Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 2
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou l'on apprend comment est la vie quotidienne de Yann
Écrit par Izual Chapitre publié le : 5/8/2006 à 00:54
Œuvre lue 120541 fois Dernière édition le : 26/6/2007 à 20:18
??? : Hmmm... Ouh...

Yann se réveilla, comme sorti d'un long sommeil. Il s'étira longuement, puis se leva.

Yann : Purée, quel rêve... Attends, comme si les anges et tout existaient... Tiens, un message ?

Il attrapa son portable et l'ouvrit.

Yann : ...Tiens, un message du paternel, c'est rare... Alors voyons... "Sois levé demain a neuf heures, nous avons quelque chose d'urgent a faire." ...Je me demande dans quelle genre de connerie il va encore vouloir me plonger, mais bon, puisqu'il y tient...

Il commença à s'habiller lorsque la sonnerie de chez lui retentit. Yann se dirigea rapidement vers le parlophone.

Yann : Oui, c'est qui ?
Laurent : C'est moi. Marine est la aussi.
Yann : Ah bon. Montez, j'en ai plus pour longtemps.

Le temps qu'ils montèrent chez Yann, il avait fini de s'habiller et se coiffait les cheveux.

Laurent : Eh bé, c'est toujours le bordel chez toi !
Yann : Ouais. Y serait peut-être temps que tu ranges.
Laurent : Pourquoi moi ?
Yann : Parce que c'est toi qui l'as foutu. Ca va, Marine ?
Marine : Oui... Même si j'ai mal dormi...

Marine était une amie d'enfance de Laurent. Très vite, elle fit connaissance avec Yann et apprit à l'apprécier. Brune aux cheveux courts et aux yeux étincelants, elle faisait littéralement fondre le coeur de la majorité des garçons, et certains n'hésitaient pas à lui vouer un culte secret. Néanmoins, elle était restée simple, et quelque part, c'est à ses deux amis qu'elle le devait. Elle en était parfaitement consciente, et n'hésitait pas a rester a leurs côtés, quoi qu'il advienne, riant et pleurant avec eux, partageant tout sans le moindre remords ni le moindre regret.

Yann : Y a pas que toi...
Laurent : Au fait, Yann, t'as appris la nouvelle ?
Yann : Laquelle ?
Laurent : Le Red Fang a été saccagé par des voyous. Les fenêtres ont été démolies et le sang de nombreuses personnes a été retrouvé... Pourtant, aucun corps n'était a proximité. Bizarre, non ?
Marine : Effrayant, tu veux dire !
Yann : Et si le sang appartenait aux coupables ?
Laurent : Les coupables ont déjà été identifiés. Ce n'est pas leur sang.
Marine : Purée...
Yann : Bah, je suppose que comme toutes les affaires bizarres, ça va se finir en eau de boudin... Bon, je suis prêt, on y va ?
Marine : On te suit !
Laurent : Roger !

En chemin,...

Marine : C'est vraiment bizarre, cette histoire...
Yann : Ouais... D'autant plus que...
Laurent : Eh, les gars, attendez-moi, faut que je passe dire bonjour à Jess !
Marine : Jess ?
Yann : Jessica, la fille du fleuriste. Le gars n'apprécie pas trop qu'on tourne autour de sa fille, mais elle en est plutôt ravie, d'autant plus qu'ils ont les mêmes caractères. Ca pourrait marcher entre eux, si Laurent n'était pas si facile avec les filles...
Marine : Facile ? Tu veux dire ?
Yann : Je me comprends, c'est le principal... Pour revenir à ce que je disais, c'est d'autant plus bizarre que j'ai fait un drôle de rêve, qui coïncide parfaitement avec cette histoire, alors que j'ai rêvé de ça avant de savoir pour le Red Fang...
Marine : Un rêve ?

Yann lui raconta le rêve dans son entièreté.

Marine : Wow... C'est vrai que si on met de côté le fait que c'est un rêve et qu'on admet l'existence des anges, c'est tout a fait plausible, bien qu'un peu mystérieux...
Yann : Et pourtant, ce n'est qu'un rêve et les anges n'existent pas.
Marine : Donc on peut reléguer cela au rang de rêves pseudo prémonitoires.
Yann : Pseudo prémonitoires ?
Marine : Oui. Ils t'informent sur un fait à venir, tout en créant autour une histoire qui ne tient pas debout.
Yann : Ah. Ca doit être ça. Tiens, revoilà le dragueur de service.
Laurent : Yeah, j'ai eu un rendez-vous ! Allez, on se dépêche d'y aller, on va être en retard !
Marine : Tiens, t'as une photo d'elle, au fait ?
Laurent : Elle ?
Yann : Je lui ai expliqué. Montre-lui la photo.

Laurent sortit une photo, qu'il tendit, rouge, à Marine.

Marine : Purée... Elle est...
Yann : Toujours aussi moche.

Laurent reprit la photo d'un geste rageur.

Laurent : Oh, c'est bon, me charrie pas avec ça !
Yann : Tu sais ce que j'en pense.
Laurent : Ouais, que même si j'ai mes goûts et tout et tout, que cela te surprendra toujours que je sorte avec elle.
Marine : Bah, c'est l'intérieur qui compte, tu sais.
Yann : Un point pour Marine... Tiens, encore Ron et sa bande de cons.
Marine : Les voilà...

Ron est ce que l'on appelle typiquement un bad boy. Le visage hirsute, mal rasé et couvert de blessures, les cheveux blonds hérissés dépassant d'un bonnet mal mis, le regard d'un bleu haineux, le corps bâti pour pouvoir encaisser et riposter sans problème, cela se lisait sur son corps entier que quiconque l'approchait risquait des ennuis. En général, il traînait avec une bande de jeunes, qui soit étaient des délinquants en puissance comme lui, soit des faibles qui payaient leur tranquillité. Ce jeune homme n'avait aucun ami, et cela se voyait qu'il n'en éprouvait nullement le besoin.

Ron : Eh, salut le stylo sur pattes, comment va ?
Yann : Très bien, et toi, mon ange ?
Ron : Aussi bien que si je ne pouvais pas te voir une bonne fois pour toutes.
Yann : On peut régler ça si tu veux...
Ron : Je n'attendais que ta proposition. Alors, demain, huit heures du matin, ici.
Yann : Ca ne nous laisse qu'une demi-heure pour régler cela. Je propose plutôt sept heures du matin, c'est plus tôt, donc on aura plus de temps.
Ron : Pas con comme idée. Allez, maintenant, dégage avec ta bande de cons et que je ne vous voie plus de la journée... Eh, qu'est-ce que tu fous ?

Yann l'avait empoigné au col et soulevé de terre.

Yann : Traite-les encore une seule fois comme de la merde, et quelque soit l'heure, j'attendrai pas pour te faire manger tes cours un par un, pigé l'anus ?
Ron : Ok, ok, mais lâche-moi !

Yann le repoussa, le faisant tomber a terre, avant d'avancer vers l'école, suivi par Laurent et Marine.

Marine : Wow... C'est la première fois que j'en vois un ainsi avec Ron...
Laurent : Yann est aussi le seul qui ait les couilles d'agir ainsi avec tout le monde.
Yann : J'en ai rien à foutre de lui. Chef de bande ou pas, on me fait chier, je riposte. C'est tout.
Marine : Ouais, mais si il appelait ses potes ?
Yann : Il en a pas le cran. Sinon il aurait été avec. Par contre, ils seront la demain.

Yann sourit.

Yann : Je sens que je vais m'amuser un peu...

Il s'éloigna de Marine et de Laurent, se dirigeant vers sa salle de classe.

Marine : Purée, c'est la première fois que je le vois sourire.
Laurent : Il ne sourit que quand il sait que quelque chose d'excitant va arriver dans sa vie, et quand il sait que ça va bouleverser son quotidien.
Marine : Bah, c'est pas marrant...
Laurent : Il a pas vécu de choses fort gaies non plus, c'est normal qu'il prenne plaisir quand il le peut. J'essaie de l'aider aussi, mais des fois, cela me semble vraiment dérisoire.
Marine : Et ça te fait pas arrêter ?
Laurent : Yann et toi êtes mes seuls véritables amis. Tant que je pourrai vous aider, je le ferai. Alors me remercie pas... Ah, au fait, j'ai pensé a toi...
Marine : Pardon ?
Laurent : Tu m'avais pas dit qu'on t'avait volé ton portable hier ?
Marine : Euh, si, pourquoi ?
Laurent : Tiens, en voilà un nouveau. Fais-y attention, a celui-la.
Marine : ...Pff, t'es vraiment idiot...
Laurent : Pardon ?
Marine : Tu as vu comme tu dépenses tes thunes ?
Laurent : Je sais. Mais d'une part, faut bien que je dépense les 2000 euros que je reçois chaque mois, et d'autre part, je ne peux pas combler que Yann et te laisser dans le vent, pas vrai ?
Marine : ... Enfin, merci. Allez, on monte en classe ?
Laurent : J'te suis.

Et tous deux se rendirent dans la salle de classe, ou les attendait Yann.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]