Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Tablature d'une œuvre

Voici la liste des chapitres d'une œuvre, ainsi que les informations qui y sont liées.
Pour visionner un chapitre, cliquez sur son titre.



Écrit par Orube

AngiMembre en Mutation
[Utilisateur déconnecté]

Envoyer un message privé
Nom de l'œuvre : Il s'appelait Nigel, Tome 3

La rédaction de cette œuvre est terminée.

Œuvre lue 7830 fois.

Date de publication : le 19/4/2009 à 18:09

Dernière édition : le 22/5/2009 à 18:30

Catégorie : Générale




Commentaire de l'auteur :
Ce tome se déroule à peu près trois ans après la fin du deuxième. Bonne lecture, et pensez à m'envoyer votre avis par mp SVP!!

Note : 15/20

Noteur : Silver_Altaria

Commentaire du noteur :

Pour reprendre l’avis de ma collègue sur le tome 2 : si vous êtes fan de l’univers d’Harry Potter, n’hésitez pas à lire cette fic. Sinon, immergez-vous doucement en espérant que la sauce prenne !

Par rapport au tome précédent, il faut dire que l’action est mieux menée. Même si l’essentiel de l’intrigue reste concentré dans la seconde moitié du récit, on ne peut pas dire que la première partie n’apporte rien de nouveau puisque des éléments indispensables à la suite y sont distillés. Après tout, un tome de cette fic sans Nigel aurait été un non-sens complet.
Il n’y a pas grand-chose à redire de la langue puisque seules quelques fautes viennent entacher le récit, sans compter la mise en page très aérée qui facilite grandement la lecture. Inutile d’épiloguer sur les talents de conteuse d’Orube, vous comprendrez aisément en lisant qu’une fois pris dans l’histoire, vous aurez du mal à la lâcher avant la fin. Je ne pense pas que les aventures de Nigel et Myra auraient pu bénéficier d’une meilleure conclusion que celle-ci.

Certes, c’est court, mais c’est la marque de fabrique de l’auteur depuis le tome 1 et ça a tellement bien marché qu’il n’y avait aucune raison que cela change. Je l’avoue, on arrive à la fin un peu vite, on aimerait en avoir encore plus, mais les plaisirs fugaces font parfois également du bien.