Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 23
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou l'on essaie de délier la langue d'une muette
Écrit par Izual Chapitre publié le : 29/7/2007 à 02:47
Œuvre lue 126042 fois Dernière édition le : 29/7/2007 à 02:47
De retour chez Laurent,...

Yasu : Maître ! Comment allez-vous ?
Laurent : Ca va. Il se fait tard, est-ce qu'il est possible d'avoir a manger pour nous quatre ?
Yasu : Bien, je vais avertir l'intendance.
Laurent : On vous attendra dans la salle de séjour.

Sans un mot, Laurent, suivi par Yann, Sakuya et Marine, se dirigea vers la salle dont il avait parlé. En entrant, il trouva une domestique affairée a frotter le visage d'une jeune fille, ayant apparemment la dizaine d'années, voire un peu moins, et aux longs cheveux bruns.

Laurent : Mariel, qui est-ce ?

La domestique se retourna.

Mariel : Maître, il s'agit d'une jeune enfant que j'ai trouvée devant la porte. Elle était presque nue, et rouée de coups de la tête aux pieds. Je l'ai prise sous ma surveillance le temps de retrouver ses parents.
Laurent : ...

Il s'approcha de la jeune fille.

Laurent : Tu t'appelles comment ?
??? : ...
Laurent : ...Tu es muette ?

Elle fit "non" de la tête, avant de se cacher derrière Mariel.

Yann : Elle doit être effrayée, laissons-la.
Mariel : Je suis désolée, même moi n'ai pas pu avoir une réponse.
Laurent : Mariel, pouvez-vous lui faire faire le tour du propriétaire ? Cela devrait l'égayer de découvrir un peu l'endroit ou elle va vivre pendant quelques jours.
Mariel : Bien, Maître.

La petite fille sur ses talons, Mariel sortit.

Sakuya : La pauvre petite...
Marine : Comme quoi, la vie est dure pour pas mal de monde...
Laurent : Oui... Yann, tu as une idée pour la suite des opérations ?
Yann : En attendant des nouvelles d'en haut ou une attaque d'en bas, on ne bouge pas et on se repose un maximum. C'est la meilleure des choses a faire.
Laurent : C'est ce que je pensais également. Néanmoins, il faut qu'on reste tous ici.
Marine : C'est vrai que ce sera plus simple en cas d'attaque ennemie.
Yann : Pas seulement. Les alentours étant quelque peu isolés, cela devrait réduire les risques de dégats collatéraux.
Sakuya : Tu penses vraiment a tout, toi.
Yann : Si tu le dis.
Laurent : Bon, le repas va bientot arriver, on n'a plus qu'a attendre.
Yann : ...Sakuya ?
Sakuya : Oui ?
Yann : Tu t'es remise de ton séjour forcé a l'intérieur du monstre ?
Sakuya : Oui, oui, je vais bien, ne t'en fais pas.
Yann : Ca va, alors.
Marine (pense) : Il ne me demande même pas si je vais bien, a moi...
Laurent : N'empêche, je m'en fais pour cette petite fille... Je sais !

Il saisit un téléphone et composa rapidement un numéro.

Laurent : Mariel ? Quand tu auras fini, ramène la fille avec toi, on mangera avec elle... Oui... D'accord... Je raccroche.

Il raccrocha et composa un nouveau numéro tout aussi rapidement.

Laurent : Yasu, c'est moi. Rajoute une cinquième assiette, un peu moins remplie que les autres, s'il te plait... Oui, c'est bien pour la petite que Mariel a aidé... Bien... Je coupe.

Il raccrocha a nouveau, avant de se tourner vers les autres.

Laurent : Les amis, je compte sur vous pour égayer le repas de cette petite !

Le temps passa, et le repas arriva, comme prévu. Malgré tous les efforts déployés par Laurent et ses amis pour faire rire la petite fille, tout ce qu'ils obtinrent fut un sourire d'un instant. Le reste du temps, elle resta murée dans son silence, mangeant calmement son repas, au grand désarroi de ses compagnons de table. Rapidement, la nuit tomba, et tous décidèrent d'aller dormir, chacun dans sa chambre. Rapidement, tous s'endormirent, excepté Yann, qui s'était installé sur la terrasse de la chambre qu'il occupait. Il regardait le ciel, l'air pensif, jusqu'a ce qu'il entende du bruit dans le couloir. Il entrouvrit la porte et y passa la tête, pour voir la petite fille que Mariel avait recueillie se balader.

Yann : ...Qu'est-ce que tu fais la ?

Elle regarda a gauche et a droite, l'air effarée.

Yann : Tu serais perdue ?

Elle acquiésca.

Yann : Ok, je comprends. Tu peux venir, si tu veux. Je laisse la porte ouverte pour quand tu te seras décidée.

Il rentra dans sa chambre et se dirigea vers l'étagère qui s'y trouvait, et qui était couverte de livres en tous genres. Pour la plupart, il s'agissait de livres que Yann connaissait et appréciait. Il eut un petit sourire en le remarquant, pensant que cela était surement l'une des multiples attentions de Laurent. Il en prit un au hasard, sourit en reconnaissant la couverture de l'un de ses livres préférés, puis s'assit dans l'un des fauteuils qui étaient installés dans sa chambre. Il alluma la lampe et commenca a lire.

??? : Tu lis quoi, monsieur ?
Yann : Un très beau livre. Je te le prêterai quand je l'aurai fini, si tu as envie de le lire.
??? : ...Je sais pas comment lire...
Yann : Tu n'auras qu'a demander a Mariel de t'apprendre a lire. Je suis sur que cela lui ferait plaisir.

Il tourna la tête vers la petite fille a qui il parlait, et qui était discrètement venue jusque près de Yann.

Yann : Au fait, je ne t'ai pas entendue venir.
??? : Désolée...
Yann : Tu n'as pas a être désolée, tu sais. Au contraire, je suis content que tu sois venue.
??? : Pourquoi ?
Yann : Tu n'as absolument pas bougé lors du repas, alors que nous avons tenté un maximum de choses pour te faire sourire.
??? : Je ne peux pas sourire ou rire, sinon je vais me faire taper dessus par le grand monsieur.
Yann : Quel grand monsieur ?
??? : Je ne peux pas en parler, sinon il va me taper encore plus.
Yann : S'il essaie, je te protégerai.
??? : ...Je sais pas vraiment qui c'est, en fait. Je sais juste que son nom est Kregor, et qu'il s'occupe de moi depuis que je suis tout bébé.
Yann : Et comment il s'occupe de toi, ce Kregor ?
??? : Il m'apprend le ménage, la lessive, la vaisselle et plein d'autres choses pour que je sois bonne a vendre.
Yann : Bonne a vendre ?
??? : Il veut que j'aie un mari qui aie beaucoup de sous, comme ca il pourra se payer une vie de luxe.
Yann : ...C'est honteux. Tu devrais avoir le droit de vivre ta vie comme tu l'entends, et pas de devoir faire ta vie sous ses ordres.
??? : ...Au moins, il me donne a manger et un lit, c'est toujours ca...
Yann : Tu ne te plairais pas davantage ici ? Avec Laurent, Marine, Sakuya, moi, Mariel, Yasu et les autres, je suis sur que tu mènerais une meilleure vie.
??? : Je... Je peux ? Je veux dire... Kregor va pas venir me chercher ?
Yann : Il l'a déjà fait ?
??? : Oui, par deux fois. La première fois, je suis venue sans résister, mais la deuxième...
Yann : Il s'est passé quoi, la deuxième fois ?
??? : Le monsieur qui m'avait recueilli a refusé de me laisser a Kregor, alors...
Yann : Alors quoi ?

La petite fille commenca a sangloter.

??? : Alors Kregor a sorti ses ailes noires, pis il a tué le monsieur, pis il m'a fait plein de blessures partout...

Ne se retenant pas davantage, elle se jeta dans les bras de Yann, ou elle pleura abondemment. Comprenant sa tristesse, Yann la serra contre lui.

Yann (pense) : Des ailes noires... Serait-ce...?
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]