Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 6
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou l'on voit les activités extra-scolaires de certain
Écrit par Izual Chapitre publié le : 5/8/2006 à 00:56
Œuvre lue 108292 fois Dernière édition le : 5/8/2006 à 00:56
[ Retour - Bas de page ]
Yann : Sakuya… Eloigne-toi…
Sakuya : Mais…
Yann : Eloigne-toi, je te dis !
Ron : Oh oh, on se la joue chevalier au grand cœur ?
Yann : Dans ce cas, ce serait plutôt me la jouer suicidaire, tu ne crois pas ?
Ron : On peut voir ça comme ça…
Yann : Très bien… T´attends quoi pour me latter ? D´autant plus que, te connaissant, tu n´es pas venu seul, pas vrai ?
Ron : Exact. Tu peux te montrer, Meg.
Meg : Zut, moi qui comptais rester discrète…

Une jeune fille entra à son tour en pleine lumière. Meg, Margaret de son vrai nom, était un véritable garçon manqué. Blonde aux cheveux courts, elle passait son temps à se battre avec des mecs, que ce soit pour prouver sa force aux autres, ou simplement pour se défendre. Elle et Yann étaient dans la même école en primaire, et ils se connaissent depuis toujours.

Yann : Meg ? Ca m´étonne que tu t´allies avec ce pourri.
Meg : Je te l´avais promis, non ?
Yann : C´est vrai.
Ron : De quelle promesse tu parles, Meg ?
Meg : Oh, une vieille querelle de gosses. Je t´expliquerai à l´occasion.
Yann : Ca n´empêche que ça m´étonne de toi, Meg.
Meg : Tu veux dire ?
Yann : Je ne te savais pas tombée aussi bas.
Ron : La ferme !

Ron se rua sur Yann, batte en avant. Ladite batte fut arrêtée par la main de Yann.

Yann : Te crois-tu vraiment capable de me faire du mal ?
Ron : Grrrr…

Ron enchaîna les coups de batte, déviés ou arrêtés par Yann, qui n´avait aucune difficulté à le faire. Pendant ce temps, Meg longeait les murs, espérant frapper Yann par derrière. L´occasion vint rapidement, et elle la saisit, ce qui perturba Yann. Ron en profita pour lui asséner un bon coup de batte dans la tête, ce qui étala Yann a terre.

Sakuya : Yann !
Meg : T´en fais pas, on lui a pratiqué une petite anesthésie. Il ne sentira rien de ce qu´on compte lui faire.
Sakuya : Vous comptez lui faire quoi ?

Ron sortit un pistolet électrique.

Ron : Tu sais ce que c´est ?
Sakuya : Comment le saurais-je ?
Meg : Pistolet électrique pouvant lancer des décharges allant jusqu'à 10000 volts.
Sakuya : Ne me dites pas que vous comptez…
Ron : Pourquoi pas ?
Sakuya : Parce que je te l´interdis !
Ron : Et tu comptes faire quoi ?
Sakuya : Ceci !

Elle lança son pied en plein dans le visage de Ron, qui tomba a terre.

Meg : Qu´est-ce que tu viens de faire ?
Sakuya : Un petit coup de pied, c´est pas si dangereux que ça, voyons. Comparé a ton pistolet, en tout cas.
Meg : T´as pas tort. C´est pour ça que je vais m´en servir contre toi en premier !
Sakuya : Pfff… Faut savoir me toucher d´abord !

D´un second coup de pied, Sakuya désarma Meg.

Meg : Hmmm… Pas mal, ton coup de pied… Taekwondo, n´est-ce pas ?
Sakuya : Peut-être.
Meg : Parfait. On va pouvoir se battre a armes égales alors.

Meg se mit en position de combat, rapidement imitée par Sakuya.

Meg : Combien d´années ?
Sakuya : Quatre ans. Toi ?
Meg : Cinq.
Sakuya : Ca va être plus coton que prévu, alors.
Meg : Ok…

Meg se rua vers Sakuya, et allait lui décocher un coup de pied dans l´estomac, quand quelqu´un se mit entre elles, encaissant le coup.

Sakuya : Yann ?
Yann : Je t´avais dit de ne pas te mêler de ça, Saku…

Yann s´était relevé, et faisait face a Sakuya, a qui il sourit.

Yann : Je savais pas que tu savais te battre.
Sakuya : On ne se connaît pas depuis longtemps, c´est normal que tu ignores des choses à mon sujet.
Yann : C´est vrai.
Meg : Comment tu as pu te relever, après le coup que tu as reçu ?
Yann : Je ne suis pas n´importe qui. Ce n´est pas un simple coup de batte qui va me tuer.
Sakuya : Ce serait parce que…
Yann : N´en parle pas, Saku. Je ne veux pas que ça s´ébruite.
Meg : J´ignore quel est votre secret, mais si Ron n´a pas pu t´étaler, je vais me faire une joie de le faire !

Elle tenta de frapper Yann, mais un revers de son poing la fit voler. Elle retomba au sol, assommée.

Yann : Score total, deux a zéro. Ca va, Saku ?
Sakuya : Oui, mais… Et toi ?
Yann : Bah, j´ai été un peu sonné sur le coup, mais ça va. N´empêche,…
Sakuya : Quoi ?
Yann : Je me demande ou sont passées mes ailes…
Sakuya : C´est vrai… Remarque, elles apparaissent peut-être seulement quand le besoin s´en fait sentir, tu ne crois pas ?
Yann : C´est possible, mais bon… J´espère surtout que je ne vais pas souffrir comme pour la première fois…
Sakuya : J´espère aussi… J´étais pas mal inquiète en voyant ça.
Yann : Merci.

C´est alors qu´il remarqua qu´il faisait plus sombre dehors. Il jeta un œil a sa montre.

Sakuya : Quelle heure il est ?
Yann : Quatre heures et demie. S´il fait aussi sombre, c´est visiblement à cause nuages noirs.
Sakuya : J´espère qu´on ne va pas se ramasser la pluie.
Yann : Bah, c´est pas si grave si y pleut, après tout. Bon, on sort ?
Sakuya : Oui, les cours sont finis, donc on a aucune raison de rester…

Tous deux sortirent. L´école, déjà imposante en temps normal (un grand bâtiment de cinq étages ressemblant plus a un hôpital qu´autre chose), semblait encore plus grande au vu du temps. Le ciel était couvert de nuages noirs, le soleil était complètement voilé, et un vent violent soufflait. Sakuya, qui avait du mal a tenir debout a cause du vent, s´agrippa au bras de Yann.

Yann : T´envole pas.
Sakuya : Tant que je me tiens, pas de risque !
??? : Eh bien, c´est qu´on s´amuse, la !
Yann : …Laurent, la prochaine fois, garde tes remarques sarcastiques pour toi.

Laurent se montra, accompagné de Marine.

Sakuya : Comment va Mme Sharin ?
Marine : Laurent a appelé quelqu´un qui la conduit en ce moment a l´hôpital le plus proche, ou elle bénéficiera de soins appropriés. Mais visiblement, a part sa grosse bosse sur la tête, elle ne devrait pas avoir de séquelles.
Yann : Tant mieux…
Laurent : Et tes ailes ?
Yann : J´ignore ou elles sont passées, mais après tout, c´est pas plus mal…
Laurent : Tu veux dire ?
Yann : Ce sera plus facile pour moi de vivre une vie normale… Tiens, on ferme l´école si tôt ?
Sakuya : Attends, Ron et Meg sont encore à l´intérieur !
Marine : Qu´est-ce qu´ils y font ?
Yann : Ron a tenté de profiter du fait que je souffrais au dos. Il s´était même adjoint les services d´une ancienne amie…
Laurent : L´enflure… Enfin bon, ils n´ont que ce qu´ils méritent.
Marine : Bon, on fait quoi, maintenant ? On reste ici à causer ou on bouge ?
Sakuya : Moi, je dois rentrer.
Yann : Tu veux que je te raccompagne ?
Sakuya : Oui, merci de me le proposer.
Laurent : Un vrai gentleman.
Marine : N´est-ce pas ? Pas comme une certaine personne, en tout cas.
Laurent : Dois-je me sentir visé ?
Yann : Faut croire que oui… Bon, on y va. A demain ?
Laurent : Je passe chez toi ce soir, vieux !
Yann : Pas de problème ! Salut !

Et Yann s´éloigna, Sakuya toujours accrochée a son bras.

Laurent : …A ce rythme-la, elle va te le piquer.
Marine : Je sais.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]