Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 42
Nom de l'œuvre : POKEMON: L'étoile d'Arképhyr Nom du chapitre : Dragon d'un jour
Écrit par Pokémanu Chapitre publié le : 14/11/2005 à 23:32
Œuvre lue 195833 fois Dernière édition le : 17/7/2007 à 21:40
[ Retour - Bas de page ]
Il était cinq heures du matin ; et comme le soleil, Manu et Mike dormaient profondément, adossés tous deux à la barrière invisible qui leur résistait encore et toujours, malgré leurs efforts les plus assidus. Les deux dresseurs avaient même fait appel à tous leurs pokémon qui s'étaient défoulés pendant une heure entière sans obtenir le moindre résultat. Voyant leurs pokémon s'affaiblir, les deux frères avaient fini par renoncer, puis s'étaient endormis, espérant que la nuit leur porterait conseil. Ils étaient alors loin de se douter que le porteur de conseils allait être la cause de leur réveil, c'est pourquoi tous deux sursautèrent quand ils entendirent une voix s'adresser directement à eux, de l'autre côté de la barrière.
_Je ne pense pas que c'est en faisant la sieste que vous pourrez aider votre amie, humains.
_Hein?
Mike se leva immédiatement, repoussant quelques mèches de cheveux en arrière. Il fut bientôt imité par son frère qui semblait connaître leur interlocuteur. En effet, dès le moment où ce dernier l'aperçut, ses lèvres se retroussèrent en un léger sourire.
_Mewtwo... Tu es en retard...
_Je n'ai pas de leçon à recevoir de la part d'un humain.
_Et toi tu es quoi? demanda alors le dresseur de dragons. Mon frère m'a parlé d'un puissant pokémon qui devait veiller sur nous, je suppose que c'est toi?
Mewtwo porta son regard sur Mike qui ne cilla pas un instant. Peut-être était-ce par pur défi, mais quoi qu'il en soit, l'ancien maître de la ligue pokémon était bien décidé à ne pas laisser paraître le moindre sentiment de faiblesse.
_Aucun devoir ne m'est imposé, reprit le pokémon légendaire. J'ai juste dit que je ferai en sorte que vous soyez en sécurité.
_Mais tu ne l'as pas fait... Ce n'est pas toi qui nous a sorti de la montagne Perdue, mais mon frère, et contre Marianne non plus je ne t'ai pas vu...
_La cause que défend Rayquaza est noble, je ne peux me permettre de fouler librement sa terre quand bon me semble. Quant à l'humaine qui détient Mew, je l'ai vue, mais je ne pouvais pas me risquer à l'attaquer. Ses pokémon sont bien trop puissants...
_Qu'as-tu fait de ceux de mon amie que je t'ai passé? Où sont les pokémon de Solenne?
Le pokémon se replaça face à Manu qui venait d'interrompre le dialogue sans fin. Aucun reproche n'était ancré dans les paroles du jeune homme, qui ressentait un profond respect envers la créature légendaire. Doucement, Mewtwo fit apparaître au creux de ses mains une ceinture des plus communes, dénuée de la moindre pokéball: celle de Solenne.
_Les pokémon de ton amie sont en sécurité et peuvent enfin vivre en paix. Je ne suis pas fait pour être dresseur, mais cela ne m'empêche pas d'en prendre soin. Ces pokémon sont très puissants, et auraient certainement pu m'être utiles hier soir, mais le fait est qu'ils ne m'accompagnaient pas.
Manu abaissa les yeux un moment, soupira, puis reprit sur un ton ferme:
_De toute façon, on va pas changer le passé. Ce qui est fait est fait, il faut juste trouver un moyen de sauver Sophie. Je n'ose pas imaginer ce qui pourrait se produire en présence de Marianne.
_Je connais un moyen qui t'aidera peut-être à retrouver ton amie, humain. L'un de vous a-t-il déjà entendu parler de la Colline Exaucée?
_Connais pas, dirent en choeur les deux frères.
_Il existe à quelques kilomètres d'ici une vaste colline. Un village a été construit sur cette colline, et chaque année, un pokémon venu des étoiles s'y rend afin d'exaucer le voeu d'un dresseur élu.
_Le village des miracles? questionna Mike.
Le dresseur de dragons venait subitement d'interrompre le pokémon psy et regardait désormais fixement son frère qui était partagé entre l'angoisse et l'amusement. En effet, cette allusion à un pokémon capable d'exaucer les voeux des voyageurs du coin leur rappelait à tous deux une aventure qu'ils n'étaient pas près d'oublier. Alors qu'ils n'étaient encore que des apprenti dresseurs, les deux frères avaient fait une halte dans un petit village situé au sommet d'une colline et avaient, malgré eux, assisté à une cérémonie annuelle destinée au pokémon venu d'ailleurs, Jirachi. Une vieille légende racontait que ce petit pokémon, porteur d'espoir, descendait chaque année sur le village pour réaliser le voeu d'un dresseur de pokémon, dans le but de sceller à jamais les liens qui unissent les êtres humains et les pokémon. Mike s'empressa de raconter tout cela à Mewtwo qui le regarda un bref moment avant d'afficher un léger sourire moqueur.
_Jirachi descend en effet chaque année dans ce village, mais jamais il n'a pu exaucer le moindre voeu.
_Hein? fit le dresseur de dragons. Il sert à rien alors?
_Je ne dirai pas ça, reprit le pokémon d'une voix posée. Jirachi est capable de téléporter des personnes et des objets par la simple pensée, ce qui fait de lui un être exceptionnel.
_Mais Mew sait le faire aussi!
_Je pense que Mew a besoin d'établir un contact physique avec la personne ou l'objet en question pour pouvoir utiliser la téléportation, intervint alors Manu.
Mewtwo se tourna cette fois vers l'adolescent et afficha de nouveau un sourire qui cette fois n'avait plus rien de moqueur.
_Tu as raison, humain. Pour téléporter, Mew et moi-même avons besoin de toucher.
Les deux frères se regardèrent simultanément. Si Jirachi avait le pouvoir de téléporter par sa simple volonté, alors retrouver Sophie ne serait plus un problème. Encore fallait-il réussir à convaincre Jirachi d'utiliser son pouvoir de téléportation, mais cela, Manu et Mike ne s'en souciaient guère...pour le moment.
_Bon! fit Mike. Donc en gros, on va dans ton village paumé, on kidnappe Jirachi et on lui dit de téléporter Sophie jusqu'à nous, c'est ça?
_Il y a de l'idée, répondit Mewtwo calmement. Si vous vous êtes déjà rendus là-bas une fois, je pense que vous n'avez pas besoin que je vous montre le chemin... A bientôt, jeunes humains.
_Euh attends! fit brusquement Manu.
_Qu'y a-t-il?
_Tu pourrais nous enlever ce mur invisible avant de partir? On aimerait bien avancer...
_Ah ces humains...
D'un simple claquement de doigts, la barrière que Mew avait créée la veille pour empêcher les deux frères de progresser se volatilisa. Mewtwo fit ensuite un léger signe de la main avant de se téléporter, laissant les deux frères dans la nature.
_Allez frérot, vamos!

Manu et Mike s'équipèrent tous deux de leur sac et de leur longue cape, puis reprirent leur route d'un pas assuré, plus serein. Le village n'était qu'à une quarantaine de kilomètres, ce qui leur laissait le temps d'arriver au village de la colline exaucée avant la tombée de la nuit. La verdure qui les entourait rendait leur marche plus agréable, et ils purent ainsi pendant cinq longues heures avancer tranquillement, évoquant de temps à autres des souvenirs ayant marqué leur initiation au dressage pokémon, et s'échangeant divers conseils en matière de stratégie. Chacun d'eux évitait soigneusement d'aborder les problèmes qui leur faisaient obstacle, comme les interventions de la Team fusion par exemple. A onze heures précises, les deux frères s'arrêtèrent à l'ombre d'un pommier, un arbre que Manu affectionnait particulièrement pour ses délicieux fruits. Ils s'installèrent donc confortablement sur le sol et commencèrent à déjeuner au calme. Mais comme s'en doutaient les deux adolescents, ce moment de tranquillité était trop beau pour durer. Et c'est sans surprise qu'ils entendirent des bruits de pas précipités.
_Revenez plus tard, on mange là, dit Mike sans même prendre la peine de se retourner pour voir le nouvel arrivant.
_A vrai dire, je pensais que vous alliez m'offrir une pomme...
_Sandra?
Manu se leva brusquement pour faire face à la sbire de la Team fusion qui lui avait été d'un grand secours quelques jours auparavant. Cette dernière lui sourit aimablement avant de s'asseoir sur l'herbe à côté du dresseur de dragons qui était pris au dépourvu. Elle plongea sa main dans le sac du jeune homme et en sortit une belle pomme rouge qu'elle s'empressa de croquer à pleines dents.
_Je meurs de faim! annonça-t-elle. Ca n'a pas été facile de vous retrouver!
_Mais tu nous a retrouvé, c'est le principal, répondit Manu avec le sourire. Comment va ton petit bonhomme?
_Très bien, je l'ai laissé avec mon père.
_Et lui aussi va bien? Je me rappelle de ne pas avoir été très tendre avec lui, la dernière fois que je l'ai vu...
_Et il regrette ce qu'il a fait, tu peux me croire... Tu sais, il ne peut pas se permettre de quitter la Team maintenant, c'est trop risqué. Mais on ne peut pas continuer à vivre éternellement comme ça, pas vrai?
Le dresseur acquiesça lentement, sans dire un mot, puis laissa Sandra poursuivre ce qu'elle avait à dire.
_Si je suis venue jusqu'à vous, c'est pour deux raisons, reprit-elle. Premièrement, je sais qu'avec vous, je suis plus en sécurité qu'ailleurs, et ensuite, je pense pouvoir vous fournir des indications concernant la Team fusion. J'ai appris ce matin que Marianne avait réussi à retrouver sa fille, et je peux vous donner des informations concernant...
_On n'a pas besoin d'infos sur la Team, on a déjà prévu notre coup pour sauver Sophie. Mais si tu veux rester avec nous, c'est sans problème, en tout cas pour moi... Mike?
_M'en fous...
_Ok c'est bon alors!
Sandra, Manu et Mike finirent de se nourrir dans le silence le plus total puis reprirent la route sur un rythme plus soutenu. Le village était encore loin, et tous espéraient pouvoir passer la nuit sur le matelas d'un lit du centre pokémon, bien plus plaisant en tout cas qu'un sac de couchage qui s'usait au fil des semaines. Un quart d'heure environ après leur départ du pommier, qui était alors privé d'une grande quantité de ses fruits, ils virent s'approcher de loin deux hommes pas très nets d'apparence: ils portaient des cagoules.
_Donnez-nous vos pokémon sans broncher, et on ne vous fera pas de mal. Mais ne nous obligez pas à être violent.
Le dresseur de dragons regarda les deux nouveaux arrivants et cligna des yeux, l'air hébété.
_Vous êtes nouveaux vous?
_Je ne vois pas ce que ça change, on peut être très violents et...
_Nan mais laissez-moi vous expliquer, interrompit Mike. Celui qui est à côté de moi là, c'est mon frère, et c'est un dangereux criminel vous savez. Il a un mental de fou, faut pas trop le brusquer. Par exemple si vous venez comme ça et que vous lui demandez ses pokémon, alors il y a de fortes chances pour qu'il vous fasse une petite démonstration. Manu?
Essayant de ne pas éclater de rire, le jeune dresseur sortit une pokéball de sa ceinture, libéra son Florizarre qui endormit aussitôt les deux sbires à l'aide de sa Poudre dodo. Il rappela alors son pokémon, comme si ce qui venait de se produire était nous naturel.
_Ils ne s´améliorent pas avec le temps, soupira l'adolescent.
_C'est ça le châtiment des nouvelles recrues? questionna Sandra, visiblement amusée par ce qui venait de se produire.
_On est de bonne humeur, c'est pour ça, expliqua Mike en avançant à nouveau.

Les trois nouveaux amis passèrent les deux heures suivantes à parler des différents plans d'action de la Team fusion, et plusieurs fois ils furent secoués de rires incessants, le plus souvent liés aux idioties de l'organisation criminelle. Sandra, qui avait intégré la Team fusion relativement tôt, leur raconta tout ce qu'elle savait sur ses supérieurs, et bien que cela n'était pas d'une grande utilité pour les deux frères, ça avait au moins le mérite d'être divertissant. Il était trois heures de l'après-midi quand ils firent de nouveau une halte.
_Dix minutes de pause, pas plus, déclara Manu.
_Ok frérot, le temps de capturer un pokémon!
Un sourire se dessina sur le visage de l'adolescent, content que son frère se soit enfin décidé à combler le vide provoqué par la disparition brutale de Ptéra. Mike s'éloigna donc, une pokéball en main, tandis que Sandra s'allongea un moment sur le sol verdoyant. Même si la jeune femme approchait de la trentaine, elle ressemblait davantage à une adolescente qui avait grandi trop vite. Quand Manu lui fit remarquer cela, elle fit mine de ne pas avoir entendu et ne répondit donc pas. Le jeune homme n'insista pas davantage. Un moment plus tard, le dresseur de dragons fit de nouveau son apparition, un Roucool posé sur son bras.
_Un Roucool! s'écria-t-il. Remplacer un Ptéra par un Roucool...lamentable.
Le petit pokémon oiseau lança un regard de reproche à celui qui venait de le capturer. Mike poussa un long soupir puis fit prendre son envol au pokémon, faisant clairement comprendre qu'il ne voulait pas passer des semaines à entraîner un nouveau pokémon. Les trois amis poursuivirent donc leur chemin, espérant fortement que le prochain arrêt serait au village des miracles. Mais leur destin alla à l'encontre de leur volonté, et c'est ainsi qu'ils se retrouvèrent face à face avec un magnifique dragon bleu, un dragon qu'ils n'avaient eu l'occasion de voir qu'en livre: un Latios. Mais celui-ci paraissait grandement affaibli, et poussait des cris déchirant de douleur. Sans ne plus attendre, Sandra, Mike et Manu se penchèrent sur le corps du pokémon pour lui porter secours, quand ils entendirent des voix derrière eux.
_Florizarre, Fouet-lianes! En plein dans le piège, les amis.
La silhouette du Latios laissa bientôt place à celle d'un petit Métamorph, visiblement satisfait de la tâche qu'il venait d'accomplir. Trois Florizarre faisaient maintenant face aux trois compagnons. Tous les avaient ligoté avec fermeté par les poignets, mais la réaction des deux frères ne se fit point attendre.
_Go Mike!
D'un même geste, les deux dresseurs exécutèrent un saut périlleux arrière, se libérant ainsi des pokémon végétaux, et expédièrent à leur tour une horde de pokémon. En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, deux Dracaufeu, un Dracolosse et un Roucarnage faisaient face aux sbires apeurés de la Team fusion qui tentèrent une riposte.
_Envoyez vos Poudre dodo, bougez-vous! ordonna un sbire.
_Roucarnage, utilise ta Tornade sur la Poudre dodo, dit Manu.
Les trois pokémon plante virent leur propre attaque se retourner contre eux, ce qui eut le seul effet d'énerver les membres de la team fusion.
_Hé merde, ils se sont endormis!
_Pas pour longtemps, annonça Mike. Les dragons, Lance-flamme!
La seule solution qui s'offrait aux sbires mal intentionnés était le rappel de leurs pokémon et la fuite. Ils appelèrent donc plusieurs Rapasdepic et s'envolèrent un à un, à l'exception de celui qui avait ordonné aux Florizarre d'utiliser la Poudre dodo. En effet, celui-ci se trouvait désormais entre les griffes du Dracaufeu de Mike.
_Me faites pas de mal! supplia-t-il.
_Dis moi où est Latios! ordonna le dresseur de dragons sur un ton sans réplique.
_Mais ce n'était qu'un Métamorph, intervint Sandra. Le Latios, il n'était pas réel, si?
_Ouais, elle a raison, renchérit le sbire.
Manu porta la main à sa ceinture, et en sortit cette fois non pas une pokéball, mais le pistolet qu'il avait en sa possession depuis déjà un certain temps.
_Ne va pas nous prendre pour un con, conseilla l'adolescent. Pour utiliser son Morphing, Métamorph a besoin d'établir un contact visuel avec le pokémon ou l'objet dont il va prendre la forme. Alors dis-le nous, et plus vite que ça!
_Ok c'est bon, les autres sont allés le chercher. Vous devez les rattraper si vous voulez voir Latios. Lâchez-moi maintenant!
Manu replaça son arme à sa ceinture, puis Mike ordonna à Dracaufeu de relâcher son emprise sur le sbire de la Team fusion. Ce dernier prit ses jambes à son coup et s'enfuit aussitôt le plus loin possible des trois compagnons. Sandra fixait alors le plus jeune frère avec beaucoup d'appréhension.
_T'en fais pas, ma belle, ça fait plus peur que mal, ces trucs-là.
_Tu t'en es déjà servi? questionna l'ancienne sbire d'un ton brut.
_Jamais. J'ai sûrement moins de choses à me reprocher que toi. Faire partie de la Team fusion, ça doit déjà être dur à supporter, hein?
_Arrêtez de vous chamailler vous deux! fit alors Mike pour mettre un terme à la tension qui venait de s'installer. Dracolosse, reviens!
Le dresseur de dragons chevaucha son Dracaufeu, prêt à se lancer à la poursuite de ceux qui avaient eu l'occasion de voir le dragon légendaire Latios.
_J'y vais seul, annonça-t-il. Rendez-vous au village, ce soir pour le dîner! Et ne vous emmerdez pas à marcher. Un oiseau, ça a des ailes!
Sur ces mots, le jeune homme s'envola à toute vitesse pour disparaître peu de temps après dans le vaste ciel bleu. Manu se tourna vers Sandra, prêt à lui faire des excuses, mais celle-ci lui fit signe de se taire.
_On a tous fait des erreurs, dit-elle. Il faut juste oublier.
Le dresseur fit un bref mouvement de tête, puis s'installa sur le dos de son Roucarnage, très vite imité par la jeune femme. Suivant les indications de son dresseur, le pokémon oiseau décolla dans les airs puis se dirigea à une vitesse fulgurante vers la prochaine destination des deux amis: le village des miracles...
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 | Retour | Haut de page ]