Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 41
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou l'on rassure un archange hésitant
Écrit par Izual Chapitre publié le : 10/9/2007 à 02:05
Œuvre lue 126048 fois Dernière édition le : 10/9/2007 à 02:05
Elcifur rentra dans la pièce, suivi de Yann.

Laurent : Vous tombez bien, Balthazar et Melchior allaient repartir.
Yann : ...Melchior.
Melchior : Oui ?
Yann : Dites a Gotts que je tâcherai de me montrer digne de ce cadeau, même si je ne promets pas que cela suffira a m'apporter la victoire.
Melchior : Si Gotts te fait confiance, alors je pense que moi aussi, je peux croire en toi. Et j'ai rarement tort a ce niveau-la.
Balthazar : Il est vrai que les intuitions de Melchior ont toujours été bonnes... C'était d'ailleurs génant quand on l'avait comme adversaires aux cartes...
Gaspard : Tu l'as dit... Donc, Balthazar, tu t'engages a garder Odibal scellé jusqu'au jour ou Yann et compagnie lanceront l'attaque ?
Balthazar : Pas de problème.
Melchior : De mon côté, je vais continuer a surveiller mon domaine. Il ne devrait guère être fréquenté, donc tout ira bien.
Balthazar : Et toi, Gaspard ?
Gaspard : Je vais réunir les dix Séraphins.
Balthazar : Il est évident que dans pareille situation, nous aurons besoin d'eux.
Gaspard : Pas seulement d'eux. C'est de toutes les créatures angéliques que nous aurons besoin.
Laurent : Donc, a ce moment, nous aurons tous les anges, les Archanges et les Séraphins qui vivent la-haut avec nous ?
Gaspard : Justement... J'ai une question importante a vous demander. Archange Yann, Ange Sakuya, Ange Marine, Mage Laurent, Prince Démon Elcifur, Archange Khaelis, pouvez-vous mener mes anges, archanges et séraphins a ce qui sera surement le dernier combat entre les Démons et les Anges ?
Yann : Vous nous demandez de... De mener vos troupes ?
Gaspard : Exactement. Je suis persuadé que vous avez les capacités nécessaires. De plus, votre groupe a gagné énormément en crédibilité, que ce soit avec l'apparition des armes légendaires que vous avez utilisé, avec la stratégie de Laurent face a Odibal, ou encore avec l'arrivée d'Elcifur dans votre groupe, donc vous n'aurez aucun mal a vous faire obéir de la plupart de mes troupes.
Yann : Mais...
Laurent : Je comprends ou tu veux en venir, Yann. Tu ne t'estimes pas suffisamment prêt pour pouvoir mener les troupes, je me trompe ?
Yann : Du tout.
Laurent : Très bien. En attendant que tu changes d'avis, je prendrai ta place et mènerai les troupes. Ca te va ?
Yann : Merci, vieux.
Laurent : A ton service.
Sakuya : Et nous ? Que pouvons-nous faire ?
Laurent : J'aviserai d'une stratégie pendant le mois qui va venir. Pendant ce temps, je veux que vous vous entrainiez. Tous, sans exception.
Khaelis : C'est valable pour moi aussi ?
Laurent : Exactement. Si tu veux que l'on sorte vainqueurs de cet affrontement, il nous faut la plus grande force de frappe possible.
Gaspard : Bien parlé, mon garçon. De mon côté, je vais réunir toutes mes troupes, du moins toutes celles qui sont en mesure de se battre.
Laurent : Faites-leur tester a tous les armes légendaires restantes. Il se pourrait que certains aient la puissance nécessaire pour manier les armes légendaires a 30 %, ce qui serait suffisant pour se débarasser du menu fretin ennemi.
Gaspard : L'idée me semble correcte...
Marine : Au fait... Concernant le Fléau de la Balance, que j'utilisais avant...
Gaspard : Ne t'en fais pas, tu es redevenue sa propriétaire légitime, maintenant que tu es revenue parmi nous.

Gaspard sourit.

Gaspard : Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, j'ai du boulot sur la planche.
Melchior : Nous partons aussi. Prenez soin de vous, les jeunes.
Balthazar : Et surtout, ayez confiance en vous. Vous êtes forts, ne l'oubliez jamais.
Laurent : Merci.

Et les trois disparurent, laissant Yann, Khaelis, Marine, Elcifur, Sakuya et Laurent seuls. Yann s'assit dans un fauteuil, comme vanné.

Khaelis : Ca a pas l'air d'être la forme, Yann.
Yann : Tu m'étonnes. Savoir que l'avenir des trois mondes repose sur nous, c'est pas quelque chose a quoi tout le monde a droit.
Elcifur : Gardez courage. Les trois Rois n'auraient pas pleine confiance en nous si nous n'avions pas le potentiel d'y arriver.
Yann : C'est pas en eux que je doute.
Laurent : En toi ?
Yann : Oui.

A la surprise de tout le monde, Laurent mit un coup de poing a Yann.

Laurent : Arrête de dire des conneries !
Yann : Laurent...
Laurent : Tout le monde ici sait que tu es largement capable de te battre, quelque soit l'adversaire qui te fait face ! Tu crois que je n'ai pas senti ta puissance quand tu as explosé contre le lieutenant de Valva ?
Marine : Sa puissance ?
Laurent : Marine, quand il s'entrainait contre son père, il ne se battait qu'a deux pourcents de ses pleines capacités. Quand il a affronté Valva, il a libéré toutes ses forces.
Yann : Pas toutes. Je ne me suis battu qu'a 25 % contre lui. Si je m'étais battu a 100 % de mes forces, même pendant un bref instant, j'aurais été tellement blessé que j'aurais été incapable de me battre par la suite.
Laurent : Tu vois ? Et après, tu vas encore dire que tu doutes de toi ?
Sakuya : Yann... On a confiance en toi. Et quoi qu'il arrive, on sera la. Promis.
Laurent : Bah, personnellement, j'ai jamais eu en tête l'idée de le laisser tomber.
Marine : ...Je regrette de l'avoir fait, moi...
Laurent : T'es revenue, c'est le principal. Vois ca comme une absence temporaire.
Marine : Ok.
Yann : Merci a tous...
Laurent : Bon, on entame l'entrainement demain, je veux que vous vous reposiez un maximum. Elcifur, Khaelis, vous venez avec moi, j'aurais besoin de votre aide.
Elcifur : Pour quoi donc ?
Laurent : Vous n'allez pas rester en permanence avec ces vêtements, il vous faut quelque chose de plus normal si vous souhaitez ne pas être la risée de tout le monde en cas de sortie.

En effet, Elcifur était encore vétu de sa tenue de prince, même si ladite tenue était déchirée par endroits, tandis que Khaelis portait encore sa toge d'archange. Les deux se regardèrent, puis acquiéscèrent, avant de suivre Laurent.

Marine : Je vais les rejoindre, je suis curieuse de voir a quoi ils vont ressembler après.

Marine s'éclipsa a son tour, laissant Yann et Sakuya seuls.

Sakuya : Ca va aller ?
Yann : Oui oui... Juste un coup de pompe.
Sakuya : ...J'ai du mal a comprendre pourquoi tu doutes autant de toi, alors que tu as des capacités énormes.
Yann : N'importe qui ayant vécu une enfance comme la mienne aura d'énormes doutes envers lui-même.
Sakuya : Mais c'est le passé, tout ca. Maintenant, tu as bien grandi, tu es capable de te battre sans aucun problème pour ceux qui te sont chers, et ce, quelles qu'en soient les conséquences pour toi. Et ca, c'est un côté de toi que j'aime aussi.
Yann : Sakuya...
Sakuya : Alors ne doute plus de toi, s'il te plait. Je suis convaincue que tu y arriveras.
Yann : Approche...
Sakuya : Qu'est-ce qu'il y a ?

Alors que Sakuya se trouvait juste a côté du fauteuil ou était assis Yann, il en profita pour la serrer contre lui. Ils restèrent ainsi, silencieux pendant quelques secondes.

Sakuya : Tu permets ?
Yann : Quoi donc ?

Sakuya s'assit sur ses genoux, avant de l'embrasser tendrement.

Sakuya : Je t'aime.
Yann : Moi aussi.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]