Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 29
Nom de l'œuvre : Une dresseuse et un Pichu Tome I : L'Oiseau Arc-en-ciel Nom du chapitre : 29 - Le lien du Leviator
Écrit par Myssdii Chapitre publié le : 9/9/2007 à 11:49
Œuvre lue 47980 fois Dernière édition le : 9/9/2007 à 11:49
_Alors comme ça, toi aussi tu as été sélectionnée ?
Jeffy hocha la tête. Janet était assise sur le bout du lit et grattait distraitement Voltali sur le ventre.
_Ton équipe s´est bien agrandie, dit-elle en regardant toute l´équipe de Jeffy. Et ils ont l´air en pleine forme. J´aime particulièrement ton Cadoizo.
_Je l´ai capturé récemment, indiqua Jeffy alors que Cadoizo se posait dans ses bras. Grâce à Mêê, ma Lainergie.
_J´avais déjà vu Raïkou à la télé, mais le voir en vrai est impressionnant, ajouta Janet. En tout cas, on peut dire que tu as fait des progrès incroyables depuis notre dernier match.
_J´ai eu de la chance, répondit la jeune dresseuse en caressant Cadoizo qui poussa un petit cri de contentement.
Janet déplaça Voltali qui s´était roulé en boule sur ses genoux et se leva.
_On ferait bien d´y aller. Les épreuves n´attendent pas.
_D´accord, juste le temps de rappeler mes Pokémon.
Jeffy remit tout le monde dans leurs Pokéball. Au moment de partir, elle se tourna vers Stephen qui était resté silencieux dans son coin.
_Tu veux bien t´occuper de Pichu, je ne sais pas si je pourrais l´avoir avec moi pendant les épreuves.
_Oui, je…
_Parfait ! coupa Jeffy avec enthousiasme. A tout à l´heure !
Les deux jeunes filles sortirent en claquant la porte, plantant Stephen et Pichu sur place.
_Pourquoi c´est toujours sur moi que tout retombe ? soupira-t-il en se tournant vers le Pokémon.
Pour toute réponse, Pichu lui tira la langue.

Jeffy et Janet arrivèrent, haletantes, à l´entrée du bâtiment central. C´était un immense temple en bois dont l´entrée était gardée par deux statues magistrales représentant des dragons antiques. A son pied, une file de dresseurs de tous âges patientait pour entrer, et deux membres du clan contràlaient les sélectionnés. L´un deux n´était autre que Sandra, avec sa cape bleu-marine. L´autre était un homme d´âge mur, habillé d´une vareuse de marin usée par le temps et les intempéries. Jeffy était certaine de l´avoir déjà vu, mais où…
_C´est Aragon, de l´Elite Quatre d´Hoenn.
Jeffy se retourna vers Janet, estomaquée. La fille aux cheveux noirs haussa les épaules.
_Tu le regardais bizarrement. Alors j´ai pensé que tu te demandais qui c´était.
Elles continuaient d´avancer lentement dans la file.
_J´ai cru que tu avais lu mes pensées. C´était vraiment étrange.
_Pas aussi étrange que de voir un garçon dans ta loge, insinua Janet en lui jetant un regard en coin très évocateur.
_C´est… C´est pas ce que tu crois !
_Je le savais ! Tu craques pour lui ! s´exclama-t-elle sur un ton victorieux.
_Mais pas du tout ! Il m´a juste accompagnée jusqu´ici, une fois tout ceci terminé, c´est fini ! démentit Jeffy.
_C´est toujours ce qu´on dit… avant de se retrouver dans les bras l´un de l´autre. Ah ! L´amour !
Jeffy allait répondre une insanité, mais fut grossièrement interrompue dans son envie d´injures par Sandra. Elles étaient finalement arrivées devant l´entrée du temple.
_Mesdemoiselles, veuillez me remettre vos Pokémon. Vous ne devez garder que votre dragon.
Les deux dresseuses obtempérèrent et remirent leurs ceintures de Pokéballs à Sandra.
_La Pokéball autour de votre cou, mademoiselle Kalira.
Jeffy sursauta et porta instinctivement sa main à la Pokéball de Raïkou, toujours accrochée en pendentif. Donner à cette femme le Pokémon légendaire ?
_Euh…
_Donnez-moi cette Pokéball.
Le regard de Janet allait de Jeffy à Sandra. Elle préférait garder le silence plutôt que de se faire remarquer. Derrière elle, les concurrents qui attendaient commençaient à murmurer entre eux et à désigner la scène du doigt.
_Si vous ne voulez pas obéir, je serais contrainte de vous disqualifier.
D´après le ton de sa voix et son regard, on devinait clairement que disqualifier Jeffy ne serait pas une contrainte, mais un plaisir non dissimulé. L´adolescente allait s´expliquer quand Aragon s´interposa.
_Tout va bien Sandra. J´ai reçu des ordres pour cette demoiselle. Elle peut entrer.
Sandra s´inclina et laissa passer Janet et Jeffy. Aragon les salua.
_Je vous souhaite bonne chance, leur dit-il avec un sourire.
Les yeux d´Aragon fixaient le dos de Jeffy au moment où elle franchit la porte avec Janet.
« Alors c´est elle, songea-t-il. C´est fou comme elle lui ressemble. »

La porte du temple se referma avec fracas derrière les deux adolescentes qui sursautèrent. La pièce était plongée dans la pénombre, mis à part une porte qu´une antique lanterne éclairait faiblement.
_Je suppose que c´est par là, dit Janet.
Jeffy opina et toutes deux se dirigèrent vers la porte indiquée. Elles hésitèrent devant puis Jeffy mis sa main sur la poignée et la tourna. Le battant pivota en grinçant, révélant une autre pièce plongée dans le noir. Les deux dresseuses s´avancèrent prudement et sursautèrent à nouveau quand la porte claqua dans leur dos. D´un coup, tout s´alluma et la pièce fut inondée d´une lumière aveuglante. Quand leurs furent habitués à cette clarté soudaine, elles réalisèrent qu´elles étaient sur un terrain de match. Ce terrain avait une curieuse forme triangulaire, et occuppait presque la totalité de la pièce. En son centre, il y avait un bassin, sans doute prévu pour les dragons aquatiques. De l´autre côté du terrain, un membre du Clan les attendait. Sa cape à capuchon masquait son visage, mais on distinguait tout de même le Dracolosse épinglé sur sa poitrine.
_Vous êtes qui ? s´écria Janet.
_Je serais votre épreuve, répondit-il, et, d´après sa voix, il s´agissait d´un homme. Laissez-moi vous expliquer les règles. Nous nous battrons tous les trois ensemble. Dès que l´un de nous est mis hors jeu, le combat se poursuit à un contre un. Seul l´un de nous sera vainqueur. S´il s´agit de moi, aucune d´entre vous ne pourra continuer. Si je suis éliminé, celle de vous qui restera pourra passer.
Jeffy et Janet hochèrent la tête.
_Alors, choisissez votre Pokémon ! ordonna-t-il.
_Leviator !
_Draco !
Le dragon aquatique jaillit de sa Pokéball directement dans le bassin circulaire central. Il poussa un rugissement impressionant et fut rejoint par un sublime Pokémon d´allure reptilienne, blanc et bleu, dont la sphère située sur sa gorge brillait d´un feu éclatant. Jeffy jeta un regard étonné vers Janet.
_Je ne savais pas que tu avais un Draco !
_Je n´avais pas fait appel à Draco depuis ma dernière participation à la Ligue Johto. C´est, sans hésiter, l´un de mes meilleurs Pokémon !
Le membre du Clan regarda les deux Pokémon.
_Pas mal du tout. J´ai l´impression que vous serez plus redoutables que mes précédents adversaires. Aucun d´entre eux n´a réussi à me battre.
_Quoi ? s´exclama Jeffy. Aucune des personnes passées avant nous n´a réussi l´épreuve ?
_En tout cas, aucun des concurrents que j´ai affrontés. Je les ai tous battus, les uns après les autres. Et vous êtes les suivantes !
L´homme libéra un magnifique Dracolosse face au duo formé par Jeffy et Janet.
_En garde, mesdemoiselles !


Stephen, comme prévu, rejoignit le Maître dans ses appartements.
_Je te préviens, tout ce qu´on dira ici, tu ne devras pas le répéter à Jeniffer !
Pichu, perché sur son épaule, eut l´air un peu contrarié, mais il garda le silence. Stephen frappa à la porte et entra. Comme d´habitude, le Maître était assis à son bureau, mais cette fois-ci, plusieurs écrans étaient posés devant lui. A l´entrée du jeune homme, il releva la tête et sourit.
_Vas-y, Stephen. Entre et installe-toi.
Le garçon obéit et s´assit sur un des coussins. Pichu sauta de son épaule et se mis à fureter dans la pièce.
_On dirait que tu t´es fait un nouvel ami.
_C´est le Pokémon de Jeniffer, répondit Stephen. Elle m´a demandé de le garder durant l´épreuve.
_Pichu ! Pi !
Stephen regarda la souris électrique qui était passée derrière les écrans. Pichu lui faisait des signes.
_Qu´est-ce que tu veux, Pichu ?
_Chu ! répondit-il en lui désignant l´écran, légèrement énervé que Stephen ne comprenne pas.
Le Maître y jeta un regard distrait.
_J´ai l´impression que Jeniffer et son amie sont en train de donner du fil à retordre à Peter.
_Quoi ? s´exclama Stephen. Elle est en train de passer l´épreuve ?
_Effectivement, lui dit le Maître. Tu peux venir voir, si tu veux.
Stephen se leva et passa de l´autre côté du bureau. Sur l´un des écrans, on avait une vue du dessus du triple match Jeniffer-Janet-Peter. Le combat était féroce, et les trois dresseurs déployaient des merveilles de stratégie, de force et d´audace.
_Je l´avais déjà remarqué, commença Stephen, mais Jeniffer se bat un peu comme vous.
Le Maître ne répondit rien. Le jeune garçon poursuivit.
_Elle est rapide dans ses décisions, prompte à répliquer, et elle utilise avec talent toutes les possibilités de ses Pokémon. Elle apprend à ses Pokémon à réagir de leur propre initiative, mais conserve quand même un contràle sur le match. C´est une excellente dresseuse, mais je doute que ce soit la seule raison qui vous ait poussé à l´inviter ici. Contrairement aux autres concurrents, elle n´est sur les routes que depuis peu et manque d´expérience sur le terrain, malgré un talent remarquable pour le combat.
_Tu raisonnes bien. C´est d´ailleurs ce qui m´a poussé à te sélectionner il y a deux ans.
Un silence plana pendant quelques secondes dans la pièce. Stephen regardait l´homme aux cheveux bruns qui se tenait à quelques centimètres de lui. Les mains croisées devant lui, il regardait le match qui se déroulait avec un air nostalgique. Stephen prit une grande inspiration avant de prendre à nouveau la parole.
_Vous êtes Enrique Kalira, n´est-ce pas ? Le père de Jeniffer. Celui qui a abandonné sa femme et sa fille il y maintenant plus de quinze ans afin de prendre la tête du Clan.
Le Maître poussa un soupir.
_Je n´ai jamais voulu abandonner Jeniffer, mais je n´avais pas le choix. J´avais de nombreux ennemis, et dispraître était le meilleur moyen de les protéger, Marisa et elle.
Pichu fixait Enrique avec étonnement. Mais dans sa tête, il raisonnait sur les évènements qui les avaient propulsés ici, sa dresseuse et lui.


A l´intérieur du temple, le combat faisait rage. D´un double Ultralaser, Draco et Leviator achevèrent le Dracolosse qui tomba au sol en soulevant un nuage de poussière. Alors que le dresseur à la cape rappelait son Pokémon, Jeffy et Janet se tournèrent l´une vers l´autre. Maintenant qu´elles avaient éliminé leur adversaire, elles pouvaient avoir la revanche qu´elles attendaient depuis si longtemps…
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 | Retour | Haut de page ]