Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 32
Nom de l'œuvre : POKEMON: L'étoile d'Arképhyr Nom du chapitre : Humain contre Pokémon
Écrit par Pokémanu Chapitre publié le : 4/7/2005 à 13:13
Œuvre lue 195794 fois Dernière édition le : 26/11/2005 à 15:59
[ Retour - Bas de page ]
Marc ouvrit les volets très tôt ce jour-là. La lumière du soleil levant éblouit un instant ses yeux mi-clos, puis il put enfin contempler son potager, encore inondé par la pluie qui avait insisté durant toute la nuit. Mais cela n'avait désormais plus d'importance. Il allait partir loin, très loin... Il fallait qu'il quitte au plus vite ce village où de nombreux mauvais souvenirs le hantaient chaque jour. Il fallait qu'il parte une fois pour toutes de Bornélia.
Le père de Sophie regarda sa montre: elle indiquait sept heures. Avançant d'un pas encore chancelant vers la cuisine, il repensait à la conversation houleuse qu'il avait eu la veille avec ce mystérieux pokémon. Tous les détails lui revenaient en tête. Le téléphone avait sonné de bonne heure. Quand Marc avait enfin décroché l'appareil de son socle, une voix menaçante s'était alors élevée. Cette voix, il l'avait entendue plusieurs fois par le passé ; elle appartenait à une créature étrange. L'homme pensait qu'il s'agissait sans doute d'une espèce très rare de pokémon. Mais quoi qu'il en soit, cet appel l'avait bouleversé. Les dires de cette espèce de pokémon lui paraissaient confus. La seule chose que le père de la jeune dresseuse avait parfaitement saisie, c'était que l'étrange créature devait venir ce matin-là, chercher une chose que sa femme, Marianne, lui aurait volée il y a plusieurs années.
Marc avala en hâte ses quelques tartines de confiture et engloutit tout aussi vite sa tasse de café. Il se dirigea ensuite vers la porte d'entrée, empoigna son sac à dos qu'il avait soigneusement préparé la veille, puis jeta un regard désolé à sa demeure.
_Je ne peux pas rester là plus longtemps, murmura-t-il. Il faut que je te retrouve, Sophie...
Le jeune père de famille se retourna, puis sortir d'un pas déterminé de sa maison. Il sortit un petit trousseau de clés puis verrouilla la porte à double tour. Il commençait à se diriger vers la route principale quand une force invisible lui paralysa tous ses membres. Quelques secondes plus tard, l'étrange créature avec qui il avait communiqué la veille lui faisait face.
Etait-ce un humain? Etait-ce un pokémon? Sa démarche était celle d'un homme. Il se tenait debout, sur deux jambes, et il disposait de deux bras, mais ses membres n'étaient cependant munis que de trois doigts. Aussi, sa couleur grisâtre et sa longue queue violette faisaient de lui un être hors du commun. Il s'adressa pourtant à Marc d'une manière tout à fait normale...ou presque.
_Où comptes-tu aller comme cela, humain? interrogea-t-il.
_Je...nulle part, balbutia l'homme, qui ne pouvait toujours pas exécuter le moindre mouvement.
_Nul ne peut m'échapper...
D'un simple geste de la main, le mystérieux pokémon propulsa le père de sophie quelques mètre plus loin, près du potager. Une aura bleue entourait la créature, et la lumière s'intensifia quand celle-ci fit apparaître au creux de sa paume une grande sphère d'énergie. Il s'éleva lentement du sol, puis s'apprêta à la projeter sur son adversaire.
_Jamais tu n'aurais du t'opposer à moi, humain! Je vais...
_Tu ne vas rien faire du tout! coupa alors une voix qui paraissait lointaine.
Le pokémon fit alors volte-face, tout en maintenant la sphère qui brillait intensément au creux de sa main, puis regarda d'un air songeur un majestueux Dracaufeu qui volait dans sa direction. Il remarqua également que le dragon n'était pas seul. En effet, quelqu'un était assis sur son dos, et son visage était dissimulé sous la capuche d'une longue cape noire. Constatant que le pokémon feu n'était pas disposé à s'arrêter, il projeta la sphère d'énergie de toutes ses forces dans sa direction.
_Dracaufeu, vire-moi ça avec ta Surchauffe, maintenant!
Obéissant aux ordres de son dresseur, le grand dragon expédia un puissant rayon ardent qui vint heurter la sphère bleutée. Le contact des deux capacités provoqua une légère explosion qui n'affecta cependant aucun des pokémon. Mais la mystérieuse créature, d'un simple claquement de doigt, immobilisa le Dracaufeu dans les airs, puis il abattit sur lui une foudre surgissant de nulle part. Le pokémon feu s'effondra sous le choc, provoquant également la chute du garçon qui le chevauchait.
Sans montrer le moindre signe de faiblesse, ce dernier se releva, puis rappela son pokémon, avant de sortir une nouvelle pokéball qui contenait...
_Grahyena, en avant!
Le chien ténébreux s'élança alors face à son adversaire, essayant vainement de l'intimider. En effet, la créature ne semblait pas impressionnée par l'arrivée de ce nouveau pokémon.
_Tu penses vraiment pouvoir me vaincre, humain? questionna-t-elle.
Le jeune homme leva légèrement la tête, de façon à ce que son regard croise celui de son interlocuteur. Mais il ne prononça pas le moindre mot, et préféra attendre que l'étrange pokémon prenne de nouveau la parole.
_Tes pokémon ne peuvent rien face à mes pouvoirs psychiques. Vous les humains êtes une race faible en quête de pouvoir. Jamais vous n'atteindrez le niveau des pokémon de ce monde. Jamais vous ne pourrez me vaincre!
Sur ces mots, il fit apparaître une nouvelle sphère d'énergie qu'il propulsa sur le Grahyena du dresseur. Celui-ci s'esquiva au dernier moment, puis grogna de plus belle. Il commença à courir en direction de son ennemi en une puissante charge. La créature tenta de l'immobiliser dans sa course, comme il l'avait fait précédemment pour Marc et Dracaufeu, mais sa tentative échoua, et il dut encaisser l'attaque du chien ténébreux. Une aura bleue, traduisant sa colère, l'entoura alors, et il prépara une nouvelle sphère qu'il ne tarda pas à envoyer.
_Allez l'ami, Feinte!
Le Grahyena évita l'attaque adverse sans aucune difficulté, puis percuta avec violence la créature qui tomba lourdement sur le dos. Le jeune homme, toujours aussi calme, sortit lentement une pokéball et leva son bras.
_Qui que tu sois, dit-il, tu ne fais pas le poids... Pokéball, go!
Il lança la ball avec force, mais avant qu'elle puisse atteindre sa cible, elle s'immobilisa dans les airs et se mit alors à tournoyer autour d'elle même. Le pokémon psy s'était relevait, puis, d'un simple claquement de doigts, il réduisit la pokéball en poussière. Il s'enveloppa ensuite, pendant quelques secondes, d'un halo de lumière qui lui redonna toute son énergie. Le garçon le regardait, l'air stupéfait.
_Mais qui es-tu, pokémon? demanda-t-il.
_Je suis...Mewtwo...et je te l'ai déjà dit, humain, jamais tu ne pourras me vaincre!
_Je n'ai jamais perdu...et tu vas goûter à ma colère. Grahyena, reviens! Allez Pikachu, montre-toi! Utilise ta Hâte!
Le petit pokémon électrique surgit avec une grande rapidité, puis l'utilisation de sa technique Hâte augmenta davantage sa vélocité déjà surprenante, ce qui empêcha le pokémon psy de l'immobiliser dans sa course. Mais Mewtwo ne paniqua pas. Il se concentra et prit une pose de méditation, avant de se lever à nouveau.
_Lire-Esprit...murmura le jeune dresseur. Attention Pikachu!
Mais il était trop tard, le pokémon psy était finalement parvenu à stopper la souris électrique dans sa course. Il la fit léviter quelques secondes, puis la projeta ensuite au sol. Il exécuta cette technique trois fois, avant de créer à nouveau une sphère d'énergie. Il prit du recul, puis la lança sur Pikachu, prêt à l'achever... A la simple vue de l'attaque ennemie, l'adolescent bondit au sol et se coucha au dessus de son pokémon, afin de le protéger du mieux possible. Il ferma les yeux et attendit le terrible choc. Mais rien ne se produisit. Le pokémon psy, qui avait assisté à la scène, avait stoppé la sphère d'énergie dans sa lancée, puis l'avait finalement fait disparaître d'un nouveau claquement de doigts.
_Attends, dit le dresseur en se relevant. Le combat n'est pas terminé...

Le jeune homme rappela son Pikachu, puis décrocha de sa ceinture une autre pokéball. Mais Mewtwo l'interrompit rapidement, non pas en utilisant ses pouvoirs, mais en prenant calmement la parole.
_Tous tes amis ne viendront jamais à bout du plus puissant pokémon du monde... déclara-t-il. Mais ton mérite est grand, car peu d'humains se seraient sacrifiés pour sauver leur pokémon.
_N'importe quel dresseur l'aurait fait! répliqua le dresseur.
_Tu n'es pas comme les autres... Ton esprit est différent, je ressens en toi des sentiments profonds, tels que la haine, la colère, tant d'émotions qui détruisent peu à peu votre race. Mais même malgré cela, tes intentions ne sont pas mauvaises, me tromperai-je?
_Regarde la télé, on parle de moi de temps en temps. Tu entendras tout ce qu'il faut savoir. Je suis Manu, un criminel recherché depuis longtemps, qui a tué de sang-froid un môme qui s'appelait Franck. Bien sûr, je suis aussi un spécialiste en matière de vol de pokémon!
Lorsque le jeune homme avait prononcé son nom, Marc, qui regardait le spectacle depuis l'endroit où il était allongé, avait brusquement levé les yeux vers lui et tentait désormais de le dévisager. Mewtwo, quant à lui, reprit la parole d'un ton assuré.
_Tu mens, humain... Par ton ironie, tu veux te faire passer pour quelqu'un que tu n'es pas... Cela te conduira à ta perte.
_Et alors... Par ma faute, celle que j'aimais a perdu la vie. Moi...je n'ai plus rien à perdre. Je ferai ce que j'ai à faire, et si j'échoue, tant pis...
Suite à ces paroles, Manu àta sa capuche et laissa découvrir un visage marqué par plusieurs coupures. Il se dirigea ensuite vers Marc et l'aida à se relever, ignorant complètement le pokémon légendaire.
_Merci, murmura le père de Sophie. Nous devrions nous mettre à l'abri de ce pokémon, il est très dangereux.
_Dangereux pour ceux qui s'opposent à moi, énonça Mewtwo qui avait tout entendu. Les humains m'ont déçu la première fois que je les ai rencontrés. J'avais fini par pardonner, puis je me suis retiré ici. Mais il est impossible d'avoir confiance en votre espèce. De nouveau, vous les humains, m'avez causé du tort. Je ne le tolèrerai pas!
_Et si tu nous disais ce qu'il t'est arrivé? proposa l'adolescent. Ton nom m'est familier, je connais un pokémon nommé Mew. Il y aurait un rapport avec toi?
Le pokémon psy resta muet quelques secondes, fixant Manu d'un profond regard. Quand il reprit la parole, ce fut d'une voix dénuée de colère et de menace.
_Je ne suis pas né pokémon, dit-il. J'ai été cloné il y a plusieurs années, à partir de l'ADN fossilisé d'un pokémon unique en son genre. Les humains voulaient faire de moi le pokémon le plus puissant du monde. Ils ont réussi, mais ce qu'ils voulaient par dessus tout, c'était pouvoir me contràler. Mais ils n'y sont jamais parvenus... J'ai rencontré par la suite mon original, et il m'a ouvert les yeux sur le monde qui nous entoure. Je suis venu avec lui en Arképhyr, et comme vous pouvez le remarquer, il n'y est plus... Tu m'intrigues, jeune humain... Comment se fait-il que tu connaisses Mew? Comment se fait-il que tu connaisses celui qui a permis ma création?
Manu regardait Mewtwo avec un grand intérêt. En venant ici, il pensait trouver un pokémon ayant simplement la faculté de parler. Jamais il n'aurait pensé se trouver face au clone de celui qui avait effacé sa mémoire trois ans plus tôt.
_J'ai rencontré Mew il y a trois ans, avoua le dresseur. Et je connais la personne qui en a pris possession... J'ai appris bien d'autres choses également, mais il vaudrait mieux en parler à l'intérieur de la maison. Je sais bien que nous sommes à la sortie de Bornélia et que c'est très peu fréquenté, mais mieux vaut ne pas attirer l'attention sur nous.

Marc acquiesça, puis se dirigea vers la porte d'entrée. Il sortit son trousseau de clés et l'ouvrit. Il entra dans la demeure, suivi de près par Mewtwo et Manu. Ils s'installèrent ensuite tous les trois dans le vaste salon.
_Bien, reprit Manu. Je crois que nous allons pouvoir avancer de manière considérable. Nous n'avons qu'à dire tout ce que nous savons sur ce qui est arrivé à Mew.
_Pourquoi devrais-je te faire confiance, humain?
_Et pourquoi moi devrais-je avoir confiance en toi, pokémon?
_Calmez-vous, tous les deux, coupa Marc. Manu a raison, il faut que l'on collabore, c'est le seul moyen qui nous permettra de trouver une solution à tous ces problèmes. Beaucoup de choses sont en jeu, et ce pour chacun de nous.
Mewtwo se leva, puis commença à faire les cent pas dans le salon. Il ne savait pas quoi penser. Jamais les hommes ne l'avaient un jour considéré comme un égal, tous se montraient toujours hypocrites. Mais le pokémon légendaire était dans une impasse. Manu et Marc avaient peut-être des informations dont il ne disposait pas. Il décida donc de raconter tout ce qu'il savait, sous l'oreille attentive de ses deux interlocuteurs.
_Comme je vous l'ai déjà dit, je suis arrivé ici avec Mew il y a un peu plus de quinze ans. Et mon original me faussait compagnie de plus en plus souvent. J'ai un jour décidé de le suivre, et je compris aussitôt ce qui se passait. Mew avait croisé sur son chemin une jeune femme qui semblait complètement perdue, bouleversée. Mais cette femme avait un coeur pur, c'est sans doute ce qui a attiré mon ami. Un ami qui a fini par rester auprès de la jeune femme, de jour comme de nuit. Mais je les surveillai toujours, de loin, pour ne pas être vu. Mew ne se cachait pas, il s'amusait à voler autour de sa nouvelle amie, ce qui attira l'attention de nombreux chercheurs. Ces mêmes chercheurs commencèrent à harceler la jeune femme pour qu'elle leur laisse Mew. Mais elle refusa, puis tenta de leur échapper. Mais les humains sont tous pareils, aveuglés par le pouvoir. Les chercheurs dont je vous ai parlé ont voulu s'emparer de Mew par la force, ce qui les a conduit à une mort certaine. En voyant les cadavres étalés au sol, la jeune femme a paniqué, mais elle ne voulait pas se séparer de son ami. Pour le protéger, elle décida de le capturer, et Mew se laissa faire! Leur voyage continua ainsi, et plus la jeune femme avançait, plus elle prenait conscience du pouvoir qu'elle avait. Son coeur s'assombrit donc peu à peu, provoquant le même effet chez Mew. Les humais me déçurent une fois de plus. Alors qu'elle était en possession du pokémon le plus puissant, elle se fixa un but: capturer un maximum de pokémon légendaires...
_Et elle réussit, coupa alors Manu. J'ai du combattre un Suicune, il y a quelques semaines...
_Ce n'était qu'un avant goût de sa puissance, reprit Mewtwo. Ses six pokémon sont légendaires, il y a donc de quoi s'inquiéter, n'est-ce pas? Mais son ambition était telle, qu'elle ne se contenta pas de les collectionner. Elle fonda dans l'ombre une organisation malfaisante, puis se plaça au sommet. Elle était désormais intouchable, je ne pouvais plus me risquer à intervenir. Alors que faire? Je suis parti à la recherche de personnes susceptibles de connaître cette jeune femme. Je suis passé ici et j'ai vu une jeune fille qui avait les mêmes gènes que celle qui s'était emparée de mon ami.
_Sophie, souffla Marc. Mais comment pouviez-vous savoir qu'elle connaissait Marianne? Enfin je suppose que c'est Marianne, la femme dont vous parlez.
_La femme dont je vous parle est la mère de la gamine qui résidait ici. Nous les pokémon psy pouvons ressentir de tels liens.
_Il s'agit donc de Marianne, soupira le père de Sophie. Mais pourquoi n'avez-vous jamais parlé à ma fille? Pourquoi êtes-vous venu me voir moi?
_Parce que tu es son père... Je n'allais pas m'en prendre à une jeune humaine encore innocente. Je suis donc venu te voir à plusieurs reprises, mais je n'ai malheureusement rien appris...
_C'est parce que je ne sais rien, coupa Marc.
_Mais moi, je peux t'apprendre plusieurs choses, Mewtwo.
Le pokémon psy tourna son regard vers l'adolescent, visiblement intéressé. Il avait remarqué que contrairement au père de Sophie, Manu se permettait de le tutoyer. Ce n'était cependant pas un manque de respect, le pokémon le savait. Le jeune homme n'avait pas peur de lui, mais il ne le considérait pas comme étant un être inférieur. Cette attitude, jamais Mewtwo ne l'avait encore perçue.
_Je t'écoute, humain.
_Bien, reprit Manu. Mon histoire est un peu différente, mais pourra peut-être t'aider. J'ai connu Marianne il y a trois ans, elle était déjà à la tête de son organisation, la Team fusion. Tu as dit que Mew l'avait rencontrée alors qu'elle était bouleversée, cela n'a pas beaucoup changé. Elle avait besoin de se confier, et a donc tout raconté à mon amie, qui lui ressemblait étonnamment. A l'époque, je ne savais pas qui elle était, elle avait trouvé refuge dans un lieu secret de la forêt de Noctélia. Mais peu importe, quand nous sommes partis, nous savions beaucoup de choses sur Marianne, c'est pourquoi elle a pris le soin d'envoyer Mew nous effacer notre mémoire. Mais ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est que je prenais des notes de tout ce qu'il se passait au cours de mon initiation pokémon. Mon carnet de voyage contenait donc ma mémoire, et mon pokédex avait pu enregistrer le profil du petit pokémon légendaire. Dès lors, je me suis montré beaucoup plus prudent, mais cela ne suffit pas. Les sbires de la Team fusion étaient à mes trousses, et je ne tardai pas à comprendre que Marianne en était la chef. Ayant beaucoup trop d'informations les concernant, ils ont tout fait pour me coincer, et m'ont finalement accusé de crimes atroces.
_Cela ne m'aide pas beaucoup, coupa Mewtwo, mis à part peut-être le lieu où se trouve Marianne.
_Je ne te le dirai pas, et ce pour deux raisons. Premièrement, tu te ferais avoir, et ensuite, je ne tiens pas à ce qu'il arrive quoi que ce soit à Marianne.
_Mais elle n'hésiterait pas à te tuer!
_Ta perception des choses me déçoit, Mewtwo. Les humains peuvent changer, tout comme les pokémon. La preuve, nos chemins se rencontrent. Toi tu veux retrouver un ami, et moi protéger les miens. Mon but principal et de révéler au monde l'existence de la Team fusion, pour ça il me faudrait des preuves. Un témoignage d'un caïd me suffira. Une fois que la région prendra connaissance du danger existant, ils prendront les mesures nécessaires, et la Team fusion sera démantelée. Marianne sera ensuite accessible, et il faudra la convaincre d'arrêter ses actions. Et ça, seule sa fille pourra y parvenir, du moins c'est ce que je crois. C'est pour cela que je veille sur elle depuis le début de son voyage.
A son tour, Marc se leva et s'adossa au mur, l'air pensif. Il avait beaucoup appris d'un seul coup, et toute cette histoire le rendait malheureux. Mais il ne se laissa pas abattre pour autant, et se permit de prendre la parole.
_Je n'ai pas d'autres choix que te faire confiance, Manu. Si tu veux le témoignage d'un membre de la Team fusion, je te conseille de te procurer un vieux dictaphone. Il te faut un appareil où aucune modification vocale n'est possible, pour pas que l'on croie que tu as falsifié les voix. Il te suffira d'aller voir un membre de la Team fusion, de lui parler tout en dissimulant le dictaphone, puis tu auras toutes les preuves nécessaires. Mais je te conseille cependant de t'adresser à quelqu'un de haut placé dans l'organisation...
_Ne vous inquiétez pas pour ça, rassura le garçon. Je sais déjà avec qui je vais discuter. Mais en revanche, je ne sais pas où je vais trouver un dictaphone...
_J'ai un ami qui en possède un, il l'utilise pour entendre le cri des pokémon lorsqu'ils exécutent des attaques apprises par CT. Il s'appelle Mr Michel, si tu veux je peux te donner son ad...
_Pas la peine, coupa Manu avec le sourire. C'est un de mes amis, il pourra certainement m'aider. En tout cas, merci pour votre aide. Je vais maintenant me charger de la Team fusion, et enfin prouver mon innocence...
_Je viens avec toi, intervint alors Mewtwo. Les choses iront deux fois plus vites, de cette manière...
_Non, je me débrouillerai de mon côté... Si tu veux te rendre utile, surveille la fille de Marianne de très près. Elle doit se trouver vers Cryslanthos, accompagnée d'un dresseur de dragons. Prends soin d'elle, essaie de la garder en sécurité...Mais ne te montre pas, d'accord?
_Très bien, humain... Je garderai un oeil sur elle, si c'est la seule façon de pouvoir faire avancer les choses. Je te souhaite bonne chance alors. Nous nous rencontrerons à nouveau, j'en suis persuadé.
Le pokémon psy avança vers la porte, puis sortit de la demeure. Il s'apprêta ensuite à s'envoler vers Cryslanthos quand une voix le rappela. Il se retourna et aperçut Manu qui tenait à bout de bras une ceinture munie de six pokéball.
_Qu'y a-t-il, humain?
_Tiens, Mewtwo, prends ceci avec toi. Ce sont les pokémon d'une amie que j'ai perdue cette nuit. Il faut que quelqu'un s'en occupe, et je pense qu'ils pourront t'aider, surtout si tu dois t'opposer aux pokémon de Marianne... Ils sont tous de type ténèbre, tu veux bien les garder?
Le pokémon acquiesça d'un léger signe de tête, puis prit la ceinture de Solenne des mains du jeune homme avant de l'attacher autour de sa taille. Il tourna ensuite ses yeux vers ceux de Manu, puis s'envola enfin pour disparaître peu après au dessus des nuages.
_Bonne chance à toi...pokémon...murmura le garçon.
Manu s'approcha de Marc, puis après l'avoir assuré que sa fille n'aurait aucun soucis, il appela son Dracaufeu, monta sur son dos, puis s'envola vers Gérania, où il allait pouvoir rendre visite à son vieil ami...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 | Retour | Haut de page ]