suivait la scène avec difficulté. Il n'avait entendu parler de la Team fusion qu'une seule fois. C'est Solenne qui l'avait informé, peu après que Manu soit parti se cacher, à l'abri des forces de l'ordre.
_Attendez, dit Mike. La Team fusion, c'est une bande de méchants c'est ça?
_A peu près, répondit son frère.
_Et pourquoi ne m'en as-tu jamais parlé?
_Pour t'éviter trois ans de souffrance. Ce sont eux qui m'ont gâché la vie. Si je t'en avais parlé, tu aurais eu des ennuis aussi.
_Mais au moins, j'aurais pu t'aider, et tu ne serais pas resté seul.
_Je ne vois pas pourquoi on parle de ça... Ce qui est fait est fait, on doit maintenant accompagner Sophie et l'aider tout au long de son voyage.
La sbire de la Team fusion continuait d'avancer et ne se trouvait alors qu'à une dizaine de mètres.
_C'est bon les gars, stoppez vos bavardages. Ca ne sert à rien de remuer le passé. Avançons- nous, on va voir ce que veut Sandra.
Manu, Mike et Sophie se rapprochèrent donc de la championne de Vulcanor et se placèrent en triangle tout autour d'elle.
_Je ne viens pas en ennemie, annonça Sandra.
_Vraiment? ironisa Manu qui vint se placer en face à face avec la jeune femme.
_Vraiment. Je sais bien que je n'ai aucune chance de vous vaincre, vu votre talent en matière de combat.
_On n'a pas de temps à perde avec tes sottises, reprit l'adolescent. Alors rentre voir ton cher Steeve et ne reviens plus. Comme tu le dis, nous avons beaucoup de talent en temps normal. Je te laisse imaginer notre puissance quand nous sommes énervés.
_Tu as tendance à t'énerver un peu trop facilement, Manu, répliqua froidement Sandra.
Le jeune dresseur voulut se ruer sur la jeune femme, mais son frère le retint juste à temps par le bras.
_Espèce de... Tu ne peux même pas imaginer ce que j'ai enduré à cause de votre putain d'organisation! Et tu me reproches de m'énerver? Dégage maintenant...DEGAGE!
_Pas avant d'avoir affronté Sophie en combat singulier.
_Pourquoi voulez-vous m'affrontez? demanda la jeune dresseuse, surprise.
_J'ai l'ordre d'évaluer ton niveau... Alors, tu es prête?
_Sophie, laisse tomber, elle n'en vaut pas la peine. Tu n'es pas obligée de disputer ce match, dit Manu.
_Ne t'en fais pas, je fais juste...un petit détour, répondit-elle avec le sourire.
_Elle a du cran, ta copine, murmura Mike à l'oreille de son frère.
Manu acquiesça d'un signe de tête. Il avait les yeux rivés sur Sophie, qui paraissait déterminée à gagner son match. Elle avait sa main droite refermée sur une de ses pokéball.
_Tu es prête? demanda Sandra.
_C'est quand vous voulez...
_Un contre un, comme la dernière fois?
_Pas de problème.
_Typhlosion, à toi de jouer!
_Terhal, en avant!
Le Feurisson de Sandra avait évolué en Typhlosion, un très puissant pokémon feu. Devant lui se tenait le petit pokémon acier, Terhal.
_Elle a fumé quoi au petit déjeuner? questionna Mike.
_Aucune idée, répondit sincèrement Manu. Mais elle doit savoir ce qu'elle fait. Sandra veut évaluer son niveau, donc, elle doit penser que, si elle gagne Typhlosion avec Terhal, alors son adversaire sera impressionnée.
_Si elle gagne, je bouffe un Racaillou, déclara le dresseur de dragons.
_Prie pour qu'elle perde alors...
_Je prie surtout pour que son Terhal ne soit pas trop amoché.
En effet, pendant que les deux frères discutaient, le petit pokémon métal essayait vainement de se défendre, mais les attaques bélier ne faisaient pas le poids face aux terribles Lance-flamme.
_Terhal, tiens bon, essaie d'économiser tes forces.
_Typhlosion, utilise ton attaque Roue de feu!
Le pokémon feu se mit en boule, et roula à toute vitesse en direction du pokémon de Sophie, pour l'expédier ensuite dans les airs. Terhal ne retomba pas sur le sol ; il se mit à briller vivement.
_Bien joué, murmura Mike.
Quelques instants plus tard, Terhal avait évolué en Métang. Sophie avait l'habitude de sauter de joie à chaque fois qu'un de ses pokémon évoluait. Mais cette fois-ci, elle n'avait pas fait le moindre mouvement.
_Pas mal, commenta Sandra. Mais même évolué, ton pokémon ne pourra jamais gagner. Typhlosion, Roue de feu encore une fois!
_Choc mental, vite!
Le pokémon de la championne n'eut pas le temps de percuter son adversaire. Il fut instantanément soulevé dans les airs par le Choc mental, mais répliqua ensuite avec une violente attaque Lance-flamme qui affaiblit davantage le Métang de Sophie.
_Ton attaque psy est trop faible pour immobiliser complètement Typhlosion. Allez finissons-en, attaque Déflagration!
Le pokémon feu se prépara à exécuter son attaque dévastatrice, quand Sophie repensa à son combat contre Solenne.
_Abri!
Métang se protégea alors de la Déflagration. Son adversaire était épuisé après avoir effectué sa capacité ultime.
_Déflagration encore une fois!
_Séisme, maintenant!
Les deux attaques atteignirent leur cible avec violence. Aucun des deux pokémon ne se releva. Sophie se précipita sur Métang pour voir s'il n'allait pas trop mal.
_Egalité, déclara Manu. Les deux pokémon ont été mis hors combat. Voilà, Sandra, tu as pu évaluer le niveau de Sophie. Tu peux partir maintenant...
La championne de Vulcanor se retourna et commença à marcher. Puis elle s'arrêta et dit.
_Vous savez, ce n'est pas parce que je fais partie de la Team fusion que je suis malfaisante. C'était ça ou la rue, et il fallait que je gagne ma vie...
Personne ne répondit. Tous regardèrent s'éloigner la jeune femme.
_C'est étrange, dit Sophie. Mais j'éprouve de la pitié pour elle.
_Pas moi, répliqua Manu. Elle a choisi sa voie, c'est trop tard pour les regrets...
_Mais elle peut se repentir...
_Non, une fois qu'on est dans la Team fusion, on ne peut plus en sortir.
_Et qu'est ce que tu en penses, Mike?
_Je pense comme Manu, si elle veut abandonner la Team fusion, elle se fera tuer.
_Et si elle nous rejoignait? proposa l'adolescente.
_Elle se fera tuer aussi, répondit simplement le jeune dresseur.
_Oh, je vois... enfin non, je ne vois pas. Comment peuvent-ils tuer sans que personne ne sache que ce sont eux?
_Demande à Manu.
_Comment ça? questionna Sophie. Tu sais pourquoi personne ne les connaît toi?
_Bien sûr. Ils font porter le chapeau à quelqu'un d'autre. Je suis bien placé pour le savoir. Ils apportent de fausses preuves, puis essaient de coincer les personnes qui entravent leur route.
_Je ne suis pas sûre de tout comprendre.
_C'est pourtant simple. Je vais prendre un exemple: moi. J'ai essayé de déjouer les plans de la Team fusion, et le plus souvent, j'ai réussi. Très vite, je deviens l'ennemi de Steeve, et ce dernier veut se débarrasser de moi. Tous les sbires me traquent, mais à chaque fois, je leur glisse entre les doigts. Pendant ce temps, un espion de la Team fusion en a marre, et veut abandonner. Il décide donc de me rejoindre. J'ai du le laisser seul une fois, une seule fois, et à la Team fusion, ils en ont profité pour le descendre. Cependant, à toute victime il faut un coupable. Ils ont donc fabriqué des preuves et m'ont accusé de meurtre. Depuis ce jour, Steeve est rentré dans les forces de l'ordre, ce qui lui permet de tenir la police loin de la Team fusion.
_Au fait, dit Mike, quelles sont les preuves qui ont été apportées pour t'accuser?
_Aucune idée, avoua Manu. Je crois que ce sont des vidéos, mais je ne les ai jamais vues. Peu importe de toute façon...
_Bref, si nous parlions de quelque chose de plus joyeux? suggéra Sophie. Je meurs de faim moi! Sur la carte, ils indiquent une auberge à vingt minutes d'ici. On y va?
_C'est parti, approuva Mike. Moi aussi j'ai la dalle. Manu?
_Ouais, je vous suis les amis!
_Et arrête de te torturer l'esprit avec la Team fusion. On règlera ça en temps et en heure.
_Tu as raison, frérot. Bon alors, qu'est ce qu'on attend pour aller dîner?
_Là je reconnais mon frère, annonça Mike avec le sourire.
Tout en discutant avec animation, les trois adolescents marchèrent, pour enfin atteindre l'auberge indiquée sur la carte. L'endroit était désert, il n'y avait pas le moindre bruit.
_Ouh, ce lieu me donne la chair de poule, dit Sophie.
_Allons plutôt à l'intérieur, conseilla Manu.
Ce dernier poussa la porte qui s'ouvrit en émettant un léger grincement. Tous trois pénétrèrent à l'intérieur de l'auberge. L´air était à peine respirable. De part en part régnaient la poussière et les toiles d'araignée. Mike faisait attention à ne pas écraser les Mimigal qui dormaient sur le sol.
_C'est quoi cet endroit pourri! s'exclama-t-il.
_Surveille bien ton langage, petit voyou! cria une petite voix aiguë.
_Le dresseur de dragons se retourna brusquement, et étouffa un cri. Une très vieille femme le fixait des ses petits yeux gris. Elle devait avoir au moins quatre-vingt ans.
_Ah...euh...désolé, bafouilla Mike. Je ne voulais pas vous offenser. Ne vous en faîtes pas, on ne vas pas vous embêter plus longtemps. Allez les amis, on se casse vite d'ici!
_Non, restez les jeunes, cette auberge comporte une chambre que j'entretiens régulièrement. Vous pourrez y faire un somme. En attendant, approchez-vous, je viens de préparer une bonne soupe de légumes.
_Beurk, fit Mike.
_Allez, dit Manu, nous avons besoin de repos, et une soupe, c'est toujours mieux que rien.
_Exactement, reprit Sophie. Arrête de te plaindre, Mike, je croyais que tu avais faim...
_Ben plus maintenant!
Quelques minutes plus tard, la vieille femme revint porter aux jeunes dressages un potage bien mérité, puis elle s'installa à côté du dresseur de dragons, pour son plus grand bonheur.
_Génial... soupira-t-il.
_Alors les jeunes, vous aussi vous êtes partis de chez vous pour voyager avec des pokémon?
_Exactement, répondit Manu. C'est une vie qui nous convient bien.
_Et vous avez beaucoup de badges?
_Je suis la seule à participer au tournoi de la ligue, et j'ai gagné cinq badges...
_C'est pas mal, remarqua la vieille dame. Autrefois, quand j'avais votre âge, j'étais moi aussi dresseuse de pokémon, mais j'ai arrêté mon voyage ici pour m'occuper de l'auberge avec un homme que j'ai aimé et qui est décédé depuis plus de dix ans déjà...
_Manu, dis quelque chose avant qu'elle nous raconte toute sa vie, souffla Sophie.
_Dîtes moi, madame, où se trouve la prochaine ville?
_Blastindor est à quarante kilomètres d'ici.
_Et qui est le champion de la ville? demanda Sophie.
_Gary, le maître de l'acier...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 | Retour | Haut de page ]