Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 20
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou l'on découvre les douze... Enfin...
Écrit par Izual Chapitre publié le : 2/7/2007 à 04:29
Œuvre lue 107058 fois Dernière édition le : 2/7/2007 à 04:29
[ Retour - Bas de page ]
Gaspard : Bon, montez auprès de moi. Les douze veulent vous voir, tous les quatre.
Sakuya : Tous les quatre ?
Yann : C'est ce qu'il a dit, non ? Allez, on y va.

Une fois en haut, le tràne de Gaspard disparut, leur permettant d'avancer vers les douze stèles, plaçées en cercle.

Gaspard : Honneur aux demoiselles. Qui de vous deux veut tenter sa chance ?
Marine : J'y vais.
Gaspard : Bien. Plaçe toi au centre du cercle des stèles, ferme les yeux et concentre toi.
Marine : D'accord.

Obéissant aux ordres de Gaspard, Marine se concentra, les yeux clos. Rapidement, une série de voix se fit entendre en elle.

??? : Eh bien, eh bien, qu'est-ce que Gaspard nous amène ?
??? : Une humaine, apparemment. Avec une belle prédisposition pour les sorts d'état. Gemn ! Virgs ! Balencis !
Gemn : Roh, pas la peine de gueuler comme ca, Versal ! On arrive !
Balencis : Prédisposition aux sorts d'état, mais aussi de bonnes aptitudes physiques.
Virgs : Etrange union. Cela m'indispose plutot, mais tu dois être aux anges, Gemn !
Gemn : Non. Quelque chose me trouble. Un fond pessimiste, chargé de craintes et de doutes envers elle-même.
Balencis : Soit. Cela me va. Prions pour que Gaspard ne pose pas de problèmes...

Par une force inconnue, Marine fut contrainte d'ouvrir les yeux. Le fléau de la Balance flottait face a elle, dans un faible halo de lumière. Hésitante, elle tendit le bras, pour finalement l'attraper.

Gaspard : Balencis a choisi sa partenaire. Qu'il en soit ainsi. Qui veut suivre ?
Laurent : Je suis curieux de voir ce qui m'attend. Allons-y.

Tandis que Marine se reculait légèrement, Laurent prit sa plaçe, imitant Marine sur la procédure a suivre.

??? : Encore un mage ? Apparemment, les temps sont durs pour le papy !
??? : Un peu de respect pour Gaspard, Taru. Il doit juger ces personnes dignes de nous.
Taru : Ouais mais bon, voilà quoi !
??? : Belle expression vide de sens.
Taru : Mêle-toi de ce qui te regarde, Versal !
Versal : Chut... Carpio ?
Carpio : Oui ?
Versal : Il t'est énormément proche.
Carpio : Je sais. Penses-tu que je dois ?
Versal : Oui.
Carpio : Soit. Qu'il en soit ainsi.

Quand Laurent fut a son tour forcé d'ouvrir les yeux, ce fut pour découvrir l'épée du Capricorne face a lui. Sans la moindre inquiétude, il la saisit, avant de se reculer.

Yann : Vas-y, Sakuya.
Sakuya : Et toi ?
Yann : Après.
Sakuya : D'accord.

Une fois qu'elle s'installa au centre du cercle des stèles,...

??? : Oooh, belle créature !
??? : Fantasme pas trop, Pisci. Tu n'as aucune affinité avec elle.
Pisci : Je sais, et alors ?
Gemn : Alors au final, si tu te liais avec elle, tu risquerais de la géner.
Pisci : Bande de rabats-joies.
Virgs : Elle me plait.
Pisci : A toi aussi ?
Virgs : Point de vue affinités, je parle. Elle sait ce qu'elle veut et est prête a tout donner pour cela. J'aime cet esprit, mais bon, il y a quelqu'un de plus approprié que moi pour un tel esprit.
??? : Je te la laisse, Virgs.
Virgs : Pas de regrets, Belen ?
Belen : Pas le moindre.

L'arc de la Vierge se trouvait face a Sakuya lorsqu'elle dut ouvrir les yeux.

Sakuya : Tu... Tu veux que je sois ta partenaire ? Entendu.

Elle attrapa l'arc, avant de se mettre sur le côté.

Gaspard : Je suis surpris. En général, les armes refusent les gens que je leur envoie.
Yann : Elles cherchent juste la personne avec qui elles auront le maximum d'affinités. Tout comme elles vont chercher pour moi.
Gaspard : A tout de suite, donc.

Yann se plaça au centre des stèles, et ferma les yeux a son tour.

??? : Eh ben, c'est le défilé... C'est quoi, celui-la ?
Pisci : Encore un beau morceau, encore meilleur que le précédent !
Gemn : Il est vrai qu'il est incroyable a tous points de vue.
Versal : Surprenant.
Taru : Je confirme. Il se dégage de lui une aura incroyable.
Belen : ...Que donne l'analyse, Corsp ?
Corsp : Aucune analyse possible. Les seuls données qui ressortent... Oh mon dieu...
Taru : Que se passe-t-il, Corsp ?
Corsp : Il ressort qu'il possède un lien presque parfait avec nous douze !

??? : Alors il est pour moi.

Yann ouvrit les yeux, de lui-même. Le sol se mit a trembler.

Gaspard : Que se passe-t-il ? Qu'as-tu fait, Yann ?
Yann : Rien .

Les stèles s'écartèrent des deux côtés, pour laisser, au centre, la plaçe a une nouvelle stèle, contenant deux lames. La première, entièrement noire, était de taille moyenne et éffilée, tandis que la deuxième, totalement blanche, était plus courte et plus large. Toutes deux sortirent de la stèle pour se poser dans les mains de Yann.

Yann : Voici les deux lames. Ophis, la lame d'ombre, et Cius, la lame de lumière. Toutes deux du signe du Serpentaire.
Gaspard : Alors la rumeur était vraie...
Yann : Quelle rumeur ?
Gaspard : Il était dit qu'il existait non pas douze armes sacrées, mais treize, la treizième n'apparaissant qu'une fois qu'elle aura trouvé la seule personne capable de maximiser son potentiel. Nous avons maintenant la preuve de son existence.
Yann : Soit. Et maintenant ?
Gaspard : Eh bien, maintenant...

Khaelis fit irruption dans la salle.

Khaelis : Maître ! Un escadron dirigé par Ruby, l'un des quatre lieutenants d'Elcifur, se dirige vers la Terre !
Gaspard : Hmm... Yann !
Yann : Oui ?
Gaspard : Penses-tu que toi et ton équipe pourrez vaincre cet escadron ?
Yann : Au vu des pouvoirs qui nous ont été confiés, nous avons nos chances.
Gaspard : Je sais que c'est énormément demander, mais... Pourriez-vous vous en charger ?
Yann : Comme si nous avions envie de les laisser faire...
Khaelis : De toute manière, c'est vers votre ville qu'ils se dirigent. Donc, je suppose que vous êtes ciblés.
Yann : Très bien, bah on va aller leur dire bonjour, alors !
Sakuya : Yann... Tu es sur de ce que tu fais ?
Yann : Si on n'y va pas, des innocents risquent d'être blessés. De plus, on aurait eu tot ou tard a l'affronter, lui et ses alliés, donc mieux vaut que l'on règle ca au plus vite, non ?
Marine : T'as tout a fait raison ! En tout cas, je te suis !
Laurent : Pareil. On va pas laisser ces monstres réduire en cendres nos maisons, non plus !
Sakuya : ...Ok, allons-y !
Gaspard : Suivez-moi, je vais ouvrir un portail.

Marine et Laurent partirent devant, tandis que Yann posa sa main sur l'épaule de Sakuya.

Yann : Merci pour ton inquiétude, Sakuya
Sakuya : Désolée si je l'ai trop montré...
Yann : T'as pas a être désolée. Au contraire, je t'en suis reconnaissant... Bon, on y va ?
Sakuya : Je te suis !

Une fois tous arrivés dans une salle plus vaste, Gaspard invoqua un portail suffisamment grand pour faire passer une personne a la fois.

Gaspard : Dépéchez-vous, et je prie pour que vos capacités vous permettent de vaincre !
Yann : Merci ! Vous êtes prêts, les amis ?

Sakuya, Marine et Laurent acquiescèrent a l'unisson. Après un sourire, Yann s'engagea dans le portail, suivi par ses amis.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]