Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 14
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou les prémices d'un long entrainement se font sentir
Écrit par Izual Chapitre publié le : 10/1/2007 à 06:31
Œuvre lue 126035 fois Dernière édition le : 10/1/2007 à 06:31
Pierre : Eh bien, tu ralentis ?
Yann : La ferme !

Nouvel impact. Le poing de Yann, chargé par une sorte d'aura bleuâtre, s'était enfiché contre celui de Pierre, entouré d'une aura sombre et nébuleuse. Père et fils s'éloignèrent, en vue d'un nouveau coup.

Pierre : Tu es faible, vraiment...
Yann : JE T'AI DIT DE TE TAIRE !

Instinctivement, Yann frappa dans le vide, ce qui projeta une partie de l'énergie concentrée dans sa main vers son adversaire, qui la dévia d'un revers.

Pierre : Tiens, tu commences a le sortir plus instinctivement...
Yann : A sortir quoi ?
Pierre : Tes attaques d'ange, crétin !
Yann : Ah oui ?

Frappant une multitude de coups dans le vide, Yann propulsa des tirs d'aura vers son père, qui eut quelques difficultés a les esquiver.

Pierre : Pfff... Si tu crois que ca va... Hein ?

Il avait disparu de sa vue, et le temps qu'il le repère a nouveau, Yann se trouvait devant lui, le poing levé.

Yann : Ca, c'est pour maman !

Le poing partit, et Pierre piqua du nez vers le sol. Yann le suivit dans sa descente forcée. L'atterrissage fut brutal, Pierre concentrant son énérgie pour amortir l'impact, ce qui projeta un grand nuage de fumée. Paniqués, les gens commencèrent à s'enfuir, a l'exception de Marine, Sakuya et Laurent. Le temps que Pierre fixe Yann, celui-ci était déjà au contact.

Yann : Et ca, c'est pour ma soeur !

Cette fois-ci, ce fut un coup de pied qui partit, avec une violence tout aussi grande que le coup de poing. Pierre valsa dans un mur, qui résista cependant. Yann le rua, puis enchaina les coups de poing, avec une rapidité qui trahissait quelque peu leur puissance, avant de brandir le poing, y mettant un maximum de force.

Yann : Et celui-la, c'est pour avoir osé blesser Sakuya la dernière fois !

Le mur, qui avait déjà pas mal subi lors des coups répétés, ne tint plus et explosa, faisant a nouveau voler Pierre, qui finit étalé au sol, visiblement affaibli. Les amis de Yann, qui avaient assistés a la scène, comme pétrifiés, s'approchèrent lentement de lui.

Laurent : Yann... Ca va aller ?

Yann ne fit même pas attention a leur présence.

Yann : Alors, tu as eu ton compte ? Ou tu en veux encore ?

Le corps de Pierre fut soudain enveloppé par un cercueil de ténèbres, avant de disparaitre, aussi soudainement qu'il était venu. Yann resta silencieux quelques secondes, avant de tomber a genoux, les mains au sol. Laurent s'approcha davantage de lui, et posa une main sur son épaule.

Laurent : ...T'en fais pas, je comprends ta frustration.
Yann : Merci, vieux...
??? : Maître Laurent !
Laurent : Yasu, te voilà ! Un peu tard, mais mieux vaut tard que jamais, non ?
Yasu : ...Que s'est-il passé ici ?

C'est alors que Yasu remarqua Yann, dont les ailes étaient toujours déployées.

Yasu : Maître Yann, vous allez bien ?
Yann : Yasu, je t'ai déjà dit de ne pas m'appeler "Maître". Nous sommes égaux, pas vrai ?
Yasu : Euh, pas vraiment, au vu de vos ailes.

Yann se releva, les faisant disparaître.

Yann : Et la, ca va mieux ?
Yasu : ...Surprenant.
Marine : Yann, ca va aller ?
Yann : Enervé de l'avoir loupé, mais ca ira.
Marine : Ca, on s'en doute, vu toute l'affection que tu lui portes.
Laurent : L'amour fou...
Yasu : Euh, vous parlez de quoi ?
Laurent : Tu vois, les impacts que tu as entendu pendant mon appel ?
Yasu : Euh... Oui.
Laurent : C'était l'impact des coups que Yann portait a son père.
Yasu : J'aurais plutot dit un feu d'artifice.
Laurent : Heureusement, les gens ont cru a cela... Enfin bref. Tu sais ou est l'appartement de Yann, pas vrai ?
Yasu : J'ai encore l'adresse en mémoire.
Laurent : Envoie ton équipe jauger les dégats et ordonne les réparations. Ensuite, tu nous rejoins, j'ai un service a te demander.
Yasu : Euh... Mais... Ca risque d'être cher si...
Laurent : Y a qu'une fenêtre double vitrage d'explosée, et le nettoyage des bris de verres a faire. Ca va pas couter les yeux de la tête au paternel.
Yasu : Compris.

Yasu se dirigea vers son équipe.

Laurent : Bon, pendant qu'il est parti...
??? : Excusez-moi...
Yann : Oh, pardon, monsieur, je ne vous avais pas vu...
??? : Pas de problème, jeune homme... Quoique, a ce que j'ai vu, tu n'en es pas vraiment un.
Yann : ...Vous les avez vues ?
??? : Oui, mais ne t'en fais pas, je garderai le secret.
Yann : Merci. Au fait, vous vous appelez ?
??? : Mon nom est Gotts.

Comme pour le couper, une sonnerie venant de la montre de Gotts se fit entendre.

Gotts : Oh la la, on m'appelle alors que je voulais discuter un peu avec le rebelle... Enfin bon, pas grave. On se reverra, Yann !

Gotts s'éloigna, tout doucement, sous les yeux d'un Yann interloqué.

Sakuya : Il te connait ?
Yann : Visiblement, il est au courant que j'ai refusé d'aller la-haut. Mais bon, il a dit qu'il garderait le secret, donc je ne m'en fais pas.
Marine : Mouais... T'es sur qu'il gardera le secret ?
Yann : Il n'a pas le regard a mentir. Je le dirais plutot avide de comprendre. Il m'aurait surement demandé le pourquoi de mon refus.
Yasu : C'est mal de trop en demander.

Yasu était revenu sans prévenir, et sa remarque fit sursauter Sakuya, qui tomba par terre.

Laurent : Yasu, préviens quand tu reviens, ca évite de faire peur... Tiens, regarde Sakuya.
Yasu : Désolé.
Yann : Sakuya, prends ma main.
Sakuya (rouge) : Merci...
Laurent : Bon, parlons de choses sérieuses. Yann, toi qui viens de te battre contre un démon assez costaud, penses-tu pouvoir tenir face a plus fort que lui ?
Yann : J'en doute. De plus, mon père n'est pas si supérieur que ca, a en juger qu'il s'est vite fait rabrouer par plusieurs de ses supérieurs... Les quatre lieutenants d'Elcifur.
Yasu : Elcifur ? Tu... Tu plaisantes, j'espère ?
Marine : Saurais-tu quelque chose sur lui ?
Yasu : ...Puis-je vous en parler en privé ?
Laurent : Aucun problème... Tu as pris le van ?
Yasu : Bien évidemment.
Laurent : Alors rentrons chez moi. Tous ensemble.
Yasu : D'accord.

Dans le van,...

Yann : Alors, que sais-tu sur Elcifur ?
Yasu : C'est le plus puissant des seigneurs que le royaume des ténèbres a eu sous sa coupe. Même son propre père, Nosferatu le sanguinaire, ne lui arrivait pas a la cheville. L'on raconte que, pour garantir sa survie lors de ses prochains assauts, il s'est constitué une équipe de quatre démons, chacun maître de son élément, et dont la majeure partie des membres avait été enfermée par les dieux des trois mondes pour éviter qu'ils ne passent d'un plan a un autre. Leurs noms sont...
Yann : Kaina, Scar, Valva, et Rubi.
Yasu : Tu connais leurs noms...
Yann : Je me suis retrouvé face a Valva, qui m'avait fait un beau coup dans le ventre. Chose étrange, je n'en ai pas gardé la trace.
Yasu : Etrange, en effet. Le coup t'a semblé fort ?
Sakuya : Il a dit avoir frappé de toutes ses forces.
Yasu : Et tu vis encore ? Mais qui es-tu donc pour être capable de ce genre de prouesses ?
Yann : Un ange qui a refusé le paradis, voilà ce que je suis.
Laurent : Yasu.
Yasu : Oui ?
Laurent: Tu disais, a ton arrivée, chercher quelqu'un qui serait capable de te tenir tête, voire de te vaincre ?
Yasu : C'est exact.
Laurent : Et toi, Yann, tu comptais t'entrainer pour arriver a surpasser ton père ?
Yann : Je vois ou tu veux en venir. Bonne idée.
Yasu : ...Tu veux dire que...
Laurent : Parfaitement. Une fois arrivés, entrainement non-stop avec Yann, Yasu.

Le van s'arrêta a ce moment précis devant la maison de Laurent... Enfin, "palace" serait un terme plus approprié, vu la taille de la maison. Sous le regard stupéfait de Sakuya, Yasu fit ouvrir la porte.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]