Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 12
Nom de l'œuvre : POKEMON: L'étoile d'Arképhyr Nom du chapitre : Deux combats dans une arène
Écrit par Pokémanu Chapitre publié le : 28/9/2004 à 21:19
Œuvre lue 195831 fois Dernière édition le : 23/5/2009 à 15:45
[ Retour - Bas de page ]
Quand la jeune fille se réveilla, à l´aube, elle vit à côté d´elle sa ceinture accompagnée de ses six pokéball. Elle se leva puis sortit du dortoir. Manu était déjà assis à une table et prenait tranquillement son petit déjeuner. Sophie alla le rejoindre et l´embrassa sur la joue.
_Que me vaut cet honneur ? demanda l´adolescent l´air indifférent.
_Tu as retrouvé mes pokémon, c´est donc le moins que je puisse faire.
_Allez, assieds-toi et mange un morceau, il faut que tu sois en forme pour le combat qui t´attend.
_Tu me mets la pression de bon matin, c´est pas sympa ! , remarqua la jeune dresseuse.
_C´est la dure loi de la vie, dit Manu qui fixait inlassablement son assiette à moitié remplie de céréales.
_C´est ta dure loi oui ! Et tu peux me dire ce que cette assiette a de si intéressant ?
_Quoi ?
_Oulà, tu as besoin de repos toi, tu ne m´écoutes même pas...
_Désolé, j´étais perdu dans mes pensées, déclara l´adolescent. Bon allez, on y va ?
_Euh, il faudrait que tu finisses tes céréales d´abord, non ?
Manu prit tout son temps pour finir son petit déjeuner. Il réfléchissait à la conversation qu´il avait eue avec Max. Ce dernier s´était montré un peu trop coopératif à son goût. Le jeune homme avait un mauvais pressentiment, mais il préférait ne rien dire à Sophie, il ne fallait pas la déconcentrer avant son match.
Après avoir rempli leur estomac les deux amis sortirent et prirent la direction de l´arène de Vulcanor. L´endroit où devait avoir lieu l´affrontement était chaud, renfermé et dépourvu de fenêtres. La lumière émanait des quelques torches déposées sur les murs.
_Mieux ne vaut pas être claustrophobe, murmura la jeune fille à l´oreille de Manu.
_Tu l´as dit, même la championne a fuit l´arène, à mon avis tu devrais voir à l´hôpital. Si ça fait longtemps qu´elle réside ici, la température de son corps à du légèrement dépasser la moyenne, plaisanta le dresseur à voix haute.
_Je m´appelle Sandra, lequel de vous deux souhaite m´affronter ? dit alors une voix féminine.
Sophie scruta la pièce et aperçut enfin la silhouette d´une femme dans le coin supérieur gauche de l´arène.
_C´est moi qui veux vous défier, et je m´appelle Sophie, déclara l´adolescente.
Manu fit la grimace. Dans son élan, la jeune fille n´avait pas fait attention, et elle avait oublié de cacher son identité. L´adolescent lui avait dit de s´appeler Sandrine jusqu´à sa sortie de Vulcanor, la ville abritant Max.
_Bon très bien, dit Sandra. Et toi jeune homme, comment t´appelles-tu ?
_Je ne m´appelle pas, répondit Manu, mais si vous tenez à me donner un prénom, alors vous pouvez essayer Barnabé, mais dans ce cas, il serait peu probable que je vous réponde.
_Comme tu veux. Bon, euh, Sophie, prépare-toi à m´affronter. Ce sera un match un contre un. Montre moi ce que tu vaux. Feurisson, go !
_Flobio, en avant ! cria la jeune dresseuse, déterminée.
Les deux pokémon se placèrent l´un en face de l´autre. Feurisson était un pokémon ressemblant à un gros hérisson enflammé. Le pokémon aquatique de Sophie avait donc l´avantage.
_Feurisson, attaque Roue de feu, dit la championne.
Le pokémon feu se mit en boule et roula à toute vitesse en direction de son adversaire.
_Flobio, attaque Tir de boue, fais-le dévier.
L´attaque sol du pokémon de l´adolescente fit changer Feurisson de direction.
_Flobio, attaque Danse pluie ! , fit Sophie.
Une forte pluie commença à s´abattre sur le sol, réduisant la puissance du feu.
_Lance-flamme ! , ordonna Sandra.
_Pistolet à O ! , rétorqua la jeune dresseuse.
En raison de la pluie, l´attaque Pistolet à O l´emporta facilement sur le Lance-flamme ennemi. Feurisson resta sonné après avoir reçu le jet d´eau.
_Bélier, vite ! , cria Sophie
Flobio projeta Feurisson à terre. Le pokémon feu resta étendu sur le sol.
_Bien joué mon Flobio, on a gagné ! s´exclama la jeune fille.
_Je te félicite, annonça Sandra. Ton pokémon a beaucoup d´expérience, il est surprenant. Pour symboliser ta victoire, je t´offre le fameux badge fusion. Cela te fait désormais trois badge, tu as fais un parcours sans faute en battant les trois premiers champions d´arène. Cependant, ton voyage va se terminer ici.
_Donne-moi tes pokémon sans contester, fit alors une voix grave.
Un homme de grande taille et aux cheveux noirs mi-longs apparut. Steeve s´avança vers Sophie, l´air menaçant.
_Mais je... commença Sophie.
_Ferme-la, répliqua brutalement le policier.
Steeve continuait à avancer, mais il ne vit pas Manu qui bondit sur lui et qui le frappa avec force au visage. Le jeune homme avait prévu son coup, et il savait se défendre. Il donna un violent coup de pied dans les côtes de son ennemi qui tomba au sol, puis il prit la main de Sophie et l´entraîna hors de la ville.
Ils marchèrent côte à côte pendant de longues minutes sans dire un seul mot. La jeune dresseuse ne savait plus quoi penser. Son ami venait de frapper un policier, cependant ce même policier avait tenté de s´emparer de ses pokémon. Avait-elle fait quoi que ce soit d´illégal ? Non, elle n´avait strictement rien à se reprocher. Et Manu, lui, qu´avait-il à se reprocher ? Il était resté mystérieux pendant trop longtemps. Sophie avait besoin de réponses, et maintenant...

_Manu, ça suffit, j´en ai assez, je veux absolument tout savoir, déclara-t-elle.
_T'as vu ma tête, est-ce que je ressemble à Papa Noël ? Personne ne possède le savoir universel, répondit le jeune homme.
_Quel sens de l´humour, ironisa Sophie. Je veux connaître toute ton histoire, et savoir ce qui t´est arrivé. Et je suis sérieuse ! ajouta-t-elle en voyant sourire son interlocuteur.
_Très bien, alors asseyons-nous par terre. Ça risque d´être un peu gonflant par contre, alors essaie de ne pas t´endormir.
_Je suis en pleine forme, donc ne t´en fais pas, je resterai éveillée, répliqua l´adolescente.
_Si tu le dis...Tout a commencé il y a à peine plus de trois ans. A l´époque, j´avais donc treize ans, et je voulais devenir un grand maître pokémon. J´ai alors commencé mon voyage.
_Tout seul ? demanda Sophie.
_Non, pas tout seul. Je suis parti avec mon frère qui avait quatorze ans.
_Tu as un frère ? demanda à nouveau la jeune fille.
_On va procéder différemment, annonça Manu. Tu vas me laisser raconter ma petite histoire, et après tu parleras, ok ? Et pour répondre à ta question, oui, j´ai un grand frère.
_Vas-y, je te laisse continuer.
_Merci. Avec mon frère on a donc commencé notre voyage. Tout se passait très bien jusqu´à ce qu´on arrive à Vulcanor. On avait appris qu´il y a avait des voleurs dans le coin, et comme j´étais très curieux, je suis sorti malgré la chaleur en pleine nuit, pendant que tout le monde dormait. Enfin presque tout le monde. Près du volcan, j´ai surpris une conversation entre deux hommes. Ils avaient prévu de voler le champion d´arène la nuit suivante. Le lendemain, après avoir remporté mon badge, j´ai averti le champion d´arène qui lui-même est allé avertir les flics.
_Et ton frère, il était au courant ? , demanda Sophie.
_Non, il ne me regardait pas combattre, il préférait se balader, et moi je faisais pareil. Donc il n´était pas au courant. Quoi qu´il en soit, quand les deux voleurs sont entrés dans l´arène, c´est moi qu´ils ont trouvé. A l´époque, je n´étais pas exceptionnellement doué, mais je l´ai quand même emporté sur mes adversaires. Un des voleurs se prénommait Max, et il n´avait pas de pokémon. L´autre s´appelait Steeve, et ses pokémon n´étaient pas bien entraînés. En fait, ils ne gardaient pas les pokémon qu´ils dérobaient. Ils préféraient les revendre pour se faire de l'argent.
Mais peu importe, Steeve et Max avaient ce soir là échappé de justesse à la police. Puis notre cher Steeve n´avait plus qu´une seule envie : se venger de moi pour avoir fait échouer son plan. Il a alors rejoint la Team fusion, une terrible organisation maléfique qui veut acquérir le pouvoir en utilisant les pokémon à des fins malhonnêtes. Et à la Team fusion, ils ne plaisantent pas. Ils volent et commettent toutes sortes de crimes très proprement. En clair, ils ne se sont jamais fait prendre par les flics. D´ailleurs, peu de gens connaissent la Team fusion, très peu de gens. Bref, Steeve s´est entraîné, il est vite devenu redoutable, et il a été nommé caïd au sein de l´organisation. Il a tout fait pour m´atteindre. Mon frère ne comprenait pas ce qui se passait, et je ne voulais rien lui dire. Puis à cause de ce con de Steeve, j´ai du abandonner un de mes pokémon - un Grahyena, pour être plus précis - mais c´est une histoire compliquée. Bref, j´ai quand même tenu bon. Après avoir délaissé mon pokémon, j´ai poursuivi mon voyage tout seul, puis j´ai eu les huit badges officiels, je suis donc allé à la ligue. Et même là-bas, la Team fusion a frappé, et cette fois-ci, j´ai eu l´honneur de voir en face la créatrice, la chef suprême de la Team fusion. A partir de ce moment, je suis devenu un grand danger pour eux, car j´avais suffisamment d´informations pour les coincer. Mais juste avant la finale de la ligue, il y a eu une alerte. Steeve avait rassemblé des preuves pour m´accuser de crimes et m´envoyer en prison. J´ai du m´enfuir avant de disputer ma finale, j´ai du renoncer à mon rêve le plus cher.
Manu serra les poings, amer à l'idée de ressasser des souvenirs particulièrement douloureux.
_Et c´est ce Mike qui a gagné n´est ce pas ? Comme tu n´as pas pu combattre, il a été nommé d´office maître pokémon, j´ai raison ?
_Magnifique, tu comprends vite, dit sombrement l´adolescent.
_Mais qu´est-ce qu´il a donné comme preuve Steeve pour t´arrêter ?
_Je n´en sais rien, je suis accusé de vols et de meurtre, répondit le jeune homme d´un air déconfit.
_Mais tu n´es pas un criminel ?
_Je ne réponds pas à ce genre de questions, c´est à toi de juger cela, conclut Manu.
_En tout cas, je te remercie d´avoir été franc avec moi, mes pensées se confirment... Je peux avoir confiance en toi, quoi que tu aies fait.
_Merci à toi. Je suis content de t´avoir à mes côtés.
Les deux amis se levèrent, puis continuèrent à marcher paisiblement vers de nouveaux défis...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 | Retour | Haut de page ]