Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 39
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou l'on force la faiblesse a s'extérioriser
Écrit par Izual Chapitre publié le : 10/9/2007 à 02:04
Œuvre lue 124343 fois Dernière édition le : 10/9/2007 à 02:04
??? : ...Ou suis-je ?
??? : En toi, tiens ! Ou d'autre pourrais-tu être, après être tombée dans les pommes ?
Marina : Euh... Qui es-tu, alors, si je suis en moi ?
??? : Je suis toi. Enfin, presque...
Marina : ...Tu es... Marine ?
??? : Bien vu.
Marina : Pourquoi tu es la ?
Marine : Je n'ai pas le choix. En te faisant apparaître, et en te donnant le contràle de mon corps, Gaspard m'a recluse a l'intérieur de mon propre corps.
Marina : ...De toute manière, si jamais tu ressortirais, ce serait surement pour te suicider, je me trompe ?
Marine : Pas du tout...
Marina : Imbécile !

Marine eut un moment de silence, surprise.

Marine : Pardon ?
Marina : Tu crois vraiment que te suicider arrangera les choses ?
Marine : Tu crois vraiment que je peux encore regarder Yann en face après ce qui s'est passé ?
Marina : ...Je peux comprendre que tu en souffres, mais ce n'est pas une raison !
Marine : Tu ne sais pas combien j'en souffre !
Marina : Je le sais. Il suffit que je regarde Yann et Sakuya ensemble pour que j'aie un haut-le-coeur. Mais je te sais suffisamment forte pour que tu puisses arriver a passer au-delà de ca.
Marine : ...Tu le penses vraiment ?
Marina : Oui.
Marine : T'es bien la seule... Moi, il suffit que je les imagine ensemble, et j'ai qu'une envie, c'est de coller mon poing dans la tronche de Sakuya, puis de rouler un patin a Yann sous ses yeux !
Marina : Qu'est-ce qui t'en empêche ?
Marine : J'ai pas envie de faire souffrir Yann, et je sais qu'il en serait énormément peiné si je le faisais.
Marina : Alors oublie le, et fais-toi une raison.
Marine : Tu m'en crois capable ?
Marina : Bah, y a pas mal de beaux garçons dans le batiment, tu n'as qu'a faire ton choix.
Marine : Des beaux garçons ?
Marina : Bah oui... Que ce soit Maître Khaelis, son assistant, Calus, ou encore Laurent, tu as l'embarras du choix.
Marine : ...Laisse tomber. Je ne reviendrai pas.
Marina : Ce que tu peux être tétue, bon sang ! De toute manière, que tu veuilles revenir ou non, tu n'as pas le choix !
Marine : Pardon ?
Marina ; J'en ai marre de tout faire a ta plaçe, j'ai besoin de me reposer un peu.
Marine : Laisse moi la place a nouveau, et je me suicide aussitôt !
Marina : C'est impossible.
Marine : Pourquoi ?
Marina : J'ai demandé a Khaelis de modifier ton corps. Dorénavant, si tu essaie de te suicider, tu échoueras systématiquement, quelque soit la manière que tu utiliseras, et ce tant que tu n'auras pas affronté et vaincu tes faiblesses.
Marine : ...Pourquoi tu as fait ca ?
Marina : Parce que se suicider n'est pas la solution, quelque soit le problème que tu affrontes.
Marine : Qu'est-ce qui te fait dire ca ?
Marina : Toi qui aimes Yann tant que ca, tu devrais savoir ce qu'il a vécu, non ?
Marine : Oui.
Marina : Il ne s'est pas suicidé pour autant, a ce que je sache.
Marine : Lui, il est fort. Il peut supporter ce genre de choses.
Marina : C'est le cas pour toi aussi !
Marine : C'est faux, je...
Marina : Arrête de te dévaloriser !
Marine : ...
Marina : Une dernière chose...
Marine : Quoi ?
Marina : ...Dis a Maître Khaelis que j'ai été heureuse de vivre a ses côtés, le peu de temps que j'ai vécu.
Marine : ...

Yann : ...Marina ! Réveille-toi, bon sang !
Marine : ...Uuuh... Ou suis-je... ?
Yann : Ah... Tu t'es enfin réveillée... Désolé de ce que je t'ai dit tout a l'heure...
Marine : Yann...

Marine fit un bond en arrière, et partit en courant de la pièce, Yann a sa poursuite.

Marine : Arrête de me suivre !
Yann : Hors de question ! Dis-moi ce qu'il y a !
Marine : Laisse-moi !
Yann : Arrête-toi !
Marine : Je ne veux plus te voir... Plus jamais !
Yann : Mais pourquoi ?
Marine : Parce que je t'aime, crétin !
Yann : Tu...

Marine ralentit la mesure, jusqu'a arriver au pas de marche. Yann la rattrapa, et l'attrapa par le bras.

Yann : ...C'est toi, Marine ?
Marine : Qui d'autre veux-tu que ce soit, imbécile ?
Yann : ...Désolé.
Marine : C'est moi qui suis désolée... Je ne fais que fuir, et je n'ose même pas te regarder, la...
Yann : ...
Marine : Je dois être lâche, tu ne crois pas ? Pour ne pas arriver a te regarder en face, et supporter le fait que tu en aimes une autre...
Yann : La manière dont les choses sont arrivées n'a pas du aider beaucoup, je pense.
Marine : Ca n'a rien a voir. Encore maintenant, je n'ai qu'une envie, c'est de me planter quelque chose dans le coeur et de m'en aller, pour de bon, cette fois-ci. Mais j'en serai incapable.
Yann : Pourquoi ?
Marine : Mon autre moi m'en empêche. Elle veut que je fasse face a mes problèmes, que je les affronte...
??? : Qu'est-ce qui t'empêche de le faire toi-même ?

Laurent approchait de Yann et de Marine, calmement, un livre a la main.

Laurent : La Marine que j'ai cotoyé et apprécié était forte, capable d'endurer tout sans sourciller, quoiqu'il arrive. Ne me dis pas que tu as tant changé que ca, je n'y croirai pas un instant.
Marine : Tu te trompes, Laurent... Je suis pas si forte que ca...
Laurent : C'est faux. C'est juste que tu ne sais pas comment appréhender ce genre de situations, puisque tu ne les as jamais vécues, et que ce genre de douleur est nouveau pour toi.

Laurent se rapprocha davantage de Marine, tandis que Yann la lâcha.

Marine : ...Et si c'était le cas, qu'est-ce que je pourrais faire ?
Laurent : Me faire confiance, je pense avoir un remède.
Marine : Lequel ?
Laurent : Ah, c'est un remède spécial. Il ne se montrera pas aux personnes tant qu'elles pourront le voir, car pour marcher a coup sur, seules les personnes concernées doivent être tenues au courant de son existence.
Yann : J'ai compris, je vous laisse tous les deux.

Yann entra dans la chambre la plus proche de lui, se servant ensuite des portes communicantes entre les chambres pour rejoindre Sakuya.

Marine : C'est quoi, ce remède ?
Laurent : Comme je te l'ai dit, c'est un remède spécial. Il est néanmoins connu pour venir a bout de toutes les peines de coeur. Mais je suis incapable de l'utiliser sur toi tant que tu es en mesure de le voir.

Surprise, Marine ferma les yeux. Laurent profita de l'occasion pour déposer un baiser sur ses lèvres.

Laurent : On appelle ce remède "Nouvel amour", tout simplement.

Tandis que Marine ouvrit les yeux, rouge de surprise, Laurent s'éloigna. Elle put toutefois remarquer qu'il était rouge, lui aussi.

Laurent : ...Je dois surement être trop faible pour en accepter les conséquences, dans l'immédiat du moins.
Marine : ...
Laurent : Mais quand tout cela sera fini, promets-moi d'y réfléchir sérieusement, d'accord ?
Marine : ...D'accord...

Et Laurent s'éloigna.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]