Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 4
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou l'on rencontre Sakuya
Écrit par Izual Chapitre publié le : 5/8/2006 à 00:55
Œuvre lue 126038 fois Dernière édition le : 5/8/2006 à 00:55
??? : Yann... Yann ? Tu m'entends ?
Yann : ...Cette voix... Maman ?

Sa mère se tenait devant lui, souriante. Elle était comme dans ses souvenirs, avec ses cheveux bruns courts, ses yeux perçants et son sourire rassurant.

Yann : Mais... Ce n'est pas possible... Tu es...
??? : Oui, je ne suis plus de ce monde. Mais toi, tu as gagné quelque chose d'inestimable, et grâce a ce quelque chose, tu as le droit de me voir dans tes rêves. Et foi de Marion, je t'avouerais que j'en suis plutôt soulagée...
Yann : Soulagée ? Mais pourquoi ?
Marion : Tu as changé depuis que je suis partie, Yann. Tu es devenu plus froid avec les autres.
Yann : Tu me le reprocherais ?
Marion : En revanche, tu n'as rien perdu de ton sens de l'observation.
Yann : ...A ton avis, pourquoi je suis devenu comme ça ?
Marion : Aussi dure soit-elle, la mort de proches ne justifie en rien que tu sois devenu ainsi... D'autant plus qu'avant, tu étais beaucoup plus ouvert...
Yann : C'était le passé. J'ai changé en vieillissant, c'est tout.
Marion : Es-tu sur qu'il s'agit de la seule chose qui t'ait fait changer ?
Yann : Pardon ?

L'image de sa mère s'effaça, lentement, pour finalement disparaître. C'est alors que Yann se releva brusquement, sorti de son rêve.

Yann : Aaaah !
??? : ...Bien dormi ?
Yann : Huh... Ouais...

Il se tourna dans la direction d'ou venait la voix pour voir une jeune fille, qui devait avoir son âge. Elle avait de longs cheveux châtains, de doux yeux bleus, et un sourire qui ferait fondre le plus dur des glaciers. Yann ne resta pas insensible à ce sourire, baissant légèrement la tête, un peu rouge.

Yann : Euh... Tu t'appelles comment ?
??? : Tu vas rire, j'ai un nom bizarre...
Yann : Je ne rirai pas, promis. Alors ?
??? : Je m'appelle... Sakuya, enchantée...
Yann : C'est un nom d'origine japonaise, ça, non ?
Sakuya : En effet. Mes parents sont japonais, d'origine.
Yann : Et toi ?
Sakuya : J'ai été adoptée par eux à trois ans... Mon vrai père s'est enfui à ma naissance et ma mère est décédée le jour de mon adoption.
Yann : Désolé. Ah, au fait, je m'appelle Yann. Enchanté.
Sakuya : ...Toi aussi, tu as perdu ta mère, pas vrai ?
Yann : Comment le sais-tu ?
Sakuya : Je le sens... Ca se voit quand quelqu'un a perdu un parent proche... Et ton père ?
Yann : Je le hais.
Sakuya : Alors nous sommes plus proches que je ne le pensais.
Yann : C'est bien...

Yann se leva et s'approcha de Sakuya, avant de lui tourner le dos.

Yann : Tu peux jeter un oeil a mon dos, vu que Mme Sharin n'est pas la ?
Sakuya : D'accord...

Sakuya souleva le t-shirt, avant de pousser un hurlement et de faire un bond en arrière. Yann se retourna immédiatement.

Yann : Qu'est-ce qu'il y a ?
Sakuya : C'est... C'est... C'est horrible ! Comment tu peux endurer ça sans broncher ?
Yann : "Ca" ?
Sakuya : Ton dos... Aux omoplates, y a plus du tout de peau... Et c'est comme si tu avais des bosses qui sortaient directement de tes os et de tes muscles...
Yann : Purée...

Yann se dirigea vers le miroir, et s'arrangea pour voir son dos. Le résultat le stupéfia littéralement. Sur ces entrefaites, Mme Sharin, Laurent et Marine entrèrent.

Mme Sharin : ...Mais qu'est-ce que tu as foutu avec ton dos ?
Yann : Je ne sais pas... Je viens de me réveiller, et à mon réveil, c'était ainsi...
Laurent : On dirait... Une paire d'ailes qui te poussent !
Marine : Dis pas de conneries, toi !
Laurent : Désolé.
Mme Sharin : Ne sois pas désolé.
Yann : Pourquoi ?
Mme Sharin : Au vu de ce qui se passe dans ton dos, et si je me base sur les documents que j'ai reçu cet après-midi sur l'évolution de l'espèce humaine, je peux affirmer avec 60 % de certitude que ce sont de nouveaux membres qui te poussent dans le dos.
Yann : De nouveaux membres ? C'est à dire... Deux nouveaux bras, par exemple ?
Mme Sharin : Oui. Mais les possibilités sont vastes. J'ai lu dans cet article que si l'espèce humaine continuait à évoluer, il pourrait lui pousser des ailes, des nageoires, des branchies, des bras, des jambes, ou même une carapace. Mais étant donné que dans ton cas, ce sont deux bosses distinctes, pour la carapace, c'est fichu.
Laurent : Dommage, Yann en tortue, ça aurait été marrant... Eh, c'est quoi ça ?
Marine : Quoi ?
Laurent : Ce truc blanc qui dépasse des deux bosses de Yann.
Mme Sharin : ...Une plume ? Mais qu'est-ce que ça fait la ?
Yann : ...Eh, arrêtez la blague, la ! Ok, j'ai deux bosses salement amochés dans le dos, ok, y à une plume posée dessus, et alors ?
Marine : Elle n'est pas posée dessus. Elle y est plantée.
Yann : Quoi ?

Surpris, Yann se retourna a nouveau, confirmant les dires de ses amis.

Yann : Qu'est-ce qui m'arrive... Mais qu'est-ce qui m'arrive, à la fin !
Mme Sharin : Je vais faire un prélèvement de sang, et voir si tu n'es pas atteint par ce a quoi je pense. Si ce n'est pas le cas, alors il faudra t'attendre a deux nouveaux membres...
Yann : D'accord... Aie... Mon dos... J'ai mal...

Yann tomba a genoux, le dos voûté. Les bosses commencèrent légèrement à vibrer.

Mme Sharin : Tout le monde, reculez !

Sakuya, qui s'était tue jusque la, se leva, et, avec difficulté, marcha jusqu'a Yann, avant de le serrer contre elle.

Sakuya : La... Calme-toi...
Yann : Sakuya...
Mme Sharin : Sakuya, éloigne-toi !
Sakuya : T'en fais pas... Je vais rester près de toi jusqu'a ce que ça aille mieux, d'accord ?
Yann : Ca fait... Si mal...
Sakuya : Je te comprends... Alors ne bouge pas jusqu'a ce que ça se passe, il vaut mieux.
Yann : Ca brûle... Tellement... AaaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!

Dans un grand cri poussé par Yann, les deux bosses de son dos explosèrent, pour libérer, dans un grand éclat de lumière, une magnifique paire d'ailes, d'un blanc éclatant, causé par les plumes qui les recouvraient. Tous, excepté Yann qui commençait a souffler, libéré de la douleur, et Sakuya, qui se préoccupait plus de l'état de Yann, restèrent stupéfiés par l'apparition de ces ailes étincelantes.

Mme Sharin : Alors... L'article avait raison...
Laurent : Yann... T'as des ailes...
Marine : C'est devenu... Un ange ?

Yann se redressa lentement, aidé par Sakuya.

Yann : Merci... pour ton aide...
Sakuya : C'est normal...

La porte s'ouvrit alors sur une personne que Yann reconnut, avec étonnement.

Yann : Vous... !
Mme Sharin : Ecoutez, monsieur, les visites sont interdites dans l'établissement !
??? : Hors de mon chemin, humaine !

D'un geste de la main, l'inconnu repoussa l'infirmière contre le mur. Le choc lui fit perdre conscience.

Yann : Mme Sharin !
Laurent : De quel droit avez-vous fait ça ?
Sakuya : Et pourquoi êtes-vous la ?
??? : Je suis venu chercher mon dû.
Sakuya : Votre dû ? C'est à dire ?

L'inconnu pointa Yann du doigt.

??? : Moi, Khaelis, suis venu chercher cet ange !
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]