Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 48
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou l'on constate une catastrophe et ses conséquences
Écrit par Izual Chapitre publié le : 28/10/2007 à 00:00
Œuvre lue 120526 fois Dernière édition le : 28/10/2007 à 00:00
Khaelis et Elcifur se faisaient face, prêts a s'affronter, lorsque soudain, le sol se mit a trembler.

Albion : Tiens, un tremblement de terre.
Khaelis : Non, c'est plus grave que ca, je pense...
Elcifur : J'ai un mauvais pressentiment...

Une voix retentit dans tous les esprits, excepté ceux d'Albion et d'Elyse.

??? : Vous m'entendez ?
Yann : Cette voix... Gaspard ?
Albion : Quelle voix ?
Gaspard : C'est terrible ! Odibal a percé la protection qui l'empêchait d'accéder au Paradis, et il a lancé le Terraforma ici-haut !
Yann : Non... C'est pas vrai...
Sakuya : Le Terraforma ? Cette chose dont tu nous avait parlé, Yann ?
Yann : Oui...
Elyse : Mais de quoi parlez-vous donc ?
Gaspard : Notre monde est en train d'être totalement détruit, que devons nous faire ?
Yann : ...Regroupez tous les survivants ainsi que les esprits qui sont encore la, et descendez ici. Nous vous accueillerons dans la mesure du possible.

Albion posa une main sur l'épaule de son fils.

Albion : Laurent, dis-moi ce qui se passe !
Laurent : Taisez-vous, père, l'heure est grave !
Albion : ...
Yann : Nous sommes dans la demeure de Laurent, dans une salle en sous-sol, qui sert d'entrainement.
Gaspard : D'accord, nous arrivons de suite !

Un portail s'ouvrit aussitôt, par lequel passèrent les séraphins attelés a la protection de Gaspard, ainsi qu'une trentaine d'esprits égarés. Gaspard lui-même ferma la brèche, une poignée d'armes en main. Yann courut a lui.

Yann : Il ne reste que vous ?
Gaspard : Hélas oui, je le crains.

Gaspard sortit un téléphone portable, et composa rapidement un numéro.

Gaspard : Balthazar, tu m'entends ? Ferme définitivement l'accès du Paradis a la Terre ! Odibal a lancé le... Ah, tu es déjà au courant, et c'est déjà fermé ? Merci.

Gaspard raccrocha.

Yann : Bon, ca, c'est réglé.

Albion s'approcha lentement, stupéfié par la scène qui venait de se passer sous ses yeux.

Albion : Quelqu'un peut m'expliquer ce qui se passe ?
Yann : Je vais m'en charger. Mais attendez-vous a quelque chose d'assez surnaturel.

Une heure plus tard,...

Albion : ...C'est incroyable, toute cette histoire... Et j'ai du mal a y croire, surtout que tu ne m'as fourni aucune preuve de tout cela.
Yann : Vous en voulez vraiment une ?

Fermant les yeux, Yann déploya ses ailes, en faisant apparaître Ophis et Cius.

Albion : Surprenant...

Albion se tourna vers Laurent.

Laurent : "Et donc, tu ne m'as rien dit, même après tout ce que tu as vécu"... C'est ce que tu allais dire, non ?
Albion : Exactement. Je suis décu, Laurent.
Laurent : Comprends bien que je ne pouvais pas décemment te parler de cela, terre-a-terre comme tu l'es, sans être sûr que tu pourrais l'accepter.
Albion : La, j'ai pas trop le choix, on dirait.
Laurent : En effet. Surtout qu'on se retrouve avec un Paradis détruit par les légions de l'Enfer, et avec une cinquantaine d'esprits a héberger.
Albion : En effet, la situation est grave.
Gaspard : Surtout que pour le dernier assaut, qui va se dérouler dans un mois, nos forces sont maintenant considérablement réduites.
Yann : C'est pas la première fois, après tout. Je me trompe ?
Gaspard : En effet. Néanmoins, quand je me suis rendu compte de cela, j'ai sauvé les esprits les plus proches de moi. Yann, tu devrais aisément en reconnaitre trois, si je ne me trompe.
Yann : Je les ai vus...

Yann se tourna vers les trois esprits.

Yann : ...Je suis content de vous revoir. Tous les trois.
??? : Nous aussi. Ne t'en fais pas pour ca.
Yann : Qu'est-il arrivé aux autres ?
Gaspard : Ils ont été pris dans le souffle de l'explosion...
Yann : Je vois...
Gaspard : Je vais m'arranger avec Melchior pour qu'il vienne demain. Il a un talent unique pour ce qui est des esprits.
??? : Pourquoi remettre a demain ce qu'on peut faire aujourd'hui ?

Melchior apparut par une faille dimensionnelle.

Melchior : Je sais ce que tu veux faire, et vu l'urgence, nous n'avons pas le choix.
Sakuya : Vous comptez faire quoi ?
Melchior : Nous allons offrir une nouvelle vie a ces gens.
Yann : ...C'est possible ?
Melchior : Evidemment. Rien ne m'est impossible, et j'ai justement avec moi une cinquantaine de paquets d'argile de vie.
Laurent : En quoi consistent ces paquets ?
Melchior : Du matériel composant un corps humain normal. Je reconstitue les corps humains avec l'aide des esprits qui vont les reprendre, puis je lie les âmes aux corps correspondants. Mais d'abord, il me faut lister les esprits.
Yann : Combien de temps cela devrait te prendre ?
Melchior : Un mois, normalement.
Yann : C'est a ce moment-la que tout va se jouer, alors...
Gaspard : Exactement.
Melchior : Bon, je m'en vais avec toute la troupe.
Gaspard : Moi et mes séraphins venont avec toi. Nous ne voulons pas déranger la jeunesse dans leur dernier entrainement.
Melchior : Bien entendu. Vous êtes les bienvenus.
Gaspard : Yann, un grand merci a toi.
Yann : Pour ?
Gaspard : L'espoir que tu nous apportes a tous.

Et Gaspard, Melchior, les séraphins et les esprits disparurent tous.

Yann : Bon. Il nous reste un mois pour nous perfectionner.
Albion : Une minute, mon garçon.
Yann : Oui ?
Albion : J'ai bien réfléchi a tout ce qui s'est passé, et j'aimerais que tu me rendes un service.
Yann : Lequel ?
Albion : J'aimerais que toi, ou un autre de ton groupe, m'entraine a l'épée, avec des poids, comme vous tous. Est-ce possible ?
Yann : Hein ? Mais...
Elcifur : Yann. Cet homme a un bon talent a l'épée, et avec un entrainement drastique sous les ordres de Khaelis, il pourrait devenir très puissant au bout d'un mois, ce qui nous ferait un avantage de plus face a mon frère. De plus, toutes les aides sont bonnes a prendre.
Yann : Si tu le dis, je ne peux que plier. Bienvenue dans l'équipe, alors.
Laurent : Je vais chercher une des deux tenues restantes.

Laurent disparut, pour réapparaître trois secondes plus tard devant son père, une tenue en mains.

Laurent : Tiens.
Albion : Merci, Laurent.
Laurent : Et... Désolé pour mon agressivité, tantot.
Albion : Ce n'est rien. Maintenant que je comprends la situation, je comprends également ta réaction, et donc, je ne t'en veux pas.
Yann : Tel père, tel fils. Bon, on entame l'entrainement ?
Sakuya : Maintenant que Monsieur est la, il faut peut-être revoir les équipes... Non ?
Laurent : Si. Mon père s'entrainera avec Khaelis, qui devra ajuster ses poids pour avoir de la difficulté vis a vis de lui. Yann, Elcifur, Sakuya, vous vous entrainerez ensemble, tandis que je m'entrainerai face a Marine.
Elyse : ...Et moi ?
Laurent : Désolé, mais il est préférable que tu ne t'entraines pas, ce serait risqué, vu ta santé.
Elyse : Je sais, mais... Je risque de m'ennuyer, sans quelqu'un pour me tenir compagnie.
Laurent : D'accord, mais j'aurais besoin de ton aide pour quelque chose d'autre, si ca ne te dérange pas.
Elyse : Parle donc, au lieu de me faire languir.
Laurent : J'aimerais que tu t'occupes de l'éducation de Rosa. Son père l'a peu éduquée, et j'aimerais qu'elle n'aie pas honte plus tard de son inculture.
Elyse : Elle en est a quel niveau ?
Laurent : Néant.
Elyse : D'accord, je vais me charger de cela, alors.
Laurent : Merci, mère.
Elyse : Tu n'as pas a me remercier, voyons. Fais de ton mieux, de ton côté, et prends soin de ton père.
Laurent : Je n'y manquerai pas.
Yann : Bon, tout est prêt, on peut s'y mettre !
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]